Test Fengmi Vogue : l’avis de Grégory

Fengmi Vogue

Marre de lire : « en cette période de confinement », « de crise sanitaire » et autres poncifs actuels et anxiogènes. On connaît tous la situation actuelle donc pas la peine d’y revenir dans un article consacré à du matériel home cinéma. J’ai donc décidé, pour lutter contre la morosité ambiante, de me concentrer sur des éléments positifs destinés à vous aider à vous évader vers d’autres horizons, ceux du cinéma et de la grande image à domicile. L’arrivée du nouveau projecteur DLP LED 1080P en provenance de Xiaomi est l’un deux. Ce cube blanc équipé d’une source lumineuse longue durée avec gamme élargie de couleurs et bloc optique de qualité est une nouveauté intéressante surtout au regard de son prix inférieur à 600€. Il vient trouver sa place aux cotés du fameux modèle laser APL3.0 du même constructeur (en test sur ce blog).

PRESENTATION

Le Fengmi Vogue est donc un projecteur DLP de résolution native 1080P. Il est équipé d’une puce DMD 0,47 de seconde génération avec cadre lumineux réduit (réduit ne signifiant pas absent). Ses diodes LED doivent offrir une luminosité de 1500 lumens.

Il arrive sous la forme d’un cube blanc d’un poids de 3,51kg. Son bloc optique est protégé derrière un verre. Son rapport de projection est de 1.1 (sans zoom physique). C’est la position du projecteur qui déterminera la taille de votre image. Pour obtenir une base de 2m50 au format 16/9ème il faudra donc un recul de 2m75. Grâce à sa correction de trapèze sur 4 directions, il n’est pas obligatoire de le placer dans l’axe central de l’écran ; on peut le décaler.

Fengmi Vogue

Il est plus imposant que les Xgimi MoGo Pro ou Philips PicoPix Max récemment testés (200 × 200 × 148mm) mais ce n’est pas un appareil nomade. Il ne dispose pas de batterie intégrée et il sera plus à l’aise dans une installation fixe que sur les chemins de villégiature (même si cela reste possible).

Le Fengmi Vogue n’est pas commercialisé en Europe ; c’est un appareil adapté au marché chinois avec les menus en mandarin, mais il est possible de les configurer en anglais (plus de 90% de l’interface sera alors dans la langue de Shakespeare). Pour ce faire, il suffit d’aller dans les paramètres (icône avec roue crantée), de descendre à la quatrième ligne et de changer le paramètre en chinois pour « english« , de valider et le tour est joué (voir la photo ci-dessous).

Fengmi Vogue

Il est actuellement commercialisé à 634€ depuis la République Tchèque avec le code de réduction BGXMFM531CZ ici (cliquez sur le lien), donc TTC et livraison rapide depuis l’Europe.

Comme son homologue laser, le Fengmi Vogue est compatible 4K HDR-10. Il n’effectue pas de simulation 4K XPR mais va « réduire la résolution » UHD ou 4K au format 1080P en conservant les avantages d’une image à haute dynamique HDR.

Fengmi Vogue
Activation des prises HDMI au format 2.0 pour le support 4K HDR FENGMI VOGUE

Le traitement vidéo du nouveau Xiaomi est censé améliorer le rendu de la précision d’image. Il est épaulé par la qualité du bloc optique dont le focus est piloté électriquement, soit de manière automatisée, soit à l’aide de la télécommande avec le nez sur l’écran (solution que je recommande quand elle est disponible).

Le Fengmi Vogue fait partie de la catégorie des « Smart Projectors », ces appareils intelligents conçus comme des vecteurs de diffusion quasiment autonomes, avec système sonore intégré (le projecteur peut également servir d’enceinte Bluetooth). Il est équipé du wifi et d’une prise LAN qui permettent le streaming mais également la mise à jour de l’appareil à distance.

La connectique comprendre deux prises HDMI dont une ARC, deux prises USB 2.0, une prise casque, une prise S/PDIF et une entrée LAN.

Fengmi Vogue

La télécommande blanche Xiaomi est identique à celle des autres projecteurs de la marque. Pas d’éclairage mais un nombre de touches réduit et un fonctionnement directionnel qui devient rapidement intuitif. Elle est alimentée par deux piles (fournies).

Fengmi Vogue

Sa coque ainsi que l’enchâssement de l’électronique et du système de refroidissement de la source lumineuse ont été optimisés ce qui permet de rendre l’appareil particulièrement discret.

Le constructeur annonce une certification ISFccc et un CMS (Color Management System), un système vidéo avec amélioration de la netteté et le support HDR-10+.

Que de bonnes choses sur le papier que je vais m’empresser de vérifier dans la partie consacrée au verdict technique.

MENUS

Fengmi Vogue

Il est important de rappeler qu’il s’agit d’un appareil conçu pour le marché chinois, donc l’interface MIUI TV de Xiaomi vous donnera accès à plein d’applications inutiles pour nous autres européens. Pour la partie streaming plutôt que de m’embêter à chercher des solutions en téléchargement, j’ai branché mon Stick 4K Amazon pour pouvoir bénéficier de Netflix, Amazon Prime Video et Disney+. Contrairement à mon habitude avec ce type de projecteurs je n’ai pas cherché à installer VLC ou Kodi car le lecteur médias interne est excellent.

Fengmi Vogue
Menu image Fengmi Vogue

En matière de colorimétrie, le projecteur dispose des modes suivants « standard, movie, picture, sport, monitor et Game ». Dès que vous changez un paramètre de l’image dans ces sélections, vous tombez obligatoirement dans le seul mode « user » disponible. C’est regrettable parce que si vous souhaitez effectuer un réglage séparé pour les signaux 1080P SDR et 4K HDR par exemple, vous ne disposez que d’une mémoire de sauvegarde. Seule solution, notez vos valeurs et les rentrer à chaque changement de source. On a connu mieux mais c’est souvent le cas pour ces projecteurs asiatiques.

Fengmi Vogue
Réglages RVB Fengmi Vogue

Pour régler les couleurs, je n’ai pas trouvé de menus ISFccc spécifiques (il est possible qu’ils soient cachés). Je n’ai pu effectuer mon calibrage qu’en intervenant sur les réglages de contraste, luminosité, teinte, saturation et température de couleurs. Là encore, l’échelle de gris ne peut être corrigée qu’avec des valeurs RVB (Rouge Vert Bleue) globales ; elles ne sont pas décomposées en Gain et Bias.

Le traitement vidéo est limité à un réglage de netteté et à un réducteur de bruit. Ils ne sont pas complétés par un dispositif d’aide à la fluidité.

Pour accentuer le contraste le Fengmi Vogue dispose d’une gestion adaptative des LED (contraste dynamique) et pour une fois elle est réellement visuellement efficace ; je ne peux que vous recommander de la laisser active.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Je vous prie de m’excuser pour le flou de cette photo mais elle est là pour vous prouver que le travail d’isolation mené par les ingénieurs en charge du développement du Fengmi a porté ses fruits. A 20 cm de l’appareil j’ai mesuré un excellent 30db ! Cette mesure est obtenue dans le mode « movie ». Le passage en mode « highlight » est inutile car il s’accompagne d’une dérive verdâtre qui le rend inutilisable pour un usage cinéma.

Fengmi Vogue

Je profite de cette partie pour effectuer une petite évaluation de la partie sonore qui équipe le Fengmi Vogue. Le son reste précis et le projecteur a montré sa capacité à diffuser une scène sonore convaincante dans une pièce de 30m² avec toutefois un manque de basses. Autrement dit, le modèle LED est un cran en-dessous des performances de ses frères équipés de sources laser.

Piqué et netteté et focus :

Xiaomi, Xgimi, JmGO et consorts ont la désagréable habitude de pousser les réglages de netteté pour donner une impression de grande précision à l’image. C’est vrai qu’au premier abord ça en jette mais, en y regardant de plus près, on se rend compte que ces réglages poussés aboutissent à l’ajout d’éléments qui n’ont rien à faire à l’image : du bruit vidéo sous forme de grésillements, des double contours sur les lignes.

Le Fengmi Vogue s’inscrit dans cette lignée. D’emblée, grâce à l’expérience acquise avec ce genre d’appareils, je suis allé redresser la situation en positionnant la valeur de netteté à +30. Un bon compromis entre naturel de l’image et précision.

Ce choix est d’autant plus dommageable que l’optique qui équipe le Fengmi n’a pas besoin de ces artifices.

Concernant la perte de focus que connaissent certains modèles concurrents, le Fengmi Vogue est épargné : à aucun moment en cours de film il n’a été nécessaire de retoucher la netteté de l’image.

Fluidité :

Autre point commun à tous ces modèles asiatiques, la conversion en interne de tous les signaux au format 1080p60. 60hz qui génère avec des sources 24 ou 50hz des problèmes de ralentissements et de déformations à l’image qu’on appelle du « judder ». Pour réduire ou faire disparaître ce défaut, les constructeurs équipent parfois leurs appareils de ce qu’on appelle « une aide à la fluidité » ou « interpolation d’images« . Je vous ai déjà indiqué plus haut que le Fengmi Vogue n’en était pas pourvu, pourtant cette absence ne lui porte pas préjudice. En effet, que ce soit avec mes sources streaming ou avec le lecteur de médias interne, à aucun moment je n’ai été gêné par la présence de judder.

Input lag :

Le constructeur annonce 40ms de retard à l’affichage. Le meilleur résultat que j’ai mesuré dans le mode « Game » s’élève à 55,7 ms, ce qui est au-dessus de la barre fatidique des 50 ms que j’ai fixée pour évaluer un projecteur comme un bon élève dans ce domaine.

Fengmi Vogue

Overscan :

Quatre options de gestion des formats de l’image sont disponibles. Dans la sélection « native » on obtient le format original de l’image à sa résolution native sans qu’une partie ne soit rognée.

Colorimétrie/contraste et luminosité :

J’étais surpris de découvrir la certification ISFccc sur le Fengmi Vogue et j’attendais avec impatience de découvrir le résultat en sortie de boîte. Dans ce domaine, rien de nouveau sous le soleil, les projecteurs LED asiatiques démontrent souvent un excès de bleu sur l’échelle de gris.

Pour mémoire, les valeurs de références pour les signaux 1080P SDR sont : une température de couleurs de 6500K, un écart deltaE inférieur à 3 et un Gamma de 2.2., tout ceci avec un espace couleurs qui correspond à 100% du CIE HDTV.

Fengmi Vogue
CIE Movie sortie de boîte

En sortie de boîte j’ai obtenu les meilleurs résultats avec la sélection « movie » dont la température de couleurs s’élève à 6971K mais avec un écart deltaE de 13,89 et un Gamma trop élevé de 2,86.

Fengmi Vogue
RVG Gamma Movie sortie de boîte

Dans ces conditions il va falloir corriger les couleurs avec un calibrage à l’aide d’une sonde de mesures adaptée. Après corrections j’ai obtenu une température de couleurs de 6579K avec un écarte deltaE réduit à 2,50 et un Gamma linéaire à 2.11.

Test Fengmi Vogue
RVB Gamma post calibrage

Le Gamut de Fengmi Vogue dépasse les 100% du Rec.709 (114%) et atteint 84,1% du DCI-P3 et 60,4% du Rec.2020. De très bons résultats qui vont se matérialiser à l’image par cette signature visuelle spécifique aux LED et des couleurs très fortes qui dépassent en rendu tous les projecteurs à lampes classiques.

Fengmi Vogue

Voici mes réglages post-calibrage sur un écran technique gris qui augmente le rendu du bleu :

Mode User

R : 1240

G : 971

B : 915

Luminosité : 50

Contraste : 39

Pour la luminosité, les 1500 lumens annoncés ne sont pas loin avec un maximum de 1366 lumens mesurés. Il y a toutefois un « mais » notable : cette mesure ne peut être atteinte qu’avec la luminosité LED configurée dans le mode « highlight » et dans ces conditions l’image présente un caractère verdâtre qui à toute sa place dans un marais mais pas dans une salle de cinéma.

Fengmi Vogue

Seules les valeurs avec la luminosité « movie » sont réellement utilisables mais elles abaissent la puissance lumineuse entre 1000 et 1100 lumens (ce qui est déjà excellent pour un projecteur à LED).

Après calibrage (uniquement « movie« ), j’ai obtenu une valeur de 695 lumens ce qui restreint la taille de l’image « utile » possible à 2m70 de base en 1080P SDR et 2m10 en 4K HDR.

Le contraste évolue dans les mêmes eaux que la plupart des projecteurs à LED et ne dépassera jamais les 500:1 même avec la gestion dynamique active.

AVIS SUBJECTIF

A moins de 600€, j’ai été épaté par l’image du Fengmi Vogue qui a tout d’un grand et n’a pas à rougir devant pléthore de projecteurs DLP à simulation 4K à lampe récents.

Après avoir pris soin de juguler une netteté trop expressive, il est aisé d’obtenir une image avec beaucoup de dynamique et surtout cette signature visuelle propre aux projecteurs LED. La puissance des couleurs est ici un régal pour les yeux.

Fengmi Vogue

C’est principalement les scènes de jour ou les contenus mixtes (éléments clairs et sombres en même temps) qui seront magnifiés par ce modèle à LED. Pour les scènes nocturnes ce sera plus compliqué ; le contraste des LED est loin d’attendre les niveaux d’un projecteur SXRD ou D-iLA mais c’est bien le seul défaut que je trouve à ce cube.

Pour la fluidité, j’avoue avoir été surpris du rendu malgré l’absence d’interpolation d’images. Que ce soit avec le lecteur médias à partir de disque dur ou en streaming je n’ai pas du tout été gêné par du judder. Le nouveau traitement vidéo semble faire des miracles sur ce point.

Fengmi Vogue
The Hunt 1080P

Pour les sources 4K HDR, la luminosité du Fengmi Vogue permet de projeter ce type de programmes si on reste raisonnable dans la taille de son écran, mais en l’absence de gestion automatisée des métadonnées HDR il faudra effectuer manuellement les réglages de luminosité à chaque film. L’Option 4K restera donc plutôt un petit plus plutôt qu’une réelle capacité.

Fengmi Vogue
4K HDR FENGMI VOGUE

CONCLUSION

Dans le panorama actuel des projecteurs DLP 1080P à LED le Fengmi Vogue vient prendre la première place devant les Xgimi Mogo Pro, LG PF60 ou Screeneo S4. Ses principaux avantages par rapport à ses concurrents sont sa luminosité, la précision de son image et sa discrétion. A 634€, il a également le toupet d’être un des moins chers.

Il frôle de peu l’attribution d’un Gold Award. En cause un contraste moyen et une colorimétrie qui doit être retouchée en sortie de boîte.

Avec un budget de 1000€ je vous recommande plutôt de partir sur le modèle laser (déjà testé sur le blog) qui a pour avantage d’être bien plus lumineux et contrasté et de proposer un rendu 4K HDR d’un niveau notablement plus haut.

J’ai apprécié :

– Le prix,

– Le design,

La discrétion de fonctionnement,

– La précision de l’image,

Pas de perte de focus,

Un lecteur médias performant.

Je regrette :

Une colorimétrie à retoucher,

Je n’ai pas trouvé les menus ISFccc ou le CMS,

Le contraste faiblard.

ENGLISH VERSION

FENGMI VOGUE TEST

Tired of reading: « in this period of confinement », « health crisis » and other current and anxiety-provoking clichés. We all know the current situation, so there’s no need to come back to it in an article dedicated to home cinema equipment. I have therefore decided, in order to fight against the prevailing gloom, to focus on positive elements intended to help you escape to other horizons, those of cinema and the big picture at home. The arrival of the new DLP LED 1080P projector from Xiaomi is one of them. This white cube equipped with a long-lasting light source with a wide range of colours and quality optics is an interesting novelty especially considering its price of less than 600€. It comes to find its place next to the famous APL3.0 laser model from the same manufacturer (in test on this blog).

PRESENTATION

The Fengmi Vogue is therefore a DLP projector with a native 1080P resolution. It is equipped with a second generation 0.47 DMD 0.47 chip with reduced light frame (reduced does not mean absent). Its LED diodes must offer a brightness of 1500 lumens.

It arrives in the form of a white cube weighing 3.51kg. Theoptical block is protected behind glass. Its projection ratio is 1.1 (without physical zoom). The position of the projector will determine the size of your image. To obtain a base of 2m50 in the 16/9th format it will thus be necessary to move back 2m75. Thanks to its 4-way keystone correction, it is not necessary to place it in the central axis of the screen; it can be shifted.

Fengmi Vogue

It is larger than the recently tested Xgimi MoGo Pro or Philips PicoPix Max (200 × 200 × 148mm) but it is not a nomadic device. It doesn’t have a built-in battery and it will be more useful in a fixed installation than on a resort trail (although this is still possible).

The Fengmi Vogue is not marketed in Europe; it is a device adapted to the Chinese market with menus in Mandarin, but it is possible to configure them in English (more than 90% of the interface will then be in Shakespeare’s language). To do this, just go to the parameters (icon with a notched wheel), scroll down to the fourth line and change the parameter in Chinese to « english« , validate and you’re done (see the following picture).

Fengmi Vogue

It is currently sold at 634€ from the Czech Republic with the discount code BGXMFM531CZ here (click on the link), so including VAT and fast delivery from Europe.

Like its laser counterpart, the Fengmi Vogue is 4K HDR-10 compatible. It does not perform 4K XPR simulation but will « reduce the resolution » UHD or 4K to 1080P format but keeping the advantages of a high dynamic range HDR image.

The video processing of the new Xiaomi is expected to improve the rendering of image precision. It is supported by the quality of the optical block whose focus is electrically controlled, either automatically or using the remote control with the nose on the screen (a solution I recommend when available).

The Fengmi Vogue belongs to the category of « Smart Projectors« , these intelligent devices designed as almost autonomous broadcasting devices, with integrated sound system (the projector can also be used as a Bluetooth speaker). It is equipped with wifi and a LAN socket which allows streaming but also remote updating of the device.

Connections include two HDMI jacks including one ARC, two USB 2.0 jacks, one headphone jack, one S/PDIF jack and one LAN input.

Fengmi Vogue

The white Xiaomi remote control is identical to the other projectors of the brand. No lighting but a reduced number of buttons and directional operation that quickly becomes intuitive. It works with two batteries (supplied).

Fengmi Vogue

Its shell as well as the embedding of the electronics and the cooling system of the light source have been optimized, making the device particularly discreet.

The manufacturer announces ISFccc certification and a CMS (Color Management System), a video system with sharpness enhancement and HDR-10+ support.

All good things on paper, which I will hasten to check in the section devoted to the technical verdict.

MENUS

Fengmi Vogue

It’s important to remember that this is a device designed for the Chinese market, so Xiaomi’s MIUI TV interface will give you access to a lot of applications that we Europeans don’t need. For the streaming part rather than bothering to look for download solutions, I plugged in my Amazon 4K Stick to be able to enjoy Netflix, Amazon Prime Video and Disney+. Contrary to my habit with this type of projectors I didn’t try to install VLC or Kodi because the internal media player is excellent.

Fengmi Vogue
Menu image Fengmi Vogue

In terms of colorimetry, the projector has the following modes: « standard, movie, picture, sport, monitor and game« . As soon as you change an image parameter in these selections, you will be in the only « user » mode available. This is unfortunate because if you want to make a separate setting for 1080P SDR and 4K HDR signals for example, you only have backup memory available. The only solution is to write down your values and enter them each time you change the source. We’ve seen better, but this is often the case with these Asian projectors.

Fengmi Vogue

To adjust the colors, I couldn’t find specific ISFccc menus (it is possible that they are hidden). I was only able to perform my calibration by intervening on the contrast, brightness, hue, saturation and color temperature settings. Again, grayscale can only be corrected with global RGB (Red Green Blue) values; they are not broken down into Gain and Bias.

Fengmi Vogue
Réglages RVB Fengmi Vogue

Video processing is limited to sharpness adjustment and noise reduction. They are not supplemented by a smoothing aid.

To accentuate the contrast Fengmi Vogue has an adaptive LED management (dynamic contrast) and for once it is really visually effective; I can only recommend you to leave it active.

TECHNICAL VERDICT

Operating noise :

I apologize for the blur of this picture but it is there to prove to you that the insulation work carried out by the engineers in charge of the development of Fengmi has paid off. At 20 cm from the camera I measured an excellent 30db! This measurement is obtained in the « movie » mode. Switching to « highlight » mode is useless because it comes with a greenish drift which makes it unusable for a movie use.

Fengmi Vogue

I take advantage of this part to make a small evaluation of the sound part that equips Fengmi Vogue. The sound remains accurate and the projector showed its ability to diffuse a convincing sound scene in a 30m² room with a lack of bass. In other words, the LED model is one notch below the performance of its brothers equipped with laser sources.

Sharpness and focus :

Xiaomi, Xgimi, JmGO and the like have the unpleasant habit of pushing the sharpness settings to give an impression of great precision to the image. It’s true that at first glance it looks good, but if you look closer, you’ll notice that these pushed settings result in the addition of elements that have nothing to do with the image: video noise in the form of crackling, double contours on the lines.

Fengmi Vogue is in this line. From theoutset, thanks to the experience gained with this type of aircraft, I went to rectify the situation by positioning the sharpness value at +30. A good compromise between naturalness of the image and precision.

This choice is all the more damaging as the optics that equips the Fengmi does not need these tricks.

Regarding the loss of focus experienced by some competing models, Fengmi Vogue is spared: at no time during the film was it necessary to retouch the sharpness of the image.

Fluidity :

Another common point to all these Asian models is the internal conversion of all signals to the 1080p60. 60hz format, which generates with 24 or 50hz sources problems of slowdowns and image distortions called « judder ». In order to reduce or eliminate this defect, manufacturers sometimes equip their cameras with what is called « a fluidity aid » or « image interpolation« . I have already mentioned above that Fengmi Vogue was not equipped with one, yet this absence does not harm it. Indeed, whether with my streaming sources or with the internal media player, at no time was I hindered by the presence of judder.

Input lag :

The manufacturer announces a 40ms delay in the display. The best result I have measured in the « Game » mode is 55.7 ms, which is above the fateful 50 ms bar I set to evaluate a projector as a good student in this field.

Fengmi Vogue

Overscan:

Four options for managing image formats are available.In the « native« , selection you get the original image format at its native resolution without cropping any part of iter.

Color/contrast and brightness :

I was surprised to discover the ISFccc certification on the Fengmi Vogue and was looking forward to seeing the result right out of the box. In this area, nothing new under the sun, Asian LED headlamps often show an excess of blue on the grey scale.

As a reminder, the reference values for 1080P SDR signals are: a colour temperature of 6500K, a deltaE deviation of less than 3 and a Gamma of 2.2, all with a colour space that corresponds to 100% of the CIE HDTV.

Fengmi Vogue
CIE Movie sortie de boîte

Out of the box I got the best results with the « movie » selection with a color temperature of 6971K but with a deltaE deviation of 13.89 and a too high Gamma of 2.86.

Fengmi Vogue
RVG Gamma Movie sortie de boîte

Under these conditions it will be necessary to correct the colors with a calibration using a suitable measuring probe. After corrections I obtained a color temperature of 6579K with a deltaE deviation reduced to 2.50 and a linear Gamma at 2.11.

Test Fengmi Vogue
RVB Gamma post calibrage

Fengmi Vogue’s Gamut exceeds 100% of Rec.709 (114%) and reaches 84.1% of DCI-P3 and 60.4% of Rec.2020. Very good results that will materialize in the image by this visual signature specific to LEDs and very strong colors that exceed in rendering all conventional lamp projectors.

Fengmi Vogue

Here are my post-calibration settings on a gray technical screen that increases the rendering of the blue :

User Mode

R : 1240

G : 971

B : 915

Brightness: 50

Contrast: 39

Fengmi Vogue

For brightness, the 1500 lumens announced are not far off with a maximum of 1366 lumens measured. However, there is a notable « but« :, this measurement can only be achieved with the LED brightness configured in the « highlight » mode and under these conditions the picture has a greenish character which is very much in keeping with a swamp but not in a cinema.

Only the values with « movie » brightness are really usable but they lower the light output between 1000 and 1100 lumens (which is already excellent for an LED projector).

After calibration (only « movie« ), I obtained a value of 695 lumens which restricts the size of the possible « useful » image to 2m70 base in 1080P SDR and 2m10 in 4K HDR.

Contrast is in the same water as most LED projectors and will never exceed 500:1 even with active dynamic management.

SUBJECTIVE NOTICE

At less than 600€, I was amazed by the image of Fengmi Vogue which has everything of a big and has nothing to be ashamed of in front of a plethora of recent 4K simulation DLP projectors.

Fengmi Vogue

After taking care to avoid too expressive sharpness, it is easy to obtain an image with a lot of dynamics and especially this visual signature of LED projectors. The power of the colours is a feast for the eyes.

Fengmi Vogue
The Hunt 1080P

It is mainly daytime scenes or mixed content (light and dark elements at the same time) that will be magnified by this LED model. For , pnight scenes it will be more complicated, ; the contrast of the LEDs is far from waiting for the levels of an SXRD or D-iLA projector, but this is the only flaw I find with this cube.

For the fluidity, I admit I was surprised by the rendering despite the absence of image interpolation. Whether, with the media player from hard drive or streaming I was not at all bothered by judder. The new video processing seems to work miracles on this point.

For 4K HDR sources, the brightness of Fengmi Vogue allows to project this kind of programs if you remain reasonable in the size of your screen, but in the absence of automated management of HDR metadata, you will have to manually adjust the brightness for each film. The 4K Option will thus remain rather a small plus rather than a real capacity.

Fengmi Vogue
4K HDR FENGMI VOGUE

CONCLUSION

In the current panorama of LED DLP 1080P projectors, Fengmi Vogue takes first place ahead of the Xgimi Mogo Pro, LG PF60 or Screeneo S4. Its main advantages over its competitors are its brightness, the precision of its image and its discretion. At 585€, it also has the nerve to be one of the cheapest.

He’s on the verge of a Gold Award. E en raison causes ad’ medium contrast and d’colorimetry that needs to be retouched at the box exit.

With a budget of 1000€ I recommend you to start with the laser model (already tested on the blog) which has the advantage of being much brighter and more contrasted and to offer a 4K HDR rendering of a significantly bien higher niveaulevel.

I enjoyed it:

The price,

– The design,

– Operational discretion,

– The precision of the image,

– No loss of focus,

A powerful media player.

I regret :

A colorimetry to be retouched,

– I couldn’t find the ISFccc menus or the CMS,

– Weak contrast.

52 Comments

  1. Exactement ce que je m’imaginais, putain que j’ai des bons yeux (lol).

    Pour ceux qui sont en mode PC (CINÉMA) pensez à passer à madVR + Lav, CA aide beaucoup pour sublimer vos films préférés.

  2. Merci Gregory !
    Tu parles de remonter le bleu dans le cadre d’une utilisation sur mur blanc…tu as une idee du niveau approximatif a privilegier ?

    • Essaye un point moyen entre ma réduction pour un écran gris et la valeur de départ d’usine. Parce que dès la sortie de boîte il y a un excès de bleu indépendamment de l’écran.

      • Question idiote,

        La saturation, c’est une histoire de goût ou y’a une incidence sur la justesse de la colorimétrie ?

        Merci pour le test au fait, et pour la réponse.

        • La saturation et la teinte sont 2 éléments importants mais le souci c’est qu’en l’absence de CMS pour régler individuellement chaque couleur, toute intervention sur la teinte et les saturations aura un impact sur l’ensemble du Gamut. L’idéal c’est de pouvoir intervenir finement sur chaque couleur mais le Fengmi Vogue ne le permet pas (comme beaucoup de projecteurs asiatiques).

          • Ok, sachant que tu nous a conseillé une saturation à 51, tu confirme que c’est le mieux selon toi ? J’ai quand même l’impression que c’est fort en couleur, que çà les brûlent quand même pas mal. Tu as une explication à cela ? Peut-être la toile que tu as utilisé pour le test ?

          • lol, j’avais justifié ce choix par défaut en attendant tes indications. J’ai commandé une Bessel grise donc, depuis lors !

            :p

  3. « (le projecteur peut également servir d’enceinte Bluetooth) »
    Tu es sûr de çà ? Parce que j’ai essayé de m’en servir comme enceinte bluetooth pour mon smartphone, et si l’appairage se fait bien, le smartphone ne voit pas le VP comme un périphérique audio, pas d’option « audio pour le téléphone », juste un « partage de contact ».
    J’ai mal compris ce que tu voulais dire peut-être ?

      • Et pourtant, rien à faire (on est deux à avoir essayé chacun de son côté). Y’a peut-être une option cachée, ou non traduite qui nous fait passer à côté de quelque chose d’évident. :/
        Si ton VP n’est pas retourné dans sa boite, tu peux peut-être tester vite fait, tu verras peut-être ce qu’on manque dans la procédure. 🙁

        nb : testé avec un Xiaomi Mi 9T pour ma part, l’appairage se fait sans prob, mais pour lui, ce n’est pas un périphérique audio.

        • Bon, j’ai fait le tour de toutes les options du menu, rien de caché, donc à ma connaissance, vous ne pouvez pas vous servir du VP comme d’une enceinte bluetooth pour diffuser la musique contenue dans votre smartphone/tablette/PC…
          La seule alternative est de caster (en wifi) votre smartphone mais ce n’est clairement pas pratique. (logique, ce n’est pas le but de cette fonction).
          Dommage tout de même parce qu’à priori, techniquement, il n’y a rien qui ne devrait empêcher d’utiliser le bluetooth pour çà. :/

          • Bonjour Kierian , le vogue tout comme le xiaomi alpd 3.0 sont Bluetooth audio sortant seulement avec une latence réduite .
            Le Bluetooth entrant est réservé à des accessoires communicants tels que télécommande , airmouse , manette de jeu etc .
            Il est dlna et surtout airplay natif ce qui lui permet d’être utilisé en enceinte d ‘appoint à partir d’ un téléphone compatible.
            Le wifi via airplay ( enceintes sonos par exemple) a pour avantage entre autres de ne pas avoir à subir les notifications pendant la lecture de musique .
            Cordialement

  4. Bonjour Grégory,
    je lis tes tests avec beaucoup d’intérêt, je souhaite te remercier pour le travail que tu effectues et l’aide que cela apporte à chacun de tes lecteurs.
    Dans ton test je te cite : »surtout cette signature visuelle propre aux projecteurs LED », est-ce que l’image d’un projecteur led est « meilleure » qu’un projecteur laser ou à lampe ?
    Pour une image de 100 pouces en utilisation Cinéma, séries et tv quel serait ton classement parmi ces 3 projecteurs :
    – le Xiaomi laser (que tu préconises dans cet article)
    – le Benq w1720
    – le JMGO J9 (pas encore testé par tes soins mais qui par rapport au N7 rajoute interpolation d’image et 1850 ANSI lumens)

    • Pas meilleure mais différente, les LED offrent des espaces couleurs plus larges que ceux des projecteurs à lampes. Certains lasers ont aussi des Gamut larges.
      Comme tu l’indiques dans ta question, j’ai déjà recommandé le laser APL3.0 de Xiaomi.

  5. Merci Gregory pour ce test très complet et détaillé …. Toujours très agréable d’avoir toutes les infos et c’est un réel plaisir de te lire.
    Cordialement.

  6. @Pat60 : Merci pour la confirmation, je dois avouer que je commençais à fondre à boulon à chercher si j’étais passé à côté de quelque chose.
    Je vais l’utiliser donc en wifi avec le dlna (qui fonctionne très bien, d’autant qu’on peut s’en servir écran éteint). 🙂

    @Greg : Je crois que j’ai pigé d’où vient l’erreur, quand tu dis dans ton article que l’enceinte peut être utilisée en enceinte « bluetooth », ce que tu veux dire en fait, c’est qu’elle peut être utilisée en enceinte « sans fil », l’enceinte du VP ne fonctionnera pas en bluetooth, mais en Wifi, sans le réseau domestique fournit par ta box, il ne te sera pas possible d’utiliser le VP comme enceinte pour tes smartphones/tablettes/etc.

  7. Grégory, tu disais il y a de cela quelques jours que tu mettais en pause les tests du fait de la situation du confinement actuel que je comprends parfaitement, je vois que tu as repris les tests de 2 petites nouveautés.

    Alors je me demandais si tu allais reprendre le test du Chiq B5U?

    merci pour ta réponse

  8. Bonjour Gregory,

    Je suis en train de passer commande chez vividstorm d’un écran technique ALR deroulant par le haut et tensionné de 120 pouces.

    Si je part sur un modèle led comme celui-ci à 1500 lumens, recommande tu plutôt du 0.8 ou 1.1 ? Car la commercial avec qui je dialogue chez eux me dit de prendre 1.1 si je prend un VP inférieur à 3000 lumens.

    Merci

  9. Bonjour à tous,
    Merci Grégory pour les tests pertinents.
    je viens de recevoir le VP vogue de honk gong
    commander le 7/04 reçu le 16/04.
    pas de prise EU uniquement chinoise.
    cela me change de mon vp nec ht1100 .
    cordialement.

  10. Bonjour Gregory, j’ai ce projecteur et j’ai des questions pour vous. Est-il possible de régler la luminosité des diodes, je n’ai pas pu trouver? De plus, comment désactiver la fonction de mise au point automatique? Lorsque le projecteur est allumé, le forum de l’objectif froid est automatiquement ajusté, mais après 5 minutes, l’image devient trouble et vous devez réactiver manuellement la mise au point automatique. Existe-t-il également une fonction de réglage manuel de la mise au point? Pensez-vous que ce projecteur est un concurrent des XGIMI H2 et H3? Mes mesures ont montré qu’avec des réglages standard, le H3 n’est que 8% plus lumineux que ce projecteur, et non 1900: 1500 = 1,266 = 26,6%. Le projecteur Xiaomi Mijia ALPD3.0 a-t-il le même android (firmware) et tous les mêmes paramètres, ou y a-t-il des différences?

  11. Bonjour,

    Merci infiniment pour le test !
    Dans le test il est mentionné qu’il est possible de le décaler mais comment savoir quel décalage maximum par rapport à l’axe de projection est possible? Il y a une caractéristique à regarder dans le produit et un calculateur quelque part pour m’aider?

    Merci d’avance!

  12. Bonjour,
    Merci pour ce test très complet du Fengmi Vogue. Je pense acheter projecteur mais je voudrais savoir si le site d’achat en ligne Bangggood en référence dans votre test est bien fiable? Merci d’avance

    • Bonjour,

      Comme j’achète tous mes projecteurs chez eux depuis presque douze mois, je peux dans mon cas dire qu’ils sont fiables et en prime bien souvent ils ont des entrepôts en Europe.

  13. Salut Gregoy,
    Félicitation pour ton travail , je scrute le web international pour des reviews sur les produits chinois et tu es le seul que arrive a produire autant de contenu pour ce genre de produit, merci pour tes réponses étalements en commentaires qui sont tres utiles.
    Je suis au Cambodge depuis un an, ici c’est le foutoir des projo chinois bas de game , pas de smart modele , obliger d’importer bref je viens de tomber sur ce modele :

    Fengmi vogue pro sur taobao uniquement, Il est sorti le 24/04 en Chine .
    as tu des infos sur ce modele ? il le vende comme 1600ANSI et « 4k », mon niveau de chinois s’arrete là.
    On dirait le vogue en re UP pour la 4K
    https://detail.tmall.com/item.htm?spm=a220m.1000858.1000725.66.2f5537e2RcsbRa&id=618789409173&skuId=4539337270300&user_id=4083768128&cat_id=2&is_b=1&rn=b6f7dab3079e4b9aa25dbac933ba02f3

    Sinon les prix en chine en livraison pour la chine:
    – vogue 4499 yuan soit 620$
    – vogue pro 6999 yuan soit 970$

    Voilà ,
    Je pense me commander un vogue tout simple si j’arrive a l’importer tu m’as convaincu de lâcher mon Rigal RD819 tout cramé lol.

1 Trackback / Pingback

  1. Test XGIMI HALO : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*