Test BenQ W1720 : l’avis de Grégory

BenQ W1720
BenQ W1720

TEST W1720

Confronté à la débâcle des modèles W1700 et TK800 de l’année passée, débâcle proche de celle de la banquise arctique, le constructeur de vidéoprojecteurs BenQ a pris en compte les remarques des utilisateurs concernant le défaut de cadre lumineux qui frappait ses modèles. Fort d’une capacité de réaction qu’il faut une fois de plus reconnaître et sans attendre que le niveau des océans monte encore, la firme taïwanaise a requis auprès du fabriquant des puces DLP (Texas Instrument) de revoir sa copie et de fournir des nouveaux modèles dépourvus de cette pollution visuelle. Voilà bien une promptitude et un pragmatisme à faire pâlir d’envie le GIECC car le résultat est le rétablissement d’un climat sain sur la Terre des vidéoprojecteurs ainsi que nous avons pu le vérifier sur les modèles W2700 et W5700. Voici maintenant au tour du successeur du W1700 de passer à l’épreuve des tests de votre humble serviteur. Que nous réserve ce nouveau modèle ? Est-ce enfin le tant attendu successeur 4K du W1070 ? Est-il ou non loti d’un firmware non finalisé comme les W2700/W5700 ? C’est à ces questions que je répondrai au travers de ce nouveau banc d’essai où, soyez-en certains, on ne lésinera pas sur la prise de mesures, peut-être pas jusqu’au taux de gaz à effet de serre mais mieux que le protocole de Toto !

Test BenQ W1720
BenQ W1720

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Le BenQ W1720 est un vidéoprojecteur home cinéma DLP (puce 0.47) à simulation 4K XPR (X4). Il est équipé d’une roue chromatique RVBRVB optimisée pour la restitution des couleurs cinéma. Sa source lumineuse repose sur une lampe classique d’une puissance de 240W avec une luminosité de 2000 lumens et un contraste de 10 000 :1 (chiffres constructeur).

Un mode super économique doit permettre de faire monter la durée de vie de l’ampoule jusqu’à un maximum théorique de 15 000 heures.

Contrairement aux W2700/W5700, le W1720 ne dispose pas d’un traitement vidéo avec interpolation d’images ni de lecteur médias. L’iris dynamique des deux modèles précités a également disparu. Toutefois, le mode smart éco de gestion de la luminosité fait effet de contraste adaptatif.

Le BenQ W1720 conserve le dispositif sonore du W1700 avec un haut-parleur d’une puissance de 5W. Il est également certifié ISFccc et dispose de deux menus cachés destinés aux professionnels du calibrage. Je le dis tout de suite : la bonne qualité des réglages de colorimétrie en usine rend inutile d’investir de l’argent dans cette opération. Le BenQ W1720 possède cet avantage d’être utilisable de suite avec les menus usine mais ne jetons pas l’eau de l’ours polaire avant la charrue du bébé : nous verrons ensemble cette particularité dans la partie « colorimétrie » du verdict technique.

Revenons à l’examen des différences qui le démarquent de son prédécesseur : Le W1720 est équipé d’une nouvelle optique avec un rapport de projection raccourci : 1,5 – 1,65 (contre 1,47 – 1,76 pour le W1700) ; son zoom passe à 1,1 x (1,2 x pour le W1700), la luminosité est en retrait avec un maximum de 2000 lumens (2200 lumens pour le W1700).

Le W1720 perd le cache de protection de l’optique qui était présent sur le W1700.

Test BenQ W1720
BenQ W1720

En matière d’ajout, il faut souligner que le W1720 est maintenant compatible 4K HDR-10 et Hybrid Log Gamma HLG (Diffusion télévisée 4K). Sa puce MStar lui permet d’assurer un affichage de la 3D en 1080P.

Enfin, ainsi qu’évoqué, la principale amélioration consiste à l’intégration de la nouvelle puce à micro-miroirs de Texas Instrument exonéré du fâcheux phénomène de cadre lumineux qui entourait l’image projetée par le W1700 et que j’ai maintes fois décrié.

Je m’interroge au passage sur l’attribution à l’époque d’une récompense EISA au BenQ w1700 ; le jury a-t-il réellement allumé le projecteur en passant à côté d’un tel défaut ? Il est également cocasse de lire des tests de confrères indiquant que ce problème a enfin été résolu alors que dans leurs évaluations du W1700 ils indiquaient, au mieux, que ce n’était pas un problème… Y’a des calottes polaires qui se perdent…

Nous ne devrions pas tarder à voir arriver des versions corrigées chez Acer, Optoma et ViewSonic.

Le BenQ W1720 est commercialisé dès à présent en France au prix public recommandé de 1199€ (à un degré près on est à 1200€ quoi).

TOUR PHYSIQUE

A l’exception de la perte du cache en plastique qui protégeait l’optique il est compliqué de distinguer le W1700 du W1720. Ce dernier présente les mêmes dimensions et la même coque rebondie que la version de 2018. Si on ne cherche pas la référence au dos de l’appareil ou sur le carton de livraison, il est possible de se tromper.

Test BenQ W1720
BenQ W1720

Les différences se trouvent à l’intérieur, dont l’optique avec un rapport de projection modifié. Ainsi, pour obtenir une image de 2m50 de base il vous faudra un recul compris entre 3m75 (minimum) et 4m12 (maximum).

Zoom et focus s’ajustent à la main et le nouveau BenQ ne dispose pas d’un décalage mécanique de l’optique de type Lens-shift. Pour surélever le projecteur vous disposez d’un pied rétractable. Dans des conditions de placement décentré le dispositif de correction électronique du trapèze sur 4 axes permettra de corriger les problèmes de géométrie de l’image.

Le panneau de connectique comprend 2 prises HDMI mais seule l’une d’elles est en version HDMI 2.0 & HDCP 2.2 et laisse transiter les signaux 4K HDR (pour le coup c’est mesquin !). Ces entrées sont complétées par une prise USA-B, une mini-USB, une VGA, des prises audio (entrées et sorties) et une RS-232. Attention, la prise USB ne sert pas à mettre à jour le firmware du W1720 ; seuls les W2700 et W5700 bénéficient de cette possibilité.

Test BenQ W1720
Connectique BenQ W1720

La télécommande blanche de BenQ est de retour avec son éclairage bleu. J’ai simplement une récrimination la concernant et ça devient une manie sur les télécommandes de la marque : l’accès au compartiment des piles est particulièrement ardu. On passe de longues minutes à essayer de faire coulisser le panneau. Ca m’a énervé ! Avec la télécommande BenQo vous ne démarrez pas plein pot !

Test BenQ W1720
Télécommande BenQ W1720

Le w1720 reste compatible 3D 1080P avec des lunettes de synchronisation DLP-Link qu’il faudra acheter en supplément.

MENUS

Les réglages de colorimétrie configurés en usine sont décomposés de la manière suivante : « Lumineux, Vivid, Cinéma rec.709, HDR-10, HLG, 3D et enfin 2 mémoires utilisateurs ». Le W1720 dispose également de 2 menus ISFccc qu’il est possible de déverrouiller avec un code (ISF Day et Night).

Test BenQ W1720
Menu image BenQ W1720

Pour régler les couleurs, il est possible de sélectionner les valeurs suivantes : « froid, normal, chaud, natif ». Tous les réglages usine sont éditables et peuvent être sauvegardés. Pour calibrer finement le projecteur, le W1720 est équipé de réglages de Gain et de Bias ainsi que d’un CMS actifs sur les 3 dimensions du Gamut.

Pour le gamma SDR, il faudra soit intervenir sur les réglages de contraste et de luminosité ou sélectionner des valeurs cibles configurées en usine. Dès que le projecteur détecte un signal 4K, il donne accès à un réglage spécifique de luminosité HDR sur 5 niveaux (un point zéro et 2 points négatifs et positifs) ainsi qu’à une sélection d’espace couleurs.

Test BenQ W1720
Menu Gamme de couleurs BenQ W1720

Le menu avancé donne accès aux réglages “CinemaMaster” mais sans aide à la fluidité. Les seules options disponibles sont : “Color Enhancer, Pixel enhancer, couleur chair, DCTI et DCLTI”, des algorithmes qui interviennent sur les couleurs et le contraste.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Tous les projecteurs DLP à simulation 4k de BenQ proposent un mode silence qui porte bien son nom et désactive le traitement XPR. Dans cette configuration, on n’entend pas le W1720 tourner. Toutefois, elle ne permet de faire fonctionner le projecteur qu’avec des sources 1080P.

Dans son mode économique, on entend un petit peu plus tourner le ventilateur mais en restant cantonné à un très bon 30 dB soit la valeur du bruit résiduel dans ma pièce. Le passage en lampe à pleine puissance élève la mesure 35 dB, ce qui reste raisonnable et proche des données annoncées par le constructeur (33 dB).

Piqué et netteté :

Le W1720 ne dispose pas de la même qualité d’optique que le W5700. Si les résultats au centre de l’écran sont excellents, les coins sont touchés par de légères aberrations chromatiques. Rappelons toutefois que le successeur du W1700 est commercialisé à 1199€, il y a donc quelques degrés de différence.

Test BenQ W1720
Comparaison netteté 4K BenQ W1720 JVC DLA-NX9

Les vagues présentes sur notre mire UHD montrent également que contrairement aux W2700 et W5700, le mapping 1 :1 entre la source et le projecteur n’est pas réalisé. Le traitement vidéo interne du projecteur reste actif.

Fluidité :

En l’absence d’un dispositif d’interpolation d’images, le judder (ralentissement de l’image dans les travellings avec perte de précision) est présent dans le rendu cinématique du W1720. Certes ça demeure léger et, quand on a été habitué à vivre sans, c’est perceptible. Mais qu’on se le twitte : le niveau reste supportable pour une personne comme moi pourtant très sensible à ce phénomène.

Input lag :

Les deux nouveaux modèles récemment testés chez BenQ (W2700/W5700), avec leur retard à l’affichage de plus de 80 ms, présentaient peu d’attraits pour les adeptes de jeux vidéo en réseau dans lesquels le temps de réponse est primordial. En revanche, le niveau d’input lag est divisé par deux avec le W1720 et plafonne ainsi à 42,7 ms, ce qui est beaucoup mieux.

Test BenQ W1720
Input lag BenQ W1720

On n’arrive pas au niveau des meilleurs dans ce domaine mais le W1720 est plus adapté pour le Gaming que ses frères avec interpolation d’images.

Overscan/défaut de cadre lumineux :

Pour déterminer si le W1720 affiche la totalité de l’image qu’il est censé projeter, sans appliquer de rognage sur les bords, j’utilise la mire UHD ci-dessous. Sur son pourtour des éléments visuels y sont placés. Tous ceux qui doivent apparaître sont bien présents à l’image.

Test BenQ W1720
Overscan BenQ W1720

Attardons nous également un peu sur la différence majeure par rapport au W1700, à savoir, si encore vous aviez été sourd à l’alerte lancée, la disparition du cadre lumineux et la gêne aux spectateurs qu’il générait pendant la projection. Il serait faux de dire que ce cadre a totalement disparu, il a simplement repris une taille de quelques pixels bien moins large que celle du W1700. Le W1720 retrouve donc les niveaux présents sur la majorité des projecteurs DLP.

Contraste et luminosité :

J’ai mesuré l’ensemble des modes usine du W1720, complétés par les valeurs obtenues après calibrage. Avec des couleurs justes le nouveau BenQ affiche une luminosité de 1400 lumens à pleine puissance et de 910 lumens en mode économique.

Test BENQ W1720
Contraste et luminosité BenQ W1720

Dans ces conditions, en 1080P SDR il est capable d’illuminer une base d’image de 3m80 avec une luminance de 16 fL (réduite à 3m10 en mode économique).

Pour le 4K HDR, il fait également fort pour un projecteur home cinéma de ce prix en étant capable d’atteindre une base d’image de 3 mètres avec 26 fL (2m70 pour 30 fL). C’est bien mieux que le W2700.

Le contraste natif n’est pas un puits de carbone : il reste cantonné en-dessous des 1000 :1. Heureusement, le passage en mode smart éco permet de conjuguer forte luminosité (les mesures sont identiques à celles du mode lampe à pleine puissance) avec gestion adaptative du contraste, ce qui le fait passer à plus de 3000 :1.

Colorimétrie et Gamma :

Test BenQ W1720
CIE sortie de boîte BenQ W1720

A 1199€, le W1720 a l’outrecuidance de proposer une colorimétrie quasi idéale avec les références rec.709 (HDTV) dès la sortie de boîte. Là aussi, le BenQ W2700 n’était pas capable de faire aussi bien. Faute de filtre couleurs intégré comme sur les W2700/W5700 (mais est-ce un mal au vu de son impact sur la luminosité ?), l’espace couleurs du W1720 dépasse légèrement la référence rec.709 et se limite à 76,1% du DCI-P3.

Test BenQ W1720
rec709 cinema sortie de boîte BenQ W1720

La température de couleurs et le Gamma dans le mode cinéma ne nécessitent pas d’être retouchés et je retrouve dans les niveaux de Gamma annoncés par le constructeur la précision à laquelle BenQ avait d’abord bouleversé puis ensuite habitué la planète sur les modèles comme le W1070 ou le W2000.

Test BenQ W1720
RVB Gamma post calibrage deltaE 2.19 BENQ W1720

Pour le HDR, n’espérez pas atteindre le Gamut DCI-P3 ; le gamma EOTF est correctement configuré mais il n’y a pas d’auto-mapping HDR, il faudra juste augmenter un peu le contraste entre 52 et 55 en fonction des films.

Test BenQ W1720
RVB Gamma HDR10 BenQ W1720

Voici mes réglages recommandés en SDR :

Mode user 1

Température de couleurs normale

Gain Rouge : 103

Gain vert : 100

Gain bleu : 101

Décalage rouge : 249

Décalage vert : 256

Décalage bleu : 263

Gamma : 2.2

En HDR :

HDR-10 avec contraste entre 52 et 55 sans toucher aux réglages de contraste dédiés HDR de BenQ.

VERDICT SUBJECTIF

Le métier de testeur ou plutôt le hobby me concernant réserve quelques moments d’enthousiasmes et souvent des surprises. En effet, après avoir testé un appareil de la top-qualité du JVC DLA-NX9, il était à craindre une dure redescente du nuage stratosphérique vers des appareils d’entrée de gamme. Hé bien ! le W1720 m’a rapidement convaincu du contraire !

Test BenQ W1720
Lucy 1080P SDR BenQ W1720

Au-delà des chiffres du contraste susceptibles d’alimenter plus d’un Gulf-Stream de débat, la perception visuelle de l’image du W1720 a de quoi laisser pantois et je pensais avant mes mesures qu’il dépassait allègrement les valeurs relevées. J’ignore comment BenQ arrive à ce tour de force mais c’est d’abord ce point qui m’a surpris.

Voici pour le 1080p SDR quelques photos de l’image projetée par le BenQ W1720 sur mon écran technique Lusoscreen Dark Star plane de 2m50 de base en liaison avec un lecteur Panasonic DP-UB820. La moindre des choses c’est de signaler que les chiffres ne reflètent absolument pas le rendu du contraste dans cette configuration. Les noirs sont denses et avec beaucoup de détails, preuve de la précision des réglages de gamma du nouveau BenQ.

Le traitement des sources SDR avec mise à l’échelle est optimum et donne à l’image un rendu 4K impressionnant. J’étais tellement épaté par le résultat visuel que j’ai failli en oublier le test et regarder la totalité du film.

C’est dommage que la configuration du blog ne me permette pas d’afficher les photos prises dans leur totalité (elles sont trop lourdes pour l’hébergeur) mais le degré de précision atteint dans ce plan large de Lucy est exceptionnel dans cette gamme de prix.

Test BenQ W1720
Lucy 1080P Large BenQ W1720

En 4K HDR, la gestion automatique des méta-données est moins précise qu’avec les W2700/W5700. Il m’a fallu effectuer quelques réglages fins de contraste (entre +52 à +54) en fonction des films, mais vous ne vous retrouverez pas avec une image trop sombre.

BenQ a fait un effort particulier afin de faire oublier le triste épisode des puces à cadre lumineux mais également pour fournir aux utilisateurs quel que soit leur budget un rendu HDR optimisé. C’est également gagné avec le W1720 qui permet de profiter des Blu-ray UHD sans prise de tête et avec des couleurs naturelles. La luminosité HDR est également présente, ce qui autorise le W1720 à projeter une image à haute dynamique jusqu’à 3 mètres de base au format 16/9ème.

Test BenQ W1720
SICARIO 4K HDR BenQ W1720

Si mon œil a été flatté par le résultat visuel en 1080P SDR du W1720, il l’est encore plus par les sources Ultra haute définition. J’ai ainsi pu redécouvrir le premier opus de Sicario avec une image nette, remplie de détails et une forte densité des couleurs ainsi que des noirs.

Test BenQ W1720
SICARIO 4K HDR contraste BenQ W1720

J’ai tenté de capturer mes impressions visuelles dans les photos qui illustrent ce paragraphe. Le W1720 est une bonne pilule pour les gosiers des rétifs au passage au 4K HDR.

Test BenQ W1720
SICARIO salle d’attente côté BenQ W172

Enfin je ne serai pas complet si je n’évoquais pas le rendu des chaînes de streaming. étant certes abonné à Netflix, ma ligne internet ne me permet cependant pas d’avoir accès au 4K. C’est donc en 1080P que j’ai mené mes test avec mes extraits favoris de « Triple frontier ».

Les résultats visuels pour Netflix (je n’ose comparer OCS et ses gels d’image à répétition ainsi que son rendu DVD) sont à mi-chemin entre les rendus 1080P et 4K HDR décrits plus haut. Les passages dans la jungle du début du film avant l’attaque de la résidence du trafiquant sont d’une grande précision avec beaucoup de profondeur et de détails dans les passages sombres.

Test BenQ W1720
Triple frontier Netflix BenQ W1720

Pour toutes les sources testées, le W1720 aura démontré la justesse de ses couleurs, laquelle justesse permet de s’affranchir allègrement de tout calibrage avec les réglages indiqués dans la partie verdict technique.

CONCLUSION

Oublié le calamiteux BenQ W1700 et son cadre lumineux ; le W1720 a fait disparaître cette mauvaise impression de 2018 pour enfin offrir un successeur 4K de qualité au cultissime BenQ W1070.

Si le JVC DLA-NX9 est sans conteste –mais au prix d’une berline décarbonnée– le meilleur projecteur haut de gamme que je viens de tester en 2019, le W1720 vient s’installer quant à lui à la première place chez les modèles à moins de 1200€. Certes, il n’a pas de filtre de couleurs étendu, de mapping HDR, d’interpolation d’images et autre lecteur médias mais il a le mérite de projeter avec culot (mieux que Nicolas) des images 4K HDR et 1080P SDR qui conjuguent dynamique, justesse colorimétrique et précision, le tout sous l’environnement d’un firmware stable et non buggé ! Au sortir de ce test, c’est si méritoire et remarquable que je retire le Gold Award au W2700 pour l’attribuer avec enthousiasme au W1720 et je ne doute pas qu’il connaisse le même succès populaire que le W1070.

De manière plus générale après ces trois tests de nouveaux projecteurs issus du savoir faire de BenQ et même si le W5700 reste mon préféré pour sa colorimétrie et son rendu HDR, c’est le W1720 qui m’a le plus enthousiasmé dans le trio W1720/W2700/W5700. à 1199€ son rapport qualité/prix est pour l’heure imbattable. Attendons maintenant la réaction de la concurrence mais elle aura fort à faire pour égaler ou surpasser ce modèle, ne serait-ce que de quelques dixièmes de degrés… S’écoulera-t-il beaucoup d’eau sous les glaciers en fonte accélérée ? Nous le saurons dans une prochaine aventure d’expertise « vidéoprojectorale » mais le W1720 est pour l’heure le modèle de projection à l’horizon 2020!

GOLD AWARD PHC.FR
GOLD AWARD PHC.FR

J’ai apprécié :

  • Discrétion de fonctionnement,
  • La colorimétrie en sortie de boîte,
  • La luminosité SDR et HDR,
  • Le piqué d’image et le rendu 4K,
  • Le prix.

Je regrette :

  • Un contraste natif moyen
  • L’absence d’interpolation d’images,
  • L’absence de possibilité de mise à jour à domicile.
BenQ W1720
BenQ W1720

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES (données constructeur)

Luminosité (ANSI lumens) / 2 000 lumens ANSI

Rapport de contraste (FOFO) / 10,000:1 ‎

Haut-parleur / 5 W x 1

Résolutions prises en charge / VGA (640 x 480) à 4K UHD (3840 x 2160)

Couleurs d’affichage / 30 Bits (1,07 milliards de couleurs)

Lampe / 240W ‎

Durée de vie de la source d’éclairage / Normal 4 000 heures / Économique 10 000 heures / SmartEco 8 000 heures / LampSave 15 000 heures

Rapport de projection : 1.50 – 1.65 (100″ @ 3.32 m)

Niveau de zoom : 1.1X

Ajustement de la correction de distorsion trapézoïdale : 1D, vertical ± 40 degrés 

Décalage de la projection : 110%

Segment de roue chromatique : 6 segments (RVBRVB)

Espace de couleurs Rec.709 : 100%

Haut-parleur : 5 W x 1

Interface : PC (D-Sub) Computer In-1 (D-sub 15pin, female), x1 HDMI-1 (HDMI 2.0 & HDCP 2.2); x1 HDMI-2 (HDMI 1.4a & HDCP 1.4), USB type A , x1 USB Type A (puissance 1,5 A)

x1 USB Type mini B (Service), Entrée audio (mini-jack 3,5 mm), x 1 Audio In (mini jack), Sortie audio (mini-jack 3,5 mm); RS232 (DB 9 broches), Commutateur 12 V CC (jack 3,5 mm)

HDR : HDR10, HLG

Consommation d’énergie standard

385W / 330W / 245W (Max / Normal / Eco)

Consommation d’énergie en veille : 0,5W Max. à 100 ~ 240VAC

Niveau sonore acoustique (standard/Eco) : 33/29 dB(A)


Dimensions (H x L x P) (mm) :c353 x 135 x 272 (mm)

Poids net (kg/livres) : 4.2 kg / 9.2 lbs

ENGLISH VERSION

TEST W1720
Faced with the break-up of last year’s models W1700 and TK800, which was close to that of the Arctic ice pack, the video projector manufacturer BenQ took into account users’ comments regarding the lack of a light frame that hit its models. With a reaction capacity that must once again be recognized and without waiting for sea level to rise again, the Taiwanese firm asked the manufacturer of DLP (Texas Instrument) chips to review its copy and provide new models without this visual pollution. This is a readiness and pragmatism to make the IPCC jealous because the result is the restoration of a healthy climate on the Earth of video projectors as we have seen on the W2700 and W5700 models, and now it is the turn of the successor of the W1700 to pass the tests of your humble servant. What does this new model have in store for us? Is it finally the long-awaited 4K successor to the W1070? Is it or is it not part of an unfinished firmware like the W2700/W5700? It is to these questions that I will answer through this new test bench where, be certain, we will not skimp on the taking of measurements, perhaps not up to the rate of greenhouse gases but better than the Toto protocol!

GENERAL PRESENTATION

The BenQ W1720 is a DLP home cinema projector (chip 0.47) with 4K XPR (X4) simulation. It is equipped with an RGBRGB chromatic wheel optimized for the restitution of cinema colours. Its light source is based on a conventional 240W lamp with a brightness of 2000 lumens and a contrast of 10,000:1 (manufacturer figures).
A super-efficient mode should increase the life of the bulb to a theoretical maximum of 15,000 hours.
Unlike the W2700/W5700, the W1720 does not have video processing with image interpolation or a media player. The dynamic iris of the two models mentioned above has also disappeared. However, the smart eco brightness management mode provides adaptive contrast.
The BenQ W1720 retains the sound system of the W1700 with a 5W loudspeaker. It is also ISFccc certified and has two hidden menus for calibration professionals. I will say it right away: the good quality of the colorimetry settings in the factory makes it unnecessary to invest money in this operation. The BenQ W1720 has the advantage of being immediately usable with small factories, but let’s not throw the water from the polar bear before the baby’s plough: we will see this particularity together in the « colorimetry » part of the technical verdict.
Let’s go back to the differences that distinguish it from its predecessor: the W1720 is equipped with a new optics with a shortened projection ratio: 1.5 – 1.65 (compared to 1.47 – 1.76 for the W1700); its zoom increases to 1.1 x (1.2 x for the W1700), the brightness is down with a maximum of 2000 lumens (2200 lumens for the W1700).
The W1720 loses the optical protection cover that was present on the W1700.
In terms of addition, it should be noted that the W1720 is now compatible with 4K HDR-10 and Hybrid Log Gamma HLG (4K TV broadcast). Its new MStar chip allows it to display 3D in 1080P.

Finally, as mentioned, the main improvement is the integration of the new Texas Instrument micro-mirror chip, which is exempt from the unfortunate phenomenon of a light frame that surrounded the image projected by the W1700 and which I have criticized many times.
I wonder in passing about the awarding of an EISA award to the BenQ w1700 at the time; did the jury really turn on the projector when they missed such a defect? It is also funny to read tests from colleagues indicating that this problem has finally been solved while in their evaluations of the W1700 they indicated, at best, that it was not a problem… There are polar caps that get lost…
We should soon see the arrival of corrected versions at Acer, Optoma and ViewSonic.
The BenQ W1720 is now available in France at a recommended retail price of 1199€ (to one degree we are at 1200€ what).

PHYSICAL TOUR

With the exception of the loss of the plastic cover that protected the optics, it is complicated to distinguish the W1700 from the W1720, which has the same dimensions and the same bounced shell as the 2018 version. If you do not look for the reference on the back of the unit or on the delivery box, it is possible to make a mistake.
The differences are inside, including the optics with a modified projection ratio. Thus, to obtain an image of 2m50 of base you will need a distance between 3m75 (minimum) and 4m12 (maximum).
Zoom and focus are manually adjustable and the new BenQ does not have a mechanical Lens-shift optical shift.

To raise the projector you have a retractable stand. Under off-center placement conditions, the 4-axis electronic keystone correction device will correct image geometry problems.
The connector panel includes 2 HDMI sockets but only one of them is in HDMI 2.0 & HDCP 2.2 version and allows 4K HDR signals to pass through (for the moment it’s mean!). These inputs are supplemented by a USA-B socket, a mini-USB socket, a VGA, audio sockets (inputs and outputs) and an RS-232. Be careful, the USB plug is not used to update the firmware of the W1720; only the W2700 and W5700 benefit from this possibility.
BenQ’s white remote control is back with its blue lighting. I simply have a complaint about it and it becomes a habit on the brand’s remote controls: access to the battery compartment is particularly difficult. We spend long minutes trying to slide the panel. It pissed me off! With the BenQo remote control you don’t start full pot!
The w1720 remains 3D 1080P compatible with DLP-Link synchronization glasses that you will have to buy in addition.

MENUS

The colorimetry settings configured at the factory are broken down as follows: Bright, Vivid, Cinema rec.709, HDR-10, HLG, 3D and finally 2 user memories. The W1720 also has 2 ISFccc menus that can be unlocked with a code (ISF Day and Night).
To adjust the colors, the following values can be selected: « cold, normal, warm, native). All factory settings can be edited and saved. To fine-tune the projector, the W1720 is equipped with Gain and Bias settings as well as a CMS active on all 3 dimensions of the Gamut.
For the SDR gamma, it will be necessary either to adjust the contrast and brightness settings or to select factory-set target values. As soon as the projector detects a 4K signal, it gives access to a specific HDR brightness setting on 5 levels (one zero point and 2 negative and positive points). The advanced menu gives access to the « CinemaMaster » settings but without fluidity assistance. The only options available are: « Color Enhancer, Pixel enhancer, flesh color, DCTI and DCLTI », algorithms that affect color and contrast.

TECHNICAL VERDICT

Operating noise:
All BenQ 4k simulation DLP projectors feature a silent mode that is well named and disables XPR processing. In this configuration, the W1720 is not heard running. However, it only allows the projector to operate with 1080P sources.
In its economic mode, you can hear the fan running a little more, but only at a very good 30 dB, which is the value of the residual noise in my room. Switching to a full power lamp increases the measurement to 35 dB, which remains reasonable and close to the data announced by the manufacturer (33 dB).

Prickly and sharp:

The W1720 does not have the same optical quality as the W5700, but if the results in the centre of the screen are excellent, the corners are affected by slight chromatic aberrations. However, it should be remembered that the successor of the W1700 is sold at 1199€, so there is a few degrees of difference.
The waves on our UHD test pattern also show that unlike the W2700 and W5700, the 1:1 mapping between the source and the projector is not performed. The projector’s internal video processing remains active.
Fluidity :
In the absence of an image interpolation device, the judder (slowing down the image in travellings with loss of precision) is present in the kinematic rendering of the W1720, but it remains lightweight and, when you have been used to living without it, it is perceptible. But let’s twist it up: the level remains bearable for a person like me who is very sensitive to this phenomenon.
Input lag :
The two new models recently tested at BenQ (W2700/W5700), with a display delay of more than 80 ms, were of little interest to network video game enthusiasts in which response time is critical. On the other hand, the lag input level is halved with the W1720 and thus reaches a maximum of 42.7 ms, which is much better.
We do not reach the level of the best in this field but the W1720 is more suitable for Gaming than its brothers with image interpolation.
Overscan/failure of light frame:
To determine if the W1720 displays the entire image it is supposed to project, without trimming the edges, I use the UHD test pattern below. On its periphery visual elements are placed there. All those who should appear are present in the image.

Let’s also look at the major difference compared to the W1700, namely, if you had still been deaf to the warning, the disappearance of the light frame and the inconvenience to the spectators it generated during the projection. It would be wrong to say that this frame has completely disappeared, it has simply regained a size of a few pixels much smaller than that of the W1700. The W1720 therefore returns to the levels found on most DLP projectors.
Contrast and brightness:
I measured all the factory modes of the W1720, supplemented by the values obtained after calibration. With accurate colors, the new BenQ displays a brightness of 1400 lumens at full power and 910 lumens in economy mode.
Under these conditions, in 1080P SDR it is capable of illuminating an image base of 3m80 with a luminance of 16 fL (reduced to 3m10 in economy mode).
For the 4K HDR, it is also strong for a home theater projector of this price by being able to reach an image base of 3 meters with 26 fL (2m70 for 30 fL). It’s much better than the W2700.
The native contrast is not a carbon sink: it remains below 1000:1. Fortunately, switching to smart eco mode combines high brightness (measurements are identical to those of full power lamp mode) with adaptive contrast management, increasing it to over 3000:1.

Colorimetry and Gamma:
At 1199€, the W1720 has the audacity to offer an almost ideal colorimetry with the references rec.709 (HDTV) as soon as it comes out of the box. Again, the BenQ W2700 was not able to do so well. Due to the lack of an integrated color filter as on the W2700/W5700 (but is this a bad thing given its impact on brightness?), the color space of the W1720 slightly exceeds the reference rec.709 and is limited to 76.1% of the DCI-P3.
The color temperature and Gamma in the cinema mode do not need to be altered and I find in the Gamma levels announced by the manufacturer the precision to which BenQ had first upset and then accustomed the planet on models like the W1070 or the W2000, .
For HDR, don’t expect to reach the DCI-P3 Gamut; the EOTF gamma is correctly configured but there is no HDR auto-mapping, just increase the contrast a little bit between 52 and 55 depending on the movies.
Here are my recommended settings for SDR:
Mode user 1
Normal color temperature
Red Gain: 103
Green gain: 100
Blue gain: 101
Red shift: 249
Green shift: 256
Blue offset: 263
Gamma: 2.2

In HDR:
HDR-10 with contrast between 52 and 55 without touching BenQ’s dedicated HDR contrast settings.

SUBJECTIVE VERDICT

The profession of tester or rather the hobby concerning me reserves some moments of enthusiasm and often surprises. Indeed, after having tested a device of the top quality of the JVC DLA-NX9, it was to be feared a hard descent from the stratospheric cloud to entry-level devices. Well, the W1720 quickly convinced me otherwise!
Beyond the contrast figures that could fuel more than one Gulf-Stream of debate, the visual perception of the W1720’s image is quite stunning and I thought before my measurements that it was cheerfully exceeding the values recorded. I don’t know how BenQ gets to this tour de force, but it was this point that surprised me first.
Here are for the 1080p SDR some pictures of the image projected by the BenQ W1720 on my technical screen Lusoscreen Dark Star plane of 2m50 base in connection with a Panasonic DP-UB820 reader. The least we can do is to point out that the numbers do not reflect the contrast rendering in this configuration at all. The blacks are dense and with a lot of detail, proof of the precision of the gamma settings of the new BenQ.
The processing of SDR sources with scaling is optimal and gives the image an impressive 4K rendering. I was so impressed with the visual result that I almost forgot the test and watched the whole film.
It’s a shame that the blog configuration doesn’t allow me to display the photos taken in their entirety (they are too heavy for the host) but the degree of precision achieved in this wide shot of Lucy is exceptional in this price range.

In 4K HDR, the automatic metadata management is less accurate than with the W2700/W5700, I had to make some fine contrast adjustments (between +52 and +54) depending on the movies, but you won’t end up with an image that is too dark.
BenQ has made a special effort to make the sad episode of light frame chips go away, but also to provide users with an optimized HDR rendering, regardless of their budget. It’s also won with the W1720, which allows you to enjoy UHD Blu-ray without any headache and with natural colors. HDR brightness is also present, which allows the W1720 to project a high dynamic image;

If my eye was flattered by the 1080P SDR visual result of the W1720, it is even more flattered by the Ultra High Definition sources. I was able to rediscover Sicario’s first opus with a sharp image, full of details and a high density of colours and blacks.
I tried to capture my visual impressions in the photos that illustrate this paragraph. The W1720 is a good pill for the gullet of the reticent to switch to 4K HDR.

Finally, I wouldn’t be complete if I didn’t mention the rendering of streaming channels. Although I am a Netflix subscriber, my internet line doesn’t allow me to have access to 4K. So it was in 1080P that I conducted my tests with my favorite extracts from « Triple frontier ».
The visual results for Netflix (I dare not compare OCS and its repetitive image freezes and DVD rendering) are halfway between the 1080P and 4K HDR renders described above. The passages in the jungle at the beginning of the film before the attack on the trafficker’s residence are very precise with a lot of depth and detail in the dark passages.
For all the sources tested, the W1720 will have demonstrated the accuracy of its colors, which allows you to easily avoid any calibration with the settings indicated in the technical verdict section.

CONCLUSION

Forgotten the calamitous BenQ W1700 and its bright frame; the W1720 has made the bad impression of 2018 disappear and finally offers a quality 4K successor to the cult BenQ W1070.
If the JVC DLA-NX9 is undoubtedly – but at the price of a decarbonized sedan – the best high-end projector I just tested in 2019, the W1720 comes to install itself in first place among the models at less than 1200€. Certainly, it does not have an extended color filter, HDR mapping, image interpolation and other media player but it has the merit of projecting with Culot (better than Nicolas) 4K HDR and 1080P SDR images that combine dynamics, colorimetric accuracy and precision, all under the environment of a stable and unbudgeted firmware! After this test, it is so meritorious and remarkable that I withdraw the Gold Award from the W2700 and enthusiastically award it to the W1720 and I have no doubt that it will enjoy the same popular success as the W1070.
More generally after these three tests of new projectors from BenQ’s know-how and even if the W5700 remains my favorite for its colorimetry and HDR rendering, it is the W1720 that enthused me the most in the trio W1720/W2700/W5700. At 1199€ its quality/price ratio is for the moment unbeatable. Now let’s wait for the competition’s reaction, but they will have a lot to do to match or exceed this model, even by a few tenths of a degree… Will there be a lot of water flowing under the accelerated cast iron glaciers? We will know in a future adventure of video-projector expertise but the W1720 is for the moment the projection model for 2020!

I appreciated it:
Discretion of operation,
The colorimetry at the end of the box,
The SDR and HDR brightness,
Image sharpening and 4K rendering,
The price.

I’m sorry. I’m sorry:
An average native contrast
The absence of image interpolation,
The lack of possibility of home updates.

132 Comments

  1. Merci à mon camarade cattod pour son aide dans la finalisation de ce 50ème test de vidéoprojecteur pour le blog de PassionHomeCinema.fr. 50 tests publiés en un peu moins d’un an. Merci à tous mes anciens lecteurs pour votre fidélité et votre soutien et bienvenus à tous les nouveaux.

  2. Bravo pour ce test. Je trouve que les dlp ont un rendu plus piqué en général (mais j’en ai pas vu tellement), que d’autres systèmes.

    Maintenant qu’il ne rougit pas devant un Jvc, dernière génération, c’est de la prouesse. Mais je ne peux pas m’imaginer, que le contraste et les noirs, cela devrait être d’un autre monde, non? Ce qui est bien aussi est que ce modèle est parfait sortie de la boite, cela n’a pas été toujours le cas.

  3. Étant possesseur d’un w1070 de la 1ere heure, j’ai peut être trouvé son remplaçant grâce à toi. Merci pour ces tests uniques. Une seule question : si tu avais le budget de 1600euros, tu choisirais lequel au final ?

  4. Super test ! Merci ! Que prendrez tu entres un HU80K et celui ci ? En fait il ya tellement de références cette années en dessous des 3000e que c’est difficile de faire un choix. Penses tu qu’il serait pertinent d’ajouter un guide d’achat. Un peu à la façon des numériques ? Le choix de la rédaction, le meilleur qualité prix.etc… Ça permettrait d’avoir une vision globale de la rédaction. Merci, vous faites un super travail !

  5. Le test m’a convaincu. Je vais le prendre. Connaissez-vous des sites ou des magasins qui vendent ce produit ? Car je ne trouve rien en-dehors de Boulanger au prix de 1199 euros.

  6. optoma-uhd-420x-4k-hdr-2200-lumens-blanc

    gregory

    Bonjour pourriez vous me dire si ce deal est intéressant.

    je viens de vendre mon benq w1070 à l instant 380 euros (avec une lampe en plus) pour acheter ce modele 4k.

    la seule chose qui m inquiete est le cadre lumineux sachant que je projette sur le mur blanc de mon appart (murs blancs immaculés aucun défauts car l appart est comme neuf) donc ca sort nickel.

    j hesite a acheter un ecran pour masquer ces bords lumineux.

    pourriez vous m aider je sais que ce n est pas l objet du forum mais je n ai pas trouvé de contact mail sur le site.

    merci a vous

    • Et bien vous avez raison d’être inquiet surtout en projetant sur un mur blanc sur lequel le cadre lumineux sera encore plus perceptible. Mieux vaux partir sur un projecteur équipé de la nouvelle puce 0.47 même s’il est plus cher.

  7. Merci Greg pour ce super test, comme d’habitude. J’étais à la démo Benq où l’on avait pu voir le 2700 et le 5700 à l’œuvre. Le rendu très cinéma du 5700 écrasait le 2700. J’ai l’impression en lisant ton test que le 1720 fait mieux que le 2700. Juste une impression ? Dans une pièce dédiée avec un écran de 2m20 de base, la différence de prix justifie t-elle l’achat du 5700 face au 1720 ?

  8. Salut Greg

    merci pour tout les tests que tu nous ponds depuis le debut d’annee
    j’aurais voulus acheter ce petit 1720 mais sur ma base de 270cm il me faudrait tiré les murs de ma salle dédier
    je pensait qu’il aurait le même rapport de projection que le w2000

    tristesse

    • BOnjour,
      Dommage que je me sois précipité sur le acer M550 c13 déçu du benq w1700.
      Je trouve l’image très belle mais quelquefois en SD avec des clignotementqs en contre-jour( fenêtre)
      Penses-tu que je doive le vendre ou investir dans un ecran technique xy screen? Je ne sais lequel choisir. Il me faut un écran electrique ou manuel.

      MERCI

  9. Super test, merci pour tout ce que tu fait pour la communauté de l’ann…ah non des amateurs de projo lol
    Petite question, pense tu que le lag est un sujet sur lequel les fabricants se triture l’esprit ou bien alors c’est le cadet de leur soucis et si jamais il s’avère que le lag est passable alors il devient un argument marketing en plus ??? Pourrais tu un jour poser la question lors d’un futur salon ? Peut-être que c’est aussi un vrai casse tête ???

  10. Merci Greg pour ce nouveau test effectué avec précision mais plus je lis tes tests, plus je suis indécis pour l’achat d’un vidéoprojecteur pour un budget similaire au w1720.
    Dernièrement, un conseiller m’a précisé qu’il vaut mieux prendre un très bon vidéoprojecteur full HD plutôt qu’un speudo 4k pour un budget de 1200€. Serais tu du même avis ?
    Il m’a conseillé l’Epson W6700 mais par rapport à la sortie du BenQ w1720, est-ce le bon choix ?

  11. Merci Grégory pour tous vos tests !
    Je cherche à remplacer mon W1080ST et le W1720 me fait de l’œil… En revanche sa focale est trop longue pour les dimensions de mon écran (283cm de base) et la longueur de ma salle dédiée (5m50, mais je ne voudrai pas avoir le VP au-dessus du second rang).
    Un « remplaçant » 4K du W1080ST est-il prévu ?

  12. Bonjour Grégory,
    Merci pour tous ces tests extrêmement complets depuis le début de l’année ! J’hésite à prendre le W1720 ou l’Optoma HD29h. Penses-tu que le gain du W1720 par rapport à l’Optoma en terme de contraste et de résolution vaut la différence de prix entre les 2 pour une utilisation mixte films et (surtout) jeux-vidéos ?

  13. Bonjour Greg,
    Merci pour ce super test (et tous les autres d’ailleurs!).
    Je suis malheureusement pas éligible au w1720 => j’ai un écran de 2,8m de base pour un recul de 3,6m max … contrairement au w2700.
    Peux-tu me dire si une maj du firmware pour corriger les défauts (entres autres) de luminosité et de contraste?
    Sinon quel projecteur serait le 2e choix pour un budget <2000€ (X10 4K compris 🙂 )?

      • salut greg, je disposais jusqu’à ce jour du benq w1120, qui a grillé suite a des problèmes électriques, pour le renouvellement jai une enveloppe de 1200€ et j’aimerais pourquoi pas passer a un modele au dessus voir 4k. Après mes recherche et etude de tes test, jhesite entre le w1720 et le m550.
        tu dis préférer le w1720, peut tu me dire pourquoi ? aventage /inconvénients de l’un par rapport a l’autre ?
        usage cinema/sport dans un salon assez lumineu sur mur lisse blanc.
        merci a toi pour tout ce que tu fais

  14. Bonjour Grégory, Merci pour ton test.
    J’ai actuellement un w2000 sur un écran gris haut contraste de 2,25 m, je voudrais passer à la 4k
    Dans ma configuration que choisirai tu entre ce w1720 et le w2700 ( en sachant qu’il y auras peux etre une mise à jour du firmware du w2700).
    Merci pour ta réponse.

  15. Tu peux nous donner tes versions de firmware pour le W5700 et le W1720 ?
    J’ai commandé un W5700 et je voudrais savoir si j’ai ue version MAJ ou pas ?

    Merci

  16. Thanks for another great review Gregory! I think I would have gone for this if only the throw was shorter. I now await your review of the Viewsonic x10-4K. Any idea when you will be receiving a unit for test?

  17. Bonjour,
    Le test donne vraiment envie.
    à la différence du w2700 il n’y a pas pas de cache noir.
    Y-a-t’il des fuites de lumière en utilisation au plafond?
    Merci

  18. Bonjour,
    j’ai du mal comprendre l’attente du x10-4k par rapport aux 2 Benq récemment testés (w1720 et w2700).
    C’est un projecteur à courte focale (rapport de projection fixe à 0.8), sans zoom, avec fonctions multimedia et wifi, donc pas vraiment la même cible que les Benq 1720/2700
    C’est plutot le X100-4K qui rentrerait en concurrence vu son rapport de projection (1.22~1.44) et son zoom 1.2, en revanche, celui là n’est pas pour tout de suite.

  19. Bonjour,

    Une question svp : j’ai le W1070 et je souhaiterais savoir si la fluidité est quand même meilleure sur le W1720, en l’absence de dispositif anti-saccades ?

    Merci pour votre travail.

  20. Merci pour ce test Gregory.
    Après la douche froide qu’a été l’évaluation du W2700 – avec une luminosité inférieure à celle du vénérable Benq PE5120, mon premier projecteur, voici enfin une bonne nouvelle en projection 4K accessible. Même si j’aurais préféré encore 200 lumens de plus. Benq semble enfin avoir résolu avec le mode « silence » le défaut le plus souvent reproché aux modèles de la génération précédente : le BRUIT. 35 dB en mode lampe haut c’est absolument remarquable – les w1070/1090/2000 étaient à 42 dB.
    Pour tout ceux qui vont se jeter enfiévrés sur le « Benq Projector calculator » (https://projectorcalculator.benq.com), il est important de préciser que le nom international du modèle est Benq W1700M. Ce qui est moins remarquable c’est encore une fois un changement de focale et et de zoom par rapport au W1070 qui vont nous obliger à refaire des trous au plafond… Y_Y

  21. « … Ce qui est moins remarquable c’est encore une fois un changement de focale et et de zoom par rapport au W1070 qui vont nous obliger à refaire des trous au plafond… »
    Sa focale est moins courte que le BenQ W1070 🙁

  22. Bonjour,
    Merci pour ce test.
    Dans une salle non dédiée, murs blancs, fenêtres pouvant être occultées, un écran technique est-il indispensable pour ce VP ?

  23. Congrats for the great review.

    Can you clarify something please?
    In what way the w1720/w2700 and w5700 get dynamique contrast? Is it via lamp dimming or via mechanical/electronic iris?

    Thanks again.

  24. super test Grégory 🙂 moi qui partait pour le 2700 je crois que ce sera le W1720 belle prouesse Benq pour ce nouveau Projo je vois qu’il sont à l’écoute.J’attends ton comparatif et je commande 🙂
    merci pour ton super boulot 😉

  25. Bonjour
    Merci pour le compte rendu des tests.

    Pour prendre une décision peux tu , Grégory, préciser lequel des W2700 ET W 1720 est le plus fluide s’il te plaît?

    Merci.

    Tu passes un cap il semble sur ce test,a présentation et quelques détails, un nouvel élan dans le « travail » que tu effectues?

    Merci.

    • Bonsoir Frédéric, le W2700 est le plus fluide.
      Pour le reste j’ai juste appliqué quelques suggestions de mon camarade cattod sur la présentation des mesures.

    • Merci Grégory.

      Indépendamment de la 4k, ma base fait 2m jai tout intérêt à prendre un fhd finalement au vu de la difference de prix!
      J’hésite aussi avec Epson tw5650 mais depuis que jai goûté au DLP xgimi H1 (mon exemplaire avait un problème) je trouve le lcd fade…

  26. Bonjour
    Merci pour ce test je pense investir dans ce projo avec un prix abordable
    Une question sans rapport avec le projo que pensez vous du scrennline wave tensionné à BND? Je m’intéresse surtout au système de BND pour projeter des films en 2.35 format qui me plaît beaucoup.
    En sachant que ma salle est gris sombre y compris le plafond est-ce qu’un écran technique ne va pas être trop lumineux.
    Pour projeter en 2.35 avec ecran motorisé peu de choix sauf à des tarifs élevés.
    Si qqun à une autre option d’écran ou avis.
    Merci beaucoup
    Un amateur

      • Tant pis merci quand même.
        Concernant les bords noirs dynamiques avez-vous un avis sur cela? Y a t il vraiment un intérêt ? A en croire les qques sites visionnés cela permettrait de visionner plusieurs formats sans devoir régler le projo.

  27. Bonjour Grégory, et merci encore dans toute l’aide que tu nous apportes au moment du choix.
    Comme plusieurs commentateurs, je possède un 1070+ qui avait l’avantage de pouvoir projeter une large image (2m65 en ce qui me concerne) dans une petite pièce. Ni le 1720, ni le 5700 ne le permettent. Reste le 2700.
    Est-il urgent d’attendre, ou y a-t-il un équivalent dans la même gamme de prix?

      • bonjour gregory cela veut dire quoi un firmware stabilise ? vous aller recevoir quand le deuxieme modele2700?
        car je suis un peu perdu j etait pour le 2700 et maintenant je sais plus avec 1720 je regarde que des films d action en blue ray sur un ecran de 2.40 es defois de la 3d

  28. Bonjour gregory.
    Affectivement le test du 1720 perturbe tous ceux qui comme moi prévoyais de prendre le 2700.
    Mon soucis personnels viens sur le rapport de projection.
    Ducoup selon vous que serait le mieux:
    Le w2700 avec une base image de 2m34
    Ou le w1720 mais en base de 2m grand max (3m20 entre iris et écran)?
    Merci d’avance.

  29. Bonjour,

    Propriétaire d’un W2000, j’hésite pour un W1720. Est-il aussi le successeur du W2000, car le W2700 est une mauvaise série …

    Superbe test 🙂

  30. Bonjour Gregory, j’hésite toujours malgré l’ensemble des remarques entre le choix de l’optoma HD29H et le Benq W1720.
    Que conseilles-tu stp ? Sachant que je suis peu gamer mais exigeant dans la fluidité du jeu(hors réseaux) et très exigeant cinéphile merci

  31. Bonjour,

    4k mis a part entre un px725hd et celui ci lequel est le mieux niveau contraste et profondeur des noirs, lisibilite scenes nocturnes?
    Merci

  32. Bonjour Gregory
    J’ai fait l’acquisition de ce magnifique videoprojecteur et je me régal !
    Petite question : Faut-il laisser le mode Smart-Eco ou passer en mode Eco ? Je trouve Smart-Eco vraiment très lumineux mais c’est avec ce mode qu’il y a le meilleur contraste si j’ai bien compris.. Je pense que c’est indispensable en HDR mais pour du SDR ?? Je projete sur une base de 2m55 et selon tes mesures ça serait le mode Eco qui irait le mieu (16fl 2m70)
    Et enfin que pense-tu de l’option BrilliantColor ? Faut-il l’activer ?
    Merci

  33. Bonjour à tous,
    Merci pour ce test.

    Ce sera mon tout premier achat !
    J’ai un recul de 3,8m. D’après les calcul des différents sites, j’aurais une base image comprise entre 2,16m et 2,59m (Une diagonale de 2,48m à 2,97m).

    Maintenant que j’ai trouvé ce 1720, ma question est donc, qu’elle écran de projection choisir ?
    J’ai vraiment du mal à m’y retrouver 🙁
    Je sais que je dois m’orienter vers un écran technique compte tenu que je n’ai pas une pièce dédiée, mais je n’ai vraiment aucune idée des références vers lequel je dois me tourner.

    Quelqu’un pour m’orienter ?
    Très bonne journée !

  34. Bonjour Grégory,
    je suis en contact avec elite screen pour un cadre et toile 5D en 110″ à prix défiant toute concurrence. Le gain étant de 1.5, penses tu que ce soit risqué comme association avec ce 1720 que je m’apprête à commander ? (salle non dédiée).
    Pour le projecteur, un utilisateur se plaint du HP qui se ré-active à chaque allumage et grésille? Avez tu constaté ce problème ?
    Idem, il le trouve quand même bruyant, les valeurs que tu donnes sont en mode smart eco ?(car sur mon 1070, le smart eco est plus bruyant que l’eco)
    Merci d’avance

    • Bonjour Cédric, avec le W1720 si tu veux avoir des noirs qui tiennent la route, mieux vaut partir sur une toile technique 0.8 ou 0.9. Je n’avais pas de souci avec le HP sur mon exemplaire. Le mode smart éco équivaut au mode normal en bruit de fonctionnement et le mode économique au mode éco+.

      • xy screen ne recommande pas la black cristal pour les benq 1720 et 2700 (manque de luminosité) d’après les personnes qui les ont contactés.
        Vraiment compliqué ces choix de toiles. J’ai également un devis pour la toile ALR1.1 en 240cm de chez cine-screen mais plus cher et que la toile par rapport à elitescreen
        Vu que je vais supprimer la télé dans mon salon mur gris plafond blanc, je pensais qu’un gain positif serait plus polyvalent ?

        • Je suis aussi curieux. Je vais acheter un w1720 soon et je cherche une toile.
          C’est le très compliqué a comprendre comment bien choisir..
          Je cherche juste un screen material parceque je vais faire un cadre moi même mais je sais meme pas lequel choisir. Entre les 1.5 et 0.8 ca fait une sacrée différence.
          L’environnement compte aussi, pour la reflectivité ? Tout est en bois chez moi

          • Le choix de ton écran et de son gain dépendra également de la taille d’image que tu envisages avec le W1720. Avec ce projecteur il est possible de travailler avec un gain 0.8 en ne dépassant pas 3 mètres de base.

  35. Bonjour Greg
    Après le w2700 je viens de prendre le w1720,que je test actuellement.j ai une question concernant le réglage recommandé en sdr que tu preconises ,l est il lorsque que l on passe en mode hdr auto et silence désactivé ? (@cedric:Je n’ ai pas non plus de bruit concernant le HP). Merci.

  36. Gregory,
    J’ai reçu mon exemplaire hier, globalement très satisfait et mes impressions sont cohérentes avec ton analyse. Encore merci pour tes tests !!
    Pourrais tu nous donner plus d’informations et tes recommandations sur les fonctions suivantes :
    Color Enhancer, Pixel enhancer, couleur chair, DCTI et DCLTI stp ?
    ainsi que reduction du bruit ?
    Merci d’avance

    • Excellent choix cédric :

      Color Enhancer (touche à rien), Pixel enhancer (+3 à + 5 en fonction de tes goûts), couleur chair (touche à rien), DCTI et DCLTI (touche à rien)

  37. bonjour a tous,

    je souhaite investir dans un nouveau VP prix inferieur a 1500€ mais le choix est cornelien, après moultes recherches j’hesite donc entre le Acer M550, et les benq W1720, W2700 .
    entre les nouvelles MAJ de firmware etc je ne m’y retrouve plus et je ne sais que choisir…. pouvez vous m’aider ?

    a savoir le VP sera dans un salon (pièce non dedier) sur mur blanc mat lisse et plafond blanc, avec un recul max possible de 2m90 j’ai amplis yamaha rx v-685 et mi box S ……..

    je disposais actuellement d’un W1120 qui ma jusqu’à ce jour parfaitement satisfait mais a griller suite a multiples coupures de courant ……

    pouvez vous m’éclairer et me guider dans mon choix !?

    je vous remercie d’avance.

    Bottxok

  38. ENFIN !

    Merci Gregory !! Super test ! j’étais tellement déçu du W2700 et son imput lag atroce ( pour jouer ), Je suis sur un W1070+ et j’attendais son remplaçant.
    Il est même plus rapide 🙂 donc que du bonus !

    Petite question : tu dis que le cadre lumineux est réduit mais toujours présent ?
    Sur mon W1070, si je suis dans le noir complet, et que l’image est sombre, je vois également un cadre lumineux autour, assez léger, qui ne me dérange pas, c’est ça le soucis de cadre ?
    Sera t-il plus présent que sur le W1070+ ?

    Merci 🙂

      • Merci 🙂
        Penses tu que par rapport à un vieillissant 1070+, je n’ai que des avantages à prendre ce VP? Je déménage en fin d’année dans ma nouvelle maison énorme construction, et je souhaite installer directement un nouveau Vp, pour ne pas être limité par une installation obligatoire au même endroit 🙂

        Te remerciant pour tes test très qualitatifs

        • Bonjour Nicolas, tu vas y gagner en définition et en capacité à projeter des films 4K HDR mais pour le contraste le W1070+ est meilleur. A toi de voir ce qui est important pour toi.

  39. Bonjour,
    Est ce que vous trouvez qu’il y a une énorme différence sur du 1080p SDR en mode silence ou normal au niveau de la netteté ?
    Je lis des propos disant que l’upscale est bluffant et que ça ressemble à du 4k mais personnellement je ne vois pas de différence sur la netteté. Et XPR est grisé dans mon cas (mode SMART ECO) ? serait ce un dysfonctionnement ?
    merci d’avance

  40. Merci Gregory mais je ne comprends pas cette phrase dans votre article : « Le traitement des sources SDR avec mise à l’échelle est optimum et donne à l’image un rendu 4K impressionnant »
    De quelle mise à l’échelle parle t’on ?

      • En comparaison du w1070 sur le même fichier 1080p, je ne vois aucune différence de netteté, y a t’il une fonction à activer ? Comment peux t’on savoir si le XPR est actif ? Ou alors j’ai un problème…

  41. Bonjour Grégory,
    Je dois fais faire un choix entre le vidéoprojecteur Xiaomi Mijia Projecteur Laser TV 4K et le BenQ W1720. Pourriez m’aider a faire mon choix.
    Merci.

  42. Bonjour Grégory,
    merci pour votre travail et votre passion qui nous aide tous, passionnés de Home Cinéma 🙂
    VP fait actuellement une Epson et le TW 7400 est à 1500€. J’étais parti pour acheter le W1720 mais cette vente me met le doute … qu’en pensez vous en termes de rendu d’image base 2.40m ? (car je pense que le tout motorisé de l’épson est agréable).

    Merci pour votre réponse.

    Jack

  43. Bonjour Grégory,

    J’ai récemment acheter une maison dans laquelle se trouve une salle dédié , problème le proprio ne m’a pas laissé le VP ^^.

    J’ai donc commencer à me renseigner sur le net, et je suis tomber sur le blog PHC ou tu nous régale avec tout tes test.

    Je compte donc acheter un VP, j’ai deja une fixation au plafond qui se situe à 3,75metre d’une toile fixe qui fait 2,10m de largeur pour 1,20m de hauteur.

    J’ai un budget de 1500€ Max pour un VP que je souhaite utiliser pour regarder des films et faire quelques partie de jeux vidéo.

    Étant novice je voulais connaître ton avis sur le VP à choisir, est ce que je peux me diriger vers le benq w1720 ou dois-je faire un autre choix .

    Merci à toi et bonne continuation.

    • Bonjour Gaëtan, avec ta distance et la taille de ton écran le W1720 ne convient pas. Si tu ne veux pas absolument de 4K tu as l’Epson TW6700 à moins de 1000€ qui lui conviendrait. Il est bon pour les 2 utilisations que tu envisages (mais pas 4K).

      • Bonjour Grégory,

        Merci encore pour ton analyse et tes conseils. J’ai le même écran que Gaétan, et j’ai un budget de 1200-1300€ max. J’ai aujourd’hui une TV 55p Samsung avec des couleurs très vives (ce que j’apprécie) et je souhaiterais garder cet esprit pour mon VP. Dois je partir sur un 4K (malgré un écran si « petit ») ou un très bon FullHD serait mieux ? Que me conseillerais tu ? L’acer M550 ?

        Merci encore pour ton retour, je pense que je vais craqué pendant ce mois de solde 🙂

        David

      • Tout d’abord merci pour ta réponse ,

        Pour ce qui est du recul, je ne suis pas bloquer au 3,75m que je t’ai indiquer, je peux aller jusqu’à 6,90m(profondeur Max de ma pièce).

        En revanche j’aimerai garder ma toile pour une question de budget , bien sûr si le combo VP ( ex: w1720) et la toile ne dépasse pas de beaucoup les 1500€ pourquoi pas.

        J’étais attaché à un VP 4K car je dispose d’un boîtier Tv qui me permet de regarder des chaînes , films et séries en 4K.

        Voilà tu en sais un peu plus, avec c’est nouvelles infos me conseille tu toujours l’ Epson TW6700 ou bien je peux passer sur un autre VP qui idéalement supporte la 4K.

        Merci pour d’avance pour ton retour .

  44. bonjour Grégory , j aimerais savoir plusieur chose . Si ce benq vos le coup par rapport a mon BENQ w1110 ? J ai deja un cadre en alu velours , j aimerais juste acheter une autre toile … que me conseillerais tu pour une chambre , donc pas une pièce dédier et le prix pour un écran de 2M50 ? Merci pour tous ses test qui sont vraiment précieux pour nous les amateur 😉

  45. Bonjour j’ai acheté un w1720 suite à la lecture de votre super test ! J’ai voulu le tester sur un mur blanc. Et je me retrouve avec un cadre géant lumineux, j’ai essayé d’autres PC c’est pareil ! Sur votre test vous parliez de quelques pixels hors la c’est bcp de pixels haha, erreur de réglage de ma part ou défaut ? D’après votre avis d’expert ?

    ps : voici une photo au téléphone du fameux cadre https://image.noelshack.com/fichiers/2019/29/1/1563193468-img-20190715-130920.jpg

    • Après avoir contacté Benq ils m’ont certifié que c’etait normal et que seul un écran de projection réglerais en partie le problème, j’ai prévu d’en prendre un adapté dans tous les cas mais ca me faisait un peu peur !

5 Trackbacks / Pingbacks

  1. BenQ W5700 versus BenQ W1720 – – Le Blog de PHC –
  2. Guide d’achat vidéoprojection 2019 : la sélection de Grégory – – Le Blog de PHC –
  3. Test BenQ W2700 : Second round – – Le Blog de PHC –
  4. Réception du BenQ TK800M pour un futur test PHC.FR – – Le Blog de PHC –
  5. Test Philips Screeneo S6 : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*