Test LG HU85LA : l’avis de Grégory

LG HU85LA
LG HU85LA arrière

C’est la saison des tests de projecteurs laser à ultra courte focale. Après le Xiaomi laser UST 4K, c’est au tour du LG HU85LA de passer sous la loupe de mon regard critique. Toutefois, avant de l’examiner en détails, je souhaite ouvrir une parenthèse sur l’évolution du marché de la vidéoprojection et la part de plus en plus importante prise par ce type d’appareil. En effet, d’ici Noël 2019 nous allons voir fleurir chez les principaux constructeurs toute une ribambelle de projecteurs à la fois intelligents, à focale ultra courte et à source lumineuse LED ou Laser.

Il faut dire qu’avec plus de 38% de baisse en 2018, le marché des « dinosaures » de la grande image à domicile n’a plus la cote. Entendez par là les engins à plus de 5000€ qui ont le gabarit d’une cantine et viennent mobiliser toute une pièce dans une maison pour pouvoir être utilisés correctement. Je prédis que ce déclin va encore s’amplifier.

Avec l’avènement de Netflix, bientôt suivi par Disney et Apple, la consommation de films est de plus en plus dématérialisée et je n’oublie pas tout ce qui se trouve sur votre disque dur (mkv et autres). Les projecteurs classiques du 20ème siècle ont besoin d’être reliés à une source qui gère ce type de programmes avec en prime un système home cinéma complet (et une armée de câbles). Ce n’est plus le cas de cette nouvelle génération d’appareils qui intègre tout : haut-parleurs, lecteur médias, liaisons sans fil wifi, Miracast, commandes vocales, marché d’applications et tout ceci avec des sources lumineuses plus stables, avec une meilleure durée de vie que celle d’une lampe classique et qui plus est moins gourmandes en énergie.

Ainsi, alors que la part de marché des projecteurs classiques se réduit d’année en année, celle des appareils intelligents est logiquement en progression et ce point est encore plus marqué pour les projecteurs à focale ultra courte (= UST = Ultra Short Throw).

Ce type d’appareil qui nécessite très peu de recul pour offrir une grande image est conçu pour être placé dans une pièce à vivre, ce qui évite de prévoir une salle dédiée et vient en complément d’un écran TV plat (dont la taille et le prix n’ont cessé de diminuer). L’utilisation au quotidien d’un projecteur UST se rapproche d’ailleurs de celle d’un écran plat. C’est pour toutes ces raisons que la domination du projecteur à focale normale et son éventuel corollaire de salle dédiée touchent à leurs fins au profit des appareils conçus pour les pièces à vivre… en répondant au passage sans doute mieux au WAF (tiens, on n’en parle plus beaucoup de celui-là ; deviendrait-il mythique pour raison de victoire !?).

PRÉSENTATION

C’est dans ce contexte qu’après l’enthousiasmant test du projecteur laser 4K de Xiaomi (1720€) j’embraye aujourd’hui sur celui du tout nouveau LG HU85LA (5999€). En comparaison du chinois d’importation, il n’y a pas que le prix qui soit multiplié ; la taille du LG est quasiment le double de celle du Xiaomi.

Test LG HU85LA
LG HU85LA face

Il est également équipé d’une puce 0.66 de Texas Instrument avec simulation 4K XPR x2 (pour facteur 2). La résolution native du LG est donc supérieure à celle du Xiaomi : 2716x1528x2 contre 1920×1080. En théorie, cela devrait intrinsèquement lui assurer une meilleure précision d’image.

Autre différence notable, si les deux appareils sont équipés d’une source lumineuse au laser, celle du LG est plus élaborée et ne nécessite pas de présence d’une roue chromatique (donc pas d’effet arc-en-ciel à redouter). L’HU85LA est équipé de deux diodes laser (rouge et bleue).

Cette conception présente l’avantage de ne pas avoir besoin d’une roue phosphorescente en rotation. La plupart des projecteurs laser utilisent des phosphores pour créer des lasers verts (et rouges – ne serait-ce que bleus). En fait pour être exhaustif, LG utilise bien un filtre au phosphore mais sans roue.

La durée de vie du laser est classiquement donnée pour 20 000 heures avec des performances plus stables que celles d’une lampe UHP.

Le nouveau LG est suréquipé au niveau de ses options et capacités. Son traitement vidéo comprend interpolation d’images, automapping HDR, CMS et ajustement de l’échelle de gris, etc.

Projecteur intelligent, il est directement compatible avec Amazon Prime Video (c’est une première sur un vidéoprojecteur que je teste) et Netflix. Son lecteur médias prend en charge la plupart des formats connus de fichiers vidéo, images et sons.

Dans ce tableau qui paraît légitimer le prix, il est tout de même étonnant de constater l’absence de gestion des signaux HLG et des programmes 3D.

TOUR PHYSIQUE

Sur la vidéo jointe vous pouvez constater que le nouveau LG est bien plus large et imposant que le petit Xiaomi. Du point de vue pratique c’est à mon sens un inconvénient car il sera plus compliqué à placer que le petit modèle chinois.

Sa coque blanche est soulignée par un panneau gris qui dissimule les deux haut-parleurs d’une puissance de 2×5 W.

L’HU85LA est un projecteur à focale ultra courte, il ne dispose d’aucun zoom. C’est donc sa position qui déterminera la taille de l’écran. Pour ma base de 2m50 au format 16/9ème j’ai du reculer l’appareil d’un peu moins de 13 cm (et 30 cm du bas de l’écran). Le focus de l’image est réalisé à l’aide d’une molette manuelle dissimulée sous un panneau en plastique dont la finition ne respire pas la solidité. On se rassurera en se disant qu’une fois cette opération réalisée, il ne sera plus nécessaire d’y revenir.

LG HU85L
LG HU85L Cinebeam

Rehaussant l’appareil, quatre pieds à vis permettent de s’assurer que le projecteur est bien posé à plat puis la correction électronique du trapèze sur 12 points vient corriger automatiquement les éventuels problèmes de géométrie de l’image.

La connectique comprend 2 prises USB pour la lecture des formats DivX, MP3, JPEG, JPEG4, des fichiers PowerPoint ou Excel via USB sans PC puis 2 entrées HDMI (avec HDCP2.2) et HDMI ARC (Audio Return Canal) pour les appareils compatibles.

LG HU85LA
LG HU85LA arrière

Une prise LAN est présente pour une éventuelle connexion filaire à un réseau domestique. Le nouveau LG dispose également de capacités wifi et Bluetooth.

La technologie AI intégrée ouvre aux fonctions ThinQ de LG. Cette reconnaissance vocale rend l’utilisation de l’appareil très simple et permet des commandes plus complexes telles que « éteindre le projecteur à la fin du film ».

TEST LG HU80K
Télécommande LG HU80KSW

La télécommande Magic Remote avec microphone intégré est le centre de contrôle et supporte également le contrôle gestuel (souris spatiale). Elle dispose d’un rétroéclairage des touches s’allumant automatiquement lorsqu’un mouvement a lieu.

MENUS

S’il y a bien un reproche que l’on ne peut pas faire à LG c’est d’être chiche sur les menus. Tout y est : interpolation d’images, super résolution, Color Management System sur les 3 axes du Gamut, ajustement de l’échelle de gris sur 2, 10 ou 20 points ! Contraste dynamique. La seule chose qui manque c’est un éditeur de Gamma mais compte tenu des mesures obtenues ce n’est pas pénalisant (voir partie colorimétrie).

Test LG HU85LA
Menu LG HU85LA avec interpolation d’images « TruMotion »

Les préréglages usine sont accessibles directement pour les signaux 1080P SDR et sont listés de la façon suivante : « vif, standard, cinéma, sport, jeux, simulation HDR, expert pièce lumineuse, expert pièce sombre ». Seuls les deux derniers offrent un accès à toutes les options de réglages. Toutefois, le projecteur garde vos réglages en mémoire et se repositionne dans ceux-ci dès qu’il y a un changement de source. La détection d’un signal HDR10 donne accès aux menus spécifiques « standard, cinéma, cinéma lumineux, vif ».

L’aide à la fluidité « interpolation d’images » peut être activée pour les programmes 1080P SDR et 4K HDR et elle est débrayable pour gérer les sources 24p sans traitement additionnel. Pour augmenter le contraste, LG a mis en place une option « contraste dynamique ». Pour les Gamers, l’HU85LA contient dans ses sous-menus une ligne spécifique visant à réduire l’input lag

Si on doit saluer l’ensemble des possibilités offertes par les menus du nouveau LG, je peste contre leur organisation et principalement l’accès aux réglages de colorimétrie. Par exemple pour gérer l’échelle de gris, il faut d’abord appeler le menu image et sélectionner le réglage image à corriger ; ensuite on doit descendre dans « paramètres » puis encore une fois appeler un sous-menu, puis un autre. C’est fastidieux et compte tenu du nombre de touches disponibles sur la télécommande, un accès direct serait le bienvenu.

Test LG HU85LA
Menu racine LG HU85LA

Les projecteurs CineBeam de LG offrent tous une large gamme d’options de streaming et de connectivité, notamment USB, HDMI, Ethernet et transmission d’images sans fil (Android et iOS). L’HU85LA tourne sous Web OS 4.5 ; les utilisateurs peuvent accéder directement aux services de streaming populaires tels que Netflix, Amazon, YouTube et bien d’autres encore. Un lecteur médias intégré prend en charge les contenus présents sur disque dur ou clé USB.

VERDICT TECHNIQUE

Bruit de fonctionnement :

Trois niveaux de gestion de la puissance des lasers vont venir influer sur le bruit perçu, mesuré ici et comme d’habitude à 50cm de l’engin. Avec 34dB à pleine puissance et compte tenu de l’éloignement des spectateurs par rapport au projecteur, il est possible de conclure que l’appareil est discret. Le passage en mode moyen et bas descend jusqu’à la limite résiduelle de bruit de ma pièce et de mon sonomètre, soit 30dB. De bons résultats, qu’on aimerait vraiment trouver plus souvent. Là, bon point pour le LG.

Piqué et netteté :

En matière de précision d’image, l’utilisation d’une puce DLP 0.66 laissait présager de meilleurs résultats que ceux obtenus avec la petite 0.47 du Xiaomi. Il n’en est rien car le LG HU85LA souffre d’une optique de moyenne qualité. Mes mires de précision mettent en évidence une différence entre le centre de l’écran et les bords. Il ne m’a pas été possible d’obtenir un résultat homogène, l’intervention sur une zone entraînant un léger flou sur une autre.

Test LG HU85LA
Piqué et netteté LG HU85LA

Il est également frustrant de constater que le petit Xiaomi dispose d’un réglage électrique du focus alors que le grand LG (3 fois son prix) impose de tourner une molette manuellement.

C’est souvent le piqué qui pêche chez LG et c’est encore une fois le cas. En tout cas on aurait pu s’attendre à mieux vu le créneau tarifaire de l’appareil.

Fluidité :

La gestion des travellings en 24p est de bonne facture et n’impose même pas d’activer l’interpolation d’images. C’est d’ailleurs mieux ainsi car celle-ci occasionne la présence d’artefacts de bougé, des espèces de halos qui viennent entourer les personnages en mouvement. A noter que si des valeurs préréglées sont disponibles pour l’interpolation d’images, il est aussi possible de régler son intensité pas à pas.

Input lag :

Test LG HU85LA
Input lag réduit LG HU85LA

Sans activer la réduction du lag, la mesure du retard à l’affichage est élevée (168 ms). Après avoir pris soin d’enlever le contraste dynamique, la super résolution, l’interpolation d’images et d’allumer la fonction spécifique à la réduction de l’input lag, j’obtiens un 70 ms plus acceptable mais encore trop élevé pour envisager de jouer en réseau dans de bonnes conditions de réactivité.

Overscan :

Test LG HU85LA
Overscan LG HU85LA

L’HU85LA n’applique pas de rognage aux bords de l’image, tous les symboles de mon image 4K de test sont bien présents dans l’écran.

Pollution visuelle lumineuse :

L’HU85LA est équipé d’une puce 0.66 de Texas Instrument ce qui induit que, théoriquement, il ne devrait pas souffrir du défaut de cadre lumineux de la puce 0.47 de première génération. Les ingénieurs de LG ont toutefois (j’espère involontairement) introduit une variante : l’Ambilight à la sauce LG.

Sur les images jointes il est facile de constater que l’image du LG, même après avoir été correctement ajustée au cadre de mon écran technique de 2m50 de base, continue à irradier sur les sol, murs et plafond. Dès que du contenu clair et coloré est diffusé, ce phénomène est perceptible. C’est une première pour moi dans ma configuration et il est également possible de discerner un cadre large de couleur sombre entourant l’image.

Ce type d’effet présente des similitudes avec le dispositif Ambilight de Philips mais ce n’est pas du tout une option du projecteur, plutôt un défaut visuel, inacceptable dans ma configuration. Autrement dit, ça donne envie de lancer un Rogntudjûûû! aux éditions LG car Gaston Lagaffe semble dans la place !

Contraste et luminosité :

L’HU85LA est annoncé avec une puissance lumineuse de 2700 lumens et un contraste dynamique de 2 000 000 :1 (sic !). Pour la luminosité et avec plus de 2600 lumens mesurés la promesse est tenue. Il n’en va évidement pas de même pour le contraste qui culmine à 1300 :1 avec des couleurs justes. L’activation du contraste dynamique (quel que soit le niveau sélectionné) n’a que peu d’influence sur mes mesures. Attention à bien sélectionner manuellement le mode de mapping RVB adéquat avec le nouvel LG car le mode « auto » se trompe dans son positionnement.

Test LG HU85LA
Contraste luminosité gamma temp couleurs LG HU85LA

L’UST de LG est capable avec le laser à pleine puissance de projeter une image au format 16/9ème 4K HDR avec une luminance de 26 fL sur 3m15 de base et 4m10 pour une source 1080P.

En mode économique la taille d’écran passe à 2m65 pour 26 fL et 3m40 pour pouvoir conserver 16 fl.

C’est ainsi assez proche mais un peu en deçà des possibilités du Xiaomi laser UST 4K.

Colorimétrie et Gamma :

Disons le tout de suite, tous les modes usine délivrent une couleur trop froide avec une dominante de bleu qu’il va falloir corriger. Autrement dit, pour ceux qui ne voulaient pas mettre les mains dans le cambouis il n’y a pas de réglage en sortie de boîte à vous recommander car ils sont tous mauvais. Dans ce triste constat, une petite fenêtre d’espoir s’entrouvre avec la gestion du Gamma dans le mode « expert pièce sombre » bien linéaire et à une moyenne de 2 .1. C’est d’ailleurs cette sélection dont je me suis servi pour calibrer finement le projecteur et voici mes réglages recommandés :

Mode cinéma expert pièce sombre

Sur la balance des blancs apportez les corrections suivantes :

Méthode 2 points

Point Faible (Bias)

Rouge : -1

Vert : 0

Bleu : – 7

Point élevé (Gain) :

Rouge : + 2

Vert : 0

Bleu : – 17

Après calibrage j’obtiens une température de couleurs de 6520k avec un écart deltaE inférieur à 3. Le Gamut est légèrement supérieur à la référence rec.709 et malgré l’activation de l’option « gamme des couleurs étendue » je n’arrive pas à coller aux références DCI-P3.

Pour le 4K HDR, la fonction d’automapping n’est pas aussi performante que celle d’un BenQ W5700 et il m’a fallu intervenir manuellement à quelques reprises. La solution pour contrebalancer cette situation est de relier le projecteur à une platine Panasonic comme ma 820BD, qui propose une gestion de la luminosité et du contraste 4K HDR plus performante que celle du projecteur.

VERDICT SUBJECTIF

Pour évaluer subjectivement l’image du HU85LA je vais me servir d’une comparaison avec le Xiaomi laser 4K tant dans le domaine de l’image que du son.

IMAGE

1080P SDR

Contraste :

Le contraste natif est au net avantage du plus petit des deux. La profondeur des noirs et la restitution des détails dans les scènes nocturnes sont donc à l’avantage du Xiaomi.

Luminosité :

Test LG HU85LA
Lucy 1080P LG HU85LA

Avec ses 2700 lumens, le LG devrait être beaucoup plus lumineux que le Xiaomi or il n’en est rien. En effet, cette valeur n’est obtenue qu’avec des couleurs inadaptées en home cinéma et après calibrage (donc avec des couleurs justes) nous sommes à égalité quasi parfaite entre les deux opposants.

Colorimétrie :

Le LG et ses nombreuses options de réglages permettent d’obtenir un calibrage plus fin que le Xiaomi, l’écart tarifaire est ici respecté.

Test LG HU85LA
James BOND 1080P LG HU85LA

Fluidité :

Second domaine dans lequel l’HU85LA est plus à son aise que le Xiaomi, c’est celui de la fluidité. Globalement les travellings sont mieux gérés sur le LG.

4K HDR et gestion de l’automapping :

Test LG HU85LA
Menu HDR LG HU85LA

Malgré la présence de l’automapping sur le LG, les deux projecteurs se retrouvent à égalité dans la gestion des programmes 4K HDR. En effet dans les deux cas il faudra peaufiner le réglage final.

1080P et 4K Piqué et netteté :

Test LG HU85LA
Mission Impossible 1 4K HDR LG HU85LA

Dès les premières secondes de comparaison, le Xiaomi démontre une meilleure précision de l’image et de la netteté. C’est propre et bien découpé sans qu’une zone soit plus favorisée qu’une autre. Le focus électrique contribue à régler plus finement ce facteur en étant au plus près de l’écran.

Test LG HU85LA
Mission impossible 4K HDR LG HU85LA

SON :

Les 2×5 Watts du LG ne peuvent rivaliser avec les 30 Watts du Xiaomi. Au-delà des simples chiffres, la dynamique est nettement en faveur du projecteur chinois. La finesse de la restitution et la capacité à sonoriser ma pièce de plus de 30m² enfoncent le clou et il est étonnant de constater que malgré le gabarit du LG ses concepteurs n’ont pas porté un effort plus important sur la partie audio de leur diffuseur.

CONCLUSION

Le LG HU85LA est globalement un appareil homogène bien conçu pour notre époque du streaming roi et qui propose une belle expérience de cinéma à la maison. Ce projecteur UST (ultra courte focale) laser et UHD (ultra haute définition), s’il a bien des qualités, souffre toutefois de quelques faiblesses et/ou défauts. Son homologue 4K et donc concurrent de chez Xiaomi offre à un prix trois fois inférieur un meilleur contraste, un bloc optique motorisé et de meilleure qualité, le support de la 3D ainsi qu’une conception compacte plus aisée à positionner dans son environnement. Mais il a aussi ses défauts.

Le LG HU85LA conserve l’avantage notable d’être commercialisé officiellement en Europe avec un SAV et des menus dédiés aux home-cinéphiles francophones.

Au final, c’est un peu rebelote : devant cette balance d’atouts, contre-atouts et dix de der et une fois n’est pas coutume, on se prend à rêver de la bonne pioche, de la combinaison des seules qualités des deux projecteurs pour n’en faire qu’un seul qui serait meilleur… On se dit bon sang qu’un constructeur pourrait d’emblée le sortir cet appareil idéal !

Mais, amis curieux de la projection à très courte distance restez collés à vos lorgnettes : les plannings de sortie chez les constructeurs sont estampillés « UST » ; la venue de l’as des as est-elle pour demain ?

L’HU85LA devrait être commercialisé en octobre 2019 au prix public recommandé de 5999€.

LG HU85L Cinebeam
LG HU85L Cinebeam

J’ai apprécié :

  • La discrétion de fonctionnement,
  • La luminosité,
  • Le contraste,
  • La fluidité sans interpolation d’images,
  • Les menus complets (gestion de l’image et partie projecteur intelligent),
  • La télécommande.

Je regrette :

  • Le prix,
  • La colorimétrie en sortie de boîte,
  • La netteté perfectible,
  • La pollution lumineuse qui entoure l’écran.
  • Un système sonore avec une puissance limitée,
  • L’encombrement de l’appareil.

RESUME DES CARACTERISTIQUES

Résolution (3.840 x 2.160 XPR Procédure de décalage – native 2716×1528)

Diagonale d’écran de 90 à 120 pouces (à une distance de 5 à 18 cm de l’écran)

Support HDR10

Technologie laser à trois canaux sans roue de couleur (basée sur 1 laser rouge et 2 lasers bleus)

2700 Lumens

Couverture complète de l’espace couleur REC 709

97% de couverture de l’espace couleur DCI-P3

Contraste dynamique 2 000 000 000:1

Calcul d’image intermédiaire True Motion (également en 4K)

Correction trapézoïdale automatique sur 12 points

Interface LG Web OS 4.5 avec de nombreuses applications (Netflix, YouTube, Amazon, Google Play Movies etc.)

Compatible Dolby Surround et ATMOS

Mode de jeu

Partage d’écran sans fil pour la mise en miroir d’appareils mobiles sur le HU85LS

Commande vocale, y compris Google Assistant

Durée de vie de 20 000 heures de la source lumineuse

Sortie audio Bluetooth vers casque d’écoute et/ou barres de son

Montage au plafond également possible

ENGLISH VERSION

This is the season for testing ultra-short focal length laser projectors. After the Xiaomi laser UST 4K, it’s the LG HU85LA’s turn to come under the microscope of my critical eye. However, before examining it in detail, I would like to digress to the evolution of the video projection market and the growing share of this type of device. Indeed, by Christmas 2019 we will see a whole series of smart, ultra-short focal lengths and LED or Laser headlamps blooming among the main manufacturers. It must be said that with a decline of more than 38% in 2018, the market for « dinosaurs » of the large home image is no longer popular. By this you mean machines worth more than 5000€ that have the size of a canteen and come to mobilize an entire room in a house to be able to be used correctly. I predict that this decline will increase further. With the advent of Netflix, soon followed by Disney and Apple, film consumption is increasingly dematerialized and I don’t forget everything on your hard drive (mkv and others). The classic 20th century projectors need to be connected to a source that manages this type of program with the added bonus of a complete home theater system (and an army of cables). This is no longer the case with this new generation of devices that integrates everything: loudspeakers, media players, wireless wifi links, Miracast, voice commands, application markets and all this with more stable light sources, with a longer life than a conventional lamp and less energy consuming. Thus, while the market share of conventional projectors is declining from year to year, that of intelligent devices is logically increasing and this point is even more marked for ultra-short focal length projectors (= UST = Ultra Short Throw). This type of device, which requires very little distance to offer a large image, is designed to be placed in a living room, which avoids the need for a dedicated room and complements a flat TV screen (whose size and price have steadily decreased). The daily use of a UST projector is similar to that of a flat screen. It is for all these reasons that the domination of the normal focal spotlight and its possible corollary of a dedicated room reach their ends in favour of devices designed for living rooms… by responding to the passage probably better to the WAF (here, we don’t talk about this one much anymore; would it become mythical for victory reasons!)



PRESENTATION


It is in this context that after the exciting test of the 4K laser projector from Xiaomi (1720€) I now switch to the brand new LG HU85LA (5999€). Compared to imported Chinese, it is not only the price that is multiplied; the size of the LG is almost double that of the Xiaomi. It is also equipped with a Texas Instrument 0.66 chip with 4K XPR x2 simulation (for factor 2). The native resolution of the LG is therefore higher than that of the Xiaomi: 2716x1528x2 against 1920×1080. In theory, this should intrinsically ensure better image accuracy. Another notable difference is that while both devices are equipped with a laser light source, the LG’s is more elaborate and does not require the presence of a chromatic wheel (so no rainbow effect to fear). The HU85LA is equipped with two laser diodes (red and blue).

Test LG HU85LA
LG HU85LA face

This design has the advantage of not requiring a rotating phosphorescent wheel. Most laser projectors use phosphors to create green (and red – if only blue) lasers. In fact, to be exhaustive, LG does use a phosphorus filter but without wheels. The lifetime of the laser is typically given for 20,000 hours with more stable performance than a UHP lamp. The new LG is over-equipped in terms of options and capabilities. Its video processing includes image interpolation, HDR automation, CMS and grey scale adjustment, etc.

Smart projector, it is directly compatible with Amazon Prime Video (it’s a first on a projector I’m testing) and Netflix. Its media player supports most known formats of video, image and sound files. In this table, which seems to legitimize the price, it is nevertheless surprising to note the lack of management of HLG signals and 3D programs.



PHYSICAL TOUR


On the attached video you can see that the new LG is much wider and more imposing than the small Xiaomi.

From a practical point of view, this is in my opinion a disadvantage because it will be more complicated to place than the small Chinese model. Its white shell is highlighted by a grey panel that conceals the two loudspeakers with a power of 2×5 W.
The HU85LA is an ultra-short focal length projector, it has no zoom. It is therefore its position that will determine the size of the screen. For my 2m50 base in 16:9 format I had to move the camera back a little less than 13 cm (and 30 cm deep). The focus of the image is achieved by means of a manual wheel hidden under a plastic panel whose finish does not breathe the solidity. We will be reassured by the fact that once this operation is completed, it will no longer be necessary to return to it. Raising the camera, four screw feet ensure that the projector is placed flat and then the electronic correction of the keystone on 12 points automatically corrects any problems with the geometry of the image.

The connector includes 2 USB sockets for playback of DivX, MP3, JPEG, JPEG4, PowerPoint or Excel files via USB without PC and 2 HDMI (with HDCP2.2) and HDMI ARC (Audio Return Channel) inputs for compatible devices. A LAN socket is available for a possible wired connection to a home network. The new LG also has wifi and Bluetooth capabilities.

LG HU85LA
LG HU85LA arrière

The integrated AI technology opens up LG’s ThinQ functions. This voice recognition makes the use of the camera very simple and allows more complex commands such as « turning off the projector at the end of the film ». The Magic Remote with integrated microphone is the control center and also supports gesture control (space mouse). It has a backlighting of the keys that automatically lights up when movement occurs.

TEST LG HU80K
Télécommande LG HU80KSW


MENUS


If there is one thing we can’t blame LG for is being cheap on the menus. Everything is there: image interpolation, super resolution, Color Management System on the 3 Gamut axes, grayscale adjustment on 2, 10 or 20 points! Dynamic contrast. The only thing missing is a Gamma editor but considering the measurements obtained it is not penalizing (see colorimetry section). Factory settings are directly accessible for 1080P SDR signals and are listed as follows: « live, standard, cinema, sport, games, HDR simulation, light room expert, dark room expert ». Only the last two provide access to all setting options. However, the projector keeps your settings in memory and repositions itself in them as soon as there is a change of source.

Test LG HU85LA
Menu LG HU85LA avec interpolation d’images « TruMotion »

The detection of an HDR10 signal gives access to the specific menus « standard, cinema, bright cinema, vivid ». The « image interpolation » fluidity aid can be activated for the 1080P SDR and 4K HDR programs and can be disengaged to manage 24p sources without additional processing. To increase the contrast, LG has implemented a « dynamic contrast » option. For Gamers, the HU85LA contains in its submenus a specific line to reduce the input lag/ If we must welcome all the possibilities offered by the menus of the new LG, I am against their organization and mainly the access to the colorimetry settings. For example, to manage the grayscale, you must first call the image menu and select the image setting to correct; then you must go down to « settings » and then call up one submenu again, then another.

This is tedious and given the number of buttons available on the remote control, direct access would be welcome. LG’s CineBeam projectors all offer a wide range of streaming and connectivity options, including USB, HDMI, Ethernet and wireless image transmission (Android and iOS). The HU85LA runs on Web OS 4.5; users can directly access popular streaming services such as Netflix, Amazon, YouTube and many others. An integrated media player supports content on hard disk or USB stick.

Test LG HU85LA
Menu racine LG HU85LA


TECHNICAL VERDICT.


Operating noise:

Three levels of laser power management will influence the perceived noise, measured here and as usual at 50cm from the machine. With 34dB at full power and given the distance of the spectators from the projector, it can be concluded that the device is discreet. The switch to medium and low mode goes down to the residual noise limit of my room and sound level meter, 30dB. Good results, which we would really like to find more often. There, good point for the LG.

Prickly and sharp:

In terms of image accuracy, the use of a DLP 0.66 chip predicted better results than those obtained with the Xiaomi’s small 0.47. This is not the case because the LG HU85LA suffers from a medium quality optics. My precision test patterns show a difference between the center of the screen and the edges.

Test LG HU85LA
Piqué et netteté LG HU85LA

It was not possible for me to obtain a homogeneous result, the intervention on one area leading to a slight blur on another. It is also frustrating to see that the small Xiaomi has an electric focus adjustment while the large LG (3 times its price) requires you to turn a knob manually. It is often the dive that fishes at LG and this is again the case. In any case, we could have expected a better view of the price range of the device.

Fluidity :


The management of 24p travellings is well done and does not even require image interpolation to be enabled. It is better this way because it causes the presence of motion artifacts, species of halos that surround the moving characters. Note that if preset values are available for image interpolation, it is also possible to adjust its intensity step by step.

Input lag :

Test LG HU85LA
Input lag réduit LG HU85LA

Without enabling lag reduction, the display delay measurement is high (168 ms). After having taken care to remove the dynamic contrast, the super resolution, the image interpolation and to switch on the function specific to the reduction of the input lag, I obtain a 70 ms more acceptable but still too high to consider playing in a network under good conditions of reactivity.


Overscan:

Test LG HU85LA
Overscan LG HU85LA

The HU85LA does not apply cropping to the edges of the image, all the symbols of my 4K test image are present in the screen.

Visual light pollution:

The HU85LA is equipped with a Texas Instrument 0.66 chip which means that, theoretically, it should not suffer from the lack of a light frame of the first generation 0.47 chip. However, LG engineers have (I hope unintentionally) introduced a variant: the Ambilight with LG sauce. On the attached images it is easy to see that the LG image, even after having been correctly adjusted to the frame of my basic 2m50 technical screen, continues to radiate on the floor, walls and ceiling.

As soon as clear and coloured content is broadcast, this phenomenon is perceptible. This is a first for me in my configuration and it is also possible to discern a large dark-coloured frame surrounding the image.
This type of effect has similarities with the Philips Ambilight device but it is not at all an option of the projector, rather a visual defect, unacceptable in my configuration. In other words, it makes you want to launch a Rogntudjûûû! at LG Editions because Gaston Lagaffe seems to be in the business!


Contrast and brightness:


The HU85LA is announced with a luminous power of 2700 lumens and a dynamic contrast of 2 000 000:1 (sic!). For the brightness and with more than 2600 lumens measured the promise is kept. This is obviously not the case for the contrast, which peaks at 1300:1 with the right colours. The activation of the dynamic contrast (whatever the level selected) has little influence on my measurements.

Test LG HU85LA
Contraste luminosité gamma temp couleurs LG HU85LA

Be careful to manually select the appropriate RGB mapping mode with the new LG because the « auto » mode is wrong in its positioning.
The LG UST is capable with the full-power laser of projecting a 16:9 4K HDR image with a luminance of 26 fL over 3m15 base and 4m10 for a 1080P source.
In economy mode the screen size increases to 2m65 for 26 fL and 3m40 to keep 16 fl.
It is thus quite close but a little below the possibilities of the Xiaomi laser UST 4K.


Colorimetry and Gamma:


Let’s say right away, all factory modes deliver a color too cold with a dominant blue that will have to be corrected. In other words, for those who didn’t want to put their hands in the camboui there is no adjustment at the outlet of the box to recommend because they are all bad. In this sad situation, a small window of hope opens up with the management of Gamma in the very linear « dark room expert » mode and at an average of 2.1. It is this selection that I used to finely calibrate the projector and here are my recommended settings:


Expert cinema mode dark room room
On the white balance make the following corrections:
2-point method
Low Point (Bias)
Red: -1
Green: 0
Blue: – 7
High point (Gain) :
Red: + 2
Green: 0
Blue: – 17


After calibration I obtain a color temperature of 6520k with a deltaE deviation of less than 3. The Gamut is slightly higher than the reference rec.709 and despite the activation of the option « extended color range » I can’t stick to the references DCI-P3.

For the 4K HDR, the automation function is not as powerful as that of a BenQ W5700 and I had to intervene manually a few times. The solution to counterbalance this situation is to connect the projector to a Panasonic board such as my 820BD, which offers a more efficient 4K HDR brightness and contrast management than the projector.


SUBJECTIVE VERDICT


To subjectively evaluate the image of the HU85LA I will use a comparison with the Xiaomi laser 4K in both the image and sound domain.


IMAGE

1080P SDR :


Contrast:

The native contrast is to the clear advantage of the smaller of the two. The depth of the blacks and the restitution of details in night scenes are therefore to the advantage of the Xiaomi.


Brightness :

With its 2700 lumens, the LG should be much brighter than the Xiaomi, but this is not the case. Indeed, this value is only obtained with inappropriate colors in home cinema and after calibration (so with correct colors) we are almost perfectly equal between the two opponents.

Test LG HU85LA
Lucy 1080P LG HU85LA

Colorimetry :

The LG and its many adjustment options allow a finer calibration than the Xiaomi, the tariff difference is respected here.

Test LG HU85LA
James BOND 1080P LG HU85LA


Fluidity :

The second area in which the HU85LA is more comfortable than the Xiaomi is fluidity. Overall, travellings are better managed on the LG.

4K HDR and automation management

Test LG HU85LA
Menu HDR LG HU85LA


Despite the presence of automation on the LG, the two projectors are equal in the management of 4K HDR programs. Indeed in both cases it will be necessary to refine the final adjustment.

Test LG HU85LA
Mission Impossible 1 4K HDR LG HU85LA


1080P and 4K Pitted and sharpened:


From the very first seconds of comparison, the Xiaomi shows better image accuracy and sharpness. It is clean and well cut without one area being more favoured than another. The electric focus helps to fine-tune this factor by being as close to the screen as possible.

Test LG HU85LA
Mission impossible 4K HDR LG HU85LA



SOUND :


From the very first seconds of comparison, the Xiaomi shows better image accuracy and sharpness. It is clean and well cut without one area being more favoured than another. The electric focus helps to fine-tune this factor by being as close to the screen as possible.

SOUND :


The LG’s 2×5 Watts cannot compete with the Xiaomi’s 30 Watts. Beyond the simple numbers, the dynamic is clearly in favour of the Chinese projector. The finesse of the restitution and the ability to sound my room of more than 30m² sink the nail in the coffin and it is surprising to note that despite the size of the LG its designers did not put a greater effort into the audio part of their diffuser.


CONCLUSION


The LG HU85LA is a homogeneous device that is well designed for our age of king streaming and offers a great home theater experience. This UST (ultra short focal length) laser and UHD (ultra high definition) projector, while it has many qualities, suffers from some weaknesses and/or defects. Its 4K counterpart and therefore competitor from Xiaomi offers at a price three times lower a better contrast, a better quality motorized optical unit, 3D support and a compact design that is easier to position in its environment. But it also has its flaws.


The LG HU85LA retains the significant advantage of being officially marketed in Europe with a after-sales service and menus dedicated to French-speaking home cinema enthusiasts.
In the end, it’s a little rebellious: in front of this balance of assets, counter-trumps and ten of der and once in a while, we start dreaming of the right pickaxe, of combining the only qualities of the two headlamps to make only one that would be better… We say to ourselves that a manufacturer could immediately take out this ideal device!
But, curious friends of the very short distance projection, stick to your glasses: the release schedules at the manufacturers are stamped « UST »; is the arrival of the ace of aces for tomorrow? HU85LA is expected to be released in October 2019 at a recommended retail price of €5999.



I appreciated it:


Discretion of operation,
The brightness,
The contrast,
Fluidity without image interpolation,
The complete menus (image management and intelligent projector part),
The remote control.


I regret :


The price,
The colorimetry at the end of the box,
Perfectible sharpness,
The light pollution that surrounds the screen.
A sound system with limited power,
The size of the device,



SUMMARY OF CHARACTERISTICS


Resolution (3,840 x 2,160 XPR Shift procedure – native 2716×1528)
Screen diagonal from 90 to 120 inches (at a distance of 5 to 18 cm from the screen)
Support HDR10
Three-channel laser technology without colour wheel (based on 1 red laser and 2 blue lasers)
2700 Lumens
Full coverage of the color space REC 709
97% DCI-P3 color space coverage
Dynamic contrast 2,000,000,000,000:1
Intermediate True Motion image calculation (also in 4K)
Automatic 12-point keystone correction
LG Web OS 4.5 interface with many applications (Netflix, YouTube, Amazon, Google Play Movies etc.)
Dolby Surround and ATMOS compatible
Game Mode
Wireless display sharing for mirroring mobile devices on the HU85

33 Comments

  1. Bonjour Grégory et merci une nouvelle fois pour ce test.
    Ce VP faisait partie de mon choix potentiel mais le prix (eu égard aux défauts constatés) et surtout l’absence de 3D me conduisent à abandonner ce choix. Reste donc, dans les VP UST censés être lancés officiellement en Europe en cette fin d’année l’Optoma UHZ65UST et le Viewsonic X1000-4K… Penses tu pouvoir mettre la main dessus prochainement ?
    Et encore merci pour ce que tu fais.

    • J’avais contacté Viewsonic pour le X1000-4K. Pour Singapour ils m’ont annocé qu’il y avait du retard et pas dispo avant l’année prochaine. Mon choix est fait (Xiaomi)

    • Bonsoir Gregory et merci pour ce test.
      Je trouve ce projecteur bien complet avec une technologie avancée telle que les 3 lasers. Peut-être que les futures mises à jours permettront d’améliorer ce projecteur. Mais ce qui est inadmissible c’est de mettre en œuvre toutes ces technologies dans cette boîte avec une optique moyenne , le dernier composant avant affichage mais ô combien important.
      Je me pose la question si ce projecteur n’est pas sorti trop vite.Il aurait mérité plus d’attention de la part de son constructeur.

  2. Hello,
    Punaise 6000€ pour éclairer une salle…Ca fait cher l’ampoule (^_^)…
    Même sans cette pollution visuelle, 6000€ reste vraiment élevé pour la différence avec Xiaomi…!! NEXT !!..
    Merci Gregory

  3. Pour le coup le xiaomi est LA bonne affaire du moment en ust. Étonnant de cœur que nouveau venu dans la vidéoprojection terrasse un mastodonte comme le coreen. À 2000 euros on pourrait excuser certaines lacunes mais à ce prix c’est impardonnable.

  4. Grégory, ton objectivité est encore une fois mise en valeur au travers de ce test, où il aurait été facile de justifier que le LG était meilleur parce que plus cher, tu démontres magistralement qu’il n’en est rien… Ce LG est sans aucun doute possible sorti trop vite, et il faut espérer qu’ils pourront corriger quelques aberrations au fil d’une MAJ ou l’autre mais pour l’optique, cela semble « cuit » (sauf à revoir tout leur stock rapidement), encore merci pour ton test, à plus, Franck

  5. D’accord merci. Je suis étonné mais il semble que sur la version du vidéoprojecteur que tu as testé il n’y ai pas de tuner TV, est-ce car c’est une version européenne ?

  6. Bonjour Grégory.

    La nouvelle configuration de mon salon, salle à manger ne me permet pas d’installer un vidéoprojecteur au plafond. j’ai peu de recule pour mon écran de 3 mètres de base.

    La technologie UST me semblait donc une bonne solution.

    Il y a deux ans, HISENSE présentait le TV Laser h80 LSA ou le h100LDA.

    La photo du 10 août 2018 du forum m’a refroidi pour cette achat.
    Il semblerait que l’angle de projection est le problème de ce type de vidéoprojecteur.

    Voir : https://www.projection-homecinema.fr/forum/topic/5078-hisense-laser-tv-4k/

    Impossible d’avoir une image correcte sans l’éclairage de la pièce par une lumière parasite nuisible générée par le plafond et les murs.

    Sur le LG HU85LA du test ci-dessus, vous avez remarqué le même problème (même avec votre écran technique)

    Bien sur une salle dédiée avec un plafond et des murs sombres doit résoudre le PB.

    Quand est il des modèles xiaomi ?

    j’attendais plutôt le viewsonic X1000-4K prévu pour la France, qui lui contrairement au LG est 3D.
    Il semble donc reporté pour l’année prochaine,
    Je crains que celui-ci est le même type de défaut.

    Soit j’attends encore un peu, soit j’abandonne l’idée.
    Votre avis d’expert m’intéresse, est-ce vraiment rédhibitoire avec ce type de technologie ?
    Une technologie court focal sur table basse avec une projection en face de l’écran es t’elle plus pertinent ?

    Merci

    • Bonsoir Pierre, un projecteur UST est plus compliqué à placer qu’un appareil avec une optique standard mais depuis que j’ai testé le Xiaomi 4K mon nouvel écran Vividstorm je suis entièrement convaincu que le jeu en vaut la chandelle (mais pas à 6000€ cf. LG).

  7. Gregory.

    UST c’est pas si mal.

    je vais attendre un peu pour la sortie du X1000- 4K, et votre test sur cette appareil.
    s’il est concluant et pas exorbitant au niveau du pris OK.
    si non je me tournerai vers le xiaomi chinois qui aura peut-être une nouvelle version plus performante.
    Une grand partie de la production et de la conception est faite par ces pays non !!

    Merci pour cette avis éclairé.

  8. Oui j’avais vu un truc ou ils parlaient de passerelle le prix du lg a la moulinette mais impossible de retomber dessus intox alors sans doute , olé ne me reste plus que le
    Xiaomi 4 k comme espoir

      • Bonjour Grégory,

        Merci pour ton retour et je comprends ta réponse.
        Pourquoi je me suis posé la question sur la comparaison du Sony et du Xiaomi, cela aurait pu être avec le nouveau LG.
        Le Sony a aujourd’hui 2 ans et nous savons très bien que dans le monde du HC cela peut représenter beaucoup. (Effectivement le Sony est sur un budget très, très élevé mais je suis prêt à faire l’effort si celui-ci vaut vraiment le coût)

        De tous les tests que tu as faits, Pourrais-tu STP me dire quelle est aujourd’hui le UST le plus performant et la meilleure toile de projection encastrable avec motorisation (pas de technique, rédhibitoire pour moi, je souhaite mettre le UST dans la pièce de vie devant la TV).

        Faut-il encore attendre un peu pour cette technologie car aucun UST ou Vidéoprojecteur d’aujourd’hui n’a le Dolby vision.

        Encore merci à toi pour tes articles très bien réalisés.

        Cordialement

  9. Bonjour Grégory,

    Bravo et merci pour toutes ces articles et leurs infos fortes intéressantes !

    Dans la famille LG, as-tu pu tester le HF85LSR ?

    En attendant avec impatience tes tests de l’EPSON eh-ls500 !

    Jesygo.

7 Trackbacks / Pingbacks

  1. Réception écran technique ALR UST VIVIDSTORM pour un futur test PHC.FR – – Le Blog de PHC –
  2. LG HU85LA : DLP 4K laser ultra courte focale – – Le Blog de PHC –
  3. Test Fengmi 4K : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  4. Test Optoma UHZ65UST : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  5. Test écran technique Vividstorm : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  6. Test Wemax A300 4K : l’avis de Grégory – – Le Blog de PHC –
  7. Wemax A300 4K : réception du projecteur laser UST – – Le Blog de PHC –

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*