Test Philips PicoPix MaxTV : l’avis de Grégory.

Test Philips PicoPix MaxTV
PicoPix Max TV

Les vacances de la Toussaint sont propices aux voyages et pourquoi ne pas emmener une solution de projection tout-en-un dans vos bagages ? C’est le concept développé par Philips Projection depuis son retour sur le marché avec le développement de toute une gamme de projecteurs à LED portables. Après le Philips PicoPix Max de 2020, voici une nouvelle version plus élaborée mais moins compacte, le PicoPix MaxTV. Ce petit cube noir est deux fois plus haut que le premier modèle mais il embarque un système sonore plus étoffé (2×12 Watts) et son interface AndroïdTV supporte nativement les programmes de streaming les plus utilisés (Netflix, Amazon Prime Video, Youtube). Sa batterie intégrée permet de le rendre totalement indépendant de toute source d’alimentation.

Ce type de projecteur est en concurrence avec des modèles LED de chez LG, Xgimi, Fengmi ou Xiaomi et nous allons jauger ensemble de ses performances dans les lignes de ce nouveau banc d’essai.

De quoi s’agit-il ?

Le nouveau Philips PicoPix MaxTV (PPMtv) se présente sous la forme d’un cube qui a la bonne idée d’être noir, ce qui évite les reflets. Il est équipé d’une puce DLP de Texas Instrument d’une taille de 0.23″ (DLP230NP résolution native 960 × 540) et d’une résolution simulée Full HD (1920×1080) par traitement XPR x4. Le PPMtv est compatible 4K et supporte les signaux UHD HDR10 4K à 60hz.

Sa source lumineuse est basée sur des diodes LED capables de délivrer 900 lumens. Cette technique doit permettre au projecteur d’afficher un Gamut plus étendu que celui de la Haute Définition (rec.709) et surtout d’offrir une durée de vie de 30 000 heures. Elle est également peu gourmande en énergie.

Test Philips PicoPix MaxTV
PicoPix Max TV

L’engin dispose d’une batterie interne annoncée avec une autonomie de 4 heures en mode super économique. Autres avantages de l’utilisation de LED, ceux-ci supportent des allumages/extinctions sans précaution particulière, sont moins difficiles à refroidir que les lampes incandescentes et le bruit de fonctionnement du vidéoprojecteur peut être réduit.

Le nouveau Philips intègre un système sonore avec deux haut-parleurs de 2 × 12 Watts, le Wifi, un lecteur de médias, le Bluetooth, et il peut être connecté à votre téléphone portable ou à votre tablette. Il est également compatible AirPlay. Vous bénéficiez en prime d’une gestion électrique et automatisée du focus de l’image.

Le Philips PicoPix MaxTV sera disponible fin novembre 2021 au prix de 899€.

Tour physique

Le Philips PicoPix MaxTV pèse 1,96 kg pour des dimensions suivantes (155 × 150 × 120 mm). Son bloc optique d’un rapport de projection de 1,21:1 dispose d’une gestion électrique et automatisée du focus. Concrètement, pour obtenir une image de 2m50 de base, il m’a fallu placer le projecteur à 3 mètres de l’écran.

Test Philips PicoPix MaxTV
Philips PicoPix MaxTV

Une caméra intégrée effectue tous les ajustements grâce à l’intelligence artificielle. Vous disposez d’une correction trapézoïdale sur 4 axes. Un capteur de luminosité accommode l’image en fonction de la quantité de lumière présente dans la pièce.

L’OS est basé sur AndroïdTV et est alimentée par un SoC AMLOGIC. Il dispose de fonctionnalités Chromecast et est compatible avec Google Assistant. Le projecteur peut se connecter au réseau via le Wifi 802.11ac à double bande. Il est compatible Bluetooth 5.0, AirPlay, Miracast. Sa connectique comprend un port USB 2.0, un port USB-C , une prise casque, une sortie numérique optique et une HDMI 2.0.

Test Philips PicoPix MaxTV
Connectique Philis PicoPix MaxTV

Malgré sa petite résolution le projecteur supporte les signaux 4K HDR-10 par mise à l’échelle inversée. Il n’est en revanche pas compatible 3D.

Test Philips PicoPix MaxTV
PicoPix Max TV télécommande et bloc d’alimentation

Sa télécommande se synchronise en Bluetooth. Elle ne dispose pas d’éclairage. Des touches directes d’appels pour Netflix et Prime Video sont disponibles.

Menus

Les menus sont classiques. En l’occurrence, une petite vignette jaune apparaît afin de configurer l’image. En sortie de boîte, les configurations suivantes sont disponibles : « Cinéma, standard, vif, jeu et une mémoire utilisateur ».

Test Philips PicoPix MaxTV
Menus PicoPix Max TV

Les options de réglages sont basiques : « contraste, luminosité, teinte, saturation et netteté ». Pour la température de couleurs il faudra choisir entre « froide, standard ou chaude » avec une option utilisateur permettant de régler l’échelle de gris de manière globale sans séparation de Gain ou de Bias.

Au rayon des absents on note l’interpolation d’images, le réglage de Gamma et un CMS sur les 3 dimensions du Gamut. Ce sera dur de calibrer finement l’image mais, heureusement, les résultats en sortie de boîte sont acceptables.

Pour gérer la luminosité vous avez accès à quatre niveaux de puissance des LED « présentation, standard, économie ou super économie ».

Test Philips PicoPix MaxTV
AndroïdTV Philips PicoPix MaxTV

Pour les options SmartTV, c’est une interface AndroïdTV classique mais comme souligné plus haut et c’est la grande force de ce projecteur, toutes les applications de streaming sont intégrées sans restrictions y compris Netflix.

Verdict technique

Bruit de fonctionnement et qualité du système sonore intégré :

J’ai mesuré le niveau sonore de la ventilation du projecteur dans les 4 modes de puissance des LED. Les résultats du plus puissant au plus faible s’échelonnent de 37,2 dB au plus fort à 35,1 dB au plus faible (37,2 dB mode présentation, 36,3 dB mode standard, 35,5 dB en mode économique et 35,1 dB super économique). Ces mesures sont obtenues en plaçant le sonomètre à 50 cm de distance du projecteur. Ce n’est donc pas l’appareil le plus silencieux du marché mais ça reste bien supportable dans les modes économiques.

Le rendu des haut-parleurs intégrés est bluffant de qualité avec de la précision et de la dynamique dans la scène sonore. Le Philips PicoPix MaxTV peut aisément prendre la place d’une enceinte Bluetooth.

Consommation électrique et autonomie de la batterie intégrée :

Le nouveau Philips est aussi sobre qu’un chameau. Dans son mode le plus lumineux il n’a besoin que de 43,4W à pleine puissance, 24,6 W en mode standard, 20,4W en mode économique et 17,3 W dans le mode super économique.

L’autonomie de la batterie dépend bien évidemment de la puissance des LED. Les 4 heures d’autonomie sont atteintes dans le mode super économique mais à pleine puissance de LED il faudra se contenter d’une petite heure.

Piqué et précision d’image :

Philips Projection a fait le choix de la puce DMD 0,23 pour conserver à son nouveau modèle le caractère nomade avec une large autonomie de batterie. Ce n’est malheureusement pas en faveur de la précision d’image qui n’égale évidemment pas les résultats d’une puce 0,47. Le focus électrique permet néanmoins d’obtenir une netteté uniforme sur toute l’image mais qu’il m’a été nécessaire de retoucher en cours de visionnage (perte légère de focus en cours de fonctionnement). Je suis en contact avec le constructeur. Je lui ai fait remonter ce problème de perte de focus et il m’a été répondu qu’il serait corrigé par une mise à jour logicielle avant la sortie officielle.

Fluidité :

Test Philips PicoPix MaxTV
Red travelling

Comme beaucoup de projecteurs DLP, le Philips PicoPix MaxTV transforme tous les signaux entrants en 60hz et cela entraîne la présence de judder. La scène d’introduction de RED avec son redoutable travelling horizontal sur les jardins des pavillons est entrecoupée de déformations de l’image.

Test Philips PicoPix MaxTV
Judder

Input lag :

Les ingénieurs en charge du développement du PPMtv ont équipé leur bébé d’une option de réduction du lag dans le mode jeu de l’appareil. Ce réglage permet de réduire un retard à l’affichage important et de le faire passer de 158,1 ms à 27,7 ms. C’est une excellente nouvelle pour ceux qui envisagent de jouer en réseau en plus de l’utilisation classique de cet appareil (projection de films et de séries).

Test Philips PicoPix MaxTV
Philips PicoPix MaxTV Input lag jeu

Overscan et cadre lumineux gris entourant l’image :

Par défaut l’overscan est débrayé mais tous les éléments de l’image sont bien présents à l’écran. Le cadre lumineux de la puce DMD utilisée est visible et présente une largeur de 2 centimètres sur mon écran de 110 pouces.

Colorimétrie et Gamma :

Vu le peu d’options de réglages de l’image disponibles je suis heureux de constater que les résultats de la colorimétrie en sortie de boîte sont plutôt bons. La température de couleurs oscille entre 6200 et 6300K avec des valeurs de Gamma proches des 2.1 à l’exception du mode jeu. Si vous n’avez pas de possibilité de calibrer votre appareil, choisissez la sélection standard ; elle permet d’obtenir un bon équilibre entre naturel des couleurs et luminosité.

Le Gamut natif du projecteur dépasse les valeurs de références HDTV (rec.709) et atteint 75,4 % du container DCI-P3.

Après calibrage j’obtiens une température de couleurs de 6506K avec un écart deltaE de 3.01 et un Gamma positionné à 2,31.

Voici mes corrections conseillées pour y parvenir :

Mode User

Puissance lumineuse: Standard

Contraste : 46

Luminosité : 48

Colors User

Red : 49

Green : 50

Blue : 50

Luminosité et contraste :

Les 900 lumens annoncés par le constructeur sont presque au rendez-vous avec un maximum de 845 lumens mesurés dans le mode standard.

Test Philips PicoPix MaxTV

Après calibrage il reste un maximum de 630 lumens ce qui permet au PPMtv de projeter une image de 2m55 de base au format 16/9ème en conservant une luminance de 16 fL. Avec une source 4K HDR et dans les mêmes conditions il faudra réduire ses ambitions d’écran à 2 mètres de base pour obtenir 26 fL.

Le contraste du nouveau Philips est similaire à celui des modèles LED concurrents et oscille entre 300 et 400:1. Cette caractéristique demeure le point faible de cette technologie de projection avec des petites puces DMD.

Test Philips PicoPix MaxTV
Contraste cinéma

Verdict subjectif

Ce que j’aime notamment sur le nouveau LED Philips c’est sa colorimétrie. J’ai positionné dans l’extrait vidéo qui suit deux scènes emblématiques de mes tests (les chemins de la perdition en 1080p SDR et James Bond Spectre en 4K HDR).

Malgré une luminosité mesurée plutôt faible, il ne faut pas oublier qu’à puissance lumineuse équivalente un projecteur LED apparaît toujours plus brillant qu’un modèle à lampe en raison de l’effet HK (Helmholtz–Kohlrausch). Le petit cube est compatible 4K HDR mais avec ce type de sources il faudra réduire ses ambitions en matière de taille d’image.

Le plus gênant avec le PPMtv c’est l’insuffisance du contraste. Le noir n’a aucune puissance et tend plutôt à virer au gris. Mais c’est le lot de beaucoup de projecteurs à LED actuels. Cette faiblesse semble incontournable et on pourra certes pardonner à ce Philips de n’être pas meilleur que les autres mais il ne faudrait cependant pas que les constructeurs cèdent à cette tendance au gris en même temps que les acheteurs s’y soumettent.

Conclusion

Le Philips PicoPix MaxTV est conçu pour être utilisé en déplacement et de façon rapide sans prise de tête, c’est là son point fort et sur lequel il convient de placer l’accent. Il suffit de trouver une surface de projection comme un mur blanc, de le sortir et simplement d’appuyer sur la télécommande pour bénéficier d’une grande image sans alimentation électrique ni sources externes audio et vidéo. Bref, du cinéma chez soi ou ailleurs sans prise de tête et c’est bien cette caractéristique qui me plaît le plus dans cet appareil, de quoi profiter de mes séries favorites sur Netflix, Amazon Prime ou Apple+TV en vacances, en tout cas en totale autonomie. Ce n’est pas un projecteur qui prendra sa place dans une pièce dédiée mais son caractère nomade est bien affirmé et dans cette optique il est bien né, ce qui me convainc de lui accorder un accessit de mobilité !

Award champion de la portabilité
Award champion de la portabilité

J’ai apprécié :

– Le rendu sonore des enceintes intégrées,

– Une colorimétrie plutôt bien équilibrée en sortie de boîte,

– Un input lag réduit,

– Le support direct des principales applications de streaming,

– Une autonomie sur batterie appréciable.

Je regrette :

– La perte de focus en cours de visionnage,

– Des options de réglages de l’image trop réduites,

– La présence de judder,

– La faiblesse du contraste.

ENGLISH VERSION

TEST PHILIPS PICOPIX MAXtv

The All Saints’ Day holidays are a good time to travel, so why not take an all-in-one projection solution with you? This is the concept developed by Philips Projection since its return to the market with the development of a whole range of portable LED projectors. After the Philips PicoPix Max from 2020, here is a new more elaborate but less compact version, the PicoPix MaxTV. This small black cube is twice as high as the first model but it has a more extensive sound system (2×12 Watts) and its AndroidTV interface natively supports the most popular streaming programs (Netflix, Amazon Prime Video, Youtube). Its integrated battery makes it completely independent of any power source.

This type of projector competes with LED models from LG, Xgimi, Fengmi or Xiaomi and we will gauge its performance together in the lines of this new test bench.

What is it about?

The new Philips PicoPix MaxTV comes in the form of a cube that has the good idea of being black, which avoids reflections. It is equipped with a DLP chip from Texas Instrument with a size of 0.23″ (DLP230NP native resolution 960× 540) and simulated Full HD ( 1920×1080) resolution by XPR x4 processing. The PPMtv is 4K compatible and supports 4K UHD HDR10 signals at 60hz.

Its light source is based on LEDs capable of delivering 900 lumens. This technique should enable the projector to display a wider gamut than that of High Definition (rec.709) and above all to offer a lifespan of 30,000 hours. It also consumes little energy.

Test Philips PicoPix MaxTV
PicoPix Max TV

The device has an internal battery announced with a 4 hours autonomy in super economic mode. Other advantages of using LEDs are that they can be switched on and off without any special precautions, they are less difficult to cool than incandescent lamps and the operating noise of the projector can be reduced.

The new Philips incorporates a sound system with two 2 × 12 watt speakers, Wifi, a media player, Bluetooth, and it can be connected to your mobile phone or tablet. It’s also AirPlay compatible. You get the added bonus of electric and automated image focus management.

The Philips PicoPix MaxTV will be available by the end of November 2021 for €899.

Physical tour

The Philips PicoPix MaxTV weighs 1.96 kg and has the following dimensions (155 × 150 × 120 mm). Its optical block with a projection ratio of 1.21:1 has an electric and automated focus management. In order to obtain a 2.5m wide image, I had to place the projector at 3 meters from the screen.

Test Philips PicoPix MaxTV
Philips PicoPix MaxTV

An integrated camera makes all adjustments using artificial intelligence. You have a 4-axis keystone correction. A brightness sensor adjusts the image according to the amount of light in the room.

The OS is based on AndroidTV and is powered by an AMLOGIC SoC. It has Chromecast functionality and is compatible with Google Assistant. The projector can connect to the network via dual-band 802.11ac Wi-Fi. It is Bluetooth 5.0, AirPlay, Miracast compatible. Its connectivity includes USB 2.0 port, USB-C port , headphone jack, optical digital out and HDMI 2.0.

Test Philips PicoPix MaxTV
Connectique Philis PicoPix MaxTV

Despite its small resolution, the projector supports 4K HDR-10 signals via reverse scaling. However, it is not 3D compatible.

Its remote control synchronizes via Bluetooth. It does not have lighting. Direct call buttons for Netflix and Prime Video are available.

Test Philips PicoPix MaxTV
PicoPix Max TV accessoires

Menus

For the menus, they are classical. In this case, a small yellow thumbnail appears to configure the image. Out of the box, the following configurations are available: « Cinema, standard, vivid, game and a user memory« .

Test Philips PicoPix MaxTV
Menus PicoPix Max TV

The setting options are basic: « contrast, brightness, hue, saturation and sharpness« . For the color temperature you will have to choose between « cold, standard or warm » with a user option to adjust the gray scale globally without separation of Gain or Bias.

Not included are the image interpolation, the Gamma adjustment and a CMS on the 3 dimensions of the Gamut. It will be hard to finely calibrate the image but, fortunately, the results out of the box are acceptable.

To manage the brightness you have access to four levels of LED power « presentation, standard, economy or super economy ».

Test Philips PicoPix MaxTV
AndroïdTV Philips PicoPix MaxTV

For SmartTV options, it’s a classic AndroidTV interface but as highlighted above and this is the great strength of this projector, all streaming apps are integrated without restrictions including Netflix.

Technical verdict

Operating noise and quality of the integrated sound system :

I measured the noise level of the projector fan in the 4 LED power modes. The results from loudest to quietest range from 37.2 dB at the loudest to 35.1 dB at the quietest (37.2 dB presentation mode, 36.3 dB standard mode, 35.5 dB economy mode and 35.1 dB super economy). These measurements are obtained by placing the sound level meter 50 cm away from the projector. It is therefore not the quietest device on the market but it is still quite bearable in the economy modes.

The integrated speakers are of an amazingly high quality, with precision and dynamics in the soundstage. The Philips PicoPix MaxTV can easily take the place of a Bluetooth speaker.

Power consumption and autonomy of the integrated battery :

The new Philips is as sleek as a camel. In its brightest mode it only needs 43.4W at full power, 24.6W in standard mode, 20.4W in economy mode and 17.3W in super economy mode.

The battery life obviously depends on the power of the LEDs. The 4 hours of autonomy are reached in the super economic mode but with full power of LED it will be necessary to be satisfied with a small hour.

Sharpness and image precision :

Philips Projection has chosen the 0.23 DMD chip to keep its new model nomadic with a long battery life. This is unfortunately not in favour of the image accuracy which obviously does not match the results of a 0.47 chip. The electric focus allows nevertheless to obtain a uniform sharpness on all the image but that it was necessary for me to retouch during the viewing (slight loss of focus during the operation). I am in contact with the manufacturer. I brought up this problem of loss of focus and was told that it would be corrected by a software update before the official release.

Fluidity:

Test Philips PicoPix MaxTV
Red travelling

Like many DLP projectors, the Philips PicoPix MaxTV transforms all incoming signals to 60hz and this results in judder. The opening scene of RED with its dreaded horizontal tracking of the pavilion gardens is interspersed with image distortion.

Test Philips PicoPix MaxTV
Judder

Input lag :

The engineers in charge of developing the PPMtv have equipped their baby with a lag reduction option in the device’s game mode. This setting reduces a significant display lag from 158.1ms to 27.7ms. This is great news for those who plan to play networked games in addition to the classic use of this device (movie and series projection).

Test Philips PicoPix MaxTV
Philips PicoPix MaxTV Input lag jeu

Overscan and grey light frame surrounding the image:

By default the overscan is unclutched but all the elements of the image are well present on the screen. The light frame of the DMD chip used is visible and has a width of 2 centimeters on my 110 inch screen.

Colorimetry and Gamma :

Considering the few image adjustment options available I’m happy to see that the colorimetry results out of the box are good. Color temperature ranges from 6200 to 6300K with Gamma values close to 2.1 with the exception of game mode. If you don’t have the ability to calibrate your device, choose the standard selection; it provides a good balance between natural color and brightness.

The projector’s native gamut exceeds HDTV reference values (rec.709) and reaches 75.4% of the DCI-P3 container.

After calibration I get a color temperature of 6506K with a deltaE of 3.01 and a Gamma of 2.31.

Here are my recommended corrections to achieve this:

User Mode

Light output: Standard

Contrast: 46

Brightness : 48

Colors User

Red : 49

Green : 50

Blue : 50

Brightness and contrast :

The 900 lumens announced by the manufacturer are almost there with a maximum of 845 lumens measured in the standard mode.

Test Philips PicoPix MaxTV

After calibration there remains a maximum of 630 lumens which allows the PPMtv to project an image of 2m55 base in 16/9 format while keeping a luminance of 16 fL. With a 4K HDR source and under the same conditions, it will be necessary to reduce the screen’s ambitions to 2 meters to obtain 26 fL.

Test Philips PicoPix MaxTV
Contraste cinéma

The contrast of the new Philips is similar to that of competing LED models and ranges between 300 and 400:1. This remains the weak point of this projection technology with small DMD chips.

Subjective verdict

What I particularly like about the new Philips LED is its colorimetry. I have positioned in the following video clip two iconic scenes from my tests (Paths of Perdition in 1080p SDR and James Bond Spectre in 4K HDR).

Despite a rather low measured brightness, it should be remembered that at equivalent light output an LED projector always appears brighter than a lamp model due to the HK (Helmholtz-Kohlrausch) effect. The small cube is compatible with 4K HDR but with this type of source you will have to reduce your ambitions in terms of image size.

The most annoying thing about the PPMtv is the lack of contrast. The black has no power and tends to turn grey. But this is the lot of many current LED projectors. This weakness seems inescapable and we can certainly forgive this Philips for not being better than the others but it would not be necessary for the manufacturers to give in to this tendency towards grey at the same time as the buyers are subject to it.

Conclusion

The Philips PicoPix MaxTV is designed to be used on the move and in a quick, no-nonsense way, which is its strength and where the emphasis should be. Simply find a projection surface such as a white wall, pull it out and simply press the remote control to enjoy a great picture without the need for power or external audio and video sources. In short, cinema at home or elsewhere without any hassle and it is this feature that I like the most in this device, to enjoy my favorite series on Netflix, Amazon Prime or Apple + TV on vacation, in any case in total autonomy. It is not a projector that will take its place in a dedicated room but its nomadic character is well assertedand in this perspective it is well born, which convinces me to grant it an accessory of m obility!

Award champion de la portabilité
Award champion de la portabilité

I enjoyed:

– The sound of the integrated speakers,

– A rather well balanced colorimetry out of the box,

– Reduced input lag,

– Direct support for the main streaming applications,

– An appreciable battery life.

I regret:

– Loss of focus during viewing,

– Too few image adjustment options,

– The presence of judder,

– The weakness of the contrast.

7 Comments

  1. Bonjour,
    Petite correction: la résolution native de la puce équipant le projecteur étant de 960×540, le XPR est 4X et non 2X, auquel cas la puce devrait présenter une résolution de 1368 x 764 (Définition cible divisée par racine de 2).
    En 4x la résolution du DMD est divisée par 2 par rapport à la définition cible (et donc ici 960×540).

  2. « Ce type de projecteur est en concurrence avec des modèles LED de chez LG, Xgimi, Fengmi ou Xiaomi  »

    Déjà oublié le BenQ GS50 ? Bon après c’est effectivement un modèle oubliable…

    « Le focus électrique permet néanmoins d’obtenir une netteté uniforme sur toute l’image mais qu’il m’a été nécessaire de retoucher en cours de visionnage (perte légère de focus en cours de fonctionnement) »

    Il me semble que c’est sensiblement le même phénomène que sur le Xgimi Mogo Pro qui est également un DLP XPR sur une base 0,23″. Peut-être un problème lié à l’utilisation de cette technologie ?

    Sinon pour ce qui est de la mobilité, la vraie, celle qui tient dans la poche, j’attends avec impatience la sortie du Wemax Go en Novembre. Un projecteur laser de cette taille c’est du jamais vu. S’il fait aussi peu de bruit que le Xgimi Mogo pro j’avoue que ma carte bleue pourrait se laisser séduire 🙂

  3. Séduit par ce bon compromis que semble constituer ce PicoPix MaxTV, impossible de le trouver sur le web. Un poil étonné qu’en cette période pré-Noël on ne soit pas en mesure de le sourcer.
    Est-ce que quelqu’un a une piste ?

1 Trackback / Pingback

  1. PicoPix MaxTv - Présentation du vidéoprojecteur portable de Philips

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*