Test Optoma HD29H : l’avis de Grégory

TEST OPTOMA HD29H
OPTOMA HD29H

TEST OPTOMA HD29H

Aujourd’hui c’est le test d’un vidéoprojecteur atypique que je vous propose, celui de l’Optoma HD29H. En tant que diffuseur frontal de résolution native Full HD (1920×1080) compatible 4K/UHD il se démarque de la production actuelle par une mise à l’échelle descendante (downscaling). Ce nouveau modèle affiche une image 4K HDR-10 mais sans dispositif de wobulation, à la différence du BenQ W1720 ou Optoma UHD51.

Ce n’est pas la seule de ces caractéristiques « particulières« . La seconde est sa capacité à diffuser un signal 1080p à 120Hz ce qui lui permet d’afficher un insolent niveau d’input lag, mesuré à 8,6 ms.

Le public visé par l’Optoma HD29H est donc celui des adeptes de jeux vidéos désireux de jouer sur une très grande base d’image avec le meilleur temps de réponse, mais nous allons voir dans les chapitres qui suivent que le home cinéma ne lui fait pas peur.

PRÉSENTATION

TEST OPTOMA HD29H
OPTOMA HD29H

Les concepteurs de cet Optoma HD29H ont imaginé un pont entre deux mondes, celui de la projection Full HD SDR et bien évidemment celui de l’Ultra Haute Définition HDR.

Il leur permet de proposer un modèle compatible 4K HDR-10 à moins de 800€ (799€ exactement) et surtout d’utiliser une puce DLP qui n’est pas handicapée par le cadre lumineux propre à la première version de la puce 0.47″ à wobulation* (cf : les tests des BenQ W1700/Optoma UHD40/51 etc….).

* Note de l’auteur : la sortie dans les prochaines semaines de la nouvelle puce 0.47″ débarrassée de son problème de pollution lumineuse rectifiera cette situation.

Mais c’est surtout un projecteur orienté gaming avec sa gestion des signaux 1080p à 120Hz (PC ou console), sa compatibilité 3D et son mode jeu offrant un niveau d’input lag très faible. Ses capacités HDR permettent également de jouer en 4K HDR avec des jeux compatibles (pour ma part Battlefield 1 sur Xbox One S).

test OPTOMA HD29H
OPTOMA HD29H

L’Optoma HD29H est un vidéoprojecteur DLP équipé d’une puce 1080P native (0,67) et d’une roue chromatique RGBCYW qui, combinée à une lampe UHP de 203W, délivre une puissance lumineuse de 3400 lumens. Un dispositif de luminosité adaptative (contraste dynamique) permet d’accroître le contraste pour le faire monter à 50 000:1. La lampe est prévue pour une durée de vie de : 6000 heures (Lumineux), 15000 heures (Dynamique), 10000 heures (Eco).

Un haut-parleur intégré de 10 Watts et deux entrées HDMI permettent de l’utiliser en liaison directe (sans ampli) avec un ordinateur portable, un PC, un lecteur Blu-ray, un lecteur multimédia ou une console de jeux. Il est possible de le transformer en un projecteur intelligent, en connectant un dongle HDMI.

TOUR PHYSIQUE

L’Optoma HD29H prend la forme d’une boîte rectangulaire d’une couleur blanche. Ses dimensions compactes (316 x 244 x 108mm) et son petit poids (2,87 kg) permettent de l’emporter avec soi.

TEST OPTOMA HD29H
OPTOMA HD29H arrière

Vu son prix de lancement, n’espérez pas trouver de motorisation de l’objectif. Zoom et focus se règlent à la main et aucun Lens-shift (décalage physique de l’objectif) n’est proposé. Le rapport de projection est de 1.47:1 – 1.62:1. Concrètement pour une image de 2m50 de base, il vous faudra un recul minimum de 367.5cm et maximum de 405 cm.

Optoma a mis en ligne un calculateur particulièrement aisé à utiliser, vous le trouverez ici :

https://www.optoma.fr/projector-distance-calculator/hd29h

Le panneau de connectique comprend 2 prises HDMI, dont une seule est 2.0 (c’est celle-ci qui devra être utilisée pour les signaux 4K HDR), 1 prise de synchronisation 3D, 1 USB-A (1.5 A) et une audio 3.5 mm.

La télécommande Optoma reprend les anciens standards de la marque avec sa forme ergonomique et sa couleur blanche, elle dispose d’un éclairage bien pratique dans le noir.

Test Optoma HD29H
Télécommande Optoma HD29H

L’Optoma HD29H est compatible 3D avec des lunettes ZD302 (DLP-Link) à acheter séparément.

En résumé il est abordable, compatible 4K, marche à 120Hz et du coup affiche un input lag de ouf, il est pêchu, endurant puis pas encombrant : Jusqu’ici, avouons que ce projecteur fait saliver !

MENUS

On retrouve la forme de vignettes typiques à Optoma avec, sur la première ligne, les réglages images. Les valeurs usines sont classées de la manière suivante : « Cinéma, Film, Couleur, Jeu, Référence, Lumineux, HDR, Utilisateur ».

Test OPTOMA HD29H
MENU HDR OPTOMA HD29H

Toutes les configurations de colorimétrie réglées en usine sont éditables et peuvent être sauvegardées. L’utilisateur dispose de choix de couleurs « froid, moyen, chaud » et de valeurs définies de gamma (il n’y a pas d’éditeur). Il est possible d’intervenir finement sur l’échelle de gris pas le biais d’un dispositif de réglage séparé des Gain et du Bias, ainsi que sur l’ensemble de l’espace couleurs grâce à un CMS actif sur les 3 dimensions du Gamut.

En matière de traitement vidéo, point de mode super résolution ou d’interpolation d’images, seul un réglage classique de netteté est disponible.

La détection des signaux HDR-10, permet d’activer le menu spécifique HDR et d’avoir accès à quatre sélections : « standard, détails, lumineux, film ».

N’espérez pas non plus trouver de gestion automatique des métadonnées HDR (auto mapping), avec le HD29H il faudra procéder à des ajustements manuels et régler la luminosité et le contraste en fonction du programme 4K.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Première bonne surprise avec l’HD29H, il est particulièrement discret. En mode lampe économique, il atteint les limites basses de notre sonomètre avec 30dB. Avec la luminosité à pleine puissance, il reste cantonné à 34dB.

Netteté et piqué :

Ces appareils à petit prix font généralement l’économie sur le bloc optique. Or que nenni,l’image du nouvel Optoma n’en paraît pas affectée. Sur mires 1080P la précision du DLP est bien présente. Il y a certes des aberrations chromatiques mais elles demeurent limitées.

Test Optoma HD29H
Mire netteté Optoma HD29H

Globalement pour un appareil de ce prix les résultats sont donc bons et ce en 1080P, tout comme avec les signaux 4K (qui je le rappelle sont « réduits » à la résolution Full HD).

Test Optoma HD29H
Précision image Optoma HD29H

Input lag :

Cette valeur est particulièrement importante pour ceux qui s’adonnent aux jeux vidéo en réseaux et plus spécifiquement aux parties de « frags » dans lesquelles le temps de réponse de l’image est crucial. Ces gamers seront heureux d’apprendre que, grâce à une option dédiée appelée « Gaming enhanced », l’input lag est abaissé de 33,4 ms à 16,4 ms en 1080p 60Hz.

test OPTOMA HD29H
Comparaison Gaming enhanced activé désactivé OPTOMA HD29H

Mais on peut faire encore mieux : après avoir configuré ma Xbox One S sur 1080p 120hz, il est alors possible d’obtenir 8,4 ms d’input lag. On atteint des records. Le futur Acer Nitro G550 devrait également proposer cette configuration et ce niveau de lag.

Fluidité :

Mon pendulaire Burosch effectue un mouvement de balancier peu perturbé par des déformations. En 1080p24, le HD29H n’est pas épargné par le judder mais il reste dans des niveaux que je juge acceptable et je suis particulièrement exigeant en la matière.

Test Optoma HD29H
Fluidité Optoma HD29H

Overscan :

Par défaut, le cropping est réglé sur zéro, vous avez donc la totalité des éléments devant figurer dans l’image à l’écran. Il est possible d’intervenir sur les bords pour faire disparaître d’éventuelles distorsions mais l’Optoma HD29H n’en a pas besoin.

Test Optoma HD29H
Overscan OPTOMA HD29H

Synchronisation HDMI/Handshake :

Le passage d’une source HDMI à une autre se fait avec un délai compris entre 7 à 10 secondes (écran noir), je n’ai pas rencontré de difficultés de liaisons 4K HDR avec l’HD29H et encore moins avec les signaux 1080P à 120hz.

Bruit vidéo/cadre lumineux :

Par le passé, j’ai souvent constaté la présence de bruit vidéo ou fourmillement dans l’image de certains vidéoprojecteurs Optoma mais ce n’est pas le cas avec ce nouveau modèle dont l’image est épargnée par toute pollution visuelle.

La recherche d’un éventuel défaut de cadre lumineux entourant les contours de l’image projetée par l’HD29H a été vaine.

Contraste et luminosité :

Avec des couleurs justes, les 3200 lumens annoncés ne sont pas là et je serai tenté de dire tant mieux, car pour le home cinéma il faut un équilibre entre contraste et luminosité.

Après calibrage, la puissance lumineuse maximum est mesurée à 1098 lumens ce qui permet d’obtenir une image 1080P SDR avec une luminance de 16 fL sur 3 m 40 de base (3 mètres de base en mode économique).

Test Optoma HD29H

En HDR, pour obtenir 30 fL, il faudra se limiter à une taille d’écran de 2m50 avec des couleurs calibrées.

Les résultats du contraste natif sont un peu décevants et culminent aux environs de 1000/1. La situation s’améliore en activant les modes dynamique ou éco+, ce qui pousse mes mesures à 2120:1 et sans trop d’effets de pompage de la luminosité.

Test Optoma HD29H
Niveau de noir Optoma HD29H

Colorimétrie :

SDR :

Il y a un peu de travail pour corriger une colorimétrie qui est éloignée des valeurs rec.709. C’est d’ailleurs le mode « référence » qui est le plus juste en sortie de boîte.

Test Optoma HD29H
RVB Gamma mode « référence » Optoma HD29H

Le Gamut du projecteur dépasse légèrement celui de conteneur HDTV (rec709) puisqu’il atteint 101,2%.

Test Optoma HD29H
CIE mode référence Optoma HD29H sortie de boîte

Le gamma est proche de 2.1 mais pas linéaire, la température de couleurs présente un déficit marqué du rouge.

Après corrections, il est possible d’obtenir d’excellents résultats, tant dans le domaine du CIE que de celui du Gamma ou encore de l’échelle de gris.

Test Optoma HD29H
CIE post calibrage optoma HD29H
Test Optoma HD29H
CMS avancé post calibrage optoma HD29H
Test Optoma HD29H
RVB GAMMA post calibrage

Voici mes valeurs correctives après calibrage :

Mode utilisateur

Couleur du mur : arrêt

Luminosité : 6

Contraste : – 12

Netteté : 8

Gamma : 2.2

Paramètres couleurs : BC 1

Température de couleurs : chaud

RVB :

Gain Rouge : 0

Gain Vert : 0

Gain Bleu : 1

Tendance Rouge : 2

Tendance Verte : 0

Tendance Bleue : 1

HDR :

L’Optoma HD29H ne dispose pas d’un ajustement automatique de type « auto mapping« , il va donc falloir ajuster la luminosité et le contraste manuellement en fonction du programme HDR-10 que vous allez lui demander de projeter.

Par défaut, l’image 4K HDR est beaucoup trop claire : réduire la luminosité à – 10 et positionner le contraste à 6 a été salutaire dans ma configuration pour obtenir une image 4K HDR convaincante (mode HDR « lumineux »).

VERDICT SUBJECTIF

1080P :

Avant de donner mon analyse sur le rendu des films 1080P avec l’Optoma HD29H, il faut tout d’abord se rappeler que ce projecteur est conçu pour les jeux vidéos, en leur donnant brillance, éclat et précision sur une très grande taille d’écran. Cette caractéristique fait que les couleurs offertes en sortie de boîte ont tendance à être trop froides. Le blanc est certes éclatant mais avec une touche de bleue qu’il faudra rectifier pour visionner votre film en Blu-ray.

Test Optoma HD29H
Alien Covenant 1080P Optoma HD29H

Vous avez des pistes de réglages dans la partie technique dédiée à la colorimétrie.

La forte luminosité du projecteur, boostée par le Brilliant Color, impacte le contraste natif qui est moyen. Pour redonner de la profondeur aux noirs, il existe deux solutions qui peuvent être combinées. La première est d’utiliser un écran technique gris, pour cela, il faudra se tourner vers un modèle à gain 0.8. La seconde option consiste à activer les modes de luminosité « dynamique » ou « éco+ ».

Passés ces réglages, l’Optoma HD29H délivre une image home cinéma tout à fait convaincante avec des couleurs conformes à la volonté du réalisateur, une belle lisibilité et un beau piqué. La fluidité 1080p24 ne souffre pas de l’absence d’interpolation d’images et la dynamique est impressionnante.

4K HDR :

J’utilise toujours les mêmes passages d’Alien Covenant en Blu-ray classique et en version 4K HDR pour évaluer subjectivement le rendu de l’image.

Après avoir appliqué les ajustements que je vous ai décrit dans la partie « colorimétrie », l’image HDR retrouve de la profondeur et des détails sans sacrifier à la luminosité. Je vous place ci-dessous un comparatif visuel entre les deux versions : 4K HDR (à gauche) et 1080P SDR (à droite).

Test Optoma HD29H
Comparaison 4K HDR 1080P optoma HD29H

Gaming HDR :

Je ne suis pas un expert en jeu vidéo et ma console Xbox One S me sert principalement de lecteur UHD Blu-Ray. J’ai donc découvert ses capacités 120hz à l’occasion de ce test mais également le rendu HDR de « Battlefield 1 ».

Test Optoma HD29H
Battlefiled 1 Optoma HD29H

Je dois avouer que jouer dans ces conditions sur un écran technique de plus de 2m50 de base, vous en met plein les yeux. La mission du tank anglais qui s’engage dans les lignes allemands pour démolir les pièces d’artillerie est superbement restituée par le couple Lusoscreen Dark Star et l’Optoma HD29H. Vous avez ci-dessous un aperçu du rendu.

Test Optoma HD29H
2m50 de base de jeu HDR Xbox ONE S Optoma HD29H

En 1080p 120hz la netteté de l’image est boostée et elle participe encore plus à l’immersion dans le jeu.

Test OPTOMA HD29H
120hz OPTOMA HD29H

C’est dans cette configuration que l’Optoma HD29H est le plus à l’aise.

CONCLUSION

Cet Optoma HD29H en tant que modèle versatile Gaming/Home Cinéma est une bonne surprise. En effet, s’il combine les avantages techniques pour le jeu vidéo (Input lag réduit, jeu 4K HDR, support du 120hz), il n’en délaisse pas pour autant la projection des films en offrant après réglages ad-hoc une image avec de belles couleurs et très précise.

Voilà donc un projecteur aussi polyvalent que de bon rapport qualité-prix, à la nuance près que si la fidélité des couleurs peut être secondaire pour le jeu vidéo il n’en va pas de même pour la restitution d’un film, domaine qui nous intéresse avant tout ici ; home-cinéphiles, je vous conseille donc de procéder à un providentiel calibrage de l’image du HD29H si vous envisagez cette utilisation.

En résumé, le cœur de cible visé par ce projecteur est atteint avec un appareil conçu pour le Gaming mais néanmoins apte à être utilisé pour le Home Cinema et qui permet d’avoir accès à la 4K HDR, tout ça pour un prix contenu. Dans ce quadruple créneau et pour un tel mouton à cinq pattes (car la discrétion de fonctionnement est aussi un atout de premier ordre), l’Optoma HD29H mériterait qu’on conçoive un award spécial afin de lui décerner.


TEST OPTOMA HD29H
OPTOMA HD29H

J’ai apprécié :

Le concept,

L’input lag réduit,

– La précision de l’image,

– Le support 4K HDR,

– La colorimétrie après calibrage,

Le support 1080p 120hz,

– La discrétion de fonctionnement

Je regrette :

– Une colorimétrie qui pourrait être mieux ajustée en sortie de boîte,

– Un contraste natif moyen,

– Les réglages manuels de l’image HDR.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES (données constructeur)


Technologie d’affichage : DLP
Résolution native : 1080p Full HD (1920×1080)
Luminosité (mode Lumineux) : 3 400 lumens
Contraste : 50 000:1

Correction Keystone  : verticale +/-40°
Source lumineuse : lampe
Puissance de la lampe : 203 watts
Durée de vie de la lampe (hrs) : 6000 (Lumineux), 15000 (Dynamique), 10000 (Eco)

Rapport de projection : 1,47:1 – 1,62:1
Distance de projection : 1 m – 9,8 m
Zoom : 1,1x
Type de zoom : manuel
Longueur de la focale (mm) : 15,59 ~ 17,14
Offset Natif : 116%é
Entrées :
– 1 x HDMI 2.0
– 1 x HDMI
Sorties :
– 1 x Audio mini-jack 3,5 mm
– 1 x USB-A power 1,5A
Contrôle  : 1 x 3D sync

Niveau sonore : 25 dB


27 Comments

  1. 1000:1 est decevant. Est-ce a cause de la roue ayant des segments hors RVB?

    Je me souviens d’avoir lu d’autres exemples ou le taux de contraste mesuré est beaucoup mieux (environ 30-40%) avec des roues RVB RVB que les modeles equivalents non-RVB. Comme, ex. UHD65 vs UHD60.

    Je me demande pourquoi ne pas sortir avec un projecteur LED avec 1080p / 120hz / HDR / P3 et une basse latence. Ca je sauterais dessus, avec une contraste de 2000:1 ou plus natif. On peut rever. Un shifting XPR 2-fois avec une puce 1080p a 120hz (comme e-shift) pourrait au moins accepter 1440p 120hz et afficher celui-ci pour des jeux via HDMI 2.0b. Les DLP 0.66 pourraient en theorie meme accepter du 1440p 120hz nativement aussi (avec XPR desactivé), c’est vraiment decevant qu’ils n’y ont pas pensé.

  2. Super test greg,il n’y à plus qu’à attendre le test de son concurrent le nitro G550 qui d’apres ce que j’ai compris aura une focale plus courte, wait and see.

  3. Super ce test ..J’hesite entre cette optoma et un BenQ W2000 pour une utilisation cinema seulement.. lequel a les meilleurs noir ?

  4. Bonjour Greg
    (Désolé a l’avance pour la lg du msg)
    Je profite de cet essai de l’Optoma HD29H qui faisait parti de mes choix pour récupérer qq idées sur le renouvellement de mon ancien et couteux (a l’époque) NEC HT 1000 de 2003 (Cela fait un bail, mais je suis resté patient avant de passer la HD en videoproj.)

    Pas possibilité de voir ou d’essayer quoi que ce soit par chez moi en Bretagne, bref …
    Je me suis fait une liste de courses en lisant les essais de puis 15j mais donc impossible de choisir car pas possible de voir ou d’essayer, je vais donc me rallier à ton expérience.

    Optoma HD29H (orienté gamer) -> price env. 800

    Viewsonic PX 706 HD (FC) (orienté gamer) -> price env. 750
    Le PX 725 côté budget est top -> price env. 600

    Epson TW 7600 -> price env. 1000

    BENQ W1090 -> price env. 650
    BENQ W2000+ (le Wifi déporté me semble pratique) -> price env. 850

    Xgimi H2 (j’ai des doutes sur ce produit chinois, à tord je pense) -> 850 / 950

    (Occas) SONY VPL HW50 ES de 2012 avec 2500h au compteur -> 800
    (mais motion flow, reality creation)

    (Occas) SONY VPL VW90ES mais de 2010 trop ancien je pense, -> price env. 650

    Mes contraintes :
    Budget max 1000 euros, je veux plus mettre une fortune pour un produit qui sera périmé dans 5 ans.

    Pour moi la priorité c’est la qualité image sur home cinema, fluidité, pas de saccades ou quoi que ce soit (sources BRD, Netflix, … j’ai repris récemment le dernier lecteur Pana BD 820).

    J’ai dégagé mon NEC HT 1000 de mon salon car mauvaise intégration, bref le temps de réfléchir (1 an ?), je ferai mes projections sur une toile écran fixe que je dois faire DIY (Si tu as des indic sur un choix de toile PVC je suis preneur).

    Mobilité simplifié, je vais donc sortir et ranger mon vidéoprojecteur pour chaque projection de manière a ne pas encombrer mon salon ( 8m sur 4m, mais je pense maxi 3 à 3,50m de recul sur un meuble roulette dédié), et la tu va me dire adieu le SONY VPL HW50 ES (snifff)

    P.S. : Je veux quand même prendre une claque visuelle par rapport à mon ancien NEC HT 1000.

    Si tu peux me guider dans cette jungle ou alors me dire d’attendre encore un peu …. pour un modèle qui va sortir dans qq semaines ou un autre modèle que je n’aurai pas vu.
    thks

    • Bonjour Eric, tu viens de m’offrir un petit coup de nostalgie en pensant au NEC HT1000 que j’adorais !

      Pour ton choix, seuls deux modèles sont prévus pour l’avenir et supportent le 4H HDR, l’un de belle manière (l’Optoma HD29H) et l’autre pas terrible (Xgimi H2), seul le Xgimi H2 à un mode d’interpolation d’images (absent de l’optoma HD29H).

      Pour le home cinéma 1080p plusieurs modèles sont en tête de liste : BenQ W2000+, Viewsonic PX725HD (ce modèle a également pour avantage d’avoir un input lag très bas).

      Oublie le SONY HW50 qui ne tient pas dans la durée et privilégie un DLP si tu envisages de réserver à ta nouvelle acquisition le même destin que le NEC.

      Dans ta liste tu as oublié le JmGO N7 ici (mais pas terrible pour le jeu en réseau) :

      http://www.passionhomecinema.fr/blog/index.php/30/01/2019/test-jmgo-n7-lavis-de-gregory/

      Je sais c’est compliqué 😉

      Donc pour résumé si tu cherches un modèle performant home cinéma/gaming tourné vers l’avenir à – de 1000€, seul l’Optoma HD29H coche toutes tes cases.

  5. Merci, Bon c’est bien déja que quand je parle de NEC HT1000 ça parle a quelqu’un … 🙂
    j’ai arrêté de suivre les produits il y a 10 ans et je m’y remets.
    j’ai parlé de gaming mais ce n’est pas du tout ma priorité … mon fils de 12 ans m’a piqué la TV pour Fortnite, je me reprends un projo pour lui redonner gout au cinema à la maison.

    Donc BenQ W2000+, Viewsonic PX725HD et l’optoma HD29H ….pour le HDR.
    et pour le syst. d’interpo. faudra que je m’en passe sinon je vais devoir rajouter qq euros en plus (je sais pas si je serai tolérant la dessus, j’aime pas les saccades sur les longs traveling ou le manque de fluidité).

    je vais jeter un coup d’oeil à ton essai sur le JmGO N7 (j’avais pas fait gaffe).

  6. Entre un VP 1080P et 4K pensez-vous qu’on voit vraiment la différence de définition quand on est assis à 3m50 d’un écran de 120pouces ?
    J’hésiste entre ce modèle de VP et les prochains VP 4K 2019…

  7. Thanks for the detailed review!
    I’m thinking about upgrading from my current BenQ W1070 to either this or the Acer Nitro G550 — the main use case is gaming, and the main incentive is 120Hz support.

    Are you planning to review the G550 as well? I’m wondering if the RGBRGB wheel will give it a contrast/color advantage and it would be fantastic to have a review done using the same setup that allows for a direct comparison.

  8. Bonjour Grégory, je ne suis pas un spécialiste en projecteur mais j’aimerais avoir ton avis sur un cas particulier.
    J’ai besoin d’un vidéoproj, focale extra courte pour projeter sur tulle (proj holographique) sur une taille d’environ 4 à 6 m de large max.
    Source : sortie de carte vidéo d’ordinateur (Titan X), format HD via HDMI. C’est pour des prestations nomades, légères, destinée à des événements « petits budgets » (pour des grosses prestations holographiques, il y a des grosses boites qui me font ça :)).
    J’ai besoin d’un bon respect de couleurs car je fais du « painting live » à partir de l’ordinateur ordi. Lag minimum, comme pour un jeu vidéo et puissance maxi pour un budget… autour des 1000/1500 € (je sais, ce n’est pas beaucoup, mais apparemment, il va y avoir des surprises technologiques cette année et je ne suis pas trop pressé 🙂

    Merci d’avance

  9. Bonjour,

    je ne sais pas si il aura un bon input lag mais que vaudra le benq W2700 qui as ma préférence surtout à cause de la marque à cote de cet optoma ?

    Merci

      • Bjr
        QQ infos, je me suis calé sur la liste que l’a proposé Greg un peu plus haut ci-dessus … et essayant de fouiller vers les 4K avec wobulation (Viewsonic PX 747 4K, etc … mais comme je sais ce que Greg en pense … j’ai un peu mis de côté).
        DONC, impatient comme je suis, LE BENQ W 2700 !
        j’ai tel à un revendeur officiel de la marque BENQ, contact qui a appelé le commercial pour le réseau géographique me concernant.
        il y a un peu de retard mais la mise à dispo stock est prévu pour fin Mars.
        Le prix officiel de base serait 1599.00,
        dc toujours le même dilemne, ce sera le price ‘double’ (presque) d’un BENQ W2000, OPTOMA HD29H, VW PX725 HD, …
        Est ce que cela en vaudra la chandelle ?

  10. Bonjour Greg ,suite à mes précédents poste sur les Xiaomi ust je me suis rabattu vers des vidéos projecteur standard , je pense que le hd29h correspond à mes critères ,mais j’ai aussi vu le Epson t6700 qui est en promo a 800€ qui m’intéresse, lequel choisiriez vous, je recherche la luminosité, les deux sont a peu près similaires niveau luminosité pour le reste je suis moins calé

    Merci

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. OPTOMA HD27HDR una opcion interesante
  2. Acer V6520 : DLP 1080P compatible 4K HDR – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*