Test Philips PicoPix Max : l’avis de Grégory (MAJ)

Philips PicoPix Max
Philips PicoPix Max

TEST Philips PicoPix Max

Après des premières mesures effectuées sur un appareil non finalisé (voir l’article en ligne sur ce blog), j’ai réceptionné un nouveau Philips PicoPix Max dans sa dernière mise à jour. Ce nouveau projecteur est conçu pour pouvoir être emporté avec vous pendant vos vacances ou vos déplacements professionnels mais sa résolution full HD et sa luminosité de 850 lumens doivent théoriquement vous permettre d’ envisager son installation dans un salon ou une salle dédiée. Je vous propose donc de l’examiner en détails avec son firmware 1.0.25.

Philips PicoPix Max
Philips PicoPix Max

Présentation

Le Philips PicoPix Max (PPM pour les intimes) se présente sous la forme d’une petite boîte noire . Il est équipé d’une puce DLP de Texas Instrument d’une taille de 0.23″ (DLP230NP) et d’une résolution simulée Full HD (1920X1080) par traitement XPR X2. Le PPM est compatible 4K et supporte les signaux UHD HDR10 4K à 60hz.

Sa source lumineuse est basée sur des diodes LED qui sont capables de délivrer 850 lumens avec un contraste de 10 000 :1 (chiffres constructeur). L’utilisation de LED doit permettre au projecteur d’afficher un Gamut plus étendu que celui de la Haute Définition (rec.709) et surtout d’offrir une durée de vie de 30 000 heures. Cette technologie est également peu gourmande en énergie.

Il dispose d’une batterie interne annoncée avec une autonomie de 3 heures. Autres avantages de l’utilisation de LED, ils supportent des allumages/extinctions sans précaution particulière, sont moins difficiles à refroidir que les lampes incandescentes et le bruit de fonctionnement du vidéoprojecteur peut être réduit.

Le Philips PicoPix Max a été lancé par le biais d’une campagne indiegogo et les premiers acheteurs ont reçu ou sont en cours de réception de leurs appareils ; il sera lancé un peu plus tard dans l’année en Europe au prix de 899€. Il est en concurrence avec des modèles de LG ou Xgimi avec batterie intégrée comme le 550HG ou le Xgimi HALO (tous deux moins chers que le Phillips).

Le PPM intègre un système sonore avec deux haut-parleurs de 4 Watts, le Wi-Fi, un lecteur de médias, le Bluetooth, il peut être connecté à votre téléphone portable ou à votre tablette. Il est également compatible AirPlay. Vous bénéficiez en prime d’une gestion électrique et automatisée du focus de l’image.

Tour physique

Avec ses petites dimensions (136 x 134 x 47,5 mm) et son poids de 0,85 kg, il sera aisé de transporter le PPM d’autant qu’une pochette de transport est livrée avec le projecteur. Le bloc d’alimentation a également le bon goût de ne pas être plus grand que l’appareil, la liaison se fait par une USB-C et plusieurs types de prises sont présentes dans l’emballage pour vous permettre de voyager dans le monde avec votre projecteur.

Il n’y a pas de zoom mécanique pour agrandir l’image, c’est le placement du projecteur qui déterminera la taille de votre image (rapport de projection 1.2:1), mais le PPM est équipé d’un système de focus électrique et automatique ! Il ne propose aucun dispositif de décalage mécanique de l’optique (Lens-shift) qui viendrait faciliter son positionnement ; il faudra soit le placer à la bonne hauteur directement (il n’a pas d’offset et tire donc tout droit) soit utiliser le Keystone (correction de trapèze électronique). Vous pouvez également vous servir du trépied livré en série avec le projecteur mais dont le système de blocage n’est pas exempt de faiblesses, j’ai préféré utiliser l’un de mes trépieds. Je salue toutefois l’effort fait par le constructeur pour en fournir directement un.

Philips PicoPix Max
Philips PicoPix Max

Concrètement, pour obtenir une image de 2m50 de base, il m’a fallu placer le projecteur à 3 mètres de l’écran.

Des touches sensitives sont présentes sur le haut de la coque et servent à naviguer dans les menus ou à utiliser l’Airmouse. La télécommande est compatible AirMouse : il suffit d’appuyer sur une touche pour qu’une flèche apparaisse à l’image afin de naviguer dans les applications nécessitant un clique sur une zone non gérée par les touches de navigation (Netflix par exemple). Elle vient se connecter en Bluetooth au projecteur et fonctionne sur piles.

Test Philips PicoPix Max
Télécommande Philips PicoPix Max

La connectique comprend 1 entrée HDMI et 1 prise USB. Il est également possible de relier un appareil externe au projecteur via WIFI ou en mode miroir depuis votre portable ou tablette.

Menus

Le Philips PicoPix Max fait partie de la catégorie des « smart projectors » ou « projecteurs intelligents ». Tout son système de fonctionnement est dédié à l’exploitation la plus simplifiée possible de nos sources vidéos actuelles : streaming, contenus dématérialisés ainsi que les platines plus classiques Blu-ray ou UHD Blu-ray.

Test Philips PicoPix Max
Menu accueil Philips PicoPix Max

A l’allumage, je retrouve les vignettes habituelles à la marque (YouTube, lecteur médias, le magasin d’applications à télécharger, VLC). Les menus intègrent directement Netflix et avec la dernière mise à jour logicielle , on peut utiliser la chaîne de streaming en 1080P. Pour ne pas faire de jaloux, signalons qu’Amazon Prime est également directement disponible.

Des préréglages usine sont disponibles : « économique, normal et présentation».

Le Philips PicoPix Max n’intègre pas de CMS ou de réglages séparés des niveaux de gris (Gain et Bias), une future mise à jour doit permettre d’intervenir sur l’échelle de gris mais elle n’est toujours pas disponible dans la V.1.0.25.

Test Philips PicoPix Max
Menu gestion sommaire des couleurs Philips PicoPix Max

Pour corriger le Gamma, il faudra se contenter des réglages classiques de contraste, luminosité. Un réglage de la netteté vient compléter les options disponibles ainsi que des options de correction de la teinte et de la saturation. Problème, toutes ces options imposent de quitter l’image projetée et on ne peut pas intervenir sur ces paramètres avec la capacité de jauger visuellement en direct de l’effet obtenu.

Dans ces conditions, vous comprendrez aisément qu’il ne sera pas possible de calibrer l’image.

Verdict technique

Bruit de fonctionnement :

Avec 3 modes de puissance lumineuse, j’ai obtenu le meilleur résultat dans le mode économique avec 34dB, le passage en mode normal l’élève à 36,8 pour culminer à 42dB présentation dans la sélection « présentation« . Le Philips PicoPix Max ne rentre pas dans la catégorie des appareils les plus discrets.

Test Philips PicoPix Max
Mode normal Philips PicoPix Max

Piqué et netteté :

De nombreux débats ont enflammé la toile sur la résolution réelle de la puce DMD qui équipe le nouveau Philips. Il s’agit d’un modèle 0.23″ de Texas Instrument qui simule une résolution de 1920 points par 1080 lignes par le même traitement XPR X2 que celui des projecteurs DLP à simulation 4K.

Au passage, la similitude ne s’arrête pas là, car un léger cadre lumineux entoure l’image projetée par le Philips PicoPix Max (3 cm de large).

Test Philips PicoPix Max
Netteté Philips PicoPix Max

Sur mon image de test 1080P, le centre de l’image est reproduit parfaitement sans aberrations chromatiques mais les choses se gâtent sur les bords de l’image. Il est difficile d’obtenir un focus net sur l’ensemble de l’image simultanément. N’oublions pas qu’il s’agit d’un très petit projecteur et qu’il ne faut pas s’attendre à avoir une optique de compétition dans un format si réduit.

Test Philips PicoPix Max
Mire de focus Philips PicoPix Max

Autre point désagréable, l’obligation de retoucher le focus en cours de visionnage, mais pour être honnête, la plupart des mini-projecteurs avec le focus électrique sont touchés par cette problématique.

Fluidité :

La fluidité des programmes transitant par la prise HDMI est excellente, idem avec l’utilisation de VLC en tant que lecteur médias.

Input lag :

Philips n’a pas négligé les Gamers, ils seront heureux d’apprendre que le retard à l’affichage est limité à 38 ms tout rond, donc en-dessous de la barre des 50 ms et de cette limite qui rend un projecteur intéressant pour les jeux en réseau.

Test Philips PicoPix Max
Input lag Philips PPM 1025

Overscan :

Point de cropping à l’horizon, le vidéoprojecteur n’applique aucun rognage à l’image qu’il projette.

Test Philips PicoPix Max
Overscan Philips PicoPix Max

Autonomie :

Le constructeur annonce une autonomie de la batterie de 3 heures avant d’être obligé de la recharger. Le mieux que j’ai été capable d’obtenir c’est 2h26 en mode normal et 3 heures en mode économique en projetant un film en streaming (Netflix).

Bruit vidéo/artefacts :

En conservant les réglages de netteté configurés en usine, le Philips PicoPix Max produit beaucoup de bruit vidéo. Dans ces conditions, il faut abaisser le niveau de netteté et le laisser compris entre 0 et +20 suivant vos goûts. Ainsi, l’image devient lisse et exempte de tout effet indésirable.

Contraste et luminosité :

Le constructeur annonce une luminosité de 850 lumens. Mes mesures confirment ce chiffre (842 lumens) mais avec un écart deltaE supérieur à 10. Le mode économique atteint 463 lumens. Ce chiffre est faible pour un projecteur à lampe au mercure mais un modèle à LED affichera une image qui apparaîtra plus lumineuse en raison de l’effet de Helmholtz-Kohlrausch.

Rappel :

Effet de Helmholtz-Kohlrausch : dépendance de la clarté (luminosité) par rapport à la luminance et à la chromaticité. Les objets de couleur apparaissent plus clairs que les objets achromatiques ayant la même luminance. Les couleurs les plus saturées apparaissent de fait comme étant les plus brillantes.

Compte tenu de cette caractéristique, le PPM est en mesure d’éclairer correctement des bases d’images allant jusqu’à 2 mètres 50 et ceci avec une luminosité qui restera normalement stable dans le temps grâce à l’utilisation de LED. Dans ces conditions, le support 4K HDR est anecdotique, le projecteur n’est pas assez lumineux pour proposer une restitution HDR de qualité.

En matière de contraste, avec des couleurs naturelles, le contraste séquentiel ne dépasse pas les 227/1, ce n’est clairement pas le point fort de cet appareil. Aucun dispositif de gestion dynamique de la puissance lumineuse ne viendra aider à le renforcer.

Après calibrage le contraste est même abaissé à 180:1.

Test Philips PicoPix Max
Contraste post calibrage

Colorimétrie et Gamma :

Des deux versions du PPM que j’ai testé, la dernière (V.1.0.25) est celle qui propose la meilleure colorimétrie mais nous sommes loin de la perfection. Le Gamut atteint 114,5% du rec.709 et 84,4% du DCI-P3 mais avec un point blanc bien éloigné de 6500K.

Test Philips PicoPix Max
CIE Philips PicoPix Max mode normal sortie de boîte

La température de couleurs est trop chaude et faute de réglage dédié des niveaux RVB, il n’est pas possible de la corriger. Les meilleurs résultats sont obtenus avec le mode présentation et ses 6491K.

Test Philips PicoPix Max
RVB Gamma mode présentation Philips PicoPix Max

Pour le Gamma, les ingénieurs de Philips ont fait le choix du bt1886 en lien et place des références SMPTE rec.709 de 2.2. Dans ces conditions, le Gamma mesuré est non linéaire et mesuré à 1.8.

Mise à jour du 30 janvier 2020 :

Test Philips PicoPix Max
Réglages RVB Philips

Après avoir reçu une apk. qui sera intégrée à la future mise à jour du Philips PicoPix Max, j’ai pu calibrer le projecteur. Voici les résultats obtenus :

Voici mes conseils de réglages :

Mode luminosité : Normal

Luminosité : 42%

Contraste : 48%

Test image : Z White 1%%

RVB

R : 709

V : 447

Bleu : 381

VERDICT SUBJECTIF

Petite mention au passage sur le système sonore intégré qui est loin d’atteindre les performances d’un Harmann Kardon à la sauge XGIMI. En cas d’utilisation nomade, je vous recommande fortement d’envisager la liaison en Bluetooth avec une enceinte externe.

Puristes de la projection home cinéma, le PPM ne répondra pas à vos attentes. Si la précision d’image et la luminosité sont surprenantes pour un appareil de cette taille, il n’est pas en mesure de faire de l’ombre à un classique projecteur à lampe du même budget.

Test Philips PicoPix Max
Fury 1080P Philips PicoPix Max

Le bruit de fonctionnement élevé (mode présentation) gêne l’utilisation et les couleurs méritent des corrections qui sont pour l’heure non disponibles. Le faible contraste de l’appareil vient gâcher la plaisir de la projection.

Si le Philips PicoPix Max est bien compatible 4K HDCP 2.2 et HDR10, oubliez tout de suite cette option car l’image de ce mini projecteur n’est pas assez lumineuse pour reproduire correctement le HDR10 sur de grandes bases.

CONCLUSION

Si vous jugez le Philips PicoPix Max comme un appareil de home cinéma pur et dur, vous aurez raison d’être critique sur ses performances visuelles mais vous vous tromperiez de cible. Ce projecteur est unique en son genre car il rassemble dans un petit gabarit une solution de projection indépendante, intelligente et aisément transportable. Dans cette catégorie il est unique, car il arrive à diffuser une image de qualité partout où vous voudrez bien le prendre avec vous. Vacances, stages, soirées de jeux entre amis, il suffit de lui trouver une surface blanche pour bénéficier d’une grande image immédiatement. Pas d’écran à installer, vous pouvez l’utiliser dans votre cuisine, votre cave ou dans votre jardin par une chaude soirée d’été.

Compact, indépendant et intelligent, il est bien adapté à notre époque de streaming et constitue une alternative sérieuse à son concurrent coréen LG.

Philips PicoPix Max
Philips PicoPix Max

1 mois en déplacement avec le Philps PicoPix MAX

Après un mois passé en compagnie du Philips PicoPix Max, je dois reconnaître qu’il mérite une récompense particulière. J’ai donc demandé à mon camarade Cattod de confectionner un Gold Award PHC.FR spécifique : celui de la meilleure portabilité.

S’il ne peut pas rivaliser avec des projecteurs dédiés au home cinéma, de la même manière, les diffuseurs classiques sont bien moins adaptés au transport que le Philips PicoPix Max.

Grâce à sa batterie intégrée qui offre la meilleure autonomie devant les mini-projecteurs de LG, Vivitek ou Acer, conjuguée à sa petite taille, vous pouvez l’emmener partout avec vous et le mettre en œuvre en 10 secondes.

Cette facilité d’emport est encore renforcée par la petite taille de son chargeur. Que ce soit chez LG ou chez Vivitek, leurs modèles portables sont tous accompagnés d’alimentation aussi grosse que le projecteur. C’est le comble parce que l’encombrement avec les accessoires est doublé et la petite taille du diffuseur perd alors de son intérêt.

C’est pour toutes ces raisons et après de longues heures de home cinéma loin de chez moi en compagnie du Philips PicoPix Max, que j’ai décidé de lui décerner le premier Gold Award PHC.FR de la portabilité.

J’ai apprécié :

  • La petite taille de l’appareil,
  • Les multiples possibilités de connexion,
  • La batterie endurante en mode streaming
  • La télécommande Airmouse,
  • L’input lag.

Je regrette :

  • Le contraste,
  • La perte de focus,
  • Des menus incomplets,
  • Une colorimétrie en sortie de boîte à corriger.

ENGLISH VERSION

TEST Phillips PicoPix Max


After some first measurements made on an unfinished device (see the online article on this blog), I received a new Philips PicoPix Max in its latest firmware version. This new projector is designed to be taken with you during your holidays or business trips but its full HD resolution and its brightness of 850 lumens should theoretically allow you to consider its installation in a living room or a dedicated room. I thus propose you to examine it in detail in its firmware version 1.0.25.

Philips PicoPix Max
Philips PicoPix Max


Présentation


The Philips PicoPix Max (PPM for intimate) comes in the form of a small black box . It is equipped with a DLP chip from Texas Instrument with a size of 0.23″ and a simulated Full HD resolution (1920X1080) by XPR X4 processing. The PPM is 4K compatible and supports UHD HDR10 4K signals at 60hz.


Its light source is based on LED diodes that are capable of delivering 850 lumens with a contrast of 10,000:1 (manufacturer’s figures). The use of LEDs should enable the projector to display a wider gamut than that of High Definition (rec.709) and above all offer a life expectancy of 30,000 hours. This technology is also energy-efficient.


It has an internal battery announced with an autonomy of 3 hours. Other advantages of using LEDs are that they can be switched on/off without any particular precautions, are less difficult to cool than incandescent lamps and the projector’s operating noise can be reduced.
The Philips PicoPix Max has been launched through an indiegogo campaign and the first buyers have received or are in the process of receiving their units; it will be launched later this year in Europe at a price of €899.

It competes with LG or Xgimi models with built-in battery such as the 550HG or the Xgimi HALO (both cheaper than the Phillips).

The PPM has a built-in sound system with two 4W speakers, wi-fi, media player, Bluetooth, it can be connected to your mobile phone or tablet. It is also AirPlay compatible. As a bonus, you benefit from an electrical and automated management of the image focus.

Physical tour

With its small dimensions (136 x 134 x 47.5 mm) and weight of 0.85 kg, it will be easy to transport the PPM, especially since a carrying case is included with the projector. The power supply unit also has the good taste of not being larger than the device, the connection is made via a USB-C and several types of plugs are included in the packaging to allow you to travel the world with your projector.
There is no mechanical zoom to enlarge the image, it is the placement of the projector that will determine the size of your image (projection ratio 1.2:1) but the PPM is equipped with an electric and automatic focus system! It does not offer any mechanical optical offset device (Lens-shift) to facilitate its positioning; you will have to either place it at the right height directly (it has no offset and therefore pulls straight) or use Keystone (electronic keystone correction). You can also use the tripod that comes standard with the projector but whose locking system is not without weaknesses, I preferred to use one of my tripods. However, I salute the effort made by the manufacturer to provide one directly.

Philips PicoPix Max
Philips PicoPix Max


Concretely, to obtain an image of 2m50 base, we had to place the projector at 3 meters from the screen.


There are touch-sensitive buttons on the top of the hull that are used to navigate the menus or to use the airmouse. The remote control is AirMouse compatible: just press a button and an arrow will appear on the image to navigate in applications that require clicking on an area not managed by the navigation keys (Netflix for example). It connects to the projector via Bluetooth and runs on batteries.

Test Philips PicoPix Max
Télécommande Philips PicoPix Max


The connection includes 1 HDMI input and USB socket. It is also possible to connect an external device to the projector via WIFI or in mirror mode from your laptop or tablet.


Menus


The Philips PicoPix Max belongs to the category of « smart projectors ». Its entire operating system is dedicated to making it as easy as possible to use our current video sources: streaming, dematerialized content as well as the more traditional Blu-ray or UHD Blu-ray decks.

Test Philips PicoPix Max
Menu accueil Philips PicoPix Max


When I switch on, I find the usual branded thumbnails (youtube, media player, downloadable application store, VLC). The menus integrate directly Netflix and with the last software update, you can use the streaming channel in 1080P. To avoid jealousy, Amazon Prime is also directly available.

Factory presets are available: « economy, normal and presentation ».
The Philips PicoPix Max does not integrate CMS or separate grayscale settings (Gain and Bias), a future update should make it possible to intervene on the grayscale but it is still not available in V.1.0.25.

Test Philips PicoPix Max
Menu gestion sommaire des couleurs Philips PicoPix Max


To correct gamma, only the usual contrast, brightness, sharpness, hue and saturation correction options are available. Problem, all these options impose to leave the projected image and one cannot intervene on these parameters with the capacity to visually gauge live of the effect obtained.
Under these conditions, you will easily understand that it will not be possible to calibrate the image.



Technical verdict


Operating noise :


With 3 light output modes, I obtained the best result in the economy mode with 34dB, switching to normal mode raises it to 36.8 to peak at 42dB presentation in the « presentation » selection. The Philips PicoPix Max doesn’t fit in the category of the most discreet devices.

Test Philips PicoPix Max
Mode normal Philips PicoPix Max


Sharpness and sharpness :


Much debate has been going on about the actual resolution of the DMD chip in the new Phillips. It’s a Texas Instrument 0.23 ( DLP230NP ) model that simulates a resolution of 1920 dots per 1080 lines using the same XPR X2 processing as 4K simulation DLP projectors.

Test Philips PicoPix Max
Netteté Philips PicoPix Max


By the way, the similarity doesn’t stop there, because a light frame surrounds the image projected by the PPM (3 cm wide).

In my 1080P test image, the center of the image is reproduced perfectly without chromatic aberrations but things get spoiled at the edges of the image. It is difficult to get a sharp focus on the whole image simultaneously. Let’s not forget that this is a very small projector and you can’t expect to have a competition look in such a small format.

Test Philips PicoPix Max
Mire de focus Philips PicoPix Max


Another unpleasant point is the need to retouch the focus during viewing, but to be honest, most mini-projectors with electric focus are affected by this problem.


Smoothness :


The fluidity of the programs flowing through the HDMI jack is excellent, as is the use of VLC as a media player.


Input lag :


Phiilips hasn’t neglected the Gamers, they will be happy to learn that the display delay is limited to 38 ms all round, below the 50 ms limit which makes a projector interesting for network gaming.

Test Philips PicoPix Max
Input lag Philips PPM 1025


Overscan :


A cropping point on the horizon, the PPM video projector does not apply any cropping to the image it projects.

Test Philips PicoPix Max
Overscan Philips PicoPix Max


Autonomy :


The manufacturer announces a battery life of 3 hours before it needs to be recharged. The best I’ve been able to get is 2h26 onn normal mode and 03h00 on economic mode by projecting a streaming movie (Netflix).


Video noise / artifacts :


With the Philips PicoPix Max maintaining the factory-set sharpness settings, it produces a lot of video noise. Under these conditions, you should lower the sharpness level and leave it between 0 and +20, depending on your taste. This makes the image smooth and free of any unwanted effects.


Contrast and Brightness :


The manufacturer announces a brightness of 850 lumens. My measurements confirm this figure (842 lumens) but with a deltaE deviation higher than 10. The economy mode reaches 463 lumens. This figure is low for a mercury lamp headlamp but a LED model will display an image that will appear brighter due to the Helmholtz-Kohlrausch effect.


Reminder :


Helmholtz-Kohlrausch effect: dependence of brightness (luminosity) on luminance and chromaticity. Colored objects appear brighter than achromatic objects with the same luminance. The most saturated colors actually appear brightest.

Given this characteristic, the PPM is able to correctly illuminate image bases of up to 2.5 metres with a luminosity that will normally remain stable over time thanks to the use of LEDs. Under these conditions, the 4K HDR support is anecdotal, the projector is not bright enough to offer a quality HDR restitution.

Test Philips PicoPix Max


In terms of contrast, with natural colours, the sequential contrast does not exceed 227/1, which is not enough to provide a high quality HDR reproduction.

When it comes to contrast, with natural colors, the sequential contrast does not exceed 227/1, which is clearly not the strong point of this camera. No dynamic light output management device will help to enhance it.

After calibration, the remaining contrast is :

Test Philips PicoPix Max
Contraste post calibrage


Colorimetry and Gamma :


Of the two versions of the PPM that I tested, the last one (V.1.0.25) is the one that offers the best colorimetry but we are far from perfection. The Gamut reaches 114.5% of the rec.709 and 84.4% of the DCI-P3 but with a white point far away from 6500K.

Test Philips PicoPix Max
CIE Philips PicoPix Max mode normal sortie de boîte


The color temperature is too hot and due to the lack of dedicated RGB level settings, it is not possible to correct it. The best results are obtained with the presentation mode and its 6491K.

Test Philips PicoPix Max
RVB Gamma mode présentation Philips PicoPix Max


For the Gamma, Philips engineers have chosen the bt1886 in link and place SMPTE rec.709 of 2.2. Under these conditions, the measured Gamma is non-linear and measured at 1.8.
Without the appropriate settings, I am not able to give you my post-calibration advice.

Update 30/01/2020 :

Test Philips PicoPix Max
Réglages RVB Philips

After receiving an apk. that will be included in the future update of the Philips PicoPix Max, I was able to calibrate the projector. Here are the results:


Here my calibration settings :

Mode : Normal

Brightness : 42%

Contrast : 48%

Test image : Z White 1%%

RGB

R : 709

G : 447

B : 381

SUBJECTIVE VERDICT



Small mention in passing on the integrated sound system which is far from reaching the performances of a Harmann Kardon with XGIMI sage. In case of nomadic use, I strongly recommend that you consider Bluetooth connection with an external speaker.
Purists of home cinema projection, the PPM will not meet your expectations. While the image precision and brightness are surprising for a device of this size, it is not able to overshadow a classic lamp projector of the same budget.

Test Philips PicoPix Max
Fury 1080P Philips PicoPix Max


The high operating noise hinders the use of the presentation mode and the colours deserve corrections that are currently unavailable. The low contrast of the device spoils the pleasure of projection.
If the Philips PicoPix Max is compatible with 4K HDCP 2.2 and HDR10, forget this option right away as it will quickly make you want to dive deeper into this new format. The image of the mini projector is not bright enough to reproduce the HDR10 correctly on large bases.



CONCLUSION



If you judge the Philips PicoPix Max to be a pure home cinema device, you’re right to be critical of its visual performance but you’d be seriously wrong. This projector is unique in that it brings together in one of the smallest sizes currently available an independent, intelligent and easily transportable projection solution. It is unique in this category because it can deliver a quality image wherever you want to take it with you. Holidays, training courses, games evenings with friends, all you have to do is find a white surface for it to enjoy a large image immediately. No screen to install, you can use it in your kitchen, your cellar or in your garden on a hot summer evening.
Compact, independent and intelligent, it is well adapted to our streaming era and is a serious alternative to its Korean competitor LG.

Philips PicoPix Max
Philips PicoPix Max

1 month on the road with the Philps PicoPix MAX

After a month spent in the company of the Philips PicoPix Max, I have to admit that it deserves a special reward. Thanks to its built-in battery, which offers the longest battery life in front of LG, Vivitek or Acer mini projectors, combined with its small size, you can literally take it everywhere with you and get it up and running in 10 seconds.
This ease of carrying is further enhanced by the small size of its charger. Whether LG or Vivitek, their portable models all come with a power supply as big as the projector. This is the best part, because the space requirement with accessories is doubled and the small size of the diffuser loses its appeal. For all these reasons and after long hours of home cinema away from home with the Philips PicoPix Max, I decided to give it the first PHC.FR Gold Award for portability.



I liked it:


The small size of the device,
Multiple connection possibilities,
The enduring battery in streaming mode
The airmouse remote,
The input lag.

I regret :


The contrast,
Loss of focus,
Incomplete menus,
Out-of-box colorimetry to be corrected.

64 Comments

  1. Bonsoir,

    j’attendais avec impatience le test 🙂
    Lecture qui ne m’a pas rendu particulièrement serein mais complètement rassuré par ta conclusion car mon objectif est bien la « mobilité » et le côté partage facile. Après en sachant que je le touche au final pour 500 euros, je me dis que le jeu en valais la chandelle et peut-être même encore un peu plus si les prochains firmware viennent corriger certaines lacunes. Encore merci pour tes tests et ton impartialité qui permettent de sortir des discours commerciaux!

  2. Merci Gregory pour ce test.
    Le Xiaomi Mi Smart reste toujours devant selon toi?
    Pour une utilisation ponctuelle dans une chambre avec enceinte Bluetooth, tu recommandes lequel?

    Merci

  3. Du coup j’aimerai bien savoir si son concurrent direct le xgimi halo est supérieur en terme de qualité d’image.
    Personne n’as eu la chance de l’essayer ?

    • Le Xgimi Halo n’est pas son concurrent direct, il est 3x plus gros et lourd. Son concurrent dans le domaine mobile c’est le Xgimi Mogo Pro qui possède un meilleur son mais une luminosité plus faible (en situation de mobilité le poids est un paramètre plus pénalisant que la diagonale)

      • C’est le MoGO Pro que je teste actuellement. Une mise à jour aujourd’hui corrige beaucoup des défauts que j’évoquais auparavant. Par contre niveau durée de la batterie, le PPM est bien devant (une heure de plus).

        • Hâte d’avoir le test. Personnellement j’apprécie le Mogo Pro pour sa qualité sonore ( la précision des timbres de voix pour un jouet de cette taille est surprenante pur moi qui écoute habituellement des Focal Aria 948 ) et son bruit de fonctionnement.
          Si sa netteté est également bonne son autonomie est symbolique, et même en partant du mode « soft » et je n’ai toujours pas trouvé de réglages colorimétriques satisfaisants ( je vais le passer à la sonde d’ici 2-3 semaines ).

          • Pour la netteté comme souvent ces petits projecteurs en font trop. Je l’ai abaissé à +10 (au lieu de 50) et surtout j’ai désactivé le réducteur de bruit qui fait plus de mal que de bien.
            Pour les RGB c’est tout simple, il faut virer le vert dominant :

            R : 53
            B : 50
            V : 33
            Contraste 1080P : 47
            Luminosité : inchangée

            4K HDR
            Contraste : 95
            Luminosité : 45
            Saturation : 85

  4. Merci pour ce test complet. Déçu que Philips n offre toujours pas la possibilité de réglages colorimetriques plus fins… peut être une prochaine update. Globalement ça confirme mon choix car l utilisation que tu décris est exactement celle que je projette. Petit regret peut être avec le petit Xiaomi que tu as récemment testé.

  5. Bonjour grégory
    Merci pour ce compte rendu complet.
    Mon utilisation est pour du Netflix et du sport (foot tennis), me conseilles tu ce PPM ou plutôt un autre ? Sachant que l aspect « transportable » (plus que nomade) reste un gros plus pour moi.
    Merci.

      • ok, on peut quand même regarder netflix et la tv en général dans de bonnes conditions? (pour une utilisation quasi quotidienne). Je ne cherche pas la grande immersion cinématographique, mais si déjà j’atteints la qualité de ma tv BRAVIA de 10 ans et ses 720p, c’est suffisant.

  6. Bonjour Gregory.
    Merci pour ce test qu’on attendait tous 😉
    Pourrais tu me dire ce que tu penses du rapport qualité prix (sachant que le prix est aux alentours de 1080 € TTC)

    Y a il d’autres projecteurs de ce type pour ce prix (ou moins cher) ?

    Quel projecteur conseillerais tu pour le transport (moins cher que celui là) ?

    Merci

    • Il n’y a pas vraiment d’équivalent mais à plus de 1000€ il est beaucoup trop cher. Le LG PF50KS a une batterie et coute 510€. Il est 1080P également.

  7. Merci Gregory pour ton test et tes avis ! Cela rejoint globalement ce que je pense de ce projo et l’usage que je compte en faire. A moins de 600€ pour les backers, difficile de faire mieux.
    J’ai hésité à annuler mon achat pour partir sur un Xgimi Halo mais quand j’ai découvert que ce dernier ne pouvait pas bénéficier de Netflix (sauf à bidouiller via Kodi) je suis resté sur mon choix du PPM et j’attend sa livraison avec impatience 🙂

    • A moins de 600€ il n’a pas d’équivalent donc bon choix.
      J’ai pu installer une application pour le calibrer, je compléterai le test avec cette possibilité supplémentaire.

    • moins de 600 € c’est pour les backers car ils prennent un risque, attendent plusieurs mois pour la livraison (6 mois d’attente dont 5 de retard), participe à la conception du produit (donne leur avis, conseils), débuguent.
      Pour les backers le prix aurait du être aux alentours de 300€ pour être réglo

  8. Hi Grégory, i always read your test and i was waiting for the one about PPM that i bought the very first day of indiegogo campaign at 399€. I’m waiting to have my projector and i’m in the Philips forum made for our backers. In a thread they said that they have talked to you about your test and that your’re going to update it after talking to them. Is it true ?

  9. Je vais corriger une première approximation, le Xgimi Halo ne possède pas de batterie, c’est le Xgimi Mogo Pro qui en possède une. J’espère d’ailleurs que le Mogo Pro sera un jour testé sur le site…
    Sinon le tarif me semble pour l’instant rédhibitoire comparé à un Xgimi Mogo Pro, un Nebula Capsule max (720p) ou un JMGO P2 (720p). Surtout avec un volume sonore aussi élevé.

  10. le tort de philips aura été de positionner le vidéo projecteur sur le secteur de la vidéo. Il ne peut évidement pas rivaliser avec des concurrents plus sérieus. néanmoins il faut reconnaître que dans un usage d’entreprise il peut faire l’affaire.

  11. Entre le pcopix max et le Xgimi Halo lequel me conseilleriez vous ?
    Apparemment le Xgimi Halo est un peu plus grand…
    Sinon il a l’air de meilleure qualité ?

    Merci

  12. Bonjour,

    Malgré de nombreux tests sur les réglages basiques du dernier firmware, je ne parviens pas avoir une image correcte et agréable à regarder. Le contraste est mauvais et les noirs sont bouchés, les couleurs ne sont pas du tout réalistes et certaines teintes sont flashy fluo (vert d’un gazon, certains roses). En baissant la saturation à 35 c’est un peu mieux mais pas miraculeux. Puis espérer réussir à calibrer un peu mieux ce projecteur avec la future apk en jouant sur les niveaux RGB?

  13. Bonjour,
    Ce pico projecteur peut répondre à mes besoins.
    J’avais un vieux Qumi Q2 qui me rendait bien service ponctuellement(ce n’est pas une installation à demeure)
    Si je commande par Indie Gogo est-ce que je suis sûr d’être livré ?
    Leurs CGV ne sont pas très claires sur le sujet.

    • J’en ai un de Mogo Pro et j’en suis très satisfait, même si il est quand même un peu trop gros pour être mis dans une valise. Enfin en rapport encombrement/qualité audio ( et surtout le silence de projection )/ qualité vidéo je n’ai pas trouvé mieux. Il a quelques défauts : la batterie qui ne tient qu’1h à 1h30 en mode normal et se vide même lorsqu’il est éteint et le petit bricolage nécessaire pour avoir Netflix et Prime Video, mais au final c’est un très bon produit.

  14. Hello !

    J’ai acheté le PPM pour une utilisation nomade et je souhaiterais acquérir un projecteur plutôt orienté salon avec un budget de 200-300€ puis-je trouver quelque chose à ce prix qui sera supérieur au PPM ?
    Merci d’avance

  15. Bonsoir, Où peut on retrouver la liste des gold awards attribués par le site ? Je n’ai rien trouvé et j’aimerai connaître les valeurs sûres. J’ai peur que le picopix max ne corresponde pas à mes besoins 100% sédentaires.

  16. Bonjour à tous,
    J’ai acquis le PPM dans le but de me débarrasser de ma TV tout en conservant la possibilité de regarder occasionnellement films et séries sur grand écran. Je suis novice en vidéoprojection et je dois dire que je suis très satisfait de cet appareil. Outre l’image qui m’a impressionné par sa luminosité et sa netteté (encore une fois, je decouvre la videoprojection et ne dispose d’aucune référence de comparaison) j’apprécie particulièrement le fait de n’avoir aucun branchement lors de la projection (audio en BT sur ampli, utilisation sur batterie). J’ai également pu tester mes appli favorites pour le streaming ainsi qu’un service de cloud gaming tout fonctionne très bien (à condition d’avoir une bonne connexion). Tout ca pour dire que même s’il n’est pas parfait (bruit de fonctionnement bien présent, son de base un peu faible) il répond parfaitement à mes attentes et me permet de me plonger dans le monde de la videoprojection à moindre coût et moindre risque (garantie européenne, suivi du produit par le fabricant etc.).

  17. Bonjour j ai backe ce ppm et j’en ai marre de l attendre . Ton test m a un peu refroidi
    Je pense à me faire rembourser que me conseille tu entre le mogo pro , le lg pf 50ks ou le xiaomi smart projector ?

  18. Je viens de
    recevoir le Xgimi MoGo pro (1080P batterie intégrée). C’est vraiment mauvais, perte de focus, couleurs à la rue,.
    Seul avantage par rapport au PPM , le bruit de fonctionnement.

      • Bonsoir,

        Au prix indiegogo de la fin de l’été 2019, 500€ environ TTC, le ppm avait l’avantage du prix en plus de la légèreté !
        Je pense qu’à son prix boutique annoncé par Philips il n’est plus du tout aussi intéressant.
        J’ajoute que Philips semble être disposé à effectuer relativement beaucoup de mises à jour pour exploiter au mieux le hardware de cet engin.
        Ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Je ne connais pas la politique des concurrents.

  19. Merci ! J’hésitais entre les 2 puis mon choix c’est vers le ppx Max. J’en suis pleinement satisfait !
    Ajoutez à ceci une petite enceinte Bluetooth Bose Soundlink micro et c’est top mobilité et qualité.

  20. Perte de focus ???? Pour en avoir un je suis très surpris. Je vais attendre le test.
    Par contre pour les couleurs je suis d’accord. Seul le mode « soft » est une base à peu près correcte pour démarrer un réglage. Mais j’ai trouvé la netteté supérieure au PPM lorsque j’ai comparé les deux. Et la qualité audio comme le bruit de fonctionnement m’ont fait largement pencher vers le Mogo Pro.

  21. La fameuse apk que vous avez utilisé en avant-première pour obtenir une meilleure appréciation lors de votre test ne semble pas avoir encore été implémentée, ou alors aucune mention n’y est faite dans le changelog…
    (Je suis toujours en 1.0.25, j’attends de plus amples nouveautés car je ne suis pas concerné par les AF sauvages et j’utilise majoritairement un contenu HDMI en source pour le moment)

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Réception XGIMI MoGo Pro pour un futur test PHC.FR – – Le Blog de PHC –
  2. Test Xgimi MoGo Pro : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*