Test Philips Screeneo S4 : l’avis de Grégory

Test Philips Screeneo S4
Screeneo S4

Je profite d’une accalmie entre deux tests de projecteurs laser UST pour enfin finaliser le banc d’essai du Philips Screeneo S4, un vidéoprojecteur 1080P à LED construit sur une base JmGO mais avec un firmware différent.

Sur le papier, ce nouveau projecteur tout-en-un (smart projector) rassemble quelques caractéristiques intéressantes : 1800 lumens, durée de vie de la source lumineuse de 30 000 heures, contraste de 100 000:1 (désolé j’ai pouffé !) et capacités multimédias (streaming direct, mode miroir, support bluetooth, système sonore stéréo incorporé…).

Le Screeneo S4 est commercialisé en Europe au tarif de 1199€, le JmGO N7 est disponible en import à un petit peu moins de 800€. Le premier bénéficie de deux années de garantie alors que le second nécessite un retour en Chine en cas de panne et pendant une année uniquement. Le Firmware est différent (développé par Philips), il permet d’avoir accès à un système d’exploitation Androïd prévu pour le marché européen avec des applications pré-installées comme YouTube, Netflix, etc.

Ce test vise donc à analyser l’écart entre le Screeneo S4 et le JmGO N7 pour vous guider le plus objectivement possible dans votre futur choix.

PRÉSENTATION

Le Philips Screeneo S4 est un vidéoprojecteur DLP de résolution native 1080p (puce 0.47) qui utilise 4 diodes LED OSRAM (RGBB) de haute puissance capables de fournir une puissance lumineuse de 1800 lumens avec un contraste annoncé à 100 000 :1 (je pouffe encore !). La durée de vie des LED est de 30 000 heures.

Le projecteur est équipé d’un bloc optique entièrement en verre. Il dispose d’un système de gestion électrique du focus avec mode entièrement automatisé si besoin, ainsi que d’une correction électronique du trapèze. Cette fonction vous permet de modifier l’image déformée de 45 degrés vers le haut, le bas, la gauche et la droite pour obtenir une image géométrique lorsque vous ne pouvez pas aligner le S4 perpendiculairement à l’écran.

Test Philips Screeneo S4
Screeneo S4 face

Le nouveau Screeneo intègre une fonction miroir sans fil qui le connecte à un Smartphone ou à une tablette pour projeter des vidéos, des photos et même des documents de bureau depuis votre portable ou tablette. Il est également équipé de ports HDMI et USB pour une connexion filaire. Il est compatibles 4K HDR-10 et 3D via des lunettes DLP-Link non fournies.

Des haut-parleurs intégrés peuvent être utilisés comme enceintes Bluetooth. Le S4 utilise un OS Androïd permettant de télécharger et d’installer une variété d’applications comme YouTube, Netflix, Hulu, Spotify, Plex,

TOUR PHYSIQUE

Philips a fait procéder à quelques modifications physiques sur la base JmGO. Si le projecteur conserve son aspect cubique, sa façade est maintenant en verre et le bloc optique protégé derrière une glace. Ce choix devrait permettre d’éviter les problèmes de poussières.

L’appareil est très léger (1,8 kilos) et peut être facilement emporté avec soi pour des séances de home cinéma en déplacement.

Aucun dispositif de déplacement mécanique de l’objectif de type Lens-shift n’est disponible pour aider au placement de l’image. Il faudra utiliser les pieds dévissables en dessous de la coque pour surélever l’appareil. J’ai positionné le projecteur à 2,1 mètres de l’écran Vividstorm pour obtenir une image de 2m20 de base.

La coque est surmontée d’une commande tactile (un rond) qui permet d’allumer l’appareil sans télécommande. Quand sa couleur est rouge cela signifie qu’il est en veille ; le passage en blanc signale la mise en route du projecteur et la couleur bleue est réservée à la fonction Bluetooth en tant qu’enceinte connectée. Deux haut-parleurs stéréo de 5 W prennent en charge la partie sonore.

Au rayon connectique, on trouve 2 prises USB dont une alimentée pour connecter vos clés USB ou disque dur, une entrée HDMI et une sortie SDPIF pour connecter un système sonore externe.

Test Philips Screeneo S4
Connectique Screeneo S4

La télécommande blanche de Philips détonne par rapport à celle du JmGO N7 noire et plus simpliste. Elle est équipée de la fonction AirMote déjà disponible sur les U3 et S6 (en test sur ce blog) et permet de parcourir facilement les menus grâce à la commande intuitive AirMote. Il vous suffit de pointer ou de réaliser d’autres gestes pour sélectionner ce que vous voulez regarder.

Test Philips Screeneo S4
Télécommande Screeneo S4

MENUS

A l’allumage du projecteur, l’image apparaît rapidement sans préchauffage (l’avantage des LED). Le fond d’écran vert Philips avec la fleur à droite sert d’écran d’accueil avec les vignettes des applications déjà installées. Il faudra aller dans le menu configuration pour connecter le projecteur à votre réseau wifi afin d’avoir accès au magasin d’applications Androïd, à la mise à jour ainsi qu’aux chaînes de streaming.

Test Philips Screeneo S4
Menu accueil du Screeneo S4

Le S4 offre 4 réglages de luminosité : standard, cinéma, lumineux et un mode personnalisé qu’il faudra aller ajuster dans le menu configuration. Cette mini-mémoire utilisateur permet de corriger les niveaux RVB mais uniquement de manière globale. Il n’y a pas de Gain et Bias.

Test Philips Screeneo S4
Réglages RVB

Les réglages de colorimétrie d’usine sont listés dans l’ordre suivant : « vivid, natural, soft, user« . Seul le dernier est légèrement éditable ; il ouvre les options « luminosité, contraste, saturation, température de couleurs ». N’espérez pas trouver de réglages séparés des niveaux de gris ou un CMS sur les 3 dimensions du Gamut. Je ne parle même pas d’interpolation d’images, de super résolution ou d’éditeur de gamma. Le S4 ne dispose pas non plus d’une gestion dynamique du contraste.

Pour le coup la simplicité du N7 est reconduite. Le S4 propose néanmoins un choix de 3 températures de couleurs « froide, moyenne, chaude ».

Test Philips Screeneo S4
Menu configuration Screeneo S4

Le lecteur médias prend en charge la plupart des fichiers dématérialisés connus et supporte également les sources 4K HDR10. Dès qu’un signal 4K HDR est détecté le projecteur commute automatiquement dans ce mode.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement et qualité du système sonore intégré :

Quatre modes de fonctionnement du refroidissement sont disponibles « économique, normal, lumineux et personnalisé ». Je trouve le S4 légèrement bruyant et mes mesures oscillent entre 39 et 42dB.

Concernant le rendu des enceintes intégrées, il est à l’image de celui du JmGO N7 à savoir ample, précis et avec de la dynamique. On n’est pas dans les niveaux de qualité atteints pas les projecteurs UST Xiaomi mais pour une petite boîte cubique de cette taille c’est déjà très bien.

Précision d’image (piqué et netteté) :

Par expérience je désactive toujours la gestion automatique du focus électrique. En effet, si je salue la présence d’une telle option, rien ne vaut le réglage pas-à-pas avec la télécommande le nez au plus près de l’écran.

La gestion automatique a pour désagréable habitude de rendre net le centre de l’écran en négligeant les bords alors qu’il est tout à fait possible d’obtenir un résultat homogène sur l’ensemble de l’image.

Test Philips Screeneo S4
Précision de l’image du Screeneo S4 et mire de focus

Vous pouvez constater sur les images jointes que la netteté est un des points forts du Screeneo S4. L’examen des lettres, même sur le bord des images démontre qu’elles sont épargnées par toute trace d’aberrations chromatiques.

Test Philips Screeneo S4
Paramètres projecteur et lecture fichiers

De très bons résultats avec une remarque qui devient habituelle avec ce type de projecteur : les concepteurs de ces appareils ont pour désagréable habitude de mettre la dose dans le réglage de netteté. Je vous recommande de ne pas dépasser +30 en lieu et place des + 50 par défaut. Cette correction vous permettra de ne pas souffrir de doubles contours sur les lignes.

Fluidité :

Cela doit être la touche Philips, mais les résultats dans le domaine de la fluidité sont meilleurs sur le Screeneo S4 que sur le JmGO N7. Ce point se confirmera également avec mes mesures de lag. Que ce soit en 1080p24 ou 4K, les panoramiques ne souffrent pas de judder et ainsi l’absence d’interpolation n’est donc pas préjudiciable.

Input lag :

Mesure particulièrement importants pour ceux qui envisagent les parties de jeux vidéos en ligne (First Person Shooter), le retard à l’affichage ou input lag qui s’élevait à 82 ms sur le JmGO N7 est abaissé à 75,6 ms. Hélas, si c’est certes mieux, c’est encore trop pour du jeu en réseau dans lequel le temps de réponse est primordial.

Test Philips Screeneo S4
Input lag Screeneo S4

Bruit vidéo/artefacts :

Le bruit vidéo et la production d’artefacts indésirables sont liés au niveau de netteté sélectionné. Pour obtenir un bon compromis entre précision d’image et absence de pollution visuelle, il faut se limiter à une échelle de valeurs comprises entre +25 et +30 car au-delà l’image contiendra du bruit et des grésillements et en-dessous elle sera trop douce.

Colorimétrie, contraste et luminosité :

Les parties contraste/luminosité et colorimétrie et gamma sont fusionnées. Vous pouvez ainsi trouver dans un même tableau récapitulatif les résultats mesurés de la luminosité de tous les modes luminosité et image du Screeneo S4, suivis pour chacune des sélections usines de leurs températures de couleurs, leurs écarts deltaE et leurs Gamma.

Test Screeneo S4
Contraste et luminosité Screeneo S4

Cerise sur le gâteau alors que les premières mesures sont effectuées sonde vers le projecteur, la dernière ligne intègre les relevés en direction de l’écran pour vous rendre compte de l’impact de Vividstorm sur la luminosité et le contraste.

La signature colorimétrique du Screeneo S4 présente des similitudes avec celle du JmGO N7. Le gamma est globalement trop bas, avec un effondrement dans les niveaux d’IRE de 60 à 100 (l’intervention sur le contraste n’aura que peu d’effet sur ce point).

Le Gamut est large est dépasse les références du rec709 en atteignant 121% et il arrive à presque 90% du DCI-P3.

Pour la température de couleurs, les meilleurs résultats sont obtenus en conjuguant la luminosité « cinéma » avec la sélection « natural » ce qui permet d’obtenir 6945K avec un écart deltaE limité à 3,4 et un gamma de 1,72.

Pour corriger tout ceci, mais sans parler de véritable calibrage tant les options de réglages sont limitées, voici les valeurs correctives à appliquer en 1080P SDR :

Mode luminance : cinéma
Mode image : user
Luminosité : 48
Contraste : 40
Saturation : 32
Température de couleurs : chaude

Pour les signaux 4K HDR c’est quasiment pareil à deux exceptions près :

Mode luminance : cinéma
Mode image : user
Luminosité : 48
Contraste : 80
Saturation : 25
Température de couleurs : chaude

Test Screeneo S4
HDR CONTRASTE SCREENEO S4

Le constructeur annonce une luminosité de 1800 lumens. Mes mesures atteignent un maximum de 1402 lumens mais avec une dominante verte inutilisable en home cinéma. Après réglages, il reste 467 lumens avec un contraste natif de 366/1 (bien loin des 100 000:1, vous comprendrez pourquoi je pouffais plus haut, mais à la décharge de Philips, la grande majorité des constructeurs fait pareil).

Le S4 ne dispose d’aucun dispositif d’iris dynamique pour améliorer cette situation.

La mise en œuvre de l’écran technique ALR spécial UST Vividstorm avec le S4 (son pic de gain est annoncé à 0.6) entraîne une augmentation du bleu qu’il faudra donc recalibrer et un abaissement de la luminosité marquant un gain moyen de 0.6. Le contraste est amélioré passant de 366/1 à 456/1.

En s’abaissant à la stricte lecture des chiffres, on pourrait conclure que le S4 est limité à de petites bases d’écran (2m20 de base avec 16 fL.) mais grâce à l’effet Helmholtz-Kohlrausch*, l’impression de luminosité est visuellement renforcée.

* Effet de Helmholtz-Kohlrausch : dépendance de la clarté (luminosité) par rapport à la luminance et à la chromaticité. Les objets de couleur apparaissent plus clairs que les objets achromatiques ayant la même luminance. Les couleurs les plus saturées apparaissent de fait comme étant les plus brillantes.

VERDICT SUBJECTIF

1080P SDR :

Test Philips Screeneo S4
SCREENEO S4 ELYSIUM

Après avoir pris soin de positionner mes réglages recommandés, vous pourrez profiter d’une image aux couleurs naturelles et avec une excellente définition.

Test Philips Screeneo S4
SKYFALL Screeneo S4

J’ai passé des extraits des versions 1080P d’Elysium, Gravity et James Bond Sky Fall en savourant la précision et les détails d’un bout à l’autre de l’image. J’espère que les photos jointes sauront lui rendre honneur.

Test Philips Screeneo S4
1080P SKYFALL Screeneo S4

La fluidité n’appelle aucun reproche malgré l’absence d’interpolation d’images. Le seul point faible est identifié au niveau du contraste. Le S4 n’est pas à son aise dans les scènes nocturnes et il faudra le combiner à un écran technique pour lui rendre de la superbe dans ce domaine, idéalement un modèle à gain supérieur à 1.5 comme le Cine-Screen récemment testé sur le blog.

Test Philips Screeneo S4
Gravity Screeneo S4

4K HDR :

Point d’automapping HDR, le projecteur se bloque sur ses réglages internes dès qu’il détecte un signal 4K HDR. Pour mémoire, il ne s’agit pas, comme pour les projecteurs DLP à simulation 4K d’un traitement par wobulation, mais d’une simple mise à l’échelle inversée dans le cas du S4. Si vous voulez une image bénéficiant du surcroît de définition UHD, il faudra vous tourner vers le S6.

Test Philips Screeneo S4
4K HDR Screeneo S4

Malgré une luminosité restreinte, après avoir appliqué mes réglages recommandés, vous pourrez bénéficier d’une image 4K HDR convaincante en n’étant pas trop gourmand sur la taille d’image.

Test Philips Screeneo S4
4K HDR Screeneo S4

CONCLUSION

Si la base est partagée, les résultats finaux ne sont pas similaires. Il serait donc inexact de conclure que le Screeneo S4 n’est qu’un JmGO N7 rebadgé. Performances et options diffèrent légèrement. Avec le Philips S4 on bénéficie d’un appareil conçu pour le marché européen, avec des applications qui fonctionnent sans restriction, une télécommande plus élaborée et une garantie de 2 années. Le JmGO N7 offrira une meilleure dynamique d’image (contraste et luminosité) à un prix inférieur de 400€ mais avec une absence de support local.

Armé de ces informations, à vous de faire votre choix.

Test Philips Screeneo S4
Screeneo S4

J’ai apprécié :

– Les applications adaptées au marché européen,

– La netteté,

– La télécommande avec Airmouse.

– Une image 1080P bluffante.

Je regrette :

– Le bruit de fonctionnement,

– Pas assez de réglages d’ajustement de la colorimétrie.

ENGLISH VERSION



I take advantage of a break between two UST laser projector tests to finally finalize the Philips Screeneo S4 test bench, a 1080P LED projector built on a JmGO base but with a different firmware.


On paper, this new all-in-one projector (smart projector) combines some interesting features: 1800 lumens, 30,000 hours light source life, 100,000:1 contrast (sorry I hissed!) and multimedia capabilities (direct streaming, mirror mode, Bluetooth support, built-in stereo sound system…).

The Screeneo S4 is available in Europe for 1199€, the JmGO N7 is available for import at just under 800€. The first one has a two-year warranty while the second one requires a return to China in case of breakdown and for only one year. The Firmware is different (developed by Philips), it allows access to an Android operating system designed for the European market with pre-installed applications such as YouTube, Netflix, etc.

This test therefore aims to analyse the gap between the Screeneo S4 and the JmGO N7 to guide you as objectively as possible in your future choice.


PRÉSENTATION


The Philips Screeneo S4 is a DLP projector with native 1080p resolution (0.47 chip) that uses 4 high-power OSRAM (RGBB) LEDs capable of delivering 1800 lumens of light power with an announced contrast of 100,000:1 (I can still whale!). The service life of the LEDs is 30,000 hours.


The projector is equipped with an all-glass optical compartment. It has an electrical focus management system with fully automated mode if necessary, as well as electronic keystone correction. This function allows you to modify the distorted image 45 degrees up, down, left and right to obtain a geometric image when you cannot align the S4 perpendicular to the screen.

Test Philips Screeneo S4
Screeneo S4 face


The new Screeneo includes a wireless mirror function that connects it to a smartphone or tablet to project videos, photos and even desktop documents from your laptop or tablet. It is also equipped with HDMI and USB ports for wired connection. It is compatible with 4K HDR-10 and 3D via DLP-Link glasses not included.
Built-in speakers can be used as Bluetooth speakers. The S4 uses an Android OS to download and install a variety of applications such as YouTube, Netflix, Hulu, Spotify, Plex,


PHYSICAL TOUR


Philips has had some physical modifications made on the JmGO basis. While the projector retains its cubic appearance, its front is now made of glass and the optical compartment is protected behind a glass. This choice should avoid dust problems. The device is very light (1.8 kilos) and can be easily carried with you for home cinema sessions on the move.

No Lens-shift-type mechanical lens displacement device is available to assist in image placement. It will be necessary to use the unscrewable feet under the hull to raise the unit. I positioned the projector 3 meters from the Vividstorm screen to obtain a 2m20 basic image.
The shell is topped by a touch control (a circle) that allows the device to be switched on without a remote control. When its color is red, it means that it is in standby; switching to white indicates that the projector is turned on and the blue color is reserved for the Bluetooth function as a connected speaker. Two 5 W stereo speakers take care of the sound part.

Test Philips Screeneo S4
Connectique Screeneo S4


In the connectivity section, there are 2 USB sockets, one powered to connect your USB keys or hard disk, an HDMI input and a SDPIF output to connect an external sound system.


Philips’ white remote control is different from the black and more simplistic JmGO N7. It is equipped with the AirMote function already available on the U3 and SS6 (under test on this blog) and allows you to easily navigate through the menus using the intuitive AirMote control. All you have to do is point or do other gestures to select what you want to watch.

Test Philips Screeneo S4
Télécommande Screeneo S4


MENUS


When the projector is turned on, the image appears quickly without preheating (the advantage of LEDs). The Philips green wallpaper with the flower on the right serves as the home screen with thumbnails of applications already installed. You will need to go to the configuration menu to connect the projector to your wifi network in order to access the Android application store, the update and the streaming chains.

Test Philips Screeneo S4
Menu accueil du Screeneo S4

The S4 offers 4 brightness settings: standard, cinema, bright and a custom mode that you will have to adjust in the configuration menu. This mini user memory allows you to correct RGB levels but only globally. There is no Gain and Bias.

Test Philips Screeneo S4
Réglages RVB

The factory colorimetry settings are listed in the following order: « vivid, natural, soft, user ». Only the last one is slightly editable; it opens the options « brightness, contrast, saturation, color temperature ». Don’t expect to find separate grayscale settings or a CMS on all 3 dimensions of the Gamut. I’m not even talking about image interpolation, super resolution or gamma editor. The S4 also does not have dynamic contrast management.

Test Philips Screeneo S4
Menu configuration Screeneo S4


For the moment the simplicity of the N7 is renewed. However, the S4 offers a choice of 3 color temperatures « cold, medium, warm ». The media player supports most known dematerialized files and also supports 4K HDR10 sources. As soon as a 4K HDR signal is detected, the projector automatically switches to this mode.


TECHNICAL VERDICT


Operating noise and quality of the integrated sound system:


Four cooling operating modes are available: « economical, normal, bright and custom ». I find the S4 slightly noisy and my measurements range from 39 to 42dB.


Concerning the rendering of the integrated speakers, it is similar to that of the JmGO N7, i. e. wide, precise and with dynamics. We are not in the quality levels reached by the Xiaomi UST projectors but for a small cubic box of this size it is already very good.


Image accuracy (sharpness and sharpness):


By experience I always disable the automatic management of the electric focus. Indeed, if I welcome the presence of such an option, nothing beats the step-by-step adjustment with the remote control with the nose as close as possible to the screen. The unpleasant habit of automatic management is to clean up the center of the screen by neglecting the edges, whereas it is quite possible to obtain a homogeneous result over the entire image.

Test Philips Screeneo S4
Précision de l’image du Screeneo S4 et mire de focus

You can see on the attached images that sharpness is one of the strengths of the Screeneo S4. Examination of the letters, even on the edge of the images, shows that they are spared any trace of chromatic aberrations.

Test Philips Screeneo S4
Paramètres projecteur et lecture fichiers

Very good results with a remark that becomes common with this type of projector: the designers of these devices have the unpleasant habit of putting the dose in the sharpness setting. I recommend that you do not exceed +30 instead of the default +50. This correction will prevent you from suffering from double contours on the lines.


Fluidity :


This must be the Philips button, but the results in the field of fluidity are better on the Screeneo S4 than on the JmGO N7. This point will also be confirmed with my lag measurements. Whether in 1080p24 or 4K, panoramas do not suffer from judder and so the absence of interpolation is not harmful.


Input lag :


A particularly important measure for those considering First Person Shooter games, the 82 ms input lag on the JmGO N7 is reduced to 75.6 ms. Unfortunately, if it’s certainly better, it’s still too much for network games in which response time is essential.

Test Philips Screeneo S4
Input lag Screeneo S4


Video/artifacts noise:


Video noise and the production of unwanted artifacts are related to the selected level of sharpness. To obtain a good compromise between image accuracy and absence of visual pollution, it is necessary to limit oneself to a scale of values between +25 and +30 because beyond that the image will contain noise and crackles and below it it will be too soft.

Colorimetry, contrast and brightness:


The contrast/lightness and colorimetry and gamma parts are fused. You can thus find in the same summary table the measured results of the brightness of all the Screeneo S4’s brightness and image modes, followed for each of the factory selections by their color temperatures, deltaE deviations and Gamma.

Test Screeneo S4
Contraste et luminosité Screeneo S4

Best of all, as the first measurements are made towards the projector, the last line integrates the readings towards the screen to show you the impact of Vividstorm on brightness and contrast.


The colorimetric signature of the Screeneo S4 has similarities with that of the JmGO N7. The gamma is generally too low, with a collapse in IRE levels from 60 to 100 (the contrast intervention will have little effect on this point).

The Gamut is wide and exceeds the references of the rec709 by reaching 121% and it reaches almost 90% of the DCI-P3.

For the color temperature, the best results are obtained by combining « cinema » brightness with « natural » selection, which results in 6945K with a deltaE deviation limited to 3.4 and a gamma of 1.72.

To correct all this, but without speaking of real calibration as the adjustment options are limited, here are the corrective values to apply in 1080P SDR :

Luminance mode: cinema
Image mode: user
Brightness: 48
Contrast: 40
Pulse ox: 32
Color temperature: warm


For 4K HDR signals it is almost the same with two exceptions:

Luminance mode: cinema
Image mode: user
Brightness: 48
Contrast: 80
Pulse ox: 25
Color temperature: warm

Test Screeneo S4
HDR CONTRASTE SCREENEO S4


The manufacturer announces a brightness of 1800 lumens. My measurements reach a maximum of 1402 lumens but with a dominant green color that cannot be used in home cinema. After adjustments, there are still 467 lumens with a native contrast of 366/1 (far from the 100,000:1, you will understand why I could have done it higher, but in Philips’ defense, the vast majority of manufacturers do the same).

The S4 has no dynamic iris device to improve this situation.The implementation of the special ALR UST Vividstorm technical display with the S4 (its peak gain is announced at 0.6) results in an increase in the blue that will therefore have to be recalibrated and a decrease in brightness marking an average gain of 0.6. The contrast is improved from 366/1 to 456/1.

By lowering to a strict reading of the numbers, one could conclude that the S4 is limited to small screen bases (2m20 base with 16 fL.) but thanks to the Helmholtz-Kohlrausch effect*, the impression of brightness is visually enhanced.

* Helmholtz-Kohlrausch effect: dependence of brightness (luminosity) on luminance and chromaticity. Coloured objects appear lighter than achromatic objects with the same luminance. The most saturated colours appear to be the brightest.



SUBJECTIVE VERDICT


1080P SDR :

Test Philips Screeneo S4
SCREENEO S4 ELYSIUM


After taking care to position my recommended settings, you will be able to enjoy an image with natural colors and excellent resolution.

Test Philips Screeneo S4
SKYFALL Screeneo S4

I played excerpts from the 1080P versions of Elysium, Gravity and James Bond Skyfall while enjoying the precision and detail from one end of the image to the other. I hope that the attached pictures will do him proud.

Test Philips Screeneo S4
1080P SKYFALL Screeneo S4


The fluidity does not call for any reproach despite the absence of image interpolation. The only weakness is identified in the contrast. The S4 is not comfortable in night scenes and it will have to be combined with a technical screen to make it superb in this area, ideally a model with a gain greater than 1.5 like the Cine-Screen recently tested on the blog.

Test Philips Screeneo S4
SCREENEO S4 ELYSIUM

4K HDR :


As an HDR automation point, the projector locks onto its internal settings as soon as it detects a 4K HDR signal. As a reminder, this is not, as with DLP projectors with 4K simulation, a wobulation processing, but a simple inverted scaling in the case of the S4. If you want an image with the extra UHD definition, you will have to turn to the S6.

Test Philips Screeneo S4
4K HDR Screeneo S4

Despite the limited brightness, after applying my recommended settings, you can enjoy a convincing 4K HDR image by not being too greedy on the image size.

Test Philips Screeneo S4
4K HDR Screeneo S4


CONCLUSION


If the database is shared, the final results are not similar. It would therefore be incorrect to conclude that Screeneo S4 is only a rebaptized JmGO N7. Performance and options differ slightly. With the Philips S4 we benefit from a device designed for the European market, with applications that work without restriction, a more elaborate remote control and a 2-year warranty. The JmGO N7 will offer better image dynamics (contrast and brightness) at a lower price of 400€ but with no local support.
Armed with this information, it is up to you to make your choice.



I appreciated it:


– Applications adapted to the European market,
– The sharpness,
– The remote control with Airmouse.
– A stunning 1080P image.

I regret :


– The operating noise,
– Not enough colorimetry adjustment settings.

SCREENEO S4
SCREENEO S4 HDR




29 Comments

  1. Merci pour ce test que j’attendais avec impatiences ! Je suis déçu pour le coup : il est bruyant et la qualité d’image est moins bonne que le N7 (étonnant je pensais que ce serait l’inverse ) ! Est-ce que ce projecteur propose le stepless zoom pour réduire la taille de l’image ?

    L’image du S4 est-elle mieux que celle du S6 en Full HD ?

    Pour le coup sur ce budget tu proposerais quoi comme projecteur LED silencieux ?

    Merci !

  2. Bonjour Gregory, merci pour ce test. Il se trouve que j’ai craqué pour le S4 avant que tu le publies. Ce qui m’étonne, c’est que tu parles de menus qui n’apparaissent pas sur le mien. Dans le menu de réglage image je ne peux que régler les niveaux RVB et cela quelquesoit le mode (économie, normal, mise en lumière ou personnalisé) donc impossible de régler contraste,saturation ou température de couleur même en personnalisé… Ce qui limite vraiment les possibilités. On aurait une version de firmware différente (sachant que j’ai fais la dernière maj) ?

  3. Bonjour Grégory
    Tu dis avoir utiliser ce S4 avec l’écran Vividstorm ALR UST…
    Par rapport a tes tests, y a t il un intérêt à utiliser un videoprojecteur « classique » (S4, H2, voir Epson EH-TW7000) avec ce type d’écran ALR et surtout UST, plutôt que d’utiliser un écran uniquement ALR avec un gain négatif, comme le vividstorm avec 0.8 ?
    Je suis un peu perdu et je commence à comprendre que pour une install dans une pièce de vie (mur clair) le choix de l’écran est plus important que le choix d’un VP…
    Merci pour ta future réponse…
    Olivier

    • Bonjour Olivier, pour reprendre l’adage « c’est l’occasion qui a fait le larron ». Vu la luminosité du S4 je doutais du résultat et j’ai été agréablement surpris.
      Logiquement ce type d’écran est à marier avec un projecteur lumineux et ultra courte focale mais, tu as pu le voir sur les photos, le résultat est très bon.

      • Bonjour Gregory,
        Cette question m’intéresse aussi et je pense beaucoup d’autres personnes. Est ce qu’on peut donc espérer marier cette toile de UST de Vividstorm avec des projecteurs UST et des projecteurs lumineux à longues focales (1.2) ? Ce serait donc une toile presque universelle. Genial.
        As tu d’autres conseils d’achats mis à part Vividstorm ?

  4. Le S4 HD est en focale courte ce qui n’est pas le cas du S6 UHD qui m’aurait intéressé mais qui est en focale plus longue 🙁
    Les ingénieurs ont peut-être eu un problème lié à l’UHD pour mettre l’optique du S4 dans le S6…

  5. Bonjour,
    J’ai acheté ce Philips Screeneo S6. Je viens de le déballer et le poser sur un meuble. Par contre, je ne possède que la moitié de l’image, et l’autre partie est noire (mais on voit bien que la lampe fonctionne). Est-ce quelqu’un à une idée comment le configurer ? J’ai déjà tenter de remettre les régalage d’usine, cela ne fonctionne pas . 🙁 Sinon la qualité de l’image est super.
    Merci beaucoup pour votre précieuse aide !
    Grégory

    • S6 ou S4 ? Là on est sur le sujet du S4. Quoiqu’il en soit il n’y a pas d’option dans les menus qui permettent de partager l’image en 2, donc ça sent le retour SAV.

      • Je suis sur le S6. 🙁 J’en ai bien peur que cela doivent repartir au SAV.. merci pour l’info.
        Je vais devoir m’en passer ce weekend. Quel dommage. Je me renseignerai auprès de mon revendeur lundi.
        Bien à vous,

        • A tout hasard essaye de désactiver l’interpolation d’images, pour voir si ce n’est pas un mode démo qui est activé (mais je doute car tu devrais avoir 2 images comparatives à l’écran et pas une partie noire).

          • Merci beaucoup Grégory! Je ne m’y connais pas vraiment; et je n’ai aucune idée de comment m’y prendre. Il y a un endroit dans « Settings » pour le faire ou par la télécommande? Merci pour ton aide 🙂

  6. Bonjour,

    Je possède ce vidéo projecteur, j’en suis très satisfait.

    Pour répondre à la question précédente, regardes la réponse de Grégory :
    « Il faut jouer un film, appuyer sur la touche source et ensuite aller dans le mode couleurs user et tu auras accès à toutes ces options. »

    Points positifs :
    La qualité d’image est bluffante surtout en 720p,108Op.
    La luminosité est très bonne même dans une pièce semi obscure.
    Le zoom optique très appréciable ainsi que le décalage horizontal/vertical de 45°.
    Facilité d’utilisation, wifi, bluetooth, netflix.
    Le son est très bon malgré les HP 5W.

    Points négatifs :
    Un peu bruyant mais on l’oublie vite avec un film.
    Manque de menus pour calibrer l’image mais avec les réglages de Grégory, ça passe bien.

    Bref je recommande ce projecteur.

    Juste une question : je n’arrive pas à utiliser la télécommande airmote ?? Quand je regarde sur le net, il est évoqué un dongle USBà plugger apparemment que je ne possède pas dans la boîte, est-ce normal, comment activer la télécommande ?

    Pour finir, merci pour la richesse de ce blog qui m’a aidé dans mon choix d’achat.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*