Test Fengmi Cinema 4K 2000 lumens : l’avis de Grégory.

Test Fengmi Cinema 4K
FENGMI CINEMA 4K

Pour ce premier test de 2021, ce n’est pas un appareil qui vient juste de sortir que je vous propose mais une version plus puissante du Fengmi UST 4K déjà testé sur ce blog il y a quelques mois. Les principales nouveautés concernent donc l’augmentation de la puissance lumineuse qui est annoncée à 2000 lumens et puis la possibilité d’acquérir un caisson de basses Fengmi (fonctionnant uniquement avec les appareils de cette marque) dans un Bundle disponible sur le site Banggood. C’est donc parti pour le premier banc d’essai 2021 qui concerne encore une fois un diffuseur DLP laser à ultra courte focale, signe de la vogue de ce type d’appareils.

De quoi s’agit-il ?

Le Fengmi 4K est un projecteur destiné au marché asiatique et il n’est possible de l’acquérir qu’en importation parallèle. Il est actuellement disponible depuis des entrepôts européens du site Banggood ce qui facilite la livraison. C’est le second exemplaire (le premier reçu était défectueux) et il est arrivé chez moi en 4 jours ! Importation parallèle signifie garantie limitée mais dans mon cas je ne peux pas me plaindre car après la livraison d’un premier spécimen qui avait un souci de stabilisation de focus j’ai pu bénéficier d’un appareil de remplacement en très peu de temps et positivement fonctionnel, donc pour le coup chapeau Banggood !

Revenons à la machine. Nous sommes ici devant un projecteur DLP équipé d’une source lumineuse laser ALPD3.0 avec sur le papier une durée de vie de 25 000 heures, une puissance de 2000 lumens et un contraste de 3000:1, rien que ça! Nous verrons pourtant dans la partie verdict technique qu’il ne s’agit pas de marketing commercial car mes mesures confirment les chiffres.

Pourvu d’une puce DMD 0,47″ de résolution native 1080p, le projecteur vient simuler une image 4K par traitement XPR X4. Vous connaissez la chanson mais j’enfonce le clou quant au contraste : seuls ces appareils (Xiaomi 4K 1S, Fengmi Cinema ou Cinema Pro) arrivent à produire ce niveau de noir avec cette puce DLP et sans aucun pompage de luminosité qui serait signe d’une gestion dynamique du laser (traduisez sans tricherie !).

Il faut également noter que ce type de projecteur est souvent commercialisé à moins de 1500€. Pour obtenir une image de ce niveau de qualité avec des modèles officiellement distribués en Europe il faut débourser davantage et ils n’arrivent même pas à atteindre les valeurs de contraste des Xiaomi ou Fengmi 4K.

Voilà pour la digression et revenons à la présentation du Fengmi 4K. Il fait partie de la gamme des appareils tout-en-un rassemblant sous la même coque un projecteur, un système sonore, un OS basé sous Androïd et MUI TV (interface chinoise inutile chez nous) et adapté pour le streaming puis les mises à jour en ligne grâce au Wifi intégré et à la prise réseau. Le projecteur peut également servir d’enceinte externe via sa compatibilité Bluetooth. Projecteur intelligent certes… sauf que la plupart des applications sont réservées au marché asiatique. Donc, pour pouvoir bénéficier de Netflix, Amazon Prime, Molotov ou encore Canal play en version complète, il faut passer par une box ou un stick externe. Sinon, pour du contenu dématérialisé, il suffit de lui connecter un disque dur ou une clé USB et le lecteur médias interne ainsi que le système sonore intégrés permettent de s’affranchir d’une platine externe et d’un système home cinéma.

Point particulier, le Fengmi 4K 2000 lumens peut être acheté en bundle avec un subwoofer Fengmi S1 mais qui est uniquement adapté aux appareils de la marque. Il ne fonctionnera pas avec un Xiaomi 4K 1S par exemple. Cette configuration permettra de palier aux manques de basses des systèmes sonores intégrés aux projecteurs, faiblesse régulièrement soulignée dans les tests.

Test Fengmi Cinema 4K
FENGMI S1

Le diffuseur est 4K et supporte les signaux HDR-10 et HLG. Il est également compatible 3D avec des lunettes DLP-Link à acquérir séparément.

La version 2000 lumens est disponible depuis HK à 1347€ jusqu’au 28 février avec le code de réduction BGFRFM4K, si vous choisissez l’entrepôt Européeen CZ il est à 1391€ mais avec une paire de lunettes 3D: (cliquez sur le lien). Pour le Bundle Fengmi 4K 2000 lumens avec un Subwoofer depuis un entrepôt européen (CZ) l’ensemble est à 1526€ ici (cliquez sur le lien).

Tour physique

Le format compact du Fengmi 4K correspond à celui de la plupart de ses cousins Xiaomi ou Wemax. Il dispose d’une optique à rapport de projection ultra court de 0,23: 1 sans aucun zoom physique. C’est donc le positionnement de l’appareil par rapport à l’écran qui déterminera la taille de l’image projetée. Vous trouverez ci-dessous les valeurs, mesurées avec un mètre, de la position du projecteur par rapport à mon écran 110 pouces de Vividstorm pour obtenir une image de 2m35 de base au format 16/9ème (cliquez à droite sur l’image pour l’afficher en grand).

La coque est entièrement blanche contrairement à la livrée grise du modèle Cinema Pro. Petite différence notable par rapport aux UST 4K de Xiaomi, le Fengmi dispose d’un interrupteur sur le capot.

Test Fengmi Cinema 4K
FENGMI CINEMA 4K

Pour le focus vous disposez d’une motorisation électrique qui permet d’ajuster précisément la netteté globale de l’image, en ayant le nez sur l’écran si vous voulez grâce à la télécommande. De la même manière la correction de trapèze est commandée par celle-ci qui est en version Bluetooth. Ce choix technique est particulièrement appréciable car vous pouvez réellement piloter le projecteur depuis n’importe quel emplacement dans votre pièce sans avoir le souci de viser un capteur infrarouge.

La connectique est typique de ce genre d’appareil : 3 prises HDMI dont 1 ARC (HDMI 3) configurables en 1.4 ou 2.0, 1 prise USB 3.0, 1 entrée réseau, 2 prises audio (IN et OUT) et une Spdif.

Test Fengmi Cinema 4K
Connectique Fengmi Cinema 4K

Voici en photos, pas à pas, la méthode pour conifgurer les prises HDMI de 1.4 en 2.0 :

Attention, le projecteur n’est pas livré avec un câble d’alimentation au format français, donc prévoyez l’achat d’une version « tête de mickey » ou d’un adaptateur de la même tronche. Je recommande une longueur minimum de 3 mètres qui vous facilitera la vie pour l’installer.

Menus

Contrairement au Fengmi Cinema Pro, l’ensemble des menus n’est pas traduit en anglais. Autrement dit, si le passage dans la langue de Shakespeare est possible sans système D il reste une partie (non essentielle) de l’interface en mandarin.

A la demande de nombre d’entre vous je vais en profiter pour vous montrer en image pas à pas et en vidéo certaines options de configuration, comme le passage en langue anglaise et l’activation du 2.0 pour les prises HDMI (cette opération devant être effectuée pour chacune des 3 prises de ce type).

Le Fengmi 4K dispose de plusieurs configurations image réglées en usine. Elles sont réparties de la manière suivante « Standard, movie, Picture, sport, monitor, game», et une « mémoire utilisateur ».

A chaque fois que vous allez intervenir sur un des éléments de l’image à savoir le contraste, la luminosité, la saturation ou la teinte, et bien vous allez tomber dans la mémoire utilisateur.

Au chapitre des absences il n’existe pas de traitement vidéo élaboré ni d’aide à la fluidité.

En matière de colorimétrie, aucun CMS sur les 3 dimensions du Gamut n’est proposé, tout comme il n’y a pas d’éditeur de gamma. Pour régler les couleurs cela passe par un réglage des niveaux RVB mais qui mélange Gain et Bias. Pour le Gamma, il faudra jouer du contraste et de la luminosité. La puissance du laser est limitée à deux positions, la plus forte qui est appelée « highlight » et l’économique « movie ».

Le système sonore intégré est compatible Dolby Audio et DTS-HD. Il est pilotable à l’aide d’un menu audio dédié et plusieurs environnements préréglés en usine vous sont proposés. La connexion avec le Subwoofer ouvre l’accès à un menu spécifique qui permet de gérer le volume et la fréquence de coupure de la caisse de basses.

Verdict technique

Consommation électrique :

Si visuellement les différences entre les deux niveaux de puissance du laser ne sont pas faciles à percevoir ils peuvent être mis en évidence par mes mesures (besoin en énergie et niveau de luminosité dans la partie « contraste et luminosité« ).

Ainsi dans le mode « Highlight » le Fengmi 4K a besoin de 263W pour afficher une mire de blanc à 100%. Le passage à la sélection « Movie » réduit la consommation à 237W. Nous sommes bien loin des voraces Sony et JVC récemment testés.

Bruit de fonctionnement et qualité du système sonore intégré et du Subwoofer Fengmi :

A l’inverse de la partie consommation électrique, je n’arrive pas à départager de manière significative les modes « Highlight » et « Movie » concernant le bruit. Le premier mode est mesuré à 47dB et le second à 46,9dB. Il faut garder à l’esprit que j’effectue mes mesures à proximité de l’appareil (50 cm), vous pouvez le constater sur les photos jointes, mais dans votre utilisation au quotidien vous serez bien plus éloignés du projecteur puisque c’est un UST. Néanmoins, on ne peut pas qualifier le Fengmi 4K de projecteur discret. Ses ventilateurs se font entendre et cela peut gêner.

Le système sonore intégré est compatible Dolby Audio et DTS-HD. Il est pilotable à l’aide d’un menu audio dédié et plusieurs environnements préréglés en usine sont disponibles. Lors du branchement du caisson de basses, un menu additionnel apparaît permettant de le régler finement. Si je reste bluffé par la précision et l’amplitude du système sonore interne du Fengmi, je suis moins convaincu par le rendu du caisson de basses. Il est compliqué de déterminer son apport mais j’avoue humblement que je ne suis pas un spécialiste de ce domaine.

Piqué et netteté :

La précision d’images reste à l’identique de celle du premier modèle testé, donc excellente (quand le réglage du focus fonctionne ;)). Par contre le réglage par défaut de la netteté en fait des tonnes , comme souvent. Positionné à +50 il génère bruit vidéo et artefacts qui n’ont rien à faire à l’image. Il faut le diminuer ; une valeur de + 30 me paraît un bon compromis entre naturel et finesse.

Test Fengmi 4K
Netteté Fengmi 4K

Fluidité :

Comme indiqué plus haut, le Fengmi 4K 2000 lumens ne dispose pas d’interpolation d’images et convertit tout signal entrant en 60Hz. Alors à moins de positionner le signal source à cette fréquence il faudra accepter du judder sur les travellings. Si vous souhaitez absolument associer Fengmi et interpolation d’images il faudra viser le Wemax 4K à presque 3000€. Si vous avez un stick Amazon Fire, il offre la possibilité de configurer le signal de sortie en 60hz et là vous pouvez dire adieu au judder.

Input lag :

C’est une bonne surprise pour cette partie car ma sonde de lag 4K affiche 55,5 ms de retard. Ce n’est certes pas le top dans le domaine mais cela reste envisageable pour du jeu en réseau. Attention, c’est valable uniquement dans le mode « Monitor » ; les autres sélections image, y compris le mode spécifique « Game« , élèvent le retard à 83,4 ms.

Test Fengmi Cinema 4K
Input lag mode monitor Fengmi 4K

Overscan, cadre lumineux puce 0,47 et synchronisation HDMI :

Ce modèle UST ne souffre d’aucun rognage de l’image, l’overscan est désactivé par défaut. Si ces projecteurs UST chinois offrent le meilleur niveau de contraste à partir la puce DMD 0,47″ ils le font en outre en effaçant toute trace du cadre lumineux typique de la puce 0,47 de seconde génération. Cette particularité est un signe du secret technique qui offre de telles performances et qui passe par une optimisation du chemin de lumière de manière physique.

Test Fengmi 4K
Overscan Fengmi 4K

Le passage à une source HDMI est quasi immédiat, sans temps de latence, bref tout ce qu’il faut pour aider à la sérénité de l’utilisateur final.

Colorimétrie et Gamma :

En plus du bruit de fonctionnement qui mériterait d’être amélioré, les ingénieurs de Fengmi pourraient utilement se pencher sur le rendu des couleurs en sortie de boîte car c’est toujours trop froid : les températures de couleurs avoisinent les 10000K avec un bleu bien trop présent.

Pour le Gamma, l’absence d’éditeur n’est pas trop pénalisant. Dans tous les modes usines il apparaît avec une linéarité plutôt respectée et qui oscille entre 2.1 et 2.3.

Le Gamut est plutôt décevant et n’atteint que 80,5 DCI-P3, la faute à la présence d’une roue au phosphore qui vient entraver les performances d’une source lumineuse laser qui est capable en version triple laser RVB d’atteindre 100% du Rec.2020 (voir le test du ChiQ C8UT).

Donc, calibrage obligatoire pour réduire l’effet du bleu et approcher les valeurs de références HDTV (6500K, écart deltaE inférieur à 3 et Gamma 2.2).

En utilisant la version « custom » j’arrive à obtenir 6505K en température de couleurs, avec un écart deltaE réduit à 3,88 et un Gamma moyen à 2,29.

Voici mes valeurs correctives après calibrage :

1080p SDR

Mode utilisateur

Luminosité : 45

Contraste : 53

Température de couleurs personnalisée

R : 1067

G : 1051

B : 888

Puissance lumineuse : Movie

4K HDR

Mode utilisateur

Luminosité : 45

Contraste : 75 à 80 en fonction de l’encodage de la source 4K

Température de couleurs personnalisée

R : 1067

G : 1051

B : 888

Puissance lumineuse : Movie

Contraste et luminosité :

Test Fengmi Cinema 4K

On parvient à 3521:1 après calibrage. Le Xiaomi 4K 1S, vainqueur du classement 4K UST 2020, reste invaincu mais le Fengmi 4k arrive quand même à franchir légèrement la barre de 3000:1 dans la même configuration. Ce sont de très bons résultats, qui permettent par exemple de regarder toute la série des Aliens ou encore des Harry Potter sans pester contre des images nocturnes sans profondeur ou détails.

Test Fengmi Cinema 4K
Contraste standard

La luminosité tient également ses promesses avec 2000 mesurés après calibrage Et en travaillant sur le vert il est possible d’obtenir des couleurs naturelles sans trop sacrifier à la puissance lumineuse. Le projecteur conserve 1868 lumens dans le mode « highlight » et 1722 lumens en passant le laser en puissance « movie« . C’est bien mieux qu’un Sony laser VPL-VW790ES à 14999€ ! et avec une consommation électrique inférieure.

Verdict subjectif

Comme il est compliqué de retranscrire les impressions visuelles en usant de superlatifs ou de reproches, je me suis permis de placer en ligne 2 extraits de l’image du Fengmi 4K en combinaison avec mon écran CLR Vividstorm S PRO en salon (donc un environnement hostile au contraste de l’image). Ils sont issus d’un passage sombre de Predator 2 avec un peu de lumière parasite dans ma pièce à vivre.

Encore une fois je suis bluffé par le rendu de ces petits appareils qui, je le rappelle, sont commercialisés à moins de 1500€. En DLP 4K 0,47″ il n’y a rien qui égale ce rendu. Les pauvres UST Optoma, BenQ ou Samsung sont obligés d’user de l’artifice du contraste dynamique pour dépasser les limites de leurs performances natives qui plafonnent autour de seulement 1000:1.

Conclusion

Alors après ce test, vous vous demandez certainement quel clones choisir dans la cohorte chinoise? Et bien mon classement personnel est le suivant :

1) Xiaomi 4K 1S,

2) Fengmi Cinema Pro,

3) Fengmi 4K 2000 lumens.

Le seul domaine dans lequel le Fengmi 4K 2000 lumens passerait en tête devant les deux autres est celui, secondaire en home-cinéma, du Gaming car ce modèle présente le niveau de lag le plus réduit. Pour le reste, le Xiaomi 4K et le Fengmi Cinema Pro sont plus discrets, ou au choix plus lumineux (Cinema Pro) ou plus contrasté (Xiaomi 4K 1S). Le Cinema Pro a également pour avantage de bénéficier d’une interface entièrement traduite en anglais, ce qui n’est pas rien

Globalement, la version blanche testée aujourd’hui ne démérite pas mais la concurrence de ses cousins est plus riche en qualités et avantages. Et donc pas de Gold Award pour aujourd’hui. Si vous cherchez un modèle auréolé de la récompense dorée il faudra vous tourner vers les deux premiers du classement UST 2020.

J’ai apprécié :

– La compacité et la qualité d’assemblage,

– Le prix,

– Le piqué,

– Le contraste,

– La luminosité,

– L’input lag.

Je regrette :

– Le bruit de fonctionnement distrayant,

– Un premier modèle reçu défectueux,

– La colorimétrie à revoir en sortie de boîte.

Test Fengmi Cinema 4K
FENGMI CINEMA 4K
  • Les liens sponsorisés qui figurent dans le test me permettent de vous proposer en exclusivité des tests de projecteurs qui ne sont pas disponibles en France. Ils ne changent en rien mes évaluations, bonnes ou mauvaises, de ces projecteurs.

ENGLISH VERSION

TEST FENGMI 4K

For this first test in 2021, it is not a device that has just been released that I propose you but a more powerful version of the Fengmi UST 4K already tested on this blog a few months ago. The main new features concern the increase of the light power which is announced at 2000 lumens and the possibility to buy a Fengmi subwoofer (only working with this brand) in a Bundle available on the Banggood website. It is thus left for the first test bench 2021 which concerns once again a DLP laser diffuser with ultra short focal length, a sign of the vogue of this type of devices.

What is it all about?

The Fengmi 4K is a projector intended for the Asian market and it is only possible to acquire it by parallel import. It is currently available from European warehouses of the Banggood site which facilitates the delivery. It is the second specimen (the first receipt was defective) and it arrived at my place in 4 days! Parallel importation means limited warranty but in my case I cannot complain because after the delivery of a first specimen which had a concern of focus stabilization I was able to benefit from a replacement camera in a very short time and positively functional, so for the Banggood hat trick!

La version 2000 lumens est disponible depuis HK à 1347€ jusqu’au 28 février avec le code de réduction BGFRFM4K, si vous choisissez l’entrepôt Européeen CZ il est à 1391€ mais avec une paire de lunettes 3D: (cliquez sur le lien). Pour le Bundle Fengmi 4K 2000 lumens avec un Subwoofer depuis un entrepôt européen (CZ) l’ensemble est à 1526€ ici (cliquez sur le lien).

Let’s go back to the machine. Here we are in front of a DLP projector equipped with an ALPD3.0 laser light source with a paper life of 25,000 hours, 2000 lumens and a contrast ratio of 3000:1, just like that! However, we will see in the technical verdict section that this is not a question of commercial marketing because my measurements confirm the figures.

Equipped with a DMD 0, 47″ chip with a native 1080p resolution, the projector simulates a 4K image by XPR X4 processing. You know the song but I’m going to tell you about the contrast: only these devices (Xiaomi 4K 1S, Fengmi Cinema or Cinema Pro) are able to produce this level of blackness with this DLP chip and without any pumping of brightness which would be a sign of dynamic laser management (translate without cheating!).

It should also be noted that this type of projector is often sold for less than 1500€. In order to obtain an image of this level of quality with models officially distributed in Europe, you have to pay more and they don’t even manage to reach the contrast values of the Xiaomi or Fengmi 4K.

So much for the digression and let’s go back to the presentation of the Fengmi 4K. It is part of the range of all-in-one devices gathering under the same shell a projector, a sound system, an OS based on Androïd and MUI TV (Chinese interface useless in our country) and adapted for streaming and online updates thanks to the integrated Wifi and the network plug. The projector can also be used as an external speaker via its Bluetooth compatibility. Intelligent projector certainly… except that most of the applications are reserved for the Asian market. to be able to benefit from Netflix, Amazon Prime, Molotov or Canal play in full version, it is necessary to go through a box or an external stick. Otherwise, for dematerialized content, simply connect a hard drive or USB key and the internal media player and integrated sound system will do away with the need for an external turntable and a home theater system.

Particular point, the Fengmi 4K 2000 lumens can be bought in bundle with a Fengmi S1 subwoofer but is only adapted to the devices of the brand. It will not work with a Xiaomi 4K 1S for example. This configuration will make up for the lack of bass in the sound systems integrated into the projectors, a weakness regularly highlighted in the tests.

Test Fengmi Cinema 4K
FENGMI S1

The diffuser is 4K and supports HDR-10 and HLG signals. It is also 3D compatible with DLP-Link glasses to be acquired separately.

Physical tour

The compact size of the Fengmi 4K matches that of most of its Xiaomi or Wemax cousins. It has an ultra-short projection ratio of 0.23:1 without any physical zoom. It is therefore the positioning of the camera in relation to the screen that will determine the size of the projected image. You will find below the values, measured with a meter, of the position of the projector in relation to my 110 inch Vividstorm screen to obtain a basic 2m35 image in 16:9 format.

The hull is entirely white unlike the grey livery of the Cinema Pro model. A small but notable difference compared to the Xiaomi UST 4K, the Fengmi has a switch on the hood.

Test Fengmi Cinema 4K
FENGMI CINEMA 4K

For the focus you have an electric motor that allows you to precisely adjust the overall sharpness of the image, having your nose on the screen if you want thanks to the remote control. In the same way, the keystone correction is controlled by the remote control, which is in Bluetooth version. This technical choice is particularly appreciated because you can really control the projector from any location in your room without having to worry about aiming at an infrared sensor.

The connectors are typical of this type of device: 3 HDMI sockets including 1 ARC (HDMI 3) configurable in 1.4 or 2.0, 1 USB 3.0 socket, 1 network input, 2 audio sockets (IN and OUT) and a Spdif.

Test Fengmi Cinema 4K
Connectique Fengmi Cinema 4K

This is step by step how to configure HDMI sockets to 2.0 :

Attention, the projector is not delivered with a French power cable, so plan to buy a « mickey head » version or an adapter of the same head. I recommend a minimum length of 3 meters which will make your life easier to install it.

Menus

Contrary to Fengmi Cinema Pro, all menus are not translated into English. In other words, if the transition to Shakespeare’s language is possible without a D system, there remains a (non-essential) part of the interface in Mandarin.

At the request of many of you, I will take advantage of this opportunity to show you step by step and in video some configuration options, such as switching to English and activating 2.0 for HDMI sockets (this operation must be performed for each of the 3 sockets of this type).

The Fengmi 4K has several factory-set image configurations. They are divided as follows « Standard, movie, picture, sport, monitor, game », and a « user memory ».

Each time you are going to intervene on one of the elements of the image namely contrast, brightness, saturation or hue, well you will fall into the user memory.

In terms of absences, there is no elaborate video processing or fluency aid.

As regards colorimetry, no CMS on the 3 dimensions of Gamut is proposed, just as there is no gamma editor. To adjust the colors it passes by an adjustment of the levels RGB but which mixes Gain and Bias. For the Gamma, it will be necessary to play contrast and brightness. The power of the laser is limited to two positions, the strongest which is called « highlight » and the economic « movie ».

The built-in sound system is compatible with Dolby Audio and DTS-HD. It can be controlled using a dedicated audio menu and several factory preset environments are available. The connection with the Subwoofer opens access to a specific menu that allows you to manage the volume and cut-off frequency of the bass drum.

Technical verdict

Power consumption :

If visually the differences between the two power levels of the laser are not easy to perceive they can be highlighted by my measurements (energy requirement and brightness level in the « contrast and brightness » section).

So in the « Highlight » mode the Fengmi 4K needs 263W to display a 100% white test pattern. Switching to the « Movie » selection reduces the power consumption to 237W. We are far from the voracious Sony and JVC recently tested.

Operating noise and quality of the integrated sound system and Fengmi subwoofer :

Contrary to the power consumption part, I can’t make a significant distinction between the « Highlight » and « Movie » modes regarding noise. The first mode is measured at 47dB and the second at 46.9dB. You have to keep in mind that I measure close to the projector (50 cm), you can see it on the attached pictures, but in your daily use you will be much further away from the projector since it is a UST. Nevertheless, the Fengmi 4K cannot be described as a discreet projector. Fans are heard and this can be annoying.

The built-in sound system is compatible with Dolby Audio and DTS-HD. It can be controlled using a dedicated audio menu and several factory preset environments are available. When the subwoofer is connected, an additional menu appears for fine tuning. If I remain bluffed by the precision and amplitude of the Fengmi’s internal sound system, I am less convinced by the subwoofer’s rendering. It is complicated to determine its contribution but I humbly admit that I am not a specialist in this field.

Quilted and sharp :

The image precision remains the same as the first model tested, so excellent (when the focus adjustment works ;)). On the other hand, the default sharpness setting makes tons, as often. Positioned at +50 it generates video noise and artifacts that have nothing to do with the image. It should be lowered; a value of +30 seems to me a good compromise between naturalness and sharpness.

Test Fengmi 4K
Netteté Fengmi 4K

Fluidity :

As mentioned above, the Fengmi 4K 2000 lumens has no image interpolation and converts any incoming signal to 60Hz . So unless you position the source signal at this frequency you will have to accept judder on the traveling. If you absolutely want to associate Fengmi and image interpolation, you will have to aim at the Wemax 4K at almost 3000€. If you have an Amazon Fire stick, it offers the possibility to configure the output signal in 60hz and then you can say goodbye to judder.

Input lag :

It’s a bit of a surprise for this part because my 4K lag probe is 55.5 ms late. It’s certainly not the best in the field but it’s still possible for network gaming. Note that this is only valid in « Monitor » mode; the other image selections, including the specific « Game » mode, raise the delay to 83.4 ms.

Overscan, 0.47 chip light frame and HDMI sync :

This UST model does not suffer from any image cropping, overscan is disabled by default. While these Chinese UST projectors offer the best level of contrast from the 0.47″ DMD chip, they also do so by erasing all traces of the light frame typical of the second generation 0.47 chip. This feature is a sign of the technical secret that offers such performance, which involves optimizing the light path in a physical way.

Switching to an HDMI source is almost immediate, with no latency – everything you need to help give the end user peace of mind.

Colorimetry and Gamma :

In addition to the operating noise that could be improved, Fengmi’s engineers could usefully look at the color rendering at the box exit because it is always too cold: the color temperatures are around 10000K with a blue that is far too present.

For Gamma, the absence of an editor is not too penalizing. In all the factory modes it appears with a linearity rather respected and which oscillates between 2.1 and 2.3.

The Gamut is rather disappointing and reaches only 80.5 DCI-P3, the fault being the presence of a phosphor wheel that hinders the performance of a laser light source that is able in triple RGB laser version to reach 100% of the Rec.2020 (see the ChiQ C8UT test).

Therefore, mandatory calibration to reduce the effect of blue and to approach the HDTV reference values (6500K, deltaE deviation less than 3 and Gamma 2.2).

By using the « custom » version I manage to obtain 6505K in color temperature, with a deltaE deviation reduced to 3.88 and a medium Gamma at 2.29.

Here are my corrective values after calibration :

1080p SDR

User mode

Brightness : 45

Contrast: 53

Custom color temperature

R : 1067

G : 1051

B : 888

Light output: Movie

4K HDR

User mode

Brightness : 45

Contrast: 75 to 80 depending on the encoding of the 4K source

Custom color temperature

R : 1067

G : 1051

B : 888

Light output: Movie

Contrast and brightness :

Test Fengmi Cinema 4K

The result is 3521:1 after calibration. The Xiaomi 4K 1S, winner of the 4K UST 2020 ranking, remains undefeated but the Fengmi 4k still manages to slightly break the 3000:1 barrier in the same configuration. These are very good results, which allow for example to watch the whole series of Aliens or Harry Potter without complaining against night images without depth or detail.

Test Fengmi Cinema 4K
Contraste standard

The brightness also keeps its promises with 2000 measured after calibration and by working on the green it is possible to obtain natural colors without sacrificing too much to the light power. The projector keeps 1868 lumens in highlight mode and 1722 lumens by switching the laser to movie power. This is much better than a Sony VPL-VW790ES laser at 14999€! and with a lower power consumption.

Subjective verdict

As it is complicated to retranscribe visual impressions using superlatives or reproaches, I took the liberty to place online 3 extracts of the Fengmi 4K image in combination with my CLR Vividstorm S PRO CLR screen in the living room (thus a hostile environment to the image contrast). They are extracted with a little light residue present in the living room on a dark passage of Predator 2.

Once again I am amazed by the rendering of these small devices which, I remind you, are sold for less than 1500€. In DLP 4K 0.47″ there is nothing that equals this rendering. The poor UST Optoma, BenQ or Samsung are forced to use the artifice of dynamic contrast to surpass the limits of their native performance, which is limited to only 1000:1.

Conclusion

So after this test, you are probably wondering which clones to choose from the Chinese cohort? Well my personal ranking is as follows:

1) Xiaomi 4K 1S,

2) Fengmi Cinema Pro,

3) Fengmi 4K 2000 lumens.

The only area in which the Fengmi 4K 2000 lumens would be ahead of the other two is the Gaming, secondary in home theater, because this model has the lowest lag level. For the rest, the Xiaomi 4K and the Fengmi Cinema Pro are more discreet, or optionally brighter (Cinema Pro) or more contrasted (Xiaomi 4K 1S). The Cinema Pro also has the advantage of an interface entirely translated into English, which is not insignificant.

Overall, the white version tested today does not demerit but the competition from its cousins is richer in qualities and advantages. And d onc no Gold Award for today. If you’re looking for a model with a gold award, you’ll have to look at the top two in the UST 2020 ranking.

I enjoyed it:

– Compactness and quality of assembly,

– The price,

– The piqué,

– Contrast,

– Brightness,

– The input lag.

I regret :

– Distracting operating noise,

– A first model received defective,

– The colorimetry to be reviewed at the end of the box.

Test Fengmi Cinema 4K
FENGMI CINEMA 4K

33 Comments

      • Hi gregory, i buyed last june this model. Thanks for your analysis.

        We are very happy with this. I think about 1000hours testing.
        Can you explain why you said in a older article the inputlag is 32.8s and now over 50s?
        Is there some hidden menu to see the hours of hardware?

        If somebody not decided :
        We config the English menu.
        We use a mi box s on it. And a ps4 with a pioneer 934 av receicer with upscale function. This setup is a price performance option to. Use the less money to buy a screen.

  1. Merci pour ce premier test de l’année Grégory et cattod.j’ai l’impression que ça commence à tourner en rond chez fengmi pas d’évolution hardware type hdmi 2.1,0u de chipset compatible avec toutes les normes hdr avec automapping,peut être dans le courant de l’année.bonne journée à toutes et à tous. 😉

  2. Fengmi 4k Result: after 6 month using.

    Is there some menu to see the hours of the projector?
    My one have i think about 1000h without any problems.

    In your last article you said the input lag in monitor mode is 32.2, because of this i buyed this model.

    I have no problems with my ps4 (upscale to 4k with pioneer 834 Av receiver) give a great picture.

    We love the quality of these product. To loose the mandarin menu we use the english mod and a mi box s to stream.

    If somebody couldn’t decide, this one is a price performance killer. Better you get this one, a mi box s on top and you save money to buy a great screen.

  3. Bonjour , à ce jour selon vous ce type d’appareil ust permet-il une image cinema de qualité équivalente a un epson 7100, n’ayant aucune possibilité de voir l’image ce ces appareils il m’est impossible de faire un choix pour le renouvellement de mon vidéo projecteur.
    Un grand merci pour vos tests et vos réponses.

  4. Hello tt le monde !! Premier petit retour à chaud suite à l’acquisition de ce modèle (comme quoi, on peut vite changer d’avis lol). Débutant dans l’univers du VP, j’étais partit pour acheter une TV mais changement de plan.
    Projeter sur le mur le plus pourris du monde (blanc taché, pas droit du tout, avec du grain et des aspérités), et bien malgré cela j’ai mon ptit effet « wahou ». De superbes couleurs, une fluidité très bonne, des détails impressionnant (venant du 1080p), niveau image je suis totalement conquis et sent le potentiel, et pourtant je n’ai pas encore de toile.
    Seul bémol flagrant le bruit de ventilation qu’émet le VP, on était avertis avec le test, mais on ne s’en rend compte qu’une fois la bête entre les mains. Je verrais si je peux « tricher » et étouffé un peu cela dans un meuble custom (en prenant garde à la ventilation bien sur), et une fois du contenu lancer on ne fait plus attention.
    Conclusion du premier jour : ravi de l’achat, impatient d’aménager l’espace home cinema (achat de maison récent et on refait complètement le salon :-)), d’acquérir une toile et d’associer tout cela à mon install audio.
    Un grand grand merci à Grégory pour l’opportunité et la disponibilité, je suis ravi 🙂

    • Bonjour Fred,

      Bon choix que tu ne regretteras pas. Tu verras, le bruit du ventilo on s’y fait vite et on l’oublie. Ça a même son petit charme avec une ambiance salle de projection 😉

  5. Bonjour,
    Mon Fengmi affiche après 15 minutes d’utilisation environ un message « The system is running in ».
    Savez vous ce dont il s’agit ?

    merci

    Franswa

    • Aucune idée. J’ai ça moi aussi depuis quelques mois. je ne vois aucune conséquence sur l’image. Je pense que ce message est arrivé avec la dernière lise à jour. En tout cas, pas de raisons de s’inquiéter je pense.

    • Bonjour, idem pour moi. Aucun impact si ce n’est ce message qui apparait une fois après quelques minutes à chaque utilisation. Je ne suis pas connecté aux réseaux wifi ni ethernet. Et vous ?

      • Je suis connecté en Wifi. Il semblerait que la fin de la phrase soit « is running in low graphics mode ». Peut être que c’est pour la lampe.. il faudrait voir si on la règle sur HI si cela continue..
        J’ai pas pu faire une vérification de la résolution de l’écran en temps réel, savez vous le faire ?

  6. salut ,je regarde en ce moment les écrans alr ust chiq Fresnel et celui-ci me semble être une petite merveille en pièce lumineuse.
    j’aimerais fortement que vous le testiez car sur les vidéo youtube celui-ci semble être largement meilleur que les xyz!

  7. Hello ! Super test, merci beaucoup (et merci pour ce super boulot, c’est vraiment top ce que vous faites)
    J’ai une question de néophyte toutefois : Si je comprends bien, le judder arrive à chaque traveling dans un film, à moins de faire passer la diffusion d’image à 60hz, la fréquence native du projo. Ca, normalement, mon nvidia shield peut gérer.

    Par contre, est-ce que jouer sur la Nintendo Switch est faisable ou ça va saccader de ouf’ à Mario Kart si je ne suis pas en 60hz ?
    Ce serait con de partir sur ce projo pour l’imput lag qui est intéressant… et être coincé à cause du 60hz…

    Un tout grand merci pour votre réponse !

    JL

  8. Merci beaucoup pour la réponse rapide !
    Du coup, que je sois vraiment sur de comprendre c’est nouveau pour moi. :
    Si je décide de diffuser en 1080p, genre parce que ça me suffit (ou parce que la switch ne sait pas faire mieux)… l’imput lag sera diminué aussi ?

    Parce que si c’est le cas, au fond, est-ce que partir sur un Xiaomi Mijia 1S ne serait pas plus judicieux ?

    Merci encore d’avoir pris du temps pour répondre à un noob ‘^^ !

  9. Salut tt le monde…
    Juste un second petit retour. Après avoir tester le mur usé, et impatient d’avoir un écran qui rende plus justice au VP, mais ne voulant pas faire un choix trop hâtif, je me suis lancé dans la fabrication d’un écran « custom » à base de montants et rails de 48. Les couloirs obscures d’amazon m’ont guidé vers une toile grise « antilumiere » pas cher, évidement une très mauvaise idée pour du UST (très sombre dans l’angle de vision canapé, destruction des couleurs). J’ai donc palier en ajoutant par dessus une toile blanche simple, et franchement le résultat n’était vraiment pas si mal, l’écran gris empêchant ainsi la lumière de « s’échapper » derrière la toile blanche à moitié transparente.
    En parallèle, commande passée d’une toile Telon qui est maintenant installée. Et je suis franchement très très heureux du résultat, en condition obscure l’image est juste éclatante et détaillé avec un noir quasi aussi gris que mon lcd sony. En journée, on oublie les noir, mais franchement je ne m’attendais pas à un rendu si « utilisable », qui nous fait bien souvent rester sur le VP même pour regarder la télé « quotidienne ».
    Prochaine étape, le système automatisé pour cacher la télé automatiquement dans le meuble et sortir le VP, ainsi qu’un « encaissage » pour essayer de diminuer le bruit du VP.
    Si jamais des lecteurs arrivent jusqu’ici, y’en a-t-il parmi vous qui ont déjà essayé de retourner leur toile UST pour projeter depuis le plafond ? (je vais essayer dans tout les cas, mais sait on jamais…)
    Bon w-e à tous

  10. Bonjour Gregorio, à ton avis, est-il possible d’obtenir un bon résultat en plaçant le projecteur laser au plafond et en le projetant sur un écran motorisé mais tendu? Je parle d’une feuille de base Celexon: surface de projection utile de 240 x 135 cm, goutte noire de 40 cm et bord latéral et inférieur de 4 cm, feuille de fibre de verre, type D blanc mat, facteur de gain 1.0, angle de vue : 160 °. La structure de surface du tissu optimisée pour la visualisation de contenu haute résolution jusqu’à 4K, le dos enduit d’occultation, assure la planéité garantie par le système de tension de la corde.

  11. Hello Gregory, merci pour ces tests hyper utiles. Dans la section « fluidité », tu parles d’un fluidité qui semble bonne (sans judder), cela veut il dire qu’a source egale (Amazon Fire par exemple), le Fengmi ne montre pas de judder/saccade, alors que les projecteurs type Xiaomi en montrent?
    merci

  12. Kleiner Langzeittest,
    Fengmi cinema 4k (white without subwoofer) 2000lumen

    Seit 7 Monaten im betrieb, ca 3000h serien und filme geschaut.
    Keine negativen Erfahrungen, weder probleme mit lauten lüftern, noch probleme bei spielen, xbox one s (zeigt 4k Einstellungen), ps4 (wird per avr hochskaliert).
    Kombiniert mit mi box 4s ein super Gerät mit cec Funktion.

    Sound system wurde nicht genutzt!

    Software ist manadrin und wurde ohne root auf english gepatched.

    Gibt es eine Möglichkeit die genaue zeit auszulesen (Betriebsstunden) Stundenzähler?

    Würde das Gerät nochmal kaufen!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*