Test Epson EH-LS500B : l’avis de Grégory

EPSON EH-LS500B
EPSON EH-LS500B

TEST EPSON EH-LS500B/W

L’édition 2019 du salon IFA de Berlin aura dévoilé peu de nouveaux modèles de vidéoprojecteurs. Parmi eux se trouve néanmoins un projecteur à ultra-courte focale laser chez Epson. Conscient de l’évolution du marché de la vidéoprojection et des attentes des consommateurs, le constructeur japonais a décidé de réaliser, à partir d’un modèle issu du marché professionnel, deux vidéoprojecteurs LCD à simulation 4K avec source lumineuse au laser et tout ceci à moins de 3000€ (2999€).

Face à la montée de Xiaomi et ses projecteurs laser 4K DLP importés de Chine à moins de 2000€, Epson vient donc proposer une offre LCD alternative avec un support européen.

EPSON EH-LS500W
Connectique EPSON EH-LS500W

PRÉSENTATION

Les deux principales nouveautés contenues dans cet Epson sont la source lumineuse à double laser annoncée avec une durée de vie 20000 heures en utilisation économique puis sa focale hyper courte qui permet de projeter une image de grande taille avec peu de recul.

Le bolide est une déclinaison home cinéma d’un modèle de vidéoprojecteur professionnel destiné à la présentation ou à l’éducation. Il est supposé délivrer une luminosité de 4000 lumens avec un contraste de 2 500 000:1

Contrairement aux EH-LS10000 et EH-LS10500, cet appareil n’est pas équipé de panneaux LCD réflectifs mais de classiques transmissifs. Sa résolution native est Full HD (1920×1080) mais il propose une simulation 4K par wobulation à l’image des TW7400/TW9400. Sous l’appellation « d’amélioration 4K » se dissimule la version Epson de l’E-Shift à la sauce JVC. En gros, à partir d’un projecteur Full HD natif un verre de réfraction spéciale décale les pixels d’un demi-pixel vers la droite et le haut, créant ainsi une démultiplication.

Les 2 appareils LS500B et LS500W sont compatibles HDR-10 et HLG. Ils intègrent 2 haut-parleurs de 10 W et une connexion HDMI ARC permettant l’intégration avec une configuration AV.

Les projecteurs Epson affichent des couleurs que le constructeur annonce comme jusqu’à trois fois plus lumineuses que les autres projecteurs mono-DLP et la gamme EH-LS500 inclut également l’interpolation d’images (uniquement 1080P) ainsi que la technologie d’amélioration d’image « super résolution ».

TOUR PHYSIQUE

Le nouveau projecteur laser d’Epson est disponible en blanc et en noir. C’est la version sombre que je teste aujourd’hui. Comme indiqué plus haut, il ne s’agit pas d’un nouvel appareil mais d’une reprise d’un modèle issu du marché professionnel. Contrairement aux appareils de la frange DLP, l’optique n’est pas intégrée dans la coque, elle surplombe le projecteur comme un périscope de sous-marin.

Test Epson EH-LS500B
Bloc optique EPSON EH-LS500B

N’espérez pas trouver de zoom ; c’est la position de l’appareil qui déterminera la taille de l’image. En revanche, il dispose d’un réglage de focus dissimulé sous une trappe abritant les haut-parleurs et le panneau de commande en façade de l’appareil. Je l’ai placé exactement à 39 cm de l’écran pour obtenir une image de 2m35 de base.
Ses dimensions dénotent par rapport aux Xiaomi UST plus petits :
458‎ x 375 x 228 mm (Largeur x Profondeur x Hauteur) pour un poids de 9,3 kg.

Le lens-shift est resté au garage ; pour aider à positionner l’appareil vous aurez uniquement accès à un dispositif de correction électronique du trapèze afin de corriger les éventuels problèmes de géométrie de l’image.

L’installation est relativement aisée : vous positionnez le projecteur à la distance appropriée, ajustez le niveau et la hauteur avec les pieds rotatifs puis réglez la netteté à l’aide d’un levier dissimulé derrière le tissu du haut-parleur avant.

Sur un des côtés de la carrosserie on retrouve les commandes déportées qui viennent en sus de la télécommande. Parlons-en d’ailleurs de la télécommande : si on avait besoin de se convaincre que la cible visée était Xiaomi et ses UST laser, il suffit de regarder son design pour remarquer qu’elle ressemble beaucoup à celle des modèles chinois.

Test Epson EH-LS500B
Télécommande EPSON EH-LS500B

La connectique est placée sur la face du projecteur qui sera dirigée vers l’écran, un petit compartiment dissimulé derrière une trappe permet de relier le LS500 à un appareil de streaming ou de stockage (par exemple une clé Amazon Fire TV).

Test Epson EH-LS500B
Arrière EPSON EH-LS500B

MENUS

L’architecture des menus du EH-LS500 ne bouge pas d’un iota par rapport aux autres modèles de la marque. Pour ceux qui ont déjà eu un vidéoprojecteur Epson, vous serez en tableau de bord connu. Dans le menu image, les quatre réglages usine des couleurs sont classés dans l’ordre suivant : Dynamique, cinéma lumineux, cinéma et enfin jeux.

Test Epson EH-LS500B
Menu image EPSON EH-LS500

En matière d’ajustement de la colorimétrie, les réglages des niveaux RVB sont associés à un CMS sur 3 dimensions. Un éditeur de gamma est également disponible (SDR et HDR). Tous les réglages personnels peuvent être sauvegardés dans des mémoires utilisateur dédiées.

L’ajustement des couleurs du gamma se fait pour les signaux SDR 1080P avec les références de l’espace couleurs HDTV mais également avec un menu spécialement prévu pour les signaux HDR. La fonction « super résolution » permet d’améliorer les détails et, pour plus de fluidité, vous avez à votre disposition une compensation de mouvement (interpolation d’images) qui vise à réduire les effets de traîne ou judder mais c’est uniquement valable pour les signaux 1080P.

Test Epson EH-LS500B
Simulation 4K EPSON EH-LS500

La source lumineuse laser permet une gestion dynamique de la puissance qui va venir jouer sur le contraste et également sur le bruit de fonctionnement (50 à 100%). Le contraste natif peut être renforcé par une gestion dynamique du laser qui fonctionne sur 2 niveaux « normal et rapide ».

Je regrette au passage l’absence d’une vraie fonction multimédias intégrée avec magasins d’applications, streaming et wifi intégrés. Sinon, Epson tenait là un vrai concurrent dans tous les domaines face au projecteur UST laser de Xiaomi. Pour transformer le LS500 en projecteur intelligent il faut lui adjoindre un stick optionnel. Dommage pour cette partie donc.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Le LS500B permet d’ajuster la puissance de fonctionnement de laser sur une échelle de 50 à 100% et vous allez voir qu’on saute du Concorde au lépidoptère. Commençons par la valeur la plus haute : Horreur ! Dans cette situation le bruit de fonctionnement mesuré à 50 cm est intolérable car il dépasse les 50 dB ; c’est inutilisable même avec l’appareil placé loin des spectateurs. Pour réduite drastiquement le niveau, je recommande 75% ce qui va permettre aux ventilateurs de se limiter à un petit 34dB. Ouf ! C’est bien mieux ! Mais ce n’est pas tout car en rétrogradant encore le curseur jusqu’à 50% le LS500B devient inaudible et mon sonomètre n’arrive plus qu’à mesurer le bruit ambiant de la pièce et guère le projecteur.

Netteté/piqué :

Tout d’abord il faut rappeler qu’un projecteur à trois matrices LCD (qu’il faut aligner) n’atteindra jamais le degré de précision offert par un mono-DLP même en puce 0.47.

Test Epson EH-LS500B
Mire de précision 4K zoom EPSON EH-LS500

Ceci dit le degré de précision proposé par l’Epson LS500 n’est pas mauvais une fois que vous avez bien ajusté le focus. En toute conscience qu’il s’agit d’un projecteur à simulation 4K il restitue néanmoins sans trace de décalage des panneaux ma mire de résolution 4K.

Test Epson EH-LS500B
Effet super résolution EPSON EH-LS500B

Pour accroître la sensation de netteté vous disposez du mode super résolution. Il fonctionne vraiment efficacement et pour s’en convaincre je vous ai concocté un petit montage photos, avec et sans.

Test Epson EH-LS500B
uper résolution activé et désactivée EPSON EH-LS500B

L’apport de la simulation 4K sur source 1080P est à mes yeux négligeable et personnellement je préfère la désactiver car alors l’interpolation d’images est opérante.

Test Epson EH-LS500B
SIMULATION 4K activé désactivée EPSON EH-LS500B

Input lag :

Avec 20 ms mesurés en 1080P et en 4K, dans son mode jeu (et dans les autres puisque notre relevé ne change pas même après passage au réglage « rapide ») l’Epson EH-LS500 prend la tête des meilleurs projecteurs laser 4K UST pour les Gamers. Pour le moment il n’y a pas mieux sur le marché alors si ce critère est important pour vous foncez !

Test Epson EH-LS500B
Input lag mode jeu Epson EH-LS500

Fluidité :

Si Epson avait pu maitriser l’interpolation d’images sur des appareils comme le fameux TW5000, ce n’est plus le cas depuis l’apparition des modèles à simulation 4K. Cette option a déjà le mauvais goût de n’être disponible qu’en 1080P mais en prime elle s’accompagne de beaucoup trop d’artefacts de mouvements. Seul le niveau bas a trouvé grâce à mes yeux. Heureusement, la fluidité « native » du LS500B/W n’a pas besoin de ce subterfuge et son image est exempte de judder. Autrement dit, un point négatif pour la qualité du système d’interpolation d’images mais un bon point pour la fluidité globale sans artifice.

Overscan :

L’image projetée n’est nullement rognée et tous les symboles de notre figure de test sont bien présents à l’écran.

Test Epson EH-LS500B
Overscan EPSON EH-LS500B

Shading :

Le shading est l’effet arc-en-ciel des tri-lcd. Derrière cet anglicisme se cache des dérives de couleurs qui viennent perturber la reproduction d’un fond uni (des dérives roses par exemple sur un fond blanc). Le LS500 n’est pas touché par ce défaut.

Colorimétrie, gamma, contraste et luminosité :

Note de l’auteur : toutes ces mesures sont effectuées avec une sonde étalonnée pour les projecteurs laser et dirigée vers l’optique du projecteur et non vers l’écran.

Par rapport aux derniers lasers UST 4K testés pour vous (Xiaomi, Fengmi et LG), l’Epson LS500 a le bon goût de proposer un mode de couleurs directement exploitable sans calibrage. Il s’agit du mode cinéma. Dans cette configuration, la puissance du laser est réduite à 50% mais le projecteur est toutefois capable de projeter une image de 3m40 de base au format 16/9ème en conservant une luminance de 16 fL en 1080P SRD et 2m70 de base pour le 4K HDR avec 26 fL.

Voici mes réglages RVB recommandés, où vous constaterez qu’il y a très peu de corrections à apporter, signe d’un réglage fin en usine. Aucune correction ne doit être apportée au contraste et à la luminosité, le Gamma est précisément ajusté à 2.24 de manière linéaire.

On n’oubliera pas de souligner que l’EH-LS500 bénéficie d’une certification ISFccc et de tous les outils de calibrage fin nécessaires.

Mode cinéma laser +50

Offset R : 50

Offset V : 50

Offset B : 51

Gain R : 46

Gain V : 50

Gain B : 51

Après ces légères corrections, le Gamut du LS500 dépasse les valeurs de références du rec.709 avec 106%, 78,5% du DCI-P3 et 56% du rec.2020.

Test Epson EH-LS500B
Comparaison espace couleurs EPSON EH-LS500B

Il est possible de forcer le Gamut du projecteur pour le positionner en rec.2020 mais il reste cantonné à moins de 60% des valeurs de références de ce dernier. Je vous place ci-dessus un rendu visuel du passage entre le Gamut rec.709 et le rec.2020.

Test Optoma UHZ65UST
Contraste luminosité couleurs Gamma Epson EH-LS500B

Avec ses 3900 lumens mesurés dans le mode dynamique, le LS500 atteint presque les promesses du constructeur de 4000 lumens… mais dans ces conditions vous aurez des couleurs non calibrées et surtout un bruit de fonctionnement airbusien des ventilateurs.

En se limitant à 75% dans le mode cinéma il est possible de faire disparaître les deux défauts précités. Le nouveau projecteur laser d’Epson est donc très lumineux mais sans sacrifier le contraste. Sans aide de la gestion dynamique du laser, j’ai mesuré un bon 1269/1 natif. Il est possible de monter à 6087/1 dynamique dans le mode « haute vitesse » sans souffrir d’effets secondaires comme le pompage de la luminosité. Je recommande donc d’activer cette option pour bénéficier en même temps d’une image éclatante et contrastée. La puissance lumineuse est également bénéfique aux programmes 4K HDR.

VERDICT SUBJECTIF

1080 SDR :

Films Elysium, Alita Battle Angel, James Bond Skyfall :

Test Epson EH-LS500B
James Bond 1080P EPSON EH-LS500B

Je le dis tout de suite, j’ai adoré l’image de ce LS500 en combinaison avec mon écran ALR UST Vividstrom. Déjà pour ses couleurs, il n’y a pas à se prendre la tête avec les réglages : on sélectionne le mode cinéma et hop c’est parti pour le grand spectacle à domicile sans avoir à trifouiller la télécommande. Les blancs sont purs sans être brûlés, les scènes nocturnes et mixtes (mélange de parties sombres avec des éléments lumineux) tirent bénéfice de la grande luminosité et du bon contraste du nouveau projecteur laser d’Epson.

Test Epson EH-LS500B
ELYSIUM 1080P EPSON EH-LS500

La gestion parfaite du Gamma aide à donner le juste niveau de détails dans les passages nocturnes. Je dois avouer qu’en comparaison seul le piqué de l’image me ferait regretter un projecteur DLP Laser 4K mais je chipote car la super résolution permet de réduire l’écart.

Test Epson EH-LS500B
ELYSIUM ROBOT EPSON EH-LS500B

Je n’ai pas découvert de réelle plus-value à l’activation de la simulation 4K sur programmes 1080P. Au contraire, je pense qu’il vaut mieux la laisser désactiver. Avec les films 4K, il n’y aura pas le choix, elle est active en permanence.

4K HDR :

Alien Covenant :

Ce film est une torture pour les projeteurs à faible contraste. Là encore le couple Epson/ Vividstorm fait des merveilles et assure un spectacle 4K HDR sans défaut. La gestion de la luminosité HDR a été optimale sans avoir à la corriger, pareil pour la colorimétrie. En définitive, c’est principalement sur la netteté que l’Epson ne peut rivaliser avec les DLP 4K. Selon moi, même en puce 0.47, l’impression globale de précision d’image demeure en faveur des mono-DLP.

Rendu Audio du système sonore intégré :

Ce n’est pas avec la modeste qualité de ses haut-parleurs qu’Epson sera en mesure de lutter contre Xiaomi ; le constructeur chinois garde ma préférence en raison d’une plus grande dynamique et précision de la scène sonore. Mon petit classement personnel de rendu sonore s’établit comme suit :

– Vainqueur (et de loin) Xiaomi, Fengmi

– 2ème place LG HU85LA

– 3ème place Epson LS500B/W

CONCLUSION

Alors ? Pour qui Epson le glas ? Mhmmm… Je commence à avoir une petite expérience dans le domaine spécifique des projecteurs UST laser 4K et cela me permet de mieux appréhender les qualités et les défauts des concurrents déjà présents sur le marché. Chers lecteurs c’est pour vous que j’enfile la casquette française et même européenne d’éclaireur afin de vous proposer des tests de ces appareils (dont les Xiaomi). C’est donc à la lumière de ces différents essais qu’il m’est possible de conclure que l’Epson EH-LS500B/W est bien né. Il représente une alternative sérieuse et de qualité au champion Xiaomi. Ce titre de challenger ne l’empêche pas de s’emparer de plusieurs premières places dont celle de la plus forte luminosité, du meilleur niveau d’input lag, de la meilleure colorimétrie en sortie de boîte et surtout du titre de projecteur actuel le plus silencieux du marché ! Ce n’est pas rien. Pour toutes ces matières où il est premier de la classe je n’hésite pas à lui délivrer une chaude recommandation sous la forme d’un nouveau Gold Award PHC.FR, une Récompense d’Or devrais-je dire car l’Epson possède aussi la qualité d’être d’emblée décliné en version européenne dont française, élément de séduction non-négligeable. Toutefois et à l’adresse des ingénieurs d’Epson si je peux me permettre, quelques points restent à travailler sur la prochaine génération. Je pense à un vrai projecteur intelligent, équipé d’une vraie matrice 4K avec interpolation d’images 1080P aussi bien que 4K, et pourquoi pas doté d’un système sonore enfin digne de rivaliser avec la concurrence. Si vous nous sortez ça pour l’année prochaine en conservant les atouts de 2019, je vous promets un double Gold Award PHC.FR… et plutôt que d’apprendre le mandarin je me mets au japonais ! Le challenge est lancé !

GOLD AWARD PHC.FR
GOLD AWARD PHC.FR

J’ai apprécié :

  • Un positionnement plus aisé que d’autres modèles UST grâce à l’accès facilité sur le côté aux pieds pivotants,
  • Une forte luminosité, excellente en SDR et parfaite pour le 4K HDR,
  • Un bon contraste,
  • Une fluidité de bon niveau sans interpolation d’images,
  • Une colorimétrie exploitable dès la sortie de boîte,
  • Le projecteur le plus silencieux que j’ai testé (à 50% de puissance laser),
  • Le projecteur laser UST 4K avec le meilleur niveau d’input lag actuel.
  • La qualité globale de l’image.
  • Le prix.

Je regrette :

  • La partie médias optionnelle,
  • Le bruit de fonctionnement trop important en mode laser à pleine puissance,
  • Le système sonore moins bon que celui des concurrents directs,
  • A quand une résolution 4K native ?
  • L’interpolation d’images avec des défauts et limitée au 1080P.

ENGLISH VERSION

The 2019 edition of the IFA Berlin show will have revealed few new models of projectors. Among them, however, is an ultra-short laser focal spot projector at Epson. Aware of the evolution of the video projection market and consumer expectations, the Japanese manufacturer has decided to produce, based on a model from the professional market, two 4K simulation LCD video projectors with laser light source and all this at less than 3000€ (2999€).
Faced with the rise of Xiaomi and its 4K DLP laser projectors imported from China at less than 2000€, Epson is now offering an alternative LCD offer with European support.

EPSON EH-LS500W
Connectique EPSON EH-LS500W


PRÉSENTATION


The two main innovations contained in this Epson are the announced dual laser light source with a lifetime of 20000 hours in economic use and its ultra-short focal length which allows a large image to be projected with little distance.
The car is a home cinema version of a professional projector model intended for presentation or education. It is supposed to deliver a brightness of 4000 lumens with a contrast of 2 500 000:1


Unlike the EH-LS10000 and EH-LS10500, this device is not equipped with reflective LCD panels but with classic transmissive ones. Its native resolution is Full HD (1920×1080) but it offers a 4K wobulation simulation similar to the TW7400/TW9400. 4K enhancement is the Epson version of the E-Shift with JVC sauce. Basically, from a native Full HD projector a special refractive glass shifts the pixels a half-pixel to the right and up, creating a ratio.
The 2 LS500B and LS500W units are HDR-10 and HLG compatible. They include 2 x 10 W speakers and an HDMI ARC connection for integration with an AV configuration.
Epson projectors display colours that the manufacturer claims are up to three times brighter than other single-DLP projectors and the EH-LS500 range also includes image interpolation (only 1080P) and « super resolution » image enhancement technology.



PHYSICAL TOUR


The new Epson laser projector is available in white and black. This is the dark version I’m testing today. As mentioned above, this is not a new device but a takeover of a model from the professional market. Unlike the DLP fringe devices, the optics are not integrated into the hull, they overlook the projector like a submarine periscope.

Test Epson EH-LS500B
Bloc optique EPSON EH-LS500B



Do not expect to find a zoom; it is the position of the camera that will determine the size of the image. On the other hand, it has a focus adjustment hidden under a hatch housing the speakers and the control panel on the front of the unit. I placed it exactly 39 cm from the screen to obtain a 2m35 basic image.
The lens-shift has remained in the garage; to help position the device you will only have access to an electronic keystone correction device to correct any image geometry problems.
Installation is relatively easy: you position the projector at the appropriate distance, adjust the level and height with the rotating feet and then adjust the sharpness using a lever hidden behind the fabric of the front speaker.
On one side of the bodywork are the remote controls that come in addition to the remote control. Let’s talk about the remote control: if we needed to convince ourselves that the target was Xiaomi and its laser USTs, just look at its design to notice that it looks a lot like the Chinese models.

Test Epson EH-LS500B
Télécommande EPSON EH-LS500B


The connector is placed on the front of the projector which will be directed towards the screen, a small compartment hidden behind a trapdoor allows the LS500 to be connected to a streaming or storage device (for example an Amazon Fire TV key).

Test Epson EH-LS500B
Arrière EPSON EH-LS500B

MENUS


The menu architecture of the EH-LS500 does not move one iota compared to other models of the brand. For those who have already had an EPSON projector, you will be in a familiar dashboard. In the image menu, the four factory settings for colors are listed in the following order: Dynamics, bright cinema, cinema and finally games.

Test Epson EH-LS500B
Menu image EPSON EH-LS500


In terms of colorimetry adjustment, RGB level settings are associated with a 3-dimensional CMS. A gamma editor is also available (SDR and HDR). All personal settings can be saved in dedicated user memories.
Gamma color adjustment is done for SDR 1080P signals with HDTV color space references but also with a menu specially designed for HDR signals.

The « super resolution » function improves details and, for more fluidity, you have at your disposal a motion compensation (image interpolation) that aims to reduce drag or judder effects but this is only valid for 1080P signals.

Test Epson EH-LS500B
Simulation 4K EPSON EH-LS500


The laser light source allows a dynamic management of the power that will play on the contrast and also on the operating noise (50 to 100%). The native contrast can be enhanced by dynamic laser management that operates on 2 levels « normal and fast ».
I regret in passing the absence of a real integrated multimedia function with integrated application stores, streaming and wifi. Otherwise, Epson was a real competitor in all areas against the Xiaomi UST laser projector. To transform the LS500 into an intelligent projector, an optional stick must be added. Too bad about that part, then.


TECHNICAL VERDICT


Operating noise:


The LS500B allows you to adjust the laser operating power on a scale of 50 to 100% and you will see that you are jumping from Concorde to Lepidoptera. Let’s start with the highest value: Horror! In this situation, the operating noise measured at 50 cm is intolerable because it exceeds 50 dB; it is unusable even with the device placed far from the spectators. To drastically reduce the level, I recommend 75% which will allow the fans to be limited to a small 34dB. Phew! Phew! That’s much better! But that’s not all, because by further downshifting the slider to 50%, the LS500B becomes inaudible and my sound level meter can only measure the ambient noise of the room and hardly the projector.

Sharpness / Pitted:

Test Epson EH-LS500B
Mire de précision 4K epson EH-LS500B


First of all, it should be remembered that a projector with three LCD matrixes (which must be aligned) will never reach the degree of precision offered by a mono-DLP even with a 0.47 chip.

Test Epson EH-LS500B
Mire de précision 4K zoom EPSON EH-LS500


That said, the degree of accuracy offered by the Epson LS500 is not bad once you have adjusted the focus properly. In full awareness that it is a 4K simulation projector, it nevertheless reproduces my 4K resolution test pattern without any trace of shifting of the panels.

Test Epson EH-LS500B
Effet super résolution EPSON EH-LS500B


To increase the feeling of sharpness you have the super resolution mode. It really works efficiently and to be convinced I have concocted a small photo montage for you, with and without.

Test Epson EH-LS500B
uper résolution activé et désactivée EPSON EH-LS500B


The contribution of 4K simulation on 1080P source is in my opinion negligible and personally I prefer to disable it because then image interpolation is effective.


Input lag :


With 20 ms measured in 1080P and 4K, in its game mode (and in the others since our reading does not change even after switching to « fast » setting) the Epson EH-LS500 takes the lead of the best 4K UST laser projectors for Gamers. For the moment there is no better on the market so if this criterion is important for you go for it!

Test Epson EH-LS500B
Input lag mode jeu Epson EH-LS500


Fluidity :


If Epson had been able to master image interpolation on devices such as the famous TW5000, this is no longer the case since the appearance of 4K simulation models. This option already has the bad taste of only being available in 1080P but as a bonus it is accompanied by far too many movement artifacts. Only the low level found favour with my eyes. Fortunately, the « native » fluidity of the LS500B/W does not require this subterfuge and its image is free of judder. In other words, a negative point for the quality of the image interpolation system but a good point for the overall fluidity without artifice.


Overscan:

Test Epson EH-LS500B
Overscan EPSON EH-LS500B


The projected image is by no means cropped and all the symbols of our test figure are clearly present on the screen.


Shading:


Shading is the rainbow effect of tri-lcd. Behind this anglicism are hidden colour deviations that disturb the reproduction of a plain background (pink deviations for example on a white background). The LS500 is not affected by this fault.


Colorimetry, gamma, contrast and brightness:


Author’s note: All these measurements are made with a probe calibrated for laser projectors and directed towards the projector’s optics and not towards the screen.
Compared to the latest UST 4K lasers tested for you (Xiaomi, Fengmi and LG), the Epson LS500 has the good taste to offer a color mode that can be used directly without calibration. This is the cinema mode. In this configuration, the laser power is reduced to 50% but the projector is still able to project a 3m40 basic image in 16:9 format while maintaining a luminance of 16 fL in 1080P SRD and 2m70 basic for 4K HDR with 26 fL.


Here are my recommended RGB settings, where you will find that there are very few corrections to be made, indicating a fine factory setting. No correction should be made to contrast and brightness, Gamma is precisely adjusted to 2.24 in a linear manner.
It should not be forgotten that the EH-LS500 is ISFccc certified and has all the necessary fine calibration tools.

Laser cinema mode +50
Offset R : 50
Offset V : 50
Offset B : 51
Gain R : 46
Gain V: 50
Gain B: 51


After these minor corrections, the Gamut of the LS500 exceeds the reference values of rec.709 with 106%, 78.5% of the DCI-P3 and 56% of the rec.2020.
It is possible to force the Gamut of the projector to position it in rec.2020 but it remains limited to less than 60% of the projector’s reference values. I place below a visual rendering of the passage between Gamut rec.709 and rec.2020.

Test Epson EH-LS500B
Comparaison espace couleurs EPSON EH-LS500B


With its 3900 lumens measured in dynamic mode, the LS500 almost meets the manufacturer’s promise of 4000 lumens… but in these conditions you will have uncalibrated colors and above all an airbusian fan operating noise.

Test Optoma UHZ65UST
Contraste luminosité couleurs Gamma Epson EH-LS500B


By limiting yourself to 75% in the cinema mode it is possible to eliminate the two above-mentioned defects. The new Epson laser projector is therefore very bright but without sacrificing contrast. Without the help of dynamic laser management, I measured a good 1269/1 native. It is possible to go up to 6087/1 dynamic in « high speed » mode without suffering from side effects such as pumping brightness. I therefore recommend activating this option to benefit from a bright and contrasting image at the same time. Light output is also beneficial to 4K HDR programs.


SUBJECTIVE VERDICT


1080 SDR :


Films Elysium, Alita Battle Angel, James Bond Skyfall :

Test Epson EH-LS500B
James Bond 1080P EPSON EH-LS500B


I say it right away, I loved the image of this LS500 in combination with my ALR UST Vividstrom display. Already for its colors, there’s no need to worry about the settings: we select the movie mode and hop let’s go for the big home show without having to mess with the remote control. The whites are pure without being burned, the night and mixed scenes (mixing dark parts with light elements) benefit from the high brightness and good contrast of the new Epson laser projector.

Test Epson EH-LS500B
ELYSIUM 1080P EPSON EH-LS500


The perfect management of Gamma helps to give the right level of detail in night passages. I must admit that in comparison only the sharpness of the image would make me regret a DLP Laser 4K projector but I fail because the super resolution allows to reduce the gap.

Test Epson EH-LS500B
ELYSIUM ROBOT EPSON EH-LS500B


I did not discover any real added value when activating the 4K simulation on 1080P programs. On the contrary, I think it is better to let it deactivate. With 4K films, there will be no choice, it is permanently active.


I say it right away, I loved the image of this LS500 in combination with my ALR UST Vividstrom display. Already for its colors, there’s no need to worry about the settings: we select the movie mode and hop let’s go for the big home show without having to mess with the remote control. The whites are pure without being burned, the night and mixed scenes (mixing dark parts with light elements) benefit from the high brightness and good contrast of the new Epson laser projector.
The perfect management of Gamma helps to give the right level of detail in night passages. I must admit that in comparison only the sharpness of the image would make me regret a DLP Laser 4K projector but I fail because the super resolution allows to reduce the gap.
I did not discover any real added value when activating the 4K simulation on 1080P programs. On the contrary, I think it is better to let it deactivate. With 4K films, there will be no choice, it is permanently active.


4K HDR :


Alien Covenant:


This film is a torture for low-contrast projectors. Here again the Epson/Vividstrom couple are doing wonders and providing a flawless 4K HDR show. HDR brightness management was optimal without having to correct it, as was colorimetry. In the end, it is mainly on sharpness that the Epson cannot compete with the DLP 4K. In my opinion, even with a 0.47 chip, the overall impression of image accuracy remains in favour of mono-DLPs.

Audio rendering of the integrated sound system:


It is not with the modest quality of its speakers that Epson will be able to fight against Xiaomi; the Chinese manufacturer keeps my preference because of a greater dynamics and precision of the sound scene. My personal small classification of sound rendering is as follows:
– Winner (and by far) Xiaomi, Fengmi
– 2nd place LG HU85LA
– 3rd place Epson LS500B/W



CONCLUSION

So? Who does Epson kill for? Mhmmm…. I am starting to have some experience in the specific field of UST 4K laser projectors and this allows me to better understand the qualities and defects of competitors already present on the market. Dear readers, it is for you that I put on the French and even European scout cap in order to offer you tests of these devices (including the Xiaomi). It is therefore in the light of these different tests that I can conclude that the Epson EH-LS500B/W was born. It represents a serious and quality alternative to the champion Xiaomi. This challenger title does not prevent him from taking several first places, including the highest luminosity, the best input lag level, the best colorimetry at the box outlet and above all the quietest current projector title on the market! That’s not nothing. For all these subjects where he is first in the class I do not hesitate to give him a warm recommendation in the form of a new Gold Award PHC.FR, a Gold Award should I say because the Epson also has the quality of being immediately available in a European version including French, an important element of seduction. However, and to the Epson engineers, if I may, a few points remain to be worked on for the next generation. I’m thinking of a real smart projector, equipped with a real 4K matrix with 1080P image interpolation as well as 4K, and why not with a sound system that’s finally worthy of competing with the competition.

If you bring us this for next year while keeping the assets of 2019, I promise you a double Gold Award PHC.FR… and rather than learning Mandarin I’ll switch to Japanese! The challenge is launched!

GOLD AWARD PHC.FR
GOLD AWARD PHC.FR




I appreciated it:


Easier positioning than other UST models thanks to the easy access on the side to the swivel feet,
High brightness, excellent in SDR and perfect for 4K HDR,
A good contrast,
A good level of fluidity without image interpolation,
A colorimetry that can be used right out of the box,
The quietest projector I’ve ever tested (at 50% laser power),
The UST 4K laser projector with the best current lag input level.
The overall quality of the image.
The price.


I regret :


The optional media part,
The operating noise is too high in laser mode at full power,
The sound system is worse than that of direct competitors,
When will a native 4K resolution be available?
The interpolation of images with defects is limited to 1080P.





93 Comments

  1. Merci encore pour le test maintenant on a tous hate de voir l’Optoma et l’Appotronics A300.
    Bon projecteur par contre un peu plus contraignant à positionner que les Xiaomi/Fengmi le boitier est plus profond et le rapport de projection est un peu plus élevé ça fait qu’il faut un meuble d’environ 20cm plus éloigné du mur par rapport au positionnement d’un Xiaomi ou Fengmi pour même taille d’image.

    P.S: petite erreur: « Je vous place ci-dessous » => tu as placé l’image au dessus donc soit déplacer l’image, soit changer la phrase par « ci-dessus » 🙂

  2. Merci pour ce test, très éclairant ! Vivement le test du Wemax A300 pour que tu nous dises comment tout ça se positionne les uns par rapport aux autres !

  3. Dommage que le projecteur demande près de 70cm pour 100″, car il a tous pour plaire, mais ça va faire trop pour moi je pense. Je me demande ce que je peux obtenir avec 55cm de recul mais j’ai peur que ca fasse une image proche des 80″ donc sans intérêt 🙁

  4. Merci pour ce test !
    Dites-moi si je me trompe : il y avait une super offre promotionnelle, on pouvait l’acheter sur le site Epson allemand (livraison Allemagne), et avec un voucher de l’IFA avoir un -35%…
    J’ai essayé de commencer la procédure, dans le but de le mettre dans le panier et de voir si ça fonctionnait, mais je ne trouve pas. J’ai l’impression qu’il ne propose plus l’achat depuis internet ? Uniquement de trouver un revendeur ?
    Vu que je ne parle pas Allemand, j’ai encore l’espoir de ne pas avoir les yeux en face des trous et de m’être trompé. Pitié, s’il vous plaît dites moi que c’est ça…

  5. Bonjour Gregory,
    Je possède un epson eh-6700w et je voudrais passer sur un modele ultra courte focale. Vais je être déçu ou non par rapport à celui que je possède ? Il y a t-il une meilleure alternative en UST ?
    Merci

  6. Thank you for this fine review!
    Do you think that for the night time viewing a CLR screen will make a difference over a classic white one (1.0 Gain), given the fact that my walls are white?

  7. bonjour,
    une donnée m’échappe et question idiote s’impose, si on souhaite réduire le bruit au max, ou se situent les impacts? luminosité? contraste?
    En gros, qu’as tu pensé de la qualité d’image en ‘mode silence’ ?

    Et encore merci pour le test!

  8. Si, selon votre test, le modèle Epson TW9400 dispose de 1190 lumens en mode calibré, le contraste natif est de 3782: 1 et le dynamique 24355: 1 est meilleur et meilleur marché que le Epson LS500 dans tous ses aspects … l’avantage de ce dernier est une source de lumière laser et UST rien de plus.

    • Non c’est un projecteur à ultracourte focale qui ne se compare pas à un projecteur à focale classique. Les acquéreurs de ce type d’appareil cherchent principalement cette capacité à projeter au plus près de l’écran avec peu de recul. Votre comparaison est inadéquate.

  9. Autre élément esthétique qui aurait pu être souligné, cette lentille qui saute aux yeux comme un coup de pied aux f…. qui empêche l’appareil d’être plat est plus discret.

  10. Encore merci pour ce test…tu ne parles pas de la taille et le poids du bestiaux !? je trouve que son placement est un point négatif à mentionner quand même, non ?

  11. Greg,

    On est d’accord que la focale est quand même vachement plus longue que les xiaomi… et à part avoir un meuble de 1m de profondeur il ne sera pas facile à positionner? Surtout si on veut une grande diagonale…

  12. Tout à fait d’accord avec toi Greg, ce VP est pour moi une erreur, soit on le colle à lecran, soit on le place en fond de salle mais entre les deux, non, et quand je parle de ça à ma femme, elle crie au secours

      • Salut Jérôme,
        Désolé j’ai pas du être assez précis, je disais, sois un UST très proche de l’écran, soit un VP fond de salle mais ce projo est trop éloigné de l’écran pour aller dans tous les salons, je penses que c’est un réelle défaut, ce n’est que mon point de vu

  13. Attendez-vous à un test de la lune de 1080p et 4k? Cela devrait être intéressant, notamment en 1080p avec une puce de 0,66 dmd.
    Merci maestro poure le test)

  14. Etant donné ses inconvénients pour le positionner près du mûr, son son moyen, plus quelques points manquants notamment pas d’interpolation 4K, son positionnement tarifaire n’est pas adapté à la concurrence, un peu trop cher je trouve…

  15. Bonjour Grégory,Encore bravo pour ce magnifique test.Mais j’ai le sentiment que tu a trouve un nouveau champion, ton cœur n’est plus pour les petits chinois?Pour moi J’hésite entre le Epson EH-LS500B et le Fengmi 4K ? Peut tu me conseiller?Merci

      • tu parles de l Optoma P1 smart 4K? j attend le test avec impatiente!!!! ainsi que celui du wemax A300 du coup t as prévu de faire petit article de comparaison des UST pour nous aider à choisir et donner ton avis si tu devais un prendre un, car là ça devient compliquéMerci

  16. Pas mal ce VP UST mais déjà qu’on a pas de la vrai 4K avec les puces TI 0.47 (8.3M Pixels) mais là c’est encore 2 fois moins avec la technologie d’Epson (4.15M pixels). C’est plutôt un très bon VP UST 1080p que 4K au final non?

  17. Merci Greg pour cette batterie de tests en exclu et en français !
    Meilleur Input Lag, bruit réduit : Les principaux défauts du Xiaomi sont corrigés ! Ya vraiment de quoi se laisser tenter.
    Par contre obstacle rédhibitoire pour moi : Si j’ai bien compris il faut le placer à 39Cm de l’ecran pour projeter une base de 2.35m. Si on rajoute à ça la profondeur de l’engin (37cm), on va voir la façe vant du retro à environ 80cm du mur (tu confirmes?) : ça complique considerablement l’installation. Mon meuble télé fait 40cm de profondeur et est collé au mur…
    Avantage donc au Xiaomi pour la focal plus courte, android TV (bien plus convivial que l’OS ici présenté) et pour le prix : il y a mini 1000€ d’ecart avec le Xiaomi. 3000€ + un ecran ALR entre 100 et 120 pouces, ça commence à être un budget.
    Je reste sur ma télé de 82 pouces en attendant que tu nous test le graal !

    Merci pour le temps que tu passes à nous tester toutes ces exclu en tout cas.

  18. Oui je pense qu’il faut définitivement ajouter dans les points négatifs la profondeur du boitier et la focale un peu plus longue que les autres UST ce qui combiné ensemble rajoute un écart assez important par rapport aux autres UST.

  19. Bonjour
    J avais 2 questions à vous poser :
    Est ce que vous auriez la possibilité de brancher une console de jeu 4K pour voir un peu le rendu global ?
    Comment est la profondeur des noirs, j imagine que ça ne sera évidement pas au niveau d un Tv Oled mais est ce que cela s apparente à un bon tv LCD d aujourd’hui ?

  20. Bonjour,
    Vous n avez pas parlé de l aspect 3D dans votre test du EPSON LS500 ? Le rendu de la profondeur et des jaillissements..merci de nous en dire plus.

  21. « abandonnée » par les éditeurs?? Mais les constructeurs continuent de rendre leur vidéo-pro compatible ( hormis avec la puce 0.66 ) et le marché du bluray 3D même s il faiblit reste actif..c est bien dommage car les vidéo-pro ont toujours été l appareil ultime pour la retranscrire au mieux..( rien a voir avec les TV ) Merci quand même !

    • La 3D est morte et ça ne date pas d’hier, effectivement certains constructeurs de projecteurs continuent à intégrer cette possibilité, mais pour moi c’est peine perdue j’ai mis une croix dessus.

      • Bonjour Gregory,
        Je possède un epson 6700w et je voulais que tu me dises si je serai déçu en prenant cet UST niveau qualité d’image ou pas du tout? J’aurai bien prit le optoma mais comme je joue un peu j’ai peur d’être déçu.
        Merci davance

          • Ah cool. J’en suis tellement content de mon petit projo que j’attends pour passer a l’ust mais je pense me lancer dans celui ci. Ton test m’avais décidé pour le 6700. En tout cas merci. C’est juste dommage que l’optoma ne soit pas bon pour le jeu.
            En tout cas merci

  22. Bonjour Richard
    Pourrais tu nous faire une courte vidéo avec du jeu en 4K même si c est sur ton mur je m en contenterais , j aimerais vraiment pouvoir me faire une idée du rendu global et en particulier de la netteté stp.
    Désolé de t embêter avec ça mais je suis a 2 doigts de me l acheter

  23. Bonjour Grégory

    Merci pour ce test qui me permet de me décider à changer ma TV par ce modèle UTS.

    Je me pose la question concernant la position du projecteur, quand vous dites « Je l’ai placé exactement à 39 cm de l’écran pour obtenir une image de 2m35 de base. », pouvez vous préciser ?

    Est-ce que le coté avec la connectique est à 39cm du mur, ou la lentille est a 39cm du mur, au meme le coté extérieur (avec les haut parleurs) ?

    Merci

    • Je vais probablement commander ce vidéoprojecteur. Mais est-ce qu’il ne faudrait pas attendre le Black Friday pour un tel achat? Des avis?
      Je profite Grégory pour te remercier pour le travail que tu fais. Je parcours ce site quotidiennement depuis 6 mois à la recherche du produit idéal.Grâce à tes conseils, je suis en capacité de faire le bon choix. Je ne sais pas à quoi tu carbures mais je tenais à te faire part de ma gratitude 🙂
      Le seul inconvénient dans tout ça, c’est qu’en te suivant, on l’impression qu’il y aura bientôt un meilleur VP qui va surclasser ceux qui ont déjà été testés 🙂

      • Je me pose la même question. Attendre un peu ? Mais c’est un produit tout récent, ce serait étonnant qu’il soit en promotion si tôt.
        Et il y a le Paris Audio Video Show le week end prochain. Serait-il possible qu’Epson France fasse la même promo qu’à l’IFA de Berlin ? On peut rêver.

  24. bonjour, tout d’abord merci pour votre test très complet j’ai acheté ce videoprojecteur il y a deux jour, j aimerais commander des lunettes 3d active mais je ne sais pas les quelles prendre « dlp,rf,ect » pouvez vous me dire quel lunettes compatible avec se videoprojecteur ? merci par avance.

  25. Hello,

    J’ai reçu il y a quelques jours des RF (UK), j’ai eu 6 paires pour le prix de 4 en FR. La 3D est superbe. les lunettes actives assombrissent l’image (j’étais habitué au polarisante avec une TV LG avant). Il y a une fonction sur le projo qui permet de booster un peu la luminosité pour la 3D, cela améliore pas mal la chose. De plus, j’utilise la lumiere du laser à 50% presque tout le temps, je la passe à 60%, voir 70% pour la 3D selon la source.

  26. Il y a une MAJ du projo (firmware) qui est sortie le 14/10, je l’ai faite, mais le change log n’est pas fourni, si quelqu’un l’obtiens, cela m’intéresse.

  27. Autre info, j’utilise l’amazon fire stick, insérer à l’avant du projo et alimenter par usb, totalement caché, ca fonctionne parfaitement, le projo démarre dessus automatiquement, c’est transparent et la telecommande amazon ou celle d’epson peuvent controler presque tout.

  28. Bonjour , j’ai lu avec attention vos deux tests, sur le nouvel TW 7100 ( je possède un TW 6800 ) et sur ce modèle LS 500b. J’avoue ne pas trop savoir lequel modèle choisir. Comme vous avez eu les deux modèles entre les mains, lequel vous semble supérieur , avec le meilleur rapport qualité/prix ? Cordialement. Franck

      • Je voulais dire l epson 9400 , je me suis emmêlé les doigts 😉 . Mais je vois que le 7100 va bientot étre testé… Je n’ai jamais eu de projecteur UST et j’avoue que je suis tenté de sauter le pas cette fois ci, a condition que le gain soit visible.

  29. Moi aussi j’ai craqué! J’ai reçu ce projecteur il y a une semaine et j’en suis très satisfait 🙂
    J’ai une question de novice: Pour profiter au maximum de la qualité d’image,est-il indispensable d’avoir un câble HMDI Premium High Speed pour connecter l’appareil à une source 4K UHD (Mi box par exemple)? Ou un câble HDMI High Speed suffit amplement?
    Merci.

  30. bonjour à tous, encore merci pour le test et les conseils 3d, pouvez vous me dire quelle type d’écran je peux acheter ?
    actuellement j’utilise mon mure refait avec peinture mate, utiliser un écran peu rendre l’image plus nette ?
    merci par avance.

  31. Je viens de recevoir mon projecteur EH‑LS500B.

    Quelques retours:
    – Très lumineux, rien à voir avec mon ancien projecteur Epson EH-TW6000 en fin de vie après 8 années de service.
    – Très silencieux à 50% mais pour avoir une image assez haute, j’ai posé le projecteur sur une caisse en bois et du coup cela résonne. Il faut que j’améliore le concept. Sinon le projecteur posé à même le sol, allongé dans le canapé, je vois mes pieds sur une partie de l’image.
    – à 100% effectivement, c’est bruyant. Uniquement pour passer des vidéo clips en journée avec la musique à fond.
    – Pas si simple de régler la taille de l’image mais on y arrive.
    – Sur mon écran enroulé, comme la toile n’est pas parfaitement tendue, le texte de menu de la PS4 n’est pas aligné. Il faut changer d’écran. Point connu sur les projecteurs UST.
    – Pour le jeux vidéo, rien à dire mais est ce que je pouvais imputer mes piètres résultats à Fifa à mon vieux EH-TW6000?
    Néanmoins c’est l’argument qui m’a fait choisir ce modèle.
    – Gros point noir, pas de système de détection d’une présence devant le laser. Du coup, un enfant ou un animal de compagnie perdra immédiatement la vue. Dommage. En fait, je ne connais pas les conséquences exactes mais cela ne doit pas être très bon.
    – Le son est moyen, suffisant pour les jeux vidéos mais pas pour une bonne immersion dans un film. Pas grace, j’avais déja un système audio en parallèle.
    – Pas de système Média intégré, pas grave la PS4 est connectée.
    – Pour la qualité de l’image, voir les informations dans le test ci dessus. Mon avis est subjectif et je suis incapable de comparer. C’est clair que par rapport aux video projecteurs utilisés en entreprise et jamais nettoyés, toujours avec leur lampes d’origine, la différence est flagrante.
    Avec mon vieux Epson EH-TW6000, je dirai que c’est plus précis et lumineux et que les couleurs sont bien la.

    JP

5 Trackbacks / Pingbacks

  1. Test Optoma UHZ65UST : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  2. Wemax A300 4K : réception du projecteur laser UST – – Le Blog de PHC –
  3. Test Wemax A300 4K : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  4. Test Epson EH-TW7100 : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  5. Test écran technique Vividstorm : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*