Test Xiaomi Mi 4K laser projector version française : l’avis de Grégory.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

Petit retour en arrière : c’est au début de l’année 2019 que Xiaomi a commercialisé en Asie une version 4K XPR de son projecteur DLP laser UST (ultra courte focale) à succès, le Xiaomi Mi 150 pouces. Plus de 18 mois plus tard ce modèle est maintenant disponible dans une version internationale commercialisée en France et en Europe avec un support local et une garantie classique. Ce n’est pas une première. En effet, la version 1080p de ce projecteur avait déjà été l’objet d’une mouture européenne, contre laquelle je n’ai pas arrêté de pester car comparativement au modèle original nombres d’options avaient disparu.

Alors, Xiaomi va-t-il ou non répéter cette erreur sur la version 4K ? C’est ce que je vous propose de vérifier aujourd’hui dans ce nouveau banc d’essai.

NB du rédacteur pour prévenir de multiples questions sur le même sujet : Le modèle 4K français testé ici est une déclinaison de la version importée suivante :

Il ne s’agit nullement d’un modèle équivalent au Xiaomi 4K 1S récemment testé ici :

De quoi s’agit-il ?

Le Xiaomi Mi 4K laser projector 150″ est un diffuseur frontal équipé d’une puce DMD de Texas Instruments 0.47″ à simulation 4K XPR ×4 de seconde génération et résolution native 1920×1080 (donc avec cadre lumineux réduit).

Cet UST supporte les signaux 4K et HDR-10. Sa puissance lumineuse est annoncée par l’honorable constructeur à 1600 lumens avec un contraste de 3000:1. Il s’agit d’un laser ALPD3.0 conçu pour avoir une durée de vie de 25 000 heures.

Ce type de vidéoprojecteur est destiné à siéger dans une pièce à vivre, pour diffuser sur un mur blanc ou un écran technique dédié comme mon Vividstorm CLR, lequel est mis en œuvre pour ce test dans mon salon.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Vividstorm Xiaomi MI

Depuis le début du mois de novembre 2020, le Xiaomi Mi 4k qui n’était jusqu’alors disponible qu’en importation parallèle depuis l’Asie (donc sans garantie et SAV) est commercialisé dans une version internationale en France avec une garantie de deux années et un prix de lancement de 1990€ jusqu’au 16 novembre 2020, au lieu de 2499€.

Cette même version internationale est également disponible à 1377€ depuis l’Europe avec le code de réduction BGMI4KLPGL mais sans garantie et toujours en importation parallèle ici (cliquez sur le lien); à vous de choisir ce qui vous convient le mieux.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
PACKAGE MI 4K LASER HOME PROJECTOR

Pour adapter cet appareil à nos contrées, le fabriquant a installé un OS basé sur Androïd TV 9.0. L’interface typique avec un store Google Play permet de piloter cette station multimédia. Elle est composée du diffuseur à ultracourte focale (rapport de projection de 0,233:1) intégrant un système sonore avec deux haut-parleurs de 15W et tous les outils de lectures de contenus dématérialisés ainsi que du Wifi, Bluetooth et prise réseau.

Ce type de solution audiovisuelle génère un engouement qui se confirme de mois en mois avec des ventes qui s’envolent. Elle permet de se créer une salle de cinéma chez soi avec peu de recul sans être obligé de multiplier les appareils et du coup les câbles puisque tout est contenu dans le projecteur.

Tour physique

Le Xiaomi 4K doit être un des projecteurs DLP laser UST les plus compacts et légers du marché. Après avoir fait de la musculation pour déplacer tel Popeye les 40 livres du Sony VPL-VW790ES, les 7 kg du Mi 150 4K équivalent à un poids d’Olive.

Comme le projecteur laser Xiaomi 4K est un modèle à focale ultra courte, il faudra le placer vraiment près de l’écran. Pour obtenir une image de 2m30 je l’ai posé à 23 cm de l’écran (distance coque avant du projecteur avec connectique – écran). Le projecteur ne dispose pas de zoom, c’est son positionnement qui détermine la taille de votre image. Une fois que vous l’avez placé à distance voulue il ne restera qu’à retoucher les éventuels défauts de géométrie grâce à la correction de trapèze électronique (8 points de correction) puis à ajuster la netteté à l’aide du focus électrique associée à la mire de précision présente dans les menus.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Système sonore et pieds de réglages

Le panneau de connectique comprend : 3 prises HDMI 2.0 dont une compatible ARC, 1 port Ethernet, 1 entrée audio numérique optique, 1 entrée analogique audio/vidéo, 1 sortie audio analogique compatible numérique, 1 prise USB 2.0, ainsi que les Wifi b/g/n/ac et Bluetooth 4.1. Pour accéder à la télévision, il faudra utiliser Molotov, cet appareil ne disposant d’aucun tuner.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Connectique Xiaomi MI 4K

La télécommande design est épurée et cette fois totalement noire. Elle ne propose aucun éclairage. Elle est appairée au projecteur en Bluetooth, ce qui rend son rayon de fonctionnement particulièrement ample, sans éprouver la nécessité de viser des capteurs infrarouge. Les différentes commandes répondent avec vélocité et elle est vraiment plaisante à utiliser au quotidien. L’adaptation au marché européen permet de se servir de la commande vocale qui est intégrée.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Télécommande vocale Xiaomi Mi

Petit point particulier, le Xiaomi Mijia 4K ne dispose pas d’un interrupteur sur la coque ; il faut l’allumer et l’éteindre à la télécommande. A mon sens c’est anecdotique mais certains y attachent de l’importance.

Menus

L’examen des menus va vite me permettre de rendre compte qu’encore une fois la version française est amputée d’options présentes sur celle importée (grrrrr !!!).

Voici le petit tour des carences constatées : la première ne me fait ni chaud ni froid car je considère que c’est une source définitivement abandonnée par les constructeurs, c’est l’absence de 3D. Alors que le modèle chinois disposait d’un support 3D DLP-Link, il disparaît de la version française. C’était pareil pour la version 1080p.

Le second point m’embête davantage en tant que calibreur. Il s’agit de la suppression dans le menu image utilisateur de l’option de correction Rouge Verte et Bleu de l’échelle de gris. Là encore, nous sommes à l’identique de ce qui avait disparu sur le précédent projecteur importé officiellement par Xiaomi en France.

Exit également les options de couleurs et contraste dynamique présentes dans la version chinoise (mais c’est moins grave car elles ne servaient à rien).

Dans ces conditions, vous ne serez pas surpris si avant même d’aller plus loin dans ce test je brandis un carton jaune-orangé.

C’était donc la liste des absents et maintenant examinons ce qu’il nous reste. Le Mi laser 4K offre les sélections images suivantes : « standard, film, lumineux, sport, moniteur, jeux et utilisateur« . Seul ce dernier mode est éditable et il est possible d’intervenir sur les paramètres suivants « luminosité, contraste, saturation, finesse, teinte et réducteur de bruit« . C’est mince pour espérer calibrer finement un appareil qui en a bien besoin en sortie de boite. Pour le traitement vidéo, c’est service minimum : pas d’interpolation d’image ou de dispositif d’accroissement de la netteté à l’horizon.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Mode image

La puissance lumineuse du projecteur est décomposée en deux paramètres, la plus forte appelée « mode surbrillance » et la plus économique « mode View« .

En ce qui concerne Androïd TV 9.0, là encore je vais faire mon grincheux mais pourquoi ne pas pouvoir disposer de Netflix et Amazon Prime Video directement depuis le Store ? Youtube ainsi que Disney+ et Molotov fonctionnent mais pas les deux principales applications de Streaming. On peut résoudre cette absence à l’aide d’un boîtier externe ou en mode miroir depuis sa tablette ou son téléphone portable mais je préfère quand tout est dans la même boîte.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Menu Android 9

Pour la lecture des contenus dématérialisés, j’ai installé Kodi et VLC qui reconnaissent la plupart des codecs audio et vidéos du marché. Le projecteur lit directement les fichiers suivants :

Images: JPG, JPEG, BMP, GIF, PNG, TIF

Vidéo: MPEG – 1 / 2 / 4, H.263, H.264, H.265, AVI, RM, RMVB, VC – 1

Audio: MP1, MP2, MP3, WMA, WAV, OGG, FLAC, AAC, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, M4A.

Verdict technique

Consommation électrique :

Ces projecteurs laser UST sont relativement sobres en énergie. J’ai mesuré les deux modes de puissance. Dans le plus important (surbrillance) le MI 4K 150″ avale 254W et cette valeur s’abaisse à 230W dans le mode View.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Consommation électrique comparative avec deux modes de puissance laser

Bruit de fonctionnement :

La différence sonore entre les deux modes de puissance est quasiment nulle, j’ai mesuré 38,6dB en mode Vue et 39dB pour le mode Surbrillance, sonomètre placé à 50cm de l’appareil. C’est acceptable pour un UST car placé à distance du spectateur ; ça ne le serait pas pour un projecteur classique.

Netteté/piqué :

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Piqué 4K HDR

C’est compliqué de tirer une conclusion sur une éventuelle modification de l’optique mais mon exemplaire démontre quelques faiblesses sur ce point. Je n’arrive pas à obtenir un piqué parfait d’un bout à l’autre de l’image. Ainsi, si la partie gauche est légèrement floue, la partie droite est précise et inversement. Il est utile de préciser que je n’ai pas utilisé la correction de trapèze et que le projecteur était parfaitement placé. C’est une contre performance en la matière, loin de ce qu’il est possible d’obtenir avec le nouveau 4K 1S, par exemple… Le carton vire au rouge!

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Focus Xiaomi Mi

Autre point désagréable et qui contribue à maintenir mon énervement contre le constructeur, le réglage de finesse. Il correspond à celui de la netteté sur le modèle chinois mais n’a quasiment aucun effet à l’image. Là encore je ne suis pas surpris, c’était le cas avec la version 1080p.

Fluidité :

Si vous n’aimez pas le judder, il faudra envisager de travailler sur la source à relier au projecteur pour le faire fonctionner en 60hz car une nouvelle fois tous les signaux entrants sont convertis en 60hz. Le projecteur affiche bien 24hz ou 50hz mais en interne il convertit l’ensemble en 60hz, ce qui engendre du 3:2 pulldown et donc des ralentissements typiques du judder ; aucun dispositif d’interpolation d’images ne viendra vous aider à le corriger.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Fluidité Xiaomi France

Input lag :

C’est le seul domaine d’évaluation dans lequel j’ai pu trouver une amélioration par rapport à la version chinoise. L’input lag général est mesuré à 92 ms mais s’abaisse à 62,4 ms dans le mode « jeu« . C’est encore un peu trop pour les hard-core Gamers en réseau mais il y a du positif et c’est un fait assez rare dans ce banc d’essai pour ne pas le souligner.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Input lag MI 4K LASER HOME PROJECTOR

Overscan, bruit vidéo, cadre lumineux, accroche HDMI :

Dans cette partie un peu foutoir, j’analyse toutes les joyeusetés et perturbations qui peuvent venir troubler la sérénité du home-cinéphile qui s’adonne à son passe temps favori. L’évaluation du degré d’overscan (il s’agit d’un traitement interne au projecteur qui va venir faire disparaître une partie des bords de l’image) permet de conclure qu’il est inactif : tous les symboles de ma mire de test 4K sont bien présents à l’image.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Overscan Xiaomi France

Concernant le cadre lumineux de la puce 0,47″ DMD de seconde génération, le très bon contraste de ce projecteur arrive à l’atténuer.

Le passage d’une source HDMI à une autre (3 prises) est transparent et ne génère pas de délai d’attente.

Contraste, luminosité et colorimétrie :

Ces projecteurs laser UST équipés d’une source lumineuse ALPD3.0 sont les seuls du marché à pouvoir proposer un contraste natif qui avoisine voire dépasse les 3000:1 (Xiaomi 4K 1S par exemple). Le Mi 4K français ne déroge pas à la règle et le niveau de noir proposé est excellent avec 2667:1 séquentiel après calibrage.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

Point particulier, deux chiffres de luminosité circulent sur les publicités de ce projecteur, 1300 et 1600 lumens. Mes mesures me font privilégier cette seconde valeur puisque le nouveau venu arrive à 1534 lumens en mode surbrillance après calibrage. Dans ces conditions, le Mi laser 4K est capable d’éclairer une base d’image au format 16/9ème de 3m97 en 1080p SDR avec une luminance de 16 fL et de 3m12 en 4K HDR (luminance 26 fL).

Luminosité et contraste permettent d’obtenir un excellent rapport de dynamique d’image mais là encore le nouveau modèle 4K 1S va plus loin.

Concernant la colorimétrie, c’est froid, trop froid en sortie de boîte. Comme toujours le bleu est trop présent dans la majorité des sélections usine. Le Gamma est plutôt bien positionné mais pour corriger la température de couleurs vous n’aurez accès qu’à trois valeurs « froide, standard ou chaude« . C’est mince mais je suis le premier surpris de voir que ça fonctionne et qu’il m’a été possible de ramener la température de couleurs à 6678K avec un écart deltaE réduit à 3,86. En dessous de 3 ça aurait été mieux mais compte tenu du peu d’options disponibles c’est inespéré.

Le Gamut après calibrage atteint 80,9% de l’espace couleurs DCI-P3.

Voici mes réglages conseillés :

Mode : utilisateur

Luminosité : 54

Contraste : 46

Saturation : 50

Nuance : 50

Température de couleurs chaude

Puissance lumineuse : Vue

Verdict subjectif

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Bond Xiaomi 4K FRANCE

Je dois reconnaître que depuis maintenant presque 3 années j’apprécie tout particulièrement l’image délivrée par ces petits modèles laser ALPD3.0 et ce principalement en raison de la dynamique de leur image. Ce que j’appelle dynamique c’est l’équilibre entre puissance lumineuse et contraste.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

Plus votre image est grande et plus vous aurez besoin de pêche, de lumière, mais cette augmentation des lumens ne doit pas s’accompagner de noirs qui virent vers le gris. Avec les UST ALPD3.0 cet équilibre est parfaitement respecté et encore une fois ce sont les seuls à arriver à projeter des scènes nocturnes avec de la profondeur et des détails alors qu’ils sont équipés d’une puce DMD 0,47″.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Bond 4K HDR

Si cette caractéristique de l’image est toujours présente sur la version française, je note toutefois un rendu plus doux que celui du Xiaomi 4K 1S, probablement à cause des soucis de netteté relevés dans la partie « verdict technique« .

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

Sur la colorimétrie, après avoir pris soin d’appliquer mes valeurs correctives, le MI 4K 150″ projette une image naturelle et équilibrée. La gestion 4K HDR-10 est plutôt bien réalisée par Kodi alors que VLC génère pour sa part quelques erreurs de prise en charge des signaux à haute dynamique (image délavée signe d’une non prise en charge).

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

Conclusion

CARTON ROUGE
CARTON ROUGE

C’est au final un carton rouge que je sors au constructeur Xiaomi concernant cette seconde édition, pour la faute suivante : « comment faire moins en faisant payer plus » ? Si je salue la volonté de cette marque de se développer à l’international, je n’approuve pas cette manière de procéder. En résumé les performances sont en baisse alors que le tarif en hausse. On a vraiment l’impression de se faire refourguer des séries de rebut du marché asiatique dans l’espoir qu’avec un bidouillage linguistique elles puissent tout de même et juteusement se vendre là-bas en occident.

Au fond, avec de telles piètres adaptations pour le marché européen, le levier commercial quelque peu pernicieux car à sens unique de l’importation parallèle demeure actionné.

Mon conseil pour l’avenir et une éventuelle adaptation du 4K 1S au marché hexagonal : conservez et donnez-nous toutes les qualités et options du modèle chinois sans rien sacrifier. Là, on sera d’accord pour payer plus.

Dans le cas présent la simple couverture d’un OS Androïd TV 9.0 avec les menus en français ne saurait justifier ce surcoût.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

J’ai apprécié :

– Un input lag réduit,

– Des menus en français,

– Un format compact,

– Un des meilleurs contrastes disponibles avec une puce DMD 0,47″,

– J’ai du mal à trouver d’autres qualités…..

Je regrette :

– Le prix,

– Des options présentes sur la version chinoise absentes du modèle français (incompréhensible et inexcusable).

– Un piqué en retrait.

Les liens sponsorisés qui figurent dans le test me permettent de vous proposer en exclusivité des tests de projecteurs qui ne sont pas disponibles en France. Ils ne changent en rien mes évaluations, bonnes ou mauvaises, de ces projecteurs.

ENGLISH VERSION

TEST XIAOMI MI LASER PROJECTOR

A small step back in time: it was at the beginning of 2019 that Xiaomi launched in Asia a 4K XPR version of its successful DLP UST (ultra short focal length) laser UST projector, the Xiaomi Mi 150 inch. More than 18 months later this model is now available in an international version marketed in France and Europe with local support and a standard warranty. This is not a first. Indeed, the 1080p version of this projector had already been the subject of a European version, against which I did not stop complaining because compared to the original model many options had disappeared.

So, will Xiaomi or not repeat this error on the 4K version? This is what I propose to check today in this new test bench.

NB from the editor to prevent multiple questions on the same subject: The French 4K model tested here is a declination of the following imported version :

This is by no means an equivalent model to the Xiaomi 4K 1S recently tested here :

What is it all about?

The Xiaomi Mi 4K laser projector 150″ is a front diffuser equipped with a Texas Instruments 0.47″ DMD chip with second generation 4K XPR ×4 simulation and 1920×1080 native resolution (so with reduced light frame).

This UST supports 4K and HDR-10 signals. Its luminous power is announced by the honorable manufacturer at 1600 lumens with a contrast of 3000:1. It is an ALPD3.0 laser designed to have a lifetime of 25,000 hours.

This type of video projector is designed to sit in a living room, to diffuse on a white wall or a dedicated technical screen like my Vividstorm CLR, which is implemented for this test in my living room.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Vividstorm Xiaomi MI

Since the beginning of November 2020, the Xiaomi Mi 4k which was previously only available as a parallel import from Asia (thus without warranty and after-sales service) is marketed in an international version in France with a two-year warranty and an introductory price of 1990€ until November 16, 2020, instead of 2499€.

This same international version is also available at 1376€ but without guarantee and always in parallel importation from Spain (Warehouse ES) here (click on the link) ; it’s up to you to choose what suits you best.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
PACKAGE MI 4K LASER HOME PROJECTOR

To adapt this device to our regions, the manufacturer has installed an OS based on Androïd TV 9.0. The typical interface with a Google Play store allows to drive this multimedia station. It is composed of the ultra-short focal length diffuser (projection ratio of 0.233:1) integrating a sound system with two 15W autospeakers and all the tools for reading dematerialized contents as well as Wifi, Bluetooth and network plug.

This type of audiovisual solution generates a craze that is confirmed month after month with sales soaring. It allows you to create a home theater at home with little hindsight without having to multiply the devices and therefore the cables since everything is contained in the projector.

Physical tour

The Xiaomi 4K should be one of the most compact and lightweight UST laser DLP projectors on the market. After working out to move like Popeye the 40 pounds of the Sony VPL-VW790ES, the 7 kg of the Mi 150 4K is equivalent to the weight of Olive.

As the Xiaomi 4K laser projector is an ultra-short focal length model, it will have to be placed really close to the screen. To obtain an image of 2m30 I placed it at 23 cm from the screen (distance front shell of the projector with connectors – screen). The projector does not have a zoom, it is its positioning that determines the size of your image. Once you have placed it at the desired distance, all that remains to do is to retouch any possible geometry defects thanks to the electronic keystone correction (8 correction points) and then to adjust the sharpness using the electric focus associated with the precision test pattern present in the menus.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Système sonore et pieds de réglages

The connector panel includes: 3 HDMI 2.0 jacks, one of which is ARC compatible, 1 Ethernet port, 1 optical digital audio input, 1 analog audio/video input, 1 analog audio output compatible digital, 1 USB 2.0 jack, as well as Wifi b/g/n/ac and Bluetooth 4.1. To access television, you will need Molotov, as this device does not have a tuner.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Connectique Xiaomi MI 4K

The design remote control is sleek and this time completely black. It does not offer any lighting. It is paired to the projector in Bluetooth, which makes its operating radius particularly wide, without the need to aim infrared sensors. The various controls respond with speed and it is really pleasant to use in everyday life. The adaptation to the European market makes it possible to use the integrated voice control.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Télécommande vocale Xiaomi Mi

A small peculiarity, the Xiaomi Mijia 4K does not have a switch on the hull; it must be turned on and off with the remote control. In my opinion this is anecdotal but some people attach importance to it.

Menus

The examination of the menus will quickly allow me to realize that once again the French version is cut of options present on the imported one (grrrrr !!!).

Here’s the little trick of the observed deficiencies: the first one doesn’t make me feel hot or cold because I consider that it is a source definitively abandoned by the manufacturers, it’s the absence of 3D. While the Chinese model had a DLP-Link 3D support, it disappears from the French version. It was the same for the 1080p version.

The s econd point bothers me more as a calibrator. This is the removal in the user image menu of the Red Green and Blue grayscale correction option. Here again, we are identical to what had disappeared on the previous projector officially imported by Xiaomi in France.

Exit also the options of colors and dynamic contrast present in the Chinese version (but it is less serious because they were useless).

Under these conditions, you will not be surprised if before going any further in this test I show a yellow-orange card.

So that was the list of absentees and now let’s look at what we have left. The Mi laser 4K offers the following image selections: « standard, movie, light, sport, monitor, games and user« . Only the latter mode is editable and it is possible to intervene on the following parameters: « brightness, contrast, saturation, sharpness, hue and noise reduction« . It’s thin to hope to finely calibrate a device that needs it at the box exit. For video processing, it’s minimum service: no image interpolation or sharpening device on the horizon.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Mode image

The light output of the projector is broken down into two parameters, the stronger called « highlight mode » and the more economical « view mode ».

As for Androïd TV 9.0, here again I’m going to be grumpy but why can’t I get Netflix and Amazon Prime Video directly from the Store? Youtube as well as Disney+ and Molotov work but not the two main Streaming applications. This can be solved using an external box or in mirror mode from your tablet or cell phone but I prefer when everything is in the same box.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Menu Android 9

For the playback of dematerialized content, I installed Kodi and VLC which recognize most of the audio and video codecs on the market. The projector reads directly the following files :

Images: JPG, JPEG, BMP, GIF, PNG, TIF

Video: MPEG – 1 / 2 / 4, H.263, H.264, H.265, AVI, RM, RMVB, VC – 1

Audio: MP1, MP2, MP3, WMA, WAV, OGG, FLAC, AAC, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, M4A.

Technical verdict

Power consumption :

These UST laser projectors are relatively energy-efficient. I measured both power modes. In the most important one (highlighted) the MI 4K 150 » swallows 254W and this value drops to 230W in the View mode.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Consommation électrique comparative avec deux modes de puissance laser

Operating noise :

The sound difference between the two power modes is almost zero, I measured 38.6dB in View mode and 39dB for the sound level meter placed 50cm from the camera. This is acceptable for a UST because it is placed at a distance from the spectator; it would not be acceptable for a conventional projector.

Sharpness/Precision :

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Piqué 4K HDR

It is complicated to draw a conclusion on a possible change in optics but my copy shows some weaknesses on this point. I can’t get a perfect sharpness from one end of the image to the other. So, if the left part is slightly blurred, the right part is precise and vice versa. It’s worth mentioning that I didn’t use the keystone correction and that the projector was perfectly positioned. This is a counter-performance in this area, far from what it is possible to obtain with the new 4K 1S, for example … The card turns red!

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Focus Xiaomi Mi

Another unpleasant point that contributes to maintain my nervousness against the manufacturer, the fineness adjustment. It corresponds to the sharpness setting on the Chinese model but has almost no effect on the image. Again I am not surprised, it was the case with the 1080p version.

Fluidity :

If you don’t like judder, you will have to consider working on the source to be connected to the projector to make it work in 60hz because once again all the incoming signals are converted in 60hz. The projector can display 24hz or 50hz but internally it converts the whole thing to 60hz, which causes 3:2 pulldown and therefore typical judder slowdowns; no image interpolation device will help you to correct it.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Fluidité Xiaomi France

Input lag :

This is the only area of evaluation in which I could find an improvement over the Chinese version. The general i nput lag is measured at 92 ms but drops to 62.4 ms in game mode. This is still a bit too much for networked hard-core gamers but there is something positive and it’s a rare fact in this test bench not to underline it.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Input lag MI 4K LASER HOME PROJECTOR

Overscan, video noise, bright frame, HDMI hook :

In this rather messy part, I analyze all the joy and disturbances that can come to disturb the serenity of the home-film enthusiast who indulges in his favorite pastime. The evaluation of the degree of overscan (it is an internal treatment of the projector that will make part of the edges of the image disappear) allows me to conclude that it is inactive: all the symbols of my 4K test pattern are present in the image.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Overscan Xiaomi France

As far as the light frame of the second generation 0.47″ DMD chip is concerned, the very good contrast of this projector is able to attenuate it.

Switching from one HDMI source to another (3 sockets) is transparent and does not generate any latency.

Contrast, brightness and colorimetry :

These UST laser projectors equipped with an ALPD3.0 light source are the only ones on the market that can offer a native contrast that approaches or exceeds 3000:1 (Xiaomi 4K 1S for example). The French Mi 4K is no exception and the black level offered is excellent with 2667:1 sequential after calibration.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

Particularly noteworthy, two luminosity figures circulate on the advertisements of this projector, 1300 and 1600 lumens. My measurements make me prefer this second value since the newcomer arrives at 1534 lumens in highlight mode after calibration. Under these conditions the Mi laser 4K is capable of illuminating a 16:9 aspect ratio image base of 3m97 in 1080p SDR with a luminance of 16 fL and 3m12 in 4K HDR (luminance 26 fL).

Brightness and contrast provide an excellent image dynamic ratio, but here again the new 4K 1S model goes further.

Concerning the colorimetry, it is cold, too cold at the exit of the box. As always, blue is too present in the majority of the factory selections. The Gamma is rather well positioned but to correct the color temperature you will only have access to three values « cold, standard or warm« . It’s thin but I’m the first one surprised to see that it works and that it was possible to bring the color temperature down to 6678K with a deltaE deviation reduced to 3.86. Below 3 it would have been better but considering the few options available it’s unexpected.

The Gamut after calibration reaches 80.9% of the DCI-P3 color space.

Here are my recommended settings:

Mode: user

Brightness: 54

Contrast: 46

Saturation: 50

Grade: 50

Warm color temperature

Light output: View

Subjective verdict

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Bond Xiaomi 4K FRANCE

I have to admit that for almost 3 years now I have particularly appreciated the image delivered by these small ALPD3.0 laser models, mainly because of the dynamics of their image. What I call dynamic is the balance between light power and contrast.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

The bigger your image is, the more light you will need, but this increase in lumens should not be accompanied by blacks that turn to gray. With the UST ALPD3.0 this balance is perfectly respected and once again they are the only ones that manage to project night scenes with depth and detail even though they are equipped with a 0.47″ DMD chip.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR
Bond 4K HDR

If this characteristic of the image is always present on the French version, I note however a softer rendering than the Xiaomi 4K 1S, probably because of the sharpness concerns noted in the « technical verdict » section.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

On colorimetry, after taking care to apply my corrective values, the MI 4K 150″ projects a natural and balanced image. The 4K HDR-10 management is rather well done by Kodi, while VLC generates some errors in the handling of high dynamic range signals (faded image indicates a lack of support).

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

Conclusion

CARTON ROUGE
CARTON ROUGE

In the end, it’s a red card that I give to the manufacturer Xiaomi concerning this second edition, for the following mistake: « how to make less while charging more« ? If I salute the will of this brand to develop internationally, I do not approve this way of proceeding. In summary, the performances are decreasing while the price is increasing. We really have the impression that we’re being dumped scrap series from the Asian market in the hope that with a linguistic tinkering they can still and juiciously sell themselves over there in the West.

Basically, with such poor adaptations for the European market, the somewhat pernicious commercial lever of one-way parallel imports remains activated.

My advice for the future and a possible adaptation of the 4K 1S to the French market: keep and give us all the qualities and options of the Chinese model without sacrificing anything. There, we will agree on an additional cost.

In this case, the simple coverage of an Android TV 9.0 OS with French menus would not justify this extra cost.

TEST MI 4K LASER HOME PROJECTOR

I enjoyed it:

– Reduced input lag,

– Menus in French,

– Compact size,

– One of the best contrasts available with a 0.47″ DMD chip,

– I find it difficult to find other qualities …..

I regret :

– The price,

– Options present on the Chinese version absent from the French model (incomprehensible and inexcusable).

– One stitch in recess.

The sponsored links that appear in the test allow me to offer you exclusive tests of projectors that are not available in France. They do not change my evaluations, good or bad, of these projectors.

85 Comments

  1. C’est la fête pour les nouveaux tests, 2 belles exclusivités en deux jours ! Le confinement à quelques avantages et cattod et moi nous ne molissons pas comme vous pouvez le constater. Ce n’est pas fini, il y en aura d’autres la semaine prochaine.

  2. Effectivement vous n’avez pas chômé,merci à vous deux et hate de lire ce qui nous attend la semaine prochaine,prenez soins de vous ,bon week-end à tous.

  3. Bonjour Gregory,

    Merci de ton test arrivé rapidement. J’ai ce projecteur qui arrivera lundi chez moi. Deçu de lire certaines critiques.. mais on s’y attendait avant même la lecture (aux vues des derniers tests xiaomi sur le marché européen). Quoiqu’il en soit je pense en être entièrement satisfait.

    J’aurais une question : Mon système Home Cinema Pioneer HTP-074 me permet de faire passer en HDMI depuis la source (plastation, xbox, box, etc) pour renvoyer vers le projo en traitant juste le son et en renvoyant l’image.

    Ma question étant que je n’ai pas de « source », je mettrai mes films sur clef usb directement sur le projo (bonne idée pour la qualité?) et donc je devrai renvoyer en hdmi quand même vers le HC ? Le son sera prit en compte ? Ou faudra t il que je passe par cable jack (et donc possiblement perdre en qualité ?)

    Cordialement,

    Arthur

      • Bonjour Robert, oui bien sûr il suffit d’installer une application comme Kodi ou VLC depuis le Google store comme je l’indique dans le test et ensuite de brancher ta clé USB ou ton disque dur sur un des 2 ports USB du projecteur.

    • Je ne connais pas ce Pioneer, mais il faut qu’il accepte l’HDMI ARC (Audio Return Channel), et le brancher sur le port HDMI3 du projecteur (qui est le port HDMI ARC de celui-ci).

  4. Je te trouve un peu dur.
    Ce qui justifie l’écart de prix a mon sens est surtout au niveau des taxes mais aussi aux garanties associées bien plus contraignantes pour un constructeur (mais mieux pour le consommateur.
    Le tarif reste a mon sens très correct au vu de la concurrence.
    Après il est vrai que voir des options disparaître est navrant (je comprends pas ce qui justifie ça…) Et Netflix et prime vidéo absent c’est assez impensable… Il faut passer par une clé USB ou un market tierce, pas du tout user friendly.

  5. Bonjour Gregory, merci pour ce test précis et précieux.
    Je possède déjà la version chinoise pour lequel j’ai installé un root me permettant d’avoir une version en anglais. Penses-tu qu’il me serait possible désormais de bénéficier de la version en français android tv 9? Si oui, où télécharger le firmware? Merci par avance

  6. Bonjour
    J’ai acheté début 2019 la version chinois du xiaomi 4K, vu la sortie maintenant de la version française, je peut faire une mise à jour pour l’avoir en français ?

    • Non ce n’est pas aussi simple, comme je le mentionne dans le test ce sont deux versions différentes (chinoise et internationale), l’OS est différent.

  7. Bonjour,

    Mon benq w2000 ma lâché. J’hésite a passer sur un ust comme celui-ci ou acheter le benq w5700. Lequel est le mieux d’après vous ? Sachant que je projetais avec le w2000 une image d’environ 3m de largeur.

    Merci

  8. Bonjour Gregory , je rejoins un peu Maxime je trouve le test dur , le 4K chinois avait un award je crois ,
    Celui ci bien que moins complet et moins efficace est til nul pour autant ?
    Je lis sur les forums beaucoup de problèmes sav sur le marché chinois alors j’avoue que ça me rassure d’avoir une garantie française , Surtout venant d’acheter un vélo Xiaomi donc de la même marque qui est tombé en panne au bout d’un mois et qui par bonheur est garanti par la Fnac

    • Bonjour Paul mais c’est ton droit, tout comme c’est le mien de conclure de cette manière en ayant pu comparer les deux. Comme je l’indique dans le test, le choix final vous reviendra mais au moins vous serez armés de toutes les informations nécessaires (performances, options, etc….).

      PS : N’oubliez pas que ce modèle en version internationale est également équipée d’un soc plus ancien que celui de la version chinoise (cf. rappel de spock12 à ce sujet) ci-dessous :

      toujours le même soc T962 que la version 1080p sur la nouvelle version internationale, contre un T968 voire T972 sur les versions chinoises).

  9. Merci Gregory pour ce test complet. J’avais bien fait d’écarter ce modèle. Ton avis est pour moi logiquement dur. Les gens peuvent acheter en toute connaissance de cause.
    Allez plus qu’un test à attendre (le jmgo s3) et je ferai mon choix final (1S en tête pour le moment)

  10. Bonjour Grégory,

    Modèle reçu ce jour, plus qu à attendre à toile tendue dont tu avais fait l éloge.. car sur une tapisserie avec grain c est pas le luxe haha !

    J aurais aimé savoir si tu avais réussi (si il était possible) de brancher un dd sur le port usb et de lire directement depuis celui ci.. mon projecteur le reconnait mais quand je veux aller sur les dossiers, ça ne charge pas…

    Merci beaucoup !
    Arthur

    • Oui sans souci à partir des deux prises USB, tu peux d’ailleurs voir le disque dur à côté du projecteur sur des photos du test. Il y a quand même une nuance, il faut que tu installes un lecteur médias comme VLC ou Kodi pour pouvoir lire les fichiers.

  11. Bonjour Grégory,
    Après la lecture de votre test du Xiaomi 4k je m’en suis procuré un d’occasion.
    C’est une version en Français et je rencontre un problème avec les connecteurs HDMI : un recepteur TNT et un lecteur Blu ray HD.
    En effet le Xiaomi détecte le format de l’image mais l’écran reste noir…
    Auriez-vous une réponse à ce sujet ?
    Merci à vous, cordialement.
    Jean-Paul

  12. Je reviens vers vous pour vous dire que tout est OK à présent.
    En effet après une mise à jour proposée par le Xiaomi les HDMI fonctionnent parfaitement … le système Android a changé de version.
    Donc ma précedente question devient sans objet.
    Merci à vous pour tous ces tests objectifs et très intéressants voire très utiles.
    Cordialement.

  13. Bonjour Grégory,
    Merci pour ce passionnant petit blog !
    Une richesse pour les novices (comme moi) ou les experts (j’imagine!)
    Une qualité d’analyse vraiment sympa !
    J’ai toutefois 2 petites questions :
    – est il possible d’utiliser un Imac comme source, que ce soit avec cette version internationale ou la version 1S?
    – Quelle est la taille minimale de l’image(distance coque avant du projecteur avec connectique – écran la plus rapprochée possible)?
    Merci pour votre retour

    • Je répond sur la question iMac: le 1S est compatible Airplay, ce qui signifie qu’on peut renvoyer depuis son Mac toute vidéo vers le projo. Je suppose sans le vérifier que c’est aussi le cas de celui-ci. D’autre part tous les Mac on des possibilité de sortie vidéo, mais il faut un adaptateur HDMI qui convienne. Cette méthode est moins pratique que Airplay mais utile pour certains cas.
      Perso, je trouve qu’il faut oublier ce modèle au profit du 1S, c’est évident d’après les tests de Greg

      • Salut MAx, Merci pour l’info !
        Effectivement le 1S parait plus performant.
        Cependant, Gerg note 1 problème majeur, le piqué, mais conçoit tout de même de ne pas avoir utilisé le correcteur de trapèze.
        C’est pas pas non plus une cata. Le prix de la garantie/SAV peut faire réfléchir en effet

        • Je n’ai pas du tout vu de critique sur le piqué dans le test du 1S de Gregory. Le chapitre est très élogieux. Et sur le mien, je voix chaque pixel bien défini sur mon écran.

          • Max je crois que péjee confond le
            Xiaomi 4K français avec le 4K 1S.

            Comme tu le fais remarquer le
            4K 1S n’a aucun problème de piqué, c’est même un de ses points forts.

          • Je ne confond pas, le pb de piqué concerne le 4K FR testé ci dessus !
            C’est juste que dans l’analyse globale de Greg, sur version internationale, le pb du piqué ressort nettement par rapport à ses autres défauts, qui ne me semble, au lire de Greg pas catastrophique non plus.
            Mais je vous suit totalement sur la supériorité du 1S ! Parfait pour un rapport coût/performance imbattable !

  14. Bonjour,
    Merci pour toutes ces informations intéressantes, surtout quand on est novice sur le sujet.
    Je partais sur le modèle européen et cette analyse pertinente a remis en question mon choix. En parallèle, le black friday arrive alors je crois que je vais encore patienter un peu…
    J’aurai une interrogation sur ce video ust xiaomi.
    A la Fnac, on trouve le Mi 4K Laser noir et chez darty, le MIPROJ4K N. Les caractéristiques paraissent les mêmes, la remise et le prix aussi sont les mêmes. Seul diffère le nom. Est ce le même produit? Sinon quelles différences?
    D’avance, merci et bravo pour ce super blog plein d’infos.

  15. Bonjour, je viens d’acheter le modèle 4K français et ma PS4 Pro refuse de monter à plus de 1080p alors que le HDCP est bien activé sur la console. Auriez-vous une idée ? Merci

  16. Bonjour,

    Merci pour ce test !
    Savez-vous s’il est possible d’installer ce vidéoprojecteur au dessus de l’image avec un bras reglable ? sur le meme principe que l’Epson EB-685 ?

  17. bonjour à tous
    bon ma tv m’a laché après 4.5 an utilisation normale … et elle remplaçait un plasma qui a fait meme pas 6 ans avant ! bref raz-le bol , je me dis donc meme si je doute pas qu’il peut y avoir des problèmes aussi que je vais aller sur un video proj.
    je voudrais aller sur un ultra courte focale,
    déjà pour les connaisseurs, sachant que je sais bien que j’aurai jamais le contraste d’une tv il faut mieux aller sur un bon DLP à lampe classique (j’en trouve autours de 3000 – 3500 lumens) ou du laser , un vendeur m’a dit que sur du laser on approchait le contraste tv meme en pièce éclairé … j’ai un peu de mal à le croire…
    enfin la toile est-ce que il faut vraiment acheter une toile dédiée ? j’espère m’approcher d’une tv mais je ne suis pas un prefectionniste non plus : pas envie de mettre 600-700 euros sur une toile si une à 100 fait un travail correct.
    bref quelqu’un à des conseil pour un beginner en video proj?
    enfin on sort du sujet mais quelqu’un sait si il est vrai que les tv n’ont pas clouding, fuite de lumières, taches, halo de part leur conception car finalement c’est ça qui me fait peur sur les tv j’ai l’impression que les fabriquant sont ultra laxistes sur les défauts « tolérés » et que ça les arrange pour ne pas faire passer en garantie
    merci bien par avance

  18. Merci pour ce test. Mais qui ne m’a pas fait changer d’avis sur ce Xiaomi Mi 4K Laser Projecteur 150″ que j’avais acheté quelques jours avant pour le tester et le renvoyer s’il ne me convenait pas. Bilan après 3 semaines d’utilisation: Très content du produit.
    Et voilà comment je l’utilise :
    Je projette sur un mur blanc et j’obtiens une très belle image. On ne voit les quelques défauts du mur que sur une image blanche et fixe. Après avoir rebouché les trous du support TV du précédent locataire, j’avais passé 2 couches de peinture home cinéma Castorama mais ne peux pas comparer car n’avais pas le projecteur avant.
    Je ne vois personnellement pas l’intérêt d’un écran ALR UST avec ce projecteur.
    Très belle image de 135″ ou 3,45m de diagonale pour moi avec projecteur à 40cm du mur. Image évidemment plus claire que sur une TV en pleine journée volets ouverts. Mais, volets fermés ou le soir, avec des éclairages indirects dans le reste de la pièce, excellente image très nette, contrastée, noirs profonds, détails précis des visages en gros plans. Visages sur fond blanc un peu plus pales lors d’émissions TV notamment. Mais toujours très belle image sur les films. Pas constaté de lag gênant même par exemple lors de la course poursuite de l’intro de Quantum of Solaire dimanche soir sur la 2 (via Molotov).
    Réglages personnels mode utilisateur, luminosité 40, Contraste 65, température de couleur chaude, réduction de bruit moyen (La réduction de bruit automatique ne marche pas sur le JT de France 2 avec Molotov ou j’avais des reflets sur les visages. Plus de problème avec la réduction de bruit en manuel). Son correct du projecteur mais évidemment son bien meilleur vers mon 5.1 en HDMI ARC.
    On entend le ventilateur quand il n’y a pas de son mais on ne l’entend plus dès qu’il y a du son, et quasiment pas sur des dialogues et niveau d’écoute basse.
    Avec Android 9, le projecteur permet d’utiliser tous types d’applis vidéo Android, VLC, Kodi, DS Video….
    Mais je préfère utiliser ma box Nvidia Shield (branche sur mon ampli Denon AVR-X2700H) pour son excellent upscaling même de MKV 480p stockés sur mon NAS Synology, lu avec Kodi. Et avec son AC3 ou DTS en passthrough. Donc rendu plus que correct en 135″ d’un 480p et excellent d’un 1080p sur un mur peint dans le noir.
    Voilà pour mon expérience de ce projecteur dont le rapport qualité prix et les atout par rapport à une télé me satisfait pleinement.

  19. Bonjour. Je viens de m’apercevoir que l’ultra courte focale était enfin sur le marché français. Ayant acheté un modèle chinois, y a t’il une possibilite pour installer le firmware français ou europeen?
    Merci par avance de vos retours

  20. Bonjour,
    J’ai connecté un lecteur Blu ray 3D Sony à mon Xiaomi 4k mais il n’est pas reconnu comme « TV 3D » par le lecteur …, y a t-il une astuce ?
    Merci, cordialement

  21. Bonjour Grégory,

    Merci pour les avis. Une question, si la résolution native est 1920×1080 avec une simulation de 4K est ce que c’est vraiment du 4K? Comment ça compare avec le Optoma qui est native 3840×2160? Merci!

    • Il n’existe pas de DLP home cinéma 4K natif, que ce soit chez Optoma ou Xiaomi. La résolution native de la puce DLP / DMD 0,45 utilisée est de 1920 x 1080 pixels, qui sont quadruplés diagonalement par le traitement XPR pour atteindre les 8 mégapixels souhaités (résolution UHD). Mais ce n’est pas une résolution UHD native dans laquelle tous les pixels sont disposés en grille les uns à côté des autres. Dans la pratique, cependant, c’est-à-dire dans les comparaisons avec des images 4K de test à pleine résolution, il s’avère que cette technologie de décalage XPR couvre 90 % de la qualité 4K native. Les différences n’apparaissent que dans les plus petits détails et structures.

  22. Hello Grégory,

    I’m dev engineer of this projector, thanks very much for you to do so professional evaluating works, we have got your suggestions and will get back to you once we have solutions.

    BRs
    Weixing

  23. Bonjour. Je viens de m’apercevoir que l’ultra courte focale était enfin sur le marché français. Ayant acheté un modèle chinois, y a t’il une possibilite pour installer le firmware français ou europeen?
    Merci par avance de vos retours

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Test JmGO S3 : l’avis de Grégory. – – Le Blog de PHC –
  2. Test Fengmi Vogue Pro : l’avis de Grégory. – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*