Test Acer M550BD : l’avis de Grégory

Test Acer M550BD
Acer M550BD trépied

TEST ACER M550BD

Presque deux années après la sortie du premier projecteur à simulation 4K chez Acer (le M550 et ses deux « frères » H7850 et V7850), le constructeur nous propose des déclinaisons « BD » de ces appareils. Je n’utiliserai donc pas terme de nouveauté en décrivant ces modèles car il s’agit plutôt de versions 2.0 avec ajout de la 3D absente des premières versions et actualisation du firmware de l’appareil.

Ces projecteurs sont intéressants dans le domaine de la vidéoprojection home cinéma car ils sont équipés de la puce DMD 0,67 de résolution native 2716×1528. Celle-ci bénéficie d’une résolution supérieure au Full HD et a pour avantages d’avoir un meilleur contraste et d’être épargnée par le défaut de cadre lumineux propre aux puces 0.47. Bref, autant d’éléments intéressants pour les amoureux de la technologie à micro-miroirs de Texas Instrument qu’il va falloir décortiquer pour déterminer si Acer a bien amélioré la première version qui était plutôt compliquée à régler sans matériel de mesures.

L’Acer M550BD est déjà disponible à la vente au prix public de 1399€.

Test Acer M550BD
Acer M550BD

PRÉSENTATION ET TOUR PHYSIQUE

La hiérarchie des trois projecteurs DLP à simulation 4K 0,67 d’Acer s’établit dans l’ordre suivant : le haut de gamme est représenté par le V7850BD et sa roue chromatique RVBRVB. A 1699€ c’est le moins lumineux des trois mais c’est celui qui doit permettre la meilleure reproduction des couleurs. L’Acer H7850BD à 1599€ est plus lumineux, tout comme le M550BD, mais avec une roue chromatique RVBCJ les couleurs seront plus compliquées à configurer sur les références HDTV rec.709.

Le M550BD est le moins onéreux des trois et des économies ont été réalisées sur sa finition par rapport aux versions « V » et « H ». Il bénéficie toutefois d’une certification ISFccc et des menus cachés correspondant ainsi que d’un traitement vidéo élaboré intégrant un mode super résolution et une aide à la fluidité disponible en 1080P et en 4K.

Les 3 appareils sont pourvus d’une lampe classique de 240W donnée pour une durée de vie de 4000 heures en mode lampe à pleine puissance et 10 000 heures en mode économique. La luminosité est annoncée à 2900 lumens avec un contraste dynamique de 1,000,000:1 (toujours aussi risibles les chiffres du contraste sic !).

La principale nouveauté est apportée par l’ajout d’une fonction 3D 1080P avec lunettes DLP-Link (non fournies). La coque blanche reste identique à celle de la version non BD et est toujours surmontée de la petite molette escamotable du Lens-shift vertical avec sa petite amplitude de -/+ 15%.

L’acer M550BD est compatible avec les programmes 4K HDR10 (mais pas HLG). Pour la simulation 4K il s’appuie sur le traitement XPR de Texas Instrument en dédoublant les pixels (dans le cas d’une puce 0,47 les pixels sont quadruplés).

Zoom et focus sont entièrement manuels. Le projecteur a un rapport de projection de 1,39 – 2,22 :1. Pour obtenir une image au format 16/9ème de 2m50 de base, il doit disposer d’un recul minimum de 3m48 et maximum de 5m55.

Test Acer M550BD
ACER M550BD

La connectique comprend 2 prises HDMI mais une seule permettra de faire transiter les signaux 4k HDR (HDMI 2). De nos jours, avec la multiplication des sources 4K, c’est un peu mesquin. Elles sont épaulées par une prise USB-A, une prise LAN, 2 VGA (In and Out), 2 prises Audio (in and out).

Le projecteur intègre deux haut-parleurs d’une puissance globale de 5W. Sa petite télécommande grise a le bon goût d’être éclairée.

MENUS

A l’exception de l’ajout d’une fonction 3D, les menus de l’Acer M550BD restent identiques à ceux de la première version.

Le menu image 2D propose les sélections suivantes : « Lumineux, Standard, film, cinéma sombre, jeux, sport, silence » et « utilisateur » ainsi que 2 menus ISF dissimulés.

Test Acer M550BD
Modes Affichage Acer M550BD

Afin de corriger la colorimétrie vous disposez d’un CMS à trois dimensions et d’un ajustement séparé des niveaux RVB (Gain et Bias). Pour régler le gamma il faudra passer par des sélections définies en usine (sans possibilité d’édition). A l’exception des 2 menus ISF, toute modification dans les paramètres de l’image entraînera le passage au mode « utilisateur ».

Les menus ISF sont à activer avec le code suivant : « flèche vers la droite, flèche vers le bas, flèche vers la gauche, flèche vers le haut puis touche Enter ». Je vous les communique car vous verrez dans la partie « verdict technique » qu’ils sont bien utiles.

En matière de traitement vidéo le M550BD conserve le mode super résolution prévu pour amplifier la netteté ainsi qu’une aide à la fluidité de type interpolation d’images sur 3 niveaux. Le contraste peut être accru de manière électronique grâce à un dispositif adaptatif de gestion de la luminosité en fonction du contenu d’image projeté (contraste dynamique).

Test Acer M550BD
Comparaison super résolution Acer M550BD

Ce vidéoprojecteur 4K intègre 4 modes HDR correspondant à 4 valeurs de gamma HDR-10. Il n’existe pas de gestion automatisée des métadonnées HDR pour faire correspondre la luminosité à l’encodage de l’œuvre projetée.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Le constructeur annonce 24dB en mode économique. Il existe effectivement une solution pour rendre ce projecteur particulièrement discret dans son fonctionnement : le passage au mode « silence ». Cette configuration désactive le traitement XPR et fait travailler le projecteur dans sa résolution native de 2716×1528 mais on perd dès lors l’avantage en résolution de la simulation 4K. L’iris dynamique est alors désactivé par défaut et la lampe passe en mode économique.

Avec la lampe à pleine puissance, mon sonomètre placé à 50cm reste dans les 37dB mesurés sur la première génération.

En revanche, un nouveau élément sonore dérangeant est apparu dans le paysage, celui du fonctionnement de la simulation 4K qui produit une espèce de sifflement perceptible et très ennuyeux à la longue. Je n’ai pas souvenir de ce désagrément (en tout cas pas à un tel niveau) avec le M550.

Piqué et netteté :

Test Acer M550BD
Mire 4K HDR

Voici le premier point fort de ce projecteur : sa résolution et la qualité de son bloc optique. Dans ce domaine vous pouvez oublier tous les projecteurs équipés d’une puce 0,47, le M550BD les survole. C’est net et précis d’un bout à l’autre de l’image et les amoureux des DLP se régaleront avec ce niveau de précision.

Test Acer M550BD
Netteté Alien covenant 4K HDR Acer M550BD

Autre bon point, la version BD est débarrassée des aberrations chromatiques découvertes sur le M550.

Fluidité :

Comme pour la netteté, je me suis servi des mires de fluidité présentes dans le disque de test Spears and Munsil 4K. C’est le second point fort de ce modèle : une fluidité exceptionnelle tant en 1080P24 qu’en 4K et ce même avec l’interpolation d’images désactivée. Il faut également que je signale les performances de l’aide à la fluidité 1080P/4K qui est vraiment un plus pour ce projecteur et qui contribue à renforcer la précision et la stabilité des images en mouvement.

Test Acer M550BD
Mire de fluidité Acer M550BD

Solarisation et bruit vidéo :

La première génération du M550 (avant mise à jour de son firmware) était touchée par des phénomènes de solarisation, des espèces de vagues ou grésillements de l’image visibles sur fonds clairs. Les mises à jour firmware de la version BD ont contribué à les diminuer voire les faire disparaître. Problème : ces projecteurs doivent être renvoyés en atelier pour les mises à jour.

Le M550BD a également présenté pendant les premières heures de mon test des traces de solarisation mais elles n’étaient visibles qu’en configurant la source en YUV ; j’ai pu les faire disparaître en passant en mode RVB avec mon lecteur Panasonic UB820.

Input lag :

Test Acer M550BD
Input lag 1080P Acer M550BD

J’ai effectué mes mesures du retard à l’affichage dans toutes les configurations usine, en 1080P et en 4K HDR avec les sondes 1080P et 4K Leobdnar. Avec interpolation d’images active le retard reste élevé avec 142 ms (1080p) et 150ms (4K). Le mode Game et toutes les options désactivées permettent d’abaisser le retard à 82ms (1080P) et 88,2ms (4K).

Test Acer M550BD
Input lag 4K mode Game Acer M550BD

Bref, ce n’est pas encore le M550BD qui fera le bonheur de ceux qui recherchent le plus bas niveau de lag.

Overscan :

Par défaut le mode « sous-balayage » est actif et le projecteur n’effectue aucun rognage sur les bords de l’image.

Test Acer M550BD
Overscan ACER M550BD

Colorimétrie/gamma/contraste et luminosité :

Le Gamut de l’Acer M550BD présente les mêmes caractéristiques que celles de son prédécesseur à savoir un espace couleurs réduit qui ne couvre pas totalement les références HDTV rec.709. Cette particularité engendre une palette de couleurs avec moins de saturation que celles de ses concurrents laser par exemple et je trouve cela handicapant spécifiquement pour la restitution correcte des programmes 4K HDR.

La température de couleurs et le gamma sont globalement mieux ajustés que pour la version non « BD ». Ainsi, en se servant de la sélection « ISF JOUR » (voir la partie « Menu » pour y accéder), il est tout à fait possible de se passer d’un calibrage.

J’ai néanmoins procédé à quelques ajustements sur les niveaux de gris et le Gamma pour obtenir encore plus de précision colorimétrique ; je vous place ci-dessous mes valeurs correctives.

Mode ISF

Mode luminosité économique

Luminosité : 49

Contraste : 49

Gamma 2.2

Température de couleurs : chaude

Gain Rouge : 51

Gain Vert : 50

Gain bleu : 45

Tendance rouge : 50

Tendance verte : 50

Tendance bleue : 52

L’ACER M550BD est lumineux, très lumineux ! Il peut éclairer dans de bonnes conditions une taille d’image supérieure à 5 mètres en 1080P. Cette puissance reste forte même en mode économique. Il est donc davantage conçu pour une pièce à vivre en liaison avec un écran technique ALR à gain 0.6 ou 0.8 que pour une pièce dédiée. Son contraste natif et dynamique est légèrement en baisse par rapport à mes mesures du M550 mais c’est le corollaire de sa luminosité.

Test Acer M550BD

Je ne recommande pas l’utilisation du contraste dynamique qui est accompagné de deux effets néfastes, à savoir l’augmentation du bruit de fonctionnement et des effets de transition ou pompage trop marqués.

AVIS SUBJECTIF

1080P SDR :

Quand on allume le M550BD pour la première fois, on est frappé par trois éléments principaux de l’image : sa grande précision, sa dynamique et sa fluidité… Mais passé cet effet « Waouh » les premiers défauts commencent à apparaître. En effet, quand la nuit s’invite à l’image, le contraste n’est pas à la hauteur du spectacle offert par les scènes de jour. Pour ma part, j’ai compensé cette situation grâce à l’utilisation d’un écran technique et pour les futurs possesseurs de ce projecteur je ne peux que les exhorter à faire de même sous peine de déception.

Test Acer M550BD
XMEN 1080P ACER M550BD

L’effort vaut la peine d’être mené car ce projecteur vous fait rapidement tomber amoureux de la précision de son image. Pour preuve, en regardant en 1080P le « Retour du Roi », le 3ème volet du Seigneur des Anneaux, je me demandais si le Blu-ray 4K n’était finalement pas déjà sorti !

Test Acer M550BD
SDA 1080P SDR Acer M550BD

Il y a cependant encore un autre point de regret, lié à la limitation du Gamut du projecteur : la relative faiblesse des couleurs. Il convient de la contrebalancer un activant le mode « accucolors » juste au-dessus de l’interpolation d’images.

Test Acer M550BD
XMEN LARGE 1080P ACER M550BD

4K HDR :

Le M550BD dispose d’une réserve de lumière particulièrement appréciable en HDR10. Pour ceux qui ont des grandes bases d’image, ils peuvent très bien se tourner vers ce modèle. Cette forte dynamique sera combinée à la superbe netteté de son image et viendra conforter ce choix de mettre en œuvre la « grande puce » DLP à simulation 4K.

Test Acer M550BD
ALIEN COVENANT 4K HDR

En 4K HDR, le contraste sera renforcé par rapport aux signaux SDR et le tableau sera donc globalement plus à l’avantage de ce type de signaux. Reste la problématique des couleurs déjà évoquée dans la partie 1080P SDR.

Les vues d’Alien Covenant sont prises à partir de l’image projetée par le M550BD sur mon écran technique ALR Lusoscreen à partir du Blu-Ray 4K HDR du film.

Test Acer M550BD
Gant ACER M550BD

Même si ce diffuseur frontal Acer ne dispose pas d’auto-mapping HDR les 4 sélections HDR proposées dans son menu dédié ont couvert toutes mes configurations et encodages ; il suffira de choisir le bon niveau en fonction de votre film « 1, 2, 3 ou 4 ».

Test Acer M550BD
Comparaison luminosité 4K HDR Acer M550BD

CONCLUSION

Alors que le M550 de première génération faisait quasiment cavalier seul à sa sortie en proposant un projecteur DLP 4K à moins de 2000€ (1999€ son prix de lancement), la concurrence est passée par là et les résultats de la version « BD » sont moins enthousiasmants que deux ans auparavant. Il faut néanmoins souligner que le M550BD bénéficie dès sa sortie d’une capacité 3D et de toutes les améliorations firmware apportées sur l’expérience du premier, tout ceci pour un prix réduit à 1399€ et en conservant la puce DMD 0,67.

De tous les projecteurs 4K Acer actuellement disponibles, le modèle le plus abouti demeure le VL7860 avec sa source lumineuse laser et son Gamut large… mais il coute la bagatelle de 3300€.

Le M550BD est un projecteur de compromis, disposant de qualités très intéressantes comme la précision et la dynamique de son image ainsi que sa fluidité, mais il nécessite d’être associé à un écran technique ALR pour ragaillardir son contraste.

Test Acer M550BD
ACER M550BD

J’ai apprécié :

  • Le prix,
  • La télécommande éclairée,
  • Une colorimétrie usine bien ajustée dans le mode ISF JOUR,
  • La netteté et le piqué de l’image,
  • Un appareil débarrassé d’une partie des défauts de la génération précédente,
  • La fluidité.

Je regrette :

  • Le bruit de fonctionnement causé par le traitement XPR 4K,
  • Le contraste moyen,
  • Le Gamut restreint,
  • Le Lens-shift anecdotique.

ENGLISH VERSION

TEST ACER M550BD


Almost two years after the release of the first 4K simulation projector at Acer (the M550 and its two « brothers » H7850 and V7850), the manufacturer offers us « BD » versions of these devices. I will not use the term novelty when describing these models because they are rather versions 2.0 with the addition of 3D absent from the first versions and update of the device’s firmware.
These projectors are interesting in the field of home cinema video projection because they are equipped with the DMD 0.67 chip with native resolution 2716×1528. This has a higher resolution than Full HD and has the advantage of having a better contrast and being spared the lack of a light frame specific to 0.47 chips. In short, so many interesting elements for lovers of Texas Instrument’s micromirror technology that we will have to analyse to determine if Acer has improved the first version, which was rather complicated to adjust without measuring equipment.
The Acer M550BD is already available for sale at a retail price of €1399.

Test Acer M550BD
Acer M550BD


PRÉSENTATION AND PHYSICAL TOUR


The hierarchy of Acer’s three DLP projectors with 4K 0.67 simulation is established in the following order: the top of the range is represented by the V7850BD and its RGBRVB color wheel. At 1699€ it is the least luminous of the three but it is the one that must allow the best reproduction of colours. The Acer H7850BD at 1599€ is brighter, just like the M550BD, but with an RVBCJ color wheel the colors will be more complicated to configure on HDTV references rec.709.
The M550BD is the cheapest of the three and savings have been made on its finish compared to the « V » and « H » versions. However, it benefits from ISFccc certification and the corresponding hidden menus as well as an elaborate video processing integrating a super resolution mode and a fluidity aid available in 1080P and 4K.


All 3 devices are equipped with a conventional 240W lamp for a life of 4000 hours in full power lamp mode and 10,000 hours in economy mode. The brightness is announced at 2900 lumens with a dynamic contrast of 1,000,000,000:1 (still laughable are the contrast numbers sic !).
The main new feature is the addition of a 3D 1080P function with DLP-Link glasses (not included). The white shell remains identical to that of the non-BD version and is always topped by the small retractable knob of the vertical Lens-shift with its small amplitude of -/+ 15%.

The M550BD acer is compatible with 4K HDR10 programs (but not HLG). For the 4K simulation it relies on Texas Instrument’s XPR processing by splitting the pixels (in the case of a 0.47 chip the pixels are quadrupled).
Zoom and focus are entirely manual. The projector has a projection ratio of 1.39 – 2.22:1. To obtain a 16:9 aspect ratio image of 2.50 m, it must have a minimum retreat of 3.48 m and a maximum retreat of 5.55 m.

Test Acer M550BD
ACER M550BD


The connection system includes 2 HDMI sockets but only one will allow the 4k HDR signals (HDMI 2) to pass through. Nowadays, with the multiplication of 4K sources, it’s a little petty. They are supported by a USB-A socket, a LAN socket, 2 VGA (In and Out), 2 Audio sockets (in and out).
The projector includes two speakers with a total power of 5W. Its small grey remote control has the good taste to be illuminated.


MENUS


Except for the addition of a 3D function, the menus of the Acer M550BD remain identical to those of the first version.
The 2D image menu offers the following selections: « Bright, Standard, movie, dark cinema, games, sport, silence » and « user » as well as 2 hidden ISF menus.

Test Acer M550BD
Modes Affichage Acer M550BD


In order to correct the colorimetry you have a three-dimensional CMS and a separate adjustment of the RGB levels (Gain and Bias). To adjust the gamma it will be necessary to go through factory defined selections (without the possibility of editing). With the exception of the 2 ISF menus, any modification in the image settings will result in the switch to « user » mode.
The ISF menus are to be activated with the following code: « arrow to the right, arrow to the bottom, arrow to the left, arrow to the top and then Enter key ». I am sharing them with you because you will see in the « technical verdict » section that they are very useful.
In terms of video processing, the M550BD retains the super resolution mode designed to increase sharpness and a 3-level image interpolation type fluidity aid. Contrast can be electronically increased by means of an adaptive brightness management device based on the projected image content (dynamic contrast).

Test Acer M550BD
Comparaison super résolution Acer M550BD


This 4K projector incorporates 4 HDR modes corresponding to 4 HDR-10 gamma values. There is no automated management of HDR metadata to match the brightness to the encoding of the projected work.


TECHNICAL VERDICT



Operating noise:

The manufacturer announces 24dB in economy mode. There is indeed a solution to make this projector particularly discreet in its operation: the switch to « silence » mode. This configuration disables XPR processing and operates the projector in its native resolution of 2716×1528, but the resolution advantage of 4K simulation is lost. The dynamic iris is then disabled by default and the lamp switches to economy mode.
With the lamp at full power, my sound level meter placed at 50cm remains within the 37dB measured on the first generation.
On the other hand, a new disturbing sound element has appeared in the landscape, that of the operation of the 4K simulation, which produces a kind of perceptible and very annoying whistling sound over time. I don’t remember this inconvenience (at least not at such a level) with the M550.


Prickly and sharp:

Test Acer M550BD
Mire 4K HDR


Here is the first strong point of this projector: its resolution and the quality of its optical compartment. In this field you can forget all the projectors equipped with a 0.47 chip, the M550BD flies over them. It’s sharp and precise from one end of the image to the other and DLP lovers will enjoy this level of precision.

Test Acer M550BD
Netteté Alien covenant 4K HDR Acer M550BD


Another good point is that the BD version is free of the chromatic aberrations discovered on the M550.


Fluidity :


As with sharpness, I used the fluidity patterns in the Spears and Munsil 4K test disc. This is the second strong point of this model: exceptional fluidity in both 1080P24 and 4K, even with image interpolation disabled. I should also mention the performance of the 1080P/4K fluidity aid, which is a real plus for this projector and helps to increase the accuracy and stability of moving images.

Test Acer M550BD
Mire de fluidité Acer M550BD


Solarization and video noise:


The first generation of the M550 (before updating its firmware) was affected by solarization phenomena, wave species or image crackling visible on light backgrounds. Firmware updates of the BD version have helped to reduce or even eliminate them. Problem: These projectors must be sent back to the workshop for updates.
The M550BD also showed traces of solarization during the first few hours of my test but they were only visible by configuring the source in YUV; I was able to make them disappear by switching to RGB mode with my Panasonic UB820 reader.


Input lag :

Test Acer M550BD
Input lag 1080P Acer M550BD


I performed my display delay measurements in all factory configurations, in 1080P and 4K HDR with the 1080P and 4K Leobdnar probes. With image interpolation enabled, the delay remains high at 142 ms (1080p) and 150ms (4K). Game mode and all disabled options reduce the delay to 82ms (1080P) and 88.2ms (4K).

Test Acer M550BD
Input lag 4K mode Game Acer M550BD


In short, it is not yet the M550BD that will delight those looking for the lowest level of lago.


Overscan:


By default the « sub-scanning » mode is active and the projector does not crop the edges of the image.

Test Acer M550BD
Overscan ACER M550BD


Colorimetry/gamma/contrast and brightness :


The Gamut of the Acer M550BD has the same features as its predecessor, namely a reduced color space that does not fully cover HDTV references rec.709. This feature produces a color palette with less saturation than those of its laser competitors for example and I find this specifically disabling for the correct reproduction of 4K HDR programs.
The color temperature and gamma are generally better adjusted than for the non-BD version. Thus, by using the « ISF DAY » selection (see the « Menu » section to access it), it is quite possible to do without a calibration.


However, I have made some adjustments on grayscale and Gamma to obtain even more colorimetric accuracy; I place my corrective values below.

ISF mode
Economy brightness mode
Brightness: 49
Contrast: 49
Gamma 2.2
Color temperature: warm
Red Gain: 51
Green Gain: 50
Blue gain: 45
Red trend: 50
Green trend: 50
Blue trend: 52


The ACER M550BD is bright, very bright! It can illuminate under good conditions an image size greater than 5 meters in 1080P. This power remains strong even in economy mode. It is therefore designed more for a living room in conjunction with an ALR technical display with a gain of 0.6 or 0.8 than for a dedicated room. Its native and dynamic contrast is slightly lower than my measurements of the M550 but it is the corollary of its brightness.

Test Acer M550BD


I do not recommend the use of dynamic contrast, which is accompanied by two harmful effects, namely an increase in operating noise and excessive transition or pumping effects.


SUBJECTIVE OPINION


1080P SDR :


When you turn on the M550BD for the first time, you are struck by three main elements of the image: its high accuracy, its dynamism and its fluidity… But after this « Wow » effect the first defects start to appear. Indeed, when night comes to the image, the contrast is not as high as the spectacle offered by daytime scenes. For my part, I have compensated for this situation by using a technical screen and for the future owners of this projector I can only urge them to do the same, otherwise they will be disappointed.

Test Acer M550BD
XMEN 1080P ACER M550BD


The effort is worth the effort because this projector quickly makes you fall in love with the precision of its image. As proof, looking back in 1080P at the « Return of the King », the 3rd part of the Lord of the Rings, I was wondering if the 4K Blu-ray had finally not already been released!

Test Acer M550BD
SDA 1080P SDR Acer M550BD


However, there is another point of regret, related to the limitation of the Gamut of the projector: the relative weakness of the colours. It should be counterbalanced by an activating the « accucolors » mode just above the image interpolation.

Test Acer M550BD
XMEN LARGE 1080P ACER M550BD


4K HDR :


The M550BD has a particularly good light reserve in HDR10. For those with large image bases, they can very well turn to this model. This strong dynamic will be combined with the superb sharpness of its image and will reinforce this choice to implement the « large chip » DLP with 4K simulation.

Test Acer M550BD
ALIEN COVENANT 4K HDR


In 4K HDR, the contrast will be stronger than SDR signals and the board will therefore be more advantageous overall for this type of signal. There remains the problem of colours already mentioned in part 1080P SDR.
Alien Covenant’s views are taken from the image projected by the M550BD on my ALR Lusoscreen technical screen from the Blu-Ray 4K HDR of the movie.

Test Acer M550BD
Gant ACER M550BD


Even if this Acer front diffuser does not have HDR auto-mapping, the 4 HDR selections offered in its dedicated menu covered all my configurations and encodings; you just have to choose the right level according to your film « 1, 2, 3 or 4 ».

Test Acer M550BD
Comparaison luminosité 4K HDR Acer M550BD


CONCLUSION


While the first generation M550 was almost alone at the time of its release by offering a 4K DLP projector at less than 2000€ (1999€ its launch price), the competition has gone through this and the results of the « BD » version are less exciting than two years ago. However, it should be noted that the M550BD benefits from 3D capacity and all the firmware improvements made on the first one’s experience, all for a reduced price of 1399€ and keeping the DMD 0.67 chip.
Of all the 4K Acer projectors currently available, the most successful model remains the VL7860 with its laser light source and wide Gamut… but it costs 3300€.
The M550BD is a compromise projector, with very interesting qualities such as the precision and dynamics of its image as well as its fluidity, but it requires to be associated with an ALR technical screen to brighten its contrast.

Test Acer M550BD
ACER M550BD




I appreciated it:


The price,
The illuminated remote control,
A well adjusted factory colorimetry in the ISF DAY mode,
The sharpness and sharpness of the image,
A device that has been freed from some of the defects of the previous generation,
Fluidity.


I regret :


The operating noise caused by the XPR 4K treatment,
The average contrast,
Restricted Gamut,
The anecdotal Lens-shift.

62 Comments

  1. Je m’attendais à mieux en terme de contraste! Sachant que ca n’est pas la meme puce que les 0,47 qui equipent bon nombre de dlp 4k. Cela veut dire que le v7850 aura a priori les memes resultats en terme de contraste…le Benq w1720 fait mieux j aurais pensé le contraire. Heureusement, qu’il y a tes tests pour nous guider!
    Merci encore.

  2. Je crois aussi que je vais rester sur du fullhd! Je ne comprends pas qu’aucune machine puisse présenter une image globalement acceptable! Je parle de vp de moins de 2000€.
    Si le Sony hw45 pouvait baisser je crois que je repartrais bien sur du Sony!

  3. Un très grand merci pour ce test Gregory. Alors que j’étais très enthousiaste à l’annonce de la sortie de ce VP, je dois avouer être déçu.
    Entre un contraste assez moyen et le bruit, je vais passer mon tour.

    Du plus je ne possède pas d’écran technique, et étant donné que j’avais payé mon écran tensionné assez chère, je ne vais pas pouvoir financièrement le changer tout de suite.

    Tant pis, il me faudra un projecteur plus sombre. Le benq W2700 semble intéressant, mais vu le nombre de défauts relevés… Bref, pour l’instant je vais rester en full HD je pense.

    Merci beaucoup pour ce test qui me permet au moins de ne pas avoir dépensé pour être finalement déçu.

  4. Merci beaucoup Greg et Cattod pour la publication ultra rapide de ce test! Je l’attendais avec impatience. Une précision Greg, stp, est-ce que le mode super résolution crée toujours des doubles contours dés le niveau 1 ?

  5. Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce test
    Prevoyez-vous de tester le V7850BD
    -Roue rgbrgb et gamut plus large, en partant de la même base, semblent intéressant au vu de ce test du M550BD.

  6. Bonjour Grégory,
    merci encore pour ce test lumineux !
    Dans la mesure où tu ne lui as pas attribué de gold award, le benq w1720 est un meilleur choix, et pas uniquement parce que son prix est inférieur, non ?
    J’ai relu ton test du benq – avec grand plaisir tellement il est bien écrit, l’humour en prime 🙂 – et je ne retrouve pas du tout le même enthousiasme pour l’acer, même s’il a quand même des qualités. Comme tu le dis, la plume est plus facile quand le produit est vraiment bon, notamment quand tu ne t’y attends pas.
    Bonne journée !

  7. Non, et il s’agissait du px725hd, le bruit et l’ensemble de l’image (dans les scenes clairs) moins bonne que le xgimi h1. Si les scenes sombres étaient lisibles sur le h1 ca serait presque un sans fautes mais helas ça n’est pas le cas. Mais je vais bien trouver!
    Il faut une image d’ensemble acceptable, fluide, bon contraste et nette, pas simple…

  8. Bonjour Gregory, au 1er abord, penses-tu que le Tw7100 est meilleur que le M550MD? Car j’hésite encore à me retracter sur l’Acer pour prendre l’Epson.

  9. Bonjour Grégory, j’ai récemment trouvé le acer vl 7860 pour 2900euros . d’après toi s’agit il de la version avec les bugs du début , ou la version mise a jour ?
    Merci beaucoup

  10. Merci pour ta réponse, mais franchement est-ce que cela vaut le coup en 2019 d’investir dans vp a lampe classique ?
    Même si ils ont fait de gros progrès concernant la durée de vie dès lampes.
    En encore merci pour tes test

    • Ils restent moins cher que les modèles laser et la durée de vie des lampes a bien progressé. Autre avantage, une lampe ça se change à prix raisonnable pas un module laser.

  11. Bonjour Grégory!

    I am sorry in advance if this here is the wrong spot for my question:
    On your Acer V6520 review you mentioned that you were still waiting for Acers response on the difference between the V6520 and the G550. Did they ever respond to you?
    I am asking since I am looking at theoptions for a gaming VP. So far I have found the V6520 (~550€), the G550 (~670€), the PX725HD (~680€), the Optoma HD29H (~790€), and maybe the TW6700/TW7000 (~850€/1000€) if their input lag is low enough but I cannot find information on that anywhere…
    What would you recommend and why?

    Thank you for your reviews Grégory, they helped me a lot so far!

      • Thank you for confirming this, I suspected as much!
        Still, this is my first try at using a projector and I do not know which of the mentioned projectors is the best for it’s money…
        What would be your recommendation?
        Thanks again!

      • Hi everyone! I’m writing this because I’m one of the rare people that actually own an Acer G550 gaming projector. Short version: once calibrated, the picture quality is excellent, also is bright as hell, but the blacks typical for the particular type of DMD. (From my subjective testing I can definitely say that its picture quality trumps the Benq Th671ST, and its contrast its worse than the Benq W1400.) The controls behave similarly as the Acer M550BD above. If you want true 120Hz gaming with low lag this projector is the Thing. The Bad: the projector has quite a few idiosyncrasies and software bugs (mine anyway). For example, the DLP-Link 3D is totally broken for mine. If you decide to purchase, be prepared that you might have to return it. (You also need to mess with its EDID to enable Nvidia DSR for the 120Hz mode.)
        I’d recommend Gregory testing it though because it offers true 120HZ low lag gaming with excellent picture, and it deserves a fair judgement on its own.

        • Köszönöm szépen szli from an ancient Budapest resident. ;).

          I lived 3 of the most beautiful years of my life on the banks of the Danube between Buda and Pest.

          • Oh, life is full of surprises then 🙂
            Well, I should thank you for these excellent reviews, they do help figuring out what these equipment really can do!

  12. Bonjour Grégory

    Merci encore pour tout vos tests !
    Un peu dèçu de l’acer mais merci de nous éclairer dans cette forêt de projo !
    maintenant j’attends le test de l’epson 7100 !

  13. Ne testant plus la 3d, je vous donne mon retour. Elle est très bonne, mais(comme il y a toujours un « bon…mais » avec ce vidéoprojecteur !)Il y a un cadre lumineux, sur mon 236 de base, il fait environ 5cm de chaque coté.

  14. En fait plus je lis les tests et plus je déprime… 3 mois donc 🙂
    ils arrivent pas à nous sortir juste un bon vidéoproj bien équilibré, silencieux !! et acceptable pour le gaming… un videoproj pour monsieur tout le monde quoi lol
    A chaque fois il y a un truc qui cloche pfff…
    Si au moins il existait en 1080p je me rabattrai dessus et j’arrêterai d’être obsédé par la 4k comme un chien qui courre après une voiture
    Chez moi c’est calme et je peux vous dire que même 27 Db c’est audible, donc tant qu’ils continueront à fabriquer des aspirateurs je passerai mon tour…à mon grand désespoir
    Bonne soirée et merci pour les tests

  15. Bonjour à tous,

    Merci de votre travail Grégory, on se place en confiance devant la qualité renouvellée des tests. Rare …
    Finalement je suis plutôt séduit par ce test du 550bd. Beaucoup de défauts ont été corrigés et la qualité persiste. Vu le prix il est difficile de demander beaucoup mieux je crois ? Peut être les 727-4k corrigés aussi et cette fois pour le gamut surtout, puisque le 747 serait proche de cet Acer ? Détrompez moi si je résume trop vite.

    Une question m’intéresse particulièrement pour le confort de tous les jours : les sources SD bénéficient-elles d’une interpolation ou d’une amélioration substantielle ? En restant en FHD simplement.

    Amitiés Olivier

    • Si on accepte le sifflement occasionné par le traitement XPR 4K, le contraste moyen et le Le Gamut restreint, l’Acer M55OBD est une opportunité d’entrer dans la 4K DLP à petit prix.

  16. PS : d’ailleurs j’hésite entre ce Acer et les Wiesonic 727 et 747. Et plutôt cinéma petite préférence au 727, je suis en salle quasi dédiée.

    J’aimerais un Laser focale normale mais les prix sont trop haut, à moins que j’ignore un produit ? … Il y en a tant c’est fou !

  17. Ok merci.
    Donc je me replie vers un de ceux que vous conseillez, autant attendre en se faisant plaisir 😉
    Avez vous une idée sur le nouveau Viewsonic 727 révisé … A part le RGBRGB donc la lumière en deça, il aurait les mm caractéristiques je suppose que le W747 ?

  18. Et ….
    En même temps j’avais déjà été séduit l’essai du premier M550, comme vous disiez que la puce 0,66 est à priori meilleure nativement que les 0,47, cela pourrait mieux passer les sources inférieures*. Mais le 0,47 du Viewsonic vous a épaté aussi. Valable en 720 aussi ?
    Argh que c’est difficile de choisir.

    *Par exemple ma vieille discothèques de DVD, ce serait bien d’en revoir certains avec la meilleure qualité possible, ou la moins pire ! Le gap est si immense avec les nouvelles sources je sais bien, je le vois sur la tv 4k, mais bon si un de ces engins permet d’en tirer partie avec un peu de confort … La 0,66 … mieux peut être … ou pas. C’est une humble question je suis néophyte total. Si vous aviez le temps de nous aider sur cette question, on doit être nombreux à se poser ces dilemmes dans les générations « anciennes ». Quid du 720, qui le passe mieux.
    Et pourtant que le DVD nous a semblé une révolution qualitative à l’époque !
    AmitiésOlivier

  19. merci de cette réponse. A votre avis pour un budget en dessous 2000 euros, aujourd’hui avec un écran blanc de grain 1, quel serait le projecteur le mieux placé en terme de qualités générale avec un contraste de bon alois.

    merci

  20. Bonjour tous le monde,

    Je viens un peu donner mon avis sur le Acer M550BD, j’aimerai tout d’abord préciser que ce n’est pas mon premier projecteur que j’en ai eu plusieurs ( sony hw10/benq w1070/w2000 acer h9500 h9501, sony hw 45, vivitek h1188hd, samsung sp800, epson 6700 )

    J’ai donc une base de connaissance « correcte » sur les projecteurs, je n’ai pas les mêmes attentes que tous le monde, je suis un très grand fan de la précision d’image ainsi que la fluidité d’image, une bonne luminosité aussi avant même les couleurs ou le contraste. ( au niveau du contraste je suis plutôt fan du contrast ainsi propre au DLP )

    Le Acer m550BD ce trouve dans une tranche de prix ou aucun autre fabricant propose les même prestations a 1399€ il as une netteté exceptionnel une fluidité exemplaire ( qui fonctionne en 4k ) il est bien meilleur que tous les projos que j’ai eu a l’heure actuelle en 1080p de très loin 🙂

    EN 4K je n’ai pas de comparaison hormis le epson qui vient de sortir que j’ai pas trouvé génial de part sa netteté bof bof pour du « 4k » mais j’ai regarder dernièrement Dark saison 2 en 4K et j’ai pris une énorme claque, certains blu-ray 1080p avec le traitement 4K sont a si méprendre équivalent a une galette 4K.

    N’oubliez pas que c’est un appareil a 1399€ donc oui des choses sont moins bonnes que sur un appareil a 5000€ mais a ce prix il n a aucun concurrent, le Benq w2700 est bugué et pas exceptionnelle, l’epson 7100 est pas du tout du même agabit 🙂

    Je peux faire quelques clichés si certain en veulent

    • Bonjour Vincent, avec ton commentaire, j’espère ne pas regretter le retour de mon acer M550 BD pour L’Epson Tw7100. Peut-être aurais je du prendre le Tw7400 ! Pour moi l’acer, avait un contraste moyen, mon Benq 1070+ que je viens de réinstaller en attentant à l’Epson, je trouve fait mieux…(Et l’acer même avec XPR activé parait silencieux face au Benq)Mon dernier film 4k visionné avec l’acer, fut Alita, l’acer était parfait dans les scènes de jour(malgré que les costumes noirs semblaient lisses!), mais les scènes de nuit…bof. C’est vrai que l’acer a un super piqué, et un bon traitement de fluidité(mais, je ne l’active jamais car je n’aime pas l’effet de celui-ci)

  21. Salut Xavier

    Je ne pense retourner sur un Tri LCD a chaque fois que j’en ai un dans les mains je peux pas m’empêcher de pester sur la netteté l’image me parait tjs moins précise et moins jolie ( a mon gout ) on peut considérer que je suis plutôt team DLP.

    Après pour les scènes dans le noir, j’ai une préférence pour le contrast ainsi du DLP avoir des noirs plus profond ne me satisfait pas plus que ça, je préfère plutôt une image clinquante, qui flatte l’œil ce qu’aucun TRI LCD a pu me donner.

    J’ai finis par me rendre compte malgré mes nombreux achats que le projo parfait a -2000€ n’éxiste pas ^^ et que je préfère faire une concession sur les noirs que le reste 🙂

  22. Pour le bruit du acer je n’ai pas le sifflement que Greg a eu.
    Sachat qu’en plus je suis en dolby atmos et que j’ai la main lourde sur le volume sonore de l’ampli =ppp

  23. Perso, je suis aussi en Atmo mais dans les scènes calmes l’XPR se fait entendre. Je pense que si je suis déçu du Tw7100, il se retrouvera sur Leboncoin et je prendrai alors le V7850BD. Vincent as-tu aussi le cadre lumineux sur les films 3D ?

  24. Bonjour Greg,
    Je suis un peu perdu parmi cette vague de vidéo pro 4k à moins de 1500€
    Quels modèles conseillerais tu dans les moins de 1500€ pour une utilisation sur ecran blanc 90pouces et 3m40 de recul, utilisation dans le noir complet, sans possibilité de passer sur un ecran technique 🙁

  25. Bonjour,
    Une question probablement idiote mais comment sait-on quel mode HDR activer parmi les 1, 2, 3 ou 4 ?
    C’est le rendu à l’écran qui l’indique ?
    Merci d’avance pour la réponse,
    Valérian

    • Ce sont les caractéristiques de ton image qui vont te renseigner, trop sombre ou trop claire seront les signes d’un mauvais réglage.
      C’est mieux quand la gestion des métadonnées HDR est automatique mais l’Acer ne le propose pas.

      • Merci Grégory
        Je pense que je vais m’orienter sur ce VP du coup.
        Pour la toile technique est-ce que tu penses que le Vividstorm fera l’affaire en sachant que je vais accrocher le VP au plafond et que j’aurai environ 4 mètres de recul ?
        Tu ne vends pas d’Acer sur ton site ?
        Merci d’avance,
        Valérian

        • Je ne vends rien, je suis journaliste et la boutique passionhomecinema.fr me met à disposition son blog pour la publication de mes tests. Pour la Vividstorm elle est conçue pour les projecteurs UST, je ne l’ai testé (avec de bons résultats) avec des projecteurs à focale classique uniquement en position table. Je ne suis pas en mesure de répondre pour une installation plafond.

  26. Bonjour, toujours aucun avis sur la 3d? Perso je pense qu’il correspond à ce que j’attends d’un projo, c’est à dire netteté absolue et dynamique intra-image(ce qui apparait sur les screens de Grégory, merci encore) et la 3d est ce qui me ferait franchir le cap.
    Merci pour tous ces tests et les images Grégory et Catod.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*