Fengmi R1 Nano : réception du mini DLP laser UST pour un futur test.

Test Fengmi R1 Nano
Fengmi R1 Nano

Après un début du mois de janvier très calme sur le front des tests, voici que les livreurs de cartons ont retrouvé le chemin de ma maison et c’est le mini projecteur de Fengmi qui ouvre le bal. Le R1 Nano est un concurrent direct des JmGO 01 et 01 Pro dont un test traîne déjà sur le blog.

Sa petite taille permet d’envisager de se promener avec lui et de bénéficier de la projection à ultra courte focale laser en déplacement professionnel ou sur son lieu de villégiature.

Test Fengmi R1 Nano
Comparaison taille Fengmi R1 Nano

Le R1 Nano offre une résolution 1080p qui est obtenue par le biais d’une puce DMD de 0.23″ (DLP230NP résolution native 960 × 540) avec traitement XPR x4. Il est compatible 4K et supporte les signaux UHD HDR10 4K à 60hz. Sa luminosité est de 1200 lumens avec un contraste de 2000:1. Sa source laser est une version ALPD.

Test Fengmi R1 Nano
Connectique Fengmi R1 Nano

Dans le cadre de son test, je pourrai l’opposer à un autre projecteur laser de la même famille à savoir le Wemax Go Advanced. Un projecteur laser ALPD3.0 de petite taille avec focale classique.

Le Fengmi R1 Nano est disponible en importation depuis Hong-kong (HK) au prix TTC de 742€ avec le code de réduction BGFMRNN. C’est ici que ça se passe (cliquez sur le lien).*

Note de l’auteur : Si vous passez commande par ces liens d’affiliation vous permettez à l’auteur de l’article de pouvoir bénéficier en exclusivité des nouveaux modèles UST et d’être le seul en mesure de vous proposer cette gamme de tests unique de projecteurs à ultra courte focale d’importation. Ce partenariat ne change en rien mes évaluations bonnes ou mauvaises de ces modèles. Elles sont établies sur un protocole rigoureux de mesures identiques depuis plus de dix ans maintenant et que vous retrouvez dans chaque banc d’essai.

33 Comments

        • Oui je sais j’ai déja écrit que je l’avais ainsi que le Xiaomi 4k et sur ta photo je le trouve beaucoup plus lumineux que ce que j’ai pu constater avec le mien et je confirme qu’il est bien 2 fois moins lumineux, bon je projette sur un mur blanc et si c’est l’écran qui donne ce rendu il va vraiment falloir que je m’en offre un ! Vivement ton test que je puisse correctement le régler.

  1. Je l’utilise depuis un mois dans la chambre à coucher, donc avec rideaux occultants. Qualité d’image bluffante dans la pénombre. Je n’ai pas d’écran spécial UST, je projette sur un panneau forex blanc mat moitié écran vierge en bas moitié design minimaliste en haut (donc quand le projo est éteint l’écran passe pour un joli tableau c’est plus classe).
    Assez bruyant au démarrage, mais dès qu’on lance un film ou autre les HP font le job et on oublie le bruit. Qualité sonore plutôt bien. Démarrage de FengOS d’ailleurs très lent je trouve, le processeur de la bête doit être mini aussi. Reçu avec menus en anglais directement, c’est appréciable.
    Il a exactement les mêmes dimensions qu’un Mac Mini, que j’ai disposé dessous comme Media Center avec Kodi comme frontend, et c’est magiquement joli. Il a d’ailleurs de belles finitions on n’est pas sur un projecteur Wish. Seul bémol l’énoooorme transfo de l’alimentation, j’ai dû bricoler une cable box pour cacher ce bloc très moche. Pour le prix (env 750€ chez Vividstorm) je suis hyper mega content de l’achat. J’attends l’avis et surtout les conseils de réglages d’image de Gregory.

  2. Voici les mesures de contraste et de luminosité avec des couleurs naturelles (je n’ose pas parler de calibrage parce qu’il n’est pas possible de l’ajuster finement avec les options des menus) :

    676 lumens avec un contraste natif de 2223:1. Il peur donc éclairer en SDR avec 16 fL de luminance un écran 16/9ème de 2m63 de base.

  3. Un produit très intéressant et très tentant.
    Il est possible que j’ai besoin d’acheter un nouveau projecteur portable (donc plus gros que nomade ^^) dans les mois à venir. C’est pour une utilisation dans une chambre, avec un casque bluetooth à réduction de bruit, par conséquent l’impératif de silence est moins important que lorsque j’avais acheté le toujours excellent Xgimi Mogo Pro.
    3 modèles sont présélectionnés :
    1) le Xgimi Elfin
    2) le Wemax go pro
    3) ce Fengmi R1 Nano

    J’avoue que l’UST est tentant parce que c’est la certitude d’avoir le projecteur loin du lit, là où son volume sonore est moins problématique. Malgré tout je suis inquiet concernant son positionnement sur des sols et des murs pas forcément très droits, j’espère que l’électronique corrigera tout ça.
    C’est un point qu’il sera important de faire figurer dans le test s’agissant d’un projecteur UST à vocation mobile : facilité d’installation / de positionnement. Parce que si je dois à chaque déplacement passer 2h à le positionner correctement pour ne pas avoir de trapèze horizontal ou vertical ça ne m’intéresse plus.

    • Sur l’utilisation d’un casque Bluetooth, la synchro image et son n’est pas bien gérée sur le R1 Nano. Il faudra un streamer HDMI externe qui gère bien l’audio via Bluetooth pour cette utilisation. J’utilise un Google TV avec Chromecast et la sync A/V fluctue malheureusement. C’est impec avec un Fire Stick 4K.

    • You probably will have to connect your Dolby Atmos compatible vidéo player directly to your receiver and then output vidéo to the R1 Nano. I’m unsure about the fact the projector itself could output Dolby Atmos through its HDMI ARC connector. Besides, AFAIK there is no Feng OS app that supports Atmos.

  4. Je vais publier avant la semaine prochaine le banc d’essai du fengmi R1 Nano mais je suis surpris par son rapport de projection qui était annoncé par le constructeur a 0.23:1 mais qui est plutôt bien plus poche des 0.33:1 du premier R1.

1 Trackback / Pingback

  1. Test Fengmi R1 Nano : l’avis de Grégory. – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire