Test BenQ TH685 : l’avis de Grégory

BenQ TH685
BenQ TH685

Aujourd’hui je vous propose un mini test du nouveau projecteur à vocation Gaming de BenQ, le TH685. Amis gamers, saisissez vos joysticks! … et, heu, quelques tomates pourries. Pourquoi donc ce format minimal me direz-vous ainsi que d’emblée des solanacées trop mûres? … Hé bien, tout simplement parce que je n’ai pas réussi à mesurer l’une des caractéristiques les plus intéressantes de ce modèle : le niveau d’input lag réduit. Je me concentrerai donc sur la partie home cinéma et, n’en jetez plus, nous pourrons voir ensemble que ce projecteur DLP 1080P à 699€ n’est pas dénué d’intérêt dans ce domaine (ouf!).

PRESENTATION

Le TH685 ainsi que son petit frère le TH585 font partie de cette nouvelle génération de projecteurs DLP équipés d’une puce DMD 0,47 de Texas Instrument mais sans simulation 4K. Toutefois, ils sont compatibles UHD et 4K HDR mais par mise à l’échelle inversée, c’est-à-dire que tous les signaux entrants supérieurs à la résolution native du projecteur (1920×1080) seront « réduits » à ce format correspondant au Full HD.

Acer et Optoma ont été les précurseurs dans ce domaine ; ce choix permet de proposer des diffuseurs frontaux rétro-compatibles 4K HDR à moins de 700€.

Autre caractéristique notable, ce sont des appareils compacts munis d’enceintes intégrées et qui doivent pouvoir être déplacés facilement. Grâce à leur pêche lumineuse ils doivent également s’accommoder d’environnements clairs. Le TH685 est donc équipé d’une roue chromatique à 6 segments (RGBWYC) conçue pour augmenter la puissance lumineuse. Cette dernière est annoncée à 3500 lumens avec une lampe UHP d’une puissance de 240W et dont la durée de vie maximum est de 15 000 heures.

Pour la partie dédiée aux jeux vidéo, BenQ a intégré un mode « Game » spécifique destiné à permettre de jouer en 120Hz avec un input lag annoncé à 8,3 ms pour cette cadence et 16,6 ms à 60Hz… mais n’en parlons plus!

Le TH685 est compatible 4K HDR-10 et HLG. Il supporte également les signaux 3D DLP-Link (les lunettes doivent être achetées séparément).

TOUR PHYSIQUE

Test BenQ TH685
BenQ TH685

La coque du TH685 est blanche et abrite un objectif décentré. Son poids est de 2,79kg pour des dimensions compactes de 312x225x110mm.

Le bloc optique du projecteur dispose d’une molette de réglage du zoom et du focus. Compte tenu du prix serré, le TH685 ne dispose pas de Lens-shift mécanique mais l’image peut être déplacée numériquement.

Le rapport de projection est de 1,13 –1,46 avec un zoom de 1,3×.

Concrètement pour obtenir une image de 2m50 de base au format 16/9ème il faudra un recul compris entre 2m82 minimum et 3m65 maximum.

Le constructeur a mis en ligne un calculateur de distance que l’on peut retrouver ici :

http://projectorcalculator.benq.com/

Pour bien positionner le projecteur, des pieds à vis se trouvent sous l’appareil.

Test BenQ TH685
Connectique BenQ TH685

La connectique comprend 2 prises HDMI 2.0 HDCP, 1 prise USB-A, 1 entrée et 1 sortie D-Sub, 1 entrée et 1 sortie audio par prise mini-jack 3,5 mm et 1 RS232. Un haut-parleur d’une puissance de 5W est également présent. La petite télécommande blanche ne dispose pas d’éclairage.

MENUS

Les menus au format vignettes rectangulaires règlementaires sont une nouvelle fois présents. Les réglages images configurés en usine se décomposent comme suit : « Bright / Living Room / Cinema / Sports / Game / (3D)* / User 1 / User 2 ».

Test BenQ TH685
Menus BenQ TH685

Si la certification ISFccc est absente du TH685, le projecteur n’oublie pas un réglage dédié à la température de couleurs et un ajustement séparé Gain et Bias. Plusieurs niveaux de Gamme sont offerts et pour affiner l’espace couleurs une gestion sur 3 dimensions du Gamut est également présente (CMS).

Pour accroître le contraste, le TH685 joue sur la puissance de la lampe au travers de l’option « smart eco. ». Il n’y a pas d’iris dynamique.

Afin d’améliorer l’input lag, une option particulière activée obligatoirement dans le mode Game permet de réduire le retard à l’affichage. Le traitement vidéo interne au projecteur ne propose pas d’aide à la fluidité de type interpolation d’images.

Pour la gestion 4K HDR, n’espérez pas retrouver de gestion automatisée des métadonnées HDR : il faudra ajuster le contraste et la luminosité en fonction de l’encodage du disque UHD Blu-ray sélectionné.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Avec la lampe à pleine puissance (mode « normal« ) j’ai mesuré un bon 40dB mais comme le TH685 est très lumineux vous utiliserez principalement le mode économique qui lui est bien plus discret avec ses 32db. A noter que le meilleur mode pour le contraste (smart eco.) est aussi bruyant que le mode « normal ».

Piqué et netteté :

Test BenQ TH685
Zoom netteté BenQ TH685

Ayant reçu simultanément le BenQ TK850 et le TH685, il me fut facile de comparer les deux dans le domaine de la précision d’image. Le constat est sans appel : Alors qu’avec le traitement de simulation 4K actif le TK850 produit une image avec aberrations chromatiques, le petit TH685 s’en sort bien mieux et projette des lettres et chiffres plus précis et aux contours bien mieux dessinés. Cette particularité démontre encore une fois que le Full HD n’a pas dit son dernier mot face à ces simulacres de 4k.

Test BenQ TH685
Comparaison netteté BenQ TK850 BenQ TH68

Le petit projecteur Gaming de BenQ à 699€ est également moins touché par les aberrations chromatiques que le modèle supérieur à 1599€. Autrement dit en matière de précision d’image, c’est un peu beaucoup « dépensez plus pour perdre plus! »

Fluidité :

Le traitement des sources 24p est optimum et le TH685 n’a vraiment pas besoin d’un dispositif d’interpolation d’images car c’est propre et sans judder.

Input lag :

Je suis navré, ça frise le gag mais malgré tous mes efforts et mes 3 sondes de mesures d’input lag (deux 1080p et une 4K) il m’a été impossible de mesurer le retard à l’affichage. Le projecteur détecte les signaux envoyé sur ses prises HDMI mais n’affiche pas les mires de test correspondantes. J’ai tenté l’EDID HDMI sans plus de succès. Je ne suis donc pas en mesure de confirmer ou d’infirmer les annonces du constructeur dans ce domaine… Mais je peux fournir aux gamers une recette de pizza pour utiliser leurs tomates! 😉

Overscan, cadre lumineux puce 0,47 :

Test BenQ TH685
Overscan BenQ TH685

Si la mire d’overscan démontre qu’aucun rognage n’est appliqué à l’image par le traitement vidéo interne au projecteur, j’ai malheureusement rapidement constaté la présence du cadre lumineux typique à la puce DMD 0,47 de première génération. La déplorable bande livide présente une largeur de 7 centimètres sur tous les côtés de l’image. Pour la faire disparaître dans les montants noirs de mon écran j’ai été obligé de réduite la taille utile de l’image. A mes yeux c’est le plus gros défaut de ce projecteur… il nous fait retourner dans un passé que l’on pensait révolu.

Test BenQ TH685
Cadre lumineux BenQ TH685

Solarisation/bruit vidéo :

Malgré la présence d’un segment blanc dans la roue chromatique du TH685, le bruit vidéo et les phénomènes de solarisation relevés à l’occasion de mon test du TK850 sont ici absents.

Colorimétrie, contraste et luminosité :

BenQ annonce un Gamut correspondant à 97% de l’espace couleurs HDTV rec.709. J’ai mesuré un petit peu plus mais globalement les chiffres se tiennent. En sortie de boîte le mode « cinéma » vous permettra de vous passer aisément d’une opération de calibrage. La gestion fine des couleurs reste un des points forts du constructeur. Il est possible d’obtenir un réglage encore plus fin mais si vous ne voulez pas vous prendre la tête sélectionnez simplement le mode cinéma.

Avec un espace couleurs réduit n’espérez pas bénéficier de toutes les nuances de couleurs d’une image 4K HDR ; nous sommes bien loin du DCI-P3.

Les mesures de luminosité sont proches des annonces du constructeur mais cependant pas avec des couleurs justes. Le mode cinéma permet d’obtenir, avec une colorimétrie correcte, plus de 2000 lumens en mode lampe normal et 1500 en mode économique, tout ceci avec un contraste natif de 700 :1 et un contraste dynamique de plus de 2500 :1.

Test BenQ TH685

Voici mes réglages post-calibrage :

Mode USER 1

Température de couleurs normale

Gamma 2.2

Offset R : 256

Offset V : 256

Offsert B : 251

Gain R : 99

Gain V : 100

Gain B : 97

VERDICT SUBJECTIF

Malgré la présence de ce satané cadre lumineux j’avoue avoir pris davantage de plaisir visuel en compagnie du TH685 que du TK850. C’est tout d’abord par la précision de son image que le petit modèle 1080p se démarque de la simulation 4K. Cette finesse bénéficie aussi bien aux programmes Full HD que 4K.

Test BenQ TH685
Fury 1080P BenQ TH685

J’ai également pu apprécier la justesse de la colorimétrie et ce dès la sortie de boîte en ayant pris soin de sélectionner le mode « cinéma ». Je salue tout particulièrement cette caractéristique qui permet à tout un chacun de profiter d’une bonne séance de cinéma à domicile sans se tirer les cheveux à régler les paramètres de l’image.

Si le contraste natif reste dans les niveaux à peine passables des autres modèles similaires, le contraste dynamique du TH685 permet toutefois de bien améliorer la situation sans effets de pompage trop présents.

CONCLUSION

Ce test, qui m’a bien souvent amené à faire des comparaisons avec le TK850, démontre encore une fois qu’il vaut mieux un bon projecteur Full HD qu’un mauvais 4K ou assimilé. Entre ces deux appareils du même constructeur je ne peux que vous recommander de vous tourner vers le moins cher. Reste à vivre avec ce damné cadre lumineux dont je ne comprends pas une nouvelle fois comment Texas Instrument a pu commercialiser (et surtout continue à le faire) des puces DMD affublées d’un tel défaut… J’me demande si on ne va pas finir par créer un « tomato-award » par ici!

J’ai apprécié :

  • La précision de l’image,
  • La fluidité,
  • Le contraste dynamique,
  • La colorimétrie naturelle.

Je regrette :

  • Le bruit de fonctionnement en mode lampe à pleine puissance,
  • Le défaut de cadre lumineux important.

ENGLISH VERSION

ENGLISH VERSION

TEST BENQ TH685

Today I propose you a mini test of the new BenQ Gaming projector, the TH685. Fellow gamers, grab your joysticks! … and, uh.., some rotten tomatoes. So why this minimal format, you will tell me and from the outset of the Overripe? … Well, simply because I failed to measure one of the most interesting features of this model: the reduced level of input lag. So I’ll focus on the home cinema part and, don’t throw away any more, we’ll be able to see together that this €699 DLP 1080P projector is not devoid of interest in this area (phew!).

PRESENTATION

The TH685 and its little brother the TH585 are part of this new generation of DLP projectors equipped with a DMD 0.47 chip from Texas Instrument but without 4K simulation. However, they are compatible with UHD and 4K HDR but by inverted scaling, meaning that all incoming signals higher than the projector’s native resolution (1920×1080) will be « reduced » to this format corresponding to Full HD.

Acer and Optoma were the pioneers in this field; this choice makes it possible to offer backwards compatible 4K HDR front diffusers for less than €700.

Another notable feature is that they are compact devices with built-in speakers and must be easy to move around. Thanks to their luminous fishing they must also be able to accommodate clear environments. The TH685 is therefore equipped with a 6-segment colour wheel (RGBWYC) designed to increase light output. This is announced at 3500 lumens with a 240W UHP lamp with a maximum life of 15,000 hours.

For the part dedicated to video games, BenQ has integrated a specific « Game » mode designed to allow to play in 120Hz with an input lag announced at 8.3 ms for this rate and 16.6 ms at 60Hz… but let’s not talk about it anymore!

The TH685 is 4K HDR-10 and HLG compatible. Italso supports DLP-Link 3D signals (glasses must be purchased separately).

PHYSICAL PRESENTATION

Test BenQ TH685
BenQ TH685

The hull of the TH685 is white and houses an off-centre lens. Its weight is 2,79kg for compact dimensions of 312x225x110mm.

The projector’s optical compartment has a zoom and focus adjustment knob. Due to the tight price, the TH685 does not have mechanical slow-shift but the image can be moved digitally.

The projection ratio is 1.13 -1.46 with a zoom of 1.3×.

In concrete terms, to obtain a basic 2.50m image in 16:9 format, you will need a minimum of 2.82m and a maximum of 3.65m of distance.

The manufacturer has put online a distance calculator that can be found here:

http://projectorcalculator.benq.com/

To position the projector correctly, there are screw feet underneath the fixture.

Test BenQ TH685
Connectique BenQ TH685

Connections include 2 HDMI 2.0 HDCP jacks, 1 USB-A jack, 1 D-Sub input and 1 D-Sub output, 1 audio input and 1 audio output per 3.5 mm mini-jack and 1 RS232. A 5W loudspeaker is also present. The small white remote control has no lighting.

MENUS

The menus in the regulatory rectangular thumbnail format are once again present. The factory-set image settings are as follows: « Bright / Living Room / Cinema / Sports / Game / (3D)* / User 1 / User 2.

Test BenQ TH685
Menus BenQ TH685

If the TH685 lacks ISFccc certification, the projector does not forget a dedicated color temperature setting and a separate Gain and Bias adjustment. Several Gamut levels are offered and to refine the colour space a 3-dimensional Gamut management is also present (CMS).

To increase the contrast, the TH685 plays on the power of the lamp through the « smart eco » option. ». There is no dynamic iris.

In order to improve the input lag, a special option that must be enabled in Game mode reduces the display delay. The projector’s internal video processing does not offer any image interpolation type fluidity help.

For 4K HDR management, don’t expect to find automated HDR metadata management: you will need to adjust contrast and brightness according to the encoding of the selected UHD Blu-ray disc.

TECHNICAL VERDICT

Operating noise :

With the lamp at full power (« normal » mode) I measured a good 40dB but as the TH685 is very bright you will mainly use the economy mode which is much more discreet with its 32db. Note that the best mode for contrast (smart eco.) is as noisy as the « normal » mode.

Pique and sharpness :

Test BenQ TH685
Zoom netteté BenQ TH685

Having received the BenQ TK850 and TH685 simultaneously, it was easy for me to compare the two in the field of image accuracy. The conclusion is clear:While the TK850 produces an image with chromatic aberrations with the active 4K simulation processing, the small TH685 does much better and projects letters and numbers with more prisés precise and better contours. This feature demonstrates once again that Full HD hasn’t said its last word when it comes to these 4K simulators.

Test BenQ TH685
Comparaison netteté BenQ TK850 BenQ TH68

The small BenQ gGaming projector at €699 is also less affected by chromatic aberrations than the larger €1599 model. In other words, when it comes to image accuracy, it’s a bit of a « spend more to lose more! « 

Fluidity :

The 24p source processing is optimum and the TH685 really doesn’t need an image interpolation device because, it’s clean and without judder.

Input lag :

I’m sorry, it’s close to a gag but despite all my efforts and my 3 input lag probes (two2 1080p and one1 4K) it was impossible for me to measure the display delay. The projector detects the signals sent to its HDMI jacks but does not display the corresponding test patterns. I tried the HDMI EDID without more success. So I am not able to confirm or deny the manufacturer’s announcements in this area… But I can provide gamers with a pizza recipe to use their tomatoes! 😉

Overscan, 0.47 chip light frame :

Test BenQ TH685
Overscan BenQ TH685

While the overscan pattern shows that no cropping is applied to the image by the projector’s internal video processing, I unfortunately quickly noticed the presence of the typical light frame on the first generation 0.47 DMD chip. The unfortunate livid band is grise 7 centimetres wide on all sides of the image. In order to make it disappear in the black uprights of my screen I was forced to reduce the useful size of mon the image. In my eyes this is the biggest flaw of this projector… it makes us go back to a past we thought was over.

Test BenQ TH685
Cadre lumineux BenQ TH685

Solarization/video noise :

Despite the presence of a white segment in the TH685’s color wheel, the video noise and solarization phenomena noted during my test of the TK850 are absent here.

Colorimetry, contrast and brightness :

BenQ announces a Gamut corresponding to 97% of the HDTV rec.709 colour space. I’, jve measured a little bit more but overall the numbers are holding together. When you get out of the box, the « cinema » mode will allow you to easily do without a calibration operation. The fine management of the colors remains one of the strong points of the manufacturer. It is possible to obtain an even finer adjustment but if you don’t want to take your head off, simply select theé cinema mode.

With a reduced color space don’t expect to get all the color nuances of a 4K HDR image;, we’re a long way from the DCI-P3.

The brightness measurements are close to the manufacturer’s announcements but not with the right colours. The cinema mode allows to obtain, with correct colorimetry, more than 2000 lumens in normal lamp mode and 1500 in economy mode, all this with a native contrast of 700:1 and a dynamic contrast of more than 2500:1.

Test BenQ TH685

AFTER CALIBRATION SETTINGS :

Mode USER 1

Colors temperature normal

Gamma 2.2

Offset R : 256

Offset V : 256

Offsert B : 251

Gain R : 99

Gain V : 100

Gain B : 97

SUBJECTIVE VERDICT

Despite the presence of this damn bright frame, I must admit that I had plus more visual pleasure with the TH685 than the TK850. First of all, it’s by the precision of its image that the small 1080p modelP stands out from the 4K simulation. This précision finesse benefits both Full HD and 4K programmes.

Test BenQ TH685
Fury 1080P BenQ TH685

I was also able to appreciate the précision correctness of the colorimetry right out of the box, having carefully selected the « cinema » mode. I particularly welcomet this feature, which allows à everyone to enjoy a good home cinema session without having to worry about adjusting the image settings.

While the native contrast remains within the barely passable levels of other similar models, the dynamic contrast of the TH685 does improve the situation without excessive pumping effects.

CONCLUSION

This test, which has often led me to make comparisons with the TK850, shows once again that a good Full HD projector is better than a bad 4K, eor similar. Being these two devices from the same manufacturer I can only recommend you to turn to the cheaper one. I still have to live with this damned luminous frame that I don’t understand once again how Texas Instrument was able to market (and especially continues to do so) DMD chips with such a defect… I wonder if we won’t end up creating a « tomato-award » around here!

Test BenQ TH685
BenQ TH685

I enjoyed it:

  • The precision of the image,
  • Fluidity,
  • Dynamic contrast,
  • Natural colorimetry.

I regret :

  • Operating noise in lamp mode at full power,
  • The important light frame defect.

12 Comments

  1. Je me demande bien ce qui a poussé Texas Instrument et les constructeurs de projecteurs a laisser passer un tel défaut technique sur leur puce 0,47 de première génération.

    • Bonjour Gregory
      Pour peut être mieux comprendre ton analyse je me pose les questions suivantes :
      – Tu juges les capacités d affichages (piqué, netteté, affichage HDR,couleur, contraste, luminosité, c est à dire pour moi rendu globale de l image) de ce vidéoprojecteur, équivalentes, voir supérieures à un Tk850 ?
      – ma question intervient car bien que déçu par le tk850 je dois lui reconnaître une image supérieur à mon w1070.
      En te remerciant pour cette éventuelle éclairage.

  2. Et encore Gregory se plaint mais il a un écran avec un cadre noir…
    Possédant un écran frameless devant un mur blanc je vous laisse imaginer à quel point je peux être agacé par ce cadre lumineux qui est également présent avec un Benq w1070+:-/

    Je retrouve dans le test les éternels points noirs de Benq : bruit de fonctionnement trop élevé et cadre lumineux trop visible. Mais également leur point fort : une optique de compétition qui offre une netteté remarquable.

    À chaque nouveau test de projecteur 4K ma conclusion est inexorablement la même : il est urgent d’attendre des chips 4K natifs abordables. En full HD à 4m d’un écran de 250cm de diagonale on est en-dessous du pouvoir séparateur en distance de l’oeil. Pas de pixel visible donc.

    Le seul endroit où la 4K me semble indispensable c’est pour les moniteurs PC et tout écran que l’on regarde à moins d’1,20 m. En projection HC le surcroît de résolution est agréable mais à mon avis moins déterminant que l’espace colorimétrique, la luminosité, la netteté, le bruit de fonctionnement, etc…

  3. bonjour,gregory tout d’abord bravo et merci pour tous les tests que tu effectue meme si au final on peut avoir des difficultés à choisir le bon vidéoprojecteur.
    concernant ce video, penses tu qu’il puisse représenter une alternative au benq1720(400e de plus)pour une utilisation home cinema dans une piece semi dediée sur une base d’ecran blanc de 2m ? merci

  4. (Zut je m’étais gouré d’onglet et j’ai mis mon com dans la page du v6520 alors que je voulais le mettre ici, mais je ne peux le supprimer…Je me permets de le remettre en attendant une suppression de la modération)

    Bonjour,

    Mon H5360BD m’a laché, et je suis entrain de dévorer votre site. Gregory les tests sont au poil \o/
    J’en viens donc à hésiter dans ma gamme de prix entre le HD29, le TH585/685, et le G550…
    A priori si j’ai bien suivi les review le g550 est le même que le v6520, donc le HD29 serait au dessus mais en face à face avec les BenQ ça donnerait quoi?

    Mon critère 1 pour ce changement est l’input lag (pour jouer avec le pc) mais en tant qu’ancien intermitteu du pestacle dans la vidéo la colorimétrie est pour moi un autre argument. J’ai checké en fonction des focales pour les 3 ça passe. Je projète sur un bon vieux Oray de 3m de base recupéré après une désinstallation, quid du problème de cette puce 0,47?

    Enfin la question qui tue… je joue énormément à des jeux de simulation (voiture et avion) et en général je joue sur un format wide. Quid de la gestion d’une résolution 2560×1080 ou 3440×1440? sur le H5360BD il fallait ruser pour anamorphoser l’image, y a t il un reglage direct de menu ou une gestion de ces resolutions que je ne crois pas avoir vu dans les manuels?
    Merci encore pour tout ces tests et merci si tu as le temps de répondre à mes questions

  5. Bonjour, quelqu’un pourrait t’il me conseiller un bon vidéoprojecteur 3d si possible entre 500 et 1000€. Merci d’avance pour vos réponses.

  6. Bonjour,

    J’ai un budget de 800 euros pour un vidéoprojecteur (et éventuellement écran et son si besoin). Il a-t-il un modèle (ou quelques modèles) qui se distingue dans cette gamme de prix ? Je ne cherche pas nécessairement à dépenser tout mon budget mais je cherche plutôt le meilleur rapport qualité prix, qui pourra également durer dans le temps.

    Merci !

  7. Bonjour Grégory, merci pour ce test complet. Tous les autres tests que j’ai pu trouver de ce vidéoprojecteur m’ont semblé être des pub tellement ils étaient dithyrambiques.

    Une seule chose me gène sur ce produit, c’est son faible contraste. En effet je suis a la recherche active d’un vidéoprojecteur me permettant de profiter de mes jeux, films et séries en Full HD.
    Parmi tous les modèles que tu as testés, pourrais-tu me proposer des modèles équivalents en prix avec un meilleur contraste ?
    Pour info je compte utiliser le vidéoprojecteur dans mon salon, 220cm de base, placé au plafond, face au mur de projection. Comme ce sera mon premier vp fixé au plafond je n’ai pas de contrainte sur la focal (recule maxi de 350cm).

    Le Xiaomi Mijia ALPD3.0 me semble trop lumineux pour 220cm de base. (Et malheureusement un peu trop cher pour moi en prenant en compte le risque d’un sav compliqué).

    Merci pour tes conseils.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*