Test LG CineBeam Laser 4K HU80K : L’avis de Greg

TEST LG HU80K
LG HU80KG avec molettes zoom et focus

Le constructeur coréen LG entre dans la compétition de la vidéo-projection à simulation 4K en nous proposant un modèle qui dénote sur plusieurs points par rapport à la production actuelle. C’est bien simple, son concept est pour l’heure sans équivalent et les lignes et images de ce nouveau banc d’essai vont rapidement vous faire découvrir pourquoi.
Depuis plusieurs années, LG est engagé dans la miniaturisation de ses diffuseurs en proposant toute une gamme de modèles DLP à LED ou Laser équipés de haut-parleurs et de lecteurs médias, voire de batteries d’alimentation, autant d’options qui leur permettent de s’affranchir de toute source extérieure et de pouvoir être utilisés en déplacement.
Si l’appareil testé aujourd’hui conserve certes une caractéristique nomade (une poignée amovible permet de le déplacer), ses presque 7 kilos sur la balance ajoutés à une longueur de 47 centimètres rendent son emport un tantinet épineux. C’est donc un appareil qui aura davantage sa place dans une installation domestique que dans votre valise de vacances. Mais ceci étant dit, il est temps de découvrir l’engin en détails au travers de l’étude de ses caractéristiques et de ses performances… pour savoir si justement il vous fera préférer passer des vacances cinéphiles tranquilles dans votre canapé plutôt qu’à nourrir les péages d’autoroutes, les guichets de zoos, les places de camping, à se marcher dessus sur les plages…

LG HU80KSW

 

PRESENTATION

 

Le LG HU80K existe dans deux versions : Le modèle « G » est le moins onéreux (2499€) ; il est revêtu d’une coque noire. La version « SW », également appelée « PRESTO », est quant à elle fournie avec une livrée entièrement blanche. C’est la plus aboutie mais elle coute 200€ de plus (2699€).

Si les deux variantes utilisent l’OS maison de LG, le « WebOS-3.5 », seul le Presto intègre le magasin d’applications qui offre la possibilité de streamer des programmes 4K/4K HDR de Netflix ou Youtube. Cette option le rend totalement indépendant de toute source extérieure.

TEST LG HU80KSW
MENU SMART TV LG HU80KSW

On peut s’interroger pour savoir si la présence de cette option justifie le surcoût tarifaire de la version blanche par rapport à la noire, avec également au petit jeu des différences la télécommande « magic remote » dont la couleur va de paire avec la version. Admettons que la version noire de ce LG convient à un intérieur sombre (une salle dédiée et cinéphile peut-être ?) tandis que le Presto a sa place dans le salon de tous les jours (ambiance multimédias, WAF & geek n’est-il pas ?)..

En revanche, les deux versions partagent la caractéristique suivante : l’utilisation d’une puce DLP 0.47 à simulation 4K. Il s’agit encore une fois de cette désormais commune puce 0.47 avec technologie XPR-2 qui va augmenter avec un facteur x4 une résolution native Full HD. Pour résumer, c’est certes un artifice technique et ce n’est pas de la 4k native mais le résultat visuel dépasse en précision ce qu’un vidéoprojecteur DLP 1080P arrive à diffuser.
Toutefois, j’ai à de nombreuses reprises souligné au cours de ces derniers mois que la gestion particulière de cette récente puce de Texas Instrument a quelques effets particulièrement déplorables à l’image. En effet, sa résolution native exacte est de 2048×1200, mais l’image projetée n’utilise que 1920×1080 pixels. Et donc, jusqu’à présent, dans tous les modèles testés la lumière projetée n’éclairait qu’une partie des micros-miroirs DMD correspondante à 1920 lignes par 1080 points. Ce qui fait que 60 pixels en pourtour de l’image ne contiennent rien mais restent actifs et éclairés, occasionnant ce que j’ai appelé le « défaut de cadre lumineux », couleuvre servie à qui mieux-mieux par les fabricants et tout de même difficile à avaler. Toutefois, ô allégresse !, LG semble avoir trouvé une solution et l’image de ce nouveau projecteur n’est pas touchée par ce défaut visuel. Je dévoile là un peu tôt la partie consacrée au verdict technique mais c’est l’enthousiasme qui s’exprime : après tous ces tests de modèles affectés par cette pollution lumineuse c’est un régal de pouvoir repartir sur de bonnes bases.

Le LG HU80K est doté d’une source lumineuse laser (2 rangées de 6 diodes bleues) avec roue au phosphore, qui doit permettre de délivrer 2500 lumens avec une durée de vie stable dans le temps de 20 000 heures (consommation entre 160 et 240 Watts par heure en fonction du mode d’énergie sélectionné). Cet éclairage laser, au-delà de sa longévité par rapport à une lampe UHP classique, a également l’avantage d’une mise en marche et d’une extinction quasi immédiates. Il supporte les signaux 4k HDR10 mais en revanche à fin l’impasse sur la 3D.
Le « G » autant que le « Presto » sont des solutions tout-en-un avec, pour épauler leurs capacités multimédias, 2 haut-parleurs de 7W, une liaison Wifi et Wlan et des capacités Bluetooth pour les associer à une enceinte externe sans fil.

CONCEPTION

Face à des appareils dont le format et le volume s’apparentent plutôt à d’invariables boîtes à chaussures, le LG HU80K sort du lot en proposant une longue forme rectangulaire de 47cm de long pour 16 cm de large et de profondeur, tout ceci avec un poids de 6,7 kg. Du coup, l’objet est insolite et il est certain qu’il suscitera des interrogations pour qui ne connaît sa formidable vocation (est-ce un radiateur ? un haut-parleur ? … en position verticale les jaloux y verront peut-être une poubelle !?). Mais couché, debout, diffusant au mur ou au plafond, la démonstration ne manquera sûrement pas de clouer les becs.
En effet, le bloc optique est protégé par un couvercle en métal dont la face intérieure est recouverte d’un miroir. C’est là l’une des originalités de ce modèle. Le HU80K peut être placé en position debout et projeter son image en réflexion sur le miroir pour atteindre l’écran.C’est une solution intéressante pour une utilisation nomade, déportée, ou encore si le projecteur doit être rangé après chaque utilisation. Combinée à un dispositif de correction de trapèze électronique et automatique, la géométrie de l’image est préservée. Cette conception peut également permettre, si l’envie vous en prend, de projeter des films au plafond en les regardant allongé sur votre lit, pourquoi pas la vertigineuse saga céleste Star Wars, ou celle des Astérix pour ressentir la peur qui colle aux Gaulois !

TEST LG HU80KSW
LG HU80KSW PRESTO

Bien évidemment ce projecteur laser est également parfaitement adapté pour être placé au plafond dans une salle dédiée ou posé sur une table devant les spectateurs. Dans cette configuration le volet métallique avec le miroir peut s’escamoter complètement en venant coller contre la coque.

Le zoom (facteur 1.2) et le focus sont entièrement manuels et ajustables via deux molettes séparées. Pour obtenir une base de 2m50 au format 16/9ème, il vous faudra un recul compris entre 2m88 et 3m40.

TEST LG HU80KSW
LG HU80KG position table avec miroir replié sous la coque

Connectique : Ils ont pensé à tout chez LG. Aux prises accessibles à l’extérieur de la coque (1 HDMI, 1 USB, 1 prise casque) s’ajoutent des connectiques logées dans un renfoncement (1 HDMI, 1 USB, 1 optique). Plus fort encore, c’est à cet endroit que vient se dissimuler le câble d’alimentation d’une longueur de 3m50 (excusez du peu !) qui, à l’image de celui d’un aspirateur, vient s’enrouler entièrement en interne.

TEST LG HU80KSW
COUVERCLE DISSIMULANT LA TRAPPE CONNECTIQUE

 

TEST LG HU80KSW
CONNECTIQUE ET CABLE D’ALIMENTATION

 

La télécommande est commune aux deux versions, seule la couleur diverge (noire version «G », blanche version « Presto »). Elle est équipée d’un dispositif de souris virtuelle qui bouge en fonction de vos mouvements. Le projecteur étant équipé d’un navigateur internet il est également possible d’entrer du texte à partir de ce dispositif de commande.

TEST LG HU80K
Télécommande LG HU80KSW

LES MENUS

 

Je vais m’attarder plus que d’habitude sur cette partie, en la décomposant en deux chapitres, le premier consacré à la gestion classique de l’image et du traitement vidéo commune à chaque projecteur et le second dédié aux capacités multimédias du LG HU80K.

D’emblée, les réglages d’image et le traitement vidéo appliqué par ce DLP laser ne laissent inassouvi aucun désir de passionné de la vidéo projection. Jugez plutôt : réglages dédiés de l’échelle de gris sur 2 ou 20 points, CMS sur les 3 dimensions du Gamut, gestion dynamique du contraste, super résolution, interpolation d’images éditable et active sur les signaux Full HD et 4K (une première à ce prix !).

TEST LG HU80KSW
LG HU80KSW OPTIONS MENU IMAGE AVANCE

Je chipoterai simplement en marquant l’absence d’un éditeur de gamma et d’une gestion plus classique « Gain, Bias » des niveaux de gris.
Le projecteur permet également de faire varier la puissance des lasers sur 3 niveaux, d’accroître la netteté grâce à un mode « super résolution » et enfin de fluidifier l’image grâce à 5 échelons préréglés en usine et d’un mode utilisateur dans lequel il est possible d’ajuster le niveau de réduction du judder et du blurring.
Les modes images disponibles (et tous éditables sauf le mode HDR) sont les suivants : « Vivid, Standard, Cinéma, sports, Game, HDR, Technicolor Expert, Expert pièce lumineuse, Expert pièce sombre ».

LG HU80KSW MODES COULEURS USINE

En 4K le LG HU80K supporte les signaux UHD (3840 × 2160p) et 4K (4096 × 2160p) YCbCr 4:2:0 YCbCr 4:2:01, YCbCr 4:2:21 à 8, 10 et 12 bits à 50 et 60hz.

TEST LG HU80KSW
LG HU80KSW MODE IMAGE HDR alien covenant

Côté capacités multimédias, le nouveau LG dispose du webOS PROJECTOR, un OS particulièrement complet adapté aux contenus dématérialisés (streaming, clés USB, réseau) et compatibles avec les formats suivants : Full HD vidéoH.264 1920 x 1080@60P BP/MP/HP@L4.2 40 Mbps, HEVC 1920 x 1080@60P MP@L4.1, Main10 Profile@L4.1 40 Mbps, ULTRA HD, H.264 4096 × 2160@60P BP/MP/HP@L5.1 60Mbps, HEVC 4096 × 2160@60P MP@L5.1, Main10 Profile@L5.1 60Mbps.

TEST LG HU80KSW
LECTEUR MEDIAS LG HU80KSW

La version blanche « Presto » donne accès à LG TV Plus App et offre le contrôle direct à partir d’un téléphone portable. Pour utiliser le navigateur internet du projecteur il est possible de lui connecter un clavier USB. Le HU80K est également apte à restituer la plupart des codecs audio et formats d’images actuellement disponibles.

Ce nouveau modèle LG propose finalement tout ce qui fait défaut sur le Xiaomi laser déjà testé, à savoir menus en français, interpolation d’images, outils fins de réglages des couleurs, simulation, tout en conservant le principal avantage du modèle chinois : sa versatilité. Alors bravo LG. Au risque de me répéter mais je tiens à enfoncer le clou, il est sans doute là l’avenir de la vidéo projection : des engins avec source lumineuse à longue durée de vie et parfaitement adaptés à la consommation vidéo actuelle, celle des contenus dématérialisés. Il n’empêche que papa et son cinéma ne doivent pas être oubliés pour autant.

Je serais incomplet si je n’évoquais pas son mode miroir pour lire vos fichiers directement depuis votre smartphone.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Les modes de puissance de laser « bas et moyen » font à peine décoller l’aiguille de notre sonomètre qui reste cloisonnée entre 29 et 30dB (mesurés à 50cm) ; seul le passage à pleine puissance permet de dépasser 30dB avec un acceptable 33dB. Le LG HU80K ne rentrera pas dans la triste corporation des appareils bruyants, et ça aussi c’est un point à souligner tant le silence de fonctionnement est recherché par les usagers.

Netteté/Piqué :

TEST LG HU80KSW
LG HU80KSW mire d’overscan 4K et netteté

Les résultats obtenus en mode direct (sans miroir) sont excellents. L’image est précise et détaillée. Seuls les bords affichent quelques légères aberrations chromatiques mais ce n’est perceptible que sur mires. Sur des images réelles, ce nouveau LG m’a épaté. Ce n’est pas de la résolution native 4K mais l’illusion est bien là et le rendu des détails dépasse sans ambages celui d’un projecteur DLP 1080P.
Petite précision, même après avoir activé le mode électronique de correction de trapèze l’image reste toute aussi précise.
Le mode super résolution permet d’accroître encore l’impression générale de netteté mais attention à ne pas en faire trop car il a tendance à rajouter des détails qui ne sont pas présents dans l’image originale (bruit vidéo).
En revanche, dans la configuration « réflexion de l’image » par l’intermédiaire du miroir (donc en position verticale), le nouveau LG Laser ne donne à l’évidence pas toute la mesure de la précision de son image. Je vous recommanderai donc d’éviter autant que possible cette configuration. Elle ne doit servir qu’occasionnellement, par exemple en déplacement.

Fluidité :

On atteint là l’excellence et ce même avec l’aide à la fluidité désactivée. Je rappelle au passage que le LG HU80K est capable d’activer l’interpolation d’images sur des signaux 4K et que peu de ses concurrents sont capables de faire de même, en tout cas aucun dans sa gamme de prix. Je rassure également tous ceux qui n’utilisent pas ce type de dispositif parce qu’ils n’aiment pas le look trop « vidéo » donné aux films :il est possible d’ajuster très précisément ses effets grâce au mode « utilisateur ».

Input lag :

Avec ses 56.7 ms de retard à l’affichage dans son mode jeux, le LG HU80KWS ne se démarque pas par rapport à la concurrence des autres DLP à simulation 4K ; c’est une valeur moyenne qui ne fera pas briller les yeux des Gamers pour lesquels le plus petit niveau de lag est recherché, au moins inférieur à 30 ms. Dans les autres modes ce retard atteint les 91 ms.

TEST LG HU80KSW
INPUT LAG LG HU80KSW MODE JEUX

Synchronisation HDMI :

Depuis quelques temps je mesure le temps que met l’image à apparaître quand on change de sources. Quelques désagréables expériences chez JVC, Optoma et Vivitek m’ont poussé à le faire car il est particulièrement exaspérant de voir un écran noir pendant quelques secondes alors que le film a déjà commencé. Le laser LG ne vous embêtera pas sur ce point : au maximum 3 secondes sont nécessaires pour voir apparaître l’image de votre film.

Défaut du cadre lumineux extérieur commun aux vidéoprojecteurs DLP à simulation 4K équipés de la puce 0.47 de Texas Instrument :

Hourra ! Sonnez tambours et trompettes ! Faites sauter le champagne du mont Hallasan ! Les ingénieurs de LG sont les premiers à nous proposer un diffuseur frontal à simulation 4K sans ce damné cadre lumineux qui entoure l’image. J’ignore comment ils ont réussi cet exploit mais il faut le saluer, enfin un projecteur DLP 4K qui diffuse une image intègre. Je ne vous cache pas que ce sera une des motivations de l’attribution du Gold Award PHC.FR qui suivra dans la conclusion (zut j’ai dévoilé la fin !).

TEST LG HU80KSW
Absence totale du cadre lumineux typique de la puce 0.47

Je me demande d’ailleurs si ce dispositif placé devant la sortie du bloc optique n’y est pas étranger (voir la photo ci-dessous). En tout cas ça fonctionne et c’est une première après une longue série de tests avec des vidéoprojecteurs affublés de ce désagréable défaut visuel (Optoma UHD40, UHD51, Acer V6810, BenQ TK800 , JVC LX-UH1).

 

TEST LG HU80KSW
BLOC OPTIQUE LG HU80KSW

Speckle :

Les vidéoprojecteurs laser peuvent être sujets à l’effet speckle : tavelures ou chatoiement (speckle en anglais), à plus simplement parler un ensemble de petites taches rapidement fluctuantes qui apparaissent dans la texture instantanée d’une image et lui donnent un aspect granuleux. Mais pas de ‘blème non plus ici : l’image du HU80KWS est propre et lisse si l’on n’active pas le mode super résolution dans des niveaux trop élevés.

Overscan :

Pas de souci du côté de l’overscan, le traitement vidéo interne au projecteur n’applique aucun rognage aux bords de l’image. Notre mire est restituée dans son intégralité.

Colorimétrie :

TEST LG HU80KSW
CIE expert technicolor

 

La plupart des modes couleurs usine sont inutilisables en l’état à moins que vous ne soyez un amoureux inconditionnel des teintes violettes ou verdâtres. Pour corriger tout cela et atteindre une température de couleurs de 6500K et un gamma de 2.2 avec un Gamut HDTV, il faut partir du mode usine « expert technicolor » et corriger la température de couleurs « moyen ». Le gamut du projecteur est légèrement inférieur à celui de la référence HDTV, avec un rouge et un vert sous-saturés. Malgré l’absence d’éditeur de gamma, les valeurs sélectionnées en usine permettent d’atteindre les chiffres annoncés avec des relevés bien linéaires, idem pour le gamma HDR bien géré.

 

TEST LG HU80KSW
RVB GAMMA EXPERT TECHNICOLOR

Pour les signaux 4K HDR, le Gamut du LG ne permet pas d’atteindre les valeurs de référence de l’espace couleurs DCI-P3 (68,5%) et encore moins celles du rec.2020 (49,2%). La faute à la roue chromatique au phosphore. Les différents modes HDR permettent de bien éclairer ce type de sources.

TEST LG HU80KSW
CMS avancé expert technicolor

 

Contraste et luminosité :

TEST LG HU80KSW
Contraste et luminosité LG HU80KSW

 

Les sélections usine permettent d’approcher les 2500 lumens (2251 au maximum) annoncés par le constructeur avec toutefois des couleurs inappropriées pour regarder un film dans de bonnes conditions. A l’aide des bons réglages j’obtiens 1110 lumens à pleine puissance et 628 lumens en mode économique. Avec des couleurs naturelles ce LG laser est capable d’éclairer des bases d’image de 3m50 en conservant 16 fL.

Pour accroître le contraste, l’UH80KSW est équipé de 3 modes de gestion dynamique du laser. Si le contraste natif du projecteur ne dépasse pas les 450/1, le contraste dynamique permet d’élever pousser ce chiffre à 1250:1. Néanmoins le contraste n’est pas le point fort de ce diffuseur et il tirera bénéfice de la combinaison avec un écran technique gris.

Je précise qu’avec une source lumineuse laser ces valeurs sont théoriquement valables pour plus de la moitié de la vie du projecteur soit 10000 heures et qu’ensuite elles décroissent lentement avec une baisse de performances comprises entre 10 et 20% , ‘pas de quoi s’affoler outre mesure.

VERDICT SUBJECTIF

Fluidité, netteté et dynamisme sont les 3 principales qualités visuelles qui frappent le spectateur et utilisateur de ce nouveau DLP laser 4K. Les films à grand spectacle vont être ravis d’être projetés de la sorte dans votre salle ou salon. Le long et impitoyable travelling de la fête des morts de James Bond Spectre regorge de détails et de soleil en même temps que l’image s’écoule sans aucun ralentissement ou artefact désagréable susceptible de venir perturber votre séance.
Le contraste Ansi élevé de ce DLP 4k arrive malgré son contraste natif moyen à donner le change dans les nombreuses scènes nocturnes d’Alien Covenant. Quant aux scènes spatiales de Gravity, elles sont illuminées par la brillance éclatante des étoiles alors que les noirs restent pourvus d’une bonne profondeur.

TEST LG HU80KSW
TEST LG HU80KSW ALIEN COVENANT

Le HU80KSW n’est pas seulement à l’aise avec les sources 1080P qu’il sublime avec l’option super résolution, il l’est également avec les programmes 4K HDR qui profitent de la dynamique d’image et surtout des différents modes HDR sélectionnables par l’utilisateur. Un projecteur sans grande faiblesse donc, qui saura vous délivrer de longues heures de beau cinéma grâce à sa source lumineuse laser. Vous l’aurez compris, chers lecteurs je suis tombé sous le charme de son image.

TEST LG HU80KSW
TEST LG HU80KSW ALIEN COVENANT

CONCLUSION

J’avoue avoir eu quelques appréhensions à la réception du LG HU80KSW « Presto ». En effet, si par le passé j’ai souvent soulevé la versatilité et les innovations apportées sur chaque nouveau modèle de ce constructeur, j’avoue ne jamais avoir été bluffé par la qualité de leurs images. A l’issue de ce test je suis heureux de constater que cette frustration appartient maintenant au passé. Le LG CineBeam Laser 4K est non seulement le premier modèle à puce 0.47 dépourvu du cadre lumineux parasite mais c’est également un appareil qui offre après réglages de colorimétrie une image superbement détaillée, dynamique et fluide.

A 2699€ vous avez en outre un système remarquablement complet, apte à projeter une image de très grande taille, sans aide extérieure et surtout avec comme unique câble obligatoire celui de l’alimentation électrique. Ses capacités médias, sa source laser, sa mise à jour à distance par logicielle, son silence de fonctionnement et même sa souplesse de positionnement et quelques astuces pratiques, tous ces éléments en font un digne représentant de l’évolution du marché de la vidéo projection. Ainsi, c’est par l’attribution du Gold Award PHC.FR bien mérité que nous marquons notre satisfaction et recommandons son achat. Cette distinction doit également récompenser le travail de ceux qui ont pensé et pu concrétiser la réalisation de ce concept de vidéoprojecteur capable de projeter à la verticale et à l’horizontale en toute indépendance. Les puristes de la salle dédiée et du 7ème art plus classique ne sont pas oubliés avec la version noire « G » un peu moins chère que la « Presto ». Bravo LG !

GOLD AWARD PHC.FR
GOLD AWARD PHC.FR

J’ai apprécié :

– Le concept,
– La solution de vidéo projection tout-en-un,
– La dynamique d’image,
– Les menus et options pléthoriques,
– La netteté,
– La fluidité,
– Le silence de fonctionnement,
– Le prix.

 

Je regrette :

– La faiblesse du contraste qui nécessite l’utilisation d’un écran technique,
– La colorimétrie à revoir entièrement par le biais d’un calibrage adapté.

 

 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES (données constructeur)

 

Luminosité : 2500 Lumens ANSI
Résolution simulée : 3840 x 2160 4K UHD
Contraste : 150000 : 1
Bruit : 30 dB
Bruit (Mode ECO) : 25 dB 
Durée de vie de la source lumineuse : 20000 heures
Ratio de projection : 1.3 : 1
Frame interpolation
Largeur  : 47 cm
Hauteur  : 16,5 cm
Profondeur  : 16,5 cm
Poids : 6,7
Garantie : 36 Mois 

113 Comments

    • Ils ne jouent pas dans la même catégorie, e LG est plus lumineux, plus fluide, plus piqué et offre plus d’options de réglages. Il vaut également quatre fois plus cher.

  1. Je suis vraiment surpris que le son ne soit absolument pas testé pour une solution tout en un. ça à l’air faiblard. Par rapport à un H2 ou le dernier xiaomi le son donne quoi? ☺
    Car je trouve ça genial de streamer du netflix facilement mais si c est un son equivalent à un smartphone de 7W…

    • Le son n’est pas au nouveau du dernier Xiaomi, c’est clair, ni du Xgimi H1 mais on reste dans des niveaux similaires à celui d’un BenQ W2000 par exemple.

  2. Bonjour à tous et merci pour ce test (le premier test vraiment sérieux que je réussis à trouver sur le net à propos de ce projecteur!), a-t-on une idée de sa date de commercialisation française officielle ? Selon vous ce projecteur a-t-il des concurrents sérieux directs à des prix similaires ? Merci pour votre aide 🙂

    • Bonjour Samy et merci pour vos compliments. Le LG HU80K est déjà disponible à la vente en France (2499€ pour la version noire et 2699€ pour la version blanche). Il n’a aucun équivalent à ce tarif et avec ces fonctions.

  3. Bonjour Grégory,

    Merci pour votre commentaire!

    J’attends ici en Allemagne déjà très curieux au sujet du LG Presto.

    Maintenant, vous écrivez que le projecteur que vous avez testé n’a plus de cadre de lumière ennuyeux. On me dit maintenant que tous les projecteurs 4K DLP avec 0,47 puce TI.

    Cela m’a aussi perturbé comme vous dans la démonstration du projecteur.
    Le modèle de ce que j’ai vu là-bas avait définitivement ce cadre.

    Avez-vous des informations sur LG?

    Je ne serais pas satisfait de cela, s’il semble y avoir une meilleure version sans cette « erreur ».

    Désolé, je ne comprends pas un mot de français et je l’ai traduit avec Google Translator.

    Cordialement Heiko

    • Bonjour Heiko, je suis très sensible à ce problème de cadre lumineux et j’etais le premier testeur a le mettre en évidence alors que d’autres niaient son existence. Je pense donc savoir exactement où et quoi chercher lorsque je teste un nouveau modèle et ce nouveau LG n’a pas ce défaut. J’ai pris une photo pour le prouver qui est visible dans le test.

      • Merci! Avez-vous un contact avec LG et pouvez-vous même demander s’il existe une version avec le problème et une version plus récente sans ce problème?

  4. Bonjour Grégory, je viens de recevoir l’information que la boîte à lumière ne disparaît que lorsque vous désactivez les options dans la correction trapézoïdale automatique du projecteur.

      • Bonjour,

        Effectivement c’est le premier test de ce produite que je vois et il est très complet, merci. Maintenant, quel réglage d’image conseillez vous ? Bien cordialeemnt

        • Merci voici quelques pistes (en sachant que cela ne remplacera pas un calibrage) :

          Mode cinéma
          Température de couleurs : chaude
          Luminosité : 50
          Couleurs : 50
          Contraste : 82
          Gamma : 2.2
          Contraste dynamique : moyen
          Netteté : 11

  5. Bonjour Grégory, merci pour ton test détaillé du LG HU80K. C’était encore une fois un plaisir de lire et j’attends impatiemment mon projecteur (encore deux semaines en Suisse!). Peux-tu indiquer les paramètres d’image recommandés ou jugés les meilleurs dans votre test? Encore une fois merci pour ce test excellent.

  6. Bonjour Grégory, j’ai reçu hier mon LG HU80KG
    il à l’air pas mal du tout, merci d’ailleurs pour les réglages de couleur.
    par contre, une question vis-à-vis de la télécommande
    Sur le modèle reçu, je n’ai pas du tout cette télécommande, pas de gestion avec une molette, on dirait une bête télécommande de TV

    Sur le modèle testé, était-ce le même que le mien ?

      • En effet, j’ai vérifié le manuel, la magic remote n’est dispo qu’avec le modèle plus cher.
        Je trouves ça dommage vu le prix.

        En outre je n’ai pas trouvé le moyen d’obtenir les applications telles que youtube et autres.
        Y-a-t-il quelque chose de spécial à faire ?
        Faut-il fixer le lieu sur etats-unis pour obtenir les maj ?

        • Et non ça ne sert à rien (tout ceci est précisé dans mon test), la version de base (la noire) n’a pas la SmartTV donc pas de Netflix, YouTube et autre depuis le projecteur.

  7. Bonjour,

    Je n’ai encore jamais eu l’occasion de voir cet appareil ou ce type d’appareil en fonctionnement.

    J’ai un Sony HW55es et je me questionne quand à l’évolution de l’image.
    Plus ou moins de contraste?
    Couleurs plus ou moins vives?
    Piqué?
    Précision en movement
    Précisions des couleurs?

    Bref, tout un tas de questions qu’un amateur de cinema VP en salle non dédiée peu se poser.

    auriez-vous quelques elements de réponse?

    Merci beaucoup

    PS très bon test merci

    • Oui car en achetant le LG, vous n’aurez pas le défaut du cadre lumineux présent sur l’Optoma. Vous bénéficierez d’une source lumineuse au laser et vous aurez un projecteur avec lecteur médias intégré.

  8. Bonjour Grégory !
    Merci pour ce test (et pour tous les autres) complet !

    Petite question : quel est pour toi le meilleur VP laser 4K à prix abordable entre l’Optoma UHZ65, le Acer VL7860 et ce LG HU80K ?
    Les deux premiers justifient-ils les 1200€ supplémentaires par rapport au dernier ?

    Merci d’avance !

    • Dans l’ordre de mes préférences après mise à jour de l’Acer :

      1) Acer VL7860 (le moins cher à performances égales avec l’optoma)
      2) Optoma UHZ65
      3 LG (il ne joue pas dans la même cour que les 2 autres et oui l’écart tarifaire me semble justifié.

  9. Bonjour Greg,
    Merci pour ce test, très complet, ça m’a décidé sur ce modèle pour passer à la 4K.
    Malgré tout, j’ai un écran PVC blanc mât de gain 1,2.
    est-ce que cela remet en question le choix de ce VP niveau contraste ?
    Merci pour la réponse.

  10. Bonjour Greg,
    Merci pour ce test, très complet, ça m’a décidé sur ce modèle pour passer à la 4K.
    Malgré tout, j’ai un écran PVC blanc mât de gain 1,2.
    est-ce que cela remet en question le choix de ce VP niveau contraste ?
    Merci d’avance pour ta réponse.

      • Même 1.1 de gain, ça pose problème je suppose ? (je ne suis plus sûr entre 1.1 et 1.2) ?
        Et dans ce cas, quel peut-être le meilleur choix sans l’effet cadre lumineux ?

        • Le cadre lumineux est généré par le projecteur et pas par l’écran (le LG est épargné comme je l’indique dans le test). Les écrans techniques les moins chers du marché et les plus efficaces viennent de Chine (XYscreen). Même avec les frais d’importation, ça reste bien plus intéressant que les modèles français.

  11. Bonjour,

    Merci Greg pour ce super article. Je suis intéressé par ce proj grâce à son contenu multimédia. Seul petit bémol c’est l’input lag, moi qui aime bien jouer à la PS4.

    Sinon je voulais savoir à prix équivalent/fonction y’a t’il un modèle peut-être mieux niveau input lag?

    Merci pour tout ton super boulot.

    Cdt,
    Enzo.

  12. Merci bcp Greg pour ce super test qui donne vraiment envie.
    depuis plusieurs mois que je me tâte pour changer mon 1080P pour un laser 4K, j’étais à deux doigts de craquer sur le LG. puis en lisant bien tous les commentaires, j’ai vu que tu mettais qd même les ACER et UHZ65 devant… le UHZ est quasi introuvable en France, on m’a même dit qu’il était arrêté. mais le VL se trouve à 3200€… soit qd mm 700 de plus que le LG. franchement je suis perdu. il va aussi y avoir un Xiaomi en UHD laser prochainement?

  13. Bonjour
    Merci pour ce test sur ce projecteur.
    Petite question : Ya t’il la TNT ? TNT HD ? L’image est elle nette en visionnant la journée ou lumière allumée comme le lazer tv de hideuse ?

    Merci du retour

  14. je suis passé chez Cobra à Paris Wagram où le LG est en démo.. ils me l’ont montré sur un écran gris et avec la même image qui tournait en même temps sur un Optoma UHD60.
    lui sur écran blanc. je dois avouer que l’image du LG est effectivement beaucoup beaucoup moins contrasté, c’était flagrant sur les visage et d’autres détails. par contre l’image du LG est d’une fluidité et d’une netteté fabuleux…

    • du coup je ne sais vraiment pas quel modèle prendre. j’aurais voulu pouvoir avoir les deux en mm temps… Le LG a pour lui sa petite taille son prix. et le ACER sa qualité d’image en terme de contraste… mais la différence justifie-t-elle de prendre le ACER? pas simple

      • Oui Fab, l’Acer est un champion de l’image home cinéma, il est à l’aise pour le contraste, la luminosité et le piqué, le contraste du LG est vraiment mauvais.

        • Bonsoir je voulais juste savoir en ajoutant une chromascast à la version noir ca revient exactement à la même chose qu’avec la version presto si j’ai bien compris.

        • Décision prise… ce sera le VL7860
          J’ai relu en détail les 2 articles, et j’ai bien regardé les photos que tu as mis, il n’y a pas photo.
          Et je ne veux pas prendre le risque de le louper…. il semblerait d’après un site américain qu’il soit déjà arrêté….

  15. Hello les amis,

    sur toutes les videos que je peux voir on dirait qu’il n’est pas ULTRA COURTE FOCALE comme mon philips. Est-ce que je peux le mettre sur mon meuble home cinema et avoir une image de 2m70 de diagonale comme avec mon SCREENEO PHILIPS ?

  16. Salut, vous parlez un peu plus haut de toile technique grise.
    Je viens d’acquérir le hu80ksw chez cobra avec une belle offre à moins de 2300€.
    Et donc justement je suis à la recherche de se genre de toile et j’ai vu qu’il existe chez oray la toile « black contrast » ou aussi chez procolor la « high contrast »
    Avez vous des avis sur ces toiles ?
    Sont elles celle qui pourrait convenir au LG pour corriger le contrast ?

  17. Salut Gregory et Bonne année!
    J’ai réussi à me procurer (avec difficulté) ce petit bijou mais je suis un gros noob en la matière c’est mon premier vidéo-projecteur.
    Je l’apprécie vraiment énormément mais j’ai trois petites questions de réglage:
    – Quelque soit la position dans laquelle, je le pose, j’ai toujours un effet « trapèze ». J’ai esssayé d’enlever la déformation auto et mis le paramètre Keystone à 0 mais il reste quand même un petit effet vers le bas.
    – J’ai un gros rond blanc désagréable en visionnage en plein milieu, est-ce-normal? Comment l’enlever?
    – Qu’appelles-tu un calibrage? J’ai pris tes réglages pour le mode cinéma. En aurais-tu pour le mode jeu vidéo?
    – Je suis dans une salle dédiée sombre mais je trouve qu’il fait beaucoup de lumière en dehors du film ce qui rend la salle éclairée. Un moyen de pallier à ce problème?

    En te remerciant de l’aide que toi (ou tes lecteurs) pourront m’apporter.

    • Bonjour Vincent, très bonne année 2019 à toi également.

      – Garde le Keystone automatique activé,
      – Le rond blanc désagréable c’est l’effet point chaud ou « hot spot », ton écran ou ta surface de projection concentre la puissance lumineuse de ton projecteur au centre de l’écran, il faut envisager de changer d’écran ou de baisser la luminosité,
      – Le calibrage c’est le réglage de l’image à l’aide d’outils de mesures spécifiques (sondes, mires, etc.…)
      – Le contraste de ce LG est le point faible de ce projecteur (mentionné dans son test), en prime tu es en salle dédiée donc dans des conditions optimum de projection. Essaye de jouer avec le réglage de luminosité en l’abaissant mais il ne faut pas attendre de miracle.

      • Merci pour ta réponse 😉

        Je n’ai pas encore d’écran technique dédié et je projette mon image sur un mur. Je m’en chercherai un bon à la fin du mois et en attendant j’essaierai de baisser la luminosité.
        Pour la calibration, je crois pas avoir trouvé quelqu’un capable de le faire dans ma région et ça paraît assez cher. Ca attendra.
        Je le savais pour le contraste, c’est ton test qui m’a convaincu d’acheter ce modèle.
        J’en suis très content en dehors de ça car les autres appareils à « papa » sans aucune connectivité et des menus archaïques, ça me freinait vraiment.
        Je crois avoir certains blu-rays qui aident à « calibrer » manuellement. Si la solution n’est pas parfaite, elle fera l’affaire en attendant l’écran.
        Encore merci!

  18. Bonjour
    Merci pour ce test.
    Quelle est la distance minimale de projection, j’ai vu sur leur manuel des info contradictoire (50 et 110cm). Si j’abuse pas, je chercher un projecteur le plus silencieux possible capable de projeter à moins de 50cm. Prix<2500€.
    Merci d'avance !

  19. Bonjour à tous, je voulais savoir si c’est possible d’avoir un conseil : quel est le meilleur écran fixe pour se faire un home cinéma . Moi je dirais cinegrey 5d mais je ne suis pas encore un connaisseur…

    MERCI beaucoup !

  20. Bonjour, j’ai acheté la version LG HU80KSW il y a une semaine et j’ai bel et bien un cadre lumineux… fort de ce test je pensais faire une belle affaire et malheureusement le cadre est bien la (plus ou moins trapezoidale en fonction de la position du VP) … quelle déception… y aurait il un réglage ou une manipulation à faire ? merci

        • aprés plusieurs tests sur des paramétres différents je confirme que le cadre lumineux est bel et bien présent et ce, malgré la suppression du paramètre de correction automatique du trapeze.
          Donc avis aux futurs acheteurs, le problème est largement présent et plus qu’ulcérant.
          Je vais tenter de trouver du support auprés de LG sans trop y croire 🙁
          Dommage je m’étais basé sur ce (trés bon) review pour acheter ce VP.

          • J’ai du avoir beaucoup de chance avec mon exemplaire qui en était totalement dépourvu, tout comme ceux que j’ai vu dans les différents salons où il était présenté.

          • Petite question complémentaire, je vois dans ce test que l’option « niveau de noir » est modifiable dans le menu.
            Dans mon VP, cette option est grisée, impossible de la modifier 🙁 y aurait il un paramétrage spécial ?
            merci

  21. Je l’ai achete pendant le black friday suite à ton test gregory est j’en suis ravie avec une barre de son samsung HN-950 c’est que du bonheur. Dommage qu’il y est pas amazon prime/twitch =(

  22. Bonjour
    Merci pour le test très complet!
    Question concernant la fin de vie du projecteur.
    Elle est indiquée 20.ooo heures
    Est-ce de l’obsolescence programmée à ce moment ou le mode de fonctionnement réduit de la puissance du lazer augmente-elle cette durée de fonctionnement.
    Le lazer est-il réparable en service après-vente?
    Quid de l’HDR10+ ?
    L’upgrade est elle possible?
    Encore un grand merci pour le test et bravo pour votre site que je découvre

    • Bonjour, le projecteur n’est pas HDR10+ et ne le sera certainement pas. Si le bloc laser tombe en panne, il faut complètement le changer et vu le coût généré autant acheter un autre projecteur.

    • C’est pour une utilisation de tous les jours dans le salon. Beaucoup de netflix / Ocs. Rideaux occultants. Je pense utiliser une peinture spéciale pour le mur. Je ne veux pas dépenser plus de 3000€. Si jamais il y a un autre modèle plus adapté à ma situation je suis preneur.
      Merci Beaucoup.

      • Bonjour Grégory et merci pour ta réponse,
        J’hésite encore entre le Epson TX9400 et LG Presto HU80KSW.
        N’ayant pas de salle dédié ainsi qu’un seul mur libre dans l’appartement pour projeter, l’avantage du LG Presto HU80KSW d’être projetable au plafond ne le rend il pas plus adapté à mes besoins?
        Merci.

  23. Bonjour,
    Savez-vous si une clé du type Amazon Fire 4k peut fonctionner dessus et si elle peut-être auto-alimenter via l’usb du projecteur, afin d’éviter un câble?
    De cette façon, à nous Netflix, Molotov,etc…
    Merci.
    Dom

    • Bon je viens de m’apercevoir que la version 4K n’est ni disponible en Belgique, ni en France.
      Il reste la version « classique », ou…avez-vous une idée (google chromecast?)
      Mon but serait d’éviter un maximum de câbles, et de récupérer les app manquantes sur cette version noir projecteur.
      Merci
      Dom

    • C’est déjà le cas avec le HU80KW (voir le test), pas besoin de stick. Au passage le HU80KW et la version noire sont 4K, seule la partie « smart projectors » est absente du modèle anthracite.

      • Bonjour,
        Justement je vais recevoir la version noir, non « smart ».
        Je cherche donc une solution pour accéder au application (Netflix,…), d’ou mon idée du stick de Amazon. Mais le amazon Fire 4K n’est ni disponible en France ni en Belgique.
        Merci
        Dom

12 Trackbacks / Pingbacks

  1. Review LG HU80K, primer DLP 4K de 0,47" sin marco luminoso.
  2. JmGO U1 DLP Laser UST 4K à moins de 1500€ – – Le Blog de PHC –
  3. Anonyme
  4. Optoma UHD370X : DLP 4K avec lecteur multimédia intégré – – Le Blog de PHC –
  5. Test Panasonic TX-100FP1E : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  6. LG UH85L Cinebeam : DLP Laser 4K à focale ultra courte – – Le Blog de PHC –
  7. Bonne année 2019 : les vœux de Grégory – – Le Blog de PHC –
  8. ViewSonic série X : 3 vidéoprojecteurs DLP 4K à LED – – Le Blog de PHC –
  9. LG réinvente le sport : Gamers… à vos manettes ! - Algérie360.com
  10. E-sport : Le projecteur 4K CineBeam de LG pour une meilleure expérience visuelle – fibladi
  11. Test JVC DLA-N5 : l’avis de grégory – – Le Blog de PHC –
  12. Test ViewSonic X10-4K : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –

Répondre à Gael Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*