Test écran technique ALR Vividstorm Obsidian 0.8 : l’avis de Grégory

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Vividstorm Obsidian 0.8

INTRODUCTION

Le premier écran Vividstorm électrique déployable depuis le sol testé sur ce blog était équipé d’une toile dite « CLR » pour «  »CLR (Ceiling Light Reductio«  ou « reduction de la lumière du plafond« .

Il s’agit d’écrans spéciaux avec des milliers de lamelles horizontales incorporées dans leur surface et qui, à un angle de 45°, ne reflètent que la lumière venant du bas. Ainsi, l’écran ignore la plupart des éclairages perturbateurs et rend la projection à courte distance débarrassée de la lumière parasite, préservant de la sorte le contraste de l’image comme dans une salle dédiée.

Ce type de toile est spécifiquement conçu pour les projecteurs à ultracourte focale (UST : Ultra Short Throw) dans le but d’éviter les effets de concentration de la lumière et la perte de contraste. Même si j’ai pu démontrer qu’une telle toile pouvait être utilisée avec des projecteurs à focale classique ce n’est cependant pas la configuration idéale car sous certains éclairages on peut apercevoir le dessin des lamelles.

Malgré le succès grandissant des projecteurs qui sont placés au plus près de l’écran, il reste une frange des amateurs de home cinéma recherchant un écran déployable depuis le sol mais avec une toile prévue pour les courtes, moyennes ou longues focales. C’est donc pour cette raison que j’ai souhaité pouvoir vous proposer le test d’un modèle déployable électriquement depuis le sol, en l’occurrence le Vividstorm Obsidian 0.8.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
VIVIDSTORM obsidian floor nouvelle version

Il est équipé d’une toile A.L.R. (« Ambiant Light Rejecting » ou « rejet de la lumière ambiante ») d’un gain de 0.8. Un écran ALR réfléchit sélectivement la lumière vers le public. Cet effet est obtenu en positionnant le projecteur et l’écran de manière à ce que la lumière du projecteur soit renvoyée vers le public tandis que la lumière ambiante de la pièce est réfléchie dans une autre direction hors de la vue des spectateurs. Les écrans ALR ne peuvent fonctionner que si la lumière ambiante ne frappe pas l’écran dans la même direction que le projecteur. L’objectif est de limiter la réflexion de la lumière provenant de sources hors axe tels l’éclairage domestique, les fenêtres ou les murs clairs qui sont présents dans une salle non dédiée Au final, l’effet recherché est similaire à celui d’une toile CLR, à savoir éviter la pollution de lumière et une image délavée par un contraste dégradé.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Vividstorm Obsidian 0.8 version noire

Voilà pour la présentation théorique et les différentes solutions techniques utilisées par ces deux toiles pour arriver au même résultat : préserver le contraste de l’image dans une salle non dédiée dans laquelle le contrôle de lumière ne peut être réalisé.

PRESENTATION

Vividstorm détient les brevets de ces écrans particuliers contenus dans un caisson métallique et qui se déploient électriquement depuis le sol. Peu de constructeurs proposent cette solution, privilégiant les écrans électriques qui descendent depuis le plafond ou les écrans cadres.

Ecran Vividstorm Obsidian 0.8 en cours de déploiement

Pour ma part, cette solution est idéale. Je n’ai en effet pas la possibilité dans mon pavillon d’installer un écran cadre ou une version plafond et pas non plus celle de complètement maîtriser les lumières parasites. Au gré des tests de projecteurs UST ou à focale classique, il me suffit d’alterner entre les deux caissons pour bénéficier en toutes circonstances d’un écran technique de grande qualité et dont la tension est optimum grâce au double système de Vividstorm (bras articulés à l’arrière de l’écran et fils sur les côtés).

Tension par câbles Vividstorm
Tension par câbles Vividstorm

Il est possible de pousser l’intégration de ce type d’écran très loin en leur confectionnant un meuble spécifique qui permettra de les dissimuler et de sortir un écran géant à la demande. Certains lecteurs de PHC ont déjà réalisé cette opération et voici pour mémoire des photos du résultat obtenu.

Le fabriquant est chinois ; il n’y a donc d’autre choix que de le commander en import mais je peux vous assurer que, malgré la distance, le SAV est optimum avec une réactivité importante, tant pour les commandes que pour les éventuels soucis post-livraison.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Vividstorm Obsidian 0.8 version noire

Le coffret de ces écrans est disponible en noir ou en blanc.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Vividstorm Obsidian 0.8 version blanche

Pour revenir à l’utilisation et l’installation de l’écran, on ne peut faire plus simple. On pose le caisson à l’endroit souhaité (attention quand même car si la manutention seule est possible le bébé pèse son poids!).

Il suffit ensuite de le brancher sur une prise de courant pour pouvoir l’ouvrir à l’aide d’une télécommande avec batterie intégrée, laquelle se recharge sur un port USB. Deux modèles sont livrés avec l’écran, une version RF (que j’utilise le plus souvent) qui a un bien plus large rayon d’action que la zapette infrarouge (qui doit être dirigée vers le capteur du cadre).

J’ai réceptionné mon premier écran Vividstorm en septembre 2019 et son banc d’essai fut publié en octobre de la même année. Cette version UST arrivait dans une coque aux bords arrondis. Si la position de la motorisation et de l’alimentation ainsi que le réglage fin de course (la hauteur de l’écran) sont inchangés, le constructeur a procédé à quelques ajustements esthétiques.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Comparaison toiles Vividstorm

Le haut de l’écran et la coque de protection ne sont plus arrondis mais rectangulaires et un logo Vividstorm figure sur la partie supérieure. Voici pour la partie « cosmétique » mais ce sont principalement les résultats de la toile Obsidian 0.8 qui nous intéressent.

Vividstorm
Logo Vividstorm

La version présentement en test est la 100 pouces (base de 2m31 utile au format 16/9ème) ; je l’ai combinée à un petit projecteur DLP 1080P à 500€, le Viewsonic PX725HD dont vous trouverez le test ici.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Environnement de test, salle non dédiée

VERDICT TECHNIQUE

Avant d’entamer les résultats obtenus avec mes différentes mesures, il m’apparaît nécessaire de vous faire un petit rappel sur les caractéristiques des écrans techniques :

Les écrans techniques gris peuvent être classés en deux grandes catégories. La première vise à assurer un équilibre entre la dynamique de l’image (luminosité) et le contraste. Ces écrans sont annoncés avec un gain supérieur à 1 mais offrent des performances dans les noirs moins impressionnantes visuellement que celles des écrans à gain inférieur à 1. Ils sont donc destinés à des projecteurs moyennement à faiblement lumineux.

La seconde catégorie qui rassemble des écrans à gain 0.9, 0.8 voire 0.6 (pour les projecteurs à ultra courte focale) va entraîner un gain sensiblement important du contraste perçu mais avec une perte de dynamique notable. Ils sont donc recommandés pour les projecteurs particulièrement lumineux mais avec faible contraste.

Pour arriver à lutter contre la pollution de la lumière, ces écrans sont conçus avec des matières intervenant dans deux domaines. D’une part, afin d’éviter la lumière résiduelle, la toile (généralement en PVC) est recouverte de plusieurs couches de peinture grise et, d’autre part, pour compenser la perte de luminosité par rapport à un écran blanc la peinture appliquée contient des particules métalliques visant à renforcer la lumière.

Aussi simple que cette théorie puisse paraître, elle est compliquée à mettre en œuvre de façon équilibrée. Si la couleur de base de l’écran est trop foncée, le gain doit être considérablement augmenté, ce qui restreint l’angle de vision et crée des effets secondaires gênants tels qu’un éclairage inégal (hot spot ou effet point chaud). Inversement, si le gris n’est pas assez prononcé, les scènes de film nocturnes seront reproduites avec moins de profondeur.

Vers les bords, la luminosité peut diminuer sensiblement, ce qui entraîne une absence d’uniformité. De plus, les écrans à gain peuvent être touchés par un effet de scintillement (effet paillettes) causé par les particules métalliques insérées dans le substrat.

Concernant le chiffre annoncé du gain de l’écran, il faut préciser qu’il s’agit toujours de la valeur maximale qui peut être atteinte. Pour l’obtenir, il faut placer son projecteur dans une position idéale située en plein centre de l’écran et de manière totalement plane, ce qui est difficile à obtenir dans la pratique. Plus les angles de projection et de visualisation sont obliques et plus le gain sera impacté négativement. C’est pour cette raison qu’on parle de « pic de gain », à l’image du point le plus élevé d’une montagne.

Outre le gain maximal, le « demi-gain » d’un écran de contraste est également révélateur : il s’agit de l’angle de vision à partir duquel l’écran n’atteint que la moitié de sa puissance lumineuse maximale (par ex. 0,75 avec un gain de 1,5). Il se déplace entre 30° et 60° (en fonction de la concentration lumineuse de l’écran) et décrit le champ de vision significatif de l’écran. Plus le nombre de degrés est élevé, plus les spectateurs peuvent profiter d’une bonne qualité d’image sans être placés face au centre de l’écran.

Source :

En étudiant les caractéristiques techniques des versions CLR et ALR, il est possible de voir que l’angle de vision est plus étendu sur la version destinée aux projecteurs UST (170° contre 150° et également un meilleur contrôle de lumière). Le pic de gain entre les deux toiles est annoncé à 0.6 pour la version ultracourte focale et 0.8 pour la version courte et longue focale. Concrètement pour 100 lumens arrivant à l’écran, le rendu de l’écran sera donc de 80 lumens pour la version 0.8 et 60 lumens pour la version 0.6, soit un gain en contraste mais une perte de dynamique. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux associer ces écrans avec des projecteurs disposant d’une bonne réserve de lumière.

Vividstorm Obsidian 0.8
Test écran Vividstorm
Caractéristiques de l’écran Vividstorm UST 0.6

Mesures de colorimétrie :

Les écrans techniques gris ont dans leur grande majorité une signature colorimétrique qui comprend une forte dominante bleue. C’est encore plus vrai pour les écrans à gain inférieur à 1.

Cette particularité n’est décelable que sur l’échelle de gris et ne vient pas impacter l’espace couleurs.

Pour la mettre en évidence après avoir calibré le ViewSonic PX725HD, j’ai d’abord procédé à une série de mesures avec ma sonde orientée vers le projecteur.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
CIE face projecteur

La température de couleurs est quasi parfaite à 6532K avec un écart deltaE bien inférieur à 3 (1.1) et un gamma bien linéaire à 2,27. Le Gamut est plus large que la référence HDTV rec.709 à 116,4%.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
RVB Gamma face projecteur
Test Vividstorm Obsidian 0.8
Température de couleurs face projecteur

J’ai ensuite orienté ma sonde vers l’écran en conservant le calibrage initial. Dans ces conditions j’obtiens une température de couleurs plus froide à 6888K ; il est aisé de voir la prédominance du bleu (mais qui est moins marquée que sur la version UST). Le deltaE dépasse maintenant la barrière de 3 et s’établit à 4.5 avec un Gamma peu impacté à 2.26. Le Gamut est également inchangé.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
CIE sonde face écran
Test Vividstorm Obsidian 0.8
RVB Gamma sonde face écran
Test Vividstorm Obsidian 0.8
Température de couleurs sonde face écran

Voici mes valeurs correctives post-calibrage sonde orientée vers le projecteur :

Luminosité : 50

Contraste : – 2

Balance des blancs :

Gain Rouge : 50

Gain Vert : 53

Gain Bleu : 49

Bias Rouge : 0

Bias Vert : 0

Bias Bleu : 0

En tournant ensuite la sonde vers l’écran, j’ai appliqué les valeurs correctives suivantes pour compenser la dérive mesurée.

Luminosité : 50

Contraste : – 3

Balance des blancs :

Gain Rouge : 52

Gain Vert : 54

Gain Bleu : 41

Bias Rouge : 0

Bias Vert : 0

Bias Bleu : 0

Comme vous pouvez le constater j’ai principalement réduit le bleu. Dans ces conditions j’obtiens les valeurs de post-calibrage suivantes pour compenser l’effet de l’écran sur la température de couleurs : 6446K avec un écart deltaE de 0.5 et un Gamma linéaire à 2.25. Le Gamut est toujours inchangé.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
RVB Gamma face à l’écran post calibrage
Test Vividstorm Obsidian 0.8
RVB Gamma face écran post calibrage

Dans ce domaine la version Obsidian 0.8 présente moins de dérive colorimétrique que le modèle 0.6.

Gain :

Au centre de l’écran, sonde face au projecteur, je mesure 22 fL. Cette valeur mesurée cette fois face à l’écran donne 17 fL soit une perte de presque 23%. Cela correspond à un pic de gain de 0,77 soit proche des 0.8 annoncés.

En élargissant la zone de mesures à 1m², il est possible de déterminer la valeur du gain moyen qui s’élève à 0,6.

Malgré les annonces la directivité de l’écran reste bonne et les spectateurs situés sur les côtés conserveront une qualité d’image similaire à celle obtenue face à l’écran. Le petit montage photo ci-dessous en atteste.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Angle de vision Vividstorm Obsidian 0.8

Contraste :

Sonde vers le projecteur j’ai mesuré un contraste séquentiel après calibrage de 1143:1. En mesurant le même facteur mais vers l’écran, j’ai mesuré 1230:1.

L’écran Obsidian tient donc ses promesses de conserver le contraste dans un environnement non dédié avec même un léger gain.

Donc, pour résumer, l’écran Vividstorm entraîne un gain en contraste de presque 8% (7,6%) avec une perte de luminosité de 23% (22,7%).

Effet paillettes, lissé de l’image, effet point chaud :

La structure de l’écran Obsidian contribue à l’uniformité de l’image sans présence visible de paillettes ou de lignage.

Vous pouvez également oublier tout risque de concentration de lumière ; la répartition est optimale, sans présence de point chaud.

Assurément, le travail de contrôle de lumière pour empêcher toute pollution est admirablement mené par cette toile Vividstorm.

AVIS SUBJECTIF

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Comparaison lumières éteintes allumées Vividstorm Obsidian 0.8

J’ai réalisé l’ensemble des mesures et prises de vues dans mon salon, un environnement particulièrement hostile au contraste de l’image projetée. Dans ces conditions, grâce aux bienfaits prodigués par l’écran Obsidian de Vividstorm, l’image de mon fidèle ViewSonic PX725HD est sublimée avec des noirs profonds et une dynamique conservée sur 2m31 de base (le projecteur a été calibré dans le mode économique).

Test Vividstorm Obsidian 0.8
REVENANT Vividstorm Obsidian 0.8

Ainsi doté de deux écrans Vividstorm je suis maintenant parfaitement équipé pour tester tous les types de projecteurs en faisant fi des mauvaises conditions lumineuses de mes deux salles de tests.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Revenant fusil Vividstorm Obsidian 0.8

CONCLUSION

Ce type d’écran déployable depuis le sol ne vous intéressera certainement pas si vous disposez déjà d’une installation fixe mais il trouvera tout son sens dans des environnements tels que des logements en location et bien-entendu des pièces à vivre dans lesquelles vos désirs de grandes images seront contrariés par des lumières parasite… ou par le fameux WAF (Wife Acceptance Factor, soit en l’occurrence une conjointe récalcitrante à l’installation définitive d’un cadre gris dans votre salon).

Compte tenu de l’impact notable sur la puissance lumineuse, je vous recommande d’associer cet Obsidian de VividStorm avec un projecteur disposant d’une bonne réserve lumineuse.

Passé ces avertissements, je dois reconnaître que ces deux écrans Vividstorm sont parfaits à mes yeux. Ils correspondent entièrement à mes conditions d’utilisation et à mes attentes en matière de rendu d’image. Ils me permettent de concilier tests et séances de détente cinéma dans les meilleures conditions compte tenu des caractéristiques de mes pièces à vivre.

Pour saluer à nouveau tant le concept que la réalisation et les résultat obtenus par les ingénieurs de Vividstorm, je tiens à marquer mon enthousiasme par l’attribution d’un double Gold Award PHC.FR.

C’est la juste récompense d’une absence notable de défauts.

J’ai apprécié :

– Le concept,

– Le nouveau look rectangulaire,

– La réalisation,

– Le système de tension,

– La télécommande RF rechargeable par câble USB,

– L’effet sur le contraste,

– Le lissé d’image,

– Un angle de vision large,

Un impact limité sur la colorimétrie.

Je regrette :

– Rien.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Vividstorm Obsidian 0.8 version blanche

ENGLISH VERSION

TEST VIVIDSTORM OBSIDIAN 0.8 ALR ELECTRIC VOLTAGE FLOOR SCREEN LONG THROW



INTRODUCTION


The first floor-deployable electric Vividstorm screen tested on this blog was equipped with a so-called « CLR » fabric for « CLR (Ceiling Light Reduction« .

These are special screens with thousands of horizontal slats embedded in their surface which, at a 45° angle, only reflect light coming from below. This way, the screen ignores most of the disturbing lighting and makes the projection at short distance free of stray light, thus preserving the contrast of the image as in a dedicated room.


This type of fabric is specifically designed for Ultra Short Throw (UST) projectors to avoid the effects of light concentration and loss of contrast. Even if I have been able to demonstrate that this type of fabric can be used with conventional focal length projectors, it is not the ideal configuration because under certain lighting conditions you can see the pattern of the slats.


Despite the growing success of projectors that are placed as close to the screen as possible, there is still a fringe of home cinema enthusiasts looking for a screen that can be deployed from the ground but with a fabric designed for short, medium or long focal lengths. That’s why I wanted to be able to offer you the test of a model that can be deployed electrically from the ground, in this case the Vividstorm Obsidian 0.8.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
VIVIDSTORM obsidian floor nouvelle version


It is equipped with an A.L.R. cloth. (Ambient Light Rejecting) fabric with a gain of 0.8. An ALR screen selectively reflects the light towards the audience. This effect is achieved by positioning the projector and the screen so that the light from the projector is reflected back to the audience while the ambient light from the room is reflected in another direction out of sight of the spectators. ALR screens can only work if the ambient light does not strike the screen in the same direction as the projector. The aim is to limit the reflection of light from off-axis sources such as domestic lighting, windows or bright walls that are present in a non-dedicated room. In the end, the desired effect is similar to that of a CLR screen, i.e. to avoid light pollution and an image washed out by a degraded contrast.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Vividstorm Obsidian 0.8 version noire


So much for the theoretical presentation and the different technical solutions used by these two canvases to achieve the same result: to preserve the contrast of the image in a non-dedicated room in which light control cannot be achieved.


PRESENTATION



Vividstorm holds the patents for these particular screens contained in a metal box and which deploy electrically from the ground. Few manufacturers offer this solution, preferring electric screens that come down from the ceiling or frame screens.



For my part, this solution is ideal. In my pavilion, I do not have the possibility of installing a frame screen or ceiling version, nor can I completely control the stray lights. According to the tests of UST or classic focal length projectors, all I have to do is to alternate between the two housings to benefit in all circumstances from a high quality technical screen whose tension is optimum thanks to the double Vividstorm system (articulated arms at the back of the screen and wires on the sides).

Tension par câbles Vividstorm
Tension par câbles Vividstorm


It is possible to push the integration of this type of screen very far by making them a specific piece of furniture that will allow to hide them and to bring out a giant screen on demand. Some PHC readers have already realized this operation and here are pictures of the result.


The manufacturer is Chinese, so there is no other choice than to order it in import but I can assure you that, despite the distance, the after-sales service is optimum with an important reactivity, both for the orders and for possible post-delivery problems.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Vividstorm Obsidian 0.8 version noire

The case of these screens is available in black or white.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Vividstorm Obsidian 0.8 version blanche

To come back to the use and installation of the screen, it couldn’t be simpler. The box is placed in the desired location (be careful, however, because if handling alone is possible, the baby weighs its weight!).

Then you just have to plug it into a power outlet to open it with a remote control with integrated battery, which is recharged on a USB port. Two models are delivered with the screen, an RF version (which I use most often) which has a much larger range than the infrared zapette (which must be directed towards the frame sensor).

I received my first Vividstorm screen in September 2019 and its test bench was released in October of the same year. This UST version came in a shell with rounded edges.

If the position of the motor and power supply as well as the end of stroke adjustment (the height of the screen) are unchanged, the manufacturer has made some aesthetic adjustments.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Comparaison toiles Vividstorm

The top of the screen and the protective shell are no longer rounded, but rectangular, and a Vividstorm logo appears on the upper part. This is for the « cosmetic » part but it is mainly the results of the Obsidian 0.8 canvas that interest us.

Vividstorm
Logo Vividstorm


The version currently in test is the 100 inches (base of 2m31 useful in 16/9 format); I combined it with a small DLP 1080P projector at 500€, the Viewsonic PX725HD of which you will find the test here.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Environnement de test, salle non dédiée


TECHNICAL VERDICT


Before starting the results obtained with my various measurements, it seems necessary to me to make a small reminder on the characteristics of the technical screens :



Grey technical screens can be classified in two main categories. The first one aims at ensuring a balance between the dynamics of the image (luminosity) and the contrast. These screens are advertised with a gain greater than 1 but offer less visually impressive performance in blacks than screens with a gain less than 1, and are therefore intended for medium to low-light projectors.
The second category, which includes screens with a gain of 0.9, 0.8 or even 0.6 (for ultra-short focal length projectors), will result in a significant increase in perceived contrast but with a significant loss of dynamic range. They are therefore recommended for projectors that are particularly bright but with low contrast.

In order to fight against light pollution, these screens are designed with materials from two areas. On the one hand, in order to avoid residual light, the canvas (usually PVC) is covered with several layers of grey paint and, on the other hand, to compensate for the loss of brightness compared to a white screen, the paint applied contains metal particles to reinforce the light.
As simple as this theory may seem, it is complicated to implement in a balanced way.

If the basic colour of the screen is too dark, the gain has to be increased considerably, which restricts the viewing angle and creates annoying side effects such as uneven lighting (hot spot effect). Conversely, if the gray is not pronounced enough, night movie scenes will be reproduced with less depth.

Towards the edges, the brightness may decrease noticeably, resulting in unevenness. In addition, gain screens can be affected by a flicker effect (glitter effect) caused by metal particles embedded in the substrate.


Concerning the announced figure of the screen gain, it should be specified that this is always the maximum value that can be achieved. To obtain it, the projector must be placed in an ideal position in the centre of the screen and in a completely flat position, which is difficult to achieve in practice. The more oblique the projection and viewing angles are, the more negatively the gain will be affected. This is why we speak of « peak gain », like the highest point of a mountain.
In addition to the maximum gain, the « half-gain » of a contrast screen is also revealing: this is the viewing angle from which the screen only reaches half of its maximum light output (e.g. 0.75 with a gain of 1.5). It moves between 30° and 60° (depending on the light concentration of the screen) and describes the screen’s significant field of view. The higher the number of degrees, the more viewers can enjoy good image quality without being placed facing the centre of the screen.

Source :


By studying the technical characteristics of the CLR and ALR versions, it is possible to see that the angle of vision is wider on the version intended for UST headlamps (170° as opposed to 150° and also better light control).

The gain peak between the two canvases is announced at 0.6 for the ultra short focal length version and 0.8 for the short and long focal length version. Concretely for 100 lumens arriving at the screen, the screen rendering will be 80 lumens for the 0.8 version and 60 lumens for the 0.6 version, a gain in contrast but a loss of dynamics. For this reason, it is better to associate these screens with projectors with a good light reserve.

Vividstorm Obsidian 0.8
Test écran Vividstorm
Caractéristiques de l’écran Vividstorm UST 0.6

Colorimetry measurements :


The vast majority of grey technical screens have a colorimetric signature that includes a strong blue dominance. This is even more true for screens with a gain of less than 1.


This particularity is only detectable on the grey scale and does not impact the colour space.
To highlight this after calibrating the ViewSonic PX725HD, I first made a series of measurements with my probe facing the projector.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
CIE face projecteur


The color temperature is almost perfect at 6532K with a deltaE deviation much lower than 3 (1.1) and a well linear gamma at 2.27. The Gamut is wider than the HDTV rec.709 reference at 116.4%.


I then oriented my probe towards the screen while keeping the initial calibration. In these conditions I obtain a colder color temperature at 6888K; it is easy to see the predominance of blue (but less marked than on the UST version). The deltaE now exceeds the barrier of 3 and settles at 4.5 with a low impact Gamma at 2.26. The Gamut is also unchanged.


Here are my post-calibration corrective values for the probe oriented towards the projector :


Brightness: 50
Contrast: – 2
White balance :
Red Gain : 50
Green Gain: 53
Blue Gain: 49
Bias Red: 0
Bias Green : 0
Bias Blue : 0


By then turning the probe towards the screen, I applied the following corrective values to compensate for the measured drift.



Brightness: 50

Contrast: – 3

White balance :

Red Gain : 52

Green Gain: 54

Blue Gain: 41

Bias Red: 0

Bias Green : 0

Bias Blue : 0


As you can see I have mainly reduced the blue. Under these conditions I get the following calibration values to compensate the effect of the screen on the color temperature:
6446K with a deltaE deviation of 0.5 and a Linear Gamma of 2.25. The Gamut is always unchanged.

In this range the Obsidian 0.8 version has less color drift than the 0.6 model.

Gain :


At the center of the screen, probe facing the projector, I measure 22 fL. This value measured this time in front of the screen gives 17 fL or a loss of almost 23%. This corresponds to a gain peak of 0.77, close to the 0.8 announced.

By widening the measurement area to 1m², it is possible to determine the value of the average gain which is 0.6.

In spite of the announcements the directivity of the screen remains good and the spectators located on the sides will keep a picture quality similar to the one obtained in front of the screen. The small photo montage below proves it.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Angle de vision Vividstorm Obsidian 0.8


Contrast :

Probe to the projector I measured a sequential contrast after calibration of 1143:1. By measuring the same factor but towards the screen, I measured 1230:1.

So the Obsidian screen keeps its promise to keep the contrast in a non-dedicated environment with even a slight gain.

So, to summarize, the Vividstorm screen results in a contrast gain of almost 8% (7.6%) with a brightness loss of 23% (22.7%).


Glitter effect, image smoothness, hot spot effect :


The structure of the Obsidian screen contributes to the uniformity of the image without the visible presence of glitter or lineage.

You can also forget about any risk of light concentration; the distribution is optimal, without the presence of hot spots.

Certainly, the work of light control to prevent any pollution is admirably carried out by this Vividstorm canvas.


SUBJECT NOTICE

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Comparaison lumières éteintes allumées Vividstorm Obsidian 0.8


I carried out all the measurements and shots in my living room, an environment particularly hostile to the contrast of the projected image. In these conditions, thanks to the benefits provided by Vividstorm’s Obsidian screen, the image of my faithful ViewSonic PX725HD is sublimated with deep blacks and a dynamic range maintained over 2m31 base (the projector has been calibrated in economy mode).

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Revenant fusil Vividstorm Obsidian 0.8

Thus equipped with two Vividstorm screens, I am now perfectly equipped to test all types of projectors regardless of the poor lighting conditions in my two test rooms.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
REVENANT Vividstorm Obsidian 0.8



CONCLUSION



This type of screen deployable from the ground will certainly not interest you if you already have a fixed installation but it will find its full meaning in environments such as rented accommodation and of course living rooms in which your desire for large images will be thwarted by stray lights … or by the famous WAF (Wife Acceptance Factor, in this case a spouse recalcitrant to the final installation of a gray frame in your living room).

Given the significant impact on light output, I recommend you to associate this VividStorm Obsidian with a projector having a good light reserve.

After these warnings, I must admit that these two Vividstorm screens are perfect in my eyes. They fully correspond to my conditions of use and my expectations in terms of image rendering. They allow me to reconcile tests and cinema relaxation sessions in the best conditions considering the characteristics of my living rooms.

To salute once again both the concept and the realization and the results obtained by Vividstorm’s engineers, I would like to mark my enthusiasm by awarding a double Gold Award PHC.FR.
It is the just reward for a notable absence of defects.



I enjoyed it:

– The concept,
– The new rectangular look,
– Realization,
– The tension system,
– Rechargeable RF remote control via USB cable,
– The effect on contrast,
– The image smoothness,
– A wide angle of vision,
– Limited impact on colorimetry.

I regret :

– Nothing.

Test Vividstorm Obsidian 0.8
Vividstorm Obsidian 0.8 version blanche



109 Comments

  1. Merci à mon complice Cattod pour avoir travaillé rapidement pour me permettre de publier avec autant de célérité ce nouveau banc d’essai. Il sera complété en début de semaine prochaine par les tarifs des différentes versions et par une petite vidéo.

  2. Merci pour ce test Grégory,
    Ah pour sur il est WAF cet écran , d’ ailleurs je m’ en vais de ce pas inviter madame au restaurant accompagné d’ un magnifique bouquet de fleurs puis une sortie au théâtre !!
    Ah mince …. pendant un instant j’ ai eu rêvé d’ un monde meilleur !!

  3. Bonjour à toute la communauté,
    Etant novice dans ce domaine, je serais intéressé par ce type d’écran (pas trop le choix dans ma config) et j’aurais aimé avoir vos conseils. Vaut-il mieux investir pour un écran + projecteur laser ou cet écran + projecteur moyen et long focal ? Sachant que j’aurais 3m de recul par rapport à l’écran ! Merci d’avance pour vos réponse . Cdlt

    • Euh… Comment dire…
      C’est le meuble parfait que je rêvais de pouvoir me fabriquer !!!
      Tout, y compris les couleurs, je le trouve magnifique.
      Est-ce que tu partagerais les détails de sa production ?? Je n’ai aucune compétence en la matière, mais je ferais bien travailler un artisan de mon coin…
      Merci d’avance !

  4. Slt Gregory ,

    «  Dans ton second chez toi «  donc avec ton écran Vividstorm ALR 0.8 sous le bras ? Il y aurait il un Xiaomi ALPD 3.0 qui t’y attend bien sagement ? Vive le 11 Mai alors !

  5. Bonjour, merci pour le test de cette 2ème toile.
    Est-ce qu’une version 2 est prévue du modèle UST vu les modifications esthétiques entre ces 2 modèles ?
    Je compte prochainement investir pour basculer en UST et je me pose la question et vu vos contacts avec Vividstorm peut-être que vous êtes au courant de leur roadmap pour 2020/2021 ?

  6. Bonjour, Grégory
    Merci pour ton test? c’est précisément l’écran dont j’ai besoin.
    D’après ton expérience est ce cette toile est adaptée pour le benq 1090 (2000 lumens, 10000/1 contraste. Il s’agit d’une pièce de vie.
    Je te remercie pour ces précisions.

  7. Bonjour Gregory,

    Petite question, j’étais en discussion avec vividstorm la semaine dernière pour cette toile mais en « drop-down ». Mon salon est plutôt lumineux (expo sud – murs blancs) mais j’attendrai le soir ou tirerai les volets en pleine journée..
    Je pensais l’associer à un epson 6700/6800 ou 7000/7100 voir un SONY VPL-HW45ES / 65ES d’occasion.
    Qu’en penses-tu ? (je suis très sensible au DLP et les UST sont hors budget pour moi hors import chine mais je veux une garantie à ce prix).
    Merci pour ton retour et encore merci à toi pour tous ce superbe blog 🙂

  8. Bonjour, j’ai actuellement un benq w1090 et je cherche une toile technique car il est dans une pièce de vie. Je suppose que celle ci avec son gain négatif n’est pas adequat(le w1090 fait 2000lumens). Quel serait ‘e gain idéal pour ce projecteur, car j’hésite entre une 1.2 et une 1.5. Merci

  9. Bonjour Grégory,

    Dans ton test, l’écran Vividstorm est présenté à un moment avec un meuble blanc et bois. Ça donne trop envie !

    Saurais-tu stp où peut-on trouver ce meuble ?
    D’avance merci.

    Éric (superfan du blog)

  10. Bonjour Gregory et merci pour cette exclusivité!
    Lequel de ces 2 vidéoprojecteurs associerez vous à cet écran:
    Benq w1720 ou Viewsonic PX747?
    Est-ce que cet écran pourrait être associé à un vidéoprojecteur UST? Il est moins chère que la version UST

      • Bonjour Grégory,
        Merci pour ton travail remarquable. En me basant sur tes tests et les commentaires, j’ai commandé à il y a quelques jours le Xiaomi laser UST. Je cherche désormais un écran. Sais-tu ce qui explique la très grande différence de prix entre la version ALR (ref VMDSTALR120H en 120pouces) à 970 USD et la version CLR (ref VMDSTUST120H) à 1500 USD ?
        Certes la version CLR est plus adaptée aux projecteurs UST et donnera de meilleurs résultats que la version ALR, mais as-tu testé ce que donne l’ALR sur un projo UST ? Car si le résultat est déjà bon voir très bon, cela peut valoir le coup d’économiser plus de 500 dollars.
        Si tu n’as pas effectué le test, penses-tu qu’il est préférable de projeter sur mur blanc plutôt que sur écran ALR comme j’ai pu le lire sur un autre site ?

        • C’est simple avec la version 0.8 ALR et un projecteur UST tu auras un hot spot mais pas avec la version CLR. Donc je ne recommande pas la version ALR avec un projecteur ultracourte focale. Si tu veux obtenir le meilleur de ton projecteur évite le mur blanc.

  11. Bonjour Grégory

    C’est le modele et marque qui m interesse depuis un petit moment, donc merci bcp pour ce test et ton compte rendu.

    Je voulais le coupler avec le vp LG HU70LS pour une piece de vie non dédiée, avec murs et plafond blanc.

    J ai contacté Vivdstorm mais ils me disent que le vp n’est pas assez lumineux pour utiliser leur toile ALR et me conseille une toile blanche ou simplement grise.

    Je voulais savoir ton avis et si oui pour toi aussi le LG HU70LS ne sera pas assez lumineux dans ma configuration ?

    Merci encore et bonne fin de journée

    https://zupimages.net/viewer.php?id=20/17/lzyq.png

    • Bonjour Fabien, j’en ai déjà discuté avec le constructeur. Ils font ces recommandations pour pouvoir utiliser le couple projecteur/écran sous lumière ambiante ou en plein jour. Je leur ai déjà indiqué que cela ne correspondait pas à une utilisation home cinéma. Le LG HU70LS n’est pas le plus lumineux mais si tu restes sur une base de 100 pouces ça ira. Pour mémoire j’ai effectué le test du XGIMI HALO qui est au minimum deux fois moins lumineux que le LG sur la Vividstorm 0.8.

      https://www.passionhomecinema.fr/blog/index.php/25/04/2020/test-xgimi-halo-lavis-de-gregory/

      • Merci Grégory pour ta réponse

        J’espèrais pouvoir partir sur un 110″ par rapport à ma distance a l écran de 3m75.
        Du coup ca va faire juste tu pense , surtout si je veux aussi regarder des films ou tv la journée dans ma piece non dédiée ?

        Merci en tout cas pour ta réponse, en gros Vivstorm prends da la marge dans son conseil d ecran et de minimum de lumens pour l association du VP ?

        • Non Fabien ça ne le fera pas en journée avec la lumière du jour dans ta pièce (si c’était ta question). Aucun projecteur home cinéma n’est conçu pour une utilisation lumières allumées, quel que soit l’écran.

          Les écrans Vividstorm sont parfaits pour compenser la pollution lumineuse résiduelle dans une pièce non dédiée (mais il faut quand même éteindre les lumières ou baisser les volets) et c’est déjà important, mais aucun couple écran/projecteur home cinéma grand public n’arrivera à produire une image qui n’est pas délavée avec de la lumière dans la pièce.

          • Merci Grégory pour ces informations complementaires.

            L usage sera principalement le soir mais aussi, occasionnellement la journée pour la tele ou film.

            Je vais continuer a regarder tes tests avant de me decider.

            D’ailleurs tu m’as dit que le résultat Vividstorm/HU70Ls sera mieux que le Bressel/LG HU70 mais si on devait comparer le Vivistorm ALR 0.8 et la toile XY Screen Black 0.8 ?

            Merci d’avance

    • Ce qui est certain c’est que le résultat Vividstorm Obsidian 0.8/LG HU70 fera mieux que le couple Bressel/LG HU70 car l’équilibre dynamique sera préservé avec le gain en contraste.

    • Slt Julien ,

      Tu as déjà le le vp LG HU70LS ? Parce que dans ce cas , autant prendre le Xiaomi ( moins cher ! ) qui a la luminosité qu’il faut et plus encore … à moins que la production Chinoise et un éventuel SAV te rebute un peu ( beaucoup ) ?

      Je te souhaite de faire le choix qui te convient !

  12. Bonjour Gregory,

    Pense tu que ce type de toile en gain 0.8 peut faire l’affaire avec un VP à led de 1500 lumens ? Ou c’est beaucoup trop limite ? Le UHL55 me fait de l’œil (1500 lumens) tout comme le xgimi le rs pro a 1500 lumens.

  13. Bonjour Gregory,

    Un grand merci pour ce test malgré le confinement. Je pensais acheter la version CLR, puis je suis tombé par hasard sur cette toile, et je me demandais si elle convenait aussi pour le Fengmi parce qu’elle est nettement moins chère que la CLR. Je suis revenu pour la 1000e fois sur ton site, et miracle, un test !

    Tu as déjà répondu dans un commentaire plus haut à ma question. Pour les UST il faut prendre l’autre toile. Je pars donc rassuré sur la version CLR.

    Encore merci pour ton super-blog.

  14. Bonjour à tous ,

    Je ne sais pas si ça été indiqué mais ce qui est bien , c’est qu’on peut réglerl’ecran à la hauteur maxi que l’on souhaite pour s’adapter à son installation , ce qui n’est pas négligeable je trouve ! D’ailleurs une petite baguette jen plastique jaune qui fait office de tournevis est livré avec l’écran !

  15. Bonjour à tous
    Ça fait un petit moment que je lis ce blog et je tiens tout d’abord à féliciter Grégory, Car il nous permet d être guidé efficacement dans notre passion.
    Grégory j ai lu le test du acer m550bd et avec ton écran alr lusoscreen tu n as pas apprécié les scènes de nuit. Donc je voudrais savoir si tu penses que avec vividstorm, les scènes de nuit peuvent être améliorées ?

  16. Bonjour Grégory,

    Compte tenu de la configuration de ma pièce de vie et de mon budget(1300€ max), seul un vidéoprojecteur à courte focale ou avec un lens shift horizontale (+/- 23%) pourrait me convenir (WAF oblige)
    . Seulement sur le marché des vidéoprojecteurs 4K je ne vois que le Viewsonic X10-4K. Le JVC LX UH1 étant hors de prix (2 000€ à ce jour).
    Pensez-vous que le Vividstorm pourrait combler la principale lacune (manque de contraste et de noir) du Viewsonic ?
    À défaut est-ce que selon vous d’autres références sortiront prochainement?
    Merci d’avance.

  17. Bonjour merci pour ces tests cependant vu que ce n’est pas encore dispo en Europe directement , j’ai vu que dans’le même genre en toile blanche grain 1.1 il y’a le élite screen ez cinema ( environ 700 euros pour un 135 pouces mais non motorisé ) je n’arrive pas trop à avoir d infos que ce produit
    C’est la seule marque qui en propose à cette taille ( lumene et Oray ne dépassent pas les 230 cm)
    Avez vous teste ce produit par Hasard je n’ai pas trouvé sur le site ?
    Merci cdt

  18. Bonjour Grégory
    J’ai suivi ton test sur le vividstorm 0.8 , j’ai fait une demande pour un vividstorm slimline tab-tensioned 0.8 sur le site Alibaba.com,ils m’ont répondu qu’il n’est plus fabriqué ,penses tu que je peux marier un écran vividstorm ust 0.6 avec Le vp Xiaomi mijia Alpd 3.0 ? Stp . Merci pour ton travail très pro

  19. Selon ce que je comprend sur le site Vividstorm, l’obsidian est toujours dispo mais seulement en « floor rising ». L’UST que tu vises est « rising » or drop-down ?

    • Bonjour
      Actuelle je suis plutôt dans configuration écran déroulant plafond toile alr obsidian long throw 0.8 , malheureusement je ne peut pas intégrer vp ust vue la configuration de mon meuble, voilà pourquoi je part sur une configuration classique de projection ,toile alr 0.8

  20. bonjour

    est il possible d’encastrer ce modele dans le sol? lorsque l’ecran n’est pas utilisé il est fermé au dessus, une plaque ou quelque choses recouvre l’emplacement de la sortie de la toile ?

  21. Salut Grégory, j’ai fait l’acquisition d’un vividstorm 120″ couplé à un Epson ls500, mais je compte repartir sur de la vidéoprojection classique (Sony hw65es) pour des raisons d’encombrement (le proj est vraiment reculé par rapport à l’écran), penses-tu que le vividstorm 120 alr ust se prêtera au jeu ? Merci d’avance pour ton retour.

      • A vrai dire j’ai déjà le vividstorm pour ultra courte focale … Le alr ust, c’est un 0.6 c’est ça ?
        A quoi dois-je m’attendre ? Meilleur qu’une toile blanche ? Pire ? Horrible ?? 🙂
        Merci pour ton retour.

        • Bien au contraire, le seul souci que j’ai constaté en associant certains projecteurs à focale classique avec la toile « CLR » UST (et pas ALR) c’est la présence d’une ligne verticale souvent présente sur la partie gauche de mon écran, mais comme tous ne le font pas il faudra que tu essayes. Maintenant si tu ne veux pas prendre ce risque il faut changer pour l’ALR Obsidian 0.8.

          • C’est gentil de m’avoir répondu, je testerai avec celui que j’ai vu le prix du bout, on va pas à nouveau de remettre 1600€ pour une toile ! 😉
            Je ferai un retour en commentaire pour que les autres utilisateurs sachent à quoi s’attendre.
            Merci pour tes retours en tout cas et pour tes tests de qualité

          • Salut Greg, bon j’ai essayé, franchement ça le fait mais j’ai en effet une ligne verticale en face du proj, mais l’on d’être vraiment gênant … La seule chose qui me pose problème c’est que le haut des écrans vividstorm sont légèrement cintrés vers le bas … Ce qui est un peu gênant si tu y fais attention ! Mais globalement en plein jour ça fait vraiment bien le boulot, de nuit la différence est tout de même moins évidente … Merci @toi @++

          • Pas vraiment Quentin, j’ai deux écrans Vividstorm à la maison, aucun ne présente cette caractéristique.

          • Sur mon 120 pouces j’ai un léger cintré au centre … Quand je regarde le haut de la toile sur le côté on voit clairement que le centre est plus bas que les extrémités … Si tu connais quelqu’un qui a un 120 pouces je suis intéressé par le fait que tu lui poses la question car en regardant des vidéos d’autres 120 pouces j’avais la même sensation en regardant les vidéos … Peut être est-ce propre aux 120 pouces …

          • Tu parles de la toile ou de la coque de protection ? Parce que dans tous les cas, la toile elle offre un rectangle parfait. J’ai testé assez d’UST pour faire ce constat. Ce genre de projecteurs ne pardonne par les défauts de géométrie et il n’y en a pas avec la Vividstorm.

          • Je te confirme que la coque et la toile font un cintré au centre, sur les 265cms de largeur je dois avoir environ 1 cm de moins au centre … Je n’ai pas testé les 100″ …

          • Greg, je viens d’avoir un retour du constructeur, apparemment c’est un problème connu sur les 120″, à priori il y a un réglage qui peut se faire … Ils m’envoient les photos et les explications de la réparation, à titre d’information je te ferai un retour au cas où cela puisse aider d’autres acheteurs potentiels.

  22. Bonjour Grégory, et merci pour ce test.
    Je possède un Epson TW7000 et j’aimerais booster son très faible contraste. Amateur, j’allais partir sur un Elite Screen ARL CineGrey 3D (gain 1.2 ; meilleur rapport qualité/prix que j’ai trouvé) mais avec tes conseils, je me demande si le TW7000 (3000 lumens) n’est pas trop lumineux pour le celui-ci comparé à ce Vividstorm 0.8 par exemple. Même si le prix n’est radicalement plus le même, penses-tu que le CineGrey 3D 2 fois moins cher donnerait des résultats bien en deçà du Vividstorm testé ici (ou d’un autre ARL 0.8) ?
    Un grand merci d’avance, bonne journée.

  23. Bonjour Gregory

    Avant de me lancer dans l’achat d’un projecteur UST, j’étudie la modification de ma toile de mon écran pour une plus adaptée à ce type de technologie.

    Sur le site https://cine-screen.fr/produit/toile-technique-blanche-de-projection-pour-ecran-videoprojecteur-alr-1-3-ambient-light-rejecting-rejet-de-lumiere-ambiante-sur-mesure/

    comme défaut: il y a Effet de paillettes présent
    Revêtement de la toile visible dans les travelling de caméra

    Est-ce le cas avec toutes les toiles ARL? ce problème peut-être dut à la structure même de la toile ? (je ne suis pas expert sur cette techno)

    Mon choix en dépendra, UST, ou une projection plus classique (frontale).

    Merci.

    Pierre

  24. OK merci Gregory, je partais à coté de la plaque dés le début.

    Ne pas confondre une toile ARL et une toile CLR.

    j’affine ma recherche avec du CLR.

    bonne soirée à toi.

  25. Bonjour, J’ai une question pratique pour installer mon écran de projection motorisé. Ne pouvant le fixer qu’au plafond (et non contre le mur car c’est une verrière qui est placée derrière l’écran), quel moyen de fixation préconisez-vous pour un plafond en brique creuse avec un écran faisant environ 15 kg ? Merci d’avance pour votre aide.

  26. Bonjour Grégory, cette toile de 0.8 conviendrait elle avec mon JVC X7900 qui sort 1500 lumens? Le commerçant sur Alibaba me dit que non la norme ANSI est de 1900 lumens.

  27. Bonjour Gregory,

    Je cherche cette toile au mètre pour la monter sur mon cadre déjà en place dans la salle dédiée. Peux-tu me communiquer une adresse où la commander? merci d’avance

  28. @ Gregory :
    Dans cet article, il est cité que un test d’un précédent article concerne le Vividstorm CLR.
    Or le test du Viviststorm dispo. est un ALR (ecran de projection au sol motorisé)

    Je cherche à valider l’écran qui ira le mieux avec le CHIQ B5U, donc
    si je comprends bien c’est la technologie ALR semble être la réponse.

    Vivistorm propose plusieurs versions des ces écrans et je commence à m’y perdre …
    pas de lisibilité claire …

    Je pense que je vais leur faire un mail …

    Merci encore pour toutes ces review excellentes comme à chaque fois.

      • Merci. Je cite dans l’article (je confirme que j’ai bien lu celui ci)

        « Deux types de toiles techniques Ambiant Light Reflecting (A.L.R.) sont disponibles. » faute ?

        Donc prendre du CLR … et en 0.6 je suppose pour le CHIQ.

        J’ai deja envoyé la demande à Vivistorm (en attendant dispo CHIQ chez fournisseur).

        Prévois tu d’ouvrir un espace pour faire des dons ou autres ?
        quand je vois le travail fait, et le service proposé c’est très difficile de ne rien « donner » en échange de tout cela !

        • @Gregory : je viens d’avoir la réponse de Vivistorm et je comprends mieux les confusions …

          Chez eux …

          screen innovations : Short Throw
          Elite screen :CLR
          VIVIDSTOM : ultra-short-throw ambient light rejecting(UST ALR)

          the above name is the same screen material, only the name difference.

          Merci encore

  29. Bonjour Fabio,

    je cherche également cette toile au mètre ou sur un écran cadre, est-ce que tu as essayé le numéro whatsapp communiqué par Grégory ?

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Test XGIMI HALO : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  2. Test CHiQ B5U : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  3. Vividstorm ALR Obsidian 0.8 associé au projecteur Xiaomi Mijia ALPD3.0 – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*