Test BenQ W2700 : l’avis de Grégory

Test BenQ W2700
BENQ W2700 face

Le BenQ W2700, dans sa version commerciale définitive, est enfin arrivé dans ma salle de projection. Ce modèle fait l’objet de nombreuses spéculations et d’une forte attente. En effet, grâce à sa puce DLP rectifiée, il doit faire oublier le désastreux épisode « cadre lumineux » qui frappait les appareils de l’année dernière comme les W1700/TK800 et toutes les autres déclinaisons chez Acer, JVC ou encore Optoma.

Libéré de ce premier handicap, le W2700 présente l’avantage de pouvoir mettre le pied au royaume de la vidéo projection 4K sans se fâcher avec son banquier.

A 1599€, il combine une résolution 4K par wobulation avec une optique entièrement en verre, une gestion automatique des métadonnées HDR (auto-mapping), un traitement vidéo avec aide à la fluidité 1080P et 4K, un lecteur médias et un système sonore intégré ! Après cette énumération, il est aisé de comprendre pourquoi la communauté des amoureux de grandes images à domicile trépigne d’impatience en attendant sa disponibilité dans les échoppes françaises.

C’est donc pour répondre à cette impatience que je vais vous décrire en détails les capacités et les performances du BenQ W2700.

PRÉSENTATION

BenQ W2700
BenQ W2700 face

Le W2700 est un vidéoprojecteur qui intègre une puce DLP 0.47 de Texas Instrument. Il ne dispose pas d’une résolution 4K native comme les Sony VPL-VW270ES ou autres JVC N5/N7/NX9.

Texas Instrument a mis au point le traitement XPR qui va dédoubler chaque pixel 4 fois grâce à une vitesse de commutation rapide de la puce (plus de 9000 fois par seconde) permettant à chaque micro miroir de reproduire 4 pixels distincts et uniques par trames.

Le nouveau BenQ est équipé d’une lampe classique (15 000 heures de vie en mode lampe super éco.). Il est annoncé avec une luminosité de 2000 lumens et un contraste natif de 30 000:1.

Le W2700 bénéficie de l’appellation constructeur “CinematicColor” qui doit garantir des couleurs fidèles au références rec709 dès la sortie de boîte grâce à une roue chromatique RVBRVB. Un rapport des performances colorimétrique mesurées en usine est livré avec chaque appareil.

Test BenQ W2700

S’agissant d’un appareil 4K HDR il supporte les signaux UHD et 4K, HDR10 et Hybrib Log Gamma (HLG).

Il intègre également des haut-parleurs CinemaMaster Audio+ 2 pour une utilisation séparée d’un système sonore home cinéma. Fidèle à son habitude, le constructeur a fait certifier son appareil ISFccc et il bénéficie des menus cachés utiles à un professionnel du calibrage pour ajuster finement sa colorimétrie.

Le W2700 utilise un système optique optimisé pour la 4K avec six groupes de 10 lentilles entièrement en verre.

Optique BenQ W2700

Un filtre de couleurs qui vient se placer dans le chemin de lumière doit lui permettre d’atteindre 95 % de l’espace couleur DCI-P3 et 100 % du Rec. 709.

A noter quelques nouveautés intéressantes par rapport au W1700 : tout d’abord la présence d’un mode d’interpolation d’image (aide à la fluidité), un port USB avec lecteur de médias intégré pour fichiers audio et vidéo et une mise à jour du firmware interne sans nécessité de retourner en station technique. Le W2700 dispose en outre d’un petit Lens-shift vertical (décalage mécanique de l’image) et est également compatible 3D avec des lunettes DLP-Link (non fournies).

Test BenQ W2700
Zoom focus Lens-shift BenQ W2700

L’ouverture active (iris dynamique) du CinePrime W2700 Home Cinema Projector contrôle la quantité de lumière dirigée à travers le système optique pour un contraste renforcé. Il analyse les valeurs de luminosité d’une scène et optimise le rendement lumineux et le contraste.

TOUR PHYSIQUE

La coque du W2700 se rapproche plus de celle d’un W2000 que du W1700. L’appareil est plus compact, plus ramassé et plus fin que le projecteur de 2018. Ses dimensions sont les suivantes : 380 x 127 x 263mm pour un poids de 4,7 kg.

Pour placer correctement votre W2700 dans votre salle vous ne bénéficierez pas de la motorisation de l’objectif. Il faudra ajuster le zoom et le focus manuellement. Si on peut saluer la présence d’un Lens-shift vertical, il ne pourra servir qu’à effectuer des ajustements mineurs, en raison de son amplitude limitée à 10%.

Un mode de correction automatique du trapèze pourra résoudre les problèmes de géométrie. Ainsi, quand le W2700 ne peut pas être placé bien au centre de la pièce ou sur la table, la correction trapézoïdale verticale permet de le décaler. Il compense l’effet de trapèze, ce qui permet de déplacer l’image de projection vers le haut ou vers le bas, presque indépendamment de la position du projecteur.

Le rapport de zoom est de 1.3X. Pour projeter une image de 2m50 de base, il vous faudra un recul compris entre 2m83 et 3m68. La télécommande est identique à celle des BenQ W2000/W2000+ et bénéficie d’un éclairage intégré.

La connectique comprend 2 prises HDMI 2.0a/HDCP2.2, une entrée VGA, 1 entrée audio, 1 sortie audio, 1 mini-USB, 1 RS-232, 1 USB Type-A 3.0 et une prise 12v Trigger.

Test BenQ W2700
Connectique BenQ W2700

La prise USB sert à connecter une clé ou un disque dur pour pouvoir projeter des contenus dématérialisés directement à partir du projecteur. Le BenQ W2700 s’engage donc avec pertinence dans la catégorie des «smart projector ». Ses utilisateurs peuvent facilement projeter du contenu à partir de supports amovibles à des vitesses de transfert élevées sans câble. Une grande variété de types de données, y compris la vidéo, l’audio et l’image, est prise en charge.

Test BenQ W2700
Lecteur médias BenQ W2700

La fonction de mise à niveau USB du projecteur W2700 de BenQ garantit à l’utilisateur d’avoir toujours le dernier firmware, sans avoir à retourner l’appareil en atelier.

Après ce petit tout physique, il faut reconnaître que BenQ semble avoir coché toutes les cases pour contenter les homes cinéphiles.

MENUS

Les variantes définies de colorimétrie proposées en sortie de boîte sont particulièrement limitées, ce qui toutefois présente l’avantage d’éviter de dérouter l’utilisateur lambda qui, souvent, désire du prêt à l’emploi (plug and play). Il y a 6 réglages : « Bright, Vivid, cinéma, D.Cinéma, HDR10, 3D, ISF jour et nuit et 1 mémoire utilisateur ». Chacun des modes est éditable ce qui accroît les possibilités de sauvegardes.

Test BenQ W2700
Menu image BenQ W2700

Pour régler les couleurs, vous avez toutefois accès à un ajustement séparé des Gain et Bias afin de corriger les Kelvins ainsi qu’à un Color Management System pour les 3 dimensions du Gamut.

En matière de gamma, aucun éditeur n’est présent mais le constructeur a défini plusieurs valeurs.

Dès que le projecteur détecte un signal 4K, il donne accès à un réglage spécifique de luminosité HDR sur 5 niveaux (un point zéro et de part et d’autre 2 points négatifs et positifs). On notera que, comme le JVC DLA-N5 récemment testé, le W2700 dispose d’une fonction « auto-mapping HDR » qui vient reconnaître l’encodage du Blu-ray 4K HDR et adopte la configuration lumineuse adaptée (le gamma EOTF) pour que l’image ne soit jamais sombre ou surexposée.

Test BenQ W2700
Menu luminosité HDR BenQ W2700

Le menu avancé donne accès aux réglages “CinemaMaster” avec aide à la fluidité disponible sur signaux 1080P et 4K HDR. Les options disponibles sont : “amélioration des couleurs, ton chair, pixel enhancer 4K et motion enhancer 4k ».

Test BenQ W2700
Menu CinemaMaster BenQ W2700

L’aide à la fluidité est disponible sur 3 niveaux de fonctionnement « bas, moyen ou haut ».

Dans la partie affichage, il est possible de désactiver complètement le traitement XPR (simulation 4K) en activant la sélection « silence ».

Le menu image avancé donne accès à la gestion de l’iris dynamique, ainsi qu’à la possibilité d’activer le filtre de couleurs qui va aider à élargir l’espace de couleurs du projecteur pour le rapprocher de celui de la référence DCI-P3.

La gestion de la puissance de la lampe offre 3 niveaux (« normal, économique ou smart éco. ») et influence directement sa durée de vie (Normal 4 000 heures, Économique 10 000 heures, SmartEco 15 000 heures).

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

A 50 centimètres du W2700, je relève 37 dB en mode normal et 32 dB en mode lampe économique (le mode smart éco. donne les mêmes résultats que le fonctionnement à pleine puissance). Le W2700 est donc bien plus discret que son prédécesseur mais ne fait pas mieux que son illustre ancètre le W2000 : les valeurs mini et maxi sont exactement les mêmes.

Netteté/piqué :

L’acquéreur d’un projecteur 4K recherche la précision de l’image et le gain en définition. Ces améliorations ne peuvent être obtenues si un effort n’est pas réalisé sur la qualité de l’optique. Ce point, les ingénieurs de BenQ l’ont bien intégré et proposent depuis des années sur leurs modèles des blocs entièrement en verre.

Test BenQ W2700
Mire de netteté 4K 2 BenQ W2700

Le W2700 ne déroge pas à cette règle et, malgré son procédé 4K par simulation, ma mire Ultra Haute Définition n’arrive pas à faire la différence avec le rendu d’un projecteur 4K natif comme le Sony VW270 ou le JVC N5. Mieux encore, je trouve que le DLP donne une meilleure retranscription et séparation des lignes. La précision de l’image 4K offerte par le nouveau BenQ est exemplaire, aussi bien sur les bords qu’au centre de l’écran. Il faut pourtant garder à l’esprit que ce projecteur est commercialisé à 1599€.

Overscan/cadre lumineux :

Test BenQ W2700
Overscan 4K BenQ W2700

Par défaut, le réglage de cropping est désactivé. Ouf ! La pollution lumineuse présente sur le W1700 appartient au passé ! Texas Instrument a bien revu sa copie et vous pouvez vous rendre compte sur le montage photos ci-dessous que le niveau de noir et le cadre entourant l’image du W2700 n’a plus rien à voir avec celui de l’Optoma UHD51 placé en comparaison. Il reste une petite bordure mais qui correspond à celle que vous trouverez sur quasiment tous les projecteurs du marché.

Test BenQ W2700
Comparaison OPTOMA UHD51 BenQ W2700 défaut cadre lumineux : Optoma gauche, BenQ droite

Fluidité :

Là et également, BenQ a répondu aux demandes des utilisateurs en n’omettant pas de proposer un dispositif d’aide à la fluidité actif sur signaux 1080P et 4K. C’est un gros avantage car non seulement il fait disparaître le judder mais il arrive de surcroît à fonctionner sans engendrer de défauts visuels comme des effets de traîne ou des halos.

Input lag :

Test BenQ W2700
Input lag 4K mode IST

Grâce à deux sondes de mesures du lag, j’ai pu mesurer le niveau de retard à l’affichage dans toutes les configurations 1080P et 4K. Le meilleur résultat est obtenu en désactivant tous les traitements vidéos (y compris la simulation 4K) en 1080p avec 74,3 ms. C’est beaucoup trop pour les adeptes de frags en réseau.

Test BenQ W2700
LAG 1080P XPR désactivé BenQ W2700

Avec une source 4K, le niveau de lag s’élève à 82 ms. Le W2700 est donc simplement orienté home cinéma plutôt que Gaming.

Luminosité/contraste :

Les 2000 lumens annoncés par le constructeur ne peuvent être effleurés que dans la sélection « bright » mais au prix d’une image qui plairait à Shrek ! (teinte verdâtre).

Après calibrage, le W2700 affiche 981 lumens avec la lampe en mode normal. Il est donc en capacité d’éclairer en SDR une base d’image de 3m20 en conservant 16 fL. (2m70 avec la sélection économique et ses 725 lumens).

Test BenQ W2700

Pour les signaux HDR il va falloir restreindre ses ambitions de taille d’image pour être en mesure de conserver une luminance de 30 fL. Pour respecter ce seuil, il faudra se cantonner à 2m30.

BenQ satisfera de la sorte avec son W2700 la majorité des possesseurs de vidéoprojecteurs ou peu s’en faut, car la taille d’écran moyenne tourne semble-t-il autour de 2,50m de base.

A noter que la mise en place du filtre de couleurs pour augmenter le Gamut du projecteur fait passer la luminosité mesurée de 981 à 609 lumens, soit une perte conséquente. Elle entraîne également à plusieurs reprises, l’apparition d’une ligne verticale à l’écran, défaut qui semble lié à un firmware non finalisé.

Test BenQ W2700
Comparatif effet filtre gamut large BenQ W2700

Les résultats en termes de puissance lumineuse restent donc à l’avantage du W1700. Il n’en va pas de même pour le contraste. La disparition de la pollution lumineuse permet en effet au contraste natif du W2700 de faire un bond vers le mieux et d’avoisiner les 1000 :1 (700 :1 pour le W1700). Ce n’est pas encore du niveau des puces 1080p en dark chip 3 (2000 :1) mais on progresse.

Pour dépasser les 2000 :1 il faudra activer l’iris dynamique, ce qui me permet après calibrage d’obtenir un très bon 2769 :1 et ceci sans effet de variation de la luminosité (effet de pompage). Pour rester dans la comparaison avec des best-sellers, c’est alors -et seulement alors- mieux qu’un W2000 (1870:1) et même qu’un W2000+ (2503:1).

Colorimétrie/gamma :

1080P SDR

Test BenQ W2700
CIE mode cinéma sortie de boîte BenQ W2700

Sur ce point, j’avoue ma déception. En effet, en sortie de boîte le constructeur m’avait habitué à plus de précision, d’autant qu’il s’agit là d’un des avantages mis en avant. C’est le mode cinéma qui s’approche le plus des références rec.709. Dans cette sélection son Gamut atteint 95,1% de l’objectif. La température de couleurs est trop froide en raison de la dominante du Bleu.

Test BenQ W2700
RVB Gamma sortie de boite Cinéma BenQ W2700

Le Gamma est un peu mieux loti mais là encore BenQ a habitué à mieux. A noter que mes mesures sont prises la sonde orientée vers le projecteur et non vers l’écran ce qui exclue les variations liées à l’utilisation d’un écran technique.

Point positif, les outils de réglages de la colorimétrie mis à disposition sont toujours aussi précis et il est possible d’arriver à un calibrage fin avec les réglages que je vous donne ci-dessous.

Test BenQ W2700
CIE post calibrage BenQ W2700

Calibrage 1080P SDR rec.709 mode cinéma, Luminosité 47, Contraste 50, gamma 2.2., température de couleurs « normal »

Gain Rouge : 102

Gain Vert : 100

Gain Bleu : 93

Décalage Rouge : 248

Décalage Vert : 252

Décalage bleu : 256

Test BenQ W2700
RVB Gamma post calibrage BenQ W2700

4K HDR

Grâce à l’utilisation du filtre interne, le Gamut du W2700 atteint 92,5% du DCI-P3 et 66,4% du rec.2020 mais nous avons vu plus haut que cela pénalise la luminosité. Pour la température de couleurs HDR il faudra également procéder à quelques corrections. Les voici énumérées ci-dessous.

Test BenQ W2700
CIE filtre Gamut étendu BenQ W2700

Calibrage 4K HDR

Température de couleurs « chaud »

Gain Rouge : 114

Gain Vert : 103

Gain Bleu : 106

Décalage Rouge : 262

Décalage Vert : 256

Décalage bleu : 249

J’ai testé plusieurs galettes 4K HDR pour jauger l’efficacité de l’auto-mapping du W2700. Hé bien le constat est sans appel ! C’est le premier dispositif de ce genre enfin « user friendly ». Alors que sur des modèles comme l’Epson EH-TW9400, le JVC N5 ou le SONY VW270 il fallait encore effectuer des corrections pour obtenir le bon « éclairage » d’une scène HDR, le nouveau BenQ fait mouche à chaque coup, sans aucune intervention humaine. Bravo aux ingénieurs du constructeur pour cette première qui va en réconcilier plus d’un avec la 4K HDR.

VERDICT SUBJECTIF

1080P SDR

Le premier contact avec l’image du W2700, s’il se fait avec des scènes nocturnes en sortie de boîte, risque d’en décevoir quelques-uns. Ce n’est qu’au prix d’un calibrage (mes réglages recommandés figurent dans la partie « colorimétrie ») qu’il est possible de donner de la profondeur et de la densité aux passages sombres. Entendons-nous bien, le contraste natif est en progrès par rapport au BenQ W1700 mais n’atteint pas encore les niveaux d’un projecteur 1080P 0.67 en Dark Chip 3.

Test BenQ W2700
Contraste BenQ W2700 Alien Covenant

Passé cette remarque préliminaire et surtout après avoir activé l’iris dynamique la situation s’améliore nettement.

Avec sa roue chromatique RVBRVB et après calibrage, la dynamique de l’image Full HD reste de bon niveau si on se limite à 3 mètres de base. Le bénéfice du traitement XPR (simulation 4K DLP) se fait ressentir même sur les films 1080P. Le BenQ W2700 m’a offert de belles restitutions de mes films Blu-ray préférés comme Fury, Lucy, voire des DVD que j’ai ressortis pour l’occasion.

Une mise à l’échelle d’un très bon niveau donc, à laquelle il faut rajouter l’aide à la fluidité qui, dans son mode bas, permettra de faire disparaître toute trace de judder sans dénaturer l’œuvre projetée.

4K HDR

C’est avec des sources 4K en liaison avec une platine Panasonic UB820 que j’ai le plus apprécié le nouveau BenQ. Malgré les recommandations de 30 fL pour une restitution de l’image à haute dynamique (HDR), je n’ai jamais pensé que l’image du W2700 était trop sombre. Que ce soit avec Alien Covenant, le Roi Arthur ou encore Dunkerque (3 films avec des encodages différents), l’auto-mapping a automatiquement positionné le gamma EOTF dans la configuration optimale sans besoin d’intervenir ; un vrai bonheur !

Pour la première fois j’ai pu profiter de films 4K HDR sans avoir à revenir farfouiller dans les touches de la télécommande. Le W2700 est bien parti pour en réconcilier plus d’un avec le HDR et il arrive à le faire sans être obligé d’augmenter le nombre des lumens.

Test BenQ W2700
4K HDR Covenant vaisseau BenQ W2700

Sur Alien Covenant en HDR, le nouveau BenQ se montre à son aise aussi bien dans les scènes nocturnes ou mixtes (mélange de contenu lumineux et sombre) qui pullulent dans le dernier opus des aventures du xénomorphe baveux. Là encore la précision de l’image du W2700 me fait préférer la version 4K à la version 1080P et surtout me demander comment ce petit projecteur DLP arrive à égaler les projecteurs 4K natifs.

STREAMING/LECTURE MEDIAS

On parle souvent ces derniers temps de la fin des supports physiques (DVD, Blu-ray, etc…). Force est de constater que nos habitudes de consommation de films ont évolué. Pour ma part, Netflix est de plus en plus présent au détriment de ma vidéothèque. Si pour le streaming il faudra une source externe au W2700, il est par contre paré pour la lecture de contenus présents sur clé USB ou disque dur externe. Le choix de la source « USB » ouvre sur le lecteur médias qui prend en charge la plupart des formats connus et de manière aussi fluide que pourrait le faire VLC ou Kodi. Mkv. Avi, JPEG.

Test BenQ W2700
Lecture médias BenQ W2700

Grâce à son système sonore Cinemaster, le projecteur peut être utilisé de manière autonome sans platine ou système home cinéma. BenQ vient donc carrément concurrencer Xgimi et consorts avec une qualité d’image bien supérieure et surtout la 4K !

CONCLUSION

A l’issue de ce test, il m’apparaît que le W2700 n’est pas le projecteur qu’on peut qualifier de parfait; je lui reproche principalement son contraste moyen, c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai préféré le W5700 à Amsterdam. Ceci étant dit, je dois reconnaître qu’il il m’a fait agréablement oublier l’épisode fâcheux du W1700 et son cadre lumineux. Non seulement le constructeur a entendu les doléances des utilisateurs mais il a également répondu à leurs attentes en ajoutant de nouvelles fonctions comme l’interpolation d’images et le lecteur médias. Mais le principal atout de W2700, qui à lui seul justifie toute intention d’achat, c’est sa gestion automatisée et efficace des programmes 4K HDR. Tous ceux qui comme moi se sont arrachés les cheveux pour obtenir une image HDR qui ne soit pas trop sombre, comprendront mon enthousiasme sur ce point.

Merci à BenQ pour cette exclusivité française du premier test d’un modèle de série… et je vous annonce dès à présent que je suis chaud bouillant pour réserver le même sort au W5700.

BenQ W2700
BenQ W2700 côté

J’ai aimé :

– La netteté et la définition de l’image,

– L’aspect du vidéoprojecteur,

– Le prix,

– Le système sonore intégré,

– Une gestion HDR enfin optimisée pour l’utilisateur,

– La fluidité,

– La fin du défaut de cadre lumineux,

– Le lecteur médias intégré.

Je regrette :

  • La luminosité après calibrage
  • Le contraste en progrès par rapport au W1700 mais qui reste moyen,
  • Une colorimétrie à corriger,
  • L’input lag trop élevé
  • Un firmware a finaliser.

CARACTERISTIQUES (données constructeur)

Résolution simulée / 4K UHD (3840 x 2160)

Luminosité (lumens ANSI) / 2000 Lumens ANSI

Rapport de contraste (FOFO) / 30,000:1

Haut-parleur / Haut-parleurs 5W x 2

Lampe / 245W

Durée de vie : Normal 4 000 heures / Économique 10 000 heures / SmartEco 15 000 heures

Rapport de projection : 1.13 – 1.47 (100″ @ 2.5 m)

Rapport de zoom : 1.3X

Lentille : F/# = 1,9 – 2,47, f = 12 – 15,6 mm

Décalage de l’objectif : Verticale 100 % ~ 110 %.

Ajustement de la distorsion trapézoïdale : 1D, (Auto) Vertical ± 30 degrés

Décalage de projection : Bright / Vivid TV / Cinema (Rec. 709) / D. Cinema / Silence / User 1 (HDR / HLG / ISF Night / ISF Day / 3D*)

Segment de roue de couleur : 6 segments (RGBRGB)

Vitesse de la roue de couleur : 2D : 24Hz 2X ; 50Hz 2X ; 60Hz 2X ; 60Hz 2X

3D : 120Hz

Connectique : HDMI X2 HDMI (2.0a/HDCP2.2), USB Type A X1 (alimentation 5V/2,5A), X1 ((Media Reader, téléchargement FW), Type USB Mini B X1 (téléchargement FW, service), Sortie audio (mini-jack 3,5 mm) X1 (mini jack), Déclencheur DC 12V (Jack 3,5 mm) X1 (Jack 3,5 mm),

Compatibilité : 720p 50/60Hz, 1080i 50/60Hz, 1080p 24/25/30/50/60Hz, 2160p 23/24/25/30/60Hz

Consommation : Max 350W, Normal 340W, Eco 280W

Bruit Acoustique (Typ./Eco.) : 30/28dBA (mode silence)

Dimensions : 380 x 127 x 263

Poids net (kg/ lb) : 4,2 kg / 9,2 lbs

En mode 3D : La résolution est de 1920×1080 en mode 3D.

For my English readers and at their request, here is the translated version of the test

TEST BENQ W2700


The BenQ W2700, in its final commercial version, has finally arrived in my projection room. This model is the subject of much speculation and expectation. Indeed, thanks to its rectified DLP chip, it should make you forget the disastrous « light frame » episode that hit last year’s devices like the W1700/TK800 and all the other versions at Acer, JVC or Optoma.
Freed from this first handicap, the W2700 has the advantage of being able to set foot in the kingdom of 4K video projection without getting angry with his banker. At 1599€, it combines 4K resolution by wobulation with all-glass optics, automatic HDR metadata management (auto-mapping), video processing with 1080P and 4K flow assistance, a media player and an integrated sound system! After this list, it is easy to understand why the community of lovers of large images at home is eagerly awaiting its availability in French shops.
It is therefore in response to this impatience that I will describe in detail the capabilities and performance of the BenQ W2700.


PRESENTATION

The W2700 is a projector that integrates a DLP 0.47 chip from Texas Instrument. It does not have a native 4K resolution like the Sony VPL-VW270ES/VW370ES or other JVC N5/N7/NX9.
Texas Instrument has developed the XPR processing that will split each pixel 4 times with a fast chip switching speed (more than 9000 times per second) allowing each micro mirror to reproduce 4 distinct and unique pixels per frame.
The new BenQ is equipped with a classic lamp (15,000 hours of life in super eco lamp mode.). It is announced with a brightness of 2000 lumens and a native contrast of 30,000:1.
The W2700 has the manufacturer’s name « CinematicColor » which must guarantee colours faithful to the rec709 references from the moment it leaves the box thanks to an RGBRGB chromatic wheel. A factory measured colorimetric performance report is delivered with each unit.
As it is a 4K HDR device it supports UHD and 4K, HDR10 and Hybrib Log Gamma (HLG) signals.
It also includes CinemaMaster Audio+ 2 speakers for separate use with a home theater sound system. As usual, the manufacturer has had his ISFccc device certified and it benefits from hidden menus useful to a calibration professional to finely adjust its colorimetry.
The W2700 uses an optical system optimized for 4K with six groups of 10 all-glass lenses.
A color filter that is placed in the light path should allow it to reach 95% of the DCI-P3 color space and 100% of Rec. 709.
Note some interesting new features compared to the W1700: first of all the presence of an image interpolation mode (fluidity aid), a USB port with integrated media player for audio and video files and an update of the internal firmware without the need to return to the technical station. The W2700 also features a small vertical Lens-shift (mechanical image shift) and is also 3D compatible with DLP-Link glasses (not included).
The CinePrime W2700 Home Cinema Projector’s active aperture (dynamic iris) controls the amount of light directed through the optical system for enhanced contrast. It analyzes the brightness values of a scene and optimizes light output and contrast.

PHYSICAL TOUR

The hull of the W2700 is closer to that of a W2000 than the W1700. The device is more compact, more compact, more compact and thinner than the 2018 projector. Its dimensions are as follows: 380 x 127 x 263mm and a weight of 4.7 kg.
To properly place your W2700 in your room you will not benefit from the motorization of the lens. It will be necessary to adjust the zoom and focus manually. While a vertical Lens-shift can be welcomed, it can only be used to make minor adjustments, due to its limited amplitude of 10%.
An automatic keystone correction mode can solve geometry problems. Thus, when the W2700 cannot be placed in the center of the part or on the table, the vertical keystone correction allows it to be shifted. It compensates for the trapezoidal effect, which allows the projection image to be moved up or down, almost independently of the projector position.
The zoom ratio is 1.3X. To project a basic 2m50 image, you will need a distance between 2m83 and 3m68. The remote control is identical to the BenQ W2000/W2000+ and has integrated lighting.
The connection system includes 2 HDMI 2.0a/HDCP2.2 sockets, a VGA input, 1 audio input, 1 audio output, 1 mini-USB, 1 RS-232, 1 USB Type-A 3.0 and a 12v Trigger socket.


The USB port is used to connect a key or hard disk to project dematerialized content directly from the projector. The BenQ W2700 is therefore a relevant choice in the « smart projector » category. Users can easily project content from removable media at high transfer speeds without cables. A wide variety of data types, including video, audio and image, are supported.
The USB upgrade function of the BenQ W2700 projector ensures that the user always has the latest firmware, without having to return the device to the workshop.
After this little physical thing, it must be admitted that BenQ seems to have ticked all the boxes to satisfy movie lovers.


MENUS


The defined colorimetry variants offered at the box outlet are particularly limited, which however has the advantage of avoiding confusing the average user who often wants plug and play. There are 6 settings: « Bright, Vivid, cinema, D.Cinema, HDR10, 3D, ISF day and night and 1 user memory ». Each of the modes can be edited, which increases the backup possibilities.
To adjust the colours, however, you have access to a separate adjustment of the Gain and Bias to correct the Kelvin as well as a Color Management System for the 3 dimensions of the Gamut.
In terms of gamma, no editor is present but the manufacturer has defined several values.
As soon as the projector detects a 4K signal, it gives access to a specific adjustment of HDR brightness on 5 levels (a zero point and on both sides 2 negative and positive points). It should be noted that, like the recently tested JVC DLA-N5, the W2700 has an « auto-mapping HDR » function that recognizes the encoding of the Blu-ray 4K HDR and adopts the appropriate light configuration (the EOTF gamma) so that the image is never dark or overexposed.
The advanced menu gives access to the « CinemaMaster » settings with fluidity support available on 1080P and 4K HDR signals. The available options are: « color enhancement, flesh tone, pixel enhancer 4K and motion enhancer 4k ».
The fluidity aid is available in 3 operating levels: « low, medium or high ».
In the display part, it is possible to completely disable XPR processing (4K simulation) by activating the « silence » selection.
The advanced image menu gives access to dynamic iris management, as well as the ability to enable the color filter that will help expand the projector’s color space to match that of the DCI-P3 reference.
The lamp power management offers 3 levels (« normal, economical or smart eco. ») and directly influences its lifetime (Normal 4,000 hours, Economical 10,000 hours, SmartEco 15,000 hours).



TECHNICAL VERDICT

Operating noise:


At 50 centimetres from the W2700, I read 37 dB in normal mode and 32 dB in energy-saving lamp mode (the smart eco mode gives the same results as full power operation). The W2700 is therefore much more discreet than its predecessor but does not do better than its illustrious ancestor the W2000: the minimum and maximum values are exactly the same.


Sharpness / Pitted:


The buyer of a 4K projector is looking for image accuracy and definition gain. These improvements cannot be achieved if an effort is not made on the quality of the optics. BenQ engineers have integrated this point well and have been offering all-glass blocks on their models for years.
The W2700 does not deviate from this rule and, despite its 4K simulation process, my Ultra High Definition test pattern cannot tell the difference from the rendering of a native 4K projector like the Sony VW270 or the JVC N5. Better still, I find that the DLP gives a better transcription and separation of lines. The 4K image accuracy offered by the new BenQ is exemplary, both at the edges and in the center of the screen. However, it should be kept in mind that this projector is sold for 1599€.


Overscan/light frame:


By default, the cropping setting is disabled. Phew! Phew! The light pollution on the W1700 is a thing of the past! Texas Instrument has reviewed its copy and you can see on the photo montage below that the black level and frame around the image of the W2700 has nothing to do with the Optoma UHD51 in comparison. There is still a small border but it corresponds to the one you will find on almost all projectors on the market.


Fluidity :


Here too, BenQ has responded to user requests by offering an active fluidity support device for 1080P and 4K signals. This is a big advantage because not only does it make the judder disappear, but it also works without causing visual defects such as trolling effects or halos.

L


Input lag :

Thanks to two lag measurement probes, I was able to measure the level of display delay in all 1080P and 4K configurations. The best result is obtained by disabling all video processing (including 4K simulation) in 1080p with 74.3 ms. This is far too much for network frags enthusiasts.
With a 4K source, the lag level rises to 82 ms. The W2700 is therefore simply home theater oriented rather than Gaming.

Brightness/contrast:

The 2000 lumens announced by the manufacturer can only be touched in the « bright » selection but at the price of an image that would please Shrek! (greenish tint).
After calibration, the W2700 displays 981 lumens with the lamp in normal mode. It is therefore able to illuminate in SDR an image base of 3m20 while keeping 16 fL. (2m70 with the economic selection and its 725 lumens).
For HDR signals, it will be necessary to limit its image size ambitions to be able to maintain a luminance of 30 fL. To respect this threshold, it will be necessary to limit oneself to 2m30.
BenQ will satisfy the majority of video projector owners with its W2700 or not so much, because the average screen size seems to be around 2.50m base.
Note that the installation of the color filter to increase the Gamut of the projector increases the measured brightness from 981 to 609 lumens, a significant loss.
The results in terms of light output therefore remain to the advantage of the W1700. The same is not true for contrast. The disappearance of light pollution allows the native contrast of the W2700 to jump to the best and to approach 1000:1 (700:1 for the W1700). It’s not yet at the level of 1080p chips in dark chip 3 (2000:1) but we’re making progress.
To exceed 2000:1 it will be necessary to activate the dynamic iris, which allows me after calibration to obtain a very good 2769:1 and this without effect of variation of the luminosity (pumping effect). To remain in comparison with best-sellers, it is then – and only then – better than a W2000 (1870:1) and even a W2000+ (2503:1).

Colorimetry/gamma:

1080P SDR
On this point, I confess my disappointment. Indeed, when leaving the gearbox the manufacturer had accustomed me to more precision, especially since this is one of the advantages highlighted. This is the cinema mode that most closely resembles references rec.709. In this selection his Gamut reaches 95.1% of the target. The color temperature is too cold because of the dominant blue.
Gamma is a little better off but again BenQ has gotten used to better. Note that my measurements are taken with the probe pointing towards the projector and not towards the screen, which excludes variations related to the use of a technical screen.
On the positive side, the colorimetry adjustment tools provided are still as accurate as ever and it is possible to achieve a fine calibration with the settings I give you below.
Calibration 1080P SDR rec.709 cinema mode, Brightness 47, Contrast 50, gamma 2.2., « normal » color temperature
Red Gain: 102
Green Gain: 100
Blue Gain: 93
Red Shift: 248
Green shift: 252
Blue offset: 256

4K HDR
Thanks to the use of the internal filter, the Gamut of the W2700 reaches 92.5% of the DCI-P3 and 66.4% of the rec. 2020 but we have seen above that this penalizes the brightness. For the HDR color temperature, some corrections will also have to be made.


I tested several 4K HDR Blu-ray to test auto-mapping efficiency of the W2700. Well, the report is irrevocable! It is the first device of its kind, finally « user friendly ». While on models like the Epson EH-TW9400, JVC N5 or SONY VW270 it was still necessary to make corrections to get the right « lighting » for an HDR scene, the new BenQ hits the mark every time, without any human intervention. Congratulations to the manufacturer’s engineers for this first, which will reconcile many with the 4K HDR.

SUBJECTIVE VERDICT

1080P SDR

The first contact with the W2700’s image, if it is made with night scenes outside the box, may disappoint some of them. It is only at the cost of a calibration (my recommended settings are listed in the « colorimetry » section) that it is possible to give depth and density to the dark passages. Let’s be clear, the native contrast is improving compared to the BenQ W1700 but still does not reach the levels of a 1080P 0.67 projector in Dark Chip 3.
After this preliminary remark and especially after activating the dynamic iris, the situation improves significantly.
With its RGBRGB color wheel and after calibration, the dynamics of the Full HD image remains at a good level if you limit it to 3 meters of base. The benefit of XPR processing (4K DLP simulation) is felt even on 1080P films

The BenQ W2700 offered me beautiful renditions of my favorite Blu-ray movies like Fury, Lucy, even DVDs that I released for the occasion.

A scaling of a very good level therefore, to which must be added the help to fluidity which, in its low mode, will make it possible to remove any trace of judder without distorting the projected work.

4K HDR

It is with 4K sources in connection with a Panasonic UB820 board that I most appreciated the new BenQ. Despite the 30 fL recommendations for high dynamic range (HDR) image reproduction, I never thought the W2700 image was too dark. Whether with Alien Covenant, King Arthur or Dunkirk (3 films with different encodings), auto-mapping has automatically positioned the EOTF gamma in the optimal configuration without the need to intervene; a real pleasure!

For the first time I was able to enjoy 4K HDR movies without having to come back and rummage through the buttons on the remote control. The W2700 is well on its way to reconciling more than one with the HDR and it is able to do so without having to increase the number of lumens.

On Alien Covenant in HDR, the new BenQ is at ease in the night or mixed scenes (mixture of luminous and dark content) that abound in the latest opus of the drooling xenomorph’s adventures. Again, the accuracy of the W2700’s image makes me prefer the 4K version to the 1080P version and wonder how this small DLP projector can match the native 4K projectors.

STREAMING/MEDIA PLAYBACK

Recently, we often talk about the end of physical media (DVD, Blu-ray, etc…). It must be said that our film consumption habits have changed. For my part, Netflix is more and more present at the expense of my video library. If for streaming you need an external source to the W2700, it is ready to play content on a USB stick or external hard disk. Choosing the « USB » source opens up to the media player, which supports most known formats and is as fluid as VLC or Kodi could be. Mkv. Avi, JPEG.

Thanks to its Cinemaster sound system, the projector can be used independently without a turntable or home cinema system. BenQ therefore competes squarely with Xgimi et al. with a much higher image quality and especially the 4K !

CONCLUSION

At the end of this test, it seems to me that the W2700 is not the projector that can be described as perfect; I mainly reproach it for its average contrast, which is why I preferred the W5700 in Amsterdam. That being said, I must admit that it made me pleasantly forget the unfortunate episode of the W1700 and its bright frame. Not only did the manufacturer hear users’ complaints, but it also met their expectations by adding new features such as image interpolation and media player. But the main advantage of W2700, which alone justifies any intention to purchase, is its automated and efficient management of 4K HDR programs. It is for this reason and for this performance (it must be called that way because other major manufacturers are not succeeding in doing so) that I am awarding him a Gold Award PHC.FR. All those who, like me, have pulled their hair out to obtain an HDR image that is not too dark, will understand my enthusiasm on this point.

Thanks to BenQ for this French exclusivity of the first test of a production model… and I announce right now that I am hot and hot to book the same fate for the W5700.

I loved it:

– Sharpness and definition of the image,

– The appearance of the projector,

– The price,

– The integrated sound system,

– HDR management finally optimized for the user,

– Fluidity,

– The end of the defect of the light frame,

– The integrated media player.

I’m sorry. I’m sorry:

The brightness after calibration

The contrast is improving compared to the W1700 but remains average,

A colorimetry to be corrected,

Input lag too high


157 Comments

    • Bonjour Grégory,

      Tout d’abord bravo pour tous ces tests et la réactivité suite à la sortie des produits.

      J’attendais le w2700, et tes conseils sont précieux.

      Pour un budget de 2000 euros aujourd’hui, vers quel modèle t’orientrais-tu, pour une utilisation home cinéma pure (pas de jeux ou très peu)

      Merci à toi

      Julien

  1. Merci Gregory … nous n’en pouvions plus d’attendre …
    tout le monde est en train de sortir sa CB,

    Cela étant, question annexe, je dois renouveler mon écran (toile), quel choix au regard de la luminosité et du contraste du w2700 dans un environnement un peu lumineux (salon) même si la projection se fera volet clos la plupart du temps ?
    Toile blanche mat classique ?
    Toile grise contraste ?
    Toile technique grise ?

    je pars sur 2m de base pas plus, vu ce que tu dis sur les limites de taille à respecter

      • Bonjour Gregory, possesseur d un benq w1070 et souhaitant changer pour le w2700, je fais 80% de 3D et le reste en 1080p, ma question est toute bête :
        – les 1080p du coup ce sera de la 4K donc image magnifique
        – maïs la 3D je dois m attendre à quoi. Mieux, pareil, pire.

        Merci à l avance pour ta réponse.

  2. Merci pour le test Greg toujours autant de plaisir à te lire
    Donc test uhd 4k avec le lecteur Panasonic 820 (j’ai le même)
    Pourrais tu préciser tes réglages du 820 Panasonic pour la projection … si possible type de projection : tv vidéo projecteur ect ect ainsi que qq réglages interne au Panasonic
    Merci

  3. merci gregory pour ton tesT QUE J ATTENDAIS GRACE A TOI JE SAIS QUE JE VAIS PAS ACHETER UN CHAT DANS UN SAC J ENVISAGEAIS D ACHETER UNE NOUVELLE TOILE DE 270CM (TOILE UTILE)a la place de mon 240cm tu me le deconseille ??? merci por ta reponce et de tout ce temps que tu prend

  4. Merci pour la rapidité du test.
    J’ai quelques questions à te poser :
    1 : Le VP contient un lecteur de vidéo intégré, mais permet-il un retour de son via HDMI ARC ? (Pour DD et DTS)

    2 : Le VP détecte directement la source vidéo donc il se passe exactement ceci .
    Source 1080p => affichage en 1080p sans XPR
    Source 4k => Affichage en 4k XPR activé
    Source 4K HDR => Affichage en 4k et filtre gamut activé

    3 : Un mot sur la 3D ?

    4 : Vends tu ton modèle d’essai ?

    Une fois de plus merci encore pour le test

  5. Merci pour ce test et ton honnêteté par rapport aux performances de la bête 🙂
    Par contre la version anglaise de ton test mérite une relecture et un épurage de quelques reliques de commentaires qui ne devraient pas s’y trouver.

  6. Bonjour Greg,

    Merci pour ce test très attendu. Le m550 est-il hors course face au w2700 ?

    Le w2700 sur une elitescreen cinegrey 5d en pièce de vie lumineuse serait une bonne association ?

    Merci

        • Pourtant, quand on lit ton test de l’Acer, le contraste natif mesuré est supérieur (pour tous les modes d’image). Le contraste dynamique est par contre comparable. Et l’Acer est également plus lumineux…

          • Je répondais à la comparaison avec l’optoma uHd51.

            Si on confronte le W2700 à l’Acer M550, le benQ reste le meilleur choix (sauf si on a une grande taille d’image). Il est mieux équipé que l’acer, dispose de menus de gestion de la colorimètrie plus élaborés et plus efficients, d’une meilleure gestion de la fluidité, d’un bloc optique plus performant, d’une gestion HDR vraiment automatique, d’un lecteur médias, etc….

          • c’est quelque chose que je veux aussi savoir, car l’acer coûte maintenant environ 400 euros moins cher que le benq et avec le dernier firmware, la plupart des bugs sont résolus et c’est désormais un « projecteur différent » de celui du premier firmware.

          • il y a plus de 400€de différence car le M550 était à 1000€ neuf sur amazon il y a quelques mois et je doute pas qu’il passera en dessous bientôt

  7. J’ai actuellement un UHD51a. Pensez-vous que cela vaut la peine de le vendre pour acheter le w2700? Quelles différences avez-vous trouvées en termes de contraste et de qualité d’image?

  8. Bonjour Grégory je me permets de te reposer la question j envisager de changer de toile de passer de 240 a 270 voir 260 cm en toile utile pour le 4k je lis que c est très juste j aimerais avoir ton avis j ai actuellement le BenQ w1070 que j aimerais changer merci a toi

    • Bonjour Dany, je t’avais répondu n’hésite pas car au-delà des mesures j’ai testé le W2700 avec enthousiasme en HDR sur mon écran de 2m50 de base.

  9. bonjour grégory, merci beaucoup pour ce super test. j’ai 2 petites questions pour les reglages? nous pouvons les effectuer juste avec le menu? mon autre question est sur le 1080p sdr, c’est un blu-ray converti en 4k c’est bien çà?

  10. Disappointed with the lag this could have been perfect. Will you be reviewing the Viewsonic x10 and x100 4K anytime soon? I’m keeping fingers crossed they perform better in the input lag department! If not I await the review of the acer nitro g550. Keep up the great work anyway Greg

  11. Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce test et en plus sorti très rapidement.

    juste 2 questions :

    1 – Le contraste natif est moins bon que celui du W2000(2000+) (2fois moins bon même )mais dès que l’on active l’iris dynamic le contraste revient au niveau du W2000 et si il ne souffre d’aucun effet de pompage, il n’y a aucun intérêt à ne pas l’activer, alors on peut dire que sur le point du contraste il est au niveau du benq W2000 (voire un chouia mieux) ?

    2 concernant le petit cache bizarre devant la lentille, celui-ci permet-il toujours d’installer le projecteur au plafond a l’envers ? La question est surement bizarre mais je ne comprends pas trop a quoi sert ce cache 🙂

    Cordialement,

    • 1) Voilà mais avec la nuance que même sans effet de pompage, le contraste dynamique offrira un rendu moins « puissant » que le contraste natif.

      2) Le cache n’a aucun effet sur la position du projecteur. Le W2700 peut être placé aussi bien en position table que plafond.

  12. Bonjour Grégory,
    Je possède le w2000, si j’ai bien compris le W2700 est moins bon en contraste ? Noirs moins profonds (critères importants pour moi) ? Merci 🙂

    • Hey Tony,

      Had you any problem with screen strobe/flickering with yours W2000? I exchange third time that projector within 21 days. It’s ok in normal mode, but in eco after few seconds screen start flickering. It’s imposible to watch movies at night with full power. :/

  13. Super test Grégory merci tout plein et de plus très rapide 🙂 Bon PROJO MAIS avec mes 3m50 de base je suis cuit .Fait ch…. 🙁 je peux faire une croix .MOI qui attendais pour passer au 4k .Le 5700 prendra t’il une base plus grande ?

  14. Merci pour ce test.
    Ce VP me titille bien sachant que ce sera mon tout 1er.
    Avec 3,5 m de recul, une pièce suffisamment sombre, qu’est-ce que je pourrai trouver de bien comme écran fixe disons aux alentours de 500 € ?

    Merci par avance.

      • Merci Greg pour ce test. Il avait tout pour me plaire mais très déçu par ces résultats d’input lag. As tu une idée des dates de test des Viewsonic x10 et x100 qui pourrait être peut une alternative ? Ou un autre projo à venir ??

        • Bonjour Cedric, je teste le LX700HD de ViewSonic actuellement (DLP laser full hd) qui dispose de l’option « 3x fast input » idéale pour réduire l’input lag. Son test sera en ligne la semaine prochaine.

  15. Même si la petite preview d’hier ne laissait pas de doute la-dessus et ben je pleurs toute les larmes de mon corps en voyant l’input lag, j’me voyais déjà refaire red dead 2 sur ma xbox one…..J’ai comme qui dirait l’impression q’on est pas encore leur cible privilégié, le W1070 va donc continuer de chauffer encore et encore, j’ai encore 1 ou 2 ampoule d’avances pour voir venir lol…En tout cas merci pour ce test rapide

  16. Quelle déception cet ImputLag.
    J’ai un 1070+ à envirion 50ms, et c’était vraiment la limite.
    Mais là plus de 80ms…

    Tout était parfait pour remplacer mon 1070+, mais l’imputlag me fera renoncer à ce modèle :'( on attendra « le prochain » pff 🙁

      • Oui lol,

        mais j’ai fais construire ma maison que j’aurais en fin d’année, et j’aurais aimé le remplacer pour faire une installation que ne bouge plus quelques années.
        Et je me tâte… j’ai du mal à croire qu’il ai pu régresser autant dans le temps de réponse…

        déception :'( lol 🙁

  17. Bonjour Grégory, super ce test exclusif. J’ai deux petites questions si tu permets :

    1. Quand tu dis que l’activation de l’iris dynamique résulte en une image moins « puissante », quel impact subjectif exact cela a-t-il sur la qualité de l’image projetée ?

    2. En 1080p et avec l’iris dynamique activé, dirais-tu que la qualité de l’image perçue en terme de luminosité/contraste est en faveur du W2000+, du W2700 ou équivalente ?

    Merci

  18. Bonjour,
    Je vais poser autrement la question car je n’ai pas eu de réponse à mon dernier commentaire.

    Ce projecteur étant 3D.
    Est il conseillé pour la 3D ?
    avez vous testé cette fonctionnalité ?

  19. Bonjour Grégory je me permet de revenir sur ma question plus en détail voila … je compte installer le benq dedans mon salon je peux faire pénombre sur une toile de 260 cm en regardant sur le calculateur de projector central je vois que la luminosité de l image est de 23 fl pe’nses tu que ce sois suffisant pour du 4k ?? Je sais que tu es bombardé de question et que d autres test ce suive mais pourrais tu m éclairer il ni a que toi qui puisse le faire merci à toi

  20. Bonjour Grégory.
    Merci pour ce test de ce nouvel appareil.
    Une question me vient à l’esprit.
    Mon futur VP peut-être ce BenQ, sera installé dans mon salon.
    Plafond, murs blancs.
    Je me disais que pour limiter l’influence du blanc sur l’image je prendrai un écran technique de chez screenline.
    Pourrais tu me confirmer que l’associtation du BenQ avec un écran technique dans une pièce blanche est de bon aloi ou pas ?
    Je te remercie par avance.
    Bonne journée à toi.
    Jp

  21. Bonjour Gregory,
    Merci pour ce test en exclusivité.
    D’après toi le W2700 vaut-il le coup pour projeter une image de 3m de base ? Je ne peux guère le mettre plus près qu’à 4m50 de l’écran, ce qui devrait donner ce genre de base. Et j’ai l’impression que tu as quelques réticences sur ce sujet pour le W2700…

  22. salut Greg , tu parle de la Panasonic ub820 dans ce poste , peux tu me dire ce que tu en pense , Netflix 4k est t’il dispo sur cet platine , est t’est meilleur que ta Xbox , lit t’elle les fichiers h265 . merci a toi et au passage je suis toujours aussi satisfait de mon JMGO

  23. Bonjour Grégory,
    tout d’abord, merci pour ce test, très utile comme d’habitude.
    J’ai une question. L’input lag est-il vraiment préjudiciable, même pour un joueur occasionnelle (tout type de jeux), avec peu de jeux en réseau ?

    Merci par avance
    Romain

    • Non pas du tout, si tu ne fais pas de jeu en réseau style FPS, le niveau d’input Lag n’a aucune importance. Je suis d’ailleurs surpris de l’importance prise par cette mesure dans les tests. Pour moi le but premier d’un projecteur home cinéma c’est de restituer de la meilleure manière possible les films et séries.

  24. bonjour gregory,il y a une chose que j’ai pas trop bien saisi sur le placement, si je place le benq a gauche ou a droite de l’écran est ce que la correction de trapèze va m’ajuster l’image horizontalement comme le benq 1070+ avec le keystone ou ça marche que de bas en haut?

  25. Bonjour

    J’avais beaucoup d’attente pour ce VP mais je me questionne en voyant votre test

    Je me suis équipé d’une toile technique de 3m de base, pour le moment je l’utilise avec un BenQ W1070 qui me satisfait pleinement mais je voulais passé à de la 4k

    Concrètement ce W2700 sera t’il utilisable dans un salon non dédié avec une base de 3m en 4k ?

    Car si je dois perdre en taille pour pouvoir en profiter je préfère resté avec mon 1070.

    merci

  26. Oui j’ai bien vue cela mais ayant fait l’achat d’une ref 1.1 avec un gain « positif » pour l’utilisé en HDR justement et finalement ce n’est pas possible avec 3m de base

    Je préfère privilégier la taille à la définition je vais me tourné avec le M550 qui est plus lumineux logiquement il devrais être bon pour être proche des 3m de base

  27. Merci pour ce test instructif.

    J’ai actuellement un Mitsubishi HC 7800D (je projette une image de 2m de long environ) et envisage de changer de VP. Je souhaiterais savoir si le gain serait vraiment significatif avec le benQ W2700 ou s’il s’agira d’une évolution mineure ?
    Par exemple l’immersion sera-t-elle vraiment d’un autre niveau ?
    Les sources 4k proviendront de netflix majoritairement.
    Pour les contenu en en 1080p, quasi aucune différence je suppose ?

  28. Sans réponse à ce jour- merci
    Bonjour Grégory.
    Merci pour ce test de ce nouvel appareil.
    Une question me vient à l’esprit.
    Mon futur VP peut-être ce BenQ, sera installé dans mon salon.
    Plafond, murs blancs.
    Je me disais que pour limiter l’influence du blanc sur l’image je prendrai un écran technique de chez screenline.
    Pourrais tu me confirmer que l’associtation du BenQ avec un écran technique dans une pièce blanche est de bon aloi ou pas ?
    Je te remercie par avance.
    Bonne journée à toi.
    Jp

  29. Bonjour Grégory, merci pour ce test très complet.
    J’étais partant pour ce benq mais ton paragraphe sur la limitation de la taille de l’écran en HDR m’a refroidi.
    Que me conseilles-tu entre ce benq et l’epson tw7400 (ou un autre) pour un écran de 3m de base dans une salle dédiée de 3.60m x 6m ? sachant que je ne veux pas dépasser les 2000 € pour un projo.
    Merci par avance

    Romain

  30. bonsoir gregory qu elle base de toile pour un salon dans la penombre j envisage ce benq mais pour la base de l ecran j aimerais une base de 270 utile qu en penses tu pour le 4k mmerci a toi

    • je lis beaucoup de chose a gauche et a droite mais personne n a mis le doigt sur ce point la et comme j ai pas envie d etre decu je me tourne vers toi

  31. Super test.
    C’est bien beau tout ça, mais il serait temps que BenQ le commercialise vraiment maintenant, car on peut l’acheter, mais aucune date de livraison n’est communiquer… Vous en savez plus ?

  32. Bonjour Grégory. Merci pour ce test, c’est toujours un plaisir de te lire.

    Ma question a déjà été posé mainte fois mais je n’arrive pas a bien apprécié la réponse. Cela concerne l’input lag.

    J’aime jouer en plus des films mais pas en réseau. Ça reste cependant pas mal de fps (no Mans Sky, cod). 80ms je le ressentirait de manière désagréable ou pas ? Je ne cherche en aucun cas la performance seulement la détente.

    Je te remercie

  33. Bonjour Grégory,

    Merci pour cette analyse!
    D’un point de vue qualité d’image, avant tout autre facteur, comment classerais tu préférentiellement :

    – BenQ W2700
    – ViewSonic PX725HD / PX706HD
    – LG CineBeam HU80K
    – Epson EH-TW6700
    – XGIMI H1

    J’essaye de départager ces nominés d’un point de vue image pure..

    Merci encore!

  34. bonjour, j’au un ampli audio video de 2011 un yamaha qui gère le 1080p mais je crois est compatible 4k. si je prends ce benq, aurais je un signal en 4k ? la hdr ne sera pas transmis ? il faut que je change d’ampli?

  35. Bonjour Grégory et merci pour ce test.
    J’aurais juste une question concernant la toile de projection utilisé pour ton test : s’agit il d’une toile blanche ou une technique? J’ai la chance de posséder une toile technique, et je me demandais ce que ce projo pourrait donner avec cette toile?

    • Bonjour Cédric, si j’utilise à titre personnel un écran technique Lusoscreen dark star, toutes mes mesures sont prises avec les sondes en direction de la projecteur et non vers l’écran. Mes commentaires sur la luminosité par exemple concerne un écran qui restituerait exactement la luminance du projecteur, les toiles techniques ont une infuence sur ce facteur. Ton écran par exemple à un gain moyen de 0.6, donc une luminance diminuée.
      La seule chose sur laquelle je peux me positionner c’est qu’avec mon écran technique de 2m50 de base le BenQ W2700 s’en sortait très bien en 4K HDR.

      • Merci pour la réponse Gregory. Ma toile cependant a un gain de 1.1, du coup la luminance devrait augmenter ou au moins être égale à celle mesurée en direction du projo si je comprends bien?

  36. Bonjour Grégory,
    C’est très intéressant de lire des tests aussi précis et documentés que les tiens!
    Il peut être difficile de se faire une idée défintive, et un choix..

    Ma question ci-dessous était-elle trop vaste ou naive?
    Merci de m’indiquer ton avis, quel qu’il soit!

    Bonjour Gregory,
    Merci pour cette analyse!
    D’un point de vue qualité d’image, avant tout autre facteur, comment classerais tu préférentiellement :

    – BenQ W2700
    – ViewSonic PX725HD / PX706HD
    – LG CineBeam HU80K
    – Epson EH-TW6700
    – XGIMI H1

    Est-il possible de départager ces nominés d’un point de vue image pure..?

    Merci encore!

  37. Bonjour Gregory,
    Le BENQ W2700 possède-t-il une bonne correction du trapèze via le « keystone »?
    Car le haut de ma surface de projection est situé à 60/65 cm du plafond (écran 16/9 avec une bande noire de 50cm + épaisseur du cardan et système de fixation).
    Avec mon support VP je peux descendre jusqu’à 64 cm et le lens-shift vertical ferait le reste du travail, mais j’aimerais éviter de descendre trop bas mon VP pour des questions esthétiques et donc l’incliner. Mais si je perds trop en qualité d’image j’opterai pour la 1ere solution.

  38. ok gregory vous me conseiller quoi comme cable en fibre optique de 20m? car il a plein de sorte.
    mon video es placer a peu pres 4m de l encran au plafon mais pour le faire arriver a l ampli pour pas que le cable ne se voie il y a un petit 20m.en 1080 sa fonctionne bien mais si le cable ne fonctionne pas bien en 4k on le voie comment? merci,car c le video qui multiplie les pixel.

    • J’ai pris un câble optique de 10 mètres sur Amazon à 50€ mais il marche un coup sur 2. 🙁
      Vous le verrez rapidement si ça ne fonctionne pas, il n’y aura tout simplement pas d’image.

  39. Bonjour,
    je viens de lire le nouveau test sur le W1720 ou tu conclues en enlevant le gold award du 2700 pour le mettre au 1720 et ou tu mets dans les commentaires que le 1720 fait mieux que le 2700.
    A ce que je vois dans le test c’est en terme de contrast en smart eco, de stabilité du firmware et d’inputlag qu’il fait mieux que le W2700 ?
    fait-il mieux dans tous les domaines que le w2700 ou est-ce-qu’il est juste meilleur en terme de qualité-prix ?
    car je que tu mets qu’il a un très faible judder (suite absence interpolation d’images), une nettetée perfectible sur les bords par exemple des éléments qui semblent absent du W2700.
    j’ai commandé mon W2700 il y a 15 jours et j’attends toujours qu’il arrive et j’avoue que tes conclusions me mette le doute. Est ce que selon toi seul le 1720 et 5700 valent le coup dans la nouvelle gamme benq ?
    Cordialement,

  40. Bonjour Grégory,

    Super review et super test, toujours précis et au top c’est cool !

    J’ai un w2000 à la maison qui me sert royalement, je voulais passer en 4K.
    Le w2700 est-il réellement le grand frère attendu ou bien le w2000 en HD reste meilleur (colorimétrie …) ?

    En gros, à choisir entre le w2700 et le w2000 ?

    Merci 🙂

  41. Bonjour Grégory , merci pour ce test très intéressant ,
    en lisant ton teste ,je commence a avoir des doutes pourrais tu me dire si il faut mieu partir sur le Epson EH-TW7300 ou si ce benq w2700 fait quand meme mieux ?

    cordialement

  42. Bonjour Grégory, suite à tes révélations sur le W1720 j’ai annulé ma commande du W2700 qui était en rupture de toute manière. Comme beaucoup de monde je pense.
    Mais comme ton W2700 utilisé lors de ton test était défectueux j’attends le test définitif avec les améliorations apportées sur la luminosité pour trancher définitivement sur le W1720 ou le W2700.
    Sais-tu quand tu recevras un nouveau modèle de W2700 pour conclure le test?
    En te remerciant,
    Julien

    • Attention pour le moment c’est une supposition, car je trouve surprenant cet écart de luminosité entre les W1720/W5700 (qui sont dans les mêmes niveaux) et le W2700.
      Ce problème a d’ailleurs été également constaté par projectorreviews dont le premier W2700 testé avait également une faible luminosité, point corrigé avec le second exemplaire qu’ils ont reçu.
      Pour l’heure je n’ai pas encore de délai sur la réception du second.
      PS : Mon premier W2700 est le même exemplaire que celui testé par d’autres sites et revues françaises après moi.

      • OK merci de ta réponse. Je vais attendre ton analyse. Mais je pense repartir sur le W2700 si la luminosité est de l’ordre du W1720/W5700.

        • Salut,
          Je suis dans le même cas que toi, j’ai un W2700 en commande et ce test ainsi que celui sur l’autre site français m’ont fait vraiment peur.
          Je te conseil quand même de lire le test de projectorreviews, ou ils n’ont pas réussi à calibrer parfaitement les couleurs sur le 1er exemplaire et avait une luminosité et un contrast très bof, et sur un second exemplaire le testeur ( il le dit lui même c’est totalement subjectif car pas de mesure faite entre les deux ) mais sans calibration juste en sorti de carton tout était meilleur et surtout la colorimétrie.
          il en conclu selon lui qu’il y a bien a en gap entre le 1720 et 2700 mais quasiment que en terme de contrast (du à la présence de l’iris dynamique).
          Du coup pareil je suis aussi dans l’expectative, le rapport de projection du W2700 étant celui qui rentre le mieux chez moi, je continue à espérer le meilleur 🙂
          autre chose qui parait bizarre c’est que les lampes du W2700 et W5700, je ne sais pas si se sont les même mais en tout cas elles sont de même puissance 245W, il me semble étrange (mais je ne suis pas expert 😉 ) d’avoir une telle différence de lumène mesurée au final.

  43. Bonjour greg j espere avoir ce nouveau test de ta part j etais très emballé avant ton test ca m a refroidit mais l espérance est la avec ce nouveau test vu que d après les toutes premières news le w2700 était prévu à priori pour une pièce a vivre et le w5700 pour une salle dédiée je pense que beaucoup attende ce nouveau test de ta part merci

  44. Ça serait vraiment dommage que Benq est fait circuler un modèle « presse » qui avait des défauts, vis à vis d’un modèle très attendu. ProjectorReviews semble effectivement plutôt « enthousiaste » dans la catégorie DLP 4K/UHD/HDR vis à vis du second modèle reçu, au point de ne prendre plus que ce modèle comme référence pour le test, alors qu’il était déjà rédigé par rapport au premier modèle qu’il avait fait calibré.
    Plus de le luminosité veut dire un meilleur contraste et un HDR plus conséquent. La calibration Out of Box étant un plus indéniable.

  45. Ait fait : saisie assistée 😉 Tout comme Benq, faute avouée et corrigée, à moitié pardonnée 🙂 !
    Peut être le retour du GOLD AWARD PHC.FR pour le W2700 alors 🙂 !

  46. plus je vois des tes plus j en ai envie de ce projo manque plus que ton aval dans une piece a vivre ou je peu faire penombre sur uen toile de 260cm allez greg donne nous envie mais sans chichi et en toute honnetete comme tu le fait toujours

  47. Je reçois aujourd’hui un second W2700 de test, j’ai demandé à BenQ de m’en renvoyer un car je soupçonne le premier d’avoir été défectueux, principalement dans les mesures de luminosité qui ne correspondent pas à ce que j’ai pu relever sur les W1720 et W5700.
    J’effectue les mesures ce soir et posterai les premiers résultats sur le blog et sur ma page Facebook Projo’s lair.

  48. Bonjour a tous j ai reçu mon w2700 mardi, j ai testé ce mercredi, j avais un benq w1070. Ce nouveau benq est une tuerie 3d 4k hallucinant. J aimerai bien avoir ces nouveaux réglages qd tu le pourra. Je projette sur 2m de base.

    • Tu me rassures j’ai vendu mon benq w1070 en décembre
      Personnellement pour reprendre un projecteur 4k
      Maintenant j’ai une toile de 265cm de base
      J’espère que tu ajouteras des commentaires complémentaires j’attend juste les tests des ViewSonic et du 2700 avec un firmware stabilisé

  49. Bonjour greg jai recu mon modèle aujourd’hui
    Teinte predominence verte
    Lumiere faiblard je trouve alors que cest le noir totale dans la piece
    Comment savoir si jai eu la deuxieme mouture du benq w2700
    Favrication avril
    Je vais faire la mise a jour …

6 Trackbacks / Pingbacks

  1. Anonyme
  2. BenQ W5700 : réception du projecteur 4K pour un futur test – – Le Blog de PHC –
  3. Test BenQ W5700 : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  4. Test BenQ W1720 : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  5. Test BenQ W2700 : Second round – – Le Blog de PHC –
  6. Nouveau Firmware BenQ W2700 version 1.0.1 – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*