Test ViewSonic X10-4K : l’avis de Grégory

Test ViewSonic X10-4K
ViewSonic X10-4K

Le marché actuel des projecteurs intelligents à LED est dominé par LG et XGIMI. Si le premier est bien installé et disponible en Europe, il ne propose pas de modèles 4K, ce qui est également le cas du second. ViewSonic vient désormais se placer dans le secteur et c’est donc avec une grande impatience que j’attendais de pouvoir tester dans mon environnement l’un des 3 modèles DLP LED 4K découverts à Amsterdam à l’occasion du salon Integrated System Europe (ISE) de Février 2019.

Le X10-4K débute donc officiellement la mise à disposition de cette gamme pour le public en arrivant chez les revendeurs français au mois de juin 2019 pour un prix public indicatif de 1399€.

Ce nouvel appareil va t-il enfin nous proposer une alternative crédible aux projecteurs à lampe ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble dans ce nouveau banc d’essai exclusif.

PRÉSENTATION

Le ViewSonic X10-4K est le second vidéoprojecteur DLP LED à simulation 4K à arriver sur le marché français. C’est Optoma avec son HL55 qui avait ouvert le bal il y a quelques mois (voir son test sur ce blog).

ViewSonic X10-4K
Test ViewSonic X10-4K

Le nouveau venu est équipé d’une source lumineuse à quatre diodes LED RVBB annoncée par le constructeur avec un 2400 LED lumens (1000 lumens ANSI) et une durée de vie de 30 000 heures. Solution tout-en-un, il est équipé d’une poignée de transport, d’un lecteur médias et de capacités de streaming par wi-fi ou prise LAN ainsi que d’un système sonore Harman/Kardon d’une puissance de 2×8 W utilisable comme enceinte Bluetooth sans allumer le projecteur.

Grâce au traitement XPR et à la puce 0.47″ de seconde génération, ce vidéoprojecteur DLP simule l’UHD à partir d’une résolution native Full HD (1920×1080). La seconde version de cette puce est débarrassée du défaut de cadre lumineux de la première mouture.

Il est conçu pour fonctionner avec Amazon Alexa et Google Home pour le pilotage à la voix (les assistants vocaux sont à acquérir séparément). ‘Pratique si votre perroquet est cinéphile et/ou mélomane ! (tapez « parrot alexa » sur YouTube 🙂

Le X10-4K est livré avec un dongle wi-fi qui permet de streamer les vidéos depuis Netflix ou Youtube et de télécharger et installer des applications depuis un store intégré à l’appareil. Le choix est limité mais il possible de charger directement les apk comme Kodi ou VLC.

Ainsi que mentionné dans l’introduction, le X10-4K fait partie d’un trio de projecteurs 4K à LED ; il sera suivi cet automne des X100-4K (focale classique) et X1000-4K (ultra courte focale), tous positionnés à moins de 2000€.

Le ViewSonic X10-4K est compatible HDR-10 et HLG ainsi que 3D DLP-Link (les lunettes doivent être achetées séparément).

TOUR PHYSIQUE

Le X10-4K se présente comme un cube d’acier muni d’une poignée de transport escamotable. Il dépasse les dimensions de ses concurrents (Optoma UHL55 ou Xgimi H2) et est également plus lourd avec ses 4 kg.

Son bloc optique est protégé par une plaque de verre. Faute de zoom, c’est l’emplacement du projecteur qui va déterminer la taille de votre image. Le X10-4K est un projecteur à courte focale avec son rapport de projection de 0.8. Pour mon écran Lusoscreen Dark Star de 2m50 de base j’ai donc placé mon exemplaire de test à 2 m de distance.

Test ViewSonic X10-4K
Distance de projection X10-4K

Le focus est quant à lui électrique, au choix totalement automatisé ou pilotable à la télécommande (c’est cette version que je préfère car elle offre une meilleure précision).

En dessous de l’appareil un pied repliable permet de rehausser le projecteur. En revanche, point de Lens-shift à l’horizon. Un dispositif de correction électronique du trapèze vertical permettra de corriger les éventuels soucis de géométrie.

Les ingénieurs de ViewSonic ont équipé leur nouveau né d’un dispositif de protection oculaire qui vient couper la diffusion de l’image si un objet passe dans le champ du récepteur. Il fonctionne bien, voire trop bien car particulièrement sensible. A titre d’exemple, il s’est mis en action juste en raison de la présence d’un petit rebord sur mon plateau de projection. Le mieux c’est de le désactiver (d’autant plus si votre perroquet est joueur !).

Pour continuer à découvrir le X10-4K, connectique et télécommande, je vous invite à visionner la vidéo qui suit :

N’oublions pas de mentionner les haut-parleurs Harman-Kardon intégrés dont le rendu et la précision sont bluffants de qualité.

MENUS

Le menu d’accueil est à l’image de ceux de nombreux projecteurs construits autour d’une architecture Androïd. A côté du store, on trouve la configuration des réseaux (n’oubliez pas d’installer la clé Wi-Fi fournie pour avoir accès au sans fil).

Le lecteur médias côtoie ensuite les paramètres généraux et avancés. Quatre emplacements permettent d’avoir un accès direct à des apk que vous aurez sélectionnées. Pour ma part j’ai installé Netflix, Kodi, VLC et l’application de miroir d’écran autorisant la projection du contenu d’un portable ou d’une tablette directement sans fil.

Test ViewSonic X10-4K
Menu accueil X10-4K

Pour régler l’image, vous disposez de 4 modes de colorimétrie d’usine (Intensité élevée, TV, film puis jeux) et de 2 mémoires utilisateurs. Les options classiques sont présentes : contraste, luminosité, teinte, netteté. Elles sont renforcées par un réglage de Gain pour ajuster l’échelle de gris (mais curieusement le Bias est absent !). Plusieurs températures de couleurs sont proposées ainsi que des valeurs prédéfinies de Gamma.

Test ViewSonic X10-4K
Menu réglage image X10-4K

Pour la gestion HDR, 3 niveaux EOTF servent à ajuster la luminosité aux contenus projetés pour ne pas avoir une image 4K trop sombre.

Le X10-4K dispose d’une aide à la fluidité active pour toutes les sources 1080P et 4K sur 3 niveaux : « bas, moyen, élevé ».

Point de contraste dynamique ou encore d’iris fixe pour renforcer le contraste. La gestion des LED est divisée uniquement en 2 modes de fonctionnement : 100% ou 70%.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Les ingénieurs ont intégré un ventilateur à flux tri-axe et une conception de flux d’air qui permet de dissiper la chaleur et de réduire le bruit et ça marche ! Le X10-4K est inaudible avec les LED à 70% et devient juste perceptible avec la pleine puissance. Mon sonomètre placé à 50cm affiche un petit 33 dB.

Piqué et netteté :

Le bloc optique en verre qui équipe le X10-4K est conçu pour la 4K mais il n’atteint pas le niveau de précision des derniers projecteurs DLP 4K que j’ai testés. La mire de précision est un peu molle, il faut bien jouer du réglage de netteté vers +80 pour donner de la précision à l’image du nouveau ViewSonic.

Test ViewSonic X10-4K
Mire de précision ViewSonic X10-4K

Fluidité :

Que ce soit avec ou sans l’interpolation d’images, le X10-4K est à l’aise avec les images en mouvement et produit peu de judder. Avec l’aide à la fluidité il faudra se limiter au réglage bas car les 2 niveaux supérieurs entraînent l’apparition de halos parasites qui accompagnent les personnages et les objets en mouvement.

Input lag :

A l’image de nombre de projecteurs DLP équipés d’un traitement vidéo sophistiqué, les résultats en termes de retard à l’affichage ne sont pas exceptionnels. Avec l’interpolation d’image active, j’ai mesuré l’input lag 4K à 133,7 ms. Cette mesure peut être abaissée à 66,9 ms dans le mode « jeux ». C’est mieux mais encore trop pour les hardcore gamers.

Overscan et défauts visuels :

En matière d’overscan, le nouveau projecteur de la marque aux 3 oiseaux ne rogne pas l’image, toutes les parties de la mire de test Burosch sont bien présentes à l’écran.

Test ViewSonic X10-4K
Overscan 4K X10-4K

Le X10-4K est équipé de la nouvelle puce 0.47 de Texas Instrument qui réduit la présence du cadre lumineux de la première version mais sans le faire totalement disparaître. Il en reste une petite partie de chaque côté (mais c’est le cas pour la plupart des projecteurs). Plus embêtant dans le cas du présent ViewSonic, la présence d’un hot spot (effet point chaud de concentration de la lumière) très marqué en bas au centre de l’image, certainement la rançon à payer pour avoir une optique à courte focale.

Luminosité et contraste :

Pour mettre en avant les performances de son nouvel appareil, le marketing de ViewSonic indique que le X10-4K délivre 2400 de lumens LED en tenant compte de l’effet de Helmholtz-Kohlrausch*.

Effet de Helmholtz-Kohlrausch : dépendance de la clarté (luminosité) par rapport à la luminance et à la chromaticité. Les objets de couleur apparaissent plus clairs que les objets achromatiques ayant la même luminance. Les couleurs les plus saturées apparaissent de fait comme étant les plus brillantes.

Ramené à des mesures plus classiques de lumens, le X10-4K dépasse légèrement les 1000 lumens avec les LED à pleine puissance et 835 pour le mode économique, tout ceci avec des couleurs calibrées.

ViewSonic X10-4K
Contraste et luminosité ViewSonic X10-4K

Dans ces conditions ce projecteur est en mesure de projeter une image 4K HDR avec une luminance de 26 fL sur une base d’écran 16/9ème de 2m55 (c’est très bien pour du LED). Pour les signaux 1080P SDR la taille de l’image peut être poussée à 3m30 en conservant 16 fl.

Les niveaux de luminosité atteints par ce projecteur DLP LED sont donc relativement bons et permettent au X10-4K d’être à l’aise aussi bien en SDR qu’en HDR.

Pour le contraste, le tableau est malheureusement moins reluisant. Les valeurs de contraste ne dépassent pas 500:1 et ne peuvent être renforcées par un iris dynamique. On retrouve les niveaux similaires à ceux de l’Optoma UHD55. Cette situation s’explique par la conjonction de deux éléments : la pollution lumineuse du hot spot et l’utilisation de LED (les mesures de contraste des LED sont toujours inférieures aux modèles équivalents à lampe).

Colorimétrie et Gamma :

Le constructeur annonce 125% de couverture de l’espace couleurs rec.709 grâce à la mise en œuvre de LED et c’est bien le cas puisque je mesure 121,3% du container HDTV.

Test ViewSonic X10-4K
CIE FILM Test ViewSonic X10-4K

Le mode usine « film » permet dans un premier temps de vivre avec des couleurs pas trop éloignées des références mais avec des dominantes du bleu et du rouge qu’il va falloir corriger (deltaE de 9.9 ; on recherche à le ramener en dessous de 3). Le Gamma est lui à la moyenne recherchée de 2.2.

Test ViewSonic X10-4K
RVB GAMMA mode film ViewSonic X10-4K

Après calibrage (effectué à moitié faute de réglages de Bias), l’écart deltaE est ramené à 5.6 avec un Gamma linéaire. En l’absence de Bias, je n’ai pas pu corriger les niveaux de 00 à 50 IRE.

Test ViewSonic X10-4K
RVB GAMMA calibré ViewSonic X10-4K

Voici mes réglages 1080P SDR :

Utilisateur 1

Luminosité : 57

Contraste : -5

Gain Rouge : 99

Gain Vert : 101

Gain bleu : 91

En 4K HDR, faute de lecture automatisée des métadonnées HDR, il faudra régler le projecteur en fonction du film projeté et sélectionner le bon niveau EOTF pour éclaircir l’image. Toutefois, je recommande au préalable d’appliquer les réglages de luminosité et de contraste suivants :

Contraste : augmentation à + 50

Luminosité : entre 28 et 36

VERDICT SUBJECTIF

S’il va être difficile de défendre le X10-4K dans le domaine de la restitution des scènes nocturnes, je ne peux m’empêcher d’apprécier le rendu des couleurs. Elles ont cette force propre aux projecteurs à LED et si elles n’arrivent pas à égaler le naturel de mon projecteur de référence BenQ W5700, Il est possible que sur la comparaison qui suit certains préfèrent le rendu du X10-4K.

Test ViewSonic X10-4K
Comparaison BenQ W5700 ViewSonic X10-4K

Sur sources SDR classiques, le X10-4k s’en sort avec les honneurs en proposant une image jamais agressive et sans ralentissement notable. Je retrouve le naturel de mes passages de tests issus des Blu-ray de Fury et de Lucy.

Test ViewSonic X10-4K
Lucy 1080P ViewSonic X10-4K

La forte luminosité ressentie de l’image démontre également que l’effet Helmholtz-Kohlrausch joue à plein son rôle d’amplification de la puissance lumineuse perçue.

En 4K HDR, après avoir pris le soin de régler l’image avec mes petits conseils, vous vous retrouverez avec une image à haute dynamique qui n’est jamais bouchée. Hélas, il faut réaliser les ajustements manuellement pour chaque film en fonction de son encodage ! C’est vite barbant et on a déjà vu mieux pour faciliter la vie de l’utilisateur final.

Toutes les photos qui complètent cette partie sont issues de l’image projetée par le X10-4k sur mon écran Lusoscreen Dark Star de 2m50 de base (sources : Blu-ray UHD d’Alien Covenant et de Sicario).

Test ViewSonic X10-4K
Salle d’attente Sicario X10-4K
Test ViewSonic X10-4K
COVENANT vaisseau lac X10-4K

Test ViewSonic X10-4K
Hibernation Covenant X10-4K
Test ViewSonic X10-4K
Escalier Alien Covenant X10-4K

CONCLUSION

Les mesures contenues dans la partie « verdict technique » ne restituent pas avec précision la dynamique réelle de l’image projetée par le X10-4K mais c’est le lot de tous les projecteurs à LED. Pour autant, cette pêche ne saurait faire oublier un contraste décevant qui oblige à utiliser un écran technique pour venir redonner un peu de densité aux scènes nocturnes. Beaucoup d’entre nous fondions de grands espoirs sur l’arrivée de cette nouvelle gamme et si le X10-4K est une belle entrée en matière du constructeur dans la projection LED 4K, ce n’est pas encore lui qui viendra détrôner les modèles similaires équipés d’une lampe classique.

Globalement, en proposant une alternative sérieuse et officiellement distribuée en Europe avec tout ce que cela sous-entend de garantie et de sérénité pour le consommateur, il convient d’apprécier et féliciter l’effort du constructeur sous les angles commerciaux, qualitatifs et probablement même sociaux, angles non-négligeables face à tous les Xgimi, JmGO et bien des marques chimériques d’articles importés quasiment sans aucun service après vente ni réseau depuis la Chine comme tant d’autres produits invasifs.

ViewSonic X10-4K
ViewSonic X10-4K

J’ai apprécié :

– La qualité de fabrication,

– La puissance et la précision du système sonore Harman Kardon,

– Le prix,

– Le traitement vidéo avec interpolation d’images,

– La dynamique de l’image,

– La partie smart projectors,

– La discrétion de fonctionnement,

Je regrette :

– Le faible contraste,

– L’effet point chaud trop marqué,

– L’absence de réglages du Bias,

– L’input lag élevé.

CARACTÉRISTIQUES (données constructeur)

Système de projection: x 0,47″ 4K-UHD
Luminosité: 1000 Lumens ANSI
Luminosité (LED): 2400 Lumens LED
Rapport de contraste: 3000000:1
Couleur d’affichage: 1,07 milliard de couleurs
Type de source lumineuse: LED
Vie de la source lumineuse (normale): jusqu’à 30000
PuLentille: F = 1,8, f = 8,5mm
Décalage de projection: 100% +/- 5 %
Ratio de focale: 0.8
Distance de focale: 0,5-3,5m (100″@1,77m)
Base: +/- 40° (Vertical)
Zoom optique: Fixe
Bruit audible (Normal): 30dB
Bruit audible (Eco): 26dB
Stockage local: Total 16 Go
(12 Go de capacité de stockage disponible)
Résolution prise en charge: VGA (640 x 480) à
4K(3840 x 2160)
Compatibilité TVHD: 480i, 480p, 576i, 576p, 720p, 1080i, 1080p, 2160P
Compatibilité vidéo: NA
Fréquence horizontale: 30K~97KHz
Fréquence de balayage vertical: 24~85Hz

Consommation d’énergie: Normale : 140W
Veille : <0,5 W
Poids net: 4,1kg
Dimensions (LxPxH) avec pied de réglage: 261x271x166mm

REVIEW IN ENGLISH

The current market for intelligent LED projectors is dominated by LG and XGIMI. While the first is well installed and available in Europe, it does not offer 4K models, which is also the case for the second. ViewSonic is now entering the sector and it is therefore with great anticipation that I was waiting to be able to test in my environment one of the 3 DLP LED 4K models discovered in Amsterdam during the Integrated System Europe (ISE) exhibition in February 2019.
The X10-4K officially begins to make this range available to the public by arriving at French retailers in June 2019 for an indicative retail price of €1399.
Will this new device finally offer us a credible alternative to tube projectors? This is what we will discover together in this exclusive new test bench.

PRÉSENTATION

The ViewSonic X10-4K is the second DLP LED projector with 4K simulation to reach the French market. It was Optoma with his HL55 that opened the ball a few months ago (see his test on this blog).
The newcomer is equipped with a four LED RGBB LED light source announced by the manufacturer with a 2400 LED lumens (1000 ANSI lumens) and a life of 30 000 hours. An all-in-one solution, it is equipped with a carrying handle, a media player and streaming capabilities via wi-fi or LAN socket as well as a Harman/Kardon sound system with a power of 2×8 W that can be used as a Bluetooth speaker without turning on the projector.

Thanks to XPR processing and the second generation 0.47″ chip, this DLP projector simulates UHD from a native Full HD resolution (1920×1080). The second version of this chip is free of the defect of the light frame of the first version.

It is designed to work with Amazon Alexa and Google Home for voice control (voice assistants are to be purchased separately). Practical if your parrot is a cinephile and/or music lover! (type « parrot alexa » on YouTube: -)

The X10-4K comes with a wi-fi dongle that allows you to stream videos from Netflix or Youtube and download and install applications from a built-in store. The choice is limited but it is possible to load apk like Kodi or VLC directly.

As mentioned in the introduction, the X10-4K is part of a trio of 4K LED projectors; this autumn it will be followed by the X100-4K (classic focal length) and X1000-4K (ultra short length), all positioned at less than 2000€.

The ViewSonic X10-4K is HDR-10 and HLG compatible as well as 3D DLP-Link (glasses must be purchased separately).

PHYSICAL TOUR

The X10-4K is a steel cube with a retractable carrying handle. It exceeds the dimensions of its competitors (Optoma UHL55 or Xgimi H2) and is also heavier with its 4 kg.
Its optical compartment is protected by a glass plate. If you do not zoom in, it is the location of the projector that will determine the size of your image. The X10-4K is a short-throw projector with a projection ratio of 0.8. For my Lusoscreen Dark Star screen of 2m50 of base I therefore placed my test copy at 2 m distance. The focus is electric, either fully automated or remotely controllable (it is this version that I prefer because it offers better accuracy).

Underneath the device a folding foot allows the projector to be raised. On the other hand, there is no Lens-shift on the horizon. An electronic correction device for the vertical keystone will correct any geometry problems.
ViewSonic engineers have equipped their newest product with an eye protection device that cuts off image distribution if an object passes through the receiver field. It works well, even too well because it is particularly sensitive. For example, it went into action just because of the presence of a small rim on my projection plate. The best thing is to disable it (especially if your parrot is a player!).

To continue discovering the X10-4K, connectors and remote control, I invite you to watch the following video:

Don’t forget to mention the Harman-Kardon integrated speakers, whose rendering and precision are stunningly high quality.

MENUS

The home menu is similar to those of many projectors built around an Android architecture. Next to the store, you will find the network configuration (don’t forget to install the wi-fi key provided for wireless access).
The media player then displays the general and advanced settings. Four locations allow you to have direct access to apk you have selected. For my part, I installed Netflix, Kodi, VLC and the screen mirror application allowing the projection of the content of a laptop or tablet directly wirelessly.

To adjust the image, you have 4 factory colorimetry modes (high intensity, TV, film and games) and 2 user memories. The classic options are present: contrast, brightness, hue, sharpness. They are reinforced by a Gain setting to adjust the grey scale (but strangely enough the Bias is missing!). Several color temperatures are available as well as predefined Gamma values.

For HDR management, 3 EOTF levels are used to adjust the brightness to the projected content so as not to have a 4K image that is too dark.

The X10-4K has active fluidity support for all 1080P and 4K sources on 3 levels: « low, medium, high ».

Dynamic contrast point or fixed iris to enhance contrast. LED management is divided into only 2 operating modes: 100% or 70%.

TECHNICAL VERDICT

Operating noise:

The engineers have integrated a tri-axis flow fan and an air flow design that dissipates heat and reduces noise and it works! The X10-4K is inaudible with 70% LEDs and just becomes perceptible with full power. My sound level meter placed at 50cm displays a small 33 dB.

Prickly and sharp:

The glass optical compartment that equips the X10-4K is designed for the 4K but it does not reach the level of accuracy of the latest DLP 4K projectors I have tested. The precision test pattern is a little soft, it is necessary to play well with the sharpness adjustment towards +80 to give precision to the image of the new ViewSonic.

Fluidity :

Whether with or without image interpolation, the X10-4K is comfortable with moving images and produces little judder. With the help of the fluidity aid, it is necessary to limit the low setting because the 2 upper levels cause the appearance of parasitic halos that accompany characters and moving objects.

Input lag :

Like many DLP projectors equipped with sophisticated video processing, the results in terms of display delay are not exceptional. With active image interpolation, I measured the 4K lag input at 133.7 ms. This measurement can be reduced to 66.9 ms in the « games » mode. It’s better but still too much for hardcore gamers.

Overscan and visual defects:

As far as overscan is concerned, the new projector of the brand with 3 birds does not trim the image, all the parts of the Burosch test pattern are clearly present on the screen.

The X10-4K is equipped with the new Texas Instrument 0.47 chip that reduces the presence of the light frame of the first version but does not make it completely disappear. There is still a small part of it on each side (but this is the case for most projectors). More annoying in the case of this ViewSonic, the presence of a hot spot (hot spot effect of light concentration) very marked at the bottom in the center of the image, certainly the ransom to pay for having a short focal length lens.

Brightness and contrast:

To highlight the performance of its new device, ViewSonic’s marketing indicates that the X10-4K delivers 2400 LED lights taking into account the Helmholtz-Kohlrausch* effect.

Helmholtz-Kohlrausch effect: dependence of brightness (luminosity) on luminance and chromaticity. Coloured objects appear lighter than achromatic objects with the same luminance. The most saturated colours appear to be the brightest.
When compared to more traditional lumens measurements, the X10-4K slightly exceeds 1000 lumens with LEDs at full power and 835 for economy mode, all with calibrated colors.
Under these conditions this projector is able to project a 4K HDR image with a luminance of 26 fL on a 16/9th screen base of 2m55 (this is very good for LEDs). For 1080P SDR signals the image size can be increased to 3m30 while keeping 16 fl.
The brightness levels achieved by this DLP LED projector are therefore relatively good and allow the X10-4K to be comfortable in both SDR and HDR.
For the contrast, the picture is unfortunately less glowing. Contrast values do not exceed 500:1 and cannot be enhanced by a dynamic iris. The levels are similar to those of the Optoma UHD55. This situation is explained by the combination of two elements: the light pollution of the hot spot and the use of LEDs (LED contrast measurements are always lower than equivalent lamp models).

Colorimetry and Gamma:

The manufacturer announces 125% coverage of the color space rec.709 thanks to the use of LEDs and this is the case since I measure 121.3% of the HDTV container.
The « film » factory mode initially allows to live with colors not too far from the references but with dominant blue and red that will have to be corrected (deltaE of 9.9 ; we try to reduce it below 3).

Gamma is at the desired average of 2.2.
After calibration (half done due to lack of Bias settings), the deltaE deviation is reduced to 5.6 with a linear Gamma. In the absence of Bias, I could not correct the levels from 00 to 50 IRE.
Here are my 1080P SDR settings:
User 1
Brightness: 57
Contrast: -5
Red Gain: 99
Green Gain: 101
Blue gain: 91

In 4K HDR, if the HDR metadata is not automatically read, the projector must be adjusted according to the projected film and the correct EOTF level selected to brighten the image. However, I recommend that you first apply the following brightness and contrast settings:
Contrast: increase to +50
Brightness: between 28 and 36

SUBJECTIVE VERDICT

While it will be difficult to defend the X10-4K in the field of night scene rendering, I can’t help but appreciate the color rendering. They are the strength of LED projectors and if they can’t match the naturalness of my BenQ W5700 reference projector, I’m sure that in the comparison that follows many will prefer the rendering of the X10-4K.
On traditional SDR sources, the X10-4k gets away with it all by offering an image that is never aggressive and without any noticeable slowdown. I find the naturalness of my test passages from Fury and Lucy’s Blu-ray.
The high perceived brightness of the image also shows that the Helmholtz-Kohlrausch effect fully plays its role in amplifying the perceived light power.
In 4K HDR, after taking care of adjusting the image with my little tips, you will end up with a high dynamic image that is never blocked. Unfortunately, it is necessary to make manual adjustments for each film according to its encoding! It’s quickly boring and we’ve already seen better to make the end user’s life easier.
All the photos that complete this part are from the image projected by the X10-4k on my 2m50 basic Lusoscreen Dark Star screen (sources: Alien Covenant and Sicario UHD Blu-ray).

CONCLUSION

The measurements contained in the « technical verdict » section do not accurately reproduce the real image dynamics projected by the X10-4K, but this is the case with all LED projectors. However, this fishing should not make us forget a disappointing contrast that requires the use of a technical screen to restore a little density to the night scenes. Many of us had high hopes for the arrival of this new range and if the X10-4K is a good introduction to the manufacturer’s 4K LED projection, it is not yet the one that will replace similar models equipped with a classic lamp.
Overall, by proposing a serious and officially distributed alternative in Europe with all that this implies in terms of guarantee and serenity for the consumer, the manufacturer’s effort must be assessed and congratulated from a commercial, qualitative and probably even social point of view, not inconsiderable angles compared to all the Xgimi, JmGO and many chimeric brands of articles imported almost without any after-sales service or network from China as well as many other invasive products.

I appreciated it:

  • Manufacturing quality,
  • The power and precision of the Harman Kardon sound system,
  • The price,
  • Video processing with image interpolation,
  • The dynamics of the image,
  • The smart projectors part,
  • Discretion of operation,

I’m sorry. I’m sorry:

  • The low contrast,
  • The hot spot effect is too strong,
  • The absence of Bias settings,
  • High input lag.

57 Comments

  1. Un peu déçu de ce modèle alors…mais le 17/05 Xiaomi/Mijia sort un nouveau projecteur 4k.
    A voir qui aura la chance d’être installé dans mon salon
    Pour le moment, le futur élu est le Acer M550 !…installation vers Septembre 2019.

    Merci Grégory pour ce test et pour l’ensemble de ton oeuvre !!!

    Olivier

  2. Tellement déçu … L’image est mon métier et je voulais un projo pour bosser sur le montage de mes films … ce ne sera pas lui. Je trouve vraiment l’image très typé vidéo, pour plaire au plus grand nombre sans doute :(.
    Je vais soit attendre le X100 soit me rabattre sur un epson – Un conseil?
    En tout cas merci pour ce test que beaucoup attendait !

  3. Bonjour Grégory,

    Merci pour ton test tant attendu…c’est la douche froide mais comme tu dis c’est aussi « une belle entrée en matière pour le constructeur »…
    Mon rêve de projo LED ultra courte focale pour du gaming réseau va devoir attendre encore un peu que la technique se développe (1 ans à vue de nez)
    Merci
    Fabien

  4. merci Greg pour ce test ô combien attendu !
    toutefois, c’est un peu la douche froide.
    après la déception du BenQ W2700 que je comptais m’offrir initialement, j’espérais vraiment que celui-ci serait le bon.
    Si je trouve le budget, je choisirai donc le BenQ W5700 qui semble être le meilleur choix du moment.
    Maintenant, si je n’ai pas le budget pour, quel est ton verdict : BenQ W1720 ou ce X10-4K ?
    et d’ailleurs, je n’ai pas réussi à comprendre ton second test : le Benq W2700 est-il finalement mieux que le W1720 ??
    merci encore…

  5. Bonjour Grégory, un peu déçu par ce X10 au final.
    Voulant monter une projection chez moi avec peu de recul, quel seraient tes conseils en projecteur courte focale (~0.8) ?
    Merci d’avance

  6. Thanks for the English translation Gregory. Looks like the result is similar to my tests of the UHL55 and UHD51A. This new .47 chip just can’t achieve decent contrast. I think that more and more the older 1080P LED or bulb dlp projectors are looking better and better for basic duty.

  7. Bonjour greg,merci pour ce test complet , je pense que cette puce 0,47 n’est vraiment pas une réussite surtout sur la partie contraste,pour ma part la 4k à prix raisonable ne sera pas pour cette année, heureusement que tu est là pour nous le démontré.merci greg

  8. Bonjour Grégory,
    Merci pour le test. J’attendais cela avec impatience même si tu sembles déçu.
    Pourquoi un contraste de 3000000/1 en fiche technique et une si faible mesure ?
    Pour une utilisation home cinema, conseillerai-tu, en focale courte plutot le viewsonic PX706HD En 1080p et lampe classique ?

  9. Un immense merci. J’adore ta conclusion ! Je voudrais pas te cirer les pompes mais t’as vraiment du talent dans ce que tu fais et je ne le dis pas souvent. 🙂

  10. Bonjour Greg, toujours aussi passionnant de découvrir ce nouveau test. Le choix d’un premier vidéoprojecteur se complique pour ma part. Entre le X10-4k et le w1720, sachant que la technologie est différent, tu pencherais vers lequel ?
    Autre question, j’ai relu ton test sur le w1720 et tu précises que la mise à jour ne peut se faire chez soi. Cela signifie t’il un renvoi automatique chez le vendeur ?
    Encore merci pour ce travail accompli.

  11. Merci pour ce test, et franchement déçu et angoissé (lol) pour la raison suivante : Que va être le rendu du x1000, si c’est la même chose avec un halo encore plus gros…ca va être une terrible nouvelle pour moi…j’attends septembre avec impatience et ma pièce HC aussi x)….
    Greg rassure moi, cela peut changer hein ???…ils peuvent corriger certains défauts pour le x1000 ??…Merci pour tout !!!

    • Pour le X1000 ça risque d’être pire (pour le halo) il faudra utiliser un écran ALR spécifique comme le pet crystal de XYscreen, en revanche je fonde plus d’espoirs pour le X100 et sa focale classique. Il ne devrait pas présenter d’effet de point chaud.

  12. Encore un super test, qui malheureusement va certainement en décevoir plus d’un….

    Il ne reste plus que le JMGO X3 et le XGIMI AURORA RS pro …

    Wait and see

  13. Merci Greg pour ce test très attendu. Grosse déception au niveau du contraste, comme d’habitude pour les projos LED sur puces 0.47… Si quelqu’un chez viewsonic nous lit, pour le X100 : ajouté une gestion dynamique du contraste, ajouté un réglage de bias pour les couleurs, intégré un système d’autotone pour le HDR et faite en sorte que la focale plus longue fasse disparaître le hot-spot.
    Pour le X10, le réglage de bias pourra peut-être ajouté via une mise a jour ? Idem pour le contraste dynamique ?

    • Bonjour nico, j’ai fait remonter toutes mes remarques au constructeur et j’espère qu’il en tiendra compte pour améliorer cette bonne base.

  14. Bonsoir merci pour ce test ! dans mon cas pour un recul de 2m55 et un souhait d’un écran d’une base de 2m50 ce projo a t il un zoom numerique pour rattraper l’éloignement (trappe plafond…) et du coup atténuer le halo ? Sinon ust obligatoire pour de la 4k non ? Merci !

  15. Bonjour Grégory, merci pour ton test, et c’est la douche froide :/
    Du coup, n’ayant que faire de la 4K pour le moment, j’hésite entre 2 modèles, sachant que ça sera quasiment exclusivement pour un usage home cinéma : le xgimi h2 et le ViewSonic PX706HD… (le fait que le projecteur soit connecté n’a pas d’importance pour moi non plus).
    Merci 🙂

  16. Merci Grégory pour ce test toujours aussi précis!
    Par contre quant tu dis « En 4K HDR, faute de lecture automatisée des métadonnées HDR, il faudra régler le projecteur en fonction du film projeté », tu parles du lecteur intégré où c’est le vidéoprojecteur lui-même qui est incapable de lire du 4K HDR?

    • Bonjour Julien, le X10-4K est parfaitement apte à diffuser une image 4K HDR mais comme pour la plupart des projecteurs UHD actuels mais il ne se positionne pas automatiquement sur le bon niveau de luminosité et de contraste comme sait le faire un BenQ W5700. Comme les éditeurs de disques BLu-ray UHD sont joueurs apparemment, ils n’encodent pas de la même façon chaque film, il faut donc régler ces paramètres individuellement en fonction de chaque film sur le X10-4K.

  17. Merci Greg, je vais attendre encore pour remplacer mon H1, peut-être le garder jusqu’à ce que les LEDs du H1 soient HS ? Il ne faut pas oublier que c’est le principal intérêt du LED..lol

  18. Bonjour Grégory, merci pour ce test !
    Du coup est-ce-que ce vidéo projecteur vaut le coup d’être acheté ou ces quelques défauts sont trop rédhibitoire ?
    Sachant qu’il réunissait les critères que je recherche (4k, « connecté », focale courte (je suis limitée en distance dans la pièce dédié)…)

  19. Bonjour Grégory, merci pour ce test et pour tout le travail que vous réalisez. Merci à Cattod également.
    J’ai été quelque peu déçu par les résultats de ton test. Ayant peu de recul et voulant passer à la 4K ce projecteur est le seul qui peut me convenir. J’espère vraiment que les défauts que vous avez détectés sont dûs à un appareil défectueux.
    Je me demandais si le niveau de contraste était le même lorsqu’on met le projecteur à 100% ou à 70% de sa luminosité.

  20. Bonjour Greg, merci pour ce test.
    Pour ce qui du x1000 qui je sais n’a pas encore de test ça va être grosso modo pour les spécificité ?
    Que me conseilles tu en ust ? Le wemax a l air pas mal dutout, laser et en journée ça a l air de donné pas mal et de plus la 3d.

    Peut être en il y en a t il un que tu pourrais me conseiller ?
    Ton blog est très complet et je vais me réfèrer à ton expérience.
    Merci de ta réponse

  21. Je suis triste.
    J’attendais ce VP comme le messi, de la qualité, de la durée de vie, du 4K exploitable, du smart, un prix placé, etc….

    Je vois que nous sommes à un carrefour technologique où le marché bouge constamment et donc j’hésite à investir vraiment. Dois je voir du côté de Viewsonic PX706HD pour patienter ou est ce qu’il reste une sortie à venir qui pourrait me redonner espoir sur ce 1er semestre ?

    Merci,

    • Hello Michel
      Pour ce que çà vaut je l’ai commandé à la FNAC et pour le moment je ne compte pas changer d’avis

      A priori l’image est belle. le son est bon
      Le prix pour du 4k est bon (je l’ai eu à ~1100 euros)

      Mais pourtant l’année dernière , le xgimi H1 , avec une garantie plus qu’incertaine (j’avais accepté de payer une garantie panne et casse chez rakuten et je m’en suis félicité vu qu’il est mort après 6 mois d’utilisation…) , une image « seulement » FULL HD, recevait un accueil enthousiaste

      Pour le remplacer , je voulais :
      – de la 4K avec « une belle image » (oui c’est vague, je ne suis pas expert 🙂 ), au moins aussi belle que ce que j’avais eu avec le H1 et que j’avais apprécié
      – dans le même niveau de prix (+-200€)
      – LED (je ne veux pas gérer de chauffe, changement de lampe …)
      – silencieux

      Grosso modo on coche les cases
      Grégory dit qu’il est supérieur aux H1/H2
      Il signale :
      – un contraste « décevant » mais je le mets entre parenthèse parceque j’ai compris qu’il était du même ordre que sur les autres projo à LED que j’avais déjà apprécié donc si j’ai au moins aussi bien , ce n’est normalement pas rébarbatif

      -un effet hotspot qui potentiellement me fait peur
      Je projette directement sur le mur. A voir. Est ce que çà me forcera à investir dans un écran technique ? Est ce que je le renverrais parceque pour le prix d’un écran technique + projo je pourrais trouver mieux en restant en projection directe sur le mur ?

      Je reviens en conclusion à mon introduction, je pense que le produit vaut le coup.
      L’avantage d’una chat web étant qu’on a le droit de se tromper, je le tente 🙂

      A++

      Nassim

      • Bonjour NASSIM et merci pour ton commentaire je vais faire comme toi je prend le risque j ai un H1 que je vais revendre mais mon projo principale est le ACER 7860 que j ai acheté sur les conseils du maître GREGORY j en suis très satisfait image splendide mais gros problème impossible de le caler correctement dans mon petit appartement mauvais Lens shift c est son défaut je vais comparer les 2 images merci À+

  22. Bonjour Greg,

    Si tu devait placer le viewsonic x10 4k dans tes préférences à moins de 2000€ ou moins de 1500€ où tu le siturais-tu ?

    En effet cela fait quelques mois que je m’intéresse à ce videoprojecteur afin de remplacer mon benQ W1090,
    passer à la 4k et obtenir une image vraiment nette.

    Mon videoprojecteur est placé sur une étagère à côté du lit, c’est pourquoi je cherchait un keystone motorisé de préférence pour éviter les déformations.

    Que me conseille tu ?, budget <1600€

    Merci d'avance

  23. Apparement le philips screeneo S6 4k (soit le jmgo x3 version européenne) est en précommande sur plusieurs site aux tarifs de 1799 euros (aie.aie …)
    Et apparement il n’est pas 3D a voir ….
    En attente du test gregory

  24. Bonjour j ai annule mon achat chez darty du viewsonic x10 ça patauge au niveau des dates de livraisons nous verrons plus tard.

  25. Merci beaucoup pour l’ensemble du travail fourni à chaque fois.. J’étais parti sur ce VP mais j’avais d’abord une question essentielle…
    J’ai un écran qui sera situé à entre 2,5 et 3,5m du vidéoprojecteur. Le x10-4k me projeterait une image de plus de 3,70m? J’aurai souhaité un écran de 2,70m maximum, dois-je plutôt attendre le x100-4k ou le zoom du x10-4 permet de jouer la-dessus ?
    Merci d’avance..!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*