Test CHiQ C8UT : l’avis de Grégory

CHiQ C8UT
CHiQ C8UT

Avec ce nouveau banc d’essai nous mettons non pas un pied dans le futur mais plutôt un gros sabot. Ce nouveau projecteur DLP à ultracourte focale est en effet le premier du genre à être équipé d’une source lumineuse composée de trois diodes laser, chacune étant en charge d’une des couleurs primaires : Rouge, verte et bleue. Jusqu’à présent, tous les modèles de projecteurs laser existants se fondaient sur une solution à base d’une ou plusieurs diodes laser uniquement bleues dont la lumière était ensuite transformée par le passage dans une roue au phosphore. Ce système, qui perdure depuis plusieurs années, visait à compenser la difficulté d’obtenir un laser vert. Or, il présente des inconvénients, le premier étant la disparition d’un Gamut élargi propre au laser sans roue au phosphore.

CHiQ a donc trouvé la solution pour utiliser 3 lasers RVB et annonce fièrement que son projecteur novateur dépasse les références de l’espace couleurs rec.2020, ce qu’aucun vidéoprojecteur home cinéma actuellement sur le marché n’a été capable de réaliser jusqu’à présent!

Le C8UT est commercialisé dans une version européenne avec SAV et garantie de deux années au tarif de 8700€. Voilà une somme direz-vous, cependant l’engin demeure bien moins cher que les modèles laser 4K de Sony ou JVC tous placés au-delà de 10 000€. Alors, chic et pas cher comme dit la chanson? C’est ce que nous allons voir.

PRESENTATION

Le C8UT fait partie de la gamme des projecteurs UST (Ultra Short Throw); c’est donc un appareil équipé d’une focale ultracourte qui lui permet de projeter une image de grande taille avec très peu de recul (rapport de projection de 0,233). Nous l’avons vu en entame, sa source lumineuse annoncée avec une puissance de 3000 lumens est prise en charge par 3 lasers Rouge, Vert et Bleu. Il s’agit d’une technologie qui bénéficie d’une durée de vie bien supérieure à celle d’une lampe classique (25 000 heures) et qui reste en outre plus stable dans le temps.

LASER RVB
LASER RVB

Les principaux avantages théoriques du laser sans roue au phosphore sont un allumage et une extinction en un clin d’œil sans préchauffage ou refroidissement, un focus théoriquement infini et un espace couleurs bien plus large que celui de la référence rec.709 (HDTV).

Le C8UT est au sommet d’une lignée de projecteurs lasers UST développés par le constructeur CHANGHONG dont j’ai déjà testé l’entrée de gamme : le B5U.

A la différence de son petit frère, le C8UT utilise une puce DMD de grande taille, en l’occurrence de type 0,66 avec une résolution native de 2716 points par 1528 lignes. Elle vient simuler une résolution UHD à l’aide du traitement XPR ×2 de Texas Instrument. Par rapport au modèle 0,47 cette puce plus généreuse a pour principal avantage de proposer une image plus définie et plus précise, capable de concurrencer voire distancer visuellement les solutions natives 4K de JVC et SONY.

Si vous ne souhaitez pas relier ce projecteur à un organe home cinéma externe (amplificateur et enceintes) il est possible de l’utiliser indépendamment grâce, d’une part, au système sonore intégré à la coque du projecteur (mais dont le rendu est vraiment de piètre qualité) ou alors, d’autre part, via deux enceintes externes fournies (au look kitsch genre film de science-fiction des années 1960) et qui avec une puissance combinée de 2×15W offrent une restitution sonore nettement plus convaincante mais qui aurait toutefois bien besoin du renfort d’un caisson de basses. (Non Maria, laissez, ce n’est pas la centrale-vapeur! (joke 😉 ).

CHiQ C8UT
CHiQ C8UT

Le C8UT est équipé d’une liaison wifi mais sa partie « smartTV » est plus réduite que celle des modèles de Xiaomi, Fengmi, Wemax ou LG. Il n’existe pas de magasin d’applications intégrées et si vous souhaitez faire du streaming à partir de Netflix, Amazon Prime ou Disney+ il faudra lui brancher une box ou un stick multimédias. Comme pour le B5UT, le constructeur a fait l’impasse sur la moribonde 3D. Pour la 4K, le C8UT est compatible HDR-10 et HLG. Son traitement vidéo interne dispose d’une option d’interpolation d’images appelée MEMC laquelle peut être activée pour les signaux 1080P SDR et 4K HDR. Elle est particulièrement bienvenue puisque le projecteur convertit tous les signaux entrants en 60Hz.

Au fur et à mesure de l’évolution du projecteur, les mises à jour du firmware pourront être réalisées à domicile à l’aide de la liaison Wifi.

TOUR PHYSIQUE

Extérieurement le C8UT présente quelques similitudes avec un aspirateur robot, on ne va pas se mentir sur cet aspect esthétique singulier. La notice conseille d’ailleurs de bien prévenir votre femme de ménage pour éviter toute catastrophe! (re-joke 😉 Il a même davantage d’embonpoint que l’appareil domestique suceur de moquettes. Le C8UT accuse de fait un bond 14 kilos sur la balance et ses dimensions ne font pas de lui un lilliputien. Il dénote d’ailleurs dans la famille des projecteurs à ultracourte focale avec une profondeur de 48,6 cm et une hauteur de 17 cm. Il ne sera pas facile à placer et il vaut mieux lui confectionner un meuble sur mesures pour le dissimuler (ce qui par ailleurs vous tranquillisera par rapport à la femme de ménage! (re-re-joke ;-).

Test CHiQ C8UT
CHiQ C8UT

Son bloc optique offre un rapport de projection de 0,233. Il est équipé d’un ajustement électrique du focus. Malheureusement celui-ci n’est pas infini; un des mythes de la projection triple laser s’effondre.

Pour ajuster la géométrie de l’écran (un projecteur UST est toujours plus compliqué à placer), vous disposez de pieds à vis situés sous le projecteur mais également d’une correction électronique du trapèze fonctionnant sur 8 points. Dans ces conditions, il m’a été possible d’ajuster parfaitement l’image du projecteur à mon écran Vividstorm CLR.

La connectique est riche et vous avez à votre disposition deux prises HDMI 2.0 HDCP 2 .2 (compatible ARC pour la HDMI 1), 2 prises USB, 1 VGA IN, 1 VGA Out, 1 RJ45, 1 coaxial et des entrées et sorties audio.

Test CHiQ C8UT
Connectique C8UT

Le projecteur est également compatible Bluetooth 2.1. Sa télécommande synchronise d’ailleurs de cette manière. Grise, elle est au format réduit des projecteurs « smartTV » et ne dispose pas d’un éclairage. Il faudra la synchroniser avec le C8UT à la première mise en marche.

MENUS

L’écran d’accueil ouvre sur 3 vignettes verticales et 3 carrés d’options dont celles des paramètres. Comme indiqué plus haut, le C8UT ne propose pas d’installer des applications supplémentaires. L’appareil est importé officiellement en Europe mais seules deux langues sont disponibles, le mandarin et l’anglais.

Test CHiQ C8UT
Menus CHiQ C8UT

Après être entré dans le menu paramètres ou avoir appuyé longuement sur la touche aux trois barres horizontales de la télécommande, il est possible de choisir les sélections images configurées en usine.

Pour la colorimétrie tout d’abord, aux côté des modes « standard, Umax, Text, Sports, Game, SDR to HDR » on trouve une sélection « My mode » qui permet d’intervenir sur l’échelle de gris et cela d’un seul tenant sans découpage en Gain et en Bias avec également un C.M.S disponible sur les 3 dimensions du Gamut pour les couleurs primaires et secondaires.

L’aide à la fluidité ou interpolation d’images qui permettait d’intervenir sur le judder occasionné par la conversion de tous les signaux 24p et 50Hz en 1080P60Hz déjà présente dans le B5U est reconduite. Il est possible de l’activer pour les signaux 4K et son fonctionnement est plus notable et efficient que celui du modèle d’entrée de gamme.

Le projecteur ne dispose pas de gestion automatisée des sources HDR 4K; il faudra configurer la luminosité de l’image en fonction de l’encodage du programme UHD diffusé.

Pour la partie smartTV, si la présence d’un lecteur médias est à souligner, il faut reconnaître qu’il ne sera pas très utile car il ne reconnaît pas un grand nombre de codecs audio récents. La solution externe en HDMI reste donc à privilégier.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Le C8UT dispose de trois modes de fonctionnement du bloc de lasers : Highlight qui équivaut à la pleine puissance, standard pour la puissance moyenne et soft pour celle réduite. Les mesures de bruit varient en fonction de l’intensité sélectionnée et sont respectivement de 38db, à 35dB puis 33dB. L’appareil n’est donc pas des plus discrets mais comme c’est un UST le spectateur en est éloigné et le bruit n’est du coup pas gênant.

Piqué, netteté :

Mes attentes étaient grandes dans ce domaine en raison de la présence de la puce 0.66. Malheureusement, le traitement vidéo interne du projecteur ne permet pas la restitution de l’intégralité des éléments de la mire 4K que je lui ai donné à projeter. Vous pouvez constater que les détails les plus fins sont absents des mires rectangulaires les plus éloignées du centre de l’écran.

Test CHiQ C8UT
Mire 4K CHiQ C8UT

Le constat est meilleur dans le domaine des aberrations chromatiques car le C8UT possède une optique de qualité et est épargné par ce défaut visuel.

Il convient d’ailleurs d’admettre que malgré la présence du traitement vidéo visible sur les mires, l’image « live » délivrée par le C8UT offre un très haut niveau de précision.

Fluidité :

Le C8UT est initialement développé pour un marché où les sources 60Hz sont privilégiées. Les signaux 1080p24 ou 50Hz entrants sont donc convertis en 60Hz ce qui occasionne des distorsions et ralentissements à l’image également appelé judder.

CHiQ est un des rares constructeur chinois à intégrer une interpolation d’image dans ses projecteurs à ultracourte focale et ce dès l’entrée de gamme. Dans le C8UT elle fonctionne sur 3 niveaux : bas, moyen et haut. S’il reste certes quelques artefacts de mouvement, le judder est totalement éliminé et ce en 1080p comme en 4K. Comparativement au même dispositif présent dans le B5U, celui du C8UT est plus efficace.

Input lag :

Un traitement vidéo élaboré (donc ici avec interpolation d’images) ne rime pas avec input lag réduit. C’est encore une fois le cas avec le C8UT qui dans les meilleures conditions possibles (tout traitement vidéo désactivé) est mesuré avec un retard à l’affichage en 4K de 96 ms.

Test CHiQ C8UT
Input lag CHiQ C8UT

Ce niveau est bien trop élevé pour envisager s’adonner à des parties de frag en réseau dans de bonnes conditions de réactivité.

Overscan/bruit vidéo/speckle propre aux projecteurs laser :

Attention, par défaut le réglage d’overscan est actif il faudra choisir l’option « amplifié » pour récupérer les 5% d’image utile manquants du mode « normal ».

Les vidéoprojecteurs laser peuvent être sujets à l’effet speckle, à savoir tavelures ou chatoiement (speckle en anglais), à plus simplement parler un ensemble de petites taches rapidement fluctuantes qui apparaissent dans la texture instantanée d’une image et lui donnent un aspect granuleux. Mais l’image du C8UT n’est pas impactée par ce phénomène.

Colorimétrie, luminosité et contraste :

Le premier constat à l’allumage est que le laser rouge prédomine et d’ailleurs toutes mes mesures pour chacun des modes usine démontrent une température de couleurs trop chaudes. J’avais été prévenu par le constructeur qui recommande de laisser le projecteur fonctionner pendant une trentaine de minutes pour voir la situation s’équilibrer mais même une fois ce temps écoulé il faut manifestement passer par la case calibrage des niveaux de gris pour parvenir à une image mieux balancée.

Test CHiQ C8UT
RVB Gamma post calibrage CHiQ C8UT

Qu’en est-il de la promesse d’un Gamut élargi permettant enfin d’utiliser tous les avantages de couleurs répondant aux références de l’espace couleurs rec.2020? Et bien je dois reconnaître qu’elle est tenue, puisqu’après calibrage j’obtiens avec des couleurs justes 99,4% du Gamut rec.2020. C’est bien simple, il n’y a aucun équivalent actuel dans le domaine du home cinéma qui arrive à ce résultat enchanteur. Il faut également préciser que ceci est obtenu sans tricherie, donc sans adjonction d’un filtre de couleurs dans le chemin de lumière.

Test CHiQ C8UT
CIE post calibrage CHiQ C8UT
Test CHiQ C8UT
CMS avancé post calibrage tags CHiQ C8UT

Cette particularité permet d’obtenir des couleurs avec une saturation exceptionnelle, une force jamais vue jusqu’à présent dans ma longue expérience de testeur, tout ceci avec une puissance de luminosité préservée en matière colorimétrie. Ce C8UT dépasse tout ce qui existe actuellement sur le marché, SONY VPL-VW870 (25000€) et JVC Z1 (23000€) compris.

Test CHiQ C8UT

Pour la luminosité, les valeurs annoncées (3000 lumens) sont presque atteintes mais avec une dominante rouge marquée. Après calibrage on revient à des chiffres carrément diminués de moitié mais qui permettent néanmoins d’éclairer dans de bonnes conditions des bases d’image substantielles de 3m90 en SDR à 3m10 en 4K HDR. De toute façon avec un projecteur UST il ne faudra pas dépasser les 3 mètres de base.

Le contraste natif de 1500 :1 annoncé par le constructeur est également au rendez-vous. Je tiens d’ailleurs à saluer l’honnêteté des performances annoncées par le marketing de CHiQ en correspondance avec les mesures de « terrain ». Ce C8UT n’est pas un champion du contraste comme peuvent l’être des modèles D-iLA ou SXRD en la matière mais il s’inscrit au-dessus des performances des projecteurs DLP 4K avec puce 0,47.

Je vous place ci-dessus mes valeurs post-calibrage :

My mode

Luminosité : 49

Contraste : 25

Température de couleurs personnalisée

R : 14

G : 50

B : 43

Gamma : natural

Puissance lumineuse : soft

CMS :

Red tint 18 sat 100 Gain 83

Blue tint 16 sat 100 gain 100

Green tint 16 sat 100 Gain 100

Yellow tint 38 sat 100 Gain 98

Magenta tint 38 sat 91 Gain 100

Cyan tint 48 sat 90 Gain 100

VERDICT SUBJECTIF

Je vais poser d’entrée de jeu mes impressions : BAFFE! Elles peuvent ainsi se résumer simplement car j’ai pris une belle petite claque visuelle! Le C8UT associé à mon écran CLR 0.6 Vividstorm de 2m30 de base arrive à projeter une image 1080P SDR qui a toute l’apparence de la 4K. La raison en est simple: même les sources standard bénéficient du surcroît de saturation des couleurs avec un rouge flamboyant qui magnifie toutes les teintes chaudes.

Test CHiQ C8UT
Mad Max Fury Road 1080P CHiQ C8UT

Ma connexion internet ne me permet pas de bénéficier de la 4K avec Netflix et c’est donc en 1080P SDR que j’ai pu visionner mes passages favoris du Roi Arthur sur le C8UT. C’est bien simple c’est du 4K HDR like à partir d’une source Full HD. Grâce à la combinaison écran technique/contraste natif et puissance lumineuse, les scènes nocturnes sont reproduites avec une foultitude de détails dont la bataille finale sur la plate-forme entourée par la mer en furie et avec le méchant et son fauchard combattant le gentil roi Arthur et Excalibur, tout ceci dans une esthétique totalement empruntée au célèbre illustrateur Frazetta.

Test CHiQ C8UT
Roi Arthur 1080P Netflix CHiQ C8UT

Les images qui illustrent cette partie sont également issues du Blu-ray 1080P du dernier Mad Max et achèvent de convaincre que le C8UT fait entrer la vidéoprojection à domicile dans un nouvel univers de l’image.

Test CHiQ C8UT
Mad Max Fury Road 1080P CHiQ C8UT

L’excellence atteint le sublime lorsqu’on donne du 4K HDR à manger au C8UT. Je vous assure que vous ne reconnaîtrez pas vos films Blu-ray UHD sur le nouveau CHiQ car son Gamut à 100% du rec.2020 creuse la différence avec la concurrence et il est enfin possible de voir tout l’apport d’une image à haut rendement face à un Blu-ray SDR.

Mon seul regret c’est de ne pas pouvoir bénéficier d’un traitement 24p natif. En effet, l’interpolation d’images reste entachée de quelques artefacts de mouvements qui viennent perturber l’excellente impression globale.

CONCLUSION

Le C8UT est le premier projecteur triple laser disponible à la vente. Il devrait être rejoint sur le marché européen en 2021 par un modèle Hisense mais à un prix plus élevé. En tant que précurseur, il présente des points forts dont le plus notable est celui de la puissance de ses couleurs à la faveur de son Gamut élargi. Pour les futures générations, il serait toutefois bon que les ingénieurs de la marque veillent à juguler ce rouge trop dominant et nous proposent au moins un mode usine utilisable de suite en sortie de boîte. Ils serait également judicieux de proposer un appareil totalement adapté au marché européen en évitant donc qu’il ne transforme tous les signaux entrants en 60Hz.

Je fais confiance à CHANGHONG et aux ingénieurs de sa filiale CHiQ pour développer le C8UT avec de futures mises à jour firmware. Autre suggestion de ma part, il faudra travailler à réduire l’encombrement de l’appareil mais également revoir son aspect extérieur dont la proximité avec le look des aspirateurs robots actuels rebutera probablement plus d’un ménage… et tout ceci sans faire l’impasse sur un silence de fonctionnement qui ne doit pas dépasser l’actuel.

Je salue l’avènement du C8UT avec un prix qui reste malgré tout contenu au regard de l’avancée technologique qu’il propose.

Merci à CHiQ de m’avoir fait confiance pour la réalisation de ce banc d’essai du premier représentant de l’avenir de la vidéoprojection et qui place d’emblée la barre à un niveau remarquable, au seuil du Gold Award.

J’ai apprécié :

  • La puissance des couleurs,
  • La luminosité,
  • La fluidité.
  • La précision de l’image,
  • L’effet 4K HDR-Like à partir de source 1080P,
  • Un rendu 4K HDR inégalé,
  • Le prix en comparaison de la concurrence.

Je regrette :

  • Une colorimétrie à retoucher,
  • l’encombrement et la forme du projecteur.
  • Un système sonore à peine passable; choisissez plutôt une solution externe de qualité.

ENGLISH VERSION

TEST CHiQ C8UT

With this new test bench we are not putting a foot in the future but rather a big hoof. This new ultra-short DLP projector is the first of its kind to be equipped with a light source consisting of three laser diodes, each of which is responsible for one of the primary colours: red, green and blue. Until now, all existing laser projector models were based on a solution using one or more blue-only laser diodes, whose light was then transformed by passing it through a phosphor wheel. This system, which has lasted for several years, was intended to compensate for the difficulty of obtaining a green laser. However, it has disadvantages, the first being the disappearance of an extended Gamut, which is specific to lasers without a phosphor wheel.

CHiQ has therefore found the solution to use 3 RGB lasers and proudly announces that its innovative projector surpasses the rec.2020 colour space references, which no home cinema projector currently on the market has been able to achieve so far!

The C8UT is sold in a European version with after-sales service and a two-year warranty at a price of 8700€. That’s a lot of money, but it’s still much cheaper than the 4K laser models from Sony or JVC, all priced above €10,000. So, chic and cheap as the song says? That’s what we’ll see.

PRESENTATION

The C8UT is part of the UST (Ultra Short Throw) projector range, which means that it is a device with an ultra-short focal length that enables it to project a large image with very little recoil (projection ratio of 0.233). We saw it in the beginning, its light source announced with a power of 3000 lumens is supported by 3 lasers Red, Green and Blue. It is a technology that benefits from a much longer life than a conventional lamp (25,000 hours) and which also remains more stable over time.

LASER RVB
LASER RVB

The main theoretical advantages of the laser without a phosphor wheel are a quick on/off switching without preheating or cooling, a theoretically infinite focus and a colour space much wider than that of the rec.709 (HDTV) reference.

The C8UT is part of a line of UST laser projectors developed by the manufacturer CHANGHONG whose entry-level B5U I have already tested.

Unlike its little brother, the C8UT uses a large DMD chip, in this case a 0.66 type chip with a native resolution of 2716 dots by 1528 lines. It simulates UHD resolution using Texas Instrument’s XPR ×2 processing. Compared to the 0.47 model, the main advantage of this larger chip is that it offers a more defined and accurate image, which can compete with and even visually outperform native 4K solutions from JVC and SONY.

If you don’t want to connect this projector to an external home cinema system (amplifier and speakers), it can be used independently thanks to the sound system integrated into the projector’s shell (but which is of really poor quality) or via two external speakers supplied (in the kitsch look of a 1960s science-fiction film) which, with a combined power of 2×15W, offer a much more convincing sound reproduction, but which would need the reinforcement of a subwoofer. (No Maria, don’t worry, it’s not the steam central! (joke 😉 ).

CHiQ C8UT
CHiQ C8UT

The C8UT is equipped with a wifi connection but its « smartTV » part is smaller than that of the Xiaomi, Fengmi, Wemax or LG models. There is no integrated application store and if you want to stream from Netflix, Amazon Prime or Disney+ you will have to connect a box or a multimedia stick to it. As for the B5UT, the manufacturer has ignored the moribund 3D. For the 4K, the C8UT is HDR-10 and HLG compatible. Its internal video processing has an image interpolation option called MEMC which can be activated for 1080P SDR and 4K HDR signals. This is particularly welcome since the projector converts all incoming signals to 60Hz.

As the projector evolves, firmware updates can be performed at home using the Wifi connection.

PHYSICAL TOUR

Externally the C8UT has some similarities with a robot vacuum cleaner, we will not lie about this singular aesthetic aspect. The manual also advises you to warn your cleaning lady to avoid any disaster! (re-joke 😉 It is even more overweight than the carpet-sucking household appliance. The C8UT actually jumps 14 kilos on the scale and its dimensions do not make it a lilliputian. In fact, it is one of the ultra-short spotlights in the family with a depth of 48.6 cm and a height of 17 cm.

Test CHiQ C8UT
CHiQ C8UT

It will not be easy to place and it is better to make a custom-made piece of furniture to hide it (which will also put your mind at ease with the cleaning lady!). (re-re-joke ;-).

Its optical block offers a projection ratio of 0.233. It is equipped with an electric focus adjustment. Unfortunately, the focus is not infinite; one of the myths of triple laser projection is collapsing.

To adjust the geometry of the screen (a UST projector is always more complicated to place), you have screw feet located under the projector but also an electronic correction of the trapeze working on 8 points. In these conditions, I was able to perfectly adjust the projector image to my Vividstorm CLR screen.

The connectivity is rich and you have at your disposal two HDMI 2.0 HDCP 2.2 jacks (ARC compatible for HDMI 1), 2 USB jacks, 1 VGA IN, 1 VGA Out, 1 RJ45, 1 coaxial and audio inputs and outputs.

Test CHiQ C8UT
Connectique C8UT

The projector also supports Bluetooth 2.1. Its remote control also synchronizes in this way. Grey, it is in the reduced format of « smartTV » projectors and does not have lighting. It will have to be synchronised with the C8UT the first time it is switched on.

MENUS

The home screen opens with 3 vertical thumbnails and 3 option squares including the settings. As mentioned above, the C8UT does not offer to install additional applications. The device is officially imported into Europe but only two languages are available, Mandarin and English.

After entering the settings menu or pressing and holding the button on the three horizontal bars on the remote control, you can choose the factory-set image selections.

Test CHiQ C8UT
Menus CHiQ C8UT

First of all, for colorimetry, alongside the « Standard, Umax, Text, Sports, Game, SDR to HDR » modes, there is a « My mode » selection which allows you to intervene on the grey scale in one piece without cutting in Gain and Bias with also a C.M.S available on the 3 dimensions of the Gamut for the primary and secondary colours.

The help to the fluidity or interpolation of images which made it possible to intervene on the judder caused by the conversion of all the signals 24p and 50Hz in 1080P60Hz already present in the B5U is renewed. It is possible to activate it for 4K signals and its operation is more noticeable and efficient than that of the entry-level model.

The projector does not have automated management of 4K HDR sources; the brightness of the image will have to be configured according to the encoding of the UHD programme being broadcast.

For the smartTV part, if the presence of a media player is to be emphasized, it must be recognized that it will not be very useful because it does not recognize a large number of recent audio codecs. The external solution in HDMI is therefore to be preferred.

TECHNICAL VERDICT

Operating noise :

The C8UT has three laser block operating modes: Highlight for full power, standard for medium power and soft for reduced power. Noise measurements vary depending on the selected intensity and are 38dB, 35dB and 33dB respectively. The device is not the most discreet but as it is a UST the spectator is far away from it and the noise is not disturbing.

Sharpness :

I had high expectations in this area because of the 0.66 chip. Unfortunately, the internal video processing of the projector does not allow the restitution of all the elements of the 4K test pattern that I gave it to project. You can see that the finest details are missing from the rectangular test patterns farthest from the center of the screen.

Test CHiQ C8UT
Mire 4K CHiQ C8UT

The observation is better in the field of chromatic aberrations because the C8UT has a quality optics and is spared this visual defect.

It should also be noted that despite the presence of visible video processing on the test patterns, the live image delivered by the C8UT offers a very high level of precision.

Fluidity :

The C8UT is initially developed for a market where 60Hz sources are preferred. Incoming 1080p24 or 50Hz signals are therefore converted to 60Hz, which causes distortion and slowing down of the image, also called judder.

CHiQ is one of the few Chinese manufacturers to integrate image interpolation in its ultra-short projectors from the entry level. In the C8UT it works on 3 levels: low, medium and high. Although there are still some motion artifacts, the judder is completely eliminated in 1080p as well as in 4K. Compared to the same device present in the B5U, the C8UT is more efficient.

Input lag :

Elaborate video processing (so here with image interpolation) does not rhyme with reduced input lag. This is once again the case with the C8UT, which under the best possible conditions (all video processing disabled) is measured with a 4K display delay of 96 ms.

Test CHiQ C8UT
Input lag CHiQ C8UT

This level is much too high to consider to devote oneself to parts of frag in network in good conditions of reactivity.

Overscan/video noise/speckle specific to laser projectors :

Attention, by default the overscan setting is active, you will have to choose the « amplified » option to recover the 5% of useful image missing from the « normal » mode.

Laser video projectors can be subject to speckle effects, i.e. speckle or speckle, which is simply a set of rapidly fluctuating small spots that appear in the instant texture of an image and give it a grainy appearance. But the C8UT image is not affected by this phenomenon.

Colorimetry, brightness and contrast :

The first thing I noticed when I switched on the C8UT was that the red laser was predominant and in fact all my measurements for each of the factory modes showed a color temperature that was too hot. I had been warned by the manufacturer who recommends to let the projector run for about 30 minutes to see the situation balance out but even after this time it is obviously necessary to go through the grayscale calibration box to get a better balanced image.

Test CHiQ C8UT
RVB Gamma post calibrage CHiQ C8UT

What about the promise of an extended Gamut that finally allows you to use all the advantages of colours that meet the rec.2020 colour space references? Well I must admit that they are kept, since after calibration I get 99.4% of the Gamut rec.2020 with just the right colours. It’s quite simple, there is no current equivalent in the field of home cinema that achieves this enchanting result. It is also necessary to specify that this is obtained without cheating, therefore without adding a color filter in the light path.

Test CHiQ C8UT
CIE post calibrage CHiQ C8UT
Test CHiQ C8UT
CMS avancé post calibrage tags CHiQ C8UT

This particularity makes it possible to obtain colors with an exceptional saturation, a strength never seen until now in my long experience as a tester, all this with a power of luminosity preserved in colorimetry. This C8UT surpasses everything currently available on the market, SONY VPL-VW870 (25000€) and JVC Z1 (23000€) included.

Test CHiQ C8UT

For the luminosity, the announced values (3000 lumens) are almost reached but with a marked red dominant. After calibration, we come back to figures which are half of the original ones but which allow nevertheless to light up in good conditions substantial image bases from 3m90 in SDR to 3m10 in 4K HDR. In any case with a UST projector it will not be necessary to exceed 3 meters of base.

The native contrast of 1500:1 announced by the manufacturer is also there. I want to salute the honesty of the performances announced by the marketing of CHiQ in correspondence with the measurements of « field ». This C8UT is not a champion of contrast like D-iLA or SXRD models can be, but it is above the performance of 4K DLP projectors with a 0.47 chip.

I place above my post-calibration values :

My mode

Brightness: 49

Contrast: 25

Custom color temperature

R : 14

G : 50

B : 43

Gamma : natural

Light output: soft

CMS :

Red tint 18 sat 100 Gain 83

Blue tint 16 sat 100 gain

Green tint 16 sat 100 Gain 100

Yellow tint 38 sat 100 Gain 98

Magenta tint 38 sat 91 Gain 100

Cyan tint 48 sat 90 Gain 100

SUBJECTIVE VERDICT

I’m going to put my impressions first: BAFFE! They can be summed up simply because I took a nice little visual slap! The C8UT associated to my CLR 0.6 Vividstorm 2.30m base CLR screen can project a 1080P SDR image that looks like a 4K. The reason is simple: even standard sources benefit from the extra colour saturation with a flamboyant red that magnifies all the warm colours.

Test CHiQ C8UT
Mad Max Fury Road 1080P CHiQ C8UT

My internet connection doesn’t allow me to benefit from 4K with Netflix, so it was in 1080P SDR that I was able to watch my favorite passages of King Arthur on the C8UT. It’s quite simple it’s 4K HDR like from a Full HD source. Thanks to the combination of technical screen/native contrast and light power, the night scenes are reproduced with a wealth of details including the final battle on the platform surrounded by the raging sea and with the bad guy and his hawk fighting the nice King Arthur and Excalibur, all this in an aesthetic totally borrowed from the famous illustrator Frazetta.

Test CHiQ C8UT
Roi Arthur 1080P Netflix CHiQ C8UT

The images that illustrate this part are also taken from the Blu-ray 1080P of the latest Mad Max and complete the convincing conclusion that the C8UT takes home video projection into a new world of images.

Test CHiQ C8UT
Mad Max Fury Road 1080P CHiQ C8UT

Excellence attains the sublime when 4K HDR is fed to the C8UT. I assure you that you won’t recognize your Blu-ray UHD movies on the new CHiQ because its 100% rec.2020 Gamut sets it apart from the competition and it is finally possible to see the full benefit of a high performance image compared to a Blu-ray SDR.

My only regret is not being able to benefit from native 24p processing. Indeed, the image interpolation is still marred by some motion artifacts that disrupt the excellent overall impression.

CONCLUSION

The C8UT is the first triple laser projector available for sale. It is expected to be joined on the European market in 2021 by a Hisense model but at a higher price. As a precursor, the C8UT has a number of strong points, most notably the power of its colours in its extended Gamut. For future generations, however, it would be good if the brand’s engineers could take care to curb this overly dominant red and offer us at least one factory mode that can be used right out of the box. They would also be wise to propose a device totally adapted to the European market, thus avoiding that it transforms all incoming signals into 60Hz.

I trust CHANGHONG and the engineers of its subsidiary CHiQ to develop the C8UT with future firmware updates. Another suggestion from me is to work on reducing the size of the device but also to review its external appearance, whose proximity to the look of current robot vacuum cleaners will probably put off more than one household… and all this without overlooking a silence of operation that should not exceed the current one.

I welcome the advent of the C8UT with a price that remains contained despite everything in view of the technological advance it offers.

Thank you to CHiQ for having trusted me for the realization of this test bench of the first representative of the future of video projection and which immediately sets the bar at a remarkable level, on the threshold of the Gold Award.

I appreciated :

– The power of colors,

– Brightness,

– Fluidity.

– The precision of the image,

– The 4K HDR-Like effect from 1080P source,

– Unsurpassed 4K HDR rendering,

– Price compared to the competition.

I regret :

– A colorimetry to be retouched,

– the size and shape of the projector.

– A barely passable sound system; choose a quality external solution instead.

17 Comments

  1. Merci pour ce test que j attendais avec impatience.
    J’imagine que les 3 lasers doivent etre a l origine de contraintes d’intégration qui expliquent ce deseign plus que discutable. Et certainement pour des contraintes similaires ils ont du faire l impasse sur de bons HP intégrés. Sinon la taille aurait encore augmentée. Un peu dommage quand meme que pour presque 9000 EUR le produit passe à coté de criteres essentiels comme le bruit de fonctionnment, l integration et la conversion des signaux 24p systematique. J imagine que l inovation passe par la et je salue l initiative. Mais le consomateur gardera surement les pieds sur terre en favorisant les bases pour ce type d’appareil UST: facilité d utilisation en sortie de boite, integration ds un salon, le bruit pour pouvoir l utiliser en rempalcement d une TV, fluidité d’image quelque soit le signal d entré etc…UN peu à l image de leur modele entree de gamme avec Dolby vision, cette marque semble tenter le tout pour le tout pour pouvoir prendre une longueur d avance. Mais au prix de quelques ratés. Encore un ou 2 modeles et ils vont surement nous sortir enfin un produit inovant et complet. vivement le prochain!

  2. Merci pour ce test tant attendu. Alors certe c’est un bon projo mais qui sera capable de mettre un tel prix dans un projo dlp même en puce 0,66 et laser. Le placement prix est vraiment loupé si la marque espère percé chez nous d’autant qu’il se retrouve directement face au très haut de gamme alors que sa techno est loin de justifier un prix exhorbitant.
    Merci encore pour vos tests toujours très pro.

    • Bien au contraire, c’est trois fois moins cher qu’un VW870ES et le Sony utilise une roue au phosphore. Donc le prix est particulièrement bien placé au regard du progrès technologique et des performances.

  3. Bonjour Grégory,

    merci pour tous vos test de grande qualité, ce sont les seuls aussi précis et qui permettent réellement de se faire une idée du produit avant achat.
    Je suis actuellement en train de relire tous vos tests de ces derniers mois (voir années) car je suis à la recherche du meilleur projo pour une utilisation aussi en journée dans une pièce éclairée sur toile technique suivant vos recommandations.
    Mais j’avoue m’y perdre un petit peu et mon choix est difficile (un UST ou lestraditionnel Acer VL7860, Epson 9400W ou autre Optoma UHZ65)
    Quel projo me conseilleriez vous pour mon utilisation sachant que je suis très regardant sur le contraste (le noir est très important pour moi) et la qualité global de l’image (j’ai un OLED 77″) et mon utilisation sera 70% HC Blu Ray 4K / VOD, 30% TV par my canal. (pas de jeux pour ma part)
    En vous remerciant infiniment

  4. Sorry if this is a little off topic, but especially with a projector like this, have you thought about trying a black rear projection material?

  5. Bonjour Gregory et merci pour une autre super critique.

    Malgré son prix, ce projecteur est extrêmement intéressant pour ma future maison, où je n’aurai plus ma « bat-cave », lorsqu’il sera couplé avec le Vividstorm (si seulement il y avait un distributeur européen 🙁 ).

    Mais le plus gros inconvénient pour moi est qu’il ne supporte pas nativement le 24p ou le 48Hz. Dans quelle mesure l’interpolation est-elle acceptable ?

    En fin de compte, la principale question est de savoir s’il vaut la peine de payer près de 3 fois le prix d’un Optoma UHZ65UST.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*