Test écran CLR Fengmi Black Grid : l’avis de Grégory

Test Fengmi Black Grid
Test Fengmi Black Grid

Les puristes du home cinéma savent bien que la meilleure solution pour projeter une image est celle de l’écran cadre. En comparaison, les toiles déroulantes (manuelles ou électriques) ont le désagréable inconvénient de gondoler avec l’usure liée au temps. Ces déformations de la toile s’invitent progressivement dans l’image au fil des séances, gâchant le plaisir de la projection.

L’écran Fengmi Black grid est donc de type cadre fixe sur lequel on vient tendre une toile CLR. C’est un concept de surface spéciale pourvue de milliers de lamelles horizontales incorporées et qui, à un angle de 45°, ne reflètent que la lumière venant du bas. Ainsi, l’écran ignore la plupart des éclairages perturbateurs et rend la projection à courte distance débarrassée de la lumière parasite, préservant de la sorte le contraste de l’image comme dans une salle dédiée.

Ecran CLR
Ecran CLR

Ce type de toile est spécifiquement conçu pour les projecteurs à ultracourte focale (UST : Ultra Short Throw) dans le but d’éviter les effets de concentration de la lumière et la perte de contraste. Même si j’ai pu démontrer qu’une telle toile pouvait être utilisée avec des projecteurs à focale classique ce n’est cependant pas la configuration idéale car sous certains éclairages on peut apercevoir le dessin des lamelles.

Il a été possible de confronter ce nouveau Fengmi Black Grid (CLR) avec le Lusoscreen Dark Star (ALR) en utilisant un projecteur laser UST Fengmi Cinéma Pro et voici le résultat de ce combat des chefs.

Présentation et petit retour sur l’écran Lusoscreen Dark Star

Un écran technique gris vise à combattre les lumières parasites générées par les murs clairs d’un environnement non dédié comme par exemple ceux d’un salon et qui, de fait, nuisent au contraste perçu d’un vidéoprojecteur.

La société Portugaise Lusoscreen qui imagine et fabrique ces écrans est engagée dans une démarche de qualité. Elle réalise sur commande et de manière artisanale chacune de ses superbes toiles. C’est un peu le village d’irréductibles qui résiste -et de belle manière- à l’invasion venue d’extrême Orient.

Les Lusoscreen sont des écrans cadres fixes. La solution développée par le constructeur consistant en une plaque en résine encollée contre une armature métallique est particulièrement solide. La toile de projection est ensuite apposée sur la résine.

Cette architecture unique garantie une absence de gondoles ou de vagues à l’écran. Revers de la médaille, le Lusoscreen ne peut être démonté ou dissimulé et le poids total de sa caisse de transport avoisine les 100 kg, l’écran pesant quant à lui plus de 25kg ; en l’absence de potion magique il faut prévoir un minimum de deux personnes pour l’installer.

Ce Dark star est équipé d’une toile A.L.R. (Ambiant Light Rejecting ou « rejet de la lumière ambiante ») d’un gain de 0.9. Un écran ALR réfléchit sélectivement la lumière vers le public. Cet effet est obtenu par la position du projecteur face à l’écran de manière à ce que la lumière du projecteur soit renvoyée vers le public tandis que la celle extrinsèque de la pièce est réfléchie dans une autre direction hors de la vue des spectateurs. Les écrans ALR ne peuvent fonctionner que si la lumière ambiante ne frappe pas l’écran dans la même direction que le projecteur. Autrement dit, l’idée fixe est de limiter la réflexion de la lumière provenant de sources hors axe tels l’éclairage domestique, les fenêtres ou les murs clairs, autant de sources potentiellement parasites et qui sont présentes dans une salle non dédiée. En définitive, l’effet recherché est similaire à celui d’une toile CLR, à savoir éviter la pollution lumineuse et une image délavée par un contraste dégradé.

Ecran ALR
Ecran ALR

Voilà pour la présentation théorique et les différentes solutions techniques utilisées par ces deux toiles pour tendre vers le même objectif : préserver le contraste de l’image dans une salle non dédiée.

Réception et montage du Fengmi Black Grid

Comme pour le Lusoscreen, il convient de vous présenter les caractéristiques générales de l’écran Fengmi Black Grid. C’est un modèle CLR destiné aux projecteurs UST, monté sur un cadre fin en aluminium pour l’arrière et habillé d’un montant fin en résine. Ses dimensions sont pour la surface utile de projection 2213 × 1244 mm pour un encombrement total de 2233 × 1264 mm et un poids de 15,7 kg.

Fengmi Black grid
Dimensions Fengmi Black grid

Top chrono! A l’aide de cette vidéo, du guide de montage (en chinois !) et des étiquettes (en anglais !) présentes sur les pièces du cadre, à deux gaulois nous avons mis 1 heure pour monter l’ensemble (et encore échangeait-on en latin histoire de pimenter le chantier). Voici quelques illustrations du déballage, des étapes d’assemblage et du produit fini. A noter que l’écran sur la vidéo n’est pas de marque Fengmi et pourtant il y ressemble beaucoup ; je sais que d’autres marques commercialisent cette toile mais à un prix bien plus élevé.

Un large drap de protection et des gants blancs sont fournis, pour faire le fantôme et éloigner les enfants de la précieuse toile. Ils pensent à tout ces chinois! Non honorable Grégorix, c’est pour assurer un montage sécurisant la surface de projection.

Une fois l’assemblage achevé voici le résultat. Il s’agit bien d’un écran CLR dédié aux projecteurs UST avec sa structure fine et ses lignes horizontales (invisibles en projection). Il est bien plus aisé à manipuler que le Lusoscreen accusant 29 kg mais dans le match de l’élégance c’est le Lusoscreen qui gagne avec son falbala laqué.

Il est actuellement disponible depuis un dépôt européen (CZ) à 470€ avec le code de réduction BGOS311 livré ici (cliquez sur le lien).

Verdict technique

Avant d’entamer les résultats obtenus avec différentes mesures, il m’apparaît nécessaire de vous faire un petit rappel sur les caractéristiques des écrans techniques :

Les écrans techniques gris peuvent être classés en deux grandes catégories. La première vise à assurer un équilibre entre la dynamique de l’image (luminosité) et le contraste. Ces écrans sont annoncés avec un gain supérieur à 1 mais offrent des performances dans les noirs moins impressionnantes visuellement que celles des écrans à gain inférieur à 1. Ils sont donc destinés à des projecteurs moyennement à faiblement lumineux.

La seconde catégorie qui rassemble des écrans à gain 0.9, 0.8 voire 0.6 (pour les projecteurs à ultra courte focale) va entraîner un gain sensiblement important du contraste perçu mais avec une perte de dynamique notable. Ils sont donc recommandés pour les projecteurs particulièrement lumineux mais avec faible contraste.

Pour arriver à lutter contre la pollution de la lumière, ces écrans sont conçus avec des matières intervenant dans deux domaines. D’une part, afin d’éviter la lumière résiduelle, la toile (généralement en PVC) est recouverte de plusieurs couches de peinture grise et, d’autre part, pour compenser la perte de luminosité par rapport à un écran blanc la peinture appliquée contient des particules métalliques visant à renforcer la lumière.

Aussi simple que cette théorie puisse paraître, elle est compliquée à mettre en œuvre de façon équilibrée. Si la couleur de base de l’écran est trop foncée, le gain doit être considérablement augmenté, ce qui restreint l’angle de vision et crée des effets secondaires gênants tel qu’un éclairage inégal (hot spot ou effet point chaud). Inversement, si le gris n’est pas assez prononcé les scènes de film nocturnes seront reproduites avec moins de profondeur.

Vers les bords, la luminosité peut diminuer sensiblement, ce qui entraîne une absence d’uniformité. De plus, les écrans à gain peuvent être touchés par un effet de scintillement (effet paillettes) causé par les particules métalliques insérées dans le substrat.

Concernant le chiffre annoncé du gain de l’écran, il faut préciser qu’il s’agit toujours de la valeur maximale qui peut être atteinte. Pour l’obtenir, il faut placer son projecteur dans une position idéale située en plein centre de l’écran et de manière totalement plane, ce qui est difficile à obtenir dans la pratique. Plus les angles de projection et de visualisation sont obliques et plus le gain sera impacté négativement. C’est pour cette raison qu’on parle de « pic de gain », à l’image du point le plus élevé d’une montagne.

Outre le gain maximal, le « demi-gain » d’un écran de contraste est également révélateur : il s’agit de l’angle de vision à partir duquel l’écran n’atteint que la moitié de sa puissance lumineuse maximale (par ex. 0,75 avec un gain de 1,5). Il se déplace entre 30° et 60° (en fonction de la concentration lumineuse de l’écran) et décrit le champ de vision significatif de l’écran. Plus le nombre de degrés est élevé, plus les spectateurs peuvent profiter d’une bonne qualité d’image sans être placés face au centre de l’écran… plus l’écran est panoramix quoi. (vous ne pouviez pas y couper à celle-là 🙂

Source :

En étudiant les caractéristiques techniques des versions CLR et ALR, il est possible de voir que l’angle de vision est plus étendu sur la version destinée aux projecteurs UST (170° contre 150° et également un meilleur contrôle de lumière). Le pic de gain entre les deux toiles est annoncé à 0.45 pour la version ultracourte focale et 0.9 pour la version courte et longue focale. Concrètement, pour 100 lumens arrivant à l’écran, le rendu de l’écran sera donc de 80 lumens pour la version 0.9 et 45 lumens pour la version 0.45, soit un gain en contraste mais une perte de dynamique. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux associer ces écrans avec des projecteurs disposant d’une bonne réserve de lumière.

Défauts des écrans techniques :

A l’occasion de ce nouveau test nous avons d’abord recherché la présence de sparkling, également connu sous le nom d’effet paillettes, lié comme on s’en doute à l’incrustation de paillettes métalliques dans le substrat revêtant l’écran. Ensuite, il fallait juger de la présence ou l’absence d’un point chaud (hot-spot) au centre de l’écran (concentration de la luminosité dans un même point) et pour terminer il a s’agit de mesurer l’amplitude du champ de vision.

Effet paillettes :

Les fonds d’images clairs restent unis, sans cet effet de vitre sale qui venait gêner le spectateur avec l’ancien modèle, mais entre les deux écrans techniques c’est indéniablement le Fengmi qui s’en sort le mieux avec une image superbement lisse.

Point chaud (hot spot) :

Vous pouvez apercevoir un effet point chaud « hot spot » ou concentration de la lumière en bas de la toile Lusoscreen sur le montage photo ci-dessous. Cet effet est totalement absent du Fengmi Black Grid et c’est tout à fait normal, compte tenu des différences de conception. Donc, encore une fois, n’espérez pas avoir le même rendu avec un écran technique ALR et une toile CLR via un projecteur à ultra courte focale. Seule une toile CLR donnera le meilleur résultat sans « hot spot ».

Test Fengmi Black Grid
Lucy 4K HDR

Angle de vision :

L’angle de vision de 170° est bien au rendez sur l’écran Fengmi, alors que le Lusoscreen est bien plus directif et on commence à dénoter des pertes de luminosité au-delà d’un angle de 45° par rapport au centre de l’écran (donc 90° au total).

Contraste, luminosité, gain et colorimétrie :


Pour déterminer le Gain de chaque écran j’ai d’abord mesuré la puissance lumineuse du projecteur et ensuite celle des deux écrans (donc sonde face au projecteur dans un premier temps puis orientée vers le Lusoscreen et le Fengmi). En la matière, le plus honnête sur les performances de sa toile c’est Fengmi. J’ai mesuré un Gain moyen de 0.5 contre 0,34 pour le Lusoscreen. La perte de luminosité générée par la toile portugaise impacte également mes mesures de contraste séquentiel puisque c’est elle qui offre le plus mauvais résultat (« mauvais » restant relatif car avec une puce DMD 0,47 nous atteignons presque 2000:1).

L’ensemble des mesures figure dans le tableau récapitulatif ci-dessous.

Test Fengmi Black Grid

La colorimétrie reste typique des écrans techniques, lesquels entraînent tous les deux une augmentation du bleu sur l’échelle de gris, qu’il convient de contrebalancer par un calibrage adapté sous peine de se retrouver avec une image froide comme un ciel qui vous tomberait sur la tête. Seuls les niveaux RVB sont impactés, le Gamut ne subit aucune variation.

Résultats visuels

Non content de conserver le contraste natif du projecteur, l’image restituée par le Fengmi black Grid est tout à la fois contrastée et sans perte de dynamique. Après correction de l’échelle de gris, on retrouve des blancs avec de l’éclat et sans dérive de couleurs.

Test Fengmi Black Grid
Jack Reacher 1080P SDR

Autre leçon à tirer de ce test : le pic de Gain de la toile Fengmi est à 0.7 et le gain moyen à 0,5. Résultat, l’image est plus belle sur le Fengmi avec davantage de dynamique, plus de précision dans les détails et un superbe lissé que ne propose pas le Lusoscreen (pic moyen mesuré à 0.36 !).

Test Fengmi Black Grid
Fury 1080P SDR

Les photos et vidéos jointes en illustration sont prises dans les mêmes conditions et les écrans ont la même taille (2m21 de base au format 16/9ème). Elles démontrent la supériorité du Fengmi Black Grid en liaison avec un projecteur UST.

Conclusion

Ne mélangeons pas les genres, c’est mon sentiment à l’issue de cette confrontation. Il peut être tentant de penser que tous les écrans techniques sont aptes à prendre en charge aussi bien les projecteurs à focale classique que leurs homologues UST mais il n’en est rien. Si vous avez un projecteur qui se place loin de l’écran il faudra utiliser un modèle ALR comme le Lusoscreen ou un Vividstorm Obsidian 0.8. Pour tous les lasers à ultra courte focale c’est CLR obligatoire. L’avantage de ce nouveau venu est que toutes les promesses visuelles sont au rendez-vous et ceci avec un tarif contenu. Pour toutes ces raisons, le Fengmi Black Grid récolte un nouveau sticker, celui d’un Gold Award PHC.FR qui vient récompenser son excellent rapport qualité/prix.

J’ai apprécié :

Le prix,

Le montage aisé,

– La tension parfaite,

Des performances visuelles au rendez-vous,

– Le choix idéal pour votre projecteur UST.

Je regrette :

L’absence de choix dans les tailles d’écran.

Le cadre en plastique.

Les liens sponsorisés qui figurent dans le test me permettent de vous proposer en exclusivité des tests de projecteurs qui ne sont pas disponibles en France. Ils ne changent en rien mes évaluations, bonnes ou mauvaises, de ces projecteurs.

ENGLISH VERSION

FENGMI BLACK GRID SCREEN TEST


Home cinema purists know that the best way to project an image is with a frame screen. In comparison, scrolling screens (manual or electric) have the unpleasant disadvantage of warping due to wear and tear over time. These deformations of the canvas gradually invite themselves into the image over the course of the sessions, spoiling the pleasure of the projection.
The Fengmi Black grid screen is therefore of fixed frame type on which a CLR canvas is stretched. It is a special surface concept with thousands of built-in horizontal slats which, at a 45° angle, only reflect the light coming from below. This way, the screen ignores most of the disturbing lighting and makes the projection at short distance free of stray light, thus preserving the contrast of the image as in a dedicated room.


This type of fabric is specifically designed for ultra short throw projectors (UST: Ultra Short Throw) to avoid the effects of light concentration and loss of contrast. Even if I have been able to demonstrate that such a fabric can be used with classic focal length projectors, it is not the ideal configuration because under certain lighting conditions you can see the pattern of the slats.

Ecran CLR
Ecran CLR


It was possible to confront this new Fengmi Black Grid (CLR) with the Lusoscreen Dark Star (ALR) using a Fengmi Cinema Pro UST laser projector and here is the result of this battle of the leaders.


Presentation and small return on the Lusoscreen Dark Star screen


A grey technical screen aims to combat the stray light generated by the bright walls of a non-dedicated environment such as a living room, for example, which in fact hinders the perceived contrast of a video projector.
The Portuguese company Lusoscreen, which designs and manufactures these screens, is committed to a quality approach. It produces each of its superb canvases to order and in a traditional manner. It’s a bit like the village of the irreducible that resists – and in a beautiful way – to the invasion from the Far East.
The Lusoscreen are fixed frame screens. The solution developed by the manufacturer consisting of a resin plate glued against a metal frame is particularly solid. The projection screen is then applied to the resin.
This unique architecture guarantees an absence of gondolas or waves on the screen. On the other side of the coin, the Lusoscreen cannot be dismantled or concealed and the total weight of its transport box is around 100kg, with the screen weighing more than 25kg; in the absence of a magic potion, a minimum of two people are required to install it.
This Dark star is equipped with an A.L.R. fabric. (Ambient Light Rejecting) with a gain of 0.9. An ALR screen selectively reflects the light towards the audience. This effect is achieved by positioning the projector in front of the screen so that the light from the projector is reflected back towards the audience while the extrinsic light of the room is reflected in another direction out of sight of the spectators.

Ecran ALR
Ecran ALR

ALR screens can only work if the ambient light does not strike the screen in the same direction as the projector. In other words, the idea is to limit the reflection of light coming from off-axis sources such as domestic lighting, windows or bright walls, all of which are potentially parasitic and are present in a non-dedicated room. In short, the desired effect is similar to that of a CLR canvas, i.e. to avoid light pollution and an image washed out by a degraded contrast.

So much for the theoretical presentation and the different technical solutions used by these two canvases to achieve the same objective: to preserve the contrast of the image in a non-dedicated room.


Reception and assembly of the Fengmi Black Grid


As for the Lusoscreen, it is advisable to present you the general characteristics of the Fengmi Black Grid screen. It is a CLR model for UST projectors, mounted on a thin aluminium frame for the rear and covered with a thin composite upright. Its dimensions are for the useful projection area 2213 × 1244 mm with a total footprint of 2233 × 1264 mm and a weight of 15.7 kg.

Fengmi Black grid
Dimensions Fengmi Black grid


Top time! With the help of this video, the assembly guide (in Chinese!) and the labels (in English!) on the frame parts, it took us two Gauls 1 hour to assemble the whole thing (and we swapped in Latin to spice up the site). Here are some illustrations of the unpacking, the assembly steps and the finished product. Please note that the screen on the video is not a Fengmi brand and yet it looks a lot like it; I know that other brands market this canvas but at a much higher price.


A large protective sheet and white gloves are provided, to make the ghost and keep the children away from the screen.

They think of all those Chinese! Non honourable Grégorix, it is to ensure a safe mounting of the projection surface.
Once the assembly is completed here is the result. It is indeed a CLR screen dedicated to UST projectors with its fine structure and horizontal lines (invisible in projection). It is much easier to handle than the Lusoscreen weighing 29 kg but in the match of elegance it is the Lusoscreen that wins with its lacquered falbala.

It is currently available from a European depot (CZ) at 470€ with the discount code BG0S311 delivered here (click on the link).


Technical verdict


Before starting the results obtained with different measurements, I think it is necessary to remind you of the characteristics of the technical screens:
Grey technical screens can be classified in two main categories. The first one aims at ensuring a balance between the dynamics of the image (brightness) and the contrast. These screens are advertised with a gain greater than 1 but offer less visually impressive performance in black than screens with a gain less than 1, and are therefore intended for medium to low-light projectors.
The second category, which includes screens with a gain of 0.9, 0.8 or even 0.6 (for ultra-short focal length projectors), will result in a significant increase in perceived contrast but with a significant loss of dynamic range. They are therefore recommended for projectors that are particularly bright but with low contrast.
In order to combat light pollution, these screens are designed with materials from two areas. On the one hand, in order to avoid residual light, the canvas (usually PVC) is covered with several layers of grey paint and, on the other hand, to compensate for the loss of luminosity compared to a white screen, the paint applied contains metallic particles to reinforce the light.
As simple as this theory may sound, it is complicated to implement in a balanced way. If the basic colour of the screen is too dark, the gain has to be increased considerably, which restricts the viewing angle and creates annoying side effects such as uneven lighting (hot spot effect). Conversely, if the grey is not pronounced enough, night film scenes will be reproduced with less depth.
Towards the edges, the brightness can decrease significantly, resulting in a lack of uniformity. In addition, gain screens can be affected by a flicker effect (glitter effect) caused by metal particles inserted in the substrate.
Concerning the announced figure of the screen gain, it should be specified that this is always the maximum value that can be achieved. In order to obtain it, the projector must be placed in an ideal position in the centre of the screen and in a completely flat position, which is difficult to achieve in practice. The more oblique the projection and viewing angles are, the more negatively the gain will be affected. This is why we speak of « peak gain », like the highest point of a mountain.
In addition to the maximum gain, the « half-gain » of a contrast screen is also revealing: this is the viewing angle from which the screen only reaches half of its maximum light output (e.g. 0.75 with a gain of 1.5). It moves between 30° and 60° (depending on the light concentration of the screen) and describes the screen’s significant field of view. The higher the number of degrees, the more viewers can enjoy good image quality without being placed facing the centre of the screen – the more panoramic the screen becomes. (you couldn’t cut to that one 🙂

Source :

https://www.passionhomecinema.fr/blog/index.php/12/10/2019/test-ecran-technique-vividstorm-lavis-de-gregory/

By studying the technical characteristics of the CLR and ALR versions, it is possible to see that the angle of vision is wider on the version intended for UST spotlights (170° as opposed to 150° and also better light control). The gain peak between the two canvases is announced at 0.45 for the ultra-short focal length version and 0.9 for the short and long focal length versions. In concrete terms, for 100 lumens arriving at the screen, the screen rendering will therefore be 80 lumens for the 0.9 version and 45 lumens for the 0.45 version, i.e. a gain in contrast but a loss of dynamics. This is why it is better to associate these screens with projectors with a good light reserve.


Defects of the technical screens :

During this new test we first looked for the presence of sparkling, also known as the glitter effect, which is linked, as you might expect, to the inlay of metallic glitter in the substrate covering the screen.

Next, the presence or absence of a hot-spot in the centre of the screen (concentration of luminosity in the same point) had to be judged, and finally the amplitude of the field of vision had to be measured.

Glitter effect :


The backgrounds of clear images remain united, without this dirty glass effect which would have bothered the spectator with the old model, but between the two technical screens it is undeniably the Fengmi which comes out best with a superbly smooth image.

Hot spot :


You can see a « hot spot » effect or concentration of light at the bottom of the Lusoscreen canvas on the photo montage below. This effect is totally absent from the Fengmi Black Grid and this is quite normal, given the differences in design. So, once again, don’t expect to have the same result with an ALR technical screen and a CLR canvas via an ultra short focal length projector. Only a CLR fabric will give the best result without « hot spot ».

Test Fengmi Black Grid
Lucy 4K HDR



Viewing angle :


The viewing angle of 170° is good on the Fengmi screen, whereas the Lusoscreen is much more directional and one begins to notice losses in brightness beyond an angle of 45° in relation to the centre of the screen (thus 90° in total).

Contrast, brightness, gain and colourimetry :


To determine the Gain of each screen, I first measured the luminous power of the projector and then that of the two screens (so I first probed in front of the projector and then directed towards the Lusoscreen and the Fengmi). In this matter, the most honest about the performance of his canvas is Fengmi. I measured an average gain of 0.5 against 0.34 for the Lusoscreen. The loss of brightness generated by the Portuguese screen also impacts my sequential contrast measurements since it is the one that offers the worst result (« bad » remaining relative because with a 0.47 DMD chip we reach almost 2000:1). To determine the gain of each screen I first measured the luminous power of the projector and then that of the two screens (so I first probed in front of the projector and then directed towards the Lusoscreen and the Fengmi).
All the measurements are shown in the summary table below.

Test Fengmi Black Grid


Colourimetry remains typical of technical screens, which both lead to an increase in blue on the grey scale, which must be counterbalanced by an appropriate calibration, otherwise you will end up with a cold image like a sky falling on your head. Only the RGB levels are impacted, the Gamut does not undergo any variation.


Visual results


Not only does the Fengmi black Grid retain the projector’s native contrast, but the image reproduced by the Fengmi black Grid is both high-contrast and without loss of dynamic range. After correcting the grey scale, you will find whites with brightness and without colour drift.

Test Fengmi Black Grid
Jack Reacher 1080P SDR


Another lesson to be learned from this test: the peak gain of the Fengmi canvas is 0.7 and the average gain is 0.5. As a result, the image is more beautiful on the Fengmi with more dynamics, more precision in details and a superb smoothness that the Lusoscreen does not offer (average peak measured at 0.36!).

Test Fengmi Black Grid
Fury 1080P SDR


The photos and videos attached in illustration are taken under the same conditions and the screens are the same size (2m21 base at 16/9th format). They show the superiority of the Fengmi Black Grid in connection with a UST projector.


Conclusion


Let’s not mix genres, that’s my feeling at the end of this confrontation. It may be tempting to think that all technical screens can handle both conventional focal length projectors and their UST counterparts, but this is not the case. If you have a projector that is placed far away from the screen you will need to use an ALR model such as the Lusoscreen or a Vividstorm Obsidian 0.8. For all ultra short focal length lasers CLR is mandatory. The advantage of this newcomer is that all the visual promises are there and this with a contained price. For all these reasons, the Fengmi Black Grid gets a new sticker, that of a Gold Award PHC.FR which rewards its excellent quality/price ratio.




I appreciated :

– The price,
– Easy assembly,
– The perfect tension,
– Visual performances to match,
– The ideal choice for your UST projector.


I regret :

– Lack of choice in screen sizes.
– The plastic frame.

The sponsored links that appear in the test allow me to offer you exclusive tests of projectors that are not available in France. They do not change my evaluations, good or bad, of these projectors.

121 Comments

  1. Encore un superbe test comparatif Greg !

    Recherchant une toile technique ALR électrique tensionnée, j’ai lu depuis des mois voire années moult tests et comparatifs chez différentes marques et à différents prix, Xtrem Screens, Elite Screens,Cinescreen, XY Screens, Vividstorm etc et je suis tombé récemment sur la marque Celexon qui propose une toile technique ALR Dynamic Slate à un prix relativement correct (dans les 900€ en 120″ de diagonale, électrique tensionnée en grey donc sans bandes noires) mais une seule review étrangère et donc quasi pas de retours.

    Comptes-tu tester cette toile Celexon Dynamic Slate ALR qui semble être une solution avec un bon rapport qualité-prix ?

  2. Can the Fengmi screen be used with a standard front projecor? I have the Mijia 4k, so this screen would be perfect for that. However, I also have a standard front projector I use when gaming due to the lower input lag. Could I use this screen for both?

  3. Super test encore.
    Je pense que ton blog permet de qualifier le couple gagnant du moment. Xiaomi 1S et écran Fengmi.
    2000 euros pour une « Lazer TV » de très bonne qualité. Le home cinéma va se démocratiser … Enfin jspr

  4. Bonsoir Grégory,

    Est ce que cet écran Fengmi contient le sticker CBSP qui confirmerai que c’est une toile identique à Xyscreen.
    J’ai le Xyscreen et je dois dire que je ne regrette pas. La différence de prix doit se jouer sur le cadre et la finition.
    Merci pour ce test.

  5. Merci pour ce test encore une fois (j’ai enfin compris la différence entre ALR et CLR !) Malheureusement je partage la déception de n’avoir qu’une taille de 100 pouces disponible car je ne peux prendre qu’un 90 pouces. J’ai acheté le xiaomi mijia 1S 4K et je considère un TELON de gain 0,8 mais je ne sais pas si ils sont CLR ou seulement ALR. Quelqu’un a t-il des infos la dessus par hasard ? Et est ce que 0,8 est adapté pour le xiaomi ou il faudrait plutôt un 0,6 ?

  6. Je voulais investir dans une TV OLED 4K de 65″ et quand je vois le couple Xiaomi 1S et l’écran Fengmi pour 2000€ alors que la TV se rapproche des 3000€ …. Je vais sans doute changer d’avis.
    Seul l’input l’AG du Xiaomi me dérange.

  7. Reste à voir la tenue dans le temps de la toile sous l’effet enroulée/déroulée…
    J’ai une toile UST dans un cadre fixe, mais je ne me rends pas compte de la résistance de la toile côté « facettes ».
    ça a l’air de bien se passer pour le moment avec les écrans Vividstorm… pour le moment

    • Que des oiseaux de mauvaise augure….

      2 Vividstorm a la maison, sans défaut, le premier à un an maintenant neanmoins et comme je l’indique dans le test du Fengmi, la solution la plus stable dans le temps, c’est celle du cadre fixe.

  8. Bonjour, Petite question d’un novice en la matière, j’ai un Benq W2000 et je souhaite prendre un model avec une définition plus poussée. Selon vous le Benq W2700 est une bonne idée? Mon vidéo projecteur en est hauteur a 4,60 mètres de distance de l’écran de projection et je suis installé a 3,30 mètres.

  9. ha ha!
    je n’ai pas fait d’augure, ni prévision, ni mise en garde…
    et je n’ai rien contre Vividstorm (et je m’en fiche puisque j’ai déjà un écran)

    je me pose juste la question du contact entre le dessus de la toile et le dos, c’est tout 😉
    il y a quand même une tension qui s’applique dans la toile lors de l’enroulement. Et il peut y avoir un frottement lors du contact.
    Après, je n’ai aucune idée de la façon dont sont fabriquées les toiles UST, de la méthodologie pour obtenir les facettes.
    (Dans mon esprit, j’avais l’impression qu’il y avait un revêtement spécifique sur les faces inférieures du « triangle ». Mais après réflexion, je me dis qu’il n’y a pas de revêtement car comment feraient ils pour l’appliquer uniquement sur la face du bas, et pas celle du haut…)
    Après, cela ne reste qu’une toile « plastique » (le terme ne doit pas être le bon). En cas de grippage du systeme (pour une raison quelconque), et si la force de tension augmente, n’y a t’il pas un risque que les « triangles » se déforment localement, entrainant une zone non homogène du renvoie de la lumière? Je n’attends pas de réponse à cette question, seul un fabricantou un spécialiste de la matière vinyle pourrait répondre.

    En tous cas, bon boulot Greg, et bon courage face à la multitude de projo UST qui arrivent

    Fred (ingénieur matériaux qui se pose surement trop de questions…)

    • Fred, comme je l’indique en seconde partie de ma dernière réponse, la solution idéale reste l’écran cadre, donc le Fengmi.

      Concernant la toile UST CLR Vividstorm je sais uniquement qu’elle est assembler à partir de plusieurs parties de toiles contrairement à la version ALR qui est d’un seul tenant. C’est d’ailleurs pour cette raison que la version CLR a une partie noire en bas, absente de la version ALR (entièrement grise).

      Le test le plus ancien de longévité et de résistance que je peux communiquer sur une toile tensionnée Vividstorm est celui que je réalise à domicile depuis le mois d’avril 2019 avec zéro panne jusqu’à présent. La version obsidian est plus récente puisqu’elle est arrivée au printemps 2020.

  10. Aucun pb sur mon vividstorm qui a bientôt un an. Le moteur est un somfy, très reconu pour sa fiabilité, je n’ai pas beaucoup de soucis la dessus. La toile peut elle se détendre ? L’avenir nous le dira. Pour l’instant ça ne bouge pas et si c’est bien conçu ça devrait tenir. Le fait de pouvoir le rentrer dans un meuble est un vrai plus par rapport a un cadre fixe je trouve. 3m2 de gris sur le mur du salon, je pense que l’on peut vite s’en lasser.

  11. Merci pour ce test! Je me demandais techniquement comment fait on pour rééquilibrer l’ image avec ce type d écran qui rend l’image froide. Et je sais que c est assez variable en fonction de la luminosité de la pièce. Mais penses tu que cet écran combiné a un Fengmi 4k me permettrai de remplacer complètement mon LCD sans avoir une image délavé en journée?

  12. Arghhhhh voilà bien ce qui m’empêche de passer à l’UST. Mon écran screenline avec la toile Radiance a moins de 2 ans. L’installer a été une épreuve parce que screenline ne mégote vraiment pas sur l’épaisseur de la structure.
    Je ne m’imagine pas tout jeter pour réinvestir à nouveau. J’ai demandé à Screenline s’ils faisaient une toile CLR que je pourrais adapter mais hélas non. Du coup il ne me reste que le choix de retourner en toile blanche si je veux mettre un UST :-/

  13. Hello Greg. Serait-il possible d’avoir une photo de l’écran très très proche pour voir les stri en question ?
    Et serait-il possible d’avoir une comparaison en plein jour avec photo ? Car c’est le but de ces écrans par rapport à un écran blanc Classic !
    Merci d’avance Greg !

    • Bonjour :

      1) Si tu regardes bien elle figure déjà dans le test.
      2) Le but de ces écrans est de combattre la pollution lumineuse en salle non dédiée mais pas en plein jour. Quel que soit l’écran, une image projetée en plein jour donnera une apparence terne « délavée ».

  14. Exact, j’avais loupé la photo, toute mes excuses !
    Pour le 2ème point, j’en suis bien conscient.
    C’était plus pour voir le plus possible le gain que ça apporte par rapport à un autre écran.
    Je ne sais peut être pas comment l’exprimer, mais il me manque la partie « c’est rentable par rapport à un écran blanc » dans le test pour me faire sauter le pas. Même si tu le dis dans le test, ça n’est pas factualisé avec des chiffres ou une photo.
    C’est pas une critique. Simplement un avis.
    Quoi qu’il arrive, merci pour tous les tests que tu nous fournis. J’ai acheté mon UST grâce à ton travail.

  15. Bonjour Gregory,
    est-ce que cet écran est vraiment 4k ? Je veux dire est-ce qu’il y a bien 2160 lignes horizontales sur l’écran ?
    Sur AVS, il se dit que très peut d’écrans pour UST sont vraiment 4k et souffrent de problème de netteté en 4K. Oui, l’image parait nette, mais comme il n’y a pas 2160 lignes, les pixels ne sont pas tous réfléchis correctement…
    As tu un avis la dessus ?

    • C’est la première fois que j’entends ça et mes mires 4K sont retransmises avec des projecteurs UST 4K performants sans aucun problème que ce soit avec le Fengmi ou encore le Vividstorm CLR. Il est certain que le prix et la qualité de ces écrans doivent en défriser plus d’un et toutes les excuses les plus vaseuses sont bonnes pour tenter de les discréditer.

    • Par curiosité, j’ai fait une photo de près de mon Vividstorm CLR (pardon c’est le sujet du Fengmi, mais pour ça c’est sans doute comparable). Il y a 35 lamelle au cm. donc pour 100cm de haut on a déjà 3500 ligne. L’ensemble forme une surface de réflection discrètement continue sur laquelle les pixels peuvent chevaucher deux lamelles. Sans problème. Fin du sujet.

  16. Bonjour Grégory,

    Après moultes hésitations et relectures, je vais commander le Xiaomi Mijia 1S (alors que j’étais lancé sur Optoma, mais le nouveau venu ne semble pas si révolutionnaire, et est au final trop encombrant) et cette toile Fenmgi.
    J’ai quelques questions concernant la toile : 1. d’après la vidéo, on dirait qu’il n’y a pas de bord apparent (quand on est de face, cadre non visible) en plus de la toile, tu confirmes ? 2. Comment le cadre se fixe-t-il au mur (un rail ? des trous sur le cadre pour le visser directement ?) ? 3. Une fois fixé au mur, la toile est à combien de cm environ du mur ?

    Pourrais-tu m’aider et y répondre ? (cela déclenchera mon achat à coup sûr ^^ )

    Merci.

    • Bonjour Stéphane,

      1) C’est exactement ça,
      2) Le cadre aluminium à l’arrière dispose d’un débordement qui permet de simplement le poser sur deux têtes de vis, ou sinon l’écran est fourni avec un kit de fixation.

        • Je ne comprends pas la question car une fois fixée le cadre de la toile touche le mur. L’intérieur du cadre doit faire 3 à 4 max centimètres mais je ne peux pas mesurer précisément en ce moment.

          • C’est bien ce que je demandais. Donc la toile (qui est sur le cadre lui-même fixé au mur) est à 3-4cm du mur. Je vais passer commande. Tu vas faire un heureux et un malheureux. L’un est moi-même, l’autre mon banquier. Je te laisse deviner qui est qui 😉 Merci encore pour tous tes blogs et les réponses aux innombrables questions des personnes intéressés, et même si j’ai enfin trouvé mon bonheur grâce à cela, je vais continuer de suivre ce que tu fais avec attention !!!

  17. Hello Grégory & à tous. Je viens de faire les calculs et malheureusement le Fengmi ne passe pas en 100″. Qqun aurait il une recommandation pour un écran 90″ à associer au Mija 1s ? Merci à vous !

  18. Merci PLM pour ton message. Le vividstorm me fait de l’oeil mais probablement plus tard. Il est à 10000 EUR en 92″, et idéalement je serais plus sur un budget de 500EUR pour un écran de 90″ à ce stade. Aurais tu des conseils pour cette gamme ?
    Merci !

  19. Pas faux Grégory 😉 je pense passer au vivid pro 100″ quand je changerai mon installation de place mais suis coincé pour une bonne année sous un toit mansardé qui limite la largeur de l’écran, donc la diag. Du coup l’équivalent d’un Fengmi cadre en 90″ ca serait idéal. aurais tu une reco ?
    Merci encore

    • En tensionné depuis le sol non mais Vividstorm fait également des écrans classiques de différentes tailles, donc faut leur demander sinon tu as XYscreen aussi.

  20. Bonjour Gregory.

    Dans un premier temps je tiens à vous remercier pour votre excellent travail, une mine d’or d’informations, régulièrement repris et conseillé par d’autres sites internationaux. Je vous suis depuis des années, depuis le Panasonic Pt-ae900.

    Après le test d ‘un xiaomi miija projector global que j’ai renvoyé, j ai fait l’acquisition d’un Philips screeneo 2.0 (450€, 500 heures lampe, et garantie encore un an). Certe, cette « glacière », n’embarque pas les dernières technologies mais couplé à un Darbee dvp5000, et à de bonnes sources lues par un Panasonic ub820 et un vieil Oppo 93, elle tire son épingle du jeu.

    Je projette actuellement sur un lumene movie palace 200c, cadre fixe, gain 1,0. Je souhaite passer sur un écran de 100 pouces.
    Pensez vous que le fengmi black grid, peut être associé au screeneo 2.0 afin de gagner en contraste. Le screeneo 2.0, est-il assez lumineux ?

    Merci encore et bonne soirée.

    • Bonsoir Arnaud, malheureusement je n’ai plus mes mesures de contraste et de luminosité du test de votre screeneo donc je ne souviens plus à quel niveau se situait sa puissance lumineuse et cette information est fondamentale pour pouvoir te répondre.

  21. Bonsoir,

    Philips annonce 2000 lumens, après calibration la luminosité maximale en mode cinéma est de 114 cd/m2.

    C’est pourquoi après votre déduction lors du test du screeneo U3 (qui reprends pour beaucoup les caractéristiques du screeneo 2.0):
    « La combinaison d’un écran technique gris avec l’U3, comme le Pet Crystal d’XYscreen peut aider à corriger ce point (le contraste) » je souhaitais faire l’acquisition du fengmi black grid afin d’ameliorer le contraste.

    Merci

    • Bonjour Arnaud, je ne me fie qu’à mes mesures de luminosité , la seule chose que je peux vous dire c’est que cet écran Fengmi est conçu pour un projecteur UST comme le votre, vous gagnerez en contraste.

  22. Merci beaucoup de votre conseil. Je pense que je vais franchir le pas. Juste une dernière petite question. Quel écran aurez vous choisit entre ce fengmi et un telon clr.
    Merci encore. Bonne journée.

  23. hello à tous , j ai enfin reçu mon écran yuhuuuu .

    mais , j ai un petit soucis . je n ai pas eu le manuel de montage , bon rien de compliqué . mais , je suis ennuyé je n ai pas les mesures pour les points d’accroche au mur .

    qqun aurait-il l’amabilité de soit faire une photo des pages ou alors un pdf via un herbergeur .

    en vous remerciant la communauté .

      • malheureusement , je n ai pas encore tester . il est monté , il ne reste plus qu a l accrocher au mur . mais je n ai pas eu le manuel de montage et je ne le trouve pas sur le net .

        3 autocollant , mais pas la mention CBSP. Qu est ce que c est ?

  24. Salut, vraiment bizarre qu’il soit livré sans notice…
    CBSP c’est la référence de la toile qui est utilisé chez la plupart des vendeurs d’écran type CLR (XYScreen, Telon, Vividstorm etc…)

    • Il est bien sûr livré avec une notice (cf. les photos du montage dans le test). Zetourist j’essayerai de t’en envoyer une copie mais ce n’est pas pour tout de suite, je suis loin de l’endroit où se trouve le Fengmi.

      • Merci pour le retour, je vais essayer de trouver une solution pour l accrocher et pouvoir en profiter ce week-end.

        Mais , je suis quand même preneur pour la notice 😉

        Si qqun peut juste écrire les dimension entre chaque point d accroche , ça sera déjà ca .

        En vous remerciant les cinebeamer 😉

  25. Bonjour,
    Alors petite astuce pour les possesseur ou futur posseseur de ce FEGMi, j’ai dabord posé les acroches murale avant de metre la toile ce qui m’as permi de pointer les encrages, ensuite et bien pose des vis, montage de la toile et accroche au mur sans problème.

    • Bonjour,

      Merci Philippe, pour ton astuce, cela m’a bien aidé. En tous cas ravi de cet écran. Je partais de loin vu que je projetais sur un mur avec défauts et peint en blanc cassé. Maintenant plus besoin de baisser les stores par temps claire et les lumières au plafond ne gênent plus non plus. Et encore mieux le soir dans la pénombre pour une séance ciné.

      Et pour finir merci Grégory !

  26. Merci Gregory une nouvelle fois pour ce test
    Comme tu le soulignes, dommage qu il n y ait qu une seule taille pour le moment mais ca viendra peut etre dans un futur proche (je recherche un 120 pouces)
    bonne continuation

  27. Salut Gregory, hier j’ai acheté le pro du cinéma Fengmi 4k chez Bangood. Ma question est la suivante, pour remplacer un téléviseur cet écran Fengmi est adéquat ou un écran fresnel avec un gain de 1,2 serait mieux pour pouvoir le voir dans différents environnements d’éclairage tels que
    CHIQ S-FX ALR

  28. Est-ce qu’il y a un nouveau code de reduction quand je veux acheter cet ecran sur Banggood? Le vieux code BGOS311 ne marche plus.

    Sorry for my bad French 🙂

  29. Bonjour Grégory et merci pour ce superbe test.
    J’ai finalement opté pour cet écran en combinaison avec un optoma Cinemax P2 sur tes bons conseils et je ne devrais pas tarder à le recevoir.
    Je me pose cependant une question assez pratique, je songe à déménager bientôt et je me demandais si un écran de ce type pouvait être complètement démonté pour être remonté ailleurs.
    Mes couloirs étant étroits, je ne pense pas pouvoir le transporter monté.
    Merci d’avance et bon week-end !

  30. Bonjour Grégory,
    Ton travail est excellent.
    J’ai déjà écouté tes points de vue et j’ai pris un acer m550.
    J’aimerai prendre un celexon dynamic slate alr pour ma salle de vie (question de prix et d’expédition du produit).
    j’ai simplement peur que le dynamisme de l’image en patisse bcp pour un effet pas énorme sur le contraste. Pour résumer, j’ai peur de regretter mon écran lumene embassy… Qu’en penses tu? merci pour ton aide

  31. Des gens ont acheté sur banggood en entrepôt CZ ces dernières semaines et ont des problèmes de livraison? Car là ça fait près de 10 jours que j’attends, le transporteur n’a toujours rien, alors que le produit est en stock. On me dit d’attendre mais je n’y crois plus. Je sais bien que c’est la période des fêtes mais bon…

  32. bonjour, je viens de recevoir mon écran fengmi recommande par gregory. quelque’ un peut-il m’ indiquer comment repérer
    le bon sens pour la toile ? merci de votre réponse.
    auparavant j’ avais acheté le Xiaomi 4K 1S dont je suis très content. Merci a gregory pour ses précieux conseils.

  33. Suivant l’angle de vision verticale, l’écran est noir ou « blanc ». Le videoprojecteur est logiquement placé du côté « blanc » pour bien refléter la source lumineuse, et le plafond (ou le sol si vp monté au dessus) côté noir…

  34. Étant maintenant possesseur de cette toile, es ce que cela arrivé à certains une distension de la toile? Lors du montage avec les ressorts cela m’a paru bien tendu et lors du montage final, la toile était parfaitement tendu. Maintenant en bas à gauche, cela ondulé et aussi vers le haut j’ai quelques vagues. Merci

  35. Ecran finalement reçu vendredi. Un peu galéré au montage car j’étais seul mais ça a été assez vite quand même. Un peu dégoûté par contre j’ai une trace en plein milieu qui donne un rendu différent lorsque l’image est claire (aucun souci dans les sombres). Si quelqu’un a une idée pour régler ça je suis preneur mais je ne vois pas comment.
    Sinon j’ai un peu testé hier soir Miami Vice (rendu HD netflix pas 4K) le résultat était vraiment très bon pour moi.
    Merci Grégory pour les conseils, achats (1S + écran) validés 🙂

    • Salut Gerôme, c’est peut être un défaut physique de l’écran, ça reste une toile très sophistiquée. Si ça ne part pas dans le temps ou avec un léger nettoyage (sans produit), c’est certainement les stries CLR qui sont déformées et renvoient la lumière différemment. Après pourquoi pas essayer defaire jouer la garantie Paypal pour produit défectueux.
      J’attends le mien avec impatience pour juger de la différence avec le mur blanc.

      • Salut, je suis en train de voir avec Banggood. Manque de bol j’ai jeté le carton et il y avait l’étiquette dessus avec le SKU notamment, donc ne fais pas comme moi garde le bout du carton au cas où ^^
        Voici à quoi ça ressemble ici C’est vraiment quand c’est blanc que ça se voit sinon rien. J’essaierai de passer un chiffon dessus mais je n’ai pas trop d’espoir.
        En tout cas tu ne seras pas déçu de l’écran. Derniers tests en date : The mandalorian (4k) absolument magnifique!

        • Salut, pas de doute possible, il s’agit bien d’un petit défaut physique de la toile. A voir si ils veulent procéder à un échange.
          Je reçois le mien aujourd’hui (SMS DPD), il devrait être monté pour Noel!
          J’ai rooté le 1S et installé Projectivy tools, car les menus d’origine me sortait par les yeux.

          • Je voudrais juste recevoir la toile car tout le colis ça ne le fera pas 😀
            Le livreur n’a pas voulu me le monter (je suis au 4ème) il se demandait ce que c’était 😀
            A 2 tu le montes en 1h tranquille. Si tu regardes la vidéo qu’a mis Greg c’est le même process.
            De mon côté j’ai une shield tv donc aucun souci, je root directement dessus

          • Bonjour Fred,

            oui disney plus va jusqu’au 4K (pour les programmes les plus récents). Je passe par une shield tv pro. Il te faut un bon débit pour ça bien sûr (fibre)

  36. Depuis ce matin, j’ai encore plus de vagues sur la toile. Vu comme elles sont visibles, c’est plutôt dans le sens de la longueur qu’il faut que je change les ressorts. La chose qui m’interpelle c’est au niveau des trous où l’on passe les ressorts, ca tire pas mal quand on les fixe, es ce c’est ça qui se détend et pas les ressorts? De plus sur la vidéo xyscreen, on dirait que les ressorts tirent beaucoup moins que sur ce fengmi. J’ai pas mal galéré car c’était pas mal tendu (je me suis dis c’est normal, comme ca cela ne bouge plus) mais on dirait plutôt que la toile est un poil petite. Si vous avez des astuces, merci.

    • Salut, normalement les ressorts tirent uniformément sur les baguettes en fibre de verre que tu as enfilé dans le pourtour de la toile. J’ai monté le mien hier soir, pour l’instant il est bien tendu sans vague.

      • Je pense savoir ou est mon problème c’est au niveau des baguettes en fibre de verre, les ressort ne tirent pas dessus mais dans les trous directement… Dans la vidéo xyscreen pas facile de voir que c’est le cas.
        Je vais pendant ce week end prolongé modifier l’installation avant que ca déchire la toile… Merci de l’indication Raslittle 😉

        • Je te rassure, c’est une erreur que beaucoup d’entre nous ont fait, même les meilleurs 🙂 (pas facile avec une notice en chinois)
          Effectivement le risque est de déchirer la toile au niveau des orifices, même si ceux là sont résistants!

          • Plus de peur que de mal. J’ai bien tout retendu 🙂
            Encore merci Raslittle et Grégory (qui a quand même identifié le problème dès le départ 😉

  37. Bonjour à tous,
    Je vous partage mon expérience suite à l’achat d’un 120′ Telon Pet Crystal sur Alibaba.
    Je recherchais à la base un Fengmi Black Grid en 120′ mais cela n’existe pas.
    Je souhaitais privilégier le contraste.
    Il faut bien comprendre que toutes les toiles de marques Elite, XY, Fengmi et Telon viennent du même fabricant IFTC.
    Le Pb, c’est qu’il y a 2 types de toiles: CBSP haut contraste et faible gain 0,4-0,5 => parfait pour salle sombre (ce que je voulais) et BSP haute lumonisté et haut gain 0,8 => idéal si le videoproj est dans une pièce de vie.
    Mais quand vous commandez, impossible de savoir le type de toile vous recevez.
    C’est en regardant une photo sur un groupe Facebook comparant des échantillons XY et Telon que j’ai constaté des différences énormes entre les 2 technologies de toiles.
    J’installe ce WE ma toile BSP alors que je voulais une CBSP. Je vous dirai si ça passe quand même… (renvoi / Echange chez Telon impossible).
    Soyez donc vigilant et demandez une confirmation à votre vendeur sur la techno de la toile avant de commander en Chine. :grad:
    Joyeux Noël à tous.

    • La Fengmi a un gain moyen de 0,5 mesuré par mes soins conforme aux annonces du constructeur (même légèrement supérieur). Elle n’a rien à voir avec une toile 0.8.

      • Bonjour Grégory, c’est bien ce que je te confirme. La toile Fengmi utilise le matériau CBSP, gain 0.5 max idéale pour renforcer le contraste. Je cherche juste à alerter les futurs acquéreurs d’écran d’autres marques car cette mention CBSP ou BSP n’apparaît pas dans les descriptifs. Il faut impérativement demander au vendeur afin de faire le choix qui correspond à ses besoins: prioriser le contraste => CBSP ou prioriser la luminosité en plein jour => BSP. Cordialement.

        • Hello Jidem, je serai curieux d’avoir le lien pour un écran 120 pouces stp, à lire ton message, je dois donc privilégier le type BSP puisque mon vidéo projecteur sera dans ma pièce de vie à la lumière du jour.

          Merci pour ton aide 🙂

    • Bonjour Grégory,

      N’ayant finalement jamais reçu mon Fengmi 4K + Black Grid, j’ai refait une commande pour le Xiaomi 1S mais l’écran n’est plus en stock.

      Je cherche du coup des alternatives, 100 ou 120″ les deux passent.
      J’ai un devis de XY Screen à 1150USD PET Crystal 120″ mais double du prix pour just 20″ de plus, c’est compliqué.
      Après leur avoir expliqués, ils m’indiquent que ce ne sont pas les mêmes écran. Ils m’ont donnés une photo qui effectivement montre un meilleur contraste sur le XY mais bon…

      Est-ce que tu as eu l’occasion de comparer de ton côté? (YX, Telon ou peut importe car j’ai cru comprendre que le fournisseur était le même)

      Merci d’avance pour ta réponse!
      Anthony

    • bonjour,
      intéressant ces écrans UST dont le prix ne fait que baisser…
      mais pourquoi toujours limité à 100″?
      maintenant que je suis bien habitué au 100″, j’aimerais bien passer à du 120″ !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*