Test BenQ W5700 : l’avis de Grégory

BenQ W5700
BenQ W5700

Décidément, ce mois d’avril 2019 est particulièrement passionnant pour notre domaine de prédilection ! Non seulement les appareils à tester se bousculent à la porte (Acer V6520, BenQ W2700, BenQ W5700, ViewSonic LS700HD, et…) mais en outre et au même moment ils peuvent illuminer nos écrans des nouveaux épisodes de l’ultime saison de Game of Thrones. On va dire dans les deux cas qu’il était plus que temps. En effet, s’il aura fallu subir deux hivers avant l’épilogue de la lutte régalienne pour le fameux trône de fer, le délai aura été moins long mais tout aussi stressant pour enfin mettre la main sur les deux nouveaux projecteurs 4K de BenQ.

Après mise à l’épreuve du W2700, voici au tour de mon chouchou du stand BenQ de l’ISE 2019 de s’avancer sur l’esplanade décisive… c’est à dire au seuil de la salle de votre humble serviteur Ser Greg-Torture et sa batterie de tests. C’est donc brûlant d’impatience que je lance mes dragons de sondes à l’assaut de l’image du W5700 ! « Dracarys ! ».

PRÉSENTATION

Sa livrée noire donne tout de suite le ton d’un appareil conçu pour les salles obscures à contrario d’un W2700 d’albâtre plus orienté vers les salles de séjour.

Test BenQ W5700
BENQ W5700

Le W5700 est le second projecteur DLP 4K de BenQ équipé de la puce DMD « corrective » 0.47 de Texas Instrument. Pourquoi cette appellation ? Et bien parce qu’elle fait disparaître le principal défaut des TK800/W1700 et autres Optoma UHD40/51 de l’année écoulée, à savoir la présence d’un rectangle clair entourant l’image projetée, ce que j’ai baptisé « défaut de cadre lumineux ».

Cette pollution visuelle gênait le spectateur et impactait négativement le contraste global de l’image. Cette erreur technique est désormais reléguée aux confins oubliés de Westeros…

Le W5700 n’est toutefois pas un modèle corrigé, il s’agit d’un appareil entièrement nouveau qui propose enfin un dispositif mécanique de déplacement de l’optique vertical et horizontal avec une amplitude correcte (il reste manuel). Il s’agit d’une option bien utile pour pouvoir placer correctement son projecteur dans son environnement.

Test BenQ W5700
Lens-shift BenQ W5700

Son optique totalement en verre en position central est spécialement conçue pour les images 4K et les ingénieurs du constructeur ont peaufiné leur nouveau bébé pour la restitution la plus fidèle et la plus impressionnante possible d’une image HDR.

BenQ W5700
Optique BenQ W5700

Le W5700 est ainsi pourvu d’une gestion automatisée et totalement « user friendly » des programmes 4K HDR. A l’image du W2700, un dispositif d’auto-tone mapping vient lire les métadonnées du programme HDR et positionner le gamma EOTF dans la bonne configuration.

Si la détection automatique de la luminosité et du contraste permet de redonner de l’éclat à des films HDR bien souvent trop sombres, BenQ a également porté un effort particulier sur les couleurs en proposant dès la sortie de boîte un projecteur proche des références HDTV rec.709 pour les programmes 1080P (Blu-ray ou Streaming) et DCI-P3 à l’aide d’un filtre de couleurs qui vient se mettre en place dans le chemin de lumière, permettant au Gamut du projecteur de s’élargir en venant correspondre à celui du cinéma numérique.

Le W5700 c’est aussi un projecteur DLP de résolution native 1080P qui vient simuler une image 4K par le biais du traitement vidéo XPR ou pixel-shift qui reproduit chaque micro miroir 4 fois grâce à une vitesse de commutation extrêmement rapide. Pour accroître un contraste natif qui n’est pas vraiment le point fort des petites puces DLP, BenQ a intégré un dispositif dynamique de gestion du flux lumineux (un iris).

A 2799€, il reste toutefois un projecteur home cinéma équipé d’une lampe UHP classique de 245W capable de délivrer une luminosité de 1800 lumens. Avec le mode « smart économique », cette lampe est annoncée avec une durée de vie potentielle de 10 000 heures.

Le traitement vidéo CinemaMaster gère les niveaux de couleurs, les tons chair, la netteté mais également la fluidité grâce à un système d’interpolation d’images actif sur toutes les sources (SDR et 4K HDR). En revanche, le système sonore présent sur le W2700 a disparu, ce qui est d’autant plus étonnant que le W5700 dispose d’un lecteur médias mais dont la présence m’interpelle sans capacité sonore intégrée. Il faudra donc obligatoirement passer par un système sonore externe, un home cinéma dans la plupart des foyers. Pour le coup je trouve que le lecteur médias n’a plus beaucoup d’intérêt.

Le W5700 est certifié ISFccc, il est compatible 3D en 1080P et ses prises USB permettent de le mettre à jour à domicile sans passer par une station technique (c’est quand même plus pratique pour l’utilisateur).

TOUR PHYSIQUE

Je sais que les goûts et les couleurs sont une question personnelle mais je dois reconnaître que je trouve le design du W5700 très réussi. Dans sa coque noire, il me fait penser à un vaisseau Cylon de la dernière version de la série Battlestar Galactica. Il n’est pas très lourd avec ses 6,5 kg mais son empattement est conséquent (presque 50 cm de long).

Test BenQ W5700
BENQ W5700

La coque s’étire de chaque côté de son bloc optique en position centrale et il est surmonté par les deux commandes du lens-shift (verticale et horizontale) qui permettent de déplacer l’image de ± 60 % verticalement et ± 23 % latéralement.

Sa focale de 1.36 – 2.18 et son rapport de zoom 1.6X permettent d’obtenir une image de 2m50 de base avec un recul minimum de 3m40 et maximum de 5m45.

Ce n’est donc pas un courte focale conçue pour être placée devant les spectateurs.

Pour relier le projecteur à votre système home cinéma vous aurez accès à deux prises HDMI 2.0b HDCP 2.2 ainsi que 3 prises USB dont 2 dédiées au lecteur média, 1 sortie audio, 1 RJ-45, 1 prise LAN, 1 RS-232.

Test BenQ W5700
Connectique BenQ W5700

Sa roue chromatique DLP est un modèle RVBRVB optimisé pour les couleurs cinéma. Le W5700 est compatible 3D avec des lunettes DLP-Link 144hz (non fournies).

La télécommande est semblable à celle du BenQ W2700 mais elle prend une couleur noire. L’éclairage est toujours disponible. A l’arrière, sur le panneau de connectique, des touches déportées reprennent les fonctions de la télécommande.

Test BenQ W5700
Télécommande BenQ W5700

MENUS

On reste dans les menus classiques des gammes XPR depuis la sortie du BenQ W11000. Le menu « image » (contraste, luminosité, netteté) est complété par un sous-menu « avancé » qui donne accès aux réglages CinémaMaster. La démarche étant un peu longuette, mieux vaut appeler directement les options correspondantes à partir de la télécommande.

Test BenQ W5700
Menu image BenQ W5700

Les sélections image sont réparties de la manière suivante et ne sont pas toutes accessibles directement. Le tronc commun passe par « lumineux, vividTV, Cinéma (rec.709), D.cinéma, Utilisateur ». La désactivation du traitement XPR ouvre le mode « silencieux ». Deux menus cachés ISFday et ISFnight sont à débloquer avec un code secret. Enfin, les menus « 3D et HDR/HLG » ne s’activent que s’ils détectent un programme correspondant.

Pour calibrer finement le W5700 il faut utiliser le CMS et les réglages de la température de couleurs qui se trouvent dans le sous-menu avancé. C’est également à cet endroit que l’utilisateur peut activer l’iris dynamique, sélectionner le gamma ou la puissance lumineuse de la lampe.

Les réglages CinemaMaster sont découpés de la manière suivante : « renforcement des couleurs, tons chairs, 4k Pixel enhancer et amélioration de mouvements ». L’interpolation d’images est disponible sur 3 niveaux : bas, moyen et haut.

Test BenQ W5700
Menu avancé BenQ W5700

La luminosité HDR est ajustable sur plusieurs paliers « – 2 et – 1, 0, + 1 et + 2 ».Tous les modes usine sont éditables, ce qui permet de multiplier les mémoires de sauvegardes. Un tout petit point sur le lecteur médias intégré qui, je le rappelle encore une fois, à la fâcheuse particularité de ne pas être soutenu par un dispositif sonore intégré.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

La technique m’a lâché ! Mon preux sonomètre a trépassé pendant les tests du W5700. En attendant son remplacement il faudra vous fier à mes oreilles qui m’indiquent que le nouveau BenQ reste discret même dans son mode lampe haut, sans toutefois atteindre le niveau des meilleurs dans ce domaine.

Piqué et netteté :

Il existe beaucoup de littérature sur la comparaison entre résolution 4K native et simulation 4K. Après quelques tests je pense toujours que cette petite puce 4K -grâce à une meilleure acuité occasionnée par l’utilisation d’une mono-puce DLP- arrive à un rendu très proche des projecteurs 4K natifs de Sony ou JVC.

Test BenQ W5700
Mire 4K BenQ W5700

Les grilles de ma mire 4K sont reproduites avec la même précision que les modèles précités ; c’est une vraie performance, surtout au regard du prix de ce projecteur. Certes, on peut regretter l’absence d’une puce DLP de résolution 4K native mais Texas Instrument n’est pas engagé dans cette voie pour le grand public.

En tout cas, le rendu de toute la précision et des détails d’une image ultra haute définition n’est pas une difficulté pour le BenQ W5700.

Fluidité :

Sans interpolation d’images la fluidité est excellente avec mon lecteur Panasonic UB820. Ce constat est valable aussi bien pour les sources SDR que 4K HDR. Il en va d’ailleurs mieux ainsi parce que j’avoue me demander si le dispositif d’interpolation d’images est bien opérationnel ? En effet, si action il y a de sa part, elle est vraiment imperceptible quels que soient les niveaux sélectionnés.

Pire, son activation entraîne tout le temps un black-out de quelques secondes, voire une perte totale de synchronisation HDMI. ‘Va falloir revoir cette partie du firmware en la Maison BenQ.

Input lag :

Avant d’entamer cette partie il faut se rappeler que le W5700 est un projecteur conçu pour les puristes de l’image cinéma et pas pour le Gaming. Il ne dispose d’ailleurs d’aucun mode « jeu ». C’est donc sans surprise que j’ai mesuré en 1080P60 et en UHDP60 des niveaux de lag compris au mieux entre 74,2 ms (1080p) et 79,4 ms (4K).

Test BenQ W5700
Input lag BenQ W5700

Le W5700 n’est donc clairement pas fait pour s’adonner à des parties de frags en réseau et on reste dans les mêmes niveaux que le W2700.

Overscan :

Pour s’assurer qu’aucune partie de l’image n’est rognée par le traitement vidéo du projecteur, il suffit de projeter la mire jointe en photo ci-dessous et de regarder si tous les symboles périphériques de l’image sont visibles. C’est bien le cas avec le W5700.

Test BenQ W5700
Overscan BenQ W5700

Accroche HDMI :

Si le passage d’une source à une autre est quasiment transparent, sans retard notable, il faut toutefois signaler quelques points de fonctionnement hasardeux. Cela donne le sentiment d’un firmware mal finalisé et qui aurait avantage à faire l’objet d’une rapide mise à jour. Pour l’heure, j’arrive tant bien que mal à survivre avec car ces problèmes n’impactent pas l’image en cours de projection mais il faut quand même en parler.

J’ai ainsi tenté de forcer à plusieurs reprises le signal HDR en appuyant sur « ok » mais avec seul effet de bloquer l’image en noir pendant quelques instants. Même souci avec la gestion HDMI. J’ai également eu droit à quelques pertes de synchronisation HDMI après un changement de sources.

Le W5700 n’apprécie pas du tout les signaux RVB. Si vous voulez obtenir un fonctionnement optimum de l’iris dynamique il faudra obligatoirement entrer en YUV dans le projecteur. Je positionne tout ceci dans le test pour que les ingénieurs de BenQ en tiennent compte pour la future mise à jour logicielle.

Contraste et luminosité :

En comparaison avec les 2200 lumens annoncés du cadet W2700, le grand frère W5700 de test avec ses 1800 lumens est globalement plus lumineux. C’est particulièrement appréciable pour les images HDR puisqu’avec le W5700 il est possible après calibrage d’obtenir une luminance de 30 fL avec une image de 2m 90 de base et on peut même dépasser les 3 mètres en se contentant de 26 fL.

Test BenQ W5700

En SDR en mode lampe normale le W5700 est capable d’éclairer une base d’image de 3m90 avec 16 fL de luminance, taille ramenée à 3m20 avec le passage en mode économique. Notez au passage que le choix « smart éco » entraîne la même puissance de fonctionnement et le même bruit que le mode « normal ».

La mise en place du filtre de couleurs dans le mode D.cinéma entraîne une chute importante de la luminosité (1480 lumens sans / 680 lumens avec).

Test BenQ W5700
COMPARAISON FILTRE COULEUR ACTIF ET DESACTIVE BENQ W5700

Pour le contraste natif en revanche c’est la douche froide, la puce DMD 0.47 n’est pas capable de produire des noirs convaincants sans l’aide d’un iris fixe ou dynamique : après calibrage je n’obtiens qu’un petit 720/1.

Autant vous dire que l’activation de l’iris dynamique est indispensable avec le W5700. Il semble d’ailleurs mieux géré (si vous avez fait attention de donner des signaux YUV au projecteur) que celui du W2700 puisqu’il fait décoller le contraste à plus de 5000/1.

En résumé, le surcroît de luminosité est appréciable avec le W5700 mais n’oubliez pas d’activer l’iris dynamique pour retrouver de la profondeur et de la densité dans les scènes nocturnes.

Colorimétrie et gamma :

Alors là soyez prévenus je vais m’enflammer : j’ai trouvé mon roi-projecteur de référence en matière de colorimétrie, de gestion Gamma SDR et EOTF, mais également dans la facilité de calibrage fin !

Test BenQ W5700
CIE cinéma sortie de boîte

BenQ a longuement communiqué sur le travail quant à la colorimétrie réalisée en usine pour pouvoir donner à l’utilisateur final un projecteur dont l’image est fidèle à la volonté du réalisateur du film et de son directeur de la photographie.

Test BenQ W5700
RVB GAMMA ISF night sortie de boîte

Et bien c’est réussi, aussi bien en SDR qu’en HDR.

Avec le mode cinéma rec.709, le Gamut colle au références HDTV, le gamma est bien linéaire et il est parfaitement possible d’utiliser le W5700 sans retoucher les couleurs. THE KING OF THE COLORSS !

Cependant, un tantinet perfectionniste, j’ai retouché légèrement la température de couleurs, la luminosité et le contraste  ; voici mes réglages post-calibrage dans le mode utilisateur. Tous ceux proposés par le projecteur (luminosité, contraste, température de couleurs, CMS) sont opérationnels et faciles à utiliser de manière très précise.

Gain rouge : 101, Gain vert : 99, Gain bleu : 103, décalage rouge : 246, décalage vert : 256, décalage bleu 265, luminosité / 45, contraste : 55

Test BenQ W5700
rvb gamma post-calibrage
Test BenQ W5700
CMS avancé post calibrage BenQ W5700


La gestion 4K HDR est du même acabit avec un Gamut élargi sans filtre qui atteint 90,8 % du DCI-P3. La gestion de l’auto-mapping a été sans faute avec toutes les galettes HDR que je lui ai données à avaler.

Test BenQ W5700
Référence DCI-P3 avec mode vivid

Si vous ne comprenez pas l’engouement et les bénéfices d’une image 4K HDR, essayez le W5700 : il vous fera changer d’avis sur les images UHD !

VERDICT SUBJECTIF

1080P :

Comme c’est le mois de Game of Thrones je ne résiste pas à l’envie de vous faire partager quelques screenshots tirés de l’épisode final de la saison 7. On y retrouve (en plus de la reine) tout ce que j’apprécie dans ce BenQ, des couleurs parfaites et fortes, une précision au couteau et une forte luminosité.

Test BenQ W5700
GoT BenQ W5700

Bien sûr ce sont des scènes de jour, mais grâce à l’iris dynamique et à l’aide du mon écran technique Lusoscreen Dark Star, les faiblesses du contraste natif sont oubliées.

4K HDR :

Dans la foulée du W2700, le W5700 réussit une nouvelle fois à me faire préférer les versions 4K HDR aux versions 1080P. La gestion de la luminosité est optimum et à aucun moment, que ce soit avec Alien Covenant, le Roi Arthur, Dunkerque ou encore Predator je n’ai eu l’impression d’une image HDR trop sombre par rapport à la version SDR.

Test BenQ W5700
Alien Covenant 4K HDR BenQ W5700

Le passage en 4K HDR améliore nettement le contraste et le rendu des scènes sombres, je vous place ci-dessous quelques photos d’un passage particulièrement sombre d’Alien Covenant. Le W5700 s’en sort avec les honneurs et, dans ces conditions, il est même possible de désactiver l’iris dynamique.

Test BenQ W5700
ALIEN COVENANT 4K HDR SALLE CRANES

STREAMING :

Ne disposant pas de la fibre optique, je n’ai pas accès aux streaming 4K avec mon compte Netflix, mais les résultats en 1080p sont du même acabit que ceux obtenus avec les Blu-ray. L’image est nette, fluide et avec des couleurs tout à la fois fortes et naturelles.

CONCLUSION

Malgré ses petits ratés dus certainement à un firmware un peu trop rapidement finalisé (ce n’est qu’une supposition de ma part), je dois avouer que j’adore ce W5700. Avec l’expérience j’attache de plus en plus d’importance à la fidélité colorimétrique dès la sortie de boîte et avec ce nouveau BenQ, elle est au rendez-vous. Même celui qui ne sait rien (genre le gars Jon Snow) appréciera la fidélité du blanc s’ajoutant à celle des couleurs primaires et secondaires sans qu’aucune dissonance ne vienne perturber le spectacle du film que vous avez choisi pour votre soirée.

A 2799€, si vous êtes un cinéphile attentif à la précision de l’image, à sa dynamique et à la justesse de sa colorimétrie, le BenQ W5700 saura judicieusement prendre sa place impériale dans votre donjon de projection.

Pour toutes ses qualités et sa précision colorimétrique, le W5700 devient mon projecteur de référence. Oyez ! : Mes futurs tests comprendront une partie comparative entre le nouveau venu et ce mètre étalon. Gare aux nabots qui mépriseraient le roi ! THE KING OF THE COLORSS !

GOLD AWARD PHC.FR
GOLD AWARD PHC.FR

J’ai apprécié :

– Le design,

– Le lens-shift,

– Les menus complets,

– La colorimétrie de référence,

– La luminosité,

– La discrétion de fonctionnement,

– La netteté,

– La fluidité,

– La gestion HDR.

Je regrette :

– Le contraste natif faible,

– Un firmware à finaliser.

CARACTÉRISTIQUES (données constructeur)

Format Vidéo 16/9
Poids 6.5 kg
Type de source Port USB
(1) Couleur du produit Noir
Dimensions (L x H x P) 168 x 492 x 349 mm
Consommation (Max / Eco / Veille) 405 Watts / 247 Watts / 0.5 Watts
Télécommande Oui avec pile
Bruit de fonctionnement 32 dBA (mode normal) | 26 dBA (mode éco)
Connectique informatique Port USB type A | USB type mini-B | Port RS232 (DB 9 broches) | Port LAN (RJ45)
Connectique Port micro-USB, Connecteur jack 3.5 mm , HDMI (x2), USB
Diagonale d’image projetée (mini / max) 60″ ~ 300″ »? (152 à 762 cm)
Rapport de Projection 1.36 ~ 2.18 (100″ @ 3 m)
Positionnement Plafond Avant, Plafond Arrière, Avant, Arrière, Sol
Lens Shift (Vertical / Horizontal) Vertical : ± 60 % | Horizontal : ± 23%
Correction de trapèze 1D | Vertical ± 40 degrés
Référence de la lampe Puissance de 245W
Durée de vie de la lampe Jusqu’à 4000 h (mode Normal) | Jusqu´à 10 000 h (mode Éco) | Jusqu’à 8 000 (mode Smart Eco)
Zoom 1.6X
Ouverture Objectif F/# 1.81~2.1, f 14.3(Wide) ~ 22.9(Tele)
Upscaling (Mise à l’échelle vidéo) HDMI : Ultra HD 4K
Certifications officielles Certification ISFccc®
Compatibilité 3D 3D Active
Intervalle de luminosité  > 1500 lumens
Luminosité 1800 lumens ANSI
Contraste 100 000:1
Fréquence de balayage Fréquence Horizontale : 15K ~ 102KHz | Fréquence de rafraîchissement : 23 ~ 120Hz
Traitement Vidéo CinemaMaster Video+ | Motion Enhancer | 4K Pixel Enhancer | Color Enhancer | Flesh Tone | Dynamic Black™ | HDR-PRO™ | ISFccc®
Résolution maximale en 3D 1920 x 1080 pixels
Résolution en 2D 3840 x 2160 pixels (UHD 4K CEA)
Haute Définition Ultra HD 4K
Format des panneaux 16/9
Matrice matrice DLP Texas Instruments DMD
Technologie DLP / DMD
Garantie 2 ans

109 Comments

    • bonjour
      a 1200 euros de plus que le w2700 la difference de prix se justifie t elle pour ce qui est de la qualité de l image
      merci pour votre réponse
      et merci pour vos tests

    • Un grand merci pour ce test très intéressant.
      Avec les infos lus sur un forum concernant la 3D qui semble excellente, ton retour me conforme dans mon choix de me procurer ce VP qui en plus a des possibilités d’être encore meilleur par l’amélioration du firmware, que du bonheur !
      J’ai juste lu que le x12000H semble au dessus mais je doute que la différence de prix en vaille la peine ! Encore merci pour ton travail.

  1. encore un test mené avec brio, malheureusement ce VP est bien trop excessif pour moi.
    Quel conseil pourrais tu me donner en remplacement de mon bon vieux W1070.
    tout en conservant un input lag raisonnable le tout en 4k ainsi que le réglage du trapèze… merci d’avance

  2. Hello, merci pour ce test. Par contre je me pose la question sur les constructeurs…ils testent leur produit des fois ? Quand on pense que le VP décroche en jouant sur l’aide à la fluidité…c’est ahurissant quand même…tu leur pose la question quand tu contactes les marques Greg ?

    • Bien sûr c’est un dialogue avec les constructeurs qui me prêtent leurs appareils. La plupart sont attentifs aux retours utilisateurs pour améliorer leurs produits.

  3. Donc, meme si le sonometre ne fonctionne plus, on est à priori sur un projecteur moins bruyant qu’un W1070.

    Je suis tenté, mais je me demande si c’est une bonne idée pour mettre dans un salon (blanc) plutot lumineux (la journée en tout cas 🙂 (conditions de salle pas optimales)

    Merci pour ce test

  4. Merci pour le test Grégory !!
    Je voulais savoir ton point de vue purement image par rapport au epson 7300 et au 9400 lequel tu préfères? Et ma deuxième question serait pour le contraste,après avoir activé l iris du benq ,subjectivement peut il avoir des noir équivalent ou mieux que le Epson 7300?
    Je te remercie encore une fois pour tous les test et les informations que tu mets à notre disposition .

    • Bonjour Pat, Si tu as le budget le TW9400 me parait un choix plus judicieux que le W5700 (optique motorisée, meilleur contraste). Le W5700 gagne des points face à l’Epson sur la netteté, la fidélité des couleurs et le rendu HDR.

  5. Merci pour ce brillant test Grégory !
    Concernant le firmware, la mise à jour peut elle être réalisée par son utilisateur ou alors doit on passer par un retour atelier BenQ ?

  6. Bonjour moi j attend le test du ViewSonic x100k pour changer mon videoprojecteur en espérant que tu l est en test après sa sera un des 2 merci pour les test quart moi sa me guide beaucoup

  7. Bonjour Grégory je repose ma question pour le w2700 ,26 fl est ce suffisant pour le 4k dans une pièce a vivre avec mur noir derrière l ecran merci a toi pour ta patience tes test que je lis tout les jour bonne journée

  8. Merci Greg pour ce test ,éspérons qu’il y’aura une mise à jour pour fixer ce décrochage HDMI ,sinon je suis preneur de ce VP, 4k 3D ,c’est parfait pour moi…

  9. Bonjour Greg et merci pour ce test qui donne très envie de sortir son portefeuille. Je me posais la question suivante: l’activation de l’iris dynamique n’entraîne-t-elle pas un effet de type « pompage de diaph »? J’ai ce souci avec mon écran LCD TCL 55dc760 pour la lecture des disques Uhd en HDR10. Et cela, quelque soit le lecteur (oppo 203, Panasonic 820 ou Xbox 360).

  10. Merci pour ce compte rendu plus rapide que promis ! tu n’as pas pu résister de le mettre en ligne avant la fin de semaine ….!
    Je suis pragmatique et pas aussi passionné que la plupart des membres de ce forum..
    Donc, aujourd’hui satisfait de mon BENQ W6500, penses tu que j’aurai une vrai claque avec ce W5700 qui bien que plus cher reste dans les limites de ce que j’accepte de budgéter.
    Merci de ta réponse très objective.
    Bien cordialement
    Gilles

  11. Merci pour ce test Greg. Je recherche toujours le replacement de mon plvz3000. Ça pourrait être celui ci. Penses tu que ça vaille le coup d’investir presque 3000 eur dans un vp avec une source lumineuse à ampoule? J’ai gardé le précédent vp 12 ans et j’ai l impression qu il vaut mieux passer à la techno laser ou led aujourd’hui. Tu en penses quoi?

    • Que je n’ai pas encore trouvé un projecteur à LED ou Laser qui offre cette précision colorimétrique dans cette gamme de prix. On va voir ce que donne le X10 de ViewsSonic bientôt.

  12. Salut Grégory,
    Maintenant que tu as testé les 2 benq, sachant que j’ai une toile de 2,80m avec un recul de 3,5m:
    Est-ce qu’il est préférable d’acheter:
    1. Un benq W1070 plutôt qu’un w2700 et attendre une version améliorée (l’année prochaine)
    2. Le w2700 car il reste meilleur que le w1070
    3. Le w5700 car le gain apporté justifie clairement la différence de prix avec le w2700?

  13. Bonjour Grégory, j’ai une toile de 292m de base avec un recul de 3,5m est ce que c OK pour remplir la totalité de l’écran pour le benq W5700. Merci pour ce test,

  14. Super test Grégory comme d’habitude bon projo :)Je vais peut être casser la tirelire petite question
    J’ai un écran en Diy de 3m50 de base qui me permet de faire en 2/35 3m50 et 3m20 en 16/9 pense tu que cela passera en HDR je suis en salle complètement noir ? ( épisode 1/6 trop bien :))

  15. Bonjour, merci pour ce magnifique test, pouvez-vous me dire quel est le meilleure niveau contraste entre ce BenQ en iris dynamique et le Sony VPL HW45 en natif ? sans prendre en compte le hdr etc… Merci

  16. Salut pour résumer,si on accepte d’avoir un vidéoprojecteur noir dans son salon avec un empattement assez large il arrose bien plus convenablement une base de 3 m en HDR que le w2700 et il est meilleur en tout point que ce dernier, de plus si on a une toile technique qui compense le contraste natif faible c’est presque le vidéoprojecteur parfait pour un budget maîtrisé

  17. Bonjour grégory,

    Merci pour ce test encore une fois très agréable à lire.
    Corrige moi si je me trompe, mais si j’ai bien suivi, les seuls videoprojecteurs pourvu d’un HDR auto-tone mapping que tu as testés sont les benq 2700 et 5700, l’epson TW9400 et le jvc dla-n5 ?
    As-tu d’autres videoprojecteurs à tester prochainement disposant de cette fonctionnalité ?

    • Ils ne sont pas nombreux, les 3 nouveaux JVC en sont équipés et les 2 BenQ (2700 et 5700). Pour l’heure j’ai testé que le N5 chez JVC dont l’auto-mapping ne fonctionne pas aussi bien que sur les 2 BenQ.

      • Merci pour ces précisions 🙂
        Je pensais que le TW9400 avait également une foncion semblable.
        Je cite ton test: « Pour la gestion du gamma du HDR, le TW9400 intègre un mode automatique ou une échelle de variation de la dynamique, celle-ci est particulièrement utile pour rendre de la luminosité à l’image. »
        Cette gestion du gamma n’est pas comparable à l’auto-tone des 3 autres modèles ?

          • Ok dommage pour l’EPSON, je trouvais que c’était le bon compromis en termes des latence et de contraste entre le Benq (auto-mapping très bon, mais faible contraste et haute latence) et le JVC, (parfait sauf l’auto mapping en dessous de Benq mais complètement hors budget pour moi)

            Merci

  18. Dans ta vidéo de présentation , tu stipules l’usage d’un écran technique fixe, je n’ai pas cette possibilité, écran enroulable incontournable..en dehors des écrans techniques français, hors de prix, peux tu m’indiquer un modèle asiatique (base de 2,95m) dont le gain et la couleur de gris se rapproche le plus de ton écran qui, je le constate est dans une pièce à vivre !!, comme chez moi..
    Merci de ton conseil, toujours avisé !!
    bien cordialement
    Gilles

      • Bravo et merci !
        Je compte changer intégralement mon installation salon
        En salle dédié 11.2.4 Atmos de 25 m2( actuellement équipé du benq 2700 , lumen capitol , onkyo txnr 809 , 7.2 klipsh )
        J’attend donc avec impatiente la commercialisation tu m’as mis l’eau a la bouche et confirme la confiance que j’ai depuis quelques année ( et nous sommes de plus en plus nombreux d’année en année comme pour onkyo ds les amplis …)
        Bref tu parle de yuv pour l’iris en attendant une potentielle MAJ ( ce que j’espere aussi avant mon futur achat d’ici juillet s’il est dispo d’ici là ) mais dans les connectique il me semble que tu n’en parle pas ?
        Aussi j’ai une question j’ai suivi le lien sur les ecran ci dessus
        Que pense tu des ecran incurvé ? Et écran gris en salle dédié ? ( si cela compense un peu les noirs) je serais prêt a passer le cap même si clairement ma priorité c’est le piqué et la couleur d’ou mon attachement a la marque
        Bref je salive déjà car le 11000H est déraisonnable pour moi car je change aussi l’ampli pour le rz 3100, même si mon revendeur me le propose a 5000€ je pense que le w 5700 est le video qu’il me faut en espérant comme toi une MAJ
        Dans l’attente de ton retour merci encore pour ton travail impartial et professionnel !

  19. Bonjour gregory, je découvre ton site avec ce test, c’est vraiment cool.
    On dit que les projo sont moins lumineux en HDR, j’ai peur de perdre trop en luminosité sur une toile technique 1.1 et pas envie de passer a la 2.0 ou j’ai peur de perdre trop dans les noirs du coup. tu test sur une toile technique aussi ?

    • Bonjour, ils ne sont pas moins lumineux mais les sources HDR ont besoin d’une luminance de 26 fL contre 16 fL pour les signaux SDR.

      J’utilise un écran technique à titre personnel mais mes mesures sont effectuées sonde face au projecteur et non vers l’écran. Donc mon type d’écran particulier n’a aucune incidence sur mes relevés.

  20. Merci pour ce test.

    Je cherche un remplaçant à mon VP actuel Mitsubishi HC-7800 sans perdre en caractéristique notamment au niveau du contraste, pour les sources 1080 p.

    Sur le papier, le contraste du BenQ W2700 ( 30 000:1) est inférieur à celui du HC7800 (100 000:1). Cela a-t-il un sens de comparer le contraste de deux VP qui ont plusieurs années d’écart ? Si on met les 2 VP cote à cote sur une source 1080p, verra-t-on une différente nette à l’avantage du Mitsubishi en ce qui concerne le contraste ?

    Je ne suis pas très pressé, je peux attendre un peu et prendre le benqW5700 qui affiche un contraste égal à celui du HC7800 (sur le papier) 1:100000.

  21. Merci Gregory pour votre excellent test! Vous avez mesure le contraste natif du Benq W5700, mais qu’en est-il de son contraste ANSI (point fort des DLP)?
    Ion

  22. Bravo et merci pour ce test détaillé et très intéressant de ce BenQ très attendu. Je suis très tenté par son acquisition.
    Une question / à une alternative plus onéreuse car 4K native : le SONY VPL VW270. Les différences sont-elles importantes, voire visibles, entre ces 2 projecteurs que vous avez testés ?

    Merci

  23. Bonjour Grégory, ayant un ampli 4k et platine 4k ,je me pose la question suivante : à quoi vont ressembler niveau image mes Blu Ray sur un vp 4k HDR ?
    Merci beaucoup

  24. Salut Greg et merci pour l’ensemble de ton oeuvre.
    J’ai un Sony HW30 alimenté par une Nvidia Shield.
    Si je passe sur ce Benq si prometteur, est-ce que tu penses que j’aurai un effet Waouh ?
    Merci d’avance

  25. Bonjour Greg et merci pour le test à lequel préfères tu entre le benq et le acer laser 7860 autre question en hd y a t il une grande différence avec mon benq 1500 plus ancien il est dans mon salon merci

  26. Bonjour Gregory, je suis sur le point de remplacer mon vieil lg an110 et j’hesitais avant ton test entre le w11000h et le tw9400. Ou a passer a la technologie laser avec en short list le vl7860 et l’uhz65 (mais l’absence de lens shift horizontal me freine car plus compliqué a installer).
    Mais maintenant le w5700 me fait de l’oeil…
    Pour un usage home cine uniquement et du netflix et apple tv 4k, lequel des sus-cités me conseillerais-tu?

  27. Bonjour Gregory, j’ai un écran d’environ 90 pouces que je vois à une distance d’environ 3/4 mètres et un dans une pièce non sombre, un salon avec toujours un peu de lumière. Je regarde des sports (football, golf, voitures, motos), des séries télévisées, des films sur des décodeurs skyq et parfois des bluray 4k et non des films. J’aime voir avec beaucoup de détail, la luminosité et les scènes sombres ne se bouchent pas, mais sont assez définis
    Ce benq 5700 est mon projecteur, ou un epson 9400 ou peut-être un JVC N5 serait préférable.
    Je vous remercie beaucoup

      • Merci pour la réponse, Gregory, mais si je pouvais mettre un écran de 105 pouces, le JVC serait-il toujours inexploité? Et que voulez-vous dire par trop lumineux EPSON? J’ai un salon éclairé, pas une pièce traitée

  28. Même en mode éco, sur 3 m de base, c’est magnifique !!!
    l’exactitude des couleurs et un bon calibrage !
    Rien à voir avec mon vieux Benq W 6500…

  29. Bonjour Gregory et merci pour ce test.

    J’ai un W1070 première génération qui projette directement sur un mur blanc, la qualité me semble presque aussi bonne que sur un écran dédié (enroulable)
    Je souhaite passer à la 4k avec le W5700 mais toujours pour projeter sur un mur qui fait 6 mètres de large.
    Cela a-t-il une forte incidence sur la qualité du contenu projeté ?
    De plus, la 3D a-t-elle été totalement abandonnée ?
    Merci

      • Bonjour Grégory,

        Novice en vidéo projection, je souhaiterai m’équiper d’un vidéo projecteur dans mon salon. Je pensais à une ScreenLine Wave Tensionné BND en 244×183 + un 9400 ou 5700. Que me conseilles-tu en choix de vidéo projecteur ? J’ai peur que l’image soit très sombre avec le 5700.

        Merci pour ce test et ton aide.

  30. Bonne journée, Gregory! Pouvez-vous me dire quelle lampe OEM est utilisée dans ce projecteur? Convient à partir de benq w1070 / w2000? Depuis que j’utilise beaucoup le projecteur, j’ai déjà changé 4 lampes sur mon benq w1110 en 3 ans et j’aimerais avoir immédiatement un stock de lampes.

  31. Bonjour, j’ai actuellement une toile micro perforé de 3m (datant de 2011 avec un JVC X30), j’hesite À changer entre le nouveau Benq 5700 ou Sony 270.
    Deux questions, si le budget le permet, lequel prendre ?
    Quid de ma toile perforée ?

    • Bonjour Prieto, si vous êtes en salle dédiée aucune raison de changer de toile, pour le projecteur j’attendrai un peu que BenQ corrigent les bugs qui se sont faits jours sur ces nouveaux modèles.

  32. Bonjour Gregory,

    Je possède un SONY VPL260ES, et j’aimerai changer pour le BENq5700, je souhaite avoir ton avis….j’ai du mal à calibrer le VPL260ES, et jais tjs apprécié la netteté de l’image du DLP, je pense qu’avec le BENQ5700 j’auraoi une image bcp plus précise qu’avec le sony, qu’en penses tu? je sais que ce n’est pas du tout la même gamme d’appareil, mais ce qui compte c’est de se faire plaisir aux yeux!!!!

    Merci.

  33. Bonjour Gregory, merci pour ce test et pour ceux du W2700.

    Du coup j’hésite grandement entre le W2700 et W5700. Je projette sur une toile Lumene Coliseum d’une base 200cm avec à peu près 3m de recul. Le contour de cette toile est plus ou moins traité (tapis noir au sol + rideaux noirs sur les murs). Je projette principalement dans le noir complet mais parfois avec une légère lumière du jour.

    Donc au vu des conditions et sachant que le VP sera au dessus de ma tête (par rapport au bruit de fonctionnement) lequel sera le plus judicieux ? Le W2700 manque de luminosité mais avec un « petit » écran 200×115 cela suffira-t-il ? J’ai actuellement un Acer H6519abd qui est plutôt lumineux mais clairement entrée de gamme d’où ma volonté de changer.

    Enfin l’apport de la 4K semble-t-il justifié sur une si petite base ? Ou vaut-il mieux partir sur un VP Full HD ? Mais je souhaite une très bonne netteté.

    Merci par avance.

  34. Bonjour Gregory, merci pour le travail accompli et les tests intéressants!

    Aide s’il vous plaît prendre une décision sur le choix entre le projecteur Benq W5700 ou OPTOMA UHD65. Les films à regarder seront le soir dans l’obscurité totale sur l’écran ELITE SCREENS 100 pouces, avec la toile Maxwhite 1.1 Gain

    Merci d’avance!

  35. Bonjour Greg,
    Toujours très satisfait de mon Benq W 5600 !!
    Je ne sais si un nouveau firmware est sorti….
    N’oublie pas, si tu passes dans la région, viens boire un pot !!

  36. Bonjour Greg,
    merci encore pour tous ces tests , j ai l intention de franchir le pas j ai eu dernièrement l occasion d avoir une toile élite screen de 100″ cinegrey 5D.

    j ai un recul de 4,40 m minimum et donc j hésite entre ce Benq W5700 , Epson TW9400 et Acer VL7860 .

    sont utilisation serait a 70% Blu ray 4K et 20% de Blu ray , les reste serait du jeux video.
    dernière info il serait dans une pièce a vivre avec une grande baie vitrée mais pas de lumière direct .
    je te remercie d avance de tes conseils .

  37. Bonjour Gregory et bravo pour tous vos tests de VP qui sont vraiment une référence !
    Avec un budget max de 3000 euros et à la lecture de vos essais j’hésite entre le Benq w5700, le nouvel Epson tw7100, le viewsonic PX747 ou l’Epson tw9400. C’est pour équiper une salle dédiée avec une toile ORAY (gain de 1) et une base de 2,70 m.
    Mes priorités sont :
    1: le piqué / netteté
    2 : l’espace calorimétrique
    3 : la fluidité
    Que me conseillez-vous?
    Merci.

11 Trackbacks / Pingbacks

  1. Anonyme
  2. Anonyme
  3. JVC DLA-NX9 : réception du projecteur pour un futur test – – Le Blog de PHC –
  4. BenQ W5700 versus BenQ W1720 – – Le Blog de PHC –
  5. Guide d’achat vidéoprojecteur 2019 : la sélection de Grégory – – Le Blog de PHC –
  6. Test BenQ W2700 : Second round – – Le Blog de PHC –
  7. Test ViewSonic X10-4K : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  8. Test Philips Screeneo S6 : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  9. Test Xiaomi laser UST 4K : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  10. Test LG HU85LA : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  11. BenQ W5700 : mise à jour firmware – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*