Test Acer V6520 : l’avis de Grégory

Test Acer V6520
Acer V6520

TEST ACER V6520

Dans ce nouveau banc d’essai d’un projecteur Acer, vous allez régulièrement lire des références à l’Optoma HD29H que j’ai récemment testé. En effet, le V6520 fait partie d’une nouvelle gamme de vidéoprojecteurs Full HD qui sont compatibles 4K HDR et qui proposent également un niveau d’input lag très réduit. Il existe pour l’heure 3 références sur la marché : l’Optoma HD29H (premier du genre), suivi par l’Acer V6520 (qui fait l’objet de ce test) et à venir chez le même constructeur : le G550 Nitro.

ACER G550
ACER G550

PRÉSENTATION

L’Acer V6520 est donc un vidéoprojecteur que l’on peut qualifier de « crossover » ou en français une passerelle entre 2 mondes, celui de la vidéoprojection home cinéma et celui du Gaming. En effet, équipé de la nouvelle puce 0.47″ de Texas Instrument de résolution native 1920×1200, le V6520 utilise uniquement 1920×1080, le reste est inactif. Contrairement aux BenQ W2700/W5700, il ne dispose d’aucun traitement XPR x4 qui permet de simuler une résolution UHD 3840 x 2160.

Il est toutefois capable de diffuser une image 4K HDR grâce à une compatibilité descendante (downscaling). Acer parle d’une résolution « Full HD+ ».

Pour lui permettre d’atteindre les références de colorimétrie qui correspondent à la HDTV, la lumière projetée par sa lampe au mercure vient traverser une roue à six segments RVBRVB (Rouge Vert Bleu) spécialement conçue pour le home cinéma. Sa luminosité est annoncée pour 2200 lumens avec un taux de contraste dynamique de 10 000:1.

Le V6520 dispose d’une certification ISFccc et de deux menus dédiés qui peuvent être débloqués par un code secret.

Sa lampe UHP classique doit pouvoir fonctionner jusqu’à 12000 heures en mode « extrême éco ».

Ces éléments sont particulièrement adaptés pour le cinéma à domicile mais le V6520 est également un projecteur conçu pour les Gamers avec son niveaux de lag annoncé à 8,3 ms avec des signaux 1080p à 120hz, ce qui signifie qu’en 60hz cette valeur sera doublée.

Test Acer V6520
Caractéristiques Acer V6520

J’ouvre une petite parenthèse pour vous expliquer quel est le niveau de latence (input lag) recommandé pour un vidéoprojecteur. Si vous êtes un joueur qui exige un affichage le plus rapide possible, le niveau de lag peut être considéré comme excellent s’il est compris entre 0 et 20 ms.

On peut également considéré comme performants, les projecteurs qui offrent un niveau de lag compris entre 21 et 41 ms. Dès que vous dépassez 41 ms., vous perdez du temps de réaction avec des jeux en réseaux comme Call of Duty ou Battlefield. Donc, si vous envisagez de jouer en réseau à un FPS pour lequel le temps de réaction est primordial, oubliez tout ce qui est supérieur à 41 ms.

Le V6520 est également 3D Ready. Il est commercialisé au prix public indicatif de 699€. Il est déjà disponible chez vos revendeurs.

TOUR PHYSIQUE

La coque blanche du V6520 reprend une forme déjà utilisée avec des projecteurs à simulation 4K XPRx4 comme l’Optoma UHD40. Son optique est décentrée et focus et zoom (1.3X) sont ajustables manuellement. Le nouvel Acer est relativement léger (3 kg) et peut être emporté avec soi dans une sacoche noire livrée avec l’appareil.

Test Acer V6520
Acer V6520

Pour positionner correctement l’appareil, aucun Lens-shift n’est disponible, il est possible de corriger les déformations éventuelles de trapèze avec la correction électronique verticale.

Pour projeter une image au format 16/9ème de 2m50 de base, il faudra une distance minimum de 2m42 et maximum de 3m18, ce n’est pas un projecteur fond de salle.

La connectique est particulièrement riche pour un appareil de ce prix avec 2 entrées analogiques RVB, D-Sub, 1 entrée composite vidéo, 1 entrée HDMI 2.0 HDCP 2.2, 1 entrée HDMI MHL, 2 entrées PC audio, 1 sortie PC audio, 1 sortie DC out, 1 sortie 3D Sync Vesa.

Test Acer V6520
Acer V6520 connectique

La télécommande fournie est de taille moyenne, elle bénéficie d’un éclairage intégré. Il faudra toutefois se placer bien dans l’axe des capteurs car j’ai connu quelques soucis de réactivité.

Test Acer V6520
Télécommande ACER V6520

Dernier point, le V6520 dispose d’un haut-parleur intégré d’une puissance de 10W.

MENUS

La forme des menus ACER n’évolue pas avec ce nouveau modèle (un rectangle noir).

Test ACER V6520
Menu ACER V6520

Le menu image propose les sélections suivantes (la liste est longue) : « Lumineux, Standard, SRGB, REC. 709, film, cinéma sombre, jeux sombre, jeux lumineux, football, ISF day, ISF night, user 1, et 2 et USER 3D HDR ».

Test ACER V6520
Mode affichage ACER V6520

Afin de corriger la colorimétrie, vous disposez d’un CMS à trois dimensions et d’un ajustement séparé des niveaux RVB (Gain et Bias). Pour régler le gamma, il faudra passer par des sélections définies en usine (sans possibilité d’édition).

En matière de traitement vidéo, le V6520 ne dispose pas de mode super résolution ou d’interpolation d’images. Le contraste peut être accru de manière électronique grâce à un dispositif adaptatif de gestion de la luminosité en fonction du contenu d’image projeté mais aucun dispositif mécanique de type iris fixe n’est disponible.

Ce vidéoprojecteur est également compatible HDR. Pour réduire le niveau de lag, une option spécifique est disponible à l’image de « 3X Fast input » équipant les projecteurs ViewSonic. Chez Acer, cette option prend le nom de « faible décalage d’entrée ».

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Petite précision, dans mon environnement, mon sonomètre ne descend pas en-dessous de 30 dB, si un projecteur atteint cette valeur on peut le considérer comme particulièrement discret. C’est le cas avec le V6520 qui en mode économique atteint cette valeur. En passant le mode lampe à pleine puissance, le bruit s’élève alors à 35 dB.

Piqué et netteté :

Si la précision de l’image est bonne au centre de l’écran, il n’en va pas de même sur les bords qui présentent quelques traces de flou. A 699€, n’espérez donc pas trouver un bloc optique de compétition sur le nouvel Acer.

Test ACER V6520
Précision image ACER V6520

Overscan/Défaut de cadre lumineux (puce 0.47 de Texas Instrument) :

Par défaut, le réglage de cropping (overscan) est désactivé néanmoins, la gestion particulière de la puce 0.47 de Texas Instrument génère un effet gênant autour de l’image. En effet, sa résolution native est de 1920×1200, mais le projecteur n’utilise qu’une résolution de 1920×1080 pour projeter l’image de votre film.

Donc, la lumière projetée par la lampe du V6520 n’ éclaire pas la totalité des micros-miroirs qui sont répartis sur une surface de 1920 lignes par 1200 points mais seulement 1920 lignes par 1080 points.

Ce choix technique fait qu’une partie de pixels de chaque côté de l’image ne contient rien mais reste active et éclairée. C’est ce qui entraîne ce que j’appelle « le défaut de cadre lumineux ». Il est moins important que sur la première génération de puce 0.47″ mais reste présent.

Voyez ci-dessous le résultat : l’image de l’Acer V6520 est entourée par un cadre plus lumineux. Seule solution à mettre en œuvre : modifier la taille de l’image pour que les bords clairs soient absorbés par le cadre noir de votre écran (s’il en dispose).

Test ACER V6520
Montage cadre lumineux ACER V6520

Pour être totalement exhaustif sur ce point, ce cadre existe aussi sur des nouveaux projecteurs comme le BenQ W2700 mais il est plus marqué sur l’Acer. Je pense que c’est principalement en raison de la faiblesse de son contraste qu’on le perçoit plus.

Input lag :

Test ACER V6520
Input lag normal ACER V6520

Les Gamers seront enchantés de lire que déjà sans activer le mode spécifique dédié à réduire l’input lag, le retard à l’affichage du V6520 est limité à 33,2 ms, ce qui, je l’ai expliqué plus haut est un bon résultat. Il est toutefois possible d’abaisser cette valeur à 16,6 ms en 1080p 60Hz et 8,3 ms en 1080p 120hz. Les promesses du constructeur sont donc bien au rendez-vous dans ce domaine.

Test ACER V6520
Input lag optimisé ACER V6520

Fluidité :

Point d’interpolation d’images avec l’Acer V6520, mais il s’en tire pas mal dans la gestion des sources 1080p24 avec peu de judder. En 4K le constat est à l’identique, il propose une image sans déchirement ou ralentissement dans les travellings.

Contraste et luminosité :

J’ai mesuré le contraste natif et dynamique ainsi que la luminosité de toutes les sélections usine de l’Acer V6520. Annoncé à 2200 lumens, il dépasse cette valeur dans le mode « lumineux » mais avec une dominante verdâtre inutilisable en home cinéma.

Test ACER V6520

Avec des couleurs justes, le nouveau projecteur Acer atteint après calibrage 1058 lumens ce qui est suffisant pour éclairer une base d’image SDR de 3 m 30 en conservant une luminance de 16 fL. En positionnant la lampe dans son mode de fonctionnement économique, il faudra réduire la taille d’écran à 2m60.

Pour le HDR, je recommande d’utiliser le mode film qui permet de conserver une image naturelle mais avec une puissance lumineuse de 1500 lumens, ce qui permet à l’Acer V6520 de projeter une image 4K HDR avec une luminance de 30 fL sur une base d’écran de 2 m 90. En se contenant de 26 fL, cette taille d’image peut être poussée à 3 m 10.

Si la luminosité est plus que suffisante pour des programmes SDR et HDR jusqu’à 3 mètres de base, il n’en va pas de même du contraste.

Le contraste natif de l’Acer V6520 est faible et ne dépasse pas les 450/1 avec des couleurs justes. Il faudra obligatoirement l’aider en activant le contraste dynamique, ce qui rend un peu de profondeur à des noirs qui en ont bien besoin.

Colorimétrie et gamma :

Si la multiplication des sélections usine est intéressante, ce serait mieux si elle s’accompagnait de quelques différences. En effet, j’ai constaté que certains des 12 réglages de colorimétries effectués en usine au profit du V6520 étaient très proches (ce point se retrouve également dans les mesures de contraste et de luminosité). Il est également intéressant de constater que le constructeur met en avant une fidélité aux références rec.709 mais, décevant de s’apercevoir que le Gamut du projecteur n’atteint que 95,1% de la référence annoncée et un calibrage réalisé par un professionnel qualifié ISF ne pourra pas venir élargir cet espace couleurs restreint.

Test ACER V6520
CIE rec.709 ACER V6520
Test ACER V6520
RVB Gamma rec.709 ACER V6520

Je salue toutefois des niveaux de couleurs et de gamma qui permettent d’utiliser immédiatement le projecteur, il sera toutefois possible de calibrer plus finement le V6520 grâce aux options dédiées présentes dans ses menus (Gain et Bias et CMS).

Test ACER V6520
RVB Gamma calibré ACER V6520

Mes valeurs post-calibrage sont positionnées dans la photo ci-dessous.

Test ACER V6520
Réglages RVB post calibrage ACER V6520

Pour les programmes HDR, oubliez l’automapping d’un BenQ W2700, ici la gestion des métadonnées HDR est faite par l’utilisateur final et doit donc être reprise pour chaque film en jouant du réglage de contraste.

VERDICT SUBJECTIF

Tant que l’obscurité n’est pas là, l’image du V6520 est éclatante et dynamique, les couleurs sont naturelles avec un superbe éclat du blanc. Si vous ne lui donnez à diffuser que des films d’action qui se passent en plein jour dans le désert ou des dessins animés, le nouvel Acer vous enchantera. Hélas, cette situation prendra fin à la tombée de la nuit et vous n’aurez alors cesse de pester contre l’absence de profondeur d’image et des noirs qui virent au gris.

Test ACER V6520
Triple frontier ACER V6520

Pour le coup en comparaison avec l’Optoma HD29H, l’Acer est à la peine et quand on connaît l’importance du contraste sur le rendu d’une image cinéma (effet de profondeur, détails dans les scènes nocturnes), je ne peux que recommander de choisir l’Optoma HD29H plutôt que le V6520.

Test ACER V6520
Triple frontier ACER V6520

Reste malgré tout au bénéfice de ce projecteur Acer, une image avec de superbes couleurs et une grande précision, comme l’attestent les photos jointes issues du film Netflix « TRIPLE FRONTIER« .

Test ACER V6520
Triple frontier ACER V6520

CONCLUSION

Avec l’ensemble de ses caractéristiques et son petit prix de 699€, l’Acer V6520 présente d’indéniables atouts dans son rôle de passerelle entre le mode du cinéma à la maison et celui des jeux vidéos. La colorimétrie est correctement ajustée dès la sortie de boîte et les mesures d’input lag correspondent aux annonces du constructeur. Rajoutez à cela un fonctionnement très discret et le tableau semblerait idyllique s’il n’était gâché par un niveau de contraste trop faible 3 pour assurer un rendu satisfaisant des passages nocturnes. Malgré un tarif plus élevé de 100€ et après ce test, l’Optoma HD29H m’apparaît comme le meilleur choix.

Test Acer V6520
Acer V6520

J’ai apprécié :

– Le prix,

– La discrétion de fonctionnement,

– La colorimétrie,

– La luminosité,

– La fluidité,

– L’input lag réduit.

Je regrette :

– Un bloc optique moyen,

– Le faible contraste qui rend obligatoire l’utilisation de l’iris dynamique.

ACER V6520
ACER V6520

Caractéristiques principales (données constructeur)

  • Vidéoprojecteur DLP 3D Ready
  • Résolution : WUXGA 1920 x 1200 pixels
  • 1080p/120 Hz supporté
  • Latence réduite 8.3 ms
  • Compatibilité 4K HDR
  • Luminosité de 2200 Lumens et taux de contraste 10 000:1 (Dynamic Black)
  • Couleurs fidèles Rec.709
  • Durée de vie de la lampe : 3500 h (standard) / 10 000 h (Eco) / 12 000 h (ExtremeEco)
  • Entrées vidéo : HDMI 2.0, HDMI/MHL, 2x VGA, composite RCA
  • Connexion sans fil Wi-Fi via adaptateur (en option)
  • Installation pratique avec zoom 1.3x et correction Keystone H/V +/-40° (auto)
  • Gestion des réglages du vidéoprojecteur depuis l’application Acer Display Widget
  • Accessoires inclus : câble HDMI, sacoche, télécommande avec piles
  • Garantie constructeur 2 ans

27 Comments

  1. merci greg pour ce test sans compromis.je suis vraiment déçu,j’en attendais plus de ce VP et j’imagine que le G550 sera son clone en noir. c’est dommage.je pense que cette puce 0.47 n’est vraiment pas à la hauteur de ce que l’on pouvais en attendre pour 2019,moins lumineuse,moins contrasté bref ,vivement 2020.

  2. Merci pour tout les tests que tu fais, je compte acheter un vidéoprojecteur 4k, jeux vidéos /séries Netflix etc., avec un inputlag bas, j’étais parti pour prendre le w2700 mais il a un inputlag trop élevé d’après ton test 🙁 , j’ai hâte de lire le prochain test du w5700

  3. Bonjour,
    Question gammer 3D: Le projecteur set il capable de fonctionner en 1080p3D @ 60 images par secondes en utilisant le « frame paqued » du hdmi?
    Le manuel n’est pas clair là-dessus. En plus c’est pas facile à tester, pour le 3d vison, par exemple, il faut un EDID mod vu que le projo est certifié 3DTVplay et pas 3dvision (cela veut dire que ACER n’a pas payé nvidia pour ça).

    Toujours pas de nouvelle du nitro G550? C’est le plus disponible en France mais aucun test nulle part.
    Je me demande si ce n’est pas juste un V6520 marketé gamer.

  4. Après quelques recherches, il semblerait que le Acer Nitro G550 serait équipé de la puce DLP470NE de TI, qui devrait être la même que celle qui équipe l’Optoma HD29H.

    Et de ce que je vois il y aurait non pas une mais deux différence entre l’acer V6520 et le G550 : La puce donc, mais aussi la roue chromatique.
    Celui là a l’air d’avoir une roue chromatique RGBRGBRGB (jamais entendu parlé) alors que le G550 a une roue plus classique RGBRGB.

    Et donc j’ai une question : peut-on espérer un meilleur contraste sur le G550 que sur le Optoma HD29H, qui lui a une roue chromatique RGBCYW ?

  5. Bonjour greg sur la photo de ton test sur le lag 16,6msec on peut apercevoir une tache blanche juste en dessous j’ai le mm problème sur mon g550 je voulais savoir si c’était normal ?

4 Trackbacks / Pingbacks

  1. Test BenQ W5700 : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  2. Test Acer PD1520i : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  3. Acer PL6510 vidéoprojecteur DLP Laser compatible 4K HDR – – Le Blog de PHC –
  4. Test BenQ W5700 : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*