Test CHANGHONG M3000 : l’avis de Grégory.

CHANGHONG M3000
CHANGHONG M3000

Jusqu’ici connu pour ses projecteurs laser à ultracourte focale sous la marque CHiQ, CHANGHONG nous propose aujourd’hui un cube DLP 1080p à LED. Ce petit écolier est habillé pour l’académie européenne où il est commercialisé au prix public indicatif de 799€ avec un support et une garantie de deux années chez nous par www.dhinnovation.co.uk. Il a dans son cartable une puce DMD 0.33″ de Texas Instruments conçue pour simuler une image 1080p à partir d’une résolution native 1366×768. C’était déjà le cas pour ses petits camarades à savoir le Xgimi Halo et le Fengmi Smart DMD déjà dans la cour de récré depuis quelques temps.

Malgré cette limitation technique, il supporte les signaux 4K HDR et les gère de belle manière grâce à un auto mapping performant. Il a également comme caractéristique intéressante de bénéficier d’un mode d’interpolation d’images (aide à la fluidité) valable pour les programmes HDTV, HDR-10 et HLG, ainsi que d’une petite option de calibrage automatique du CMS.

Ajoutez à cela une trousse d’applications prévue pour l’Europe avec Netflix (mais à installer) et vous comprendrez que ce petit polisson ne manque par d’arguments pour que la maîtresse l’accueille avec un grand sourire. Voyons maintenant s’il mérite des bons points. ChangHong, au tableau !

Mise à jour du 15 novembre 2020 :

J’ai pu installer en avant-première le dernier firmware du M3000. Les nouveautés et corrections apportées me permettent maintenant de lui attribuer un Gold Award. Les différences sont recensées dans la vidéo ci-dessous :

Tour physique

Le cube gris CHANGHONG M3000 est équipé d’un bloc optique monté en position centrale avec un rapport de projection de 1.2:1.

CHANGHONG M3000
CHANGHONG M3000

Si sa mise au point est motorisée, il ne dispose d’aucun dispositif de zoom ou d’adaptation physique de la position de l’image (Lens-shift). C’est donc la situation de votre appareil qui seule déterminera la taille du cadre projeté.

Une correction de trapèze électronique sur 8 points permet de corriger les éventuels défauts de géométrie.

Comme évoqué plus haut, ce nouveau modèle est équipé d’une puce DMD 0,33″ de Texas Instruments. Sa luminosité est annoncée à 800 lumens par sa firme-maman, avec un contraste natif compris entre 500 et 300:1. J’ouvre ici une parenthèse pour saluer l’honnêteté de mâam’ CHANGHONG qui fournit des chiffres de contraste et de luminosité qui correspondent aux mesures « terrain » comme vous pourrez le lire dans la partie verdict technique. Pour une fois on n’a pas droit à des valeurs de contraste fantaisistes annonçant des soi-disant surdoués qui dépassent le million comme la cantine en est remplie ! (Fayot!)

L’appareil est relativement léger avec moins de 2 kg (1,9) mais il sera toutefois moins aisé de l’emmener chez le dirlo qu’un Philips Picopix Max. Ses dimensions sont de 198×192×123mm.

Sa partie connectique comprend une prise HDMI ARC 2.0 HDCP 2.2 supportant les signaux 4K HDR-10 et HLG. Il dispose d’une prise USB 2.0 et d’une RJ45. Il intègre le Wifi 2.4/5 et le Bluetooth 5, supporte Airplay, Miracast et DLNA.

Comme c’est un projecteur intelligent organisé telle une solution médias indépendante, deux enceintes de 2×5W prennent en charge la partie sonore.

Sa télécommande Bluetooth est pourvue d’une souris gestuelle bien pratique pour naviguer dans l’interface Netflix.

Test CHANGHONG M3000
Télécommande M3000

Menus

Puisque nous avons affaire à un loulou dont la source lumineuse est à LED et qui plus est conçue pour tenir 30 000 heures, l’allumage se fait sans avoir besoin de monter l’appareil en température (et pour l’extinction c’est encore plus rapide en l’absence de temps nécessaire de refroidissement). Une fois le démarrage réalisé, le menu accueil apparaît sous forme de vignettes. Les applications ajoutées prennent place sur la droite.

Test CHANGHONG M3000
Menu accueil M3000

Le menu image ouvre sur les modes suivants : « standard, Umax, text, Sports, Game, SDR to HDR et une mémoire utilisateur ». Pour ajuster la colorimétrie, Changhong est un des rares à proposer un CMS (mais pas sur les 3 dimensions du Gamut) doublé d’une gestion automatisée de la couleur appelée « smart filter« . La sauvegarde utilisateur permet d’intervenir sur l’échelle de gris mais sans séparation Gain et Bias.

Test CHANGHONG M3000
Menu image

Toujours pour la partie image, le MEMC (l’interpolation d’images), fonctionne sur 3 niveaux : « bas, moyen » et « haut« .

Concernant la partie « SmartTV », pour avoir accès à Kodi, Youtube en 4K et Netflix 1080p il faut d’abord installer le magasin d’applications à partir du lien suivant :

http://www.dhinnovation.co.uk/Download/Changhong_M3000/sign_Store_t_release_3.0.2_changhongMtk9652.zip

Une prochaine mise à jour devrait ajouter les fonctions 3D ainsi qu’une interface multilingue (elle n’est pour l’instant disponible qu’en anglais, en russe et en chinois). Le nouveau firmware avec la 3D sera disponible en téléchargement sous une quinzaine de jours (c’est maintenant chose faite !)


L’installation de l’application est facile. Il suffit de télécharger l’APK et de l’enregistrer sur une clé USB, puis d’aller dans le dossier media et d’ouvrir le fichier APK, et puis c’est tout. Ca suit au fond de la classe? Bon, il y aura un avertissement de sécurité lors de l’installation du fichier en question mais vous pouvez l’ignorer car l’APK a été entièrement testée et vérifiée.

Concernant la gestion médias, le lecteur interne fait bien ses devoirs : il a digéré tous les fichiers audio/vidéo que je lui ai demandé de diffuser et en cas de souci il vous reste toujours Kodi pour d’éventuels récalcitrants.

Verdict technique

Bruit de fonctionnement :

Ce projecteur à LED dispose de trois modes de puissance, mais quel que soit votre choix vous allez vous retrouver avec un appareil très discret. La mesure de bruit dans son niveau le plus élevé ne dépasse pas les 32dB, de quoi éviter de réveiller le pion qui dort. Dans la vidéo jointe au présent test vous pourrez vous rendre compte vous même de son incidence.

Rendu sonore du système sonore intégré :

N’espérez pas atteindre la qualité d’un système home cinéma digne de ce nom avec les haut-parleurs du M3000 mais il a assez de coffre pour délivrer un message sonore précis, jamais agressif, avec toutefois un manque de dynamique.

Consommation électrique :

Les LED sont émérites pour limiter la dépense énergétique et le M3000 ne déroge pas à la règle. Ainsi, de la plus faible à la plus forte, les mesures de consommation débutent à 74,6W (éco.), 88W (moyen) et 95,6W (haut). C’est très bon pour sa classe et le ChangHong est vraiment un ascète dans ce domaine.

Piqué et netteté :

Test CHANGHONG M3000
Zoom netteté Changhong M3000

Comme évoqué en début de ce test, c’est une puce DMD 0,33″ avec traitement XPR qui est mise en œuvre. Ce choix ne me semble pas judicieux. En effet, il ne s’agit pas d’une résolution Full HD native car celle réelle est de 1366×768. Par un petit artifice digne de Poudlard, grâce en fait à la haute vitesse de commutation des micro-miroirs, la puce va simuler une résolution 1920 × 1080.

Autre souci dans le cas du projecteur testé c’est que l’uniformité n’est pas parfaite sur toute la surface de l’écran. Ainsi, en faisant la mise au point sur la partie de droite, ça floute légèrement l’écran à gauche et lycée de Versailles. Vous trouverez ci-dessous un montage photo explicatif du phénomène.

Test CHANGHONG M3000
Bords de l’image comparaison gauche droite

C’est fâcheux et mérite des heures de colle, car la précision d’image est censée être une des forces des projecteurs DLP.

Mise à jour du 15 novembre 2020 :

Le nouveau firmware permet de corriger ce problème d’uniformité.

Le M3000 utilise une lentille optique à structure entièrement en verre (de nombreux projecteurs concurrents utilisent des couches de plastique/résine dans leur lentille pour contrôler les coûts).

Le problème de mise au point initial est causé par l’algorithme de mise au point. Comme le M3000 est équipé d’une fonction de réglage de la distorsion trapézoïdale en 8 points, le projecteur utilise un algorithme pour ajuster l’image pendant la mise au point et le réglage de la distorsion trapézoïdale, et c’est ainsi que le problème de mise au point initial s’est produit.

Dans le nouveau firmware, les ingénieurs de la marque ont recalibré l’algorithme de focus. Donc, ce défaut était bien un problème de logiciel plutôt que matériel. Voici les résultats après correction :

Fluidité :

Pour cette partie on frôle par contre la perfection. Oubliez toute trace de judder et d’artefact de traitement vidéo. Toutes mes mires de fluidité sont reproduites sans défaut quel que soit le niveau de MEMC sélectionné (bas, moyen ou haut). Pas de question existentielle à se poser, il faut activer cette option qui apporte un confort de précision dans les travellings. Ces remarques sont valables tant pour les signaux 1080p que ceux 4K.

Test CHANGHONG M3000
Fluidité M3000

Dans sa publicité, l’établissement constructeur évoque les apports de cette troisième génération d’interpolation d’images ; et bien m’sieur le proviseur je confirme, c’est indéniable. A côté du p’tit M3000, bien d’autres projecteurs dotés eux-aussi d’une interpolation d’images peuvent aller jouer aux billes dans la cour des maternelles.

Input lag :

Troisième critère d’excellence après la discrétion et la fluidité, l’input lag ou pour être précis la réduction du temps de latence. Le M3000 dispose d’un mode adapté au jeu vidéo qui, si on a pris bien soin de désactiver la correction de trapèze et l’interpolation d’images permet d’obtenir un lag réduit à 33,7 ms.

Dans ces conditions je ne peux que recommander chaudement cet appareil à tous les adeptes de jeux vidéo en réseau ; le M3000 tutoie les premiers de la classe dans ce domaine.

Mise à jour du 15 novembre 2020 :

Le nouveau firmware permet de réduire encore plus le niveau de lag, transformant le M3000 en projecteur particulièrement recommandé pour les Gamers.

Overscan et cadre lumineux :

Ce n’est pourtant pas une puce DMD 0,47″ qui se trouve dans cet appareil mais il reste quand même un cadre plus clair d’environ 4 centimètres de large autour de l’image « utile« . Ceux qui ont un écran avec bords noirs pourront avantageusement le faire disparaître dans ce cadre périphérique.

Test CHANGHONG M3000
Mire d’overscan CHANGHONG M3000

Bruit vidéo :

Attention, le réglage de netteté par défaut du M3000 est trop poussé, ce qui entraîne la présence de bruit vidéo (grésillement) perceptible sur les arrières plans clairs. La solution pour atténuer l’effet sans perdre trop de précision est de laisser le réducteur de bruit désactivé tout en diminuant la valeur de netteté entre + 30 et + 40 en fonction de vos goûts.

Contraste, luminosité, colorimétrie :

Le M3000 est annoncé par le constructeur capable d’un plafond lumineux de 800 lumens et c’est quasiment le cas dans le mode « standard » avec 787 lumens mesurés à pleine puissance. Ils sont certes utilisables mais avec une température de couleurs trop froide : pour le calibrage il faudra réduire principalement le bleu.

Avec des couleurs justes, le M3000 atteint 633 lumens pour un contraste natif de 322:1. L’activation de la gestion dynamique de la puissance des LED ne fait que légèrement varier la mesure.

Test CHANGHONG M3000

Dans ces conditions, il faudra vous limiter à une base d’image inférieure à 2m80 (compte tenu de l’effet Helmholtz-Kohlrausch propre aux projecteurs à LED et qui vient amplifier le niveau de luminosité perçue).

Grâce à sa source lumineuse, le Gamut natif du projecteur dépasse la référence rec.709 et 78,9% du DCI-P3 post calibrage. Le gamma est plutôt bien géré par l’appareil et si vous n’avez pas la possibilité de calibrer votre engin voici mes conseils de réglages :

SDR :

My mode

Contraste 47

Luminosité 50

Color Temp :

R : 88

G : 30

B : 23

CMS

Skin 0

Red : 7

Blue : – 6

Green: 23

Yellow : 21

Purple : – 10

Cyan : – 9

HDR :

My mode

Contraste : 80

Luminosité : 47

Color Temp :

R : 88

G : 30

B : 23

CMS

Skin 0

Red : 7

Blue : – 6

Green: 23

Yellow : 21

Purple : – 10

Cyan : – 9

Verdict subjectif

Ah ! S’il n’y avait ce mauvais choix de puce on toucherait à la perfection avec ce M3000. En effet, il y a deux points qui me font particulièrement apprécier le p’tit nouveau face à la concurrence Xgimi ou Fengmi : c’est en premier lieu la fluidité de son image grâce à une des meilleures interpolations d’images qu’il m’ait été donné de tester et ensuite la qualité de l’image HDR, étonnante pour un projecteur LED avec ce niveau de puissance relatif.

Pour contrebalancer l’effet de flou sur une partie de l’image, j’ai bien tenté de rehausser la netteté mais cette action a pour corollaire d’augmenter le niveau de bruit, et donc c’est dommage pour cette partie ; l’enfant prodige garde malheureusement un côté cancre.

Malgré des valeurs proches du ViewSonic X100-4K récemment testé, le M3000 s’en sort mieux dans le contraste visuel mais cela reste le talon d’Achille de la plupart des projecteurs à LED du marché. Afin de lui éviter d’aller au coin j’ai utilisé mon écran Vividstorm Obsidian 0.8 pour redonner tant bien que mal de la profondeur à son rendu.

Concernant les scènes de jour, elles tirent avantage d’un Gamut plus large que celui des projecteurs à lampe classique et la saturation des couleurs SDR et HDR devrait inciter nos chercheurs à trouver une solution au contraste des projecteurs à LED pour enfin obtenir le meilleur des deux mondes.

Conclusion

Au fond, chers géniteurs-ingénieurs de ChangHong, je suis partagé entre la délivrance d’un certificat d’étude élogieux capable de faire sauter une classe à votre rejeton… et la tentation de vous faire copier 100 fois le verbe uniformiser à l’indicatif de tous les temps futurs du présent conditionnel. Je note dans le cahier de texte à votre intention bienveillante la recommandation suivante : Implantez à minima une puce DMD 1080p native et ce en évitant également que le collégien demeure par trop pâlot sans l’aide d’un écran technique. De la sorte il sera assurément digne de décrocher le brevet avec la mention Gold Award PHC.FR ». Véritablement, ces lauriers vous échappent tant il est dommage qu’un panorama global qui accumule les qualités (SmartTV performante, discrétion de fonctionnement, options nombreuses, fluidité irréprochable et mode Gaming performant) soit gâché par un contraste de niveau Ducobu et surtout le bonnet d’âne d’une absence d’uniformité de la précision. Ce point donne l’impression d’une perte de focus en cours de visionnage et on n’arrête pas d’agir sur la mise au point électrique pour contrebalancer cet effet, en vain. Vous avouerez qu’il y a mieux pour profiter sereinement de son film.

Armée de ces souhaitables améliorations et en veillant à conserver les points forts de la première mouture, je ne doute pas que la V2 se place alors en concurrente redoutable des Xgimi Halo et Fengmi Smart DMD. Quant au Xiaomi PRO2 même s’il est dépourvu d’interpolation d’images il surclasse le M3000 grâce à sa puce DMD de plus grande taille et surtout à une luminosité bien plus élevée.

Mise à jour du 15 novembre 2020 :

Les différentes corrections et améliorations apportées sur le M3000 me permettent maintenant de lui attribuer le Gold Award qui lui avait échappé dans sa précédente version.

J’ai apprécié :

– La qualité d’assemblage,

– Le prix avec SAV et garantie française,

– Une partie SmartTV bien fournie et opérationnelle dans nos contrées,

– Une télécommande avec souris gestuelle,

– Un mode d’interpolation d’image exceptionnel,

– Un input lag réduit,

– Un bruit de fonctionnement discret,

– Un rendu HDR surprenant pour un petit projecteur à LED.

Je regrette :

– Une puissance lumineuse qui restreint l’utilisation du projecteur à de petites bases d’image,

– Le contraste faiblard,

84 Comments

  1. Merci Gregory pour ce test (Et tous les autres).
    Pour mon premier projecteur je le trouve tres bien 🙂
    il a convaincu ma compagne de laisser de coté la tv au profit du grand spectacle juste en projetant sur un mur beige.

    tu conseillerai quoi comme écran technique ? la Bessel pour commencer ?

  2. En revanche je trouvais ton ancienne capture plus sombre et noir plus noir sur ton premier test actualité du changhong. il semble que sur le test final il y a comme un voile blanchâtre sur la capture 007.

    chez moi j avais ce ressenti. comme si il y avait un voile blanc sur ma projection mais je le mettais sur le compte de ne pas avoir d’écran spécifique…

  3. Merci encore une fois pour ce test toujours très precis et objectif. Sans vouloir rajouter a ton carnet de test deja bien fourni, est ce que le Dangbei F3 est rentre dans ton radar ? Il semble cocher pas mal de case pour detroner la concurrence…

      • Merci infiniment pour ce test, c’est dingue à chaque fois que mon choix s’arrête sur un VP, on fait mention d’un autre modèle qui remet tout en cause, ici le dangbei F3… Pour l’instant, le mijia ALPD3.0 garde la tête (850€ environ avec le code donné dans son test) et j’oublie donc ce changhong vu les résultats du test!

        • Bienvenu dans le monde de la projection. Il faut se lancer à un moment donné et accepter que ton appareil sera peut être dépassé avant que tu l’installes. Mais sinon tu vas passer ton temps à attendre et tu m’achètes jamais.

    • catastrophiques je pense qu’il faut relire le test.
      j’ai le projo a la maison et il n’est pas du tout catastrophique.

      il y a un ou deux points de détails qui ne sont pas optimum mais pour le reste c’est vraiment pas mal.

      et pour moi il n’y a aucune perte de mise au point. le vp n’est certainement pas le vp le plus net du monde mais il est pas mal du tout.

      faites une recherche youtubes avec son nom et vous verrez des videos qui vous permettront certainement de vous faire une idee

      • Alors attention je me suis peut-être mal exprimé mais ce n’est pas une perte de focus mais c’est l’impossibilité de faire parfaitement le point sur toute la surface de l’écran.

      • Je fais de la projection depuis des années et je me désole de voir cette lente régression , je suis désolé ce n’est pas du bashing gratuit mais les produits qui sortent ces temps ci sont catastrophiques.

        Je ne remet pas en cause que tu y trouves du plaisir et je suis content pour toi, mais un VP un contraste catastrophique j’appelle ça un raté.

        Ce contraste ON:OFF n’est meme pas équivalent au contraste ANSI (mire avec 50% de blanc dans l’image) de la puce 0.67.

        • On est la pour échanger 🙂 je donnais juste mon point de vue subjectif en rapport a ce que j avais devant les yeux.

          L’ennorme boulo de greg est de nous permettre de se faire une idee mais ne remplacera jamais une possibilité de se rendre dans un endroit pour se faire soit meme une idee.

          Et je pense que greg en a vu tellement qu’il a un œil et un verdict de pro.
          Un peu comme toute personne ultra professionnelle dans un secteur.

          Il y a de plus tellement de paramètres environnementaux a prendre que c’est compliqué pour les non pro. Un peu comme les ordinateurs. un gars qui ne fera que de l’internet n’aura pas le meme besoin que le gars qui fera du jeux ou de la 3D.

          Ce qui manque cruellement c’est un showroom ou l’on puisse se faire une idée de visu afin d’adapter son budget a son environnement, salle dédiée ou non etc etc.

          Bref je me suis écarté du sujet M3000 mais un grand merci a Gregory pour son partage de passion qui est un vrai boulo.

          Pour moi le M3000 m’a aidé a me convaincre de monter en gamme chez moi en remplacement de ma tv, pour une utilisation en pièce de vie. j’hésite a le garder ou a le revendre. ce serait toujours 800 euros que je pourrai mettre dans un ecran technique. Jef pour toi c’est quoi les meilleurs contraste en vp ?

      • Merci pour ce test détaillé, j’hésite entre le m3000 (666€) et le mijia 2 pro(698€)… A ton avis lequel tire son épingle du jeu sur la parti image ? Le lag est il important si je joue offline ????

  4. Bonjour,

    Merci pour ce test.

    Beau cadeau de Noël pour un fan de Gaming qui veut 2m de base sans se ruiner mais qui risque de décevoir un amoureux du septième art, notamment au vu du maigre contraste. Je ne vois pas trop à quoi sert par ailleurs le contraste dynamique qui d’après les chiffres n’a aucun effet visible.

    Peut-être peut-on préciser que la puce 0.33 fait de la 2K à l’aide d’un XPR diagonal 2x. Tout comme sur la puce 0.66 4K, la définition de la puce est moindre que celle visée, puisque divisée par racine carrée de 2 (soit 1366×768 sur la 0.33 et 2716 x 1528 sur la 0.66 )
    (il me semble que c’est déjà mentionné dans le
    test : grégory
    )

    Le défaut d’uniformité de la netteté très marqué est probablement plus dû à une optique perfectible (et à un exemplaire du projecteur mauvais sur ce point?) qu’à l’utilisation d’une puce non 2K et d’un XPR.

    Quand au cadre clair, le pourtour d’une largeur de 20 pixels inactifs qui entoure la zone noble est une conséquence du processus de fabrication. Il existe sur toutes les puces DMD mais le contraste limité le fait ici plus ressortir.

    • Bonjour Greg,

      Selon les publications de Texas Instruments, toutes les puces DMD ont un cadre de miroirs inactifs, lié à des contraintes de fabrication:

      – Le DMD 0.66 (1920×1080, qui a 10 ans, pour projecteurs full HD) a un cadre de 14 micro miroirs inactifs tout autour.

      – Le DMD 0.33 (1366×768) a un cadre de micro miroirs inactifs de 20 micro miroirs tout autour.

      – Le DMD 0.47 (1920×1080) 1ere génération a un cadre de micro miroirs inactifs de 56 pixels en haut et en bas et de 20 pixels sur les cotés.

      – Le DMD 0.47 (1920×1080) 2ème génération a un cadre de micro miroirs inactifs de 20 micro miroirs tout autour, plus discret donc que sur la 0.33, vu la résolution plus élevée de la puce.

      – Le DMD 0.66 ( 2716 x 1528) a un cadre de micro miroirs inactifs de 56 pixels en haut et en bas et de 20 pixels sur les cotés, valeur à rapporter à la définition plus élevée de la puce.

      Je ne vois pas trop en quoi le lien que tu indiques dément cette vérité (en tous cas celle de Texas) qui par ailleurs n’as rien de polémique.

      • J’ai été le premier a dénoncer à la sortie de la V1 0,47 ce phénomène qui était mis sous cloche et j’ai en ma possession des documents que tu ne trouveras pas en ligne et qui indiquent que tes valeurs pour la DMD 0,47 ne sont pas correctes. Tu en as eu un échantillon en aperçu.

          • Je me permettais de donner quelques précisions techniques, peut-être sans intérêt pour le lectorat du blog que tu connais mieux que moi. Pas de problème, je m’abstiendrai d’intervenir dorénavant.

  5. Merci pour ces informations très utiles dans le choix d’un VP de qualité, à tout hasard, que pensez-vous de partir plutôt sur un sony vpl-hw40es ou 50 d’occasion (menviron 800€ ) par rapport à ce m3000 aux résultats contrastés?

    Merci.

    • L’image du Sony malheureusement, les projecteurs SXRD souffrent de dégradations de leurs panneaux avec une baisse du gamma et des baisse du niveau de couleurs, donc ce n’est pas un investissement pérenne. Il faut voir combien de temps à fonctionner votre modèle d’occasion.

        • Ce n’est pas le sujet mais JVC a ses propres panneaux, ce ne sont pas des SXRD mais elle connaît ce qu’on appelle le « Gamma drift » une chute de Gamma avec le temps , bref chaque technologie à ses soucis. C’est pour ça que personnellement je trouve ridicule d’investir dans des modèles trop onéreux. Ma limite haute personnelle c’est 3000€ et encore et ce n’est pas une question de budget mais de raison, j’ai assez de recul sur toutes les marques pour savoir qu’il vaut mieux être raisonnable et il est possible de le faire à prix raisonné. C’est d’ailleurs un de mes critères d’évaluation de nos diffuseurs frontaux préférés.

          • Chez moi c’est un peu au gré des envies, à la maison le Xiaomi 4K 1S avec mon Vividstorm CLR en premier, en déplacement ce Changhong ou le Fengmi Smart DMD et dans mon second chez moi, le Xiaomi ALPD3.0 avec mon Lusoscreen Dark Star.

  6. Bonjour, et encore une fois merci Grégory pour ce superbe test. Je suis toujours dans l’hésitation, mais au vu de ton test il semble meilleur que le halo si j’ai bien compris..?!
    Sachant que sa première utilisation pour moi reste de cinéma en déplacement sur un mur ou une toile acheter un peu plus tard. Contrainte étant un poids et un encombrement réduit, notamment pour l’avion.
    Au final a choisir tu choisis halo ou M3000 ?
    Merci a vous tous et prenez soin de vous !!!

  7. Merci Grégory, autre question si tu devais le comparer au niveau des specs avec le dangbei F3 ? Je n’ai rien trouver sur son input lag…
    Merci d’avance de ta réponse

  8. Bonjours grégory, j’ai une question: le problème d’uniformité que tu constates sur le projo peut-il venir d’un défaut de ce dernier ? Ou penses tu que tous les modèles sont touchés pas ce problème ?

  9. Salut. Vous pourriez essayer le Dangbei F3, selon les forums chinois, un grand succès commercial cette année, avec une meilleure qualité que le Xgimi H3, Xiaomi Mijiia 2 pro …

    Salutations

    • Désolé mais je n’y crois pas d’autant que Dangbei a refusé mes demandes de prêt. Pas très encourageant pour faire confiance à la qualité de l’image de cette marque.

  10. Très bon travail grégory
    J’aurais 2 questions :Peut t’on mettre un trépied sous le changhong ?
    Et lequel est le plus performant en son le fengmi smart ou celui-ci ? Merci

      • qu’appelles-tu grande dimension ?
        Le 2Pro semble quand même beaucoup moins lumineux non ?
        Perso je cherche un projecteur pour une image de 3m40, il vaudrait mieux le xiaomi ou le changhong ?
        merci

      • Salut Gregory, et bravo pour la précision constante de tes analyses!
        Après l’upgrade, pour une taille d’image moyenne (base 2M) lequel des deux te semble l’emporter en qualité d’image? M 3OOO ou mijia 2 pro?
        Parle-t-on d’un upgrade justifiant de troquer le Xgimi H2?
        Merci!

  11. Faible Input lag ,MEMC, smart TV dont Netflix,qualité HDR,rendu sonore etc..
    Rare de trouver un projecteur avec autant de qualité dans cette gamme. Et je le trouve très polyvalent vu son poids et sa taille pour une utilisation nomade, et maison.
    Jolie trouvaille grégory merci.

  12. Bonjour Grégory,
    Merci pour le test, suite à la lecture de celui-ci, je viens de passer commande.
    Etant débutant, que me conseillez-vous svp comme toile/écran fixe, c’est pour une utilisation en sous-sol donc pour une pièce peu lumineuse.

  13. bonjoru Gregory,
    En lisant la maj du firmware sur ton cr, tu écris « c’est maintenant chose faite » a propos de celui ci.
    lorsque je demande si il y a une mise a jour de disponible au vp il me dit que je suis a jour.
    Aurai tu un liens vers la nouvelle mise a jour ? le vp a t il detecté la maj tout seul ?

  14. Bonjour Gregory, tout d’abord merci pour ton travail inestimable. Ne l’ayant pas sous la main et ayant pourtant un peu cherché, je ne parviens pas à trouver une liste des applications android compatibles avec ce CHANGHONG M3000 (du genre cloud gaming (Nvidia GeForce Now/ Shadow etc.)). De même, sais-tu s’il est possible de connecter directement une manette à l’appareil (bluetooth ou filaire) et qu’elle soit reconnue ?
    Merci d’avance pour ton aide (ou celle d’un gentil lecteur le possédant, passant par là et ayant testé la manip).

    • dis moi ce que je dois faire je vais essayer de tester ce que tu cherches 🙂 par contre dis moi vite car je suis en train de re vendre le vp. j ai changé pour un ust. ma compagne a accepté de passer le pas :))

  15. Bonsoir, pour les possesseurs de ce dernier avez vous réussi a regarder netflix en HD directement sur le vp ? J’ai installer plusieurs versions différentes e impossible de regarder en HDR ou HD. Dans ,es Infosys logiciel c’est indiquer sd résolution maximale de lecture.
    Merci d’avance

  16. Bonjour Gregory,
    Bien que vous le recommandiez pour le gaming, est-ce que l’image reste bonne pour du cinéma ? C’est l’usage que je cherche et j’ai l’impression que la résolution native et les contrastes sont les points faibles de ce modèle, ai-je bien compris ?

  17. Bonjour,
    j’ai commandé le m3000 chez dhinnovation.co.uk et bien reçu mais il me semble que la télécommande ne fonctionne pas (ce n’est pas un problème de pile bien sûr).
    Je ne peux allumer le vidéoprojecteur que par le bouton au-dessus de l’appareil.
    La télécommande ne répond pas, elle émet juste une lumière rouge sur son bouton de mise en marche de temps en temps. Je ne sais si vous pouvez me répondre mais est-ce un problème de télécommande ?
    Merci bien

    • Il faut l’appairer en Bluetooth et faire une manipulation dans laquelle il faut appuyer simultanément sur deux touches en étant à 20 cm du projecteur, par contre je ne me souviens plus des touches concernées. Je crois qu’il y a celle en haut à droite et celle du menu paramètres au milieu à gauche.

    • Bonjour JC,
      J’ai quelques questions si tu as 5 min pour me répondre :
      Combien as-tu payé le m3000 sur dhinnovation en euros ? le prix affiché est en pounds et je me demandais s’il y avait des frais de change au moment du paiement ?
      La prise est bien une prise francaise ou il faut un adaptateur ?
      Tu l’as recu en combien de temps ?
      As-tu finalement réglé ton problème de télécomande ?
      Merci d’avance 🙂

      • Bonjour,

        Le prix est de 820 € au moment de l’achat avec 8 € en plus pour la transaction par ma banque.
        Il y a bien une prise française ainsi qu’une prise pour le royaume Uni.
        Je l’ai reçu très rapidement, commandé le 14 décembre et reçu le 18 par UPS mais c’était avant les problèmes covid/brexit. Seul point négatif, UPS a laissé le colis devant la porte à la vue de tout le monde car je n’étais pas chez moi au moment de leur passage. Par contre, le colis est très bien emballé, pas de risque d’endommagement à mon avis pendant le transport.
        Pour la télécommande, c’est OK après l’appairement.
        A plus

  18. Bonjour,

    Merci Greg pour vos précieux conseils. J’ai donc fait l’achat du Changhong M3000. Livraison en 10 jours durant les fêtes. Il s’agit de mon premier projo, et je le trouve petit, lumineux, esthétique : parfait pour mes premiers usages.

    Quelques remarques pour aider ceux l’achetant :
    Pour appairer la télécommande : boutons paramètre et volume bas.
    Les infos sont dans le manuel, page 4, trouvable ici en anglais : http://laser.changhong.com/upload/file/202010/1603882844660064.pdf

    Pour mettre à jour le firmware, la mise à jour dont parle Greg n’est pas encore accessible en OTA. Par contre le service consommateur est réactif : customerservice[at]dhinnovation.co.uk. Ils m’ont envoyé un lien pour le télécharger dans la journée.

    Les prochains firmware seront OTA. Voici son message :
    « The latest firmware update file with instruction together with the App store apk has been shared with you via wetransfer, please download it, thanks.
    Future firmware updates for M3000 will be OTA update so it will be an automatic process when the projector is connected to the internet.
    Again, thanks for your order, we hope you enjoy the projector. If there is any questions, please kindly get in touch. »

    Je vais donc faire de ce pas la mise à jour du firmware.
    Je ne peux que recommander : super rapport qualité prix, avec un service consommateur réactif, une garantie, un magasin adapté en France, en français et un Gold Award ! Que demandez de plus ?

  19. Bonjour,
    Je suis néofite et je cherche un vidéo projecteur que je vais poser dans un angle de ma chambre pour projeter dans le mur. Je vais l’utiliser essentiellement pour la vidéo (Netflix, Primevidéo, TV Box) et pour le gaming (Xbox serie X et Xbox gamepass). Est ce que ce modèle permet de corriger l’image horizonal et vertical ?
    Sinon avez vous un modèle à me conseiller dans les 900€ max?
    Cordialement

  20. Bonjour,
    Merci Grégory pour tes tests, n’y connaissant pas grand chose dans le domaine des vidéoprojecteurs, ils m’ont permis de franchir le pas avec cette marque « exotique » à mes yeux.
    J’ai commandé le M300 suite à tes lectures le 1er Janvier, je l’ai reçu le 11/01 (je trouve ça rapide compte tenu de l’actualité anglaise), j’ai pu faire une première utilisation hier soir et:
    -une installation très rapide (surtout pour la télécommande Bluetooth);
    -une luminosité suffisante pour laisser un peu de lumière durant la projection et avoir des bonnes scènes sombres (je n’ai rien à reprocher sur la qualité de l’image) ;
    -une fluidité peut être un peu trop rapide à mon goût (je comprends qu’il soit top pour les gamers, je n’ai pas encore pris le temps de chercher tous les réglages);
    -un téléchargement quasi instantané des applis en wifi (Molotov et Netflix);
    -un bug sur Netflix, je ne peux pas descendre la page principale et plusieurs onglets ne fonctionnent pas, d’autres ont-ils ce souci? Je peux tout de même l’utiliser avec la « loupe »;
    Ps: je n’ai pas encore téléchargé la dernière maj.

    Bonne journée et encore merci

    • Comme Blaisep, le SAV a été top et en plus de répondre à ma question en une heure, m’a fourni la dernière version du firmware qui, après installation, permet également de passer le vidéo proj en français…
      Par contre pas je ne crois pas avoir vu de Salto, 6play, TF1, Disney +
      Bref, aucun regret de l’avoir acheté.
      Netflix n’avait pas de bug, mais c’était une mauvaise navigation de ma part…

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Guide d’achat 2020 : projecteurs à focale classique 2020. – – Le Blog de PHC –
  2. Test Epson EF-12 : l’avis de Grégory. – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*