Test WEMAX GO ADVANCED : l’avis de Grégory.

Test Wemax Go advanced
Wemax Go advanced

Un mini projecteur laser? Tiens-donc! Dans le segment des projecteurs portables, capacité nomade rime bien souvent avec source lumineuse à LED. C’est donc avec grand intérêt et curiosité que j’attendais de pouvoir mettre la main sur le nouveau projecteur de Wemax (une filiale US d’Appotronics) avec son bloc laser ALPD intégré dans un format compact, lequel format permet d’emporter l’engin avec soi en stage ou dans sa location de vacances. Il est là ce petit Wemax Go Advanced en même temps que la galette des rois et voici donc le premier test de l’année 2022… quelques jours à peine après avoir digéré le foie gras, les huîtres, le homard, les verrines… Beuhaa! Faut-il ressortir le Champagne ? C’est ce que nous allons voir.

De quoi s’agit-il ?

Le Wemax Go Advanced ressemble bigrement au Fengmi X1 mais alors que ce dernier est développé pour le marché chinois avec une interface en mandarin et en anglais, le Wemax Go Advanced est ce que l’on peut appeler une version globale avec des menus entièrement traduits en français. En fait, Fengmi et Wemax appartiennent à Appotronics ; le premier label se concentre sur le marché chinois, le second sur le marché international.

Cet émissaire de la portabilité est intéressant car, si bien souvent les appareils nomades compacts sont armés d’une source lumineuse LED, le petit nouveau a choisi de faire bande à part et de s’équiper d’un bloc laser ALPD (Advanced Laser Phosphor Display). Il y est associé à une puce DMD 0.23″ (DLP230NP résolution native 960 × 540) simulant une résolution Full HD (1920×1080) par traitement XPR x4. Le Wemax Go Advanced est en outre compatible 4K HDR par mise à l’échelle descendante.

Compact et fin (219×117×25mm), il affiche son caractère passe-partout en disposant d’une batterie intégrée de 30Wh, laquelle permet de se passer d’une alimentation sur secteur pendant 45 minutes (c’est un peu léger pour pouvoir se faire la trilogie du Seigneur des anneaux!).

Cet appareil est lancé par le biais d’une campagne participative ouverte sur Indigogo avec une livraison prévue pour avril 2022. Si vous faites partie des premiers acquéreurs vous bénéficierez d’un tarif de 599$. Le prix public indicatif s’élèvera ensuite à 1198$ ! (soit 1060€ au cours actuel).

https://www.indiegogo.com/projects/wemax-go-thinnest-alpd-smart-laser-projector#/

Tour physique

Plat et rectangulaire, le Wemax Go Advanced malgré son format compact et son petit poids de 800 grammes ne tiendra pas dans votre poche avec sa longueur de presque 22 centimètres. En revanche vous pourrez le fourrer dans une sacoche ou un sac à dos.

Test Wemax Go advanced
Pied rétractable Wemax Go advanced

Le bloc optique est protégé contre les rayures par un panneau métallique coulissant. D’un rapport de projection de 1:2:1 il vous faudra un recul de 3 mètres pour obtenir une base d’image de 2m50. Le projecteur ne dispose pas de zoom mécanique, uniquement électronique. La correction de trapèze est particulièrement élaborée. Ainsi, en cas de débordement de l’image à l’extérieur de l’écran, une option automatisée va en réduire la taille au bon format. Idem s’il y a un obstacle dans le champ (nain de jardin, toutou empaillé ou prise de courant), l’image sera réduite pour faire disparaître l’intrus (évitement d’obstacle).

La coque de l’appareil embarque deux haut-parleurs d’une puissance de 2×2W. Le projecteur peut être utilisé comme une enceinte externe grâce à sa liaison Bluetooth 5.0./BLE ; il intègre également le wifi Dual-band 2.4/5GHz.

La connectique comprend 1 prise USB type C (Power), 1 Type-A USB (storage), 1 entrée HDMI 2.0 HDCP et 1 prise casque.

Test Wemax Go advanced
Connectique Wemax Go advanced

Le bloc d’alimentation que j’ai reçu dispose d’un câble de 1m50 de long trop court à mon goût (rallonge obligatoire) et la prise de courant n’est pas au format français (adaptateur nécessaire). J’espère que ce dernier point sera réglé avec la version définitive.

La télécommande grise vient se connecter en Bluetooth et permet de piloter l’appareil depuis n’importe quel endroit de la pièce sans avoir à viser un capteur infra rouge. Il n’y a pas mieux comme solution actuellement.

Menus

Le Wemax Go Advanced ou WGA (ce sera moins long à écrire;)) est un projecteur de type intelligent. L’exemplaire dont je dispose n’est cependant qu’un modèle de présérie. La commande vocale n’est pas active et nombre d’applications de streaming ne sont pas encore disponibles alors qu’elles devraient l’être à la sortie de l’appareil (Youtube, Amazon Prime Video, Netflix, etc.).

En revanche, ce qui me change la vie par rapport aux autres engins provenant de l’Empire du Milieu est que l’ensemble des menus est traduit en français (d’autres langues sont disponibles car il s’agit d’une version globale). L’interface, basée sur l’OS de la marque FengOS, est la même que celle de tous les derniers projecteurs Fengmi testés.

Test Wemax Go advanced
Menu image Wemax Go Advanced

Par défaut, le projecteur arrive avec les prises HDMI configurées en 1.4. Or, pour bénéficier du 4K HDR, il faudra activer le mode 2.0. Pour cela, il faut relier une source HDMI au projecteur, appuyer sur la prise à 3 barres verticales de la télécommande et à l’affichage des menus en haut de votre écran activer l’option HDMI 2.0.

Les menus intègrent également un lecteur médias devant s’affranchir de tous les fichiers vidéo SDR et 4K HDR, photo et audio que vous lui donnerez à lire par le biais de votre réseau domestique ou d’une clé USB. Mais il s’avère vraiment très mauvais et ne décode aucun des fichiers audio des films que je lui ai soumis. Pour régler ce point j’ai installé Kodi et VLC à partir du magasin d’applications et tous les problèmes ont été résolus.

La liaison HDMI offre le plus grand nombre de sélections d’images configurées en usine : « sports, enfants, standard, film, voyant, moniteur, jeux et une mémoire utilisateur ». Si vous n’utilisez pas de liaison HDMI, le nombre de sélections disponibles sera réduit et certaines changeront de nom comme « Mode voyant et Mode soins des yeux ! ».

En matière de colorimétrie, le WGA ne dispose d’aucun CMS, ni d’éditeur de gamma. Pour régler les couleurs cela passe par un réglage des niveaux RVB mais qui mélange Gain et Bias. Pour le Gamma, il faudra jouer du contraste et de la luminosité. La puissance du laser est ajustable sur 3 niveaux : «Travail, théâtre et éco. ». Quand le projecteur fonctionne sur sa batterie interne, seul le mode économique est disponible.

Test Wemax Go advanced
Menus réglages pendant projection

Aucune option d’aide à la fluidité n’est disponible et le projecteur convertit tous les signaux entrants en 60hz. La gestion des flux HDR est statique mais compte tenu de la faible puissance lumineuse cette « capacité » 4K est plus qu’anecdotique à moins que vous ne vous limitiez à des petites tailles d’image.

Une dernière chose, ce diffuseur laser n’est pas compatible 3D, comme quasiment tous les nouveaux modèles maintenant.

Verdict technique

Bruit de fonctionnement et qualité du système sonore intégré :

C’est rigolo car dans les 3 modes de fonctionnement du laser «Travail, théâtre et éco. », mon sonomètre affiche la même mesure de bruit soit 36,3 dB à 50 cm de distance. Le changement de puissance n’a ainsi aucune influence sur le niveau de bruit généré par les ventilateurs du Wemax Go Advanced. Sur ce critère d’évaluation, même si on ne peut pas le qualifier de bruyant, le WGA n’est pas un modèle de discrétion.

Test Wemax Go advanced
Bruit de fonctionnement Wemax Go Advanced

Autre point négatif mais en définitive sans surprise, les haut-parleurs internes sont déplorables de rendu. Heureusement, le Wemax dispose d’une capacité de liaison Bluetooth avec une enceinte externe et cette solution est plus que jamais impérative face au rendu nasillard du système sonore interne.

Consommation électrique et autonomie de la batterie intégrée :

C’est dans les relevés de consommation électrique que les 3 modes de puissance de fonctionnement du laser se distinguent. Je relève 49,4W dans le mode « travail », 42,8W en configuration « théâtre » et enfin 31,3W dans l’option « économique ». Le WGA ne fera pas la fortune de votre fournisseur d’électricité.

Test Wemax Go advanced
Consommation électrique Wemax Go advanced

Pour la batterie intégrée avec ces 32 minutes d’autonomie mesurée, j’ai du mal à saisir son utilité car elle ne vous permettra même pas de regarder votre série favorite et encore moins un film. Le constructeur propose une batterie additionnelle mais cela fera un accessoire en plus à se trimballer.

Piqué, précision d’image et stabilité du focus :

Test Wemax Go advanced
Focus image

La taille du projecteur impose au constructeur de sélectionner cette petite puce DMD 0,23″. Je n’en pense pas beaucoup de bien car malgré l’annonce d’une résolution Full HD celle-ci n’est que simulée par un traitement XPR à partir d’une résolution native 960 × 540. Cela fait certes illusion mais à y regarder de plus prêt pour donner une impression plus grande de piqué le constructeur force le trait de la netteté avec pour corollaire des effets de double contours.

Autre point qui me chagrine, le focus n’est pas stable. Il faudra retoucher la netteté de l’image en cours de visionnage comme pour les projecteurs Xgimi. Certes on peut le faire à l’aide de la télécommande mais ce n’est pas la meilleure solution pour s’immerger dans le film.

Par curiosité autant que par malice, j’ai affiché une mire de précision 4K. Même s’il est compatible, le projecteur est bien à la peine pour restituer correctement tous les motifs présents.

Fluidité :

Une fois n’est pas coutume avec les produits chinois, le WGA transforme tous les signaux entrants en 60hz ce qui génère du judder. Les travellings sont hachés et l’image perd en précision. Le panoramique horizontal du début de RED à partir du visage de Bruce Willis s’avère par exemple une torture pour le Wemax et les rênes décorant le jardin ont bien du mal à trouver une consistance classique.

Test Wemax Go advanced
Judder Wemax Go advanced

Input lag :

Malgré la présence d’un mode jeu, le retard à l’affichage est trop important pour être en mesure d’attribuer le qualificatif Gaming au Wemax Go Advanced. J’ai relevé 119 ms de retard au mieux.

Test Wemax Go advanced
Input lag mode Jeux

Overscan et cadre gris entourant l’image :

Si 100 % de l’image sont bien présents dans l’écran de projection, la surface utile est bordée d’un liseré gris d’une largeur de 2 centimètres. Il s’agit d’une partie inactive de la puce qui apparaît néanmoins à l’écran. Il faudra un jour aux ingénieurs de Texas Instruments réaliser que ce « détail » arrête net de potentiels acheteurs et sinon gêne particulièrement les utilisateurs lesquels ne se feront sans doute pas avoir deux fois!

Test Wemax Go advanced
Overscan

Speckle laser :

La solution laser du WGA est une version mono laser bleu ALPD avec roue au phosphore. Ce choix technique permet de n’afficher aucune trace de speckle laser (ces points qui parsèment l’image). La roue phosphore réalise une fonction de filtre qui annihile ce défaut de la projection laser.

Colorimétrie et Gamma :

La mise en œuvre d’une solution laser doit permettre de proposer un Gamut plus large que celui de la HDTV (rec.709). Or ici, comme il s’agit d’une solution avec roue au phosphore, cet accroissement est loin de pouvoir atteindre les références DCI-P3 et encore moins rec.2020. Celui du Wemax Go Advanced atteint seulement 78,6 % du container du cinéma numérique (DCI-P3).

Si le Gamma est bien linéaire dans la plupart des sélections usine avec des valeurs oscillant de 1,98 à 2,34, la température de couleurs est trop froide avec une dominante bleutée qu’il faudra combattre. En l’absence de possibilité de calibrage il conviendra de se rabattre sur le mode « Film » et ses 7853K, seul apte à projeter une image avec des couleurs équilibrées en sortie de boîte.

Les réglages limités de gestion des paramètres de l’image ne m’ont pas permis de réaliser un calibrage fin. Après correction il ne fut possible de réduire l’écart deltaE qu’à 4,21 mais avec une température de couleurs plus proche de 6500K (6761k).

Test Wemax Go advanced
RVB Gamma post calibrage

Pour y arriver j’ai appliqué les corrections suivantes en SDR :

Mode utilisateur

Luminosité : 48

Contraste : 46

Température de couleurs personnalisée

R : 1277/1500

G : 1025/1500

B : 871/1500

Puissance lumineuse : Théâtre

En 4K HDR vous conservez les réglages ci-dessus mais en poussant le contraste à 90.

Luminosité et contraste :

Le constructeur annonce 600 lumens avec un contraste de 500:1. Pour la luminosité j’ai mesuré un maximum de 591 lumens mais avec une température de couleurs trop froide. Le contraste quant à lui dépasse les annonces constructeurs dans toutes les sélections.

Test Wemax Go advanced

Après calibrage j’obtiens avec une température de couleurs de 6761K une puissance lumineuse de 434 lumens avec un contraste de 729:1

A noter que, comme à chaque fois, le projecteur dispose d’une option « contraste dynamique » mais celle-ci n’a absolument aucun effet sur les relevés de ce paramètre de l’image.

Avec ce niveau de luminosité il faudra limiter la taille de l’image à une base de 2m11 au format 16/9ème pour conserver une luminance de 16 fL. J’évoque à peine le 4K HDR, le projecteur n’est pas assez lumineux pour cela, il faudrait se limiter à 1m66 de base pour conserver 26 fL.

Verdict subjectif

Le point qui me chagrine le plus c’est celui de la fluidité entachée par la présence bien notable de ce rebutant judder. C’est d’autant plus dommage que le Wemax Go Advanced sait donner illusion en délivrant une image dynamique et avec un meilleur contraste que celui de ses concurrents LED. Curieusement, l’image apparaît bien plus lumineuse que les mesures ne le laissent paraître et ce même en combinaison avec un écran ALR Vividstorm avec un gain inférieur à 1.

Pour résumer, les points forts de cette image laser sont un bon rapport contraste/luminosité et des couleurs naturelles mais à l’opposé les ingénieurs Wemax doivent plancher sur la précision d’image et sa fluidité.

No time to die 1080p
Mad Max 2 4K HDR
India Market 4K HDR

Conclusion

Bon, à la lecture de ce banc d’essai et de mes relevés et mesures, vous aurez compris que le Champagne reste à la cave. Je vais plutôt même avaler un cachet d’aspirine pour me remettre du pénible judder tant il m’a rendu indigaga. Ce nouveau Wemax Go Advanced n’est pas un appareil destiné à prendre sa place dans une salle dédiée pour projeter des films sur un écran de 3 mètres de base. Ce n’est pas du tout le cas et il n’est d’ailleurs pas fait pour ça. En revanche, si vous cherchez un appareil transportable avec une image décente et un meilleur contraste que celui de tous ces modèles à LED qui intéressent le créneau, le WGA est en mesure de proposer une alternative de qualité aux Philips PicoPix Max TV, Xgimi Halo et autres, à tarif comparable.

Test Wemax Go advanced
Wemax Go advanced

J’ai apprécié :

– Un contraste décent pour un pico projecteur,

– Une colorimétrie plutôt équilibrée en sortie de boîte,

– Un format compact,

– Une image qui reste dynamique si on est raisonnable sur la taille d’image.

Je regrette :

– La piètre qualité du système sonore intégré,

– Le judder trop présent,

– Un réglage de netteté trop poussé.

ENGLISH VERSION

TEST WEMAX GO ADVANCED

A mini laser projector? Here you go! In the portable projector segment, nomadic capability often rhymes with LED light source. So I was waiting with great interest and curiosity to get my hands on the new projector from Wemax (a US subsidiary of Appotronics) with its integrated ALPD laser block in a compact format, which allows you to take the device with you on a training course or in your vacation rental. This format makes it possible to take the device with you on a training course or in your vacation rental. This little Wemax Go Advanced is here at the same time as the « galette des rois » and here is the first test of the year 2022… just a few days after digesting foie gras, oysters, lobster, verrines… Beuhaa! Should we bring out the Champagne? That’s what we will see.

What is it about?

The Wemax Go Advanced looks very similar to the Fengmi X1 but while the latter is developed for the Chinese market with an interface in Mandarin and English, the Wemax Go Advanced is what we can call a global version with menus fully translated into French. In fact, both Fengmi and Wemax belong to Appotronics; the first label focuses on the Chinese market, the second on the international market.

This emissary of portability is interesting because, if quite often compact nomadic devices are armed with an LED light source, the little newcomer has chosen to be a band apart and to be equipped with a laser block ALPD (Advanced Laser Phosphor Display). It is associated with a 0.23″ DMD chip (DLP230NP native resolution 960 × 540) simulating a Full HD resolution (1920×1080) by XPR x4 processing. In addition, the Wemax Go Advanced is 4K HDR compatible via downscaling.

Compact and thin (219××25mm117), it shows its all-round character by having an integrated 30Wh battery, which allows you to do without a power supply for 45 minutes (it’s a little light to be able to do the Lord of the Rings trilogy!).

This device is being launched through an open participatory campaign on Indigogo with delivery scheduled for April 2022. If you are one of the first buyers you will benefit from a price of 599$. The indicative public price will then be 1198$ ! (or 1060€ at the current price).

https://www.indiegogo.com/projects/wemax-go-thinnest-alpd-smart-laser-projector#/

Physical tour

Flat and rectangular, the Wemax Go Advanced despite its compact size and its small weight of 800 grams will not fit in your pocket with its length of almost 22 centimeters. On the other hand, you can put it in a bag or a backpack.

Test Wemax Go advanced
Pied rétractable Wemax Go advanced

The optical block is protected against scratches by a sliding metal panel. With a projection ratio of 1:2:1, you will need a distance of 3 meters to obtain an image base of 2m50. The projector has no mechanical zoom, only electronic. The keystone correction is particularly elaborate. Thus, in case of overflow of the image outside the screen, an automated option will reduce the size to the right format. Similarly, if there is an obstacle in the field (garden gnome, stuffed dog or power outlet), the image will be reduced to make the intruder disappear (obstacle avoidance).

The shell of the device embeds two speakers with a power of 2×2W. The projector can be used as an external speaker thanks to its Bluetooth 5.0./BLE connection; it also integrates Dual-band 2.4/5GHz wifi.

Connectivity includes 1 USB Type-C (power), 1 USB Type-A (storage), 1 HDMI 2.0 HDCP input and 1 headphone jack.

Test Wemax Go advanced
Connectique Wemax Go advanced

The power supply I received has a cable that is too short (extension cord required) and the power outlet is not in French format (adapter required). I hope this last point will be fixed with the final version.

The grey remote control connects via Bluetooth and allows you to control the device from anywhere in the room without having to aim at an infrared sensor. There is no better solution at the moment.

Menus

The Wemax Go Advanced or WGA (it will take less time to write;)) is a smart projector. However, the one I have is only a pre-production model. The voice control is not active and many streaming applications are not yet available although they should be when the device is released (Youtube, Amazon Prime Video, Netflix, etc.).

Test Wemax Go advanced
Menu image Wemax Go Advanced

However, what changes my life compared to the other devices coming from the Middle Kingdom is that all the menus are translated into French (other languages are available because it is a global version). The interface, based on the OS of the brand FengOS, is the same as that of all the last Fengmi projectors tested.

By default, the projector arrives with the HDMI sockets configured in 1.4. However, to benefit from 4K HDR, you will need to activate the 2.0 mode. To do this, you need to connect an HDMI source to the projector, press the 3 vertical bars on the remote control and at the top of your screen activate the HDMI 2.0 option.

The menus also include a media player that should handle all the SDR and 4K HDR video, photo and audio files you give it to play via your home network or a USB stick. But it turns out to be really bad and does not decode any of the audio files from the movies I gave it. To fix this I installed Kodi and VLC from the app store and all problems were solved.

The HDMI link offers the largest number of factory-configured image selections: « sports, kids, standard, movie, light, monitor, games and a user memory« . If you do not use the HDMI link, the number of available selections will be reduced and some will change names such as « Light Mode and Eye Care Mode ».

Test Wemax Go advanced
Menus réglages pendant projection

In terms of colorimetry, the WGA has no CMS, nor gamma editor. To adjust the colors it passes by an adjustment of the RGB levels but which mixes Gain and Bias. For the Gamma, it will be necessary to play with the contrast and brightness. The power of the laser is adjustable on 3 levels: « Work, theater and eco. When the projector operates on its internal battery, only the economic mode is available.

There are no smoothing options available and the projector converts all incoming signals to 60hz. HDR stream handling is static, but given the low light output this 4K « capability » is more than anecdotal unless you limit yourself to small image sizes.

One last thing, this laser diffuser is not 3D compatible, like almost all new models now.

Technical verdict

Operating noise and quality of the integrated sound system:

It’s funny because in the 3 modes of operation of the laser « Work, Theater and Eco« , my sound level meter shows the same noise level of 36.3 dB at 50 cm distance. The change in power level has no influence on the noise level generated by the Wemax Go Advanced fans. Even though it cannot be described as noisy, the WGA is not a model of discretion.

Test Wemax Go advanced
Bruit de fonctionnement Wemax Go Advanced

Another negative point, but not surprisingly, the internal speakers are deplorable. Fortunately, the Wemax has a Bluetooth connection with an external speaker and this solution is more than ever imperative in front of the nasal rendering of the internal sound system.

Power consumption and autonomy of the integrated battery:

It is in the power consumption readings that the 3 modes of laser operation stand out. I read 49.4W in the « work » mode, 42.8W in the « theater » configuration and finally 31.3W in the « economy » option. The WGA will not make your electricity supplier’s fortune.

Test Wemax Go advanced
Consommation électrique Wemax Go advanced

As for the integrated battery with its 32 minutes of autonomy, I have trouble understanding its usefulness because it won’t even allow you to watch your favorite series, let alone a movie. The manufacturer offers an additional battery but it will be an additional accessory to carry.

Sharpness, image precision and focus stability:

Test Wemax Go advanced
Focus image

The size of the projector requires the manufacturer to select this small 0.23″ DMD chip. I don’t think much of it because, despite the announcement of a Full HD resolution, it is only simulated by an XPR processing from a native resolution of 960 × 540. This is certainly an illusion, but to give a greater impression of sharpness the manufacturer forces the line of sharpness with the corollary of double contour effects.

Another point that bothers me is that the focus is not stable. It will be necessary to retouch the sharpness of the image during viewing as for the Xgimi projectors. Of course you can do it with the remote control but it is not the best solution to immerse yourself in the movie.

Out of curiosity as much as out of malice, I posted a 4K precision test pattern. Even if it is compatible, the projector is struggling to render correctly all the patterns present.

Fluidity:

Once is not usual with Chinese products, the WGA transforms all the incoming signals into 60hz which generates judder. The dollies are choppy and the image loses precision. The horizontal panning at the beginning of RED from Bruce Willis face is for example a torture for the Wemax and the reins decorating the garden have a hard time to find a classic consistency.

Test Wemax Go advanced
Judder Wemax Go advanced

Input lag:

In spite of the presence of a game mode, the display delay is too important to be able to attribute the Gaming qualification to the Wemax Go Advanced. I found 119 ms of delay at best.

Test Wemax Go advanced
Input lag mode Jeux

Overscan and gray frame surrounding the image:

If 100% of the image is present in the projection screen, the useful surface is bordered by a grey border of 2 centimeters width. It is an inactive part of the chip which appears nevertheless on the screen. One day, Texas Instruments’ engineers will have to realize that this « detail » stops potential buyers in their tracks and if it doesn’t, it will bother users who will probably not be fooled twice!

Test Wemax Go advanced
Overscan

Laser Speckle:

The laser solution of the WGA is a mono blue laser ALPD version with a phosphor wheel. This technical choice makes it possible to display no trace of laser speckle (these dots that dot the image). The phosphor wheel performs a filtering function that annihilates this defect of the laser projection.

Colorimetry and Gamma :

The implementation of a laser solution must allow to propose a wider Gamut than that of HDTV (rec.709). But here, as it is a solution with a phosphor wheel, this increase is far from being able to reach the DCI-P3 references and even less rec.2020. The Wemax Go Advanced only reaches 78.6% of the digital cinema container (DCI-P3).


If the Gamma is well linear in most of the factory selections with values oscillating from 1.98 to 2.34, the color temperature is too cold with a bluish dominant that must be fought. In the absence of calibration possibilities, it is advisable to fall back on the « Film » mode and its 7853K, the only one capable of projecting an image with balanced colors out of the box.

Test Wemax Go advanced
RVB Gamma post calibrage

The limited settings of the image parameters did not allow me to perform a fine calibration. After correction it was only possible to reduce the deltaE gap to 4.21 but with a color temperature closer to 6500K (6761k).

To achieve this I applied the following corrections:

User mode

Brightness : 48

Contrast: 46

Custom color temperature

R : 1277/1500

G : 1025/1500

B : 871/1500

Light power : Theater

In 4K HDR you keep the above settings but push the contrast to 90.

Brightness and contrast:

The manufacturer announces 600 lumens with a contrast of 500:1. For the luminosity I measured a maximum of 591 lumens but with a color temperature too cold. The contrast exceeds the manufacturer’s claims in all selections.

After calibration I get with a color temperature of 6761K a light output of 434 lumens with a contrast of 729:1

Test Wemax Go advanced

Note that, as always, the projector has a « dynamic contrast » option but this has absolutely no effect on the readings of this image parameter.

With this level of brightness it will be necessary to limit the size of the image to a base of 2m11 in 16/9 format to keep a luminance of 16 fL. I hardly mention 4K HDR, the projector is not bright enough for that, you would have to limit the base to 1m66 to keep 26 fL.

Subjective verdict

The point that bothers me the most is the fluidity marred by the presence of this annoying judder. It’s a shame because the Wemax Go Advanced gives the illusion of delivering a dynamic image with a better contrast than its LED competitors. Curiously, the image appears much brighter than the measurements suggest, even in combination with an ALR Vividstorm screen with a gain of less than 1.

Fury 1080p

To summarize, the strong points of this laser image are a good contrast/brightness ratio and natural colors, but on the other hand, Wemax engineers have to work on the image precision and its fluidity.

No time to die 1080p
Mad Max 2 4K HDR
India Market 4K HDR

Conclusion

Well, after reading this test bench and my readings and measurements, you will have understood that the Champagne stays in the cellar. I’ll even swallow an aspirin tablet to recover from the painful judder so much it made me indigaga. This new Wemax Go Advanced is not a device intended to take its place in a dedicated room to project movies on a 3 meters screen. It is not at all the case and it is not made for that. On the other hand, if you are looking for a transportable device with a decent image and better contrast than all those LED models that interest the niche, the WGA is able to offer a quality alternative to Philips PicoPix Max TV, Xgimi Halo and others, at a comparable price.

Test Wemax Go advanced
Wemax Go advanced

I enjoyed:

– Decent contrast for a pico projector,

– A rather balanced colorimetry out of the box,

– A compact format,

– An image that remains dynamic if you are reasonable on the image size.

I regret:

– The poor quality of the integrated sound system,

– The judder too present,

– A sharpness setting too high,

14 Comments

  1. wow, what a quick review! I plan to replace my ppmax with this but seems disappointing on the poor battery life. even though brightness measures lower than ppmax, would you say this quality of image is improved over ppmax? which would you pick between ppmax and WGA?

  2. Excellent test comme d’habitude.

    Avec mon petit reproche qui est que les choix des concurrents chez philips et Xgimi ne me semblent pas pertinents tant ceux-ci sont gros, lourds et complexes à mettre dans un sac à cause de leur forme cubique.
    Pour moi les concurrents de ce WGA sont :

    1) le Xgimi Elfin
    2) le philips picopix
    3) le Xgimi Mogo pro

    Les autres modèles sont trop gros et lourds pour être qualifiés de nomades. Car ce qualificatif implique de les confronter à la problématique du transport en avion.

  3. Question au sujet du bruit de fonctionnement, se peut-il que le système de refroidissement ne soit pas (encore) thermorégulé ? Cela expliquerai qu’il fasse autant de dB dans les 3 modes de fonctionnement, et avec un peu de chance la version définitive aura un gain en mode éco.

1 Trackback / Pingback

  1. Test Wemax Vogue Pro : l’avis de Grégory. – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire